forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pline l'Ancien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Pline l'Ancien   Sam 17 Fév 2007 - 21:28

Seconde moitié Ier siècle après è.v.
Histoire naturelle, Livre XVI, XCV, par. 249

« On ne doit pas oublier à ce propos l’admiration qu’ont les Gaulois (pour le gui). Les druides – c’est ainsi qu’ils appellent leurs mages – n’ont rien de plus sacré que le gui et l’arbre dans lequel il croît, à condition que celui-ci soit un rouvre. Or c’est déjà pour lui-même qu’ils choisissent le rouvre pour leurs bois sacrés et ils n’accomplissent aucun acte sacré sans son feuillage, de telle sorte qu’on pourrait considérer que les druides sont appelés ainsi d’après la traduction grecque. C’est un fait qu’ils pensent que tout ce qui pousse sur ces chênes est d’origine céleste et que c’est le signe que l’arbre a été choisi par le dieu lui-même. Il est tout a fait rare de trouver le gui dans ces conditions, quand c’est le cas il est recueilli avec une grande vénération et avant tout lors de la sixième lune qui chez les Gaulois désigne le début des mois, des années et des siècles qui comptent trente années, parce que la lune (à ce moment) possède déjà suffisamment de force sans être au milieu de sa course. Ils appellent (le gui) dans leur langue « celui-qui-guérit-tout ». après avoir préparé au pied de l’arbre et selon les rites le sacrifice et le repas religieux, ils amènent deux taureaux de couleur blanche dont les cornes sont attachées pour le première fois. Un prêtre paré d’un vêtement blanc monte dans l’arbre, avec une serpe d’or il coupe le gui : celui-ci est recueilli dans un sayon blanc. Ensuite ils immolent les victimes en priant le dieu de faire ce présent propice ceux à qui il l’a donné. Ils pensent que la boisson tirée de cette plante donne la fécondité à tout animal stérile, qu’il est un remède contre tous les poisons. Tant on met de religion généralement dans des choses futiles. »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Pline l'Ancien   Sam 17 Fév 2007 - 21:29

Histoire naturelle, Livre XXIV, LXII, par. 103, 104

« La plante qui est appelée « selago » ressemble à cette sabine. On la récolte sans instrument métallique mais avec la main droite que l’on passe du côté comme le fait un voleur : il faut être habillé en blanc, avoir les pieds nus et lavés très soigneusement et avant de cueillir la plante il faut avoir sacrifié avec du pain et du vin. Ensuite elle doit être emportée dans une serviette neuve. Les druides proclament qu’il faut en avoir (sur soi, pour lutter) contre toute calamité et que la fumée (de celle-ci) est utile contre toutes les maladies des yeux. Les mêmes donnent le noms de « samolus » à une herbe qui pousse dans des lieux humides. Il faut la cueillir de la main gauche quand on est encore à jeun, (si on veut l’utiliser) contre les maladies des porcs et des bœufs. Celui qui la cueille ne doit pas la regarder ni la poser ailleurs que dans l’auge où elle est broyée avant d’être donné à boire (aux animaux malades). »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Pline l'Ancien   Sam 17 Fév 2007 - 21:29

Histoire naturelle, Livre XXIX, 12, par. 52-54

« En outre il y a une espèce d’œufs dont le renom est grand dans les Gaules, et qui a échappé aux Grecs. Des serpents enlacés – il y en a un certain nombre – forment une boule dans leur étreinte productive avec la bave de leur gorge et l’écume de leur corps ; cette boule est appelée « urinum ». Les druides disent que ce dernier est projeté en l’air par les sifflements des serpents et qu’il faut le rattraper aven un sayon avant qu’il ne touche terre ; que celui qui le ravit doit fuir à cheval car les serpents le suivent jusqu’à ce qu’ils soient arrêtés par la rencontre d’un quelconque cours d’eau ; qu’il y a une preuve pour reconnaître celui-ci, s’il flotte contre les eaux, même attaché avec un lien en or. En outre, avec leur subtile ingéniosité à masquer leurs mensonges, ces mages décident que le rapt doit être réalisé à une certaine lune, comme s’il en allait d’une décision humaine de faire concorder avec cette lune l’opération des serpents. Certes, j’ai vu l’œuf, d’une grosseur semblable à celle d’une pomme ronde moyenne ; son enveloppe cartilagineuse est remarquable par ses innombrables cupules comme celles que portent les bras des poulpes. Son étonnant pouvoir pour gagner les procès et pour accéder auprès d’un roi est vanté par les druides, mais c’est une telle tromperie qu’un chevalier romain de chez les Voconces qui en avait un sur sa poitrine lors d’un procès fut condamné à mort par le divin empereur Claude, sans autre raison à ce que je sache. Cependant l’enlacement des serpents et leur fertile union doivent être considérés comme la raison pour laquelle les peuples étrangers entourent le caducée d’une représentation de serpents comme un signe de paix ; il est en effet d’usage que ces serpents sur le caducée ne portent pas de crête. »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Pline l'Ancien   Sam 17 Fév 2007 - 21:30

Histoire naturelle, Livre XXX, IV, par. 13

« En tous cas, les Gaules en ont été possédées (de magie) et qui plus est jusqu’à notre époque. En effet, c’est le principat de l’empereur Tibère qui fit disparaître les druides et toutes sortes de devins et de médecins. Mais pourquoi rappellerais-je ces choses à propos d’un art qui a traversé l’océan et s’est transporté là ou il n’y a plus de nature ? Aujourd’hui la Bretagne hébétée célèbre la magie dans de telles cérémonies qu’elle pourrait passer pour l’avoir donné aux Perses. Ainsi dans le monde entier, bien que toujours en discorde ou s’ignorant les uns les autres, tous s’étaient mis d’accord sur la magie et l’on ne peut suffisamment estimer combien on est redevable aux Romains qui ont supprimé ces monstruosités selon lesquelles tuer un homme est la chose la plus religieuse et le manger est vraiment excellent pour la santé. »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1035
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Pline l'Ancien   Mar 2 Juil 2013 - 21:32


Livres : XXVIII remèdes tirés des animaux ; Pages 286

« Pour saluer les dieux, nous portons la main droite à la bouche, et nous tournons tout le corps à droite ; inflexions que les Gaulois font à gauche, la regardant comme plus religieuse. »

« Les hommes de toutes les nations s’accordent à saluer les éclairs d’un claquement de langue »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pline l'Ancien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pline l'Ancien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pline, Histoire Naturelle
» les mysteres de la métallurgie antique
» Aimez-vous Stephen King ?
» Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Textes et Littératures :: La Littérature Antique-
Sauter vers: