forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Païen - définition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 12:06

Voici ce qu'internet propose, qu'en pensez-vous ?
Wiki a écrit:
Païen est un nom formé à partir du terme latin « paganus » lequel signifie « paysan, du village ou civil » et qui provient lui-même du mot « pagus » qui signifie « village ».
Terme ayant à l'origine une connotation péjorative (le « pagus » étant l'antithèse de la cité, symbole de la civilisation), utilisé par les chrétiens et l'église pour décrédibiliser les anciennes croyances.
Depuis l'empereur Théodose Ier, dont le petit fils Théodose II a officialisé les premières persécutions à l'encontre des non-convertis au christianisme1, le mot Paganisme désigne les religions dites païennes, c'est-à-dire non-monothéistes. Plus souvent dites polythéistes.
De nos jours, ce terme se voulant souvent péjoratif, est encore parfois utilisé par les monothéistes pour qualifier ce qui relève du polythéisme européen, au panthéon polythéiste, et en ce sens est opposé au christianisme, à l'islam ou au judaïsme, religions venues d'Orient. Les laïques lui préfèrent « polythéistes » et/ou « animistes ». Quant aux héritiers du Forn Siðr (terme signifiant « ancienne coutume » ou « ancienne pratique » en vieux norrois) ou du druidisme, ils n'ont en revanche pas de réticence à se nommer eux-mêmes païens.

CNRTL a écrit:

1. HIST. DES RELIG.
a) Personne qui pratiquait une des religions polythéistes de l'Antiquité. Avec leur ribambelle de dieux, les païens n'étaient pas si bêtes: ils avaient tout de même réussi à donner au pauvre monde l'illusion d'une grossière entente avec l'invisible (Bernanos,Journal curé camp., 1936, p.1045).

b) En partic. Personne qui pratiquait une des religions polythéistes gréco-latines de l'Antiquité. Les chrétiens admirent que chez les païens une innocente soit apparue pour racheter sa race, et s'ils lèvent leur regard du texte, ils voient Antigone au milieu des anges (Barrès,Voy. Sparte, 1906, p.84):
1. ... les anciens gaulois, nos aïeux, adoraient (...) le ciel et la terre, le vent, les eaux −et, par-dessus tout, le grand Teutatès, qui est le Saturne des païens. Flaub.,Bouvard, t.1, 1880, p.112.

2. Combien parmi nous, qui rendent un culte à la Sainte Vierge, osent se souvenir que le plus célèbre monument des païens était dédié à la pureté? Le Parthénon: le temple de la jeune fille... Paulhan,Fleurs Tarbes, 1941, p.194.

2. [P.oppos. à chrétien] Personne qui est adepte d'une religion polythéiste ou fétichiste. Prier pour la conversion des païens:
3. Y a-t-il aujourd'hui des païens? Au moins deux grandes religions, l'hindouisme (six cents millions de fidèles) et le shintoïsme (cent millions) relèvent de la définition classique du paganisme (polythéisme, culte des images, mythologie, ritualisme). Quid 1982, p.47.

B. − Personne dont l'attitude religieuse, morale ou intellectuelle s'inspire des religions polythéistes de l'Antiquité. Ma femme (...) va à la messe du dimanche (...). Moi, j'ai toujours été païen. On ne peut pas aimer la nature comme je l'aime, et Jésus-Christ (Montherl.,Pitié femmes, 1936, p.1182):
4. −Eh bien, oui, −avouait fièrement Rémonville, −je suis païen! −Et, d'un ton mi-sérieux, mi-badin, du ton d'un homme d'esprit contant un miracle auquel il croit: −Mon cher, il y a eu un savant, c'est-à-dire un Allemand, qui a nié à Munich, dans une brochure très-savante, la divinité solaire d'Apollon... savez-vous comment il est mort? Tué d'un coup de soleil!... Goncourt,Ch. Demailly, 1860, p.177.

C. − P.ext., le plus souvent péj. Personne qui ne croit en aucun dieu. Synon. athée; anton. croyant.Coupeau ne voyait guère la nécessité de baptiser la petite (...). Moins on avait affaire aux curés, mieux ça valait. Mais maman Coupeau le traitait de païen (Zola,Assommoir, 1877, p.471).Il fallait faire tomber sur l'île la grâce de Dieu. Depuis une année les gens vivaient comme des païens! Personne, depuis une année, n'avait reçu l'hostie dans la bouche! (Queffélec,Recteur, 1944, p.188).
− Loc. verb. Jurer comme un païen. Jurer ou blasphémer continuellement. «(...) dis-moi, as-tu battu ta mère?» À cette question, mon cavalier s'agite, lève de grands bras, jure comme un païen et s'écrie: «Monsieur le curé, vous vous f... de moi!» (A. France,Orme, 1897, p.58).

Nous remarquons que l'acception du mot "païen" s'appuie souvent du point de vue monothéiste ou en terme opposé, mais wiki relie le païen au paysannat, du moins au pagus, le pays, et par extension le paysage, la terre et le vivant. Les païens d'aujourd'hui sont-ils de ce cru ou est-il plusieurs formes de paganisme, celui de la terre et celui de la pratique ? Est-ce lié ?
Enfin, l'acception du mot paganisme au sens de la pratique reprend différents courants et traditions, polythéistes ou non,  qu'ils soient européens ou mondiaux, dans un sens commun dont le regard serait centré sur la terre et le visible.
Qu'en pensez-vous ?

Le sujet est lancé. Je propose de commencer par la décortication du mot "païen".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 508
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 12:21

au départ, païen est donc une appellation méprisante des chrétiens : paganisme = religion de bouseux, grosso modo.

Certains d'entre nous la refusent aujourd'hui, personnellement je suis d'avis de nous réapproprier ce terme. Etre un paysan serait plutôt à mes yeux un honneur (je ne parle pas d'"exploitant agricole" mais de "paysan" ...)

Par ailleurs, et à priori, le terme païen appelle deux notions : polythéisme et immanence.

Ceci dit pour lancer quelques appâts ... Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 14:33

Du dictionnaire de la Mythologie et de la Religion Celtiques de Philippe Jouët:

Paganisme : Le paganisme est le propre des païens, ainsi désignés par les chrétiens de l'Antiquité tardive comme les hommes des pagus (d’où mdFr. pays, paysans, It. paese et paesi, et les termes néo-romans apparentés ; pour rendre paganus les langues germaniques ont d’un mot qui signifie « ceux de l’espace sauvage, des landes » ; le slave réfère aux « nations d’une même langue » ; le celtique a des emprunts latins, comme Br. paou, pagan-). L’acception « paysan » ne résume pas le sens du latin paganus. A la fin de l’Antiquité le mot latin pagani s’applique aux « gens de l’endroit », en ville ou à la campagne, qui gardent leurs coutumes locales, alors que les alieni, les « gens d’ailleurs », sont de plus en plus chrétiens. Cette explication proposée par J. Godefroy au début du XVIIe siècle èv, « correspond à l’étymologie du mot, rappelée par les auteurs chrétiens qui l’emploient dans son nouveau sens, enfin elle convient au goût prononcé des païens de l’Antiquité tardive pour tout ce qui est l’héritage des ancêtres et qu’on appelle en grec les patria. Elle consacre le paganisme comme une religion de la cité ». Les païens sont donc un équivalent des « Nations » ou des « Gentils » (« ceux des lignées », Gentes), objet de conversion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 508
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 15:23

c'est un régal à chaque fois, d'ouvrir cette somme de Philippe Jouët !
"gens de l'endroit", "ancêtres" ... le sol et le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 18:35

Oui Setanta, le sol et le sang, un concept qui m'a toujours plu, car mes ancêtres sont Andecaues depuis des lustres.

Mais l'on doit de le relativiser en tenant compte de ses propres réincarnations (celles et ceux qui n'y croient pas, sont bien moins "emm..."), ou d'une cassure dans sa généalogie (né orphelin par exemple), ou bien encore d'apports exogènes non officiels mais connus sous le manteau (une telle a fauté avec...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Toponymie   Mar 11 Aoû 2015 - 20:00

En partant de la toponymie celto-germanique, j'ai pu faire des liens sur ce sujet. En Wallonie, nous avons de nombreux heids, comme la heid des gattes (sommet des chèvres), le village de Heyd (éminence). Chez nos voisins flamands, les lieux "heiden" désignent à la fois la lande, les bruyères et les païens (heidenweg-chemin des païens).
Land en flamand désigne également pays. Les Lann irlandais sont autant de lieux d'érection de cité autour desquels s'organise la vie d'un même peuple, comme autant de "tara" et d'omphalos celtiques. En Allemagne, le Heidelberg est un oppidum.
J'en retire une notion circulaire de peuple-lande-élévation-païen-omphalos-temple.

Petit parallèle intéressant ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Heiden_(Shinto)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 20:08

Merci à toi Artio's, car du coup, grâce au lien sur les sanctuaires Shinto, je peux envisager sereinement le dépôt d'offrandes des fidèles visitant le Sanctuaire de la Cressonnière en contrebas de l'aire sacrée, celle-ci ne leur étant pas accessible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 20:21

Le paganisme réel, dont parlaient les pères de l'Église, désignait les grandes religions des Romains, des Celtes, des Germains et des Grecs, pas très différentes de l'Hindouisme actuel. Le neopaganisme découle de ces traditions religieuses, du moins à partir du regard monothéiste. Cette définition ne me suffit pas car je la trouve réductrice.

Il est aussi normal que l'occupation des campagnes et du pays fut longtemps occupée par le vieux fond paysan, porteur des anciennes traditions, tandis que les villes se nécrosent peu à peu à la religion monothéiste. Durant cette période, le paysan et le païen ne font qu'un. Ce qu'à compris d'ailleurs l'église qui tenta de s'appuyer sur ce même fond populaire, alors que les villes s'ouvrent à d'autres courants.

A l'époque de l'antiquité, la notion "païenne" n'est pas distincte de celle du peuple et de ses coutumes. Mais sur quoi s'appuie-t-elle ?
Est-ce un culte des ancêtres intercesseurs, croyant en des forces invisibles, universelles, bienfaisantes et immortelles qui dirigent le monde et que l'on sait se rendre favorables par la prière ou par une offrande ? C'est un regard Stello-centré.

Ou est-ce le concept animiste, plus centré sur le sol, croyant en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu'en les génies protecteurs ? C'est un regard terra-centré.

Cette notion de vénération du "vivant" sous toutes ses formes, en toutes ses forces, relie le concept animiste avec le concept païen en ce sens que la pratique opérative se vit dans le concret, dans l'expression du vivant, autrement dit de manière active et en relation étroite avec le sol, miroir de l'univers.

La tendance païenne alors pourrait s'inscrire, si cette conclusion est juste, dans tous les esprits, non en opposition mais en complément des autres croyances, ne s'y opposant que si ces dernières ne peuvent s'appuyer sur ses fondements.


Dernière édition par Artio's le Mer 12 Aoû 2015 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 22:43

Matolitus a écrit:
Oui Setanta, le sol et le sang, un concept qui m'a toujours plu, car mes ancêtres sont Andecaues depuis des lustres.


Matolitus, je comprends très bien que tu sois fier de tes ancêtres. Mais si j'avais suivi la voie de mes ancêtres j'aurais d'un côté la religion nordique, de l'autre la religion romaine. Et même si j'y trouve des échos, je n'ai aucun regret à avoir choisi cette voie. Donc la notion de sang me dérange.

Ma famille n'étant pas originaire de Montpellier, je ne devrais même pas y trouver le lien du sol . Donc que me reste-t-il ?
Je n'ai pas connaissance de mes vies antérieures. Et le sol où je suis née se trouve à proximité d'un comptoir étrusque qui marchandait avec les gens locaux (peut-être des celtes), qui fut attaquait et récupérait par les Massaliotes. Avant, il devait y avoir des échanges avec les Ibères et les Ligures, après ce fut la Narbonnaise.

Je peux aussi vous parler de ma mère née en Afrique.

Donc même si " le sol et le sang " a du sens, pour mon cas, c'est la débandade.


Pendant longtemps, je définissais le paganisme comme l'ensemble des religions polythéistes antérieur à l'arrivée du monothéisme. Seulement cette définition à quelques défauts, du peu que je sais toutes ces religions ne sont pas polythéistes. Et certains religions païennes sont postérieures au monothéisme. Je pense notamment à la Wicca. On aime ou on aime pas, mais on ne peut faire comme si elle n'existait pas.

Setanta a cité " l'immanence ". J'ai lu un homme qui en parlait également pour évoquer le paganisme. Je pense que le lien à notre environnement naturel et croire en l'immanence du divin sont les bases de la définitions du paganisme. Mais ce n'est que mon avis personnel. Very Happy
Après je n'ai pas le recul nécessaire, ni les connaissances pour développer plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 22:44

Setanta a écrit:
au départ, païen est donc une appellation méprisante des chrétiens : paganisme = religion de bouseux, grosso modo.

Certains d'entre nous la refusent aujourd'hui, personnellement je suis d'avis de nous réapproprier ce terme.

ça me rappelle que nos Savoyens sont devenus un beau jour des "Savoyards" dans la bouche des Parisiens qui les méprisaient quand ils montaient à la mauvaise saison pour travailler à Paris. loin de s'en émouvoir, ces montagnards au front têtu se sont organisés collectivement sur le mode du compagnonnage pour se défendre de cette hostilité, reprenant au passage ce terme qui se voulait une insulte à leur égard... les Compagnons Savoyards étaient nés, une organisation qui fédérait les âges et les métiers, encadrait leur marche vers Paris et organisait l'entraide entre tous ces exilés. ils ont ramené ce mot chez-eux et tout le monde l'a adopté.

de même, j'aime passionnément ce mot de païen, qui dit toute la fierté et l'esprit rebelle de ces gens qui, tout modestes qu'ils étaient, connaissaient leur vraie valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païen - définition   Mar 11 Aoû 2015 - 23:04

Brigonerta a écrit:
Donc même si " le sol et le sang " a du sens, pour mon cas, c'est la débandade.

chez-nous on dit qu'au bout de trois générations dans un même village, on est autant du pays que les autres. pas besoin de remonter jusqu'à la Gaule indépendante, donc Very Happy

si on n'a pas de chez-soi, eh bien on se le fait... et c'est fait!

bonne soirée,


Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 2:08

Merci Matuos Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 8:04

je ne suis jamais en reste quand il s'agit ici de célébrer notre enracinement dans nos terres respectives, mais n'oublions quand même pas ceci: les Celtes d'hier et d'aujourd'hui ont beau aimer comme tout le monde leur terre d'origine, ce sont aussi des voyageurs dans l'âme... ils franchissent le pas de chez-eux pour s'en aller vers l'inconnu avec une facilité déconcertante, eût égard à d'autres peuples. et bien souvent pour ne plus jamais revenir! des convois de chariots des Helvètes s'en allant vers l'Ouest aux 300000 jeunes Irlandais qui sont partis de chez eux ces dix dernières années, nous sommes même devenus les champions toutes catégories en terme de migrations: l'Amérique du Nord, l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont peuplées majoritairement de Celtes et les Anglo-Saxons y sont partout inférieurs en nombre. le Mexique, l'Argentine et le Chili, l'Afrique du Sud aussi, qui comptent de fortes communautés françaises, galloises et irlandaises, et l'Amérique Latine compte d'ailleurs plus de Galiciens d'origine que de Castillans. sans compter que les Anglo-Saxons, Portugais ou Castillans du Nouveau Monde étaient à l'origine eux-aussi majoritairement des Celtes... un peu comme les Normands de France qui se croient souvent descendants de Vikings alors que c'est rarement le cas Wink


Dernière édition par Matuos le Mer 12 Aoû 2015 - 8:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 8:22

Mad Tu sais ce qu'elle te dit ma famille normande !!! Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 8:37

pt'êt' ben Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 20:51

Matolitus a écrit:
Du dictionnaire de la Mythologie et de la Religion Celtiques de Philippe Jouët:

Paganisme : Le paganisme est le propre des païens, ainsi désignés par les chrétiens de l'Antiquité tardive comme les hommes des pagus (d’où  mdFr. pays, paysans, It. paese et paesi,.


Pour résumer, païen vient du latin "paganus" qui veut "gros con de paysan" (et qui est resté en auvergnat sous la forme pacand, avec un -d par analogie, qui permet de faire "uno pacando" et "un pacandou".

Un pacand est un paysan d'une ferme familiale, donc sans employés.

Le mot n'est pas péjoratif.)


Je reviens à paganus dont l'aspect péjoratif ne m'intéresse que secondairement.

Ce qui est important c'est que c'est une définition négative voulant dire en gros "non-chrétien"

donc païen ne veut rien dire, pas plus que "non-léniniste" : on peut être non léniniste admirateur de Léon Blum, de Sarkozy, de Hollande, de De Gaulle... et ce sont quatre options très différentes.


C'est pourquoi je me méfie des gens qui se disent "païens" sans préciser "credimaros, asatru, de la religion romaine, grecque, ....." tous ceux que j'ai vus se disent païens pour remplacer Dieu par la Race.

Or ce n'est pas ce que nous faisons ici.


Je déplore qu'on nous demande de métisser les pays blancs et pas les pays noirs ou jaunes mais la Race ne peut pas être le but de ma vie.


Je préfèrerai toujours un compatriote arvernophone noir comme j'en ai deux à un blanc non arvernophone.


Je n'ai donc rien à voir avec les "païens" sans autre précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 21:15

Personnellement, je préfère une personne qui se dit juste païenne sans avoir besoin de se définir par une croyance précise, respectueuse, humble et d'agréable compagnie que les païens categorisés à l'ego surdimensionné ayant oubliés les règles de base des bonnes manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 21:41

Brigonerta a écrit:
Personnellement,  je préfère une personne qui se dit juste païenne sans avoir besoin de se définir par une croyance précise, respectueuse, humble et d'agréable compagnie que les païens categorisés à l'ego surdimensionné ayant oubliés les règles de base des bonnes manières.

Vous, par exemple ? qui passez toujours à l'insulte sans même lire les phrases en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 21:46

Oh si, c'est très clair, un cureton qui s'ignore qui définit un monde qu'il ne peut espérer comprendre.
Du grand n'importe quoi. En effet, il vaut mieux lire les commentaires que les ignorer volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Mer 12 Aoû 2015 - 22:59

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

Blé d'orge, vous passez votre temps à me reprocher de ne pas lire jusqu'au bout ce que vous écrivez, sauf que vraiment je ne vois pas ce que j'ai manqué.

Blédina a écrit:
Brigonerta a écrit:
Personnellement,  je préfère une personne qui se dit juste païenne sans avoir besoin de se définir par une croyance précise, respectueuse, humble et d'agréable compagnie que les païens categorisés à l'ego surdimensionné ayant oubliés les règles de base des bonnes manières.


Vous, par exemple ? qui passez toujours à l'insulte sans même lire les phrases en entier.

Vous m'avez déjà traité de nom d'oiseau comme dit dans mon fameux message du 8 août. Vous savez ? Celui où j'aurais dû anticiper et deviner les liens internet que vous mettiez le soir même .

En faites, merci de cette bonne tranche de rigolade.  Twisted Evil
Vous me reprochez :
Citation :
Vous ne m'avez manifestement pas lu, ni regardé les liens. Une fois de plus vous foncez dans le noir.
Alors que c'est vous justement qui avez lancé votre " croisade " sans explication donnant l'image de foncer dans le tas.
Vous me reprochez :
Citation :
qui passez toujours à l'insulte
Alors que je ne vous ai jamais gratifié de noms d'oiseaux comme vous l'avez fait avec moi sur Facebook. Même si, petite confidence entre nous Wink  mon langage devient toujours très fleuri quand je vous lis Very Happy
Mais par respect pour les lecteurs de ce forum et en gratitude de l'éducation que j'ai reçue, je ne retranscris pas ici.

Dites moi, Boule et Bill,  de quel autre de vos propres défauts et comportements allez-vous me reprocher par la suite ? C'est tellement drôle Laughing , vous en égayez ma soirée dites !

Sinon, vous autres lecteurs de ce bon divertissement, je vous propose une courte page de pub avant de reprendre ce débat, si profond, grandiloquent et qui m'apporte une telle élévation spirituelle ! drunken

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Païen - définition   Jeu 13 Aoû 2015 - 12:09

Avant tout, aujourd'hui, païen est un état d'esprit. Nous sommes tous païens ici, ou presque, dans la mesure de notre attachement au sol et aux réalités qui lui sont reliées. C'est un regard réaliste ou l'acte sacré et quotidien (ce qui revient au même) se pose dans la matière et se transpose dans le vivant, sous toutes ses formes. C'est une faculté d'aimer le manifeste visible ou invisible, de manière multiple et globale à la fois. Si nous étudions nos religions polythéistes, c'est ce qui transparait derrière, en souche animiste, lorsqu'on enlève ou traduit toute symbolique. Aujourd'hui, beaucoup se disent païens simplement parce qu'ils ont expérimenté plusieurs formes de religiosité préconisée et ancestrale, du moins dans les constructions postérieures proposées. Si leur soif d'absolu les a gardé en marge de ce qu'ils ne trouvaient pas cohérent, ils ont gardé une méfiance sur la forme, en gardant une certaine pureté de fond qui les honore. J'en connais quelques uns, et croyez-moi, ce ne sont pas de petits païens internautes à la petite semaine.
Ce sont parfois de vrais chercheurs, empreints d'une grande probité.
En reprenant les deux sujets qui traitent de 1) païen définition 2) païen tout seul, je puis affirmer sans me tromper que :
- on peut être païen fondamentalement, sans étiquette
- on peut prétendre l'être , en se collant une étiquette,
les premiers étant généralement plus intéressants que les derniers. Dans la forme, on ne peut vraiment adhérer à un langage religieux que si on mesure toute la dimension qu'il porte, sans s'égarer dans le premier degré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Païen - définition   Jeu 13 Aoû 2015 - 12:32

Merci Artio's pour ce point de vue constructif et intéressant. Je n'aurais pas su mieux le dire, ayant encore beaucoup de mal à mettre les mots dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Païen - définition   Jeu 13 Aoû 2015 - 13:07

Artio's a écrit:
En reprenant les deux sujets qui traitent de 1) païen définition 2) païen tout seul, je puis affirmer sans me tromper que :
- on peut être païen fondamentalement, sans étiquette
- on peut prétendre l'être , en se collant une étiquette,
les premiers étant généralement plus intéressants que les derniers. Dans la forme, on ne peut vraiment adhérer à un langage religieux que si on mesure toute la dimension qu'il porte, sans s'égarer dans le premier degré.


Sur ce forum, dessous votre nom, il est mentionné "druide", C'est une simple étiquette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Païen - définition   Jeu 13 Aoû 2015 - 14:23

Clyde TriCanauos a écrit:
Artio's a écrit:

En reprenant les deux sujets qui traitent de 1) païen définition 2) païen tout seul, je puis affirmer sans me tromper que :
- on peut être païen fondamentalement, sans étiquette
- on peut prétendre l'être , en se collant une étiquette,
les premiers étant généralement plus intéressants que les derniers. Dans la forme, on ne peut vraiment adhérer à un langage religieux que si on mesure toute la dimension qu'il porte, sans s'égarer dans le premier degré.



Sur ce forum, dessous votre nom, il est mentionné "druide", C'est une simple étiquette?

Comme tu le devines, non. J'espère me définir dans ma dernière phrase "adhérer à un langage religieux que si on mesure toute la dimension qu'il porte, sans s'égarer dans le premier degré", cette intervention, plus haut,  intervenant sur les païens (vrais) que je respecte, et les autres (moins vrais) avec lesquels j'ai moins d'attirance, qu'ils soient (auto)étiquetés ou non. Tout cela étant question d'appréciation.
La druidité est un engagement, un parcours évolutif, et l'étiquette de druide peut concerner plusieurs domaines.
Sachant que c'est un qualifiant plus qu'un titre, c'est donc une inscription dans un langage religieux, un culte, et un regard externe.
Si c'est reconnu comme une fonction, celle que j'exerce avec d'autres, dans un cadre cultuel, m'aura sur ce forum, amené à la classification "druide".

Me sens-je druide ? Je m'y inscris, volontairement. Le suis-je ? Je te laisse apprécier. D'autres l'ont fait pour moi. Pour ma part, c'est une lumière à laquelle j'aspire, avec beaucoup de prudence. Me sens-je "intégré dans une communauté druidique" ? Absolument !

Mais avant cela, je me sens très païen, depuis toujours. C'est un état d'esprit intrinsèque.
Voilà pour moi, Clyde.

Il y a encore une définition de l'étiquette qui est intéressante : cérémonial et usage, protocole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Païen - définition   Jeu 13 Aoû 2015 - 14:34

Clyde TriCanauos a écrit:
Sur ce forum, dessous votre nom, il est mentionné "druide", C'est une simple étiquette?

Sous le nom d’Artio’s j’ai mis la mention « Druide » pour informer tous ceux qui viennent, ici, en simples visiteurs ou en débatteurs, qu’Artio’s a été reconnu comme tel par les membres d’un collège druidique.

Sans plus…

Ceci dit Artio’s, je souscris à votre dernière définition du païen.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Païen - définition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Païen - définition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Définition et rôle du Héraut
» Définition Espece invasive
» Définition
» Le Zen, courte définition
» Définition syllabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: