forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... de Tasgos

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
tasgos

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Localisation : Allobrogos
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Ven 19 Jan 2018 - 22:12

Mattionos a écrit:

Bonjour Tasgos,

peux-tu nous dire un peu (si ça n'est pas indiscret) comment t'est venue cette façon si particulière de célébrer ?


bonsoir mattionnos, albian brater,

Il fut un temps ou je fréquentais des clairières druidiques, il y avait bien les quatre fêtes Samain Imbolc Beltaine Lughnassad. Elles étaient célébrées dans les forêts ou des lieux gardant une trace du passé. Il y avait trois grades, barde vate et druide. Les novices commençaient par être Mabinog pour au moins un an, puis devenaient bardes ou vates, et devenaient druide après accumulation des apprentissages bardiques et vates.
Dans les célébrations, il y avait les gardiens des quatre directions auxquels on demandait si la paix règne à l'est au sud à l'ouest et au nord. On ouvrait le cercle en déclarant trois fois awen. Puis les discours propres au rituel de la période donnée, les quatre éléments par l'eau, la fumée, la cendre, le soufle sur chacun et chacune, enfin les prières classiques "nous promettons de rester joues contre joues, cœur contre cœur..." puis "Entendez nous, O déités...". Chacun et chacune à son tour buvait dans une corne contenant de l'hydromel et passant de main en main. On refermait le cercle en prononçant trois fois Awen. On pouvait laisser des offrandes au centre du cercle où était planté un bâton rituel.
La suite se déroulait par des agapes, les libations, et chacun apportait à manger pour partager le repas ensemble.
C'est la manière classique et tout à fait honorable laquelle me semble la plus répandue.

Je croyais au début que ce que l'on nommait le druidisme était une philosophie, je comprenais plus tard qu'il s'agissait d'une religion. Je cherchais des réponses à mes questions sur l'occident et la société depuis très longtemps et je me suis dit qu'il fallait voir dans le passé ce dont il était question pour comprendre le présent. J'étais aussi très attaché à ma spiritualité monothéiste et à mes valeur de base, et je pensais que je n'en viendrais jamais à vénérer des dieux et déesses. C'est pourtant ce que firent les peuples monothéistes, qui jadis vénéraient un dieu et une déesse ensemble (Ashera, Hachem) avant que ashera soit écartée. L'idée de vénérer un dieu et une déesse ensemble est très bien à mes yeux car il rétabli un équilibre sur le patriarcat, et je parles notamment du patriarcat occidental. Je ne connaissais pas encore les formes divines masculines et féminines des celtes anciens, par ailleurs fort proches de leurs voisins.


J'ai découvert un site fabuleux, celui de remacle, sur lequel j'ai redécouvert l'antiquité par les yeux des personnes ayant vécu cette période. Strabon, Tacite, Pomponius Mela, Diodore, Posidonios d'Apamée... Et je découvrais un monde subtile, beau et cruel, rafiné et sanguin, chatoyant et sauvage. Nous sommes alors dans l'ère que les astrologues nomment bélier-balance.
Mais alors, me suis-je dit, tout est à revoir. Et à partir de cet instant, j'ai tout à la fois concentré mes efforts sur les artefacts archéologiques et sur les écrits grecques et latins. Des écrits à prendre avec discernement, mais qui se recoupent souvent et peuvent parfois être observé aussi chez d'autres cultures de l'époque.

Le néo-druidisme est en grande partie fondée sur les mythologies d'Irlande que je ne remets point en cause, ainsi que sur les travaux de J. Tolland qui était surtout Mystique en son temps, et les applications concrètes des travaux de J. Tolland par Iolo Morgwang.
J'ai préféré la reconstruction, et par l'archéologie j'ai pu comprendre petit à petit ce que furent ces énergies que l'on appelle dieux et déesses. De manière très tardive, mais au fond j'ai toujours rendu des éloges au ciel, au sol, aux défunts, aux moissons. Par les statues et les noms gravés, par les attribues de la sculpture et la signification du nom, nous en avons une certaine idée. Ainsi que des parèdres.
Par le calendrier de Coligny, que j'ai fini par cerner un peu, j'ai pu en retirer quelques principales fêtes anciennes lesquelles sont lunaires. Les Tri noux Samon (tels que gravés), le tiocobrexto giamonios, le tiocobrextio simiuisonnios, le tiocobrextio elembiuios, le tiocobrextio cantlos qui est ici nommée diolcatoi. Les trois nuits de Samonios sont le passage de la période claire à la période sombre, le tiocobrextio giamonios est le passage de la période sombre à la période claire.
Dans ma démarche, j'ai voulu enlever les inventions et retrouver la réalité.

J'ai appris que le nemeton est un espace quadrilatère formé de deux carrés l'un dans l'autre (ou en polygone) , que le centre est le siège de la divinité et reçoit les offrandes, que la partie intermédiaire et le lieu où les pratiquants déambulent. cela rejoint la cella et le pronaos, bien que nos voisins les utilisaient comme deux carrés collés l'un à l'autre. Je pense que l'on peut le délimiter par des pierres au moins à défaut de temple.


Pour ce qui est des divinités, je n'ai pas compris tout de suite la profondeur des liens et fonctions qu'ils revêtent. Sirona et grannos, astre et soleil, dédiés à la guérison. Les romains les ont associés à Apollon et à voir de près, Apollon est dit solaire tandis que sa jumelle est la lune, Artemis et Diane. On donne d'ailleurs volontiers à Damona, autre nom de Sirona, cet attribu de chasseresse.

Certaines statues renseignent fort bien sur la pensée subtile autour d'une divinité, comme le chaudron de gundestrup et l'autel de Reims. Sur le premiers, on le voit assis contre le sol, tenant un serpent propre à sirona déesse medecine, et un anneau. Sur le pillier d'Amien, il est entouré de mercure guide des défunts et des vivants, ainsi que d'Apollon le guérisseur. Et bien que des elements extérieurs soient romains, ils n'ont par été placés ici par hasard, ils sont en lien avec la foction de la divinité locale. Au début, je pensais que Cernunnos était le dieu de l'abondance et de la guérison. Je réalise qu'il est plus que cela, il est dans le monde souterrain, monde où réside les défunts, et prodigue la vie au sol et à toute forme vivante qui émerge du sol. Je pense qu'il est le dieu de la vie et de la mort.

Herecura, que j'ai découvert il y a peu de temps, est identifiée comme assimilée à Perséphone et Proserpine. Elle est la déesse des saisons mais aussi est-elle lié à la mort et au monde souterrain. Elle apporte la saison sombre en allant six mois dans le monde souterrain à Samonios, et revient six mois auprès des humains à Giamonios.

Nantosuelte et Sucellos sont représentés, l'un avec un marteau, l'autre avec une maison. Je pensais au début que l'un protégeait les bâtisseurs de la maison, et l'autre protégeait la famille vivant dans la maison. C'est presque cela, mais Sucellos, ou gobanos le forgeron, est plus que cela. Il est le maître des artisans, des paysans et aussi des guerriers. Il enseignait aux humains la connaissance du métal qui sert autant à forger les épées qu'à créer l'araire pour cultiver le sol. Sans Sucellos, les humains ne sont plus rien.


Taranis est le dieu céleste, de par son nom taran signifiant la foudre, et naturellement proche de Zeus et de Jupiter car le ciel est craint et vénéré depuis fort longemps. Rosmerta, la prodigue qui donne, est la terre nourricière remerciée pour ses dons, priée pour avoir de bonnes récoltes, comme la terre nourricière est crainte et vénérée depuis fort longtemps également.

Voilà ainsi tel que je conçois la spiritualité ancienne (peut-être même au delà de la simple appellation celtique), les populations anciennes voyaient le monde en vertical, le monde souterrain, la terre, le village, le ciel.

Ainsi il n'est plus guère de ressemblance avec "druidisme" du début, mot "druidisme" que je ne reconnais guère et auquel je lui préfère le mot Credima. Ce que j'aime dans la crédima (la croyance, tout bonnement) , est la logique à la fois mystique et concrète qu'elle nous apporte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattionos
Daltios C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Terres Voconces
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Sam 20 Jan 2018 - 8:05

un grand merci à toi, tout ceci est très intéressant et nous fera d'autant mieux apprécier ce que tu partages ici, et ça n'est pas si facile de narrer au pied-levé son propre cheminement comme tu le fais. bien se connaître est une chose, en parler est beaucoup plus ardu et il me faudrait moi-même bien plus qu'une soirée pour espérer en faire autant... je suis heureux d'en apprendre autant sur toi, mais sache que je ne me serais pas permis de te le demander ici et comme ça, de but en blanc, alors que nous nous connaissons si peu : ma question, qui était toute petite et à la suite de vos échanges était sur les sculptures qui accompagne tes célébrations.

tiens, ça n'a que peu à voir avec l'utilisation que tu en fais, mais j'en profite pour te faire connaître le travail d'un ébéniste aux mains d'or :

http://www.thierrymartenon.com/

bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artuuiros
Druide
avatar

Nombre de messages : 730
Age : 54
Localisation : Ferrières - Ardennes belges
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Sam 20 Jan 2018 - 8:50

Est-ce que tu dessines toujours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3858
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Sam 20 Jan 2018 - 10:53

Merci à vous Tasgos de vous être découvert de la sorte... comme le dit moios mapos Mattionos, cela nous permets de vous cerner un peu mieux et d’imaginer votre pratiques qui, ..., semble proche de la nôtre.

J’aimerais revenir sur une seule chose, si vous le permettez, le Nemeton, et savoir ce que vous entendez par : « ... le nemeton est un espace quadrilatère formé de deux carrés l’un dans l’autre (ou en polygone) » ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 275
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Sam 20 Jan 2018 - 20:08

Tasgos, merci de nous avoir narré votre Cheminement.

Vous êtes passé du "paraître", tel que pratiqué par une grande majorité de néo-druides (ainsi qu'une majorité des pratiquants des autres lignées cultuelles), à la condition de "Etre", qui est celle des rares Cheminants qui Vivent concrètement leur compréhension de la Spiritualité.
Félicitation à Vous.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tasgos

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 35
Localisation : Allobrogos
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Dim 21 Jan 2018 - 10:46

Auetos a écrit:


J’aimerais revenir sur une seule chose, si vous le permettez, le Nemeton, et savoir ce que vous entendez par : « ... le nemeton est un espace quadrilatère formé de deux carrés l’un dans l’autre (ou en polygone) » ?

Druui Auetos,

Les nemetons ou sanctuaires sont très diversifiés, par exemple celui de Gournay sur aronde et celui de Donon sont incomparables.

Pour avancer mes dires, je vais présenter deux sources, l'une étant le travail personnel de romain charrier sur son site mediolanum-santonum.fr que Andera nous avait mis en lien. La seconde est dans les pages 154, 155, 156 de l'ouvrage "voyage en Gaule romaine" de Gerard Coulon et Jean Claude Golvin.

Romain charrier a écrit "Il (le fanum) est une évolution du Nemeton, le lieu de culte celtique / gaulois. A l'époque gallo-romaine, le fanum est maçonné en pierre, contrairement au Nemeton qui, lui, est constitué de matériaux périssables (bois et torchis)". La forme a changé, ais le fond est donc resté. Il précise "l'entrée principale est le plus souvent orienté vers l'est, au soleil levant". De manière, je pense, à ce que les premiers rayons du matin pénètrent dans le sanctuaire.

Gerad Coulon et Jean Claude Golvin indiquent que le sanctuaire en Gaule sont "deux pièces carrées l'une dans l'autre" et que celui-ci est "ouvert à l'est". Ils désignent le carré exterieur "pour le rite de circombulation". Et différencient cet architecture à celui des romains "tandis que dans les temples romains, le pronos est une pièce juxtaposée à la Cella".



Romain charrier ajoute le péribole, la palissade, qui entoure le sanctuaire. Il nomme Temenos la cour du temple, galerie l'espace du temple comparable au pronaos, et cella l'espace au centre consacré. Il mentionne le type polygonale "l'octogone est une forme géométrique très répandue dans le plan des cella des temples antiques. Sa forme élaborée représente un intermédiaire entre le carré et le cercle, deux autres plans primitifs de la cella". Je lui préfère le carré de base.
https://www.youtube.com/watch?v=wrlVsEwCOJ0

Je pense que le nemeton de la celtiacon certocredaron credima est tout à fait conforme à la forme ancienne des sanctuaires au Gaule.


Au lieu du mot Cella, je désigne le centre par dumnos. C'est dans le dumnos que viennent se déposer les offrandes, galettes, eau, et autres. Le dumnos étant le monde noir, la porte entre le monde vivant et l'autre monde.

_

Mattionos albian brater je te remercie pour cette collection, en plus d'être un sculpteur, Thierry semble aussi bon photographe, et capte autant l'ombre et la lumière que la matière et le volume. Le bois est doux, dur, malléable et indomptable, capricieux devant les éléments, jouant de l'humidité ou de la chaleur.

_


Artio's, je dessine moins qu'avant, mais il m'arrive encore de jouer des couleurs et des contrastes

-

Anamcara je te remercie.


Dernière édition par tasgos le Lun 22 Jan 2018 - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubrinertos
Druide
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 66
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Dim 21 Jan 2018 - 16:58

s'ajoutant à, toutes les anciennes petites statuettes, cette prière matérialisée sous la forme d'un bâton force mon admiration. Je trouve très beau de s'exprimer ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3858
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Tasgos   Dim 21 Jan 2018 - 17:20

Merci à vous pour vos explications concrètes, Tasgos. Là, je suis d’accord, attention tout de même à ne pas confondre le Nemeton, qui est l’espace délimité, avec le Teges qui est le temple proprement dit situé au centre du Nemeton et sous lequel est pratiqué le sacrifice.

Grosse différence avec le culte gréco-romain où le sacrifice se fait devant le temple.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... de Tasgos   

Revenir en haut Aller en bas
 
... de Tasgos
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» ... de Tasgos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Journal ...-
Sauter vers: