forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Forêt Othe

Aller en bas 
AuteurMessage
Lugh

Lugh

Nombre de messages : 7
Age : 47
Localisation : Senons
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Forêt Othe   Ven 1 Fév 2019 - 15:31

je partage avec vous cette photo quelque peu surprenant.
un arbre de 20-30 ans qui as poussé avec l'anse d'un sceau dans son tronc.
Avez vous déjà cette sorte "d'humour" en forêt par chez.
Avez-vous idée du symbole du message ?

A vous lire,
D'avance merci,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.druides-otha.fr
tasgos

tasgos

Nombre de messages : 225
Age : 35
Localisation : inter allobrogei ac lemouicei
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Sam 2 Fév 2019 - 10:09

Bonjour Lugh, fidèle au post,
De quelle essence d'arbre s'agit-il ? Il me parait blanchir au sommet, es-ce un bouleau ?
Je pense qu'il s'agit d'un contenant servant à récolter la sève des arbres au printemps, et que l'anse devait être une sorte de crochet pour rester agrippé à l'écorce. Depuis lors, le crochet a été avalé par la croissance de l'arbre et le contenant rouillé a été en partie rongé par l'humidité.

je souhaite savoir aussi, quel est votre définition de la spiritualité celtique ou druidique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

Brigonerta

Nombre de messages : 536
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Lun 4 Fév 2019 - 0:46

Je pense que l'explication donnée par Tasgos est la bonne.
Par contre, l'écorce du bouleau est beaucoup plus lisse et bien blanc.
J'ai pensé à du saule mais je ne pense pas non plus...N'est -ce pas le frêne dont le tronc peut-être gris ? Sinon une forêt de hêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lugh

Lugh

Nombre de messages : 7
Age : 47
Localisation : Senons
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Lun 4 Fév 2019 - 11:16

tasgos a écrit:
je souhaite savoir aussi, quel est votre définition de la spiritualité celtique ou druidique ?

Merci pour tes hypothèses concernant le seau.
Pour ta question, à ce jour et à mon statut de cheminant, la spiritualité celte véhiculée par le druidisme m'appelle à une réponse assez simple( courte et rapide) qui sont les déclinaisons verticales au dessous et au dessus ; la spiritualité étant le véhicule pour parcourir le chemin du "sacerdoce" .(voie rouge et noire, art martial et artisanat remplacent et/ou complètent la spiritualité).
Au dessous de la spiritualité, la vie de tous les jours, honneur-devoir et hospitalité, posture que l'on trouve chez nombreux celtes.
Au dessus de la spiritualité, un panthéon de dieux et déesses, que l'on découvre dans les mythes et dans nos relations-connexions cycliques intimes avec les éléments de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.druides-otha.fr
Artuuiros
Druide
Artuuiros

Nombre de messages : 731
Age : 54
Localisation : Ferrières - Ardennes belges
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Lun 4 Fév 2019 - 14:58

Ça me rappelle quelques exemples de ce genre dans ce musée :
https://fr.tripadvisor.be/Attraction_Review-g2545289-d6918130-Reviews-Musee_des_Mille_et_Une_Racines-Cornimont_Vosges_Grand_Est.html
Je mise sur une charmille. Le charme est très réceptif aux énergies du sous-sol ; et à en juger par la photo, ce doit être un endroit bien nourri et rocheux. Pourquoi pas un sot chaudron ?
Il est même probable que votre bâton soit issu d'un endroit similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattionos
Daltios Nemeton Rennina
Mattionos

Nombre de messages : 194
Localisation : Terres Voconces
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Lun 4 Fév 2019 - 18:51


... de l'humour encore, quoique kafkaïen :

- Charbonnier !
Ma voix s’élève rendue caverneuse par la brûlure du froid, tandis que je suis enveloppé par la buée que produit mon haleine.
- Je t’en prie, charbonnier, donne-moi un peu de charbon. Mon seau est déjà tellement vide que je peux m’en servir de monture. Sois bon. Je te paierai quand je pourrai.
Le charbonnier met sa main en cornet derrière l’oreille.
- Est-ce que j’entends bien ? demande-t-il par-dessus de l’épaule de sa femme en train de tricoter sur la banquette du poêle, est-ce que j’entends bien ? Il s’agit d’un client.
- Je n’entends rien du tout, dit la femme, respirant tranquillement au-dessus de ses aiguilles à tricoter, le dos agréablement chauffé par le poêle.
- Oh oui, c’est bien ça, dis-je, un vieux client, toujours fidèle, juste dépourvu de ressources en ce moment.
- Femme, dit le charbonnier, il y a quelqu’un. Je ne peux pas me tromper à ce point. Il doit s’agir d’un vieux, d’un très vieux client, car il sait me parler droit au cœur.
- Qu’est ce qui t’arrive ? dit la femme en pressant son tricot un instant sur sa poitrine, il n’y a personne. La rue est vide. Tous nos clients sont livrés. Nous pourrions fermer la boutique pendant plusieurs jours et nous reposer.
Alors, des larmes cruelles causées par le froid me voilant les yeux, je m’écrie :
- Mais je suis assis ici sur mon seau, levez donc les yeux je vous prie ! Vous me verrez tout de suite. J’aimerais que vous me donniez une pleine pelletée, et si vous m’en donnez deux, alors je serais plus qu’heureux ! Tous vos autres clients ont déjà été livrés. Ah, si je pouvais entendre les morceaux de charbon claquer dans mon seau !
- J’arrive, dit le charbonnier, prêt à monter l’escalier de la cave sur ses petites jambes. Mais sa femme est déjà auprès de lui, le retenant par un bras pour lui dire :
- Tu restes ici. Si tu ne renonces pas à ce caprice, c’est moi qui monte à ta place. Rappelle-toi tes fortes quintes de toux cette nuit. Mais pour une affaire  (même s’il s’agit d’une affaire imaginaire) tu oublies ta femme et ton enfant, et tu sacrifies tes poumons. J’y vais.
- Alors dis-lui toutes les variétés de charbon que nous avons en stock, je t’indiquerai les prix d’en bas.
- D’accord, dit la femme.
Et elle monte jusque dans la rue. Naturellement, elle me voit aussitôt.
- Madame la charbonnière, je vous salue bien respectueusement. Juste une pelletée de charbon. Ici tout de suite dans le seau. Je le porte moi-même à la maison. Une pelletée du plus mauvais charbon. Je vous paye la totalité, mais pas tout de suite, pas tout de suite.
Quel son de cloche sont ces quatre mots « pas tout de suite », et comme, mêlés à l’angélus provenant au même moment d’une église voisine, ils provoquent la confusion !
- Que veut-il donc ? demande le charbonnier.
- Rien, lui répond la femme, ce n’est rien. Je ne vois rien, je n’entends rien. C’est six heures qui sonnent et nous fermons. Il fait terriblement froid. Demain il est bien possible que nous ayons finalement beaucoup de travail. Elle ne voit rien et n’entend rien. Mais pourtant elle dénoue le ruban de son tablier et essaye de me chasser avec. Cela réussit hélas. Mon seau a toutes les qualités d’une bonne monture, mais il n’a pas la force de résister. Il est trop léger, et un tablier de femme le fait s’élever dans les airs.
Alors qu’elle se tourne vers sa boutique, et que, à moitié méprisante, à moitié satisfaite, elle frappe en l’air d’un geste de la main, j’ai encore le temps de lancer :
- Comme tu es cruelle, comme tu es cruelle ! Je t’ai demandé une pelletée de ton plus mauvais charbon, et tu ne me l’as pas donné !
Et sur ces mots je m’élève dans les régions des montagnes glacées et me perds dans le pays d’où on ne vous revoit jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tasgos

tasgos

Nombre de messages : 225
Age : 35
Localisation : inter allobrogei ac lemouicei
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Mar 5 Fév 2019 - 13:44

Je vous remercie Lugh pour votre définition que je conçois.
Mattionos, J’aime beaucoup les contes, je suis par ailleurs très friand des contes de grimm sur Gulli.

Suite de l’histoire :

Le vieil homme s’en alla errer dans les bois loin du village, aux troncs désolés et branches squelettiques.  Le son lugubre du vent entre les arbres gémissait avec lui.
Le viel homme s’écroula à genoux au sol. Oh, tant de charbon sous ce sol et pas de miséricorde pour les pauvres gens. Nous nous en allons quitter l’hiver dans le froid de la mort.
C’est alors qu’apparut un faune du froid à l’aspect fantomatique, blanc et pâle, les yeux rougis sur un jeune visage aux cheveux blancs.  Il lui dit « Accorde moi une offrande, et seulement je te dirai comment survivre au froid ». L'homme lui montra son seau, son unique bien. Le faune le lui prit et lui indiqua une grotte dans lequel hibernait un ours. « Dans le plein de l’hiver, tu auras la chaleur auprès de l’ours, tu mangeras les stalactites de glace, les lichens des branches  et les larves des hannetons dans le sol. Mais attention, aux premières primevères tu devras quitter la grotte, sinon l’ours se réveillera et te dévorera ! » . Suite à ces paroles, le faune se transforma en arbre et le seau resta dans le tronc.
Le viel homme trouva la grotte et pu profiter durant le reste de l’hiver de la chaleur de l’ours endormi  et des maigres subsistances salutaires des bois. Aux premières primevères, se rappelant du conseil du faune, il quitta aussi vite la grotte. L’ours se réveilla et senti l’odeur particulière d’un humain dans son refuge. Alors le colosse au pelage brillant, de roux aux reflets jaunes, renifla la piste de l’humain et se sentit alléché par la viande printanière.  
Mais il s’était approché trop près du village, entendit le cri des chiens et les trompettes des chasseurs. Il était repéré, déjà le visait-on. Il courut vers un angle, terrifié. Le viel homme, touché par la détresse du colosse, revint vers lui et l’ours reconnu l’odeur de son hôte. L’humain recouvrit l’ours de tourbes et de feuillage. C’est alors que les chasseurs, passant devant le viel homme , lui demandaient des indications concernant l’ours dont  le pelage se vendrait à prix d’or. Mais celui-ci ne savait rien, tout en jetant discrètement du poivre sur la truffe des chiens pour les éloigner. Les chasseurs, dépités, durent abandonner dans la soirée.
Depuis, l’ours comprit que cet homme était son ami, il bénéficierait chaque hiver du refuge de sa grotte, de sa réserve de miel et de moelle, de la chaleur de son pelage. Un jour, l’ours montra à son ami l’endroit où il pêchait le poisson d’un coup de griffe. Il y avait dans ces eaux claires inconnues des villageois, des pièces d’or et d’argent, vestiges du temps où l’on portait vœux aux rivières.  Le viel homme en garda le secret, il estimait que les villageois ne méritaient pas un tel trésor, et que lui-même avait déjà tout ce qu’il lui fallait. Encore aujourd’hui, l’or et l’argent sont au fond de cette rivière et personne n’a su encore où la trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattionos
Daltios Nemeton Rennina
Mattionos

Nombre de messages : 194
Localisation : Terres Voconces
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Mer 6 Fév 2019 - 7:44


magnifique, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
Moilogustos

Nombre de messages : 1036
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Mer 6 Fév 2019 - 19:22

Bonsoir,

Venant rarement sur le site...Je vous remercie pour vos informations...

Ainsi que les textes des uns et des autres qui en découle....

Bien à vous
Moilogustos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
Moilogustos

Nombre de messages : 1036
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Mer 6 Fév 2019 - 19:25

Bonsoir,

Venant rarement sur le site...Je vous remercie pour vos informations...

Ainsi que les textes des uns et des autres qui en découle....

Bien à vous
Moilogustos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

Brigonerta

Nombre de messages : 536
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Ven 8 Fév 2019 - 22:01

MercI pour ce conte de frères Grimm que je ne connaissais pas.
A-t-Il un titre ?
Bon week-end à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tasgos

tasgos

Nombre de messages : 225
Age : 35
Localisation : inter allobrogei ac lemouicei
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Sam 9 Fév 2019 - 7:49

Brigonerta a écrit:
MercI pour ce conte de frères Grimm que je ne connaissais pas.
A-t-Il un titre ?
Bon week-end à tous

Le texte que j'ai écris est une fantaisie de ma part, pour donner suite au texte de mattionos. Ce n'est pas un conte des frères grimm. Mais cependant j'aime bien les contes de grimm adaptés à la télévision, de même que j'apprécie L'histoire Sans fin, Dark Crystal.
Bon week end également Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

Brigonerta

Nombre de messages : 536
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Forêt Othe   Dim 10 Fév 2019 - 22:07

Ok !
Merci Tasgos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forêt Othe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forêt Othe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» forêts françaises de ce siècle
» [R] Forêt aléatoire [RESOLU]
» Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt.
» La forêt de TALAMON
» Biodiversité ; la forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: