forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Druide et druidisme de nos jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Druide et druidisme de nos jours   Mer 6 Sep 2006 - 16:08

Bonjour a tous,

Dans le cadre d'une étude sur les druides, leur histoire et surtout le duuidisme de nos jours je voudrais savoir si vous pouviez me faire une petite synthèze qui serait asser complète sur ces sujets.

C'est asser urgent et votre aide m'est indispensable.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Sam 9 Sep 2006 - 21:25

Dans un premier temps, je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil sur ce qui été écrit dans la partie « La Caste Sacerdotale » pour tout ce qui concerne les druides de l’antiquité.

Pour les (néo)druides c’est un peu plus compliqué.

Dans le monde (néo)druidique rien n’est simple, nous avons une multitude de druides. Cela va du néo-druide au druide-new-age en passant par le druide farfelu via le druide autoproclamé pour arriver au druide proprement dit.

Je vais essayer de faire bref.

Le druide-new-age invente son druidisme en agglomérant à une base néo-druidique (les fameuses triades, série, etc.) tous ce qui peut lui servir à attraper des « pigeons » en l’appelant druidisme spiritualiste (ce qui englobe tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi).
Le druide-new-age prend comme référence calendaire le fameux « calendrier des arbres » de Robert Graves, fête Samain, Imbolc, etc. le 1er des mois « correspondants », les solstices et les équinoxes.

Le néo-druide croit dur comme fer que le barddas breizh, les triades et autres inventions du siècle dernier sont tirés d’une source authentique et de fait continuent à propager des images d’Épinal du style « les druides officiaient aux fins fonds des forêt dans des endroits inaccessibles et naturel », « les druides se rassemblaient dans des cercles de pierres », etc.
Le néo-druide, comme le new-age d’ailleurs, établi les dates de leurs célébrations par rapport au calendrier grégorien de la très sainte église catholique apostolique et romaine (1er février, 1er mai, etc.), célèbrent les solstices et les équinoxes

Le druide-farfelu, en plus de reprendre à son compte la totalité des aberrations des deux tendances suscitées se dégote le plus souvent une filiation ininterrompue depuis la source du druidisme, voire même plus loin pour certains (Atlantide et Mû)
Le druide-farfelu se donne des titres à faire pâlir d’envie le saint père, comme sainteté très vénéré druis gutuater.
Le druide-farfelu, privilégier entre les privilégier, est en contact direct et permanent avec se qu’il appelle les « grands-êtres », et parfois même les extra-terrestres.

Le druide-autoproclamé est une personne qui, en mal de reconnaissance mais pas de connaissance, se donne, sans tambour ni trompette, le titre de druide, sage, parfois haut- ou archi-druide, se déguise en druide et, comme le new-age et le farfelu, parodie le néo-druide, en récitant des prières lors des solstices, des équinoxes et lors des 1er février, etc.

Le druide, lui, se doit normalement d’être une personne sérieuse (bien qu’ils y en aient qui mériteraient un des titres ci-dessus), consciencieuse, travailleuse et studieuse.
Le druide se doit d’avoir une solide érudition. Il se doit de lire et relire (à défaut d’apprendre par cœur) tous les textes mythologiques celtiques afin de redécouvrir la substantielle moelle du druidisme.
Le druide se doit d’apprendre puis maîtriser le celtique ancien, langue sacrée et liturgique de la spiritualité druidique.
Le druide se doit de maîtriser les rituels car, à l’instar des druides antiques, le druide ne doit pas lire ni ânonner les rituels ; car un rituel doit, pour vivre, être récité, appris par cœur, déclamé impeccablement dans la langue sacrée et assorti de divines sonorités musicales.
Le druide se doit de calculer les dates des célébrations celtiques, c’est-à-dire Trinoxtion samoni, Ambiuolcaia, Belotennie et Luginaissatis, selon le calendrier druidique de Coligny, et non de les calquer sur le calendrier en vigueur.
Le druide se doit de célébrer son festiaire dans des sanctuaires du style Acy-romance, Gournay-sur-Aronde, Montmartin, etc. et non dans des endroits, certes très beaux, mais non conforme avec la réalité historique.

Voilà …

C’est sur, devenir druide ne se fait pas en claquant des doigts, il faut énormément de travail. Voilà pourquoi, dans le monde (néo)druidique, nous rencontrons malheureusement plus de druides néo-new-farfelu-autoproclamés que de véritables druides.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Ven 15 Sep 2006 - 18:54

Suite à ce même message posté sur un autre forum, une vive polémique c’est engagée entre les uns et les autres… (Allant presque jusqu’aux insultes par Message Privé, envoyés par une personne dés plus grossière et dés plus inculte qui m’ai donné de lire)

Ne pouvant répliquer sur le dit forum, puisque l’équipe de modérateur a préféré clôturer le fil afin d’éviter tout dérapage, je revendique donc, ici, mon droit de réponse.

Avant de lire ce qui suit, je vous conseille de parcourir le fil pour mieux appréhender les tenants et les aboutissants.
_________________________________


Voici donc ma réponse :

J’ai l’impression que vous réagissez avec véhémence à mes propos car ils vous obligent à voir la vérité en face : « votre vision obsolète du druidisme héritée du XIX° siècle »

Depuis ce temps, beaucoup de choses se sont passées. Les archéologues ont fait de nombreuses découvertes et les professeurs ont, à leur suite, revu et corrigé cette façon de voir les druides et nos ancêtres les gaulois …

Là ou je ne comprends pas c’est votre entêtement. Malgré toutes ces récentes découvertes vous restez, envers et contre tout, figé sur un cliché du druidisme mort depuis presque 100 ans dans la communauté scientifique.
A l’inverse de vous, nous avons évolué en nous conformant aux nouvelles données archéologiques, scientifiques et religieuses. Nous ne sommes pas resté à l’image du druide faisant de l’accro-branche, faucille d’or en main, aux tréfonds des forêts, pour couper le gui sur quelque chêne.

Nous, nous avons su progresser.

Après ça vous direz encore que c’est moi qui suis rigide … Les bras m’en tombent !


Concernant la règle de vie des sacerdotes de la C.C.C. nous avons eu l’honnêteté de dire que cette ligne de conduite fut calquée sur celle de nos frères brahmanes. De plus, et c’est là toute la différence entre vos pratiques new-age et nos agissements, cette règle de vie « monastique », réservé, je le répète, aux seuls druides de la confraternité, n’est pas une rêverie romantique mais une main-courante nous permettant de « ritualiser » notre journée.


Maintenant, comme je vous l’ai déjà dit, que vous vous réunissiez aux fonds des bois ou près de monuments mégalithiques, que vous vous rassembliez en cercle vêtu d’un linge blanc, que vous célébriez les solstices et autres équinoxes, grand bien vous fasses, c’est votre droit, mais ne dites pas que cela est du druidisme. Appelez ça comme bon vous sembles mais pas druidisme !

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Mer 25 Avr 2007 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Uellaunios

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 45
Localisation : Winnipeg, Manitoba, Canada
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Ven 15 Sep 2006 - 19:40

Subuta Auete!

Je veux te féliciter pour avoir confronté ceux qui retiennent toujours les faussetés. Je reconnais que le druidisme authentique est une dévotion sérieuse, et qu'un vrai druide doit faire beaucoup plus que simplement d'honorer des jolies fantaisies.

"La Vérité contre le monde!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca.geocities.com/vellaunos/index.html
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Mer 20 Sep 2006 - 17:02

L’IDEOLOGIE NEO-DRUIDIQUE OU LA PENSEE TIEDE

Le néo-druidisme, quel ennui !

Quoi qu’il puisse se passer dans le domaine druidique (découvertes archéologiques, scientifiques, historiques ou religieuses), nous avons toujours droit, de la part de ces néo-druides, à la même ritournelle.

Rien de nouveau sous le soleil. A croire que les nouvelles des chercheurs ne parviennent que très difficilement, voire pas du tout, aux oreilles de ces dit druides.

Leur catéchisme est toujours le même !

Un cours de philosophie en charentaise, une grave médiation sur le sort du monde, une leçon de bonheur à la portée des caniches, un entretien de psychologie de bazar, une cure de bien-être.
Ajoutons-y le point santé, le point de vue du médiateur, la rubrique « le livre du moi », des considérations ouatées sur les « valeurs partagées », une dose de spiritualisme, une pincée de mégalithisme, un soupçon de chamanisme, un zeste de libéral « socialisme », un traité sirupeux de pédagogie, un sermon compassionnel, et nous avons l’idéologie néo-druidique.

L’idéologie néo-druidique aime la douceur moite des grandes idées qui ne font de la peine à personne : la liberté, le respect, la tolérance, la créativité … Elle déteste les mises en perspective, aussi pense-t-elle que la meilleure façon de résoudre les problèmes, c’est de ne pas les poser.

L’idéologie néo-druidique est une pensée sans négatif. Au fond, les gens ont toujours raison de vivre comme ils le font : tel est le message diffusé. La haine du négatif développe une vision angélique du monde. Au nom du respect et de la tolérance, incomparables et imparables alibis, l’idéologie néo-druidique a évacué toute théorie de la soumission : la croyance religieuse est justifiée comme l’expression d’une identité.

Face à ce déferlement de bons sentiments, face à cette normalisation rampante, nous n’avons plus rien à dire, juste à acquiescer ou à avaler la tisane. Nous n’avons plus rien à penser, juste à profiter de la vie … Tout va bien ! N’est-ce pas le meilleur des mondes ?

Le bon néo-druide affecte l’image d’Epinal du philosophe sage qui a beaucoup vécu, et a donc aussi beaucoup à nous apprendre sur l’existence. Pourquoi pas ? Le problème survient quand on l’écoute.
Le ton est enthousiaste et doucereux, parfois lyrique ; pétri de bons sentiments. Car l’exercice consiste à prendre la posture du sage, au-dessus des partis et des partis pris, pour mieux ériger en dogme totalitaire un « réel » autoproclamé.

En fait, le néo-druide illustre l’inanité d’une pensée tiède qui s’en tient aux formulations acquises et aux concepts hérités du XIX° siècle, entre lesquels il n’y a souvent d’autre solution qu’une position moyenne, mi-chèvre mi-chou.

Mais il n’y a rien à regretter. Le tiède n’a pas effacé le chaud. Il l’a seulement anesthésié.

D’ailleurs les robinets d’eau tiède n’ont pas d’ennemis. Ainsi vivent-ils dans le monde idéal de la belle unanimité ou tous les hommes cherchent à être heureux.


Mais peut-on raisonnablement pratiquer la pensée tiède dans un domaine aussi idéologique que la religion ?

Non ! Je ne le pense pas.

La pensée tiède fait la gloire des néo-druides et le désespoir de la pensée critique des druides vrais. Les penseurs tièdes survolent l’époque avec des allures de sages débonnaires nous promettant une élévation (spirituelle) immédiate … Avant la chute.

Dans ce domaine il ne peut pas y avoir de compromis. Soit nous sommes froid, soit nous sommes chaud, mais sûrement pas tiède !

Les dieux aiment les hardis, les impétueux et les fougueux.

Alors n’ayons pas peur de déranger, de bousculer, de réveiller. Pour que notre Tradition soit la plus authentique possible, il faut se battre et vaincre ; et parce que notre lutte est spirituelle et culturelle, parce que notre forme de lutte représente ainsi la dernière chance elle doit être totale, menée avec toute les disponibilités et l’abnégation dont nous disposons. Ou alors … si notre action n’est considéré qu’en tant qu’activité accessoire secondaire et facultative, inutile de se réclamer d’une antique tradition !

Il est de notre devoir de crier, à la face du monde, que le néo-druidisme, c’est-à-dire le druidisme romantiquo-new-age adapté aux mœurs modernes, évoluant en suivant celles-ci, sécrète une monstrueuse tumeur, laquelle ne peut que dévaster la Tradition celtique. Les néo-druides ne sont que des fantasques et des jouisseurs ; cela les inclinent à rechercher la nouveauté pour la nouveauté. Comme, en outre, la plupart d’entre eux sont dépourvus de créativité, ils ne leur restent plus qu’à suivre, de façon moutonnière, les innovations de quelques roublards : les modes se succèdent … et honte à celui qui ne suivrait pas le « progrès » !

Nous autres, druidisants, savons que notre Tradition n’est pas à inventer. C’est pourquoi nous n’avons pas, ce serait lâcheté ou paresse, à nous compromettre avec mœurs et modes de l’époque actuelle. Nous n’avons pas non plus à nous dédouaner par une déclaration facile de « pensée tiède » dès que nous émettons une opinion de bon sens.

On ne peut rendre service au Druidisme en l’édulcorant.

Quant à la Vérité, elle doit être criée à la face du Monde, quels que soient les modes et les tabous du moment ; et cela, même au prix de l’impopularité.

Que ceux qui nous aiment, nous aiment. Quant à ceux qui ne nous aiment pas, puissent les dieux changer leur cœur. Et s’ils ne changent leur cœur, qu’ils leur retournent les chevilles afin que nous les reconnaissions à leur claudication.

Les dieux jugeront !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Cogan



Nombre de messages : 22
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Jeu 26 Oct 2006 - 15:47

Comme d'habitude, tu es trés demonstratif et excessif...
J'appartiens à une clairière mais je préfère le terme : "Druidisme Contemporain " à celui de Néo-druidisme.
Ce que tu dis est provocateur et pourtant ambigu à souhait.
Je ne suis ni "néo", ni "farfelu" ni encore "new age" etc...
Mais par contre je partage certains de tes points de vue et soutiens que les travaux serieux doivent nous guider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cogan.canalblog.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Dim 29 Oct 2006 - 20:51

C’est le but de cet électrochoc !

J’espère que cette secousse sera assez puissante et qu’elle permettra de réveiller le « patient » endormi …

Apparemment ça à l’air de fonctionner Wink

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Sam 11 Nov 2006 - 0:21

Bonsoir tout le monde.

Eh bien MPFAO, bon courage ! Vous n'avez pas consulté que ce forum quand même ?

------------

Citation :
Les dieux aiment les hardis, les impétueux et les fougueux.
Ne généralisons pas. Esus Taranis, entre autres, oui. Les dieux aiment ceux qui les appellent. Et ils font un peu dans le mimétisme: Si vous voulez du fougueux ils vous en donnent. Je dirais plutôt que les dieux (et les déesses) se prennent à bras le corps.

Pour le reste, hé bien.... c'est votre point de vu, de chez vous. Et donc on n'en pense pas tous la même chose vue de chez nous. (Vous savez, mouton blanc, mouton noir, le gué au milieu. La même réalité, pourtant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 40
Localisation : Belgique (Liège)
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Lun 22 Déc 2008 - 20:27

Je suis relativement d'accord, surtout le ton mielleux utilisés par les "chercheurs de vérités" (que ce soit en celtisme, druidisme ou autres) pour faire mieux passer la pilule (le poison?); des pseudo-gourou comme je les surnomme. Pseudo car ils n'ont pas suffisamment de charisme que pour que cela fonctionne avec tout le monde.
Ce genre de "personnages" nuit clairement aux traditions, druidiques ou autres selon la tradition à laquelle ils se rattachent.

Enfin, cela fait plaisir de lire que mon côté tempétueux soit vu positivement pour une fois Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonniios

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : Tolosa
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Lun 22 Déc 2008 - 23:46

Je suis assez d'accord dans la définition du druide accompli, en opposition au néo-druide new-ageux.

Ne prôner que l'amour, ça brise l'équilibre et ça ne respecte pas la démarche qu'avaient les druides antiques.

Les druides étaient des guerriers, ne l'oublions pas !

Citation :
A l’inverse de vous, nous avons évolué en nous conformant aux nouvelles données archéologiques, scientifiques et religieuses. Nous ne sommes pas resté à l’image du druide faisant de l’accro-branche, faucille d’or en main, aux tréfonds des forêts, pour couper le gui sur quelque chêne.
Cela résume assez bien la démarche que suivent la plupart d'entre nous. Cela pourrait même servir de définition au druidisme tel que nous le pratiquons.

La seule chose qui me gêne concerne les apprentis-druides, quelle place ont t-il là dedans ?

Personnellement je me définis comme apprenti-druide, j'ai une démarche très historique, et pourtant à l'heure actuelle je suis plus proche du druide auto-proclamé , même si j'évite d'usurper des titres que je ne mérite pas encore.
Je ne parle pas encore le celtique ancien, je ne sais pas calculer les dates des rituels alors je me réfère au calendrier grégorien, et je célèbre mes rituels dans des lieux non-historiques.
Et pourtant, j'apprends les anciens textes et les contes par cœur, je vis mes rituels, et surtout je fais de ma religion ce qu'elle doit être avant tout : une communion avec les dieux. Et pour ce qu'il me manque, j'ai la motivation de suivre cette démarche longtemps, alors laissons faire le temps.

Ce qui me ramène à mon propos : quelle est la place des nouveaux ?
Je pense qu'il faut les juger par rapport à leur état d'esprit et leur démarche.

De ce fait il y a des apprentis néo-druides,des apprentis druides new-age et des apprentis druides sérieux.
Et même si ces derniers ne correspondent pas la description d'un druide authentique, ils sont les seuls à pouvoir le devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deruos
Druide
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 54
Localisation : Dijon bourgogne
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Mar 23 Déc 2008 - 11:24

La fragilité de notre vie, la méditation sur la mort dois nous inciter à toujours privilégier l'humilité.
"Sans but et sans profit" celà devrait être ce qui conduit la quête.

Etre Druide, ne pas l'être! est ce vraiment ce qui compte ?
Je respecte ceux qui ont ce titre mais :
Qu'est ce qui détermine le fait d'être Druide au XXI ème siècle ?

L'initiation ? laquelle?
Les connaissances ? Lesquelles ?
Les qualités ? Lesquelles?
La filiation ? Laquelle ?
D'autres critères ? Lesquelles ?

Chaque question amène son lot de désaccords profonds entre ceux qui y répondront.

C'est donc une question qui divise alors que le druidisme n'en a pas besoin.

Je suis encore une fois assez d'accord avec Solarus : nous sommes des apprentis. Et être en apprentissage, ce n'est pas péjoratif, au contraire, c'est travailler à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cernunnos.over-blog.com/
Gwenaël

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 40
Localisation : Belgique (Liège)
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Mar 23 Déc 2008 - 12:20

L'humilité sous-entend aussi le fait d'admettre prendre l'avis d'une personne ayant plus de connaissances, d'avoir un "maître"; il me semble qu'il y a de plus en plus de personnes qui donnent leur avis mais ne tiennent pas compte de celui des autres. Aussi, un enseignement est-il toujours à double-sens, ne l'oublions pas.

Certes, la nature est un excellent enseignant, pour le vate surtout qui doit expérimenter celle-ci, mais il arrive un moment où lorsqu'on intellectualise, où l'on philosophe, seul un autre être humain s'avère être un interlocuteur valable.

En parlant de cela, lorsqu'on vous interroge, donnez-vous une réponse "blindée" ou posez-vous une question ouverte voire un début de réponse accompagné d'une question?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deruos
Druide
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 54
Localisation : Dijon bourgogne
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Mar 23 Déc 2008 - 18:29

"L'humilité sous-entend aussi le fait d'admettre prendre l'avis d'une personne ayant plus de connaissances." a dit Gwenael

Je suis d'accord avec toi.
C'est d'ailleurs pourquoi j'aime venir sur ce forum discuter et lire les écrits et recherches d'Auetos, d'Eber ou d'autres.
Je reconnais leurs éruditions et leurs connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cernunnos.over-blog.com/
Gwenaël

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 40
Localisation : Belgique (Liège)
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   Mar 23 Déc 2008 - 19:33

Je ne parlais pas de toi et ne visais personne en particulier; c'est juste un constat et cela ne touche pas uniquement le druidisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Druide et druidisme de nos jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Druide et druidisme de nos jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Druide et druidisme de nos jours
» Druides et Chamanisme
» Perception du druidisme
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» le néo-druidisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Autres-
Sauter vers: