forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... de Brunigonda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 17:03

Chères Soeurs, chers Frères, amies et amis,
Siúracha a chara, Bráithre daor, chailiní agus cairde,


Nouvelle sur le forum je me présente à vous en quelques lignes ...

Je suis née le le 5 She Gur' ku 4567 à minuit ou le 6 She Gur'ku 4567 à 0 heures du calendrier Goban des Ancêtres ou le  jour 1 ou 2 à Mid Noch du Lustre 4   Mid Ogronnios 1 Matu - Lituns Blidneos 3829 M.T dans la ville d'Albi, Tarn.

Âgée de 6 ans mes parents déménagent pour la ville de Foix et tous les 4 ans jusqu'à mes 21 ans j'écrèmerai le sud de la France en passant par les villes de Bordeaux, Saint Etienne, Figeac. Élevée dans la tradition Catholique du culte Marial je fais mes deux communions privée et solennelle, mais je demeure toutefois perplexe sur la spiritualité voulue par mes parents à mon endroit.

C'est au contact d'un camarade de classe qu'à 13 ans je découvre l’Hellénisme et ses attraits. Autodidacte très jeune et aimant la réflexion je suis très vite persuadée que la complexité et la diversité que présentent l'Univers ne peut être l'oeuvre  d'un dieu unique, mais au contraire et à l'image de cet Univers, celle de divinités empyréennes. Pourtant et malgré cette réflexion je vais fréquenter les bancs du christianisme pendant 30 ans.

En 1984 je me lance dans des études privées en théologie, je travaille sur les diverses versions du Livre, Thora, Bible, Coran. Je participe à de nombreuses assemblées de type "évangélique".

Ouvrière d'usine jusqu'en 1992, je reprends des études universitaires en sciences en 1993 après avoir présenté avec succès l'examen spécial d'entrée à l'université, étant par ailleurs non titulaire du bac. En 1997 je termine mon cursus d'étudiante en master de biochimie, biophysique et physiologie. C'est durant cette période de vie que je commence à mettre en doute ma foi chrétienne. Malgré mes recherches spirituelles et méditations intenses je n'arrive pas à concilier à ce qui me parait être la réalité cosmogonique qui m'est enseignée et le cosmogonie affirmée dans les textes du Livre, un conflit interne m'assaille. C'est alors que se rappelle à ma mémoire  la révélation d'une cosmologie portée par la transmission orale. Mes années d'adolescence et les longues discussions sur les spiritualités helléniques et païennes éclairent à nouveau mes pensées.

Forte de celles-ci je me mets en devoir dès 1999 de faire des recherches sur les spiritualités natives et anciennes d'Europe. J'approche tour à tour les époques des mégalithes, de l'âge de bronze puis du fer et ses manifestations spirituelles dans les rituels Goban et Druidiques Anciens. Le tournant se situe en 2008 date à laquelle je fais la connaissance d'un prêtre Goban Saor. Initiée à cette forme de pré-druidisme persistant en Irlande jusqu'à nos jours dans de petits cercles, je commence un sacerdoce de prêtresse Goban Saor - Gobaniiua - en 2010. Au cours de cette même année je consacre un Bosquet Sacré Goban ainsi que le cercle Wen'Erko (pur amour) au travers de l'association de fait du même nom sur l'est de l'Ariège.

Dans le même temps je débute un cycle d'initiation au druidisme. Je fais alors la connaissance du Grand-druide /|\ Ram du Manred qui en  juin 2014 estime que ma formation rempli les conditions pour qu'il me soit proposée la consécration. Cet cérémonie sera réalisé fin juin de l'année dernière sur les lieux mêmes du Bosquet sacré, mon statut est alors défini comme Ban-druid "Libre". Les filiations spirituelles qui me sont attachées sont attestées, cependant de par la nature de ma consécration et de mes souhaits  je n'appartiens à aucune assemblée traditionnelle comme celle du Manred par exemple. Mon désir est de conserver le statut de liberté tout en privilégiant l'échange entre les communautés et la fraternité druidique.  

Je travaille quotidiennement sur mes pagus Goban et Druidique - Est de l'Ariège et Aude - pour apporter aide et soutien aux croyants du secteur qui m'occupe, j'ai beaucoup de joie et de bonheur en ces ministères, j'ai trouvé au travers des spiritualités de la transmission ancienne et orale la solution au conflit interne spiritualité et cosmogonie qui jadis occupait mes pensées et minait ma foi. Je remercie quotidiennement les Dieux et les Déesses d'avoir éclairé le chemin de ma vie.

J'espère beaucoup échanger avec vous au travers de ce forum dans une édification réciproque et consensuelle !

Votre Soeur,

/|\ Brunigonda


An chuid is mó séiseanna milis as na hionstraimí is sine.
Les meilleures mélodies sortent des plus vieux instruments de musique.


Dernière édition par Brunigonda le Ven 12 Juin 2015 - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 17:24

Bienvenue, Brunigonda, sur ce forum, où j'espère, nous pourrons converser en respect et compréhension. Et merci de nous avoir présenté ton CV. Peux-tu nous expliquer ton nom ?

Brunigonda a écrit:
Forte de celles-ci je me mets en devoir dès 1999 de faire des recherches sur les spiritualités natives et anciennes d'Europe. J'approche tour à tour les époques des mégalithes, de l'âge de bronze puis du fer et ses manifestations spirituelles dans les rituels Goban et Druidiques Anciens. Le tournant se situe en 2008 date à laquelle je fais la connaissance d'un prêtre Goban Saor. Initiée à cette forme de pré-druidisme persistant en Irlande jusqu'à nos jours dans de petits cercles, je commence un sacerdoce de prêtresse Goban Saor - Gobaniiua - en 2010. Au cours de cette même année je consacre un Bosquet Sacré Goban ainsi que le cercle Wen'Erko (pur amour) au travers de l'association de fait du même nom sur l'est de l'Ariège.

Je ne connais pas la spiritualité Goban. Peux-tu en quelques mots nous situer cette spiritualité pré-druidique et ses enseignements dans notre actualité ?

Brunigonda a écrit:
Dans le même temps je débute un cycle d'initiation au druidisme. Je fais alors la connaissance du Grand-druide /|\ Ram du Manred qui en  juin 2014 estime que ma formation rempli les conditions pour qu'il me soit proposée la consécration. Cet cérémonie sera réalisé fin juin de l'année dernière sur les lieux mêmes du Bosquet sacré, mon statut est alors défini comme Ban-druid "Libre". Les filiations spirituelles qui me sont attachées sont attestées, cependant de par la nature de ma consécration et de mes souhaits  je n'appartiens à aucune assemblée traditionnelle comme celle du Manred par exemple. Mon désir est de conserver le statut de liberté tout en privilégiant l'échange entre les communautés et la fraternité druidique.

J'ai déjà entendu parler de consécration druidique au titre de druide libre. Est-ce une reconnaissance de la druidité pour toute personne attestant ses filiations et ses capacités, hors obédience ? L'Ordre druidique Manred, si je ne m'abuse, est issu du Collège bardique des Gaules, qui lui se place dans la filiation du Gorsedd des bardes de l'Île de Bretagne, issu lui aussi directement ou indirectement de la Gorsedd de Bretagne.

Brunigonda a écrit:
Je travaille quotidiennement sur mes pagus Goban et Druidique - Est de l'Ariège et Aude - pour apporter aide et soutien aux croyants du secteur qui m'occupe, j'ai beaucoup de joie et de bonheur en ces ministères, j'ai trouvé au travers des spiritualités de la transmission ancienne et orale la solution au conflit interne spiritualité et cosmogonie qui jadis occupait mes pensées et minait ma foi. Je remercie quotidiennement les Dieux et les Déesses d'avoir éclairé le chemin de ma vie.

Peux-tu nous expliquer ce que tu entends par pagus dans ce contexte ?
Est-ce plus un secteur d'activité qu'une région populaire ?


Au plaisir de te lire, chère sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 20:03

Merci Artio's pour ton intérêt, je réponds à ton questionnement  ...


Artio's a écrit:
Peux-tu nous expliquer ton nom ?

Oui, ce nom est d'origine germanique il signifie ''La Fille aux cheveux bruns''    Smile

Citation :
Je ne connais pas la spiritualité Goban. Peux-tu en quelques mots nous situer cette spiritualité pré-druidique et ses enseignements dans notre actualité ?

La spiritualité Gobane est actuellement classée par les exégètes et les théologiens dans le druidisme. Les communautés Gobanes résiduelles sont peu nombreuses et surtout regroupées en Irlande. Cette spiritualité a fait l’objet de nombreuses spéculations au haut moyen-âge de la part des chrétiens de Rome qui lors de l’évangélisation de l’Irlande au 6ème siècle avait peine à convertir les païens du pays.

Finalement vers l’an 600 une grande majorité du peuple Irlandais est converti au christianisme avec quelques concessions. La plus importante concerne le Dieu sûpreme Père Gobaniuu co-régent dans les Tuatha de Danann chez les Irlandais  et maître des Forges, ce dernier va être élevé par les Catholiques au rang de Saint sous le nom de Saint Abban , ce qui pour les convertis sera flatteur et facilitera la main mise de Rome sur l’Irlande.  Il sera même inventé pour la circonstance un poème lyrique ‘’La Vie de Saint Abban’’.

Mais que croyaient les Irlandais avant leur évangélisation ?

Des textes nous sont parvenus sur le Gobaniuu Saor, les premières mentions de la spiritualité Irlandaise apparaissent chez les Romains, plus tard comme le livre IV du Dagda ‘’ Dieux et les combats des Hommes’’ , le Lebor Gabála Érenn un livre syncrétique médiéval, le Cath Maige Tuired ‘’La bataille de Magh Tuiread’’ , l’Oidheadh Chlainne Tuireann ‘’ …  

Des liens ont été établis avec les spiritualités Baltiques mais aussi ancienne de Mésopotamie et de l’Indus. Le calendrier Goban est très proche du calendrier Suméro- Assyrien, à l’heure actuelle ce mode de datation est accepté par les communautés Gobannes.

Si la croyance Gobanne se rapproche d’un druidisme ancien elle diffère sur certains points de ce dernier.  Le culte de Goban puise ses sources dans les croyances des mégalithes, ainsi la pierre, le feu, le cuivre et le fer sont mis en avant comme moyen d'expression spirituelle de sa foi. La nature n'en demeure pas moins respectée, le dialogue avec elle est permanent. Goban est artisant mais également médecin guérisseur, une connotation chamanique discrète se révèle en cela. Le cycle des saisons est fêté mais point les esbbats intermédiaires. Les  célébrations en période sombre ont lieu sous couvert de préférence dans une forge, certains croyants n’hésitant pas à appeler la forge ‘’notre église !’’  et en période claire en milieu naturel sur des sols sacralisés au moyen de pierres dressées. Il n’existe plus d’Ovates, de Bardes, jusqu’au moyen-âge oui, tout Goban consacré est à présent Prêtre ou Prêtresse.

Cosmogoniquement parlant l’Empyrée des divinités Gobannes comporte 29 Déesses et Dieux, de nature polyarchiste deux divinités dominant l’Empyrée sont Dana ou Anu la Grande Déesse Mère (à rapprocher de l’Anu Sumérien) et Gob’An ou Gob’Anium le Dieu Père.

En 2015 et malgré l’affirmation de la plupart des Gobannuis selon laquelle  une filiation ininterrompue depuis l’antiquité existe, le Gobanisme dans sa pratique moderne s’appuie grandement sur du revivalisme, personnellement je veux bien croire à la filiation.

Citation :
J'ai déjà entendu parler de consécration druidique au titre de druide libre. Est-ce une reconnaissance de la druidité pour toute personne attestant ses filiations et ses capacités, hors obédience ? L'Ordre druidique Manred, si je ne m'abuse, est issu du Collège bardique des Gaules, qui lui se place dans la filiation du Gorsedd des bardes de l'Île de Bretagne, issu lui aussi directement ou indirectement de la Gorsedd de Bretagne.

Pour ce qui est de la notion de Druide Libre ta supposition après ton questionnement est exactement ce que j'aurai répondu, notre frère /|\ Ram a jugé conforme ma reconnaissance en tant que Ban-Druid Libre donc hors obédience et ce en regard du fait que je suis également prêtresse Gobanne. Pour ce qui est de l'Ordre Druidique du Manred revendique 25 points de filiations dont ceux que tu évoques, tu peux trouver ces références sur le site Internet du Manred

Citation :
Peux-tu nous expliquer ce que tu entends par pagus dans ce contexte ?
Est-ce plus un secteur d'activité qu'une région populaire ?

Là aussi tu vise en plein mille, par notion de Pagus j'entends :

- Un secteur d'activité délimité et étendu - Je peux célébrer bien au-delà de ce secteur d'ailleurs particulièrement dans tout Midi-Pyrénées et Ouest Languedoc, ayant peu d'Officiers Ministériels sur ces zones

- Une région populaire, je suis effectivement au coeur de la célèbre ligne Mégalithique de Morenci


Voilà, j'espère avoir répondu à tes attentes,

à très bientôt au plaisir d'échanger de belles idées spirituelles cher Frère
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 21:15

Merci de ta réponse. Peut-être, notre administrateur va-t-il ouvrir un sujet nouveau pour scinder cet échange de ta présentation.

J'ai assez du mal à joindre la civilisation mégalithique au druidisme, ce qui est sommes toutes une construction tricentenaire. Aussi pourquoi mettre notre Gobanogenos à la tête d'un panthéon comme Dis Ater ?
J'avoue que je cerne mal cette dénomination mise à part l'intention d'une "prêtrise particulière".
Donc Gobniu serait un dieu préceltique ? J'aimerais avoir d'autres explications à ce sujet. J'entends dans cet exposé la formation d'une forme de druidisme autorisée par le christianisme. Mais qu'avons-nous précisément avant cela ? Je devine que ce culte est post celtique pour ma part.
Mais ton avis est différent, semble-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 22:44

Je creuserai le sujet Artio's pour le forum quand notre administrateur aura ouvert un espace à cet effet du moins si tel est le cas, les racines du Gobanisme plongent certainement dans le syncrétisme mégalithes / influences orientales du début de l'âge de bronze, des auteurs tels que Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, chapitre " Les Dieux artisants" - Albert grenier, Les Gaulois 1970 éditions augmentée 1994 chapitre consacré aux origines Indo-Européennes des Celtes " - Henri Hubert, Les Celtes, collection Bibliothèque de l'évolution de l'humanité aux éditions Albin Michel, relient la spiritualité ancienne Irlando-germanique et notamment le Gobanisme à ce mélange des civilisations Européenne au crépuscule de la civilisation des mégalithes ...

Nous avons aussi à notre disposition les excellents travaux de Christian-Joseph Guyonvarc'h qui tend à démontrer les origines natives et pré-celtiques de la spiritualité Irlandaise ...

Affaire à suivre !

Très bonne nuit et Force soit avec nous tous !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Mer 10 Juin 2015 - 23:32

Artio's a écrit:
Aussi pourquoi mettre notre Gobanogenos à la tête d'un panthéon comme Dis Ater ?

à la tête de la KGH, oui, mais dans notre panthéon, c'est Gobannos tout court Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 0:59

Matuos a écrit:
Artio's a écrit:
Aussi pourquoi mettre notre Gobanogenos à la tête d'un panthéon comme Dis Ater ?

à la tête de la KGH, oui, mais dans notre panthéon, c'est Gobannos tout court Very Happy
Oups, le vilain lapsus !!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 1032
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 11:32

Bonjour,

Bienvenue sur le forum, au plaisir de vous lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 12:00

Bonjour et bienvenue parmi nous Brunigonda !

Brunigonda a écrit:
Je suis née le le 5 She Gur' ku 4567 à minuit ou le 6 She Gur'ku 4567 à 0 heures du calendrier Goban des Ancêtres…

Moi, j’ai un peu de mal avec « She Gur’ku » et la date de « 4567 ». D’où cela provient-il ? Du calendrier Suméro-Assyrien ?

Citation :
…ou le jour 1 ou 2 à Mid Noch du Lustre 4 Mid Ogronnios 1 Matu - Lituns Blidneos 3829 M.T dans la ville d'Albi, Tarn.

Mot-à-mot vous dites être née « le mois nuit du 4ème lustre, mois du froid – les célébrations de l’année 3829 de l’ère de Magos Turatiom… »

Pour moi le 22/02/1957 = mid anagantio at. II 3829 M.T., 4ème année du 4ème lustre du 2ème siècle du 7ème cycle du l’ère de Magos Turatiom… mais je peux me tromper.

Citation :
…le livre IV du Dagda « Dieux et les combats des Hommes » …

Là j’avoue mon ignorance. Je ne savais qu’il y avait des livres attribués au Dagodeuos. Pouvez-vous, s’il-vous-plait, me communiquer les titres et me dire où me les procurer ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 12:01

Artio’s a écrit:
Peut-être, notre administrateur va-t-il ouvrir un sujet nouveau pour scinder cet échange de ta présentation.

Very Happy Pas du tout ! L’administrateur ne va rien faire de la sorte. Libre à vous d’ouvrir, ou pas, un nouveau sujet concernant la spiritualité Gobane, Saint Abban, Ram, etc.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 14:05

Auetos a écrit:
Mot-à-mot vous dites être née « le mois nuit du 4ème lustre, mois du froid – les célébrations de l’année 3829 de l’ère de Magos Turatiom… »

Pour moi le 22/02/1957 = mid anagantio at. II 3829 M.T., 4ème année du 4ème lustre du 2ème siècle du 7ème cycle du l’ère de Magos Turatiom… mais je peux me tromper.

Merci pour cette précision supplémentaire ...

Citation :
Pas du tout ! L’administrateur ne va rien faire de la sorte. Libre à vous d’ouvrir, ou pas, un nouveau sujet concernant la spiritualité Gobane, Saint Abban, Ram, etc.

Merci, j'aimerai ajouter que pour l'instant et selon les restrictions en vigueur sur le forum je ne peux pas poster de sujets contenant des liens actifs avant 7 jours ...

Citation :
Moi, j’ai un peu de mal avec « She Gur’ku » et la date de « 4567 ». D’où cela provient-il ? Du calendrier Suméro-Assyrien ?

Il  s'agit du calendaire Sumérien ancien, le calendaire Suméro - Assyrien étant quelque peu différent.


Artio's a écrit:
Matuos a écrit:
à la tête de la KGH, oui, mais dans notre panthéon, c'est Gobannos tout court  Very Happy
Oups, le vilain lapsus !!!  Twisted Evil

Est-ce bien important ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 14:30

Auetos a écrit:
Brunigonda a écrit:
…le livre IV du Dagda « Dieux et les combats des Hommes » …

Là j’avoue mon ignorance. Je ne savais qu’il y avait des livres attribués au Dagodeuos. Pouvez-vous, s’il-vous-plait, me communiquer les titres et me dire où me les procurer ?

Autant pour moi, j'ai fait une erreur de ponctuation, il s'agit du Livre IV des "Dieux et les combats des hommes" chapitre 1 " Le Dagda"

Disponible :

Dieux et les combats des hommes, par Lady Gregory, [1904], au sacred-texts.com
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 16:16

Brunigonda a écrit:
Il s’agit du calendrier Sumérien ancien, le calendrier Suméro - Assyrien étant quelque peu différent.

Grâce à vous j’en connais désormais un peu plus sur le calendrier sumérien…

Citation :
Les Sumériens utilisèrent dès 2400 une année de 12 mois de 30 jours, avec des mois intercalaires pour tenir compte de la dérive par rapport à l'année tropique. À partir de 2100, le calendrier devient luni-solaire : les mois sont lunaires et l'année est solaire. Le temps se déroule selon un schéma sinusoïdal (cycles ouverts pouvant se chevaucher).

Le début du mois fut, à l'origine, empirique : au 29e jour du mois, si le croissant de Lune était visible au coucher du Soleil, un nouveau mois commençait. Sinon, on attendait le lendemain pour voir s'il était visible. En cas de ciel nuageux, le Grand Prêtre déclarait le début du nouveau mois ce 30e jour.
Pour tenir compte de l'année solaire (et donc des saisons, pour l'agriculture), on ajoutait un mois intercalaire pour compenser. Ceci également de façon empirique : quand le lever de quelques étoiles témoins ne se faisait plus au bon mois, le roi ajustait... (lui seul avait ce pouvoir). Et ce n'est qu'à partir de Nabonassar (746) que toutes les villes intercalèrent ce mois supplémentaire de la même façon (avant, chaque cité procédait selon son bon plaisir).
Sous Artaxerxès II, les Babyloniens définirent un cycle standardisé. Il s'agit du Cycle métonique : 19 années solaires correspondent à 235 lunaisons. Les mois intercalaires furent alors placés avec précision, les années 1, 3, 6, 9, 11, 14 et 17 du cycle. Pendant l'an 1 du cycle, ce mois était Ululu II, et pour les autres années, il s'appelait Addaru II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_m%C3%A9sopotamien

http://cris23.fr/calendrier_sumerien.htm

Lisant tout cela, une question m’est venue… pourquoi utiliser un calendrier « étranger », qui plus est empirique, alors que nos ancêtres avaient le leur qui n’est plus à démontrer quant à son efficacité et sa tenue sur un long temps ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 18:09

Auetos a écrit:
Lisant tout cela, une question m’est venue… pourquoi utiliser un calendrier « étranger », qui plus est empirique, alors que nos ancêtres avaient le leur qui n’est plus à démontrer quant à son efficacité et sa tenue sur un long temps ?

Les Sumériens ne sont pas si étrangers que cela au Druidisme, de nombreuses études sérieuses montrent que le druidisme primitif indépendamment des peuples celtes trouve ses sources sur Sumer et l'Indus.  Le contenu des textes sacrés et fondateurs, l’étymologie des noms divins, les flux migratoires durant l'époque de transition entre le mégalithique et l'âge de bronze indiquent une très bonne corrélation à ce sujet.

Selon le Lebor Gabala le druidisme a été initié par les Partholoniens (et non les Celtes qui n'existent pas encore et l'adopteront plus tard) arrivés en Irlande trois cent douze ans après le déluge, exactement à l'époque de Sumer et qui vont l’occuper pendant cinq mille ans.  Ce même récit atteste que les Partholoniens virent de l'est en amenant l'agriculture, l'écriture, l'élevage, la métallurgie et le druidisme, or à cette époque seul les Sumériens se caractérisent en Europe par ces savoirs et techniques.

Bien entendu de nombreux historiens modernes déclarent que le peuple Partholonien est un mythe, personnellement je ne suis pas d'accord avec cette affirmation, dans tout mythe réside toujours une base de vérité. Le peuple d'Irlande anté -celtique comme beaucoup de peuples indo-européens d'avant l’expansion Celte utilisaient un calendrier solaire basé sur 12 mois de 30 jours calé sur les solstices et équinoxes auquel venait s'ajouter un mois intercalaire variable en jour afin de rattraper le décalage circumsolaire de la Terre. En Irlande le tumulus de Knowth daté de l'époque Sumérienne témoigne d'un agencement solaire.

Le calendrier utilisé dans le druidisme moderne est celui de Coligny bien plus complexe et difficile à utiliser que le calendrier Sumérien et ce malgré qu'il soit d'une grande précision. Outre cela nous supposons, sans certitude, que le calendrier de Coligny était unanimement accepté et en vigueur dans toutes les communautés Druidiques de la fin de l'Antiquité outre que chez les Séquanes.

C'est pour ces raisons qu'une partie des Gobaniuus utilisent le calendrier solaire dont ont sait qu'il fût initié par les Sumériens plutôt que le calendrier de Coligny.


Dernière édition par Brunigonda le Jeu 11 Juin 2015 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 18:16

... Je clos ma conversation sur cette série de posts pour être en accord avec l'éthique du Forum qui prévoit que cette partie est dédiée aux présentations. Dès que je le pourrais j'ouvrirai un sujet de discussion sur la spiritualité Irlandaise pré-celtique et le revivalisme Goban. D'autre part je participerai bien entendu aux discussions ayant trait au Druidisme contemporain.

Fraternam salutem

Revenir en haut Aller en bas
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 18:51

A mon tour je viens vous souhaiter la bienvenue sur ce forum Brunigonda

Suauelos
Donidegezh vat
Failte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 19:09

Juste pour en finir avec ça, si vous le permettez…

Brunigonda a écrit:
Selon le Lebor Gabala le druidisme a été initié par les Partholoniens (et non les Celtes qui n'existent pas encore et l'adopteront plus tard)…

Selon le Cabalai Erian ce ne sont pas les gens de Portollunos qui emmenèrent le Druidisme en Erilanda mais bien les fils de Biuotacos, fils d’Isarobonillos le devin, fils de Nemetos que l’on nomme les Toutai Deuas Danunas qui furent dans les îles du Nord du monde à apprendre le druidisme, la science, la philosophie et la magie.

Citation :
Partholoniens virent de l'est en amenant l'agriculture, l'écriture, l'élevage, la métallurgie et le druidisme, or à cette époque seul les Sumériens se caractérisent en Europe par ces savoirs et techniques.

Oui, c’est bien lui qui promut l’agriculture et l’élevage. Il fit défricher quatre plaines : Magos Etarcionon « la Plaine des Sillons ». Magos Itii « la Plaine d’Itios ». Ce nom lui fut donné car ce fut Itios, serviteur de Partollunos, qui l’aplanit. Magos Latarnalia « la Plaine de la Macrorivière » et Magos Liio « la Plaine de l’Effusion ».

D’ailleurs les noms de certains de ses compagnons nous renseignent sur le sujet. Avec lui était : Totiacos « Paysans » et Toratos « Récolte », Oemtus « Unité [de mesure] » et Atecaballos « Cheval de Rechange », Cuiltio « Champ », Dorocuuos « Eleveur » et Damos « Bœuf ».

Pour l’écriture et le druidisme… rien n’est dit.

Citation :
…et qui vont l’occuper pendant cinq mille ans.

Shocked Waouh !

Selon ma lecture les gens de Partollunos vécurent, en gros, une centaine d’années, pas plus…

Dans le texte il est dit :

« Sept ans après l’installation du peuple de Partollunos en Erian, mourut le premier homme de sa famille, Ueadios « Fuselé », fils de Tortonos « Lieu Humide », fils de Sruos « Courant Rapide », fils d’Andesrutios « Super Torrent », le frère du père de Partollunos.

« Trois ans après eut lieu la première bataille d’Erilanda, dans le royaume de Partollunos, à Magos Itii, contre Cicolluis Crouceano-coxsos « Bien en Chair au Pied Tors », fils de Golos « Pleur », fils de Garbos « Rude », fils de Toutacos « Chaman », fils de Guormos « Sombre », chef des Uomorioi « Démons-du-Dessous », des Titans dotés d’une puissance redoutable.

« Cinq années après la bataille mourut Slanicos, fils de Partollunos.

« Deux ans plus tard on enterrait Lagilindos, fils de Partollunos.

« Dix ans après cela eut lieu la mort de Roudiorixs, fils de Partollunos.

« Quatre ans après Partollunos mourut du poison des blessures que lui fit dans la bataille Cicolluis Crouceano-coxsos. C’était trente ans après son arrivée en Erilanda.

« Le peuple de Partollunos vécut ainsi jusqu’à ce que vienne sur eux une horrible fièvre pestilentielle lors de la pleine lune du miđ Giamon-, le jour des Belotennia. Neuf mille d’entre eux moururent en sept jours. Cinq mille hommes et quatre mille femmes moururent encore en sept jours. Tant et si bien qu’ils furent tous décimés à l’exception d’un seul homme, Tauanos « Taon », fils de Ðarnos (< Sdarnos) « Abscon », fils du frère du père de Partollunos, car il n’est pas de désastre sans survivant pour en conter l’histoire.

« Pendant trente-deux années il erra de colline en colline, de rocher en rocher, cherchant à s’abriter des loups. Puis ses forces l’abandonnèrent, l’âge l’accabla, il lui était de plus en plus difficile de bouger de la grotte dans laquelle il habitait …

Ainsi donc : 30 + 32 = 62 ans

A cela ajoutons « x » correspondant au temps où le peuple de Partollunos vécut avant qu’il ne fut atteint par la fièvre, et nous arrivons à environ 100 ans.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 19:11

Ceci étant dit, je vous réitère mes bons vœux Very Happy

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Jeu 11 Juin 2015 - 19:49

Merci Auetos pour vos voeux ... Bien entendu tout est une question de sémantique donc du ou des textes sur lesquels on s'appuie ou de la tradition orale reçue c'est ce qui fait le charme du druidisme plus que tout autre chose Smile

à très bientôt sur le forum pour d'autres sujets et commentaires ...

Je trouve ce forum fort riche et bien vivant sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Sam 13 Juin 2015 - 0:45

Brunigonda a écrit:

Artio's a écrit:
Matuos a écrit:
à la tête de la KGH, oui, mais dans notre panthéon, c'est Gobannos tout court  Very Happy
Oups, le vilain lapsus !!!  Twisted Evil

Est-ce bien important ?

dans notre tradition celtique où "le nom conditionne l'existence" (Philippe Jouët) c'est important... dans la spiritualité gobane que tu dis irlando-germanique, pré-celtique et sumérienne mais qui parle le proto-celtique et célèbre selon le calendrier wiccan, je ne sais pas. je suppose que oui, puisque si Gobannos est le chef du panthéon, il ne peut être lui-même de la descendance de Gobannos (Gobannogenos, donc). ça ferait un peu christique, non?

bon, j'arrête ici mes petites piques qui, je l'espère, piqueront ta répartie que je devine bien aiguisée. Bienvenue ici, Brunigonda!
Revenir en haut Aller en bas
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Sam 13 Juin 2015 - 17:27

Bledoorgetos a écrit:
Les Sumériens ne sont pas si étrangers que cela au Druidisme.

J'ai du mal à comprendre une religion irlando-sumérienne dont les croyants prennent des noms germaniques !

Par ailleurs la CCC ne pratique aucun rite pré-celtique.

Nous n'avons rien à voir avec les populations qui sacrifiaient l'un des leurs à leurs dieux.

Une druidesse est impensable en religion gauloise.

Qu'une femme puisse présider une assemblée de prière publique, c'est évident.

Mais le druide est un sacrificateur même si aujourd'hui il a moins souvent l'occasion de sacrifier de grands taureaux blancs.

Pour ma part, comme je l'ai dit, qu'une femme se prétendant "druide" préside une prière collective ne me gêne pas trop, mais pour l'attribution du nom d'un nouveau-né, pour un mariage, et bien sûr pour l'élévation d'une personne au rang de druide je ne considérerai la cérémonie valable que si elle est accomplie par des druides véritables donc hommes et évidemment eux-mêmes étant passés par la formation et les rituels requis.

Toutes les religions païennes ont eu des sacrificateurs et pas de sacrificatrices.

Le Judaïsme, religion païenne devenue une religion du livre, a même réservé cette fonction à un seule famille les Cohen (d'où vient l'arabe "Kahen" qui veut dire prêtre chrétien), et seuls les Lévy pouvaient être assistants des sacrificateurs.

Un prêtre orthodoxe plus cultivé que moi sur la religion mosaïque a même enseigné que dans les synagogues, pour certaines prières, le rabbin demande s'il y a une personne du nom de Cohen dans l'assemblée, car seul un Cohen peut lire certaines prières.

Chez les yézidis - qui se font massacrer en ce moment par "l'Islam religion de paix padamalgam" - les sacrificateurs font partie d'une catégorie de la population assez large, à peu près 20 % mais les gens qui ne sont pas issus de ces familles ne peuvent pas être sacrificateurs.

Enfin les fêtes pré-celtiques (équinoxes, solstices...) ne sont pas les mêmes que les nôtres.



Je dis tout ça sans aucune agressivité. Je n'ai aucun mépris pour les autres religions païennes quand elles sont sincères.

(Je veux dire par là que je vomis uniquement les racistes "socialistes-nationaux" qui pratiquent la religion scandinave ou plutôt croient la pratiquer uniquement par racisme et croient qu'il suffit d'avoir un pitt-bull et des T-shirt avec des slogans racistes ou une svastika pour être un "païen".)

Simplement le Paganisme n'est pas un fourre-tout unique, pas plus que les religions du Livre qui ont chacune un livre différent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Dim 14 Juin 2015 - 9:50

Bledoorgetos a écrit:
J'ai du mal à comprendre une religion irlando-sumérienne dont les croyants prennent des noms germaniques !

effectivement, moi aussi.

de mon propre point de vue tes opinions personnelle en l'état sur les femmes-druides, les prêtresses païennes (ou les socialistes-nationaux, mais les règles du forum interdisent ce type de discussion) sont un peu caricaturales et demanderaient à être précisées, mais là n'est pas l'endroit pour en parler puisque nous sommes ici dans l'espace dédié de Brunigonda qui, je l'espère, nous pardonnera cette intrusion.

je termine en précisant que si je reste pour le moins sceptique sur le fait qu'une religion gobanne ait pu se transmettre jusqu'à nous par delà les Celtes et la chrétienté (il serait bon pour vous, druides de tous poils, et pour nous, credimaroi ou fidèles compagnons de route, que vous arrêtiez de faire avaler aux gens n'importe quoi sur vos supposées filiations anciennes, et par là même de tromper plus ou moins consciemment la bonne foi de ceux qui vous font l'honneur de vous suivre et de croire en vous... je le dis à la cantonnade), la perspective d'échanger et d'apprendre sur le sujet des Partholoniens, de l'Irlande de l'Âge du Bronze, de Gobannos et de Goban Saor m'enchante.

mais la saison n'étant pas des plus propice pour moi qui suis paysan (et qui plus est Irlandais par mon père, donc d'autant plus intéressé par tout ceci) je n'y participerai éventuellement que de loin en loin... mais bon, "avèn lou tèmps" comme on dit chez-nous.

bonne continuation,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Dim 14 Juin 2015 - 11:45

Citation :
(il serait bon pour vous, druides de tous poils, et pour nous, credimaroi ou fidèles compagnons de route, que vous arrêtiez de faire avaler aux gens n'importe quoi sur vos supposées filiations anciennes, et par là même de tromper plus ou moins consciemment la bonne foi de ceux qui vous font l'honneur de vous suivre et de croire en vous... je le dis à la cantonnade)

sur ceci je reviens m'expliquer, car ça mérite mieux qu'une mise en parenthèse, pour que vous saisissiez à travers mon exemple ce qui est de l'ordre de l'essentiel et ce qu'il l'est moins pour quelqu'un qui ne participe pas de votre fraternité druidique, c'est à dire 99,999% des Celtes vers qui vous vous tournerez...

celui qui, le premier, m'a décidé à suivre vos traces est Matolitus, qui m'a fait l'honneur et l'immense plaisir de nous visiter sur nos terres il y a deux ans de ça. ce qui m'a déterminé à adhérer à son Collège et à suivre l'enseignement de moios ater Auetos, ça n'est pas le fait qu'il ait pu recevoir quelque parcelle de secret des temps anciens ou de rituel antique de ces fameuses filiations néo-druidiques qui font votre patrimoine commun (je n'y crois pas)... ni qu'il ait été auparavant dans un collège druidique qui prédispose à croire que la Franc-maçonnerie ait pu nous en transmettre autre-chose que des bribes, non... ce qui fait la légitimité et l'édification du druide Matolitus pour moi, hier comme aujourd'hui et demain vient du fait qu'il se lève avant chaque jour que les dieux font pour les honorer de la manière la plus juste et la plus sincère qu'il puisse, s'appuyant sur ce que nous pouvons savoir ou supposer des rites de nos anciens Druides et en s'aidant autant que faire se peut de ceux qui ont encore droit de cité chez nos frères Brahmanes pour que ceux-ci soient opérants... sans oublier en ce qui le concerne la grandeur d'âme, la force tranquille et la sincérité d'être qui le caractérise dans tout ce qu'il entreprend.

voilà en quelques mots ce qui peut animer l'intérêt d'un simple croyant pour un druide au delà de ces filiations plus ou moins frelatées qui parfois vous servent de paravent...

Bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 654
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Dim 14 Juin 2015 - 15:09

Matuos a écrit:
de mon propre point de vue tes opinions personnelle en l'état sur les femmes-druides, les prêtresses païennes (ou les socialistes-nationaux, mais les règles du forum interdisent ce type de discussion) sont un peu caricaturales et demanderaient à être précisées, mais là n'est pas l'endroit pour en parler puisque nous sommes ici dans l'espace dédié de Brunigonda qui, je l'espère, nous pardonnera cette intrusion.
Moi, j'aimerais bien, qu'on cesse d'utiliser les religions monothéistes comme point de comparaison au druidisme. En plus, comme je l'ai déjà dit, il vaut mieux s'exprimer en "je", que d'inclure cette assemblée, ou le druidisme, dans ses égarements mitomanes. Ceci n'est pas pour toi, Matuos, ni pour toi, Brunigonda .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   Dim 14 Juin 2015 - 22:48

Artio's a écrit:

Moi, j'aimerais bien, qu'on cesse d'utiliser les religions monothéistes comme point de comparaison au druidisme. En plus, comme je l'ai déjà dit, il vaut mieux s'exprimer en "je",  .

Au cas, fort improbable n'est-ce pas ? ousque je serais visé, je ferai remarquer que j'ai toujours employé le "je" dans mon message. Mon seul nous est dans cette courte phrase du début :

"Nous n'avons rien à voir avec les populations qui sacrifiaient l'un des leurs à leurs dieux."

Ce nous veut dire "nous les Gaulois" dont je suis, et pas la CCC au nom de laquelle je ne me permettrais pas de parler.
J'aurais dit  "la CCC n'a rien à voir avec..."

La comparaison avec les religions monothéistes me paraît souvent utile par opposition.

La comparaison avec les religions contemporaines de la nôtre est toujours utile.


Par ailleurs je récuse la fausse égalité  Paganisme = Polythéisme.

Les Daces, ancêtres des Roumains, avaient un seul Dieu, Zamolxis, qu'ils honoraient selon les mêmes procédures que nous.

Les Yézidis qui sont surtout en Iraq sont monothéistes païens puisqu'ils sont mazdéens réformés.

Ils ont d'ailleurs un système qui ressemble à nos deux degrés Ananmenon / Dieux puisqu'ils ont un dieu créateur "Xwede" avec lequel ils ne peuvent avoir aucun contact. Ils ne peuvent que prier l'ange "Tawûs" = paon.

Ils sacrifient un boeuf blanc une fois par an et prient vers l'est comme nous.
Ils remercient Xwede par l'intermédiaire de Tawûs pour la lumière et pour le soleil.

Le peu que je sais de leur calendrier rituel montre qu'ils ont eux aussi une période claire et une période sombre, des jours fastes et des jours néfastes.


(Ce qui a pu choquer c'est que je parle du Judaïsme ancien, mais je considère qu'avant la rédaction  des Bibles (le mot est un pluriel grec mal compris en passant en latin. ta Biblia = les livres) cette religion était païenne
d'autant plus que les Hébreux croyaient aussi aux dieux des autres peuples, notamment aux dieux phéniciens et cananéens.

Ils n'étaient pas monothéistes = croyant en un seul dieu mais monolâtres = adorant ou vénérant un seul dieu.

Par ailleurs même dans le Christianisme la fonction de prêtre est une fonction de sacrificateur (pas chez les pasteurs, rabbins ni imams qui sont de simples docteurs de la loi). La communion des églises chrétiennes de base n'est pas une simple commémoration comme chez les Calvinistes mais bien un sacrifice, sous une forme nouvelle mais un sacrifice tout de même, ce qui explique qu'il y ait des femmes pasteurs mais pas de femmes prêtres.

Il me semble que pour tous les "païens du porche" qui s'informent encore ou qui hésitent, le Christianisme est connu et que des comparaisons, si elles sont judicieuses, aident à comprendre plus facilement en quoi le druide est comparable à un prêtre et en quoi il en est différent)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... de Brunigonda   

Revenir en haut Aller en bas
 
... de Brunigonda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ... de Brunigonda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Journal ...-
Sauter vers: