forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tasgos

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 34
Localisation : Allobrogos
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Le soleil   Sam 1 Juil 2017 - 7:44

Bonjour,
Je souhaite éclaircir le sujet suivant, lequel est le soleil en langue celte continental.
On le nomme généralement Sonnos, attesté semble t'il par la plaque de Ciallos mentionnant Sonnocingos.
Le problème est que le mot Sonnos ne correspond guère à une langue celte, tout au plus il se rapproche du mot allemand Sonne, et de l'anglais Sun, c'est à dire des langues Germaniques. Je ne doute pas que les tribus germaniques eurent été celtes, toutefois rappelons ce qu'est le soleil en langue celte.
En Irlandais et Gaelique, il est nommé Ghrian, et l'on pense que de ce mot découle le nom du dieu guerisseur Grannos.
En Breton, il se nomme Heol, et en Gallois Haul. Point de Sonnos ici.
Je souhaite savoir s'il existe un mot plus proche des données actuelles, lequel me sera très utile pour les prières.
J'ai éventuellement pensé à Ailos, Olos, Aulos...
Je vous en remercie par avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 669
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le soleil   Sam 1 Juil 2017 - 11:52

Nous avons plusieurs mots qui tournent autour de l'idée, ce qui arrive souvent dans le celtique ancien, jusqu'à la racine indo-européenne, car l'idée païenne est multiple.
Tout d'abord Heol Hell-ELU !
Heol est une idée qui se relie au soleil, ou plutôt à l'idée de lumière solaire. Hella est la déesse germanique de l'enfer, fille de Loki. Or Loki en allemand signifie "allumette" comme Lucifer en néerlandais. Nous retrouvons l'équivalence des noms gaulois et germaniques en ajoutant et supprimons le "h aspiré". ON pourrait traduire Hella comme "Elu" en gaulois : étincelle.
Etincelle, fille d'ignition ? Bien sûr, plus nous suivons les mythes différenciés, plus nous sommes dans l'interprétation et nous écartons du sens premier, car le mythe est traduit tardivement.
Par l'idée de l'action solaire sur la terre, nous avons "Eluetia", l'abondance, et avec elle le patrimoine pastoral "Eluetia". Nous retrouvons cette idée chez les peuples de Helvètes (Eluetia) et celui des Helviens en Ardèche. Les Helisiens et les Helvecons sont originaires de Pologne, voisins des Lugiens. Il est intéressant de noter que ce dernier terme véhicule cette même idée de Lumière que semble également traduire le mot Hell, avec ce même paradoxe entre lumière et enfer (obscur).
Retenons alors ici l'action de la "lumière solaire" sur l'obscurité, hors de tout concept dichotomique.
Elu signifie aussi beaucoup, c'est pourquoi nous pouvons le rattacher à Ollo (tout). Mais tout n'est pas beaucoup !
Nous avons aussi Sullis !
Sulis est l'œil, mais le soleil se décline dans cette notion d'œil dans les personnages "cyclopéens" ou borgnes, qu'ils soient chtoniens ou célestes. Ailiu (sourcil broussailleux) n'est pas le seul mot qui traduit la même idée d'un regard scrutateur.
Grannos signifie plutôt "rayonnance" et donne naissance au gaélique "Grain", La soleil rayonnante. Indice intéressant aussi le grain (grano), le cheveu (granos). Quelle rayonnance agit ainsi sur ce qui pousse dans l'obscurité ? La rayonnance du terreau, bien sûr. C'est pourquoi Grannos est associé au sources et Grain à l'autre monde, car il s'agit d'un soleil agissant "par-dessous". Il est connu que le soleil du système solaire comme le magma de la terre "rayonnent" de la même activité nucléaire sur leur environnement. Cette activité est agissante indépendamment de l'effet lumineux sur la croissance, et se retrouve dans le sol et les sources, en l'absence même de lumière.
Sonnos se rapporte à la sphère solaire physique elle-même, en tant qu' "objet".
Il est inutile de tenter de séparer les déclinaisons des mots indoeuropéens dans leur évolution historique, puisqu'ils véhiculent des idées très variées d'un sujet semblant unique. C'est l'évolution du langage et du mythe qui sépare.
Quittons la pensée monolithique moderne qui tente a vouloir tout "réduire" à des notions pratiques. C'est l'histoire des dieux et déesses. Voyez donc la pensée comme une "toile" plutôt qu'une arborescence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tasgos

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 34
Localisation : Allobrogos
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Le soleil   Sam 1 Juil 2017 - 14:43

Je vous remercie artio's pour cet apport autant érudit que instructif.


Artio's a écrit:
Nous avons plusieurs mots qui tournent autour de l'idée, ce qui arrive souvent dans le celtique ancien, jusqu'à la racine indo-européenne, car l'idée païenne est multiple.
Tout d'abord Heol Hell-ELU !
(...)
Par l'idée de l'action solaire sur la terre, nous avons "Eluetia", l'abondance, et avec elle le patrimoine pastoral "Eluetia". Nous retrouvons cette idée chez les peuples de Helvètes (Eluetia) et celui des Helviens en Ardèche.
(...)
Grannos signifie plutôt "rayonnance" et donne naissance au gaélique "Grain", La soleil rayonnante. Indice intéressant aussi le grain (grano), le cheveu (granos). Quelle rayonnance agit ainsi sur ce qui pousse dans l'obscurité ? La rayonnance du terreau, bien sûr. C'est pourquoi Grannos est associé au sources et Grain à l'autre monde, car il s'agit d'un soleil agissant "par-dessous".
(...)
Sonnos se rapporte à la sphère solaire physique elle-même, en tant qu' "objet".
Il est inutile de tenter de séparer les déclinaisons des mots indoeuropéens dans leur évolution historique, puisqu'ils véhiculent des idées très variées d'un sujet semblant unique. C'est l'évolution du langage et du mythe qui sépare.
Quittons la pensée monolithique moderne qui tente a vouloir tout "réduire" à des notions pratiques. C'est l'histoire des dieux et déesses. Voyez donc la pensée comme une "toile" plutôt qu'une arborescence.

Je note aussi que Elw en gallois signifie profit, bénéfice, rejoignant alors l'idée d'abondance du mot Eluetia.

Grannos, j'avais aussi pensé que le soleil se reflète sur l'eau, comme aussi l'étoile se reflète sur l'eau telle sironae. L'étoile est soleil et le soleil est étoile.

Si Sonnos s'inscrit dans la globalité indo-européenne, je veux bien l'incorporer dans le celte ancien

Il est interessant en effet d'étudier d'avantage l'idée de fond que la base etymologique, ainsi que d'observer dans sa globalité les liens indo-européens tant germaniques que celtiques de d'ouest et insulaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neige, givre et soleil matinal sur le Pilat
» Neige et Soleil, Le Bessat, 13/01/08
» Studio de photographie- Acacia devant le coucher de soleil - Parc national Amboseli - Kenya
» un filament énorme se développe sur le soleil
» « Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Linguistique-
Sauter vers: