forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le dieu Gobannos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Le dieu Gobannos   Sam 13 Aoû 2016 - 19:23

Hello,

Je me tourne une nouvelle fois vers vous pour collecter des informations sur la divinité celtique Gobannos.
Je débute dans mes propres recherches, dès lors, je suis preneur de tout.

Cordialement, Clyde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le dieu Gobannos   Sam 13 Aoû 2016 - 21:28

Il semble bien que ce dieu de la forge, gardien du feu terrestre, créateur d'armes magiques, comme ses homologues panthéoniques, marque symboliquement son caractère habile par le côté disgracieux (gobba=bossu) et infirme de son apparence (boiteux). A ce sujet,il présente des similitudes avec des dieux du même acabit, boiteux ou à pied de chèvre. D'ailleurs, il y a une forte insistance chez lui par rapport à la capacité de brasser, et d'avoir une descendance bâtarde des nymphes et déesses. Cela nous fait penser à un autre dieu grec en particulier.
Il semble également "posséder" les attributs (ou la parenté) des dieux tonnants (ourta-marteau) et ceux des dieux chthoniens (andenna (andouna)- enclume), ainsi que la tenaille (gebala), qui de leur rencontre créent toute forme, et le "feu" centré. A ce sujet, il est intéressant de voir le rapport entre son nom "goban" et celui de Taranis (donnar-"geben"(donner)-gebo) : X . Il est d'ailleurs fils de Don. C'est son homologue romain qui nous ramène à la dimension du loup (Vulc), gardien de la vulve céleste, que nous avons évoqué au sujet d'Ogmios (portant peau de bête ... aussi).
Autre piste intéressante, la bouche (gobba) dans le sens de gober (je pense à un dévoreur du nom de Gargan) et à la gorge (gutu) d'ou sort le feu druidique. Dans les Védas, le dieu de la forge engendre un brahmane, nourri sur le soma, donc un gutuater. Un nouveau rapport à Ogmios.
Ces sont ces dieux habiles et sombres qui ont créé le peuple celte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le dieu Gobannos   Lun 15 Aoû 2016 - 17:43

Citation :
Dictionnaire de la mythologie celtique de James MacKillop
Forgeron des Tuatha Dé Danann et un des trois dieux artisanas, ou TRIDE DANA, avec Credne et Luchta. Goibniu est vu plus clairement dans la 2e bataille de Mag Tuired], comme un armurier infatigable, fournissant Lug Lámfhota avec la lance qui pénètre l'œil de Balor. Ses conseils sont toujours létaux. En 1946, TF O'Rahilly (1946) l’a fait voir comme un dieu du tonnerre et des éclairs. Goibniu peut être identifié avec Balor, car les deux dérivent d'une conception du soleil : la lance donnée à Lug peut être dérivé d'un coup de foudre. Parfois Goibniu est lui-même aussi un combattant. Lorsque l’espion Fomoiré Ruadan, le fils de Bres et Brigit, empale Goibniu avec un de ses propres lances, le forgeron reprend la lance et tue le jeune homme. Cela provoque le premier gémissement d’Irlande, celui de Brig.
Il y a désaccord sur sa généalogie. Il est peut-être un petit-fils du dieu de la guerre Neit, tout comme Balor, et l'un des quatre fils d’Esarg, avec Credne, Luchta et Dian Cecht, le dieu de la guérison. Dans un autre texte, il est le frère du Dagda, Nûadu Airgetlám, Credne et Luchta, qu’il aide à conquérir l'Irlande. Dans d'autres textes, Tuirbe Trágmar le lanceur de hache, père de la Gobban Saor, est désigné comme le père de Goibniu. Parfois Goibniu est nommé comme père nourricier de Lug Lámfhota au lieu de Manannán mac Lir.
Avec son art de la forge, Goibniu était souvent considéré comme un guérisseur. Son nom est invoqué dans le vieux charme irlandais d'élimination de l’épine ( ?). Plus important, il est l'hôte d'une fête d'un autre monde, Fui Goibnenn, où les invités sont imbibés de bière. Au lieu de se saouler, les participants seraient protégés de la vieillesse et de la décomposition. Les commentateurs voient dans ce encore un autre lien avec Héphaïstos, le forgeron-dieu grec, l’enivreur divin. La forge de Goibniu, Cerdchae Ghaibhnenn, a été erronément identifiée à la « Mullaghmast Glenn Treithim » le long de la frontière Kildare-Wicklow. Le minerai de cuivre autrefois abondant dans cette région a permis de forger des boucliers et des pointes de lances. D'autres traditions placent la forge dans la péninsule de Beara co cork, notamment.
Une grande partie de la caractérisation de Goibniu survit dans la figure folklorique du Gobban Saor, avec des échos aussi en Gaiblín, propriétaire de la vache fabuleuse Glas Ghaibhleann. Ses homologues gallois sont Gofannon et Glwyddyn Saer.
Voir Vernam Hull, «Les Quatre Joyaux de la Tuatha Dé Danann», Zeitschrift für Philologie celtische, 18 (1930), 73-89.
Petits parallèles folkloriques :
Nuada-nodons et lud : nutons et lutins
Ghaibhleann-Gobannos : Gobelins
Kerriduen : corridunia (naine), corros(korrigan)
Andouna : Ankou
etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le dieu Gobannos   Lun 15 Aoû 2016 - 18:02

Merci Artio's.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dieu Gobannos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dieu Gobannos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le Druidisme :: Histoire / Archéologie-
Sauter vers: