forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Trecheng Breth Féne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 12:42

Trecheng Breth Féne

Les Triades d’Irlande

En 1906, Kuno Meyer publia Les Triades d’Irlande comme volume 13 des Todd Lecture Series de la Royal Irish Academy. L’éditeur était Hodges, Figgis, & Co., Ltd. de Dublin et Londres.
Le nom original de cette collection est Trecheng Breth Féne. Meyer le traduisit en "a triadic arrangement of the sayings of the Irishmen" ("un arrangement triadique des dits des Irlandais"), et nota qu’il "ne s’agit que d’une petite partie du grand nombre de triades disséminées dans toute la littérature irlandaise ancienne." Le texte des Trecheng Breth Féne se trouve sous des formes quasiment identiques dans les manuscrits suivants :

· The Yellow Book of Lecan (L)
· The Book of Ballymote (B)
· The Book of Húi Maine (M)
· The Book of Lecan (Lec)
· Un manuscrit écrit en 1575 (N)
· Un manuscrit écrit par Tadhg Tiorthach Ó Neachtain en 1745 (H')

Meyer utilisa ces six manuscrits pour construire son texte critique. Il indiqua qu’il avait suivi "pour l’essentiel" l’ordre des Triades trouvées dans le Yellow Book of Lecan. Le matériel présenté ici est constitué de la partie "Texte et Traduction" de l’édition de Meyer des Trecheng Breth Féne, y compris les notes, mais sans les variantes orthographiques du texte irlandais.

La traduction française, à partir de l'anglais, est de votre serviteur Fergus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 12:47

1. Cenn Hérenn: Ardmacha. La Tête de l'Irlande : Armagh.
2. Ordan Hérenn: Clúain Maic Nóis. La Dignité de l'Irlande : Clonmacnois.
3. Ana Hérenn: Cluain Iraird. La Richesse de l'Irlande : Clonard.
4. Cride Hérenn: Cell Dara. Le cœur de l'Irlande : Kildare.
5. Sruithe Hérenn: Bendchor. La Doyenneté de l'Irlande : Bangor.
6. Cóemna Hérenn: Lusca. Le Confort (Ou peut-être 'bonne chère') de l'Irlande : Lusk.
7. Áinius Hérenn: Cenannus. Le Divertissement de l'Irlande : Kells.
8. Dí shúil Hérenn: Tamlachta 7 Findglais. Les Deux Yeux de l'Irlande : Tallaght et Finglas.
9. Tech commairce Hérenn: Tech Cairnig for sligid Assail. Le Sanctuaire de l'Irlande : la Maison de Cairnech sur la Route d'Asal. (Route allant de Tara vers l'ouest dans le Westmeath).
10. Idna Hérenn: Inis Cathaig. La Pureté de l'Irlande : L'Île Scattery.
11. Reclés Hérenn: Glenn Da Locha L'Eglise-Abbaye de l'Irlande : Glendalough.
12. Féinechas Hérenn: Clúain Húama. La Jurisprudence de l'Irlande : Cloyne.
13. Tech Foichle Hérenn: Fernae. La Maison des Gages (Ou 'loyers.') de l'Irlande : Ferns.
14. LitÁnacht Hérenn: Less Mór. La Litanie de l'Irlande : Lismore.
15. Senchas Hérenn: Imblech Ibair. L'Histoire de l'Irlande : Emly.
16. Bérla Féine Hérenn: Corcach. La Parole Légale de l'Irlande : Cork.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 12:50

17. Légend Hérenn: Ross Ailithre. L'Apprentissage de l'Irlande : Roscarbery.
18. Téite Hérenn: Tír Dá Glas. Le Caprice de l'Irlande : Terryglas.
19. Anmchairde Hérenn: Clúain Ferta Brénainn. Le Guide Spirituel de l'Irlande : Clonfert.
20. Escaine Hérenn: Lothra. La Malédiction de l'Irlande : Lorrha.
21. Brethemnas Hérenn: Sláine. Le Jugement de l'Irlande : Slane.
22. Dúire chrábaid Hérenn: Fobur Féichín. La Sévérité de Piété de l'Irlande : Fore.
23. Áibne Hérenn: Ard mBreccáin. Le Délice de l'Irlande : Ardbracken.
24. Diúite Hérenn: Ross Commáin. La Simplicité (Ou 'droiture.') de l'Irlande : Roscommon.
25. Fáilte Hérenn: Ráith mBoth nó Druimm Lethan. La Bienvenue de l'Irlande : Raphoe ou Drumlane.
26. Desherc Hérenn: Dún Dá Lethglas. La Charité de l'Irlande : Downpatrick.
27. Trichtach Hérenn: Dairchaill. Le ...?... de l'Irlande : Dairchaill.
28. Fossugud Hérenn: Mag mBile. La Stabilité de l'Irlande : Moville.
29. Martra Hérenn: Tulen. Le Supplice de l'Irlande : Dulane.
30. Ailbéimm Hérenn: Cell Rúaid. Le Reproche de l'Irlande : Cell Ruaid (L'Eglise de Ruad). ('Eglise de Ruadan ' L)
31. Genas Hérenn: Lann Ela. La Chasteté de l'Irlande : Lynally.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:01

- 32 -
Trí tairleme Éirenn: Daire Calgaig 7 Tech Munna 7 Cell Maignenn.
Les trois endroits d'Irlande où débarquer : Derry, Taghmon, Kilmainham

- 33 -
Trí aithechpuirt Hérenn: Clúain Iraird, Glenn Dá Locha, Lugbad.
Les trois endroits d'Irlande payant un fermage : Clonard, Glendalough, Louth.

- 34 -
Trí clochraid Hérenn: Ard Macha, Clúain Maic Nóis, Cell Dara.
Les trois constructions de pierre d'Irlande : Armagh, Clonmacnois, Kildare.

- 35 -
Trí háenaig Hérenn: áenach Tailten, áenach Crúachan, áenach Colmáin Ela.
Les trois foires d'Irlande : la foire de Teltown, la foire de Croghan, la foire de Colman Elo.

- 36 -
Trí dúine Hérenn: Dún Sobairche, Dún Cermna, Cathair Chonrúi.
Les trois forts d'Irlande : Dunseverick, Dun Cermna,* Cathir Conree.
* Sur la Vieille Tête de Kinsale.

- 37 -
Trí slébe Hérenn: Slíab Cúa, Slíab Mis, Slíab Cúalann.
Les trois montagnes d'Irlande : Slieve Gua,* Slieve Mis, Slieve Cualann.**
* c'est-à-dire les monts Knockmealdown
** Les monts Wicklow.


- 38 -
Trí haird Hérenn: Crúachán Aigli, Ae Chúalann, Benn mBoirchi.
Les trois hauteurs d'Irlande : Croagh Patrick, Ae Chualann,* Benn Boirche.**
* 'Le Foie ('Pap,' L.) de Cualu,' soit le Grand Sugarloaf soit Lugnaquilla.
** c'est-à-dire Slieve Donard.


- 39 -
Trí locha Hérenn: Loch nEchach, Loch Rí, Loch nErni.
Les trois lacs d'Irlande : Lough Neagh, Lough Ree, Lough Erne.

- 40 -
Trí srotha Hérenn: Sinann, Bóand, Banda.
Les trois rivières d'Irlande : la Shannon, la Boyne, la Bann.

- 41 -
Trí machaire Hérenn: Mag Midi, Mag Line, Mag Lifi.
Les trois plaines d'Irlande : la plaine de Meath, Moylinny, Moy-Liffey.*
* c'est-à-dire la plaine de Kildare.

- 42 -
Trí dorcha Hérenn: úam Chnogba, úam Slángae, dercc Ferna.
Les trois endroits sombres d'Irlande : la caverne de Knowth, la caverne de Slaney, la caverne de Ferns.

- 43 -
Trí díthruib Hérenn: Fid Mór hi Cúailgni, Fid Déicsen hi Tuirtri, Fid Moithre hi Connachtaib.
Les trois endroits déserts d'Irlande : Fid Mór (Grand Bois) en Coolney, Fid Déicsen (Bois-Espion) en Tuirtri,* le Bois de Moher en Connaught.
*Les Húi Tuirtri étaient installés dans les quatre baronnies de Haut et Bas Antrim, et Haut et Bas Toome dans le comté d'Antrim.

- 44 -
Trí dotcaid Hérenn: abbdaine Bendchuir, abbdaine Lainne Ela, ríge Mugdorn Maigen.
Les trois endroits malheureux d'Irlande : l'abbaye de Bangor, l'abbaye de Lynally, la royauté de Mugdorn Maigen.*
*Maintenant la baronnie de Cremorne, comté de Monaghan.

- 45 -
Trí huilc Hérenn: Crecraigi, Glasraigi, Benntraigi.
Les trois mauvais d'Irlande : les Crecraige,* les Glasraige, les Benntraige.**
* Une tribu installée dans la baronnie de Coolavin, comté de Sligo, et dans la partie adjacente du comté de Roscommon.
** Soit Banry dans le comté de Cork, soit Bantry dans le comté de Wexford.


- 46 -
Trí cáemnai Hérenn: abbdaine Lusca, ríge trí Cúalann, secnabbóite Arda Macha.
Les tros endroits confortables d'Irlande : l'abbaye de Lusk, la royauté des trois Cualu,* la vice-abbaye d'Armagh.
* 'Des hommes de,' NL.

- 47 -
Trí trága Hérenn: Tráig Ruis Airgit, Tráig Ruis Téiti, Tráig Baili.
Les trois grèves d'Irlande : la grève de Ross Airgit,* la grève deRoss Teiti, la grève de Baile.**
* Un territoire dans la baronnie de Haut Ormond, comté de Tipperary.
** Maintenant Dundalk.


- 48 -
Trí hátha Hérenn: Áth Clíath, Áth Lúain, Áth Caille.
Les trois gués d'Irlande : Ath Cliath (Gué des Claies), Athlone (Gué de Luan), Ath Caille (Gué du Bois).*
* Peut-être Áth Caille Rúaide sur la Shannon.

- 49 -
Trí sligid Hérenn: slige Dála, slige Asail, slige Midlúachra.
Les trois grandes routes d'Irlande : Slige Dala,* Slige Asail, Slige Luachra.**
* La grande route du sud-ouest de Tara vers Ossory.
** Une route partant de Tara vers le nord


- 50 -
Trí belaige Hérenn: Belach Conglais, Belach Luimnig, Belach Duiblinne .i. Átha Clíath.
Les trois cols d'Irlande : Baltinglass, la Passe de Limerick, la Passe de Dublin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:08

- 51 -
Trí drommanna Hérenn: Druimm Fingin, Druimm nDrobcoil, Druimm Leithe.
Les trois crêtes d'Irlande : Druim Fingin, Druim nDrobcoil, Druim Leithe.*
* En Breffny

- 52 -
Trí maige Hérenn: Mag mBreg, Mag Crúachan, Mac Liphi.
Les trois plaines d'Irlande : Moy Bray, Moy Croghan, Moy Liffey.

- 53 -
Trí clúana Hérenn: Clúain Maic Nóis, Clúain Eois, Clúain Iraird.
Les trois prairies d'Irlande : Clonmacnois, Clones, Clonard.

- 54 -
Trí tellaige Hérenn: tellach Temrach, tellach Caisil, tellach Crúachan.
Les trois domaines d'Irlande : le domaine de Tara, le domaine de Cashel, le domaine de Croghan

- 55 -
Trí hessa Hérenn: Ess Rúaid, Ess Danainne, Ess Maige.
Les trois cascades d'Irlande : Assaroe, Eas Danainne,* Eas Maige.
* Sur la Shannon en face de Dunass, comté de Clare.

- 56 -
Trí fothirbi Hérenn: Tír Rátha Laideniáin, Slíab Commáin, Slíab Mancháin.
Les trois champs (?) d'Irlande : le pays de Rathlynan, Slieve Comman, Slieve Manchain.

- 57 -
Trí tiprata Hérenn: Tipra na nDési, Tipra Húarbeoil, Tipra Úaráin Garaid.
Les trois puits d'Irlande : le Puits des Desi, le Puits de Uarbel,* le Puits de Uaran Garaid.
* Probablement près de 'Sescenn Uarbéoil' en Leinster (Mountseskenn?).

- 58 -
Trí haimréide Hérenn: Breifne, Bairenn, Bérre.
Les trois endroits accidentés d'Irlande : Breffny, les Burren, Beare.

- 59 -
Trí hinbera Hérenn: Inber na mBárc, Inber Féile, Inber Túaige.
Les trois estuaires d'Irlande : Inver na mBarc,* Inver Feile,** Inver Tuaige.***
* 'Dún na mBárc' est dans Bantry Bay.
** L'estuaire de la Feale.
*** 'L'estuaire en forme de hache,' c'est-à-dire la bouche de la Bann.


- 60 -
Trí hairderca Hérenn: Léimm Conculaind, Dún Cáin, Srub Brain.
Les trois endroits remarquables d'Irlande : le Saut de Cuchulainn,* Dunquinn, Sruve Brain.**
* c'est-à-dire Loop Head.
** Dans l'ouest du Kerry (i n-iarthar Hérenn, YBL. 123b31).


- 61 -
Trí gnátha Hérenn: Tráig Lí, Lúachair Dedad, Slíab Fúait.
Les trois endroits familiers* d'Irlande : Tralee, Logher, les Fews.
* Ou, peut-être, 'endroits de recours commun.'

- 62 -
Trí hamrai la Táin Bó Cúailgne: .i. in cuilmen dara héisi i nÉrinn; in marb dia haisnéis don bíu .i. Fergus mac Róig dia hinnisin do Ninníne éicius i n-aimsir Corbmaic maic Fáeláin; intí dia n-aisnóther, coimge bliadna dó.
Trois merveilles concernant la Táin Bó Cúailgne : le 'cuilmen' vint en Irlande à sa place ; le mort la racontant au vivant, à savoir Fergus mac Róig le récitant à Ninníne le poète au temps de Cormac mac Fáeláin; un an de protection à celui à qui elle est récitée.

- 63 -
Trí meinistri fer Féne: .i. cích, grúad, glún.
Les trois ...?... des hommes d'Irlande : poitrine, joue, genou.

- 64 -
Trí dotcaid duine: deog therc d'uisci, ítu i cormthig, suide cumang for achad.
Trois choses malheureuses pour un homme : trop peu d'eau à boire, soif dans une maison de bière, un siège étroit sur un champ.

- 65 -
Trí dotcaid threbtha: gort salach, iarmur cléithe, tech drithlennach.
Trois choses malheureuses pour l'agriculture : un champ sale, les restes d'une hache, une maison pleine d'étincelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:30

- 66 -
Trí hairgarta ecalse: caillech fri clocc, athláech i n-apdaine, banna for altóir.
Trois choses interdites pour une église : une nonne comme sonneur de cloche, un vieux guerrier dans l'abbaye, une goutte sur l'autel.

- 67 -
Trí fáilti co n-íarduibi: fer tochmairc, fer gaite, fer aisnéise.
Trois réjouissances suivies par le chagrin : celle d'un prétendant, celle d'un voleur, celle d'un conteur

- 68 -
Trí bróin ata ferr fáilti: brón treóit oc ithe messa, brón guirt apaig, brón feda fo mess.
Trois chagrins meilleurs que la joie : la lourdeur d'un troupeau se nourrissant d'un hêtre, la lourdeur d'un champ mûr,* la lourdeur d'un bois sous les faînes
* 'D'un champ mûrissant,' BM.

- 69 -
Trí fáilti ata messu brón: fáilti fir íar ndiupairt, fáilti fir íar luga eithig, fáilti fir íar fingail.
Trois réjouissances qui sont pires que le chagrin : la joie d'un homme qui en a escroqué un autre, la joie d'un homme qui s'est parjuré, la joie d'un homme qui a commis un parricide.*
* 'D'un homme qui a tué son frère en revendiquant sa terre,' BM.

- 70 -
Trí fiada co n-anfhiad: gréss i nóentig fri muintir, uisce rothé dar cosa, bíad goirt cen dig.
Les trois pires bienvenues : un artisan dans la même maison que ses occupants, eau bouillante sur les pieds, nourriture salée sans boisson.

- 71 -
Trí dotcaid maic athaig: clemnas fri hócthigern, gabáil for tascor ríg, commaid fri meirlechu.
Trois choses malheureuses pour le fils d'un paysan: se marier dans la maison d'un affranchi, s'attacher dans la suite d'un roi, fréquenter les voleurs.

- 72 -
Trí dotcaid threbairi: tarcud do drochmnái, fognam do drochfhlaith, cóemchlód fri drochfherann.
Trois choses malheureuses pour un chef de maison : demander en mariage une mauvaise femme, servir un mauvais chef, échanger pour une mauvaise terre.

- 73 -
Trí búada trebairi: tarcud do degmnái, fognam do degfhlaith, cóemchlód fri dagfherenn.
Trois excellentes choses pour un chef de maison : demander une bonne femme en mariage, servir un bon chef, &changer pour une bonne terre

- 74 -
Trí hóenaig eserte: célide hi tig gobann, célide hi tig sháir, dul do chennuch cen áirche.
Trois fêtes* pour un homme sans terre**: visiter la maison d'un forgeron, visiter la maison d'un charptentier, acheter sans engagement.
* Ou, peut-être, 'foires, assemblées.'
** Ou 'vagabond.'


- 75 -
Trí cóil ata ferr folongat in mbith: cóil srithide hi folldeirb, cóil foichne for tuinn, cóil snáithe dar dorn dagmná.
Les trois fines choses qui le mieux soutiennent le monde : le fin fleuve de lait qui va du pis de la vache dans le seau ; la fine pousse de grain vert sur le sol, le fin fil dans la main d'une femme habile.

- 76 -
Trí duirn ata dech for bith: dorn degsháir, dorn degmná, dorn deggobann.
Trois mains qui sont les meilleures du monde : la main d'un bon charpentier, la main d'une femme habile, la main d'un bon forgeron.

- 77 -
Tréde conaittig fírinne: mess, tomus, cubus.
Trois choses qu'exige la justice :jugement, mesure, conscience.

- 78 -
Tréde conaittig brethemnas: gáis, féige, fiss.
Trois choses qu'exige le jugement : sagesse, pénétration, connaissance.

- 79 -
Trí túarascbála étraid: osnad, cluiche, céilide.
Trois caractéristiques de la concupiscence : gémissements, espièglerie,* visites
* Ou 'badinage.'

- 80 -
Tréde ara carthar escara: máin, cruth, innraccus.
Trois choses pour lesquelles on aime un ennemi : richesse, beauté, valeur.*
* 'distinction,' B. 'familiarité, renommée (leg. allad), parole,' H.

- 81 -
Tréde ara miscnigther cara: fogal, dognas, dímainche.
Trois choses pour lesquelles on déteste un ami : intrusion,* distance,** incapacité.
* Ou 'empiètement.'
** Littéralement, 'non-familiarité.'



- 82 -
Trí buirb in betha: óc contibi sen, slán contibi galarach, gáeth contibi báeth.
Trois grossiers dans le monde : un jeune homme se moquant d'un vieil homme, une personne saine se moquant d'un invalide, un homme sage se moquant d'un fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:37

- 83 -
Trí buidir in betha: robud do throich, airchisecht fri faigdech, cosc mná báithe do drúis.
Trois sourds dans le monde : avertir un homme destiné, se moquer* d'un mendiant, garder une femme légère de la luxure
* 'plaindre,' L.

- 84 -
Trí cáin docelat éitchi: sobés la anricht, áne la dóer, ecna la dodelb.
Trois belles choses cachant la laideur : les bonnes manières chez l'homme laid, le talent chez l'esclave, la sagesse chez le contrefait.

- 85 -
Trí héitich docelat cáin: bó binnech cen as, ech án amlúath, sodelb cen tothucht.
Trois choses laides cachant la beauté : une vache au doux mugissment sans lait, un beau cheval sans vitesse, une belle personne sans richesse (sans consistance).

- 86 -
Trí óible adannat seirc: gnúis, alaig, erlabra.
Trois étincelles qui enflamment l'amour : un visage, une attitude, un langage.

- 87 -
Trí haithne co fomailt: aithne mná, aithne eich, aithne salainn.
Trois dépôts avec usufruit : le dépôt d'une femme, le dépôt d'un cheval, le dépôt de sel.

- 88 -
Trí búada téiti: ben cháem, ech maith, cú lúath.
Trois gloires d'une assemblée : une belle femme, un bon cheval, un chien rapide

- 89 -
Trí ségainni Hérenn: fáthrann, adbann a cruit, berrad aigthe.
Trois accomplissements d'Irlande : une strophe spirituelle, un air sur une harpe,* le rasage d'un visage.
* Littéralement, 'hors de la harpe'

- 90 -
Trí comartha clúanaigi: búaidriud scél, cluiche tenn, abucht co n-imdergad.
Trois choses discourtoises : interrompre des histoires, un jeu méchant, se moquer jusqu'à faire rougir.

- 91 -
Trí gena ata messu brón: gen snechta oc legad, gen do mná frit íar mbith fhir aili lé, gen chon fhoilmnich.
Trois sourires qui sont pires que les pleurs : le sourire de la neige quand elle fond, le sourire que ta femme* après qu'un autre homme eût été avec elle**, le sourire d'un chien prêt à te sauter dessus*** .
* 'd'une mauvaise femme,' LN.
** 'Après avoir dormi avec un autre homme,' H.
*** 'A te mettre en pièces,' H. 'A venir te dévorer,' MB.


- 92 -
Trí báis ata ferr bethaid: bás iach, bás muicce méithe, bás foglada.
Trois morts qui sont meilleures que la vie : la mort d'un saumon, la mort d'un cochon gras, la mort d'un voleur.*
* 'D'un criminel,' B.

- 93 -
Trí húathaid ata ferr sochaidi: úathad dagbríathar, úathad bó hi feór, úathad carat im chuirm.
Trois "peu" qui sont meilleurs que beaucoup : un peu de bons mots, un peu de vaches dans l'herbe, un peu d'amis autour de la bière*.
* 'bonne bière' MB.

- 94 -
Trí brónaig choirmthige: fer dogní fleid, fer dia ndéntar, fer ibes menip sáithech.
Trois malheureux d'une maison de bière : l'homme qui offre le festin, l'homme à qui il est offert, l'homme qui boit sans étancher sa soif *.
* 'qui y va sans être rassasié,' M. c'est-à-dire qui boit avec un estomac vide

- 95 -
Trí cuitbidi in domain: fer lonn, fer étaid, fer díbech.
Trois risées du monde : un homme en colère, un homme jaloux, un avare.

- 96 -
Trí cuil túaithe: flaith brécach, breithem gúach, sacart colach.
Trois ruines d'une tribu : un chef menteur, un faux juge, un prêtre luxurieux*.
* 'hésitant, offensant' N. 'Aimant refuser' B.

- 97 -
Trí fuiric thige degduni: cuirm, fothrucud, tene mór.
Trois préparations de la maison d'un homme bon : de la bière, un bain, un grand feu.

- 98 -
Trí fuiric thige drochduni: debuid ar do chinn, athchosan frit, a chú dot gabáil.
Trois préparations de la maison d'un mauvais homme : querelle devant toi, plainte auprès de toi, son chien auprès de toi.*
* 'Te déchirant,' N. 'Une mauvaise histoire pour te souhaiter bon voyage' L.

- 99 -
Trí gretha tige degláich: grith fodla, grith suide, grith coméirge.
Trois cris dans la maison d'un bon guerrier : le cri de la distribution, le cri pour s'asseoir, le cri pour se lever.

- 100 -
Trí dorchae ná dlegat mná do imthecht: dorcha cíach, dorcha aidche, dorcha feda.
Trois obscurités dans lesquelles les femmes ne devraient pas aller : l'obscurité du brouillard, l'obscurité de la nuit, l'obscurité d'un bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:46

- 101 -
Trí sailge boccachta: imgellad, immarbág, imreson.
Trois supports de la persévérance* : s'engager soi-même, soutenir, disputer.
* Littéralement, 'masculinité.'

- 102 -
Trí airisena boccachta: sírchéilide, sírdécsain, síriarfaige.
Trois caractéristiques de la persévérance* : visiter longuement, dévisager, questionner constamment.
* Littéralement, 'masculinité.'

- 103 -
Trí comartha meraigi: slicht a chíre ina fholt, slicht a fhíacal ina chuit, slicht a luirge ina diaid.
Trois signes d'un dandy : la trace de son peigne dans ses cheveux, la trace de ses dents dans sa nourriture, la trace de son bâton* derrière lui.
* Ou 'trique.'

- 104 -
Trí máidme clúanaigi: ató ar do scáth, rosaltrus fort, rotfliuchus com étach.
Trois vantardises discourtoises : je suis sur ta trace, je t'ai piétiné, je t'ai mouillé avec ma robe.

- 105 -
Trí bí focherdat marbdili: oss foceird a congna, fid foceird a duille, cethra focerdat a mbrénfhinda.
Trois vivants qui enlèvent des choses mortes : un cerf perdant ses bois, un bois perdant ses feuilles, des vaches perdant leur pelage.*
* Littéralement, 'poil puant.'

- 106 -
Trí scenb Hérenn: Tulach na nEpscop, Ached Déo, Duma mBúirig.
Trois endroits en Irlande pour que tu commences : Tulach na n-Escop,* Achad Deo,** Duma mBuirig.
* Une colline près de Kildare. Voir le Thesaurus Palaeo-hibernicus ii., p. 335
** Quelque part dans l'ouest (i n-iarthar Erenn, Fél., p. clvvi).


- 107 -
Trí hingnad Hérenn: lige inn abaic, lige nEothuili, allabair i foccus.
Trois merveilles d'Irlande : la tombe du nain*, la tombe de Trawohelly,** un écho proche.***
* A Tara. Voir le 'Irish Nennius,' de Todd, p. 200
** Voir le 'Irish Nennius,' de Todd, p. 199, et Zeitschrift für Celt. Phil. v., p. 23
*** Je ne sais rien de cette merveille.


- 108 -
Trí daurthige Hérenn: daurthech Birra, daurthech Clúana Eidnech, daurthech Leithglinde.
Trois oratoires d'Irlande : l'oratoire de Birr, l'oratoire de Clonenagh, l'oratoire de Leighlin.

- 109 -
Trí hingena berta miscais do míthocod: labra, lesca, anidna.
Trois filles qui apportent la haine de l'infortune : bavardage, paresse, hypocrisie.

- 110 -
Trí hingena berta seirc do cháintocud: túa, éscuss, idnae.
Trois filles qui apportent l'amour de la bonne fortune : silence, diligence, sincérité.

- 111 -
Trí túa ata ferr labra: túa fri forcital, túa fri hairfitiud, túa fri procept.
Trois silences qui sont meilleurs que la parole : silence pendant l'enseignement, silence pendant la musique, silence pendant le sermon.

- 112 -
Trí labra ata ferr túa: ochán ríg do chath, sreth immais, molad iar lúag.
Trois paroles qui sont meilleures que le silence : inciter un roi à la bataille, diffusion de la connaissance (?),* louange après récompense.**
* 'Sreth immais,' que j'ai tenté de traduire par 'diffusion de la connaissance' ('spreading knowledge,') est utilisé comme terme technique en poésie pour la connection de tous les mots d'un vers par allitération, comme par exemple. slatt, sacc, socc, simend, saland. Voir Irische Texte iii., p. 30. (Note de K. Meyer)
** Cf. LL. 344a: Carpre demande à Cormac quelles sont les choses les plus douces qu'il ait entendues, et Cormac répond : 'Un cri de triomphe après la victoire, une louange après récompense, l'invitation d'une belle femme sur son oreiller.'


- 113 -
Trí ailgesa étúalaing .i. éirg cen co dechais, tuc cenitbé, déna ceni derna.
Trois exigences impossibles : va ! alors que tu ne peux pas aller, apporter ce que tu n'as pas eu, faire ce que tu ne peux pas faire.

- 114 -
Trí hamaite bít[e] i ndrochthig óiged .i. sentrichem senchaillige, roschaullach ingine móile, sirite gillai.
Trois idiots qui sont dans une mauvaise maison d'hôtes : la toux chronique d'une vieille sorcière, la mégère sans cervelle d'une fille, le lutin d'un serviteur.

- 115 -
Trí hairig na dúalche: sant, cráes, étrad.
Les trois péchés principaux : avarice, gloutonnerie, luxure.

- 116 -
Tréde neimthigedar crossán: rige óile, rige théighe, rige bronn.
Trois choses qui font un bouffon : gonfler ses joues, gonfler son sac, gonfler son ventre.

- 117 -
Tréde neimthigedar círmaire: coimrith fri coin hi[c] cosnum chnáma, adarc reithi do dírgud dia anáil cen tenid, dichetal for ochtraig co rathochra a mbí ina íchtur for a úachtar do chongna 7 cnámaib 7 adarcaib.
Trois choses qui font un fabricant de peignes : courir contre un chien en lui disputant un os ; redresser la corne d'un bélier par son souffle, sans feu ; chanter sur un tas de fumier jusqu'à ce que tous les ramures et les os et les cornes qui sont dessous viennent au sommet.

- 118 -
Tréde nemthigedar sáer: dlúthud cen fomus, cen fescred, lúd lúadrinna, béimm fo chommus.
Trois choses qui font un charpentier : joindre sans calculer et sans gauchir ; habileté avec le compas ; un coup bien mesuré.

- 119 -
Tréde neimthigedar liaig: dígallrae, díainme, comchissi cen ainchiss.
Trois choses qui font un médecin : une guérison complète, ne laisser aucun défaut, un examen sans douleur.

- 120 -
Tréde neimthigedar gobainn: bir Neithin, fulacht na Morrígna, inneóin in Dagda.
Trois choses qui font un forgeron : le puits de Nethin, le grill de la Morrigan, l'enclume du Dagda.*
* Pour une description et des illustrations de ces instruments, voir YBL., 419a, et Egerton, 1782, fo. 46a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 13:57

- 121 -
Tréde neimthigedar cerdai: fige ronn, caer comraic, plett for faebur.
Trois choses qui font un artisan : tresser des chaînes, une balle de mosaïque,* un tranchant sur une lame.
* O'Curry, Manners and Customs, ii., p.253, pensait que 'caer comraic' était 'une balle aux nervures ou aux lignes convergentes', peut-être comme la perle ou balle de verre mosaïque décrite dans "Social History of Ancient Ireland" de Joyce, vol. ii., p. 32, fig. 171. Une 'cáer comraic' de huit couleurs différentes est mentionnée dans LB. 108b 20.

- 122 -
Tréde neimthigedar cruitire: golltraige, gentraige, súantraige.
Trois choses qui font un harpiste : un air pour faire pleurer, un air pour faire rire, un air pour faire dormir.*
* Cf. H. 3. 18, p. 87: tréide nemtighther cruit: goltraiges, gentraiges, suantraiges

- 123 -
Tréde neimthigedar filid: immas forosna, teinm laeda, dichetal di chennaib.
Trois choses qui font un poète : 'connaissance qui illumine', 'teinm laeda,'* improvisation.
* Les noms de différentes sortes d'incantations. Voir le Glossaire de Cormac et les Ancient Laws, s.v.

- 124 -
Dá mígairm míthocaid: commáidem do chétguine, do ben la fer n-aile.
Deux sinistres cris de malchance : se vanter de son premier massacre, et sa femme étant avec un autre homme.

- 125 -
Teora airi[se]na iarnduba: comar, cocless, clemnas.
Trois choses présageant des difficultés : tenir une terre de labour en commun, accomplir des prouesse ensemble, alliance en mariage.

- 126 -
Trí bainne cétmuintire: bainne fola, bainne dér, bainne aillse.
Trois gouttes d'une femme mariée : une goutte de sang, une goutte de larme, une goutte de sueur.

- 127 -
Trí coiri bíte in cach dúini: coire érma, coire goriath, coire áiged.
Trois chaudrons qui sont dans chaque forteresse : le chaudron de course (?), le chaudron 'goriath,'* le chaudron des hôtes.
*Plutôt obscur pour moi. Il y a un poème fortement glosé dans II. 3. 18, commençant par 'Coire goriath.' Dans II. 2. 15, p. 117b, après le colophon à Dúil Laithne (Goid., p. 79), il y a encore d'autres gloses, parmi lesquelles je trouve : goiriath .i. gardhamh in gach iath, erma .i. uasal-iompú no iar-iompa. Mais 'érma' semble être le génitif de 'érim,' 'course.' (Note de K. Meyer)

- 128 -
Trí comartha láthraig bendachtan: clocc, salm, senad.
Trois marques d'un lieu béni : une cloche, chant de psaume, un synode (des anciens).

- 129 -
Trí comartha láthraig mallachtan: tromm, tradna, nenaid.
Trois marques d'un lieu maudit : sureau, râle des genêts*, orties.**
* espèce d'oiseau (note de Fergus)
* Voir mon édition de "Cáin Adamnáin," p. 13, note 3, et p.38. (note de K. Meyer)


- 130 -
Teora muimmecha táide: caill, coim, adaig.
Trois nourrices du vol : un bois, un manteau, la nuit.

- 131 -
Teora ranna sluinte fri cáintocad: trumma, toicthiu, talchaire.
Trois qualités* qui annoncent la bonne fortune : suffisance, ...?..., volonté.
* Littéralement 'parts.'

- 132 -
Teora ranna sluinte dotcaid: tlás, áes, airbire.
Trois qualités* qui annoncent la mauvaise fortune: lassitude, vieil âge (prématuré), réprobation.
* Littéralement 'lourdeur, poids' [sic]

- 133 -
Dí derbshiair: tlás 7 trúaige.
Deux sœurs : lassitude et tristesse.

- 134 -
Dá derbráthair: tocad 7 brugaide.
Deux frères : prospérité et bonne gestion.

- 135 -
Trí fuidb dotcadaig: ráthaiges, etargaire, fiadnaise. Dotoing dia fiadnaisi, íccaid dia ráthaiges, doberar béimm n-etargaire ina chinn.
Trois ...?...* malchanceux : garantie, médiation, témoignage. Le témoin doit jurer pour son témoignage, le garant doit payer pour sa sécurité, le médiateur prend un coup sur sa tête.**
* Le sens habituel de 'fodb,' 'accoutrement, équipement, armes,' ne semble pas convenir ici.
** Littéralement, 'le coup de médiation est asséné sur sa tête.'


- 136 -
Trí sethracha góa: béss, dóig, toimtiu.
Trois fausses sœurs : 'peut-être,' 'éventuellement,' 'probablement.'

- 137 -
Trí bráthair uamain: sta! sit! coiste!
Trois frères craintifs : 'chut !', 'stop !', 'écoute !'

- 138 -
Trí mairb fortgellat for bíu: med, airmed, forrach.
Trois choses mortes qui témoignent de choses vivantes : une balance, un boisseau, une règle à mesurer.

- 139 -
Trí brothcháin rátha: rothice, rosiacht, rotochtaig.
Trois potages de garanties : ...?..., ...?..., ...?...*
* Obscure et probablement corrompu. Cf. # 219.

- 140 -
Trí dubthrebtha: tuga co fúatchai, imme co forngaire, tírad co n-aurgorad.
Trois activités noires : couvrir de chaume avec des choses volées,* monter une cloture avec interdiction d'entrée, sécher un four en le brûlant.
* 'avec du gazon,' NML, perperam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 14:08

- 141 -
Trí hiarnduba: fer tochmairc, fer gaite meirle, fer hic aisnéis.
Trois tristesses d'après : celle d'un prétendant, celle d'un voleur, celle d'un délateur.

- 142 -
Trí maic beres drús do lonnus: tuilfhéth, fidchell, dulsaine.
Trois fils dont la folie porte à la colère : froncement de sourcil, ...?...*, moquerie (?).
* 'fidchell,' le jeu de plateau bien connu, n'offre aucun sens ici.

- 143 -
Trí maic beres féile do ainmnit: grúss, rúss, rucca.
Trois fils dont la générosité porte à la patience : ...?..., rougissement, honte.

- 144 -
Trí maic beres neóit do deinmnait: crith, dochell, grith.
Trois fils dont la grossièreté porte à l'impatience : frissonnement, avarice, vocifération.

- 145 -
Trí húar fíchte: tipra, muir, núae corma.
Trois choses froides qui bouillonnent : un puits, la mer, de la bière nouvelle.

- 146 -
Trí fúammann móaigthe: fúam bó mblecht, fúam cerdchae, fúam arathair.
Trois sons d'accroissement : le mugissement d'une vache en lait, le vacarme d'une forge, le bruissement d'une charrue.

- 147 -
Trí hana antreinn: tipra i sléib, tene a liic, ana la fer calad.
Trois richesses dans des endroits arides : un puits dans une montagne, le feu sortant d'une pierre, la richesse d'un homme dur.

- 148 -
Trí aithgine in domuin: brú mná, uth bó, ness gobann.
Trois rénovateurs du monde : la matrice d'une femme, la mamelle d'une vache, l'enclume d'un forgeron.

- 149 -
Trí diubarta forsná íada dílse: tinnscra mná, imthomailt lánamna, iarraid maicc.
Trois recels sur lesquels le renoncement ne clot pas : la dot d'une épouse, la nourriture d'un couple marié, les frais d'éducation d'un garçon*.
* 'foster-fee' : le droit à payer pour l'éducation d'un enfant. (Note de Fergus)

- 150 -
Trí cuir tintaiter do réir britheman: cor mná 7 micc 7 bothaich.
Trois contrats qui sont inversés par la décision d'un juge : les contrats d'une femme, d'un fils, d'un paysan.

- 151 -
Trí nata[t] túalaing sainchuir: mac beo-athar, ben aurnadma, dóer flatha.
Trois incapables de contrats spéciaux* : un fils dont le père est vivant, une femme fiancée, le serf d'un noble.
* Ou, 'de contrats de son propre chef'.'

- 152 -
Trí maic nad rannat orbai: mac muini 7 aurlai 7 ingine fo thrilis.
Trois fils qui ne partagent pas l'héritage : un fils engendré dans un fourré*, le fils d'un esclave, le fils d'une fille portant des tresses.
* Cf. l'expression 'meirdrech muine,' 'catin de buisson', Laws v. 176, 4.

- 153 -
Trí ái nad eplet faill: ái dochuind, 7 dochraite, 7 anfis.
Trois causes qui ne meurent pas par abandon : les causes d'un imbécile, d'une oppression, et d'ignorance.

- 154 -
Trí fuile ná dlegat frecor: fuil catha, 7 eóit, 7 etargaire.
Trois effusions de sang qui n'entraînent pas contestation : carnage de bataille, de jalousie, de médiation.

- 155 -
Trí fuchachta nad increnat slabrai: a gabáil ar écin, a sleith tri mescai, a turtugud do ríg.
Trois cohabitations* qui ne paient pas de dot de mariage : prise par force, violence par ivresse, viol par un roi.
* 'fuchacht' ou 'fuichecht,' signifie habituellement 'cocufiage,' sens qui ne paraît pas convenir ici.

- 156 -
Trí ná dlegat turbaidi: athchor maic, aicdi cherdai, gíallaigecht.
Trois qui n'autorisent pas dérogation : rétablir un fils, les outils d'un artisan, prise d'otage.

- 157 -
Trí aithne ná dlegat taisec: aithne n-écuind, 7 ardneimid 7 aithne fuirmeda.
Trois dépôts qui n'ont pas besoin d'être déclarés : les dépôts d'un imbécile*, d'un haut noble, et un dépôt fixe.**
* c'est-à-dire un dépôt fait par un imbécile. Cf. Platon, République: "Mais sûrement tu ne rendras pas à un ami fou l'épée qu'il t'avait prêtée ?"
** Mais dans les Heptades (Laws v. 196, 3) 'aithne fuirmide', ici rendu par 'une charge déposée', est cité comme l'une de celles qui doivent être restituées même s'il n'y a pas d'engagement à cet effet.


- 158 -
Trí mairb direnaiter beoaib: aball, coll, fidnemed.
Trois morts qu'on paie avec des choses vivantes : un pommier, un noisetier, un bois sacré*.
* Il n'y a rien dans les Laws qui explique ceci.

- 159 -
Trí[ar] ná ditoing ná fortongar: ben, angar, amlabar.
Trois qui ne jurent jamais ni ne sont jamais jurées : femme, fils qui ne soutient pas son père, homme muet.

- 160 -
Trí ná dlegat athchommus: mac 7 athair, ben 7 a céile, dóer 7 a thigerna.
Trois qui ne peuvent renoncer à l'autorité : un fils et son père, une femme et son mari, un serf et son seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 14:18

- 161 -
Trí nát fuigletar cia beith ar a ngáes: fer adgair 7 adgairther 7 focrenar fri breith.
Trois qui ne jugent pas, bien qu'ils aient la sagesse : homme qui poursuit en justice, qui est poursuivi en justice, homme corrompu pour juger.

- 162 -
Trí fors ná tuit aititiu 'na ré: bás, anfis, anfaitches.
Trois sur qui l'aveu ne retombe pas en son temps : mort, ignorance, négligence.

- 163 -
Trí foimrimme ná dlegad díre: homan, robud, toxal.
Trois usurpations qui n'entraînent pas d'amende : peur, avertissement, violation.

- 164 -
Trí duilgine conrannat gníaid: duilgine coiri, duilgine muilinn, duilgine tige.
Trois salaires que partagent les paysans : le salaire d'un chaudron*, le salaire d'un moulin, le salaire d'une maison.
* c'est-à-dire de faire un chaudron, etc.

- 165 -
Trí nóill doná dlegar frithnóill: nóill mná fri húaitni, nóill fir mairb, nóill díthir.
Trois serments qui ne demandent pas à être remplis* : le serment d'une femme dans l'angoisse de l'enfantement, le serment d'un homme mort, le serment d'un homme sans terre.
* Littéralement 'de contre-serment, de second serment.'

- 166 -
Trí gráda coillte túath inna ngói: gói ríg, gói shenchada, gói bretheman.
Trois rangs qui ruinent une tribu par leur fausseté : fausseté de roi, fausseté d'historien, fausseté de juge.

- 167 -
Trí sóir dogníat dóeru díb féin: tigerna renas a déiss, rígan téite co haithech, mac filed léces a cheird.
Trois libres qui se rendent esclaves eux-mêmes : un seigneur qui vend sa terre, une reine qui va au rustre, un fils de poète qui abandonne son art.

- 168 -
Trí ruip conberat duinechinaid: cú áraig, reithe lonn, ech daintech.
Trois bêtes dont les infractions comptent comme des crimes humains : un chien enchaîné, un bélier féroce, un cheval mordeur.

- 169 -
Trí ruip ara tíagat cinta: cú foilm[n]ech, sleg caille, slissén chomneibi.
Trois choses bestiales qui rachètent les crimes : un chien en laisse, un épi dans un bois, une latte ...?...*
* 'comneibi' est un hapax legomenon pour moi.

- 170 -
Trí imuscrenat: saill, imm, iarn, fechemnas toisc leimmid eicsi.
Trois choses qui ...?... : viande salée, beurre, fer ...?...*
* Obscur et probablement corrompu.

- 171 -
Trí comartha aragella i tig britheman: ecna, aisnéis, intlecht.
Trois signes qui ...?...* dans la maison d'un juge : sagesse, information, intellect.
* Obscur et probablement corrompu.

- 172 -
Trí dlegat aurfocrai: aél coire, fidba cen sheim, ord cen dimosc.
Trois choses qui devraient être proclamées : la fourchette à viande d'un chaudron, une serpette sans rivet, un marteau de forgeron sans ...?...
* Obscur et probablement corrompu.

- 173 -
Trí doruis gúa: tacra fergach, fotha n-utmall n-eolais, aisnéis cen chuimni.
Trois portes de fausseté : une plaidoierie coléreuse, une fondation mouvante de connaissance, donner des informations sans mémoire.

- 174 -
Trí doruis a n-aichnither fír: frecra n-ainmnetach, ái fossad, sóud fri fíadnu.
Trois portes à travers lesquelles on reconnaît la vérité : une réponse patiente, une ferme plaidoirie, un appel à témoins.

- 175 -
Trí búada airechta: brithem cen fúasnad, etirchert cen écnach, coma cen diupairt.
Trois gloires d'une assemblée : un juge sans perturbation, une décision sans insultes, un accord sans fraude.

- 176 -
Trí tonna cen gáissi: tacra calad, breth cen eolas, airecht labar.
Trois vagues sans sagesse : une dure plaidoierie, un jugement sans connaissance,une assemblée bavarde.

- 177 -
Trí búada insci: fosta, gáis, gairde.
Trois gloires de discours : sûreté, sagesse, brièveté

- 178 -
Trí cumtaig gáisse: immed n-eolais, lín fássach, dagaigni do airbirt.
Trois ornements de sagesse : abondance de connaissance, nombreux précédents, emploi d'un bon conseil.

- 179 -
Trí miscena indsci: rigne, dlúithe, dulbaire.
Trois choses haïssables dans le discours : rigidité*, obscurité, mauvaise élocution.
* en Irl. Mod., 'righneas labhartha' signifie 'défaut d'élocution'. Voir Dinneen's Dictionary, s.v.

- 180 -
Trí fostai dagbanais: fosta thengad 7 gensa 7 airnberntais.
Trois piliers de bonne féminité : maintenir sa langue, maintenir sa chasteté, maintenir sa maisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 11 Jan 2006 - 14:26

- 181 -
Trí fóindil drochbanais: fóindil scél 7 ataid 7 airberntais.
Trois errements de mauvaise féminité : laisser s'égarer sa langue*, et ...?... et sa maisonnée.
* Littéralement, 'histoires.'

- 182 -
Trí búada étaig: maisse, clithcha, suthaine.
Trois excellences d'habillement : élégance, confort, durée.

- 183 -
Trí ná dlegat othras: fer aslúi flaith 7 fini 7 fili.
Trois qui n'ont pas droit à l'aide aux malades : un homme qui fuit son chef, et sa famille, et un poète.

- 184 -
Trí tharsuinn archuillet othras: echmuir, mil, saillti.
Trois sauces qui gâtent le lit de maladie : ...?...*, miel, nourriture salée.
* je crois que 'echmuir' est le nom d'une plante, mais je ne trouve pas la référence.

- 185 -
Trí mná ná dlegat díri: ben lasma cuma cipé las fái, ben gatach, ben aupthach.
Trois femmes qui n'ont pas droit à l'amende : une femme qui ne regarde pas avec qui elle couche, une femme voleuse, une sorcière.

- 186 -
Trí dofortat cach flaith: góu, forsnaidm, fingal.
Trois choses qui ruinent tout chef : fausseté, excès d'entreprise, parricide.*
* Ou plutôt 'meurtre de parents' .

- 187 -
Trí túarascbaid cach ngenmnaide: fosta, féile, sobraide.
Trois choses qui caractérisent toute personne simple : stabilité, modestie, sobriété.

- 188 -
Trí ara n-aichnider cach fergach: ír, crith, imbánad.
Trois choses par lesquelles on reconnaît toute personne coléreuse : accès de passion, tremblement, pâlissement.

- 189 -
Trí thúarascbait cach n-ainmnetach: sámtha, túa, imdercad.
Trois choses qui caractérisent toute personne patiente : tranquillité, silence, rougissement.

- 190 -
Trí thúarascbait cach n-úallach: mórthu, maisse, máine.
Trois choses qui caractérisent toute personne hautaine : solennité, élégance, (étalage de) richesse.

- 191 -
Trí forindet cach n-umal: bochtatu, dínnime, humallóit.
Trois choses qui montrent toute personne humble : pauvreté, simplicité, servilité.

- 192 -
Trí airdi gáisse: ainmne, faiscsiu, fáthaige.
Trois signes de sagesse : patience, proximité, don de prophétie.

- 193 -
Trí airdi drúisse: bág, imresain, condailbe.
Trois signes de folie : dispute, querelle, attachement (à tout le monde).

- 194 -
Tréde immifoilnge gáis do báeth: ecna, fosta, sochoisce.
Trois choses qui rendent un fou sage : apprendre, stabilité, docilité*.
* Cf. dán ecna dogní ríg do bocht, dogní gáeth do báeth, &c., LL. 346a35.

- 195 -
Tréde immifoilnge báis do gáeth: fúasnad, ferg, mesca.
Trois choses qui rendent un sage fou : querelle, colère, ivresse.

- 196 -
Tréde faillsiges cach ndagfheras: dán, gaisced, crésine.
Trois choses qui montrent tout homme bon : un don spécial*, bravoure, piété.
* par exemple art, poésie, etc..

- 197 -
Tréde faillsigedar cach ndrochfheras: serba, miscais, midlachas.
Trois choses qui montrent un homme mauvais : aigreur, haine, couardise.

- 198 -
Trí foglúaiset fóenledchu: ingreim, dolud, dommatu.
Trois choses qui poussent les pauvres enfants au vagabondage : persécution, perte, pauvreté.

- 199 -
Trí slabrada hi cumregar clóine: cotach, ríagail, rechtge.
Trois chaînes par lesquelles la propension au mal est jugulée : engagement, règle (monastique), loi.

- 200 -
Trí all frisa timargar béscna: mainister, flaith, fine.
Trois rocs où s'arrime tout comportement loyal : monastère*, un chef, la famille.
* 'La table du crédo', N., perperam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   Mer 17 Jan 2007 - 11:20


_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trecheng Breth Féne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trecheng Breth Féne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trecheng Breth Féne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Textes et Littératures :: La Littérature Irlandaise-
Sauter vers: