forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Astrologie Druidique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Energies planetaires et dieux ou deesses celto-druidiques   Sam 9 Déc 2006 - 19:28

bonjour a tous

je fais une recherche sur les energies planetaires et dieux ou deesses celtiques ou druidiques

avez vous une idee ?
soleil
lune
mars
mercure
jupiter
venus
saturne

ainsi que vos correspondances avec les énergies zodiacales

ceci pour une uniformite en rituel
avec les directions les phases de la lune ect.....

merci

amitiés inter traditions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 26 Déc 2006 - 11:14

Lune : Luxna, est sous la gouverne de Lero > Lir / Lyr, « le Flot », et de sa compagne Aiba > Aobh, « Physionomie », « mine », « air advenant », si ce n’est de Medua Argantoretas > Mebd Arianrhod, « l’Ivresse », « Roue d’Argent », accompagnée de son petit roi Alpillis > Aillil, « l’Elfe », « le Nain » = Medurins < Meduris / Medros, « Cours d'hydromel ». Medua / Meduna est la déesse lunaire par excellence.

Soleil : Sonnos, Sulis, est gouverné par Grannos Belenos Oinogustios, le Maponos et de sa compagne Greinna Suliuia Belisama.

Mars : Le nom pour Mars est Goac > Coccos / Roudios, « le Rouge ». Place forte des Cavaliers Rouges ; Rudraidhe / Rudraighe < Rudoreidoi < Roudoriges / Roudorigates. Les Roudoreidoi ou Roudiacoi (les Rouges), sont les équivalents des Rudra-s védique. Ce sont les Ruadcoin des textes irlandais, anglicisés en Rudricans. Le régisseur en est Ogmios > Ogme / Ogma, « Champion de l’ogham ».

Mercure : Elle porte le nom de Luctos et est gouverné par Lugus, « Splendeur ».

Jupiter : Pour ce qui est de Jupiter, le terme gaélique ancien était Tectos, « le Voyageur », « le Maître » et avait comme signe deux esses... nous voilà en présence de Taranis < Toueranos, « le Suprême ».

Venus : Le nom ancien était Reiia / Riia, « la Libre », est régie par Brigantia / Brigindo, « la Très Elevée », « Sublimité », « Noblesse ».

Saturne : Le nom gaélique ancien pour la planète étant Melnos (Meln / Miln), « l'Indolent » mais aussi Nucturos Uosiros, « le Traînard Nocturne ». Son dieu régisseur en tant que divinité Saturnienne est Iuocatus Ollater (> Eochaidh Oll-Athair), « le Combattant par l’If, Père de Tout » alias Dagodeuos (> Dagda), « le Dieu Bon ». Sucellos, « le Bon Cogneur », « le Tape Dur », est le nom gaulois du Dagodeuos. Un de ses pseudonymes est Ipadcos (Ipadcos-Sucellos, « le Cavalier Frappeur »). L'acte de cogner est de fonction guerrière alors que savoir Bien, très bien, Cogner est de fonction cléricale.

Uranus : Peut-être parce que les Anciens arrivaient à peine à l’apercevoir par temps très clair ou au moyen d’un cristal grossissant ; Cenos > Cean < Cian, « le Lointain ».

_________________
Est : Epée de Nodens = Air
Sud : Lance de Lugus = Feu
Ouest : Pierre de Ualis = Terre
Nord : Chaudron du Dagodeuos = Eau

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 26 Déc 2006 - 18:15

merci beaucoup
je vais travailler avec ces donnees
amitiees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: L'Astrologie Druidique   Mar 9 Déc 2008 - 19:37

Solarus a écrit:
C'est tout le coeur du problème , le Zodiaque et la carte du Ciel telle que nous la connaissons est grecque.
Il est plus que probable que les Celtes aient eu leur propre carte du Ciel , qui dans ce cas là n'est pas parvenue jusqu'à nous.
A ce jour nous ne connaissons que 3 systèmes de carte du ciel , le Grec ,le Chinois et l'Egyptien.

Bien sûr les étoiles étaient quasiment les mêmes qu'ils y a deux mille ans. Il faut tenir néanmoins compter les disparitions et apparitions d'étoiles et les changements de lentille gravitationnelle qui rend notre ciel différent de celui d'il y a 2000 ans.

Voilà toute la complexité du problème , quel ciel les Celtes voyaient t'il ? Et quels dessins traçaient t-ils entre ces étoiles ?

Ceci est une excellente question.
 
Comme le disait l'Ariaxs Druuis Boutios :
 
- Les auteurs latins nous rapportent que de tous les peuples de l’empire, les Gaulois étaient les plus réceptifs à l’astrologie. L’astrologie était alors une science spéculative et un art divinatoire non seulement très répandue, mais aussi très populaire.
 
Jules César, et par après Pomponius Mela (ca. 43 après J.C.), avaient remarqué comment les Druides étaient très hautement admirés pour leurs « spéculations sur les étoiles ». Il y a aussi cette mention de Cassidore (Flavius Magnus Aurelius Cassidorus, ca. A.490-583 après J.C.) concernant les Gètes (Getae) une tribu danubienne celtique, où il dit que qu’en plus d’être bien renseignés dans les sciences morales et la philosophie naturelle, qu’ils connaissent aussi « le cours des douze signes du zodiaque de même que les planètes passant au travers ces signes ainsi que la totalité de l’astronomie ».
 
Ceci vient contredire les prétendues astrologies celtiques à treize signes chers à nos faiseurs de zodiaque contemporains.
 
Le Grec d’Anatolie Strabon (64 à 24 après J.C.) parle d’Abaris, un Druide qui discutait d’astronomie avec les Grecs d’Athènes. À cette époque, l’astronomie et l’astrologie n’étaient qu’une et même discipline, un art et une science. Donc, d’après les auteurs classiques, Ciceron, César, Pline, Tacite, Cassidore, et j’en passe, les Druides étaient Les maîtres incontestés de la science des astres.
 
De plus, nous ne commençons qu’à comprendre en quoi consistait cette merveilleuse science que possédaient les Druides. Et que, contrairement à ce que tous les spécialistes pensent, l’astrologie a des origines nordiques bien détruisant ainsi la théorie d’une origine chaldéenne, voire même égyptienne ou sumérienne.
 
Il y a une date aussi pour cette invention, 2500 av. J.C. Nous voilà en plein âge de bronze avec la civilisation pontique de la mer Noire ! Cette origine indo-européenne explique mieux les parallèles entre l’astrologie druidique et l’astrologie védique qui sont aux deux antipodes du monde Antique, avec entre, les mages Persans et les mathematici gréco-latins.
 
Le celtologue anglais Peter Beresford Elis à été, avec la française Raymonde Reznikov, un des premiers à remarquer la parenté des cosmologies druidiques et védiques. Il a découvert que les textes irlandais décrivaient un système analogue à celui des 27 maisons lunaires appelées nakshatras en sanskrit.
 
Dans ce motif, il est décrit comment le roi Aillil (< Alpillis = nain, esprit) avait un palais circulaire volant dans lequel il y avait une grande salle avec 12 hublots et une petite avec 27 fenêtres desquelles il pouvait admirer ses 27 « filles des étoiles ». Les nakshatras des védas, correspondant à la Qataira Alpilleios ac Meduas, pallais ou maisons lunaires celtiques portaient donc les noms des filles d’Aillil et Medb (< Medua = l’Ivresse). Aillil est donc l’équivalent irlandais du Soma indien.
 
Du côté britannique il y a le légendaire Taliesin, le Ptolémée des bretons en quelque sorte.
Dans un poème il déclare ceci : « Je suis instruit dans les principales sciences, et le raisonnement concernant les veines et les humeurs, et la nature générale de l’homme …Je suis un homme de connaissance primordiale, en la connaissance primordiale, je suis un astrologue expérimenté, qui prononce des solutions, qui parle aux sycophantes (euphémisme christianisant pour grands druides), je maintiens la connaissance divine ». (La Conspiration hostile//The Hostile Conspiracy).
 
De Godfroy de Monmouth, d’autres bouts de textes bretons attribués à Merlin, non le moindre, contenus dans l’Historia Regum Britanniae (ca. 1134)
 
Un texte irlandais du Xe siècle, le Psautier des Quatrains (Saltair na Rann) se fait insistant sur le fait que tout irlandais éduqué connaissait les douze signes du zodiaque en ordre, le jour correcte et le mois dans lequel le soleil entrait dans chacun des signes.
 
Et d’après Cormac MacCuileannain (836 à 908 a. J.C.) dans le Glossaire de Cormac (Sanas Chormaic) : « toute personne bien renseignée devrait pouvoir estimer l’heure de la nuit à partir de la lune et de la position des étoiles » (P.B. Ellis).
 
Mais le document capital demeure le livre de Ballymote (Lebhor Bhaile Mhote) , sigles 21, dans lequel on retrouve les symboles celtiques des constellations et des signes zodiacaux.
 
Plusieurs en ont vu des abréviations. Mais pour l'œil attentif, il s'agit bien de signes astrologiques commençant par iul pour « juillet ». Ces abréviations sont en fait comparables aux « sons semences » de l'astrologie védique. Il faut donc perdre son latin pour mieux retrouver le gaélique sous le vernis.
 
J'espère que ceci vous a un peu aidé...

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Sonniios

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : Tolosa
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 9 Déc 2008 - 19:46

Impressionnant , j'en suis quitte pour plusieurs semaines d'études.

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Dim 13 Sep 2009 - 13:24

... Suite :

Jour : diies
Nuit : noxs
Jour calendaire : latis
Mois : mid
Année : blidnis
Lustre : quimon
Siècle : setlon
Ere : aes

Le soleil : sauelios, sonna, greina « rayonnant », rixs latios « roi du jour », sulis diies « œil du jour »

La lune : leucara, luxna, leucetia « lumineuse », galaca « claire », reuia « lunaison », eidscios « phases », sauelios bledii « soleil du loup »

Premier quartier : centon qetruon
Lune gibbeuse : brata leucara
Pleine lune : cana leucara
Lune gibbeuse : brata leucara
Dernier quartier : deruednacon qetruon
Dernier croissant : deruednacos corranos
Nouvelle lune : nouia leucara
Premier croissant : nouios corranos

Les planètes : Rediai sdirai

Mercure : Luctos « … », Boudios « victorieux »
Vénus : Reiia, Riia, Rea « Vénus », Uosris // Uasris « étoile de l’aube », Uosrios golouo « lumière d’aurore »
Terre : Dagra « Terre », Talamu // Talantiu // Talantio « Terre », Crundnion « globe », Dumnon « monde »
Mars : Sdira roudia « étoile rouge », Coccos « rouge », Cocsinacios « coureur », Consenacios « défenseur »
Jupiter : Tectos « voyageur »
Saturne : Nucturos Uosiros « nocturne trainard », Melnos « lent »

Les constellations : Sdironoi

Scorpion : Crucos
Sagittaire : Uarcustos « archer »
Capricorne : Boccos « bouc »
Verseau : Scoillarios durias « verseur d’eau »
Poissons : Esoges (pl. d’esoxs) « saumons »
Bélier : Riiotios
Taureau : Taruos
Gémeaux : Iemni, Conqenna « paire »
Cancer : Crancos « crabe »
Lion : Maros cattos « grand félin »
Vierge : Maqdacta « jeune servante », Magula « jeune fille »
Balance : Meda

Aigle : Erur, Uxellos « le plus haut »
Andromède : Esuueleda « noble voyante », Adsiltia « regardée », Adsalluta « adorée »
Autel : Altar
Baleine : Morimilo « bête de mer »
Bouvier : Boucuolios, Matus « ours », Arti ouicaros « berger de l’ours »
Cassiopée : Lettos Danunas « cour de Danuna »
Centaure : Duniomarcos « cheval humain »
Céphée : Moridunios « merlin > myrddyn »
Chevelure de Bérénice : Pennoblaues Ollouindas « chevelure d’Eulwenn », Luianos Blotiaueidonos « taillis de Blodeuwedd », Etanna Axstinocaitorictio « Etanna à l’aspect d’un hallier d’ajoncs »
Chiens de chasse : Cones selgas
Cocher : Carbantouiros, Carros Ancouos « char de la Mort »
Corbeau : Brannos, Bodua « corneille »
Couronne Boréale : Argantoreta « roue d’argent »
Cratère ou Coupe : Parios Gerra-Dunias « chaudron de Cerridwen »
Cygne : Alarcos
Dauphin : Morisuccos « cochon de mer », Morimarcos « cheval de mer »
Dragon : Dubis Abancos « castor noir »
Eridan : Stura « rivière », Uoglon Medbas « pisse de Medb »
Grand Chien : Bratos Cu // Maros Cu // Maros Madros
Grande Ourse : Bratos Carros « grand char », Cambos carros « char tordu », Carros Aretorii > Artouiri « char d’Arthur »
Hercule : Ogmios « champion »
Hydre : Nadris idscas « Serpent d’eau », Abon eiscanguion « rivière aux anguilles »
Hydre Mâle : Nadris idscas ad dexsiuan « Serpend d’eau austral »
Lièvre : Cambita Ollouindas « jante d’Olwen », Qenton catti « tête de chat »
Loup : Bledios, Alltos madros « chien sauvage »
Lyre : Talannon « harpe »
Serpentaire : Natronos uiros > Natrarios, Priteros (Peredur) « hésitant », Deinacacteto (Diancecht) « Prise rapide »
Orion : Rixs « roi », Maros selgarios « grand chasseur »
Pégase : Marcos « cheval », Marcos Leronos « cheval de Llyr »
Persée : Drustanni (Drostan > Trystan)
Petit Cheval : Epalos « poulain »
Petit Chien : Beccanos < Beccos Cu // Beccos Madros
Petite Ourse : Beccos cambos carros « petit char tordu »



Hyades : Sextan uxsoi aratri « sept bœufs de la charrue »
Pléiades : Iara ac esias « poule et ses poussins », eluinos « couvée »
Arcturus : Matus (Math) « ours », Boucuolios « bouvier »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Dim 13 Sep 2009 - 17:48

edv a écrit:
merci beaucoup
je vais travailler avec ces donnees
amitiees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Dim 13 Sep 2009 - 19:38

Merci beaucoup pour ces précieuses informations.
J'en profite pour vous faire part d'une interrogation qui me titille depuis maintenant quelques temps ...

L'utilisation tardive du zodiaque classique (méditerranéen) est attestée en Gaule avec les exemples de Grand et de Chevroches. Mais avant cela, quelles répartitions utilisaient-ils ? Avec quels symboles ? Si tant est qu'ils aient utilisés quelque chose ...

Dans le même ordre d'idée, que penser que la proposition incomplète de T Basilide (reprise par /|\ Vissurix et R. Reiznikov) d'un zodiaque celte décalé de 15° par rapport au zodiaque méditerranéen ?

Désolé, j'ai plus de questions que de réponses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 15 Sep 2009 - 15:41

Utiliser quelque chose, c’est plus que sur… n’oublions pas que le druidisme, comme toutes les religions savantes, est une religion astrale. Maintenant à savoir si la découpe du ciel était la même, j’ai la faiblesse de penser que oui. Quant aux noms et symboles ils étaient puisés dans notre mythologie, comme peuvent nous le faire penser la constellation du Bratos Carros « Grand Char » ou celle du Dubis Abancos « Castor Noir »…


Le zodiaque celte décalé de 15° par rapport au zodiaque méditerranéen Shocked ?... faut que je relise Reznikov ! Very Happy

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 15 Sep 2009 - 17:34

La thèse assez peu développée de T Basilide / P Genty (1937) :
- du 15° du Capricorne au 15° du Verseau : le Sanglier ;
- du 15°du Verseau au 15° des Poissons : l'Ourse ;
- du 15° des Poissons au 15° du Bélier : le Bélier ;
- du 15° du Bélier au 15° du Taureau : le Taureau ;
- du 15° du Taureau au 15° des Gémeaux : le Cheval ;
- du 15° des Gémeaux au 15° du Cancer : la Truie ;
- du 15° du Cancer au 15° du Lion : la Pieuvre.
Il ne va pas plus loin.

R Reiznikov ne parle pas explicitement de cette répatition, mais ses propositions de constellations concernant les celtes semblent fort s'y raccrocher ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mer 16 Sep 2009 - 20:44

« S’il existe un mystère, qui ne sera probablement jamais éclairci c’est bien celui de l’origine des constellations célestes. En effet, les noms et les légendes attribués aux divers groupes stellaires, et à chacune des étoiles, remontent à un passé si lointain qu’il devient impossible d’en discerner la source. Seule une tradition unique à l’échelle mondiale semble capable d’expliquer la raison d’étranges parentés d’inspiration rencontrées chez des peuples très éloignés les uns des autres, et de cultures totalement différentes.
Tous les grands astronomes ont médités sur ce problème. Plus proches de divin que des historiens ou les ethnologues, en raison de leur attention fixée en permanence sur les secrets du cosmos, ils ont pressenti que l’aménagement de la voûte céleste n’était pas le résultat d’un hasard, une simple juxtaposition de diverses rêveries de poètes, mais recelait plutôt un enseignement légué par des instructeurs inconnus et destiné à franchir les abimes du temps.
La mythologie celtique, comme celle des Grecs, des Germains et de tous les peuples dits indo-européens, était issue du Grand Purâna primordial. Voilà pourquoi les druides ont privilégié l’étude de l’astronomie, car cette science seule permet de déchiffrer le message écrit jadis par Brahmâ dans les étoiles. » (R. Reznikov)

De même elle ne voit dans le décalage de 15° que la précession des équinoxes… c’est du moins ce que j’ai compris. Ainsi elle nous fait découvrir la configuration du ciel tel qu’il était il y 1500 ans avant cette ère.

Il est vrai qu’elle voit un Sanglier, un Ours et un Cerf mais pas, comme T. Basilide, à cheval sur deux signes, mais bien à la place du Verseau, du Lion et de la Balance - Scorpion.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Jeu 17 Sep 2009 - 8:08

D'accord.

Mais quel dommage que cet héritage ne nous soit pas complètement parvenu ... Peut-être un jour trouverons-nous quelque chose qui, à l'image de Coligny, nous donnera des clefs.

D'ici là, se "contente-on" du zodiaque classique, ou est-il envisageable de reconstruire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Jeu 17 Sep 2009 - 15:27

Reconstruire, oui, pourquoi pas, mais sur des bases saines. Il nous faut éviter les zodiaques farfelus qui ont cours dans les milieux « new-âge ». Je veux bien entendu parler du fameux zodiaque des arbres de Robert Graves, Carol Carnac, Frédéric Maisonblanche ou Michaël Vescoli. La liste n’est pas exhaustive !

Selon la thèse de Graves, nos zodiaques de douze mois dérivaient d’un ancien calendrier de treize mois. Ainsi, il s’était imaginé que le signe double des Gémeaux résultait d’une combinaison de deux constellations antérieures en une dans le but d’arriver à harmoniser les cycles luni-solaires…

Sa suite sylvestre débute à la veille de Noël le 24 décembre ; une impossibilité car l’année celtique luni-solaire débutait à la lune de fin octobre début novembre.

Autre impossibilité : les dates fixes données par Graves contredisent les données archéologiques recueillies sur la Table de Coligny, prouvant que les druides avaient ingénieusement solutionné les divergences entre les deux cycles.

Si tout ceci nous semble bien évident, ces détails semblent avoir échappé à nos faiseurs de zodiaques.

Boutios a écrit:
Le celtologue anglais Peter Beresford Elis à été, avec la française Raymonde Reznikov, un des premiers à remarquer la parenté des cosmologies druidiques et védiques. Il a découvert que les textes irlandais décrivaient un système analogue à celui des 27 maisons lunaires appelées nakshatras en sanskrit.

Dans ce motif, il est décrit comment le roi Aillil (< Alpillis = nain, esprit) avait un palais circulaire volant dans lequel il y avait une grande salle avec 12 hublots et une petite avec 27 fenêtres desquelles il pouvait admirer ses 27 « filles des étoiles ». Les nakshatras des védas, correspondant à la Qataira Alpilleios ac Meduas, palais ou maisons lunaires celtiques portaient donc les noms des filles d’Aillil et Medb (< Medua = l’Ivresse). Aillil est donc l’équivalent irlandais du Soma indien.

Du côté britannique il y a le légendaire Taliesin, le Ptolémée des bretons en quelque sorte. Dans un poème il déclare ceci : « Je suis instruit dans les principales sciences, et le raisonnement concernant les veines et les humeurs, et la nature générale de l’homme… Je suis un homme de connaissance primordiale, en la connaissance primordiale, je suis un astrologue expérimenté, qui prononce des solutions, qui parle aux sycophantes (euphémisme christianisant pour grands druides), je maintiens la connaissance divine ». (in La Conspiration hostile//The Hostile Conspiracy).

De Godfroy de Monmouth, d’autres bouts de textes bretons attribués à Merlin, non le moindre, contenus dans l’Historia Regum Britanniae (ca. 1134)

Un texte irlandais du Xe siècle, le Psautier des Quatrains (Saltair na Rann) se fait insistant sur le fait que tout irlandais éduqué connaissait les douze signes du zodiaque en ordre, le jour correcte et le mois dans lequel le soleil entrait dans chacun des signes.

Et d’après Cormac MacCuileannain (836 à 908 a. J.C.) dans le Glossaire de Cormac (Sanas Chormaic) : « toute personne bien renseignée devrait pouvoir estimer l’heure de la nuit à partir de la lune et de la position des étoiles » (P.B. Ellis).

Mais le document capital demeure le livre de Ballymote (Lebhor Bhaile Mhota), sigles 21, dans lequel on retrouve les symboles celtiques des constellations et des signes zodiacaux.

Le livre de Ballymote
http://www.equinox-project.com/ogamscales.htm

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Jeu 17 Sep 2009 - 15:30

Une question me vient ...

Ne peut-on pas « reconstituer » le zodiaque druidique en nous basant sur l’astrologie védique, puisque apparemment ces deux systèmes ont des similitudes (je pense notamment aux 27 nakshatras = 27 filles des étoiles) ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Carantia
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 49
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Jeu 17 Sep 2009 - 16:10

Que les Druides aient reconnus 27 astérismes zodiacales ? Pourquoi pas !

Il faut noter cependant que les nakshatras constituent un zodiaque lunaire et non solaire.

Je pense que les Hindous reconnaissent les mêmes 12 constellations du zodiaque solaire que les autres peuples, et que les Druides ont probablement reconnus ceux-ci aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Ven 18 Sep 2009 - 8:29

L'hypothèse que les Celtes aient pu avoir le même zodiaque que les autres ne me semble pas impossible. Si on l'admet, cela peut signifier deux choses. La première qu'ils ont hérité de ce zodiaque du monde méditerranéen/babylonien où il est né. La seconde que cet héritage vient de beaucoup plus loin dans le temps, et que Babylone n'est qu'une étape dans son histoire et pas son lieu de naissance.

Dans la première hypothèse, il suffit de traduire les noms des signes comme l'a fait J Monard.
Dans la seconde, il faudrait essayer de retrouver le mythe primordial puis sa déclinaison celte pour attribuer aux signes le meilleur nom possible.

Devant la difficulté à résoudre la seconde hypothèse, je pense que je vais me contenter pour l'instant de la traduction de J Monard ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Ven 18 Sep 2009 - 9:22

A part de renommer les signes et de créer un dictionnaire, à quoi dans votre vie rituellique druidique cela sert.

Qu'en retirez vous comme application pratique ?


Citation :
Reconstruire, oui, pourquoi pas, mais sur des bases saines. Il nous faut éviter les zodiaques farfelus qui ont cours dans les milieux « new-âge ». Je veux bien entendu parler du fameux zodiaque des arbres de Robert Graves, Carol Carnac, Frédéric Maisonblanche ou Michaël Vescoli. La liste n’est pas exhaustive !

Peut etre mais pas sur. Pour le zodiaque des arbres de Robert Graves, il a une utilité pratique et rituellique. Comment dire que ce sont des zodiaques farfelus, pas plus que d'autres actuelles entre le grego et l islamiste les données ne sont pas les memes que dire du mayas ou des dongons.
Je trouve celui des arbres parlent pour qui travaille en forêt avec le petit Peuple. Il n'est pas aussi farfelus que de "voir" des béliers, balance ou meme vierge dans le ciel, si ce n'est que de trouver le sens caché derrière tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Lun 21 Sep 2009 - 18:10

Fred a écrit:
L'hypothèse que les Celtes aient pu avoir le même zodiaque que les autres ne me semble pas impossible. Si on l'admet, cela peut signifier deux choses. La première qu'ils ont hérité de ce zodiaque du monde méditerranéen/babylonien où il est né. La seconde que cet héritage vient de beaucoup plus loin dans le temps, et que Babylone n'est qu'une étape dans son histoire et pas son lieu de naissance…

Jusqu'à présent on nous apprenait que les plus anciennes observations cosmiques n'étaient attestées qu'en Mésopotamie. Mais voilà, grâce à la découverte en 1999 à Nebra (Sachen-Anhalt) en Allemagne, d’un bien étrange disque de bronze, cette affirmation est plus qu’obsolète.

Après examens, les scientifiques ont reconnu qu'il s'agissait d'un disque datant de –1600 reproduisant des connaissances astronomiques de l'époque. On y reconnait clairement la pleine lune ou un soleil, un croissant de lune, une barque solaire, ainsi que la constellation des Pléiades.
 
Ce disque permettait de calculer l'axe exact des solstices d'été et d'hiver :
 
Selon d'autres conclusions il aurait put servir de calendrier :


 
 
Ces connaissances n'ont pas été empruntées au Moyen-Orient, non, elles sont le plus pur produit du génie de nos ancêtres européens… et d’ailleurs elles semblent même remonter bien plus loin encore. A une époque ou nos lointains ancêtres peignaient un fabuleux bestiaire sur les parois des grottes. C’est du moins ce qu'il semble ressortir de l’hypothèse de Mme Chantal Jèques-Wolkiewiez concernant l’homme préhistorique et l’astronomie.
 
Selon elle, sur les parois de Lascaux, se trouve non seulement l’imaginaire magdalénien concernant les schémas stellaires perçus sur la voûte céleste, mais aussi la position réelle des constellations, lors d’un temps précis du Paléolithique.
 
Il semblerait que l'histoire de l'astronomie, remonte beaucoup plus loin qu'on ne le pense actuellement.
 
A voir ici

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Lun 21 Sep 2009 - 18:17

edv a écrit:
Peut etre mais pas sur. Pour le zodiaque des arbres de Robert Graves, il a une utilité pratique et rituellique. Comment dire que ce sont des zodiaques farfelus, pas plus que d'autres actuelles entre le grego et l islamiste les données ne sont pas les memes que dire du mayas ou des dongons.

Je trouve celui des arbres parlent pour qui travaille en forêt avec le petit Peuple. Il n'est pas aussi farfelus que de "voir" des béliers, balance ou meme vierge dans le ciel, si ce n'est que de trouver le sens caché derrière tout cela.

Afin de ne pas ouvrir une nouvelle polémique dès plus stérile… je dirai… qu’il faut, dans un premier temps, éviter de tout mélanger. Les zodiaques des autres traditions correspondent à leur vision du monde divin. Il n’est pas question, pour moi, de les traiter de farfelus. Par contre, le dit « calendrier des arbres » de R. Graves, de création récente, est dès plus ridicule. Et cela pour les raisons que j’ai précité. Ce « zodiaque » n’est pas un authentique héritage de la civilisation celte. Il suffit d’y jeter un œil pour le voir.
 
Roderick O’Flaherty dans l’Ogygie ne parle pas de calendrier mais bien d’alphabet des arbres, qui est, comme il le dit si bien, une authentique relique du druidisme transmis oralement jusqu’à nos jours. L’erreur de R. Graves est d’avoir cru y déceler un « calendrier ».
 
Il est juste de dire que les traditions orales ont véhiculé jusqu’à leurs retranscriptions le fait que les arbres occupaient une place importante dans la civilisation celte, mais fallacieux de faire croire qu’ils entraient dans l’élaboration d’un calendrier ou d’un zodiaque.
 
Pour ma part, je crois en l’alphabet des arbres et en sa participation dans l’art divinatoire, du style ogham, mais pas en un horoscope dit « des arbres ».

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: C'est un sujet très interessant la tradition orale   Mar 22 Sep 2009 - 9:18

Citation :
druidisme transmis oralement jusqu’à nos jours

Peux tu nous parler de ce sujet : sources, enseignements, etc.

Citation :
Il est juste de dire que les traditions orales ont véhiculé jusqu’à leurs retranscriptions le fait que les arbres occupaient une place importante dans la civilisation celte,

Où en est on sur cette voie ?

De grâce pas de référence, des faits merci . On ira plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 22 Sep 2009 - 9:24

Citation :
Selon d'autres conclusions il aurait put servir de calendrier :

aurait put ne veux par dire que cela est !!!

Citation :
Selon elle, sur les parois de Lascaux, se trouve non seulement l’imaginaire magdalénien concernant les schémas stellaires perçus sur la voûte céleste, mais aussi la position réelle des constellations, lors d’un temps précis du Paléolithique.

La j'y crois mais cela n est pas fondé

Pas plus que le calandrier de arbres d'ailleurs, mais pourquoi pas.

On n'y était pas . on ne peut pas être pour
pour certain
et contre dans d'autres cas

Surtout qu il y a d'autres théories plus interessantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 22 Sep 2009 - 12:12

Je n'ai aucun doute sur l'ancienneté de l'intérêt porté par nos ancêtres à l'astronomie. Je trouve même étonnant que Nebra et Goseck n'aient pas plus de retentissement. Merci quand même pour ces précisions ...

Mes interrogations portent sur le rassemblement des étoiles observées en constellations, et toute la mythologie qui va avec.

Autrement dit les connaissances astronomiques sont avérées, mais quid du reste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mar 22 Sep 2009 - 12:18

Je m'y prends en deux fois ...

La photo du haut présente la trame du carré solsticial dont nous avons déjà parlé. Pour le tracer, il faut juste relier en rectangle les quatre points des levers et couchers du soleil aux solstices.
Ceci fait, faire tourner le rectangle d'un quart de tour en conservant pour centre l'intersection des deux diagonales du rectangle (seconde polarité).
A chaque quartier, l'écart entre sommets pourrait correspondre à la variations de la date lunaire des quatre grandes fêtes celtiques.
On peut même s'amuser à inclure ces deux rectangles dans un grand carré. Si le tracé est bien fait, l'écart entre la largeur du grand carré et la largeur des rectangles est propotionnel à cette même largeur des rectangles. Autrement dit on a tracé un carré magique lié à la longitude du lieu d'observation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3736
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Mer 23 Sep 2009 - 17:59

Fred a écrit:
Mes interrogations portent sur le rassemblement des étoiles observées en constellations, et toute la mythologie qui va avec.

Autrement dit les connaissances astronomiques sont avérées, mais quid du reste ?

Pour ça, il va nous falloir lire et relire les textes mythologiques. Il va nous falloir les décrypter car, comme nous l’a dit le Pr Goudineau lors d’une interview sur France-Inter : « le druidisme, religion savante, s’appuie sur l’observation du mouvement des astres et, pour la faire ensuite comprendre au peuple, ils inventent de belles histoires avec des personnages qui sont les dieux ».
 
Pour l’instant, j’en suis là…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 61
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   Ven 25 Sep 2009 - 20:01

Les Druides ont forcément le même ciel que les autres, sous les mêmes latitudes.
En revanche ce que les uns et les autres projettent sur le ciel est avant tout une question de structure. Mentale, culturelle ,religieuse

Ensuite le zodiaque ( lieu de vie) est un écran sur lequel défilent des "êtres" mobiles, les planètes.

Et enfin , il y a deux luminaires qui rythment le temps ( à dimension humaine) c'est à dire sur le mois et l'année. Soleil et Lune.


Notre astrologie actuelle est principalement solaire.

Quand je dis que je suis du signe du Lion cela veut dire que le Soleil était dans le signe du Lion au moment de ma naissance. CE qui en soi ne veut pas dire grand chose. D'autant que ce fameux signe n'a plus grand chose à voir avec la constellation.

L'astrologie antique équilibrait sans doute l'énergie du Soleil et du ( le du n'est pas une coquille) Lune

Ce que je veux proposer c'est l'idée que l'astrologie n'est pas tant liée à l'observation des astres mais à la reconnaissance que certains mouvements dans le Ciel sont en accord avec certains mouvements sur la Terre. Et auquel cas peu importe la forme des constellations puisqu'elles ne servent que d'écran à nos propres projections.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Astrologie Druidique   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Astrologie Druidique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Astrologie Druidique
» Astrologie néo druidique
» Divers ouvrages spiritualité, ésotérisme : Répertoire des talismans, Papus, Eliphas Levy, Cayce, Kabbale symbolisme et astrologie, initiation runique druidique et shamanisme elfique, résumé enseignement Bardon...
» astrologie celte
» [astrologie]la signification des planètes et astéroïdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Croyances des Druides-
Sauter vers: