forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une croix sur le baptême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Crowlady

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Sam 10 Déc 2011 - 19:56

Ben l'idée viens de toi
à toi de le trouver ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 9:26

merci Crowlady pour ton conseil

mais en fait je n'ai peut être pas posé la question très clairement, car de notre côté comme je le disais nous avons opté pour prendre cette définition qu'est la "Reconnaissance du Nom". Toutefois je me pose cette question qui est : pourquoi continuer à prendre ce terme de baptême qui aujourd'hui est support de pleins de projections par rapport au pêcher originel ? Il y a sans doute une raison qui m'échappe, c'est pourquoi je viens m'informer auprès de vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reliance9.free.fr
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 16:03

Crowlady a écrit:
Ben l'idée viens de toi
à toi de le trouver ....
Pour un conseil, c'est un conseil... Neutral

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 16:04

Le fait que certains groupes continuent à employer le mot baptême nous amène, effectivement, à nous poser la question du pourquoi… pourquoi garder cette appellation ?

Avant toutes choses il faut bien se rappeler que le mot baptême ne veut pas dire « prise de nom » mais « immersion dans l’eau ».

Après ça, nous pouvons revenir à notre question. Pourquoi certains conservent-ils ce mot ?

Peut-être parce qu’ils n’ont pas trouvé une autre façon de dire « baptiser » et donc sont restés sur le mot grec Βάπτήιν en commettant, toutefois, une confusion avec le sens premier du mot.

Pour palier cette lacune voici, en gaulois, le verbe Uotruncato, qui signifier « immerger » et donc « baptiser ». Ce qui donne, pour immersion, le mot Uotruncatio. Ainsi, ceux qui le désirent, pourront Uotruncato sans employer le mot grec devenu tellement chrétien.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 16:39

oui, effectivement une "reconnaissance" n'est pas une "immersion" et je me trouvais bien empreintée

"Uotruncatio" sonne plutôt bien, mais dans ce cas pour qu'il y ait une cohérence dans les termes, peux-tu nous dire comment se nomment le mariage et le rituel de la fin de vie ?

merci pour ton aide

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reliance9.free.fr
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 267
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 17:10

Bonjour Artio,

Comme le dit Auetos, le mot "baptême" est un terme en grec , ayant une connotation bien précise, liée à un acte symbolique précis : l'immersion dans l'eau. Cet acte étant lié à certains enseignements et conceptions du "Monde" de la lignée cultuelle catholique romaine.

En Druidisme avons-nous la même symbolique de l'Eau et de son (ses) usage(s) vis à vis d'un nouveau-né ???
Je pense qu'ici se trouve le noeud du problème.

Si oui, à nous de trouver un nom qui correspond à cette symbolique, et Auetos nous en propose un.
Si non, à nous de voir quelles symboliques nous donnons à cet acte rituélique, et un nom adéquat, dans la langue qui nous "parle" le mieux.

Nous critiquons souvent le christianisme de nous avoir "volé" beaucoup de nos coutumes ancestrales. Mais là, avec le baptême, n'est-ce pas l'inverse qui se passe ? Serait-ce le poids des siècles de ce joug cultuel que nous continuons "béatement" à le perpétuer sous ce nom ???
A chaque Collège à se poser les bonnes questions, et agir en conséquence ...

- - - - - - - - - - -

De notre coté, nous avons opté pour le terme : "Reconnaissance.", tout simplement.
Car avant d'être un "nom", l'enfant "Est" d'abords une Vie. Après la naissance un Nom est donné par les parents, car "Toute chose n'existe que lorsqu'elle a été nommée". Et c'est cette "arrivée" à la Vie, sacralisée par le nom donné par les parents, que nous célébrons par cette "Reconnaissance".

Nous avons remarqué que les parents qui nous amènent leur enfant désirent surtout, par cette cérémonie, que cet enfant soit "protégé" et "reconnu" comme faisant partie des "MondeS", sur tous les plans, et suivant leurs désirs et compréhensions à eux.
Si ces parents viennent vers nous, Druidisants, c'est qu'ils estiment que notre lignée cultuelle correspond à leurs conceptions et manières dont ils désirent élever cet enfant.

Ce n'est pas à nous à aller à l'encontre des conceptions des parents ni de les influencer, c'est leur entière liberté de choix et d'Etre.

Mais à nous, avant d'accepter et d'exécuter notre rituel, à vérifier à ce que les conceptions des parents correspondent effectivement aux Vibrations qui seront mises en jeu lors de notre rituel ... puisque l'enfant en sera imprégné et influencé tant qu'il ne sera pas en âge suffisant que pour prendre lui-même ses décisions et de déterminer sa "manière" de vivre. A lui de gérer et assumer ses choix par après, comme toutes personnes "adulte et responsable" !

Notre cérémonie apporte à l'enfant "un plus" momentané, quelques années de protection et guidance des Mondes Invisibles suivant notre panthéon et cosmogonie, suivant la demande de ses parents, jusqu'à ce qu'il soit à même de se prendre en charge tout seul ...

Chez nous, notre rituel fait en sorte que cet enfant soit (et reste) un être Libre et entièrement maître de lui-même et de ses choix futurs. Aucunes "contraintes" ni "obligations" ne sont liées à ce rituel, contrairement aux rituels d'autres lignées cultuelles, tels que le baptême de l'église catholique romaine. L'enfant prendra et gèrera SES décisions tout au long de sa Vie, sans aucunes liaisons, ni limitations, ni entraves d'aucunes sortes créées par ce rituel ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 18:39

Merci pour ce questionnement intéressant AnamCara, voilà qui clarifie les choses. Very Happy

Dans notre Clairière nous ne pratiquons pas l'immersion, mais je pense que Uotruncatio à le mérite d'être bien de chez nous lorsque nous en parlons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reliance9.free.fr
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 18:42

Artio a écrit:
tu nous dire comment se nomment le mariage et le rituel de la fin de vie ?
Oui, bien sur…

Mariage = Toambiuedma
Funérailles = Marutuons

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 11 Déc 2011 - 18:43

J’aime beaucoup ce que tu as écris mon Frère…

Pour nous cela se déroule de la même façon. A la naissance, le Père de famille, procède à la Reconnaissance (Nouubrita) de l’enfant par un rituel très simple de présentation du nouveau-né au quatre orients. Puis suit l’Immersion et l’Attribution du nom (Uotruncatio ac Anmenaxto). Comme pour l’ODT, l’immersion est là pour donner « à cet enfant, force, grandeur, joie et vigueur. Pour former une cuirasse pour son corps et qu’ainsi il voit longtemps le Soleil » et non pour le faire rentrer dans un quelconque communauté de croyants comme cela se fait chez les autres. Après vient le don du nom car, comme tu l’as dit, ce qui n’est pas nommé n’existe pas !

Maintenant pour répondre à ta question, non ! Le baptême druidique n’est pas une réinterprétation de la célébration chrétienne. J’en veux pour preuve les textes en notre possession et notamment celui de la « naissance de Concobaros ». Je cite (de mémoire), quand Nessa femme de Catuboduos, druide guerrier de grande sagesse, mit au monde son enfant, celui-ci se mit aussitôt à quatre pattes et alla se baigner dans la rivière. En l’en retirant, Catuboduos lui donna pour nom celui de la rivière et prophétisa qu’il serait un roi gracieux et juste.

Tu peux donc constater que tous les éléments y sont. L’eau, pour la lustration, le don du nom et la prophétie.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Lun 12 Déc 2011 - 10:03

voilà qui donne envie de s'intéresser plus précisément sur ce qu'est ou sur ce que l'on peut faire de l'Uotruncatio. Le fait de ne pas le pratiquer chez nous vient de l'amalgame qui pourrait être fait par rapport au bâpteme catholique, mais après ceci notre hésitation va peut être s'estomper. Merci

"Tu peux donc constater que tous les éléments y sont. L’eau, pour la lustration, le don du nom et la prophétie."

Magnifique !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reliance9.free.fr
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 267
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Lun 12 Déc 2011 - 16:18

A l'ODT nous sommes assez dubitatif concernant l'eau, que ce soit sous forme de lustration ou sous forme d'immersion ...


Dans les temps reculés, beaucoup de peuples plongeaient le nouveau-né, soit sous une cascade, soit dans un cours d'eau vive et froide.
Le but était de faire une "sélection naturelle", afin de ne garder en vie que les enfants les plus vigoureux, aptes à survivre dans les conditions difficiles de ces époques éloignées, et ultérieurement à procréer des enfants sains et résistants comme eux-mêmes.

De nos jours, dans nos civilisations dites évoluées (?), très peu de nourrissons survivraient à ce traitement ! (Sans compter le côté "pénal" des suites ...) D'où le remplacement de l'immersion par une symbolique de lustration.


La lustration a pour symbolique principale de "laver" l'enfant, plus précisément de le "purifier". Mais de quoi ???
Ne serait-ce pas plutôt la "pure innocence" de l'enfant qui devrait nous purifier, nous qui polluons et détruisons leur héritage à venir, c'est à dire la terre et ses ressources ??? (Ceci sans aucune connotation écologique ou autres, simple constatation de "l'état" ou se trouve notre planète et son (hypothétique) devenir ... ... ...).


Chez nous, nous ne pratiquons pas plus la lustration que l'ingestion de sel (tel les catholiques). Nous mettons l'enfant sous la protection équilibrée des quatre Eléments, par invocations et évocations des bons Génies et déités des quatre Directions, ainsi que des Aïeux bienveillants de la lignée de cet enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Lun 12 Déc 2011 - 20:24

Excuse-moi, j’avais cru comprendre de ton collège préconisait le rite de l’immersion…

Chez nos amis chrétiens, effectivement, l’immersion ou (maintenant) l’aspersion d’eau est là non pas pour laver, purifier ou nettoyer l’enfant mais pour l’exorciser. Et oui, si nos bons amis plongent les petits enfants dans un baptistaire c’est pour extirper le diable qui est en eux.

wikipédia a écrit:
Le christianisme bien implanté, le nombre d'enfants à baptiser dépasse progressivement le nombre d'adultes. Le souci de baptiser les enfants se fait donc de plus en plus aigu, car le baptême signifie le salut de l'âme, indispensable pour aller au paradis. À la fin du XIIe siècle, la mortalité infantile est effrayante. Aussi la théologie évolue et autorise le baptême quam primum (dès que possible). Au XIIIe siècle, la pratique du baptême sur les nouveau-nés est généralisée. C'est alors le parrain qui prononce la profession de foi et renonce à Satan pour le bébé. Le sacrement de Confirmation viendra, comme son nom l'indique, confirmer le baptême quand l'enfant aura grandi.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bapt%C3%AAme_catholique

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Mer 14 Déc 2011 - 10:11

Je suis assez d'accord sur le fait que l'immersion donne à penser que l'enfant doit être lavé/purifié de quelque chose. Chez les judéo-chrétien, il s'agit de la laver du péché originel, mais chez nous ?

Après on peut voir l'eau comme le lieu de la Mère, la Grande Déesse. Mais la femme n'est-elle pas à son image ? Et le liquide amiotique n'est-il pas analogue à la mer/Mère dont tout est issu ?

De là le fait que nous ne pratiquons pas l'immersion complète.

Quant à la cérémonie, que nous disons de "consécration d'un enfant", je ne la vois pas comme une reconnaissance, du moins c'est plus que cela. Il y a une dimension reconnaissance en ceci que l'enfant est présenté et placé dans la lignée, comme fils/fille de, petit-fils/petite-fille de. C'est là une dimension sociale importante. Nous la complétons de parrainage, qui sont comme des lignées de cœur, chaque parrain/marraine expliquant comme il compte être parrain / comment elle compte être marraine. Et il y a présentation de l'enfant aux quatre directions, appelant si lui/elle les bénédictions et les vertus de ces directions, et des Divinités que nous leur associons.

Il résulte de tout cela que je parlerai plutôt de présentation de l'enfant : à sa famille, au clan, aux Divinités.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 267
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Mer 14 Déc 2011 - 19:21

Exact, Fred, je pense qu'il s'agit plus ici d'une question de terminologies ...

Les parents "présentent" l'enfant, qui est ensuite reconnu par le "clan".
Ensuite cet enfant est "présenté" aux quatre "directions" et aux "divinités" y afférentes.
Il est fait appel aux aides et protections, autant des aïeux de sa lignée, qu'aux divinités des directions.
Les deux parents, ainsi que parrain et marraine, ET grand-mère maternelle, sont directement impliqués dans le rituel.

L' "esprit" et les symboliques semblent les mêmes, leurs "ordres de réalisations" et "explications" diffèrent suivant nos expressions ...
Lorsqu'on travaille au niveau des Energies des mondes invisibles, les mots humains sont bien pauvres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Jeu 15 Déc 2011 - 13:27

Si, comme dit, la femme, la mère, est à l’image de la Grande-Déesse, l’homme, le père, par analogie, n’est-il pas à l’image du Père-de-Tout ? Et le liquide séminal n’est-il pas le flot sans qui rien ne se crée ?

Du coup ces « eaux » ne sont que les éléments complémentaires d’une même finalité dans le grand barattage de l’océan primordial.

Voilà pourquoi, je pense que vous pouvez, sans crainte de l’amalgame, immerger l’enfant dans les eaux bienfaitrices et régénérantes.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 267
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Jeu 15 Déc 2011 - 18:05

Auetos a écrit:
... ... ... , je pense que vous pouvez, sans crainte de l’amalgame, immerger l’enfant dans les eaux bienfaitrices et régénérantes.
De notre part, il n'y a aucunes craintes d'amalgames d'aucunes sortes.

Le collège a été créé en essayant de faire abstraction des "gangues éducatives" qui nous ont polluées depuis la naissance, ainsi que des "superstitions et tabous" de notre filiation d'origine, tout en essayant de "comprendre" nos mythes ancestraux, de trouver un "fil conducteur" qui anime l'entièreté des "conceptions" et "interprétations" de ces mythes de notre lignée cultuelle ...


Simplement, nous essayons "d'équilibrer" les quatre Eléments (sur tous les plans), sans en privilégier un sur les autres, surtout au sujet de ce rituel-ci !
Dans le cas présent (rituel de reconnaissance ou tout autre nom que vous lui donnez dans vos collèges), nous estimons que si nous devions faire une immersion ou lustration, nous devrions également faire à l'identique avec les trois autres éléments matériels : terre, air, feu ... ce qui pourrait poser problèmes ... surtout avec le dernier cité ...



Toutes cérémonies, tous rituels, sont basés sur les symboliques et correspondances de chacun de ses actes et de chacune de ses paroles.
Chaque rituel est en lui-même "un Cycle". L'entièreté du rituel suit une chronologie bien définie de micro-cycles, dont le "tout" doit être en harmonie avec l' idée de base et son fil conducteur.

Chaque "sujet" de rituel (naissance, puberté, entrée dans le clan, mariage, décès, rituels de la roue annuelle, etc) est un maillon d'une suite logique, devant être elle-même en accord avec l'entièreté des "conceptions" et "enseignements" de chaque collège.
C'est ce que nous faisons chez nous.

D'où les apparentes contradictions qui pourraient ressortir des pratiques des différents collège, les uns par rapports aux autres, en fonction, justement, des compréhensions de ces différents "enseignements" et "conceptions" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Lun 13 Fév 2012 - 22:17

Bonsoir,

J'ai toujours entendu dire que le baptême Chrétien des nouveaux nés avait pour but de préserver l'âme de ces "petits êtres" et éviter qu'ils n'errent à jamais dans les limbes. A ce titre, je ne vois qu'un acte d'amour bien légitime de la part de parents qui seraient croyants, voir "juste un peu", envers leur rejeton.
Si ( au cas où) ,une petite cérémonie peut sauver l'âme d'un être cher pourquoi s'en priver? A la limite, je trouve même plus glauque, la volonté affichée de "non baptême" qui généralement rime avec des idées politiques.
C'était du moins le cas chez moi dans "le grand nord". Où les communistes bouffaient du curé...
Moi, pour tout vous dire mon père était coco et un peu con. Mais j'ai eu la chance d'avoir une mère intelligente. Comme la plupart d'entre vous j'ai donc été baptisé. Par contre, elle ne m'a jamais imposé la communion.

Une petite question donc:
En quoi le fait d'être inscrit sur un acte de baptême chrétien, il y a X années, peut troubler la relation personnelle que vous pouvez désormais avoir avec des divinités anciennes et païennes? Les dieux ne sont ils pas bons et aptes à comprendre? Ont ils besoin de ces "renoncements de papiers", où n'est ce là juste, qu'un moyen de se rassurer et de s'affirmer en temps que croyant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Mar 14 Fév 2012 - 14:23

Par acte « militant » ?

Personnellement si j’ai demandé à être rayé du registre des baptisés c’est pour être en totale concorde avec mes idées. Ne croyant pas aux blablas de l’Eglise et ne me considérant pas comme un des leurs, je ne voyais pas pourquoi mon nom devait continuer à apparaitre dans ce registre et faire gonfler les effectifs d’une Eglise qui me fut imposée et qui, pour moi, ne représentait rien…

Ne vous y trompez pas. Le baptême chrétien est avant tout un acte hégémonique qui vous fait entrer de plain-pied au sein de cette Eglise en vous faisant renier toutes les autres.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Mar 14 Fév 2012 - 16:18

Bonjour,

Ma vie n'est pas un sacerdoce et je ne vois dans la religion qu'un lien qui me relierait avec mes parents, mes ancêtres et ceux qui m'ont précédés. Je dirais que dans mon cas, ça vaut autant pour la religion catholique dans laquelle malgré tout j'ai baigné, que dans celle de nos ancêtres si lointains que je découvre aujourd'hui. Mon approche n'est pas mystique, mais plutôt romantique et légère. Elle est aussi sans doute, une volonté de me rassurer, avec l'espoir qu'au dessus de moi, il y a peut être quelqu'un qui veille.
Je suis né catholique, "non confirmé". Ma vie durant, j'ai été non croyant. Il est bien possible que je meure païen Celte.
J'ai cependant envie de croire que si derrière le ciel, il y a un (des) dieu(x). Ils seront suffisamment bons pour pardonner mes erreurs, passées ou futures. Car je suis un être imparfait.

Quoiqu'il en soit, être rayé des registres de l’Église est donc un acte personnel et abouti. Mais il n'est donc pas une obligation. J'avoue que ce n'est pas pour me déplaire.

Clyde TriCanauos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Mer 22 Oct 2014 - 0:52

2) Tout acte rituélique qui n'a pas été consciement subi et n'est pas "entretenu" par après perd de ses capacités avec le temps jusqu'à disparaitre, à fortiori si la charge initiale était faible pour ne pas dire nulle ...

3) Une débaptisation "administrative" n'a strictement aucune valeur ésotérique ! Elle relève juste, comme le dit très justement Fergus, de la provocation et de la satisfaction narcissique.


Je crois aussi qu'il faut une certaine haine ou rancoeur pour se faire débaptiser. Ce rituel chrétien a de la valeur seulement pour celui qui y croit.
Prenons un autre exemple : Si vous dites devant témoin "ashahadou an la ilah illa allah" vous devenez musulman... pour ceux qui y croient.

J'ai prononcé plusieurs fois la formule devant des musulmans pour vérifier ma bonne prononciation de l'arabe mais je n'ai jamais été musulman même si ceux devant qui j'ai prononcé la formule m'ont bien précisé qu'en arabie saoudite cette formule m'aurait engagé à vie. il doit en être de même dans le Califat Islamique qui n'existait pas à l'époque.

Etant né très prématuré et pesant 1 kg 450 lors de ma naissance dans les années 50 j'aurais l'impression d'insulter post-mortem les gens qui pensant que je n'avais que quelques heures à vivre m'ont fait baptiser le jour même de ma naissance et le prêtre qui a accompli ce baptême et qui a demandé le dimanche suivant aux gens de sa paroisse de "prier pour cette petite flamme qui va s'éteindre".

Tous ces médecins, infirmiers, prêtre et chrétiens ont pensé bien faire et y ont mis beaucoup d'émotion. ça les consolait de ce qu'il croyait être leur impuissance à me sauver. Je ne veux pas les renier même si je n'en ai connus que deux d'entre eux, et assez peu.

En revanche je ne participe jamais à des obsèques à l'Eglise et sur mon lit ou mon bas-côté de mort j'aurai toujours assez de force pour envoyer paître le curé qui oserait tenter de m'imposer l'extrême-onction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Sam 25 Oct 2014 - 14:15

Ceci est votre point de vue, Aruernos, pas le mien.

Contrairement à vous je rentre dans les églises lors de baptêmes ou funérailles lorsque j’y suis convié mais, afin d’être cohérent avec moi-même et d’entreprendre un réel retour à l’ancienne religion, je pense qu’il est nécessaire de se faire rayer des listes des baptisés de l’Eglise. Sans animosité ou amertume.

Pour info ou rappel, si vous voulez entrer dans la communauté chrétienne, celle-ci vous demande de renier vos anciennes croyances… par haine ou rancœur ?


Concernant la récitation de la « formule magique » devant vos collègues musulmans, ceux-ci savent très bien que vous le faites non pas pour vous convertir mais seulement pour vous en amuser, d’où leur laxisme. Par contre, je vous mets au défi de faire la même chose dans une mosquée devant un Imam avant la grande prière du vendredi… même si vous vous n’y croyez pas, j’ai la certitude que vous vous retrouverez illico presto musulman.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 26 Oct 2014 - 0:46

Il est bon de connaître les tenants et aboutissants des rites. Personnellement, je n'ai qu'indifférence et tolérance pour ces religions, si elles le restent elles-mêmes. Une agression est une agression, une invasion, une invasion, une croisade, une croisade. Je remplace défiance par prudence. Il est don sain de répondre justement, dans le temps présent, sans a priori pour les croyances qu'on ne partage pas, avec égale force et égal sentiment.
En ce qui concerne le débaptême, certaines vies sont des abjurations plus puissantes qu'un mauvais rituel de renoncement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 26 Oct 2014 - 15:08

Syd a écrit:
Ithilindil a écrit:
Dans ce cas, officiel ou pas il y a influence.
Si l'on veut les laisser totalement libres ne faudrait-il pas  leur apprendre toutes les chapelles ? En est-on capables et en a t-on envie ?


Mais peut-être d'autres expérience pourraient répondre à ces milles questions ?

Enseigner toutes les religions à la fois ? Christianisme, Judaïsme, Yézidisme.... même moi je ne sais pas si je pourrais le faire même de manière très fragmentaire, quels dégats ça ferait dans une petite tête qui ne veut pas devenir encyclopédique mais "veut savoir" et à cet age-là ce qu'on veut savoir c'est ce que les parents croient.

Si vous dites à un enfant, même de douze ans : "Les Juifs disent que, les Baha'is disent que..." il vous demandera aussitôt "mais toi tu penses quoi ?"

Conclusion :

1/ - je trouve normal et sain que les parents enseignent leurs propres convictions.
2/ - il vaut mieux enseigner ce qu'on croit que rien du tout sous prétexte de "liberté" de l'enfant. L'ignorance ne rend pas libre.


Je donne un exemple très précis. Mes parents, Catholiques, m'ont envoyé au cathéchisme catholique, à la messe, etc... c'est donc un choix sans ma volonté - mais comment aurais-je pu choisir quoi que ce soit sans enseignement du tout ?

Cette formation catholique m'a permis de ne pas tomber dans les sectes genre "Enfants de Dieu" ou "secte Moon" et autres comme les "témoins de Jéhovah" devenus plus actifs quand j'approchais des trente ans.

Si à l'adolescence pourtant naïve et influençable j'ai rejeté ces sectes c'est parce que ma formation catholique m'a permis de voir tout de suite que malgré leur teinture superficielle chrétienne ces sectes étaient en contradiction absolue avec le Christianisme.

Celà ne m'a pas empêché de devenir Orthodoxe à l'age de 22 ans, et comme vous le voyez depuis quelques années, credimaros.

Donc ma liberté d'adulte n'a pas été offensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 26 Oct 2014 - 15:21

Auetos a écrit:
Ceci est votre point de vue, Aruernos, pas le mien.

Je reconnais que mon attitude est très "sentimentale". ça se voyait.

J'avoue d'ailleurs avoir dit aux gens de mon ancienne paroisse orthodoxe que je n'étais plus chrétien mais credimaros, l'avoir écrit aux moines d'un monastère que j'aidais pour comprendre des textes médiévaux en Oc, et que j'ai même écrit une lettre un peu agressive à l'évêque russo-hollandais duquel je dépendais.

Donc finalement, ce que je n'ai pas fait avec le Catholicisme familial je les fait avec l'Orthodoxie (qui ne m'a pas rebaptisé puisque le baptême catholique et même le protestant sont valables pour l'Eglise orthodoxe et réciproquement)

Citation :
Concernant la récitation de la « formule magique » devant vos collègues musulmans, ceux-ci savent très bien que vous le faites non pas pour vous convertir mais seulement pour vous en amuser, d’où leur laxisme. Par contre, je vous mets au défi de faire la même chose dans une mosquée devant un Imam avant la grande prière du vendredi… même si vous vous n’y croyez pas, j’ai la certitude que vous vous retrouverez illico presto musulman.

J'en suis bien conscient ! et je l'ai dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   Dim 26 Oct 2014 - 15:42

Artio a écrit:
Nous avons nous-même opté pour définir ce "baptême" de le nommer "Reconnaissance du nom", car nous pensons que faire la différence dans la terminologie est une façon de ne pas se tromper sur la signification de l'acte.

Auriez-vous d'autres façon de le nommer ?

Dans l'Orthodoxie on n'appelle l'enfant "Bébé" ou "pitchou"... et on ne l'appelle par son nom qu'après le baptême. Donc le baptême chrétien contient lui aussi cette idée.

J'ai assisté une fois à un baptême protestant et le pasteur a eu une formule qui m'a beaucoup plu et que les autres confessions chrétiennes n'ont pas :

"Ce baptême veut dire que tu entres dans notre communauté qui dorénavant te protège. Tu seras libre de la quitter, mais si tu veux y revenir il y aura toujours ta place prête".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une croix sur le baptême   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une croix sur le baptême
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une croix sur le baptême
» Photo d'un miracle durant un baptême !
» LA CROIX GLORIEUSE
» le signe de croix
» La Croix Lumineuse s'en vient ! VITE à Lire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: