forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oeuvre de René Guénon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 16:46

René Guénon (1886 - 1951) est un incontournable des études traditionnelles. Il ne laisse pas indifférent, qu'on admire la limpidité lumineuse de son discours, ou qu'on condamne son ton souvent péremptoire.

Biographie
http://jm.saliege.com/Guenon1.htm

René Guénon est né à Blois, le 15 novembre 1886. Après des études à Blois, puis à Paris – en classe préparatoire de mathématiques – qu’il ne terminera pas, du fait d’une santé précaire, il se met dès 1906 à la recherche de la « parole perdue », pour reprendre le titre d’un chapitre de la biographie de Guénon par Paul Chacornac, La vie simple de René Guénon, Éditions traditionnelles, 1958. C’est d’abord son entrée dans l’Ordre Martiniste où il recevra rapidement le grade de Supérieur Inconnu, puis dans deux loges maçonniques dont le Chapitre et Temple « INRI » du rite Primitif et Originel Swedenborgien, où il s’élèvera à la dignité de Kadosh. Ces expériences de jeunesse ont leur importance, car elles lui ont permis de juger très tôt de ce néo-spiritualisme « fin de siècle » dont il dira : « Il est impossible d’associer des doctrines aussi dissemblables que le sont toutes celles que l’on range sous le nom de spiritualisme ; de tels éléments ne pourront jamais constituer un édifice stable ». Il se sépare donc rapidement de ces milieux. Il est admis cependant à la Loge Thébah, relevant de la Grande Loge de France, Rite Écossais Ancien et Accepté, et c’est, en 1909, vers l’Église gnostique qu’il se tourne alors. Il y fut consacré évêque sous le nom de Palingenius et devint le principal rédacteur de la revue La Gnose qu’il fonda et à laquelle il va collaborer jusqu’en 1922. René Guénon y publia sous forme d’articles « une grande partie du Symbolisme de la Croix, la partie essentielle de l’Homme et son devenir selon le Védanta, et de nombreux articles qui, remaniés, prirent place dans Les principes du calcul infinitésimal ». Guénon n’en prend pas moins la mesure de cette Église gnostique qu’il jugera plus tard en ces termes : « Les « néo-gnostiques » n’ont jamais rien reçu par une transmission quelconque, et il ne s’agit que d’un essai de « reconstitution » d’après des documents, d’ailleurs bien fragmentaires qui sont à la portée de tout le monde ».

De la vraie transmission, René Guénon va en être le bénéficiaire à deux reprises, d’abord de la part d’un ou plusieurs maîtres hindous, vers 1910. Transmission orale, dont on ne sait à peu près rien, malgré les investigations de ses disciples. (On pense à l’article de Jean Reyor, dans le Cahier de l’Herne consacré à René Guénon : « De quelques énigmes dans l’œuvre de René Guénon », pp. 136 et suivantes). Mais transmission bien réelle, puisqu’elle sera à l’origine de la rédaction de l’Homme et son devenir selon le Védânta. Transmission mystérieuse, enfin, qui fera de Guénon fondamentalement un « Védantin », selon l’expression de Robert Amadou, et cela, même si, en 1912, il sera initié à l'ésotérisme islamique, sous l’influence d’un peintre suédois, Yvan Aguéli, converti à l’Islam sous le nom de Abdul-Hâdi (1869-1917). Guénon prendra le nom sous lequel il sera connu de ses amis et de ses relations musulmanes en Égypte quelques années plus tard : Abdel Wahêd Yahia. Il recevra peu après la barakah – l’influence spirituelle qui constitue l’initiation de l’ésotérisme musulman – d’un sheikh de l’ordre shâdhilite, Addel-Rahmân Elish el-Kebir.

En 1912, aussi, René Guénon se marie avec une jeune fille de Blois, de famille catholique. Le couple n’aura pas d’enfants, mais s’occupera d’une jeune nièce, jusqu’à la mort de la jeune femme. L’année suivante, Guénon s’engage dans le combat mené par la revue catholique La France Anti-Maçonnique et y publie pendant un an, sous un pseudonyme – le Sphinx – une série d’articles sur la Franc-Maçonnerie. Durant la Première Guerre Mondiale, exempté de service, à cause de sa santé, il devient professeur de philosophie, ses rentes ne lui permettant plus de subvenir aux besoins du couple. Il fera aussi un séjour d’une année (1917), à Sétif, en Algérie. A la fin de la guerre, il quitte l’enseignement pour se consacrer à ses ouvrages dont le premier paraît en 1921 : Introduction générale à l’étude des doctrines hindoues. Les ouvrages suivants, Le Théosophisme, L’erreur spirite qui constituent des critiques sévères du néo-spiritualisme seront naturellement fort mal accueillis, tandis que la parution d’ Orient et d’Occident, en 1924, rencontrera un certain succès, avec les critiques élogieuses d’un certain Léon Daudet.

En 1927, paraît, enfin, La crise du monde moderne, ouvrage qui a connu la plus large audience du vivant de Guénon et qui a été constamment réédité (jusque dans des collections « de poche », de nos jours). Il s’agit d’un ouvrage fondamental – auquel on pourrait comparer Chevaucher le Tigre de Julius Evola, par exemple – moins par l’exposé de la doctrine traditionnelle que par ce regard sur le monde moderne qui provoque un « retournement » chez beaucoup de ses lecteurs, du moins ceux chez qui ce « retournement » peut se produire, car, pour les autres, « le livre leur tombe des mains » ou ils n’y « entrent » pas, selon différents témoignages. Léopold Ziegler dira, lui, de La crise du monde moderne : « Ici, le temporel est enfin mesuré, compté et pesé avec des mesures éternelles, et trouvé trop léger ».

Les années 1928-1930 forment en quelque sorte le « milieu de la vie » de René Guénon. Sa femme meurt le 15 janvier 1928, il se sépare de sa nièce en mars 1929, fait la connaissance d’une Américaine, Dina, une riche veuve, avec qui il part pour l’Égypte, le 15 mars 1930. René Guénon ne reviendra plus en France et ne quittera plus le Caire où il s’installe, seul, menant une vie extrêmement précaire d’un point de vue matériel. Il continue de collaborer au Voile d’Isis et publie en 1931 Le symbolisme de la croix.

En 1934, il se marie avec Fatma Hanem, fille du sheikh Mohammed Ibrahim. Et liquide tous ses biens de France. Revenant sur son ouvrage Orient et Occident, René Guénon constate que « la situation est devenue pire que jamais, non seulement en Occident, mais dans le monde entier », tout en maintenant que « l’Orient véritable, le seul qui mérite vraiment ce nom, est et sera toujours l’Orient traditionnel, quand bien même ses représentants en seraient réduits à n’être plus qu’une minorité, ce qui, encore aujourd’hui, encore loin d’être le cas ». En revanche, l’Occident ne lui semble plus posséder les moyens de redresser la situation désespérée, d’un point de vue traditionnel, où il se trouve. Ce jugement péremptoire sera cause de l’orientation qui sera prise par nombre de ses disciples vers l’Islam et le soufisme, dont Frithjof Schuon qui lui avait rendu visite au Caire en 1935. Les années 30 voient donc se former autour de Guénon tout un groupe d’Européens, Schuon, mais aussi Titus Burckhardt, Martin Lings, Michel Vâlsan, etc., qui entreront dans la voie ésotérique musulmane. Ce sont les « disciples » de la première génération. La vie de René Guénon ou plutôt d’Abdel Wahêd Yahia se partage ainsi, jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, entre les visites, ses nombreuses correspondances, et la rédaction de ses articles pour Le voile d’Isis, - qui devient Les Études traditionnelles, en 1936. Une première fille naît en 1944 et c’est en 1945 que paraît la « suite » de la Crise du monde moderne qui accentue le trait de la critique de l’Occident – et annonce « la fin d’un monde » : « Nous sommes arrivés là au dernier terme de l’action antitraditionnelle qui doit mener ce monde vers sa fin ; après ce règne passager de la « contre-tradition », il ne peut plus y avoir, pour parvenir au moment ultime du cycle actuel, que le « redressement » qui, remettant soudain toutes choses à leur place normale alors même que la subversion semblait complète, préparera immédiatement « l’âge d’or » du cycle futur. » En 1947, naît une seconde fille – René Guénon aura encore deux enfants, deux fils, Ahmed et Abdel Wahid – et il donne son accord à la création en France d’une loge maçonnique, la Grande Triade, de Rite Écossais Ancien et Accepté. Peu après avoir obtenu la naturalisation égyptienne (1949), il meurt le 7 janvier 1951.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 16:53

LA CRISE DU MONDE MODERNE
Gallimard

Cet ouvrage est le plus important de tous ceux qui traitent de l'homme la crise.
L'auteur montre les causes profondes, qui ont amené le monde moderne dans les difficultés de toutes sortes dont il est incapable de sortir : individualisme intellectuel, matérialisme, subordination de la connaissance à l'action, suprématie du temporel sur le spirituel.
S'il dénonce le mal, René Guénon montre aussi la remède : avant toutes choses, il faut provoquer un redressement intellectuel qui aura ensuite sa répercussion dans tous les domaines de l'activité humaine. Ce redressement ne peut être obtenu que par un retour à l'esprit traditionnel qui, jusqu'aux temps modernes,a constitué la base et l'armature de toutes les civilisations.
Il est urgent qu'une «élite» véritable se reconstitue en Occident pour travailler à ce « Grand OEuvre » ; ce livre permet d'entrevoir comment on pourrait y parvenir.

Citation :
Quatrième de couverture :
Un des caractères particuliers du monde moderne, c'est la scission qu'on y remarque entre l'Orient et l'Occident. Il peut y avoir une sorte d'équivalence entre des civilisations de formes très différentes, dès lors qu'elles reposent toutes sur les mêmes principes fondamentaux, dont elles représentent seulement des applications conditionnées par des circonstances variées. Tel est le cas de toutes les civilisation que nous pouvons appeler normales, ou encore traditionnelles ; il n'y a entre elles aucune opposition essentielle, et les divergences, s'il en existe, ne sont qu'extérieures et superficielles. Par contre, une civilisation qui ne reconnaît aucun principe supérieur, qui n'est même fondé en réalité que sur une négation des principes, est par là même dépourvue de tout moyen d'entente avec les autres, car cette entente, pour être vraiment profonde et efficace, ne peut s'établir que par en haut, c'est-à-dire précisément par ce qui manque à cette civilisation anormale et déviée. Dans l'état présent du monde, nous avons donc, d'un côté, toutes les civilisations qui sont demeurées fidèles à l'esprit traditionnel, et qui sont les civilisation orientales, et, de l'autre, une civilisation proprement antitraditionnelle, qui est la civilisation occidentale moderne.
René Guénon

Avant-propos p.7
L'âge sombre p. 16
L'opposition de l'Orient et de l'Occident p.37
Connaissance et action p.55
Science sacrée et science profane p.69
L'individualisme p.90
Le chaos social p.111
Une civilisation matérielle p.129
L'envahissement occidental p.153
Quelques conclusions p.168


Dernière édition par le Dim 15 Jan 2006 - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 16:58

L'ÉSOTÉRISME DE DANTE (1925)
Gallimard NRF

On a soupçonné depuis longtemps, et Dante lui-même le laisse entendre assez clairement, que le texte de la Comédie renferme plusieurs sens cachés dont le sens apparent n'est qu'un voile, et qui doivent être recherchés par ceux qui sont capables de les pénétrer. La « catholicité » de la Tradition permet à René Guénon de faire appel aux doctrines hindoues et islamiques (Dante semble avoir.eu connaissance de ces dernières) pour restituer le sens profond de la Comédie . Le chef d'oeuvre du grand Florentin retrace un processus de réalisation spirituelle où l'Enfer représente un épuisement des possibilités inférieures qui sont dans l'état humain comme un vestige des états antérieurs de l'être, où le Purgatoire décrit le travail de purification qui aboutit à la restauration de l' « état édénique », et où le Paradis expose la conquête des états supra-humains à travers la hiérarchie des cieux planétaires. On pense bien que dans un pareil travail l'auteur a de multiples occasions d'apporter des éclaircissements sur de nombreux points touchant aux sciences traditionnelles, le symbolisme des nombres, la doctrine des cycles cosmiques et le « Grand Oeuvre » des hermétistes.

Sens apparent et sens caché p. 7
La « Fede Santa » p.11
Rapprochements maçonniques et hermétiques p.17
Dante et le Rosicrucianisme p. 29
Voyages extra-terrestres dans différentes traditions p. 38
Les trois mondes p. 45
Les nombres symboliques p. 51
Les cycles cosmiques p. 60
Erreur des interprétations systématiques p. 73
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 17:00

LE ROI DU MONDE (1927)
Gallimard NRF

Une des idées dominantes de l'oeuvre de René Guénon est la communauté d'origine des traditions initiatiques et religieuses de l'humanité et, par suite, d'une Tradition primitive, source unique ayant donné naissance à tous les grand courants orthodoxes qui ont, au cours des âges, alimenté la vie spirituelle des hommes et fourni les bases à toutes les civilisations normales.
Cette Tradition Primordiale, qui est comme la manifestation de la « Volonté du Ciel » dans notre monde, doit être nécessairement conservée dans son intégralité par un « centre » spirituel qui demeure inaffecté par les vicissitudes cycliques.
C'est à ce « centre suprême » dont la localisation fut longtemps hyperboréenne et même "polaire" mais qui est actuellement caché (l'Agarttha dont ont parlé Saint-Yves d'Alveydre et F. Ossendowski d'après des renseignements de sources hindoue et mongole), c'est à ce Centre Suprême et à son chef le « Roi du Monde » (le Manu de la tradition hindoue) qu'est consacrée la présente étude.
C'est, l'occasion pour l'auteur d'exposer les théories de la Kabbale sur les influences spirituelles et les intermédiaires métaphysiques, d'élucider deux passages particulièrement énigmatiques de la Bible : l'investiture d'Abraham par Melchissedec et l'hommage rendu au Christ naissant par les Rois-Mages, de restituer la signification profonde de la légende du Graal et de celle, plus méconnue encore, du Prêtre Jean.

Notions sur l' "Agarttha" en Occident p. 7
Royauté et pontificat p.13
La "Shekinah" et "Metatron" p. 22
Les trois fonctions suprêmes p. 31
Le symbolisme du Graal p. 40
« Melki-Tsedeq » p. 47
« Luz » ou le séjour d'immortalité p. 59
Le Centre suprême caché pendant le « Kali-Yuga » p.67
L' « omphalos » et les bétyles p.72
Noms et représentations symboliques des centres spirituels p.82
Localisation des centres spirituels p. 88
Quelques conclusions p.95
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 17:00

LA GRANDE TRIADE
Gallimard NRF

Avant-propos p. 7

Ternaire et Trinité p. 17
Différents genres de ternaires p. 23
Ciel et Terre p.32
« Yin » et « Yang » p. 39
La double spirale p. 46
« Solve » et « Coagula » p. 55
Questions d'orientation p.65
Nombres célestes et nombres terrestres p. 74
Le Fils du Ciel et de la Terre p. 82
L'Homme et les trois mondes p. 88
« Spiritus », « Anima », « Corpus » p. 94
Le Soufre, le Mercure et le Sel p. 102
L'Être et le Milieu p.109
Le médiateur p. 120
Entre l'Equerre et le Compas p.128
Le « Ming-Tang » p.135
Le « Wang » ou le Roi-Pontife p.144
L'Homme véritable et l'Homme transcendant p.153
« Deus », « Homo », « Natura » p. 160
Déformations philosophiques modernes p.167
Providence, volonté, destin p.172
Le triple temps p.179
La Roue cosmique p.187
Le « Triratna » p.194
La Cité des Saules p.201
La Voie du Milieu p.209
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 17:02

AUTORITÉ SPIRITUELLE et POUVOIR TEMPOREL (1929)
Editions Véga

Dans cet ouvrage assez court mais d'une haute portée, la question des rapports, entre l'autorité spirituelle et le pouvoir temporel, est ramenée à celle plus générale des rapports entre la contemplation et l'action.
L'auteur établit que toutes les traditions d'Orient et d'Occident enseignent la subordination de l'action à la contemplation, puis il montre, par des exemples puisés dans l'histoire de l'Inde et dans celle de la Chrétienté, que la périodes de troubles et de désordres sociaux sont celles où ce rapport normal est renversé ou a1téré.
II fournit les grandes lignes d'une philosophie traditionnelle de l'histoire qui permet de comprendre la situation présente du monde et de prévoir la marche générale de humanité dans les temps qui vont suivre.
L'ouvrage se termine par un exposé de la doctrine, professée au moyen âge sur la question des « deux glaives », et notamment par Dante dans son de Monarchia..

Avant-propos p.7

Autorité et hiérarchie p. 15
Fonction du sacerdoce et de la royauté p. 25
Connaissance et action p. 39
Nature respective des Brâhmanes et des Kshatryas p. 49
Dépendance de la royauté à l'égard du sacerdoce p. 61
La révolte des Kshatryas p. 73
Les usurpations de la royauté et leurs conséquences p.79
Paradis terrestre et Paradis céleste p.93
La loi immuable p.111
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 17:03

LE SYMBOLISME DE LA CROIX (1931)
Editions Véga

La croix, symbole commun aux traditions de tous les temps et de tous les pays présente des significations multiples, mais toutes dérivées d'un même sens supérieur et métaphysique.
Elle est la figure de l'Homme Universel, et représente la réalisation totale de l'être, dans toutes les possibilités qu'il porte, en soi-même et qui, hiérarchisées conformément à leur nature, constituent l'indéfinie multiplicité de ses états, en correspondance avec tous les mondes ou degrés de l'Existence universelle.
Ce livre montre, une fois de plus, l'unité essentielle qui se dissimule sous l'apparente diversité des formes traditionnelles.

AVANT-PROPOS p.9
La multiplicité des états de l'être p.15
L'Homme Universel. p.20
Le symbolisme métaphysique de la croix p. 25
Les directions de l'espace p. 29
Théorie hindoue des trois gunas p.38
L'union des complémentaires p. 42
La résolution des oppositions p. 47
La guerre et la paix p. 57
L'Arbre du Milieu p. 62
Le swastika p. 70
Représentation géométrique des degrés de l'Existence p. 74
Représentation géométrique des états de l'être p. 78
Rapports des deux représentations précédentes p. 81
Le symbolisme du tissage p. 84
Représentation de la continuité des différentes
modalités d'un même état d'être p.90
Rapports du point et de l'étendue p. 95
L'ontologie du Buisson ardent p. 100
Passage des coordonnées rectilignes aux coordonnées
polaires continuité par rotation p.104
Représentation de la continuité des différents états d'être p. 107
Le vortex sphérique universel p 110
Détermination des éléments de la représentation de l'être p. 113
Le symbole extrême-oriental du yin- yang ; équivalence
métaphysique de la naissance et de la mort p.116
Signification de l'axe vertical ; l'influence de la Volonté du Ciel p.120
Le Rayon Céleste et son plan de réflexion p. 125
L'arbre et le serpent p. 131
Incommensurabilité de l'être total et de l'individualité p. 137
Place de l'état individuel humain dans l'ensemble de l'être p. 140
La Grande Triade p. 143
Le centre et la circonférence p. 148
Dernières remarques sur le symbolisme spatial p. 153
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 17:03

LES ETATS MULTIPLES de L'ÊTRE (1932)
Editions Véga

Le Symbolisme de la Croix, dont ce livre est la suite, exposait une représentation géométrique de l'être entièrement basée sur la théorie métaphysique des états multiples.
Laissant de côté cette représentation symbolique, l'auteur consacre le présent volume à un plus ample développement de cette même théorie des états multiples, que l'on doit considérer comme fondamentale au point de vue de la métaphysique pure.
Il l'envisage dans son principe même, puis dans certaines de ses applications, en ce qui concerne plus particulièrement l'être envisagé sous son aspect humain, sans cependant perdre jamais de vue l'essentiel, c'est-à-dire l'ordre des principes universels dont tout le reste dépend, et auxquels tout doit toujours être rattaché lorsqu'il s'agit, non pas simplement de savoir « profane », mais de la science sacrée et traditionnelle.

AVANT-PROPOS p.7
L'Infini et la Possibilité p.13
Possibles et compossibles p.19
L'Être et le Non-Etre p.25
Fondement de la Théorie des états multiples p.31
Rapports de l'unité et de la multiplicité p.. 37
Considérations analogiques tirées de l'étude de l'état de rêve p. 41
Les possibilités de la conscience individuelle p. 47
Le mental, élément caractéristique de l'individualité humaine p. 53
La hiérarchie des faculté individuelles. p.. 59
Les confins de l'indéfini p. 63
Principes de distinction entre les états d'être p. 67
Les deux chaos p. 73
Les hiérarchies spirituelles p. 77
Réponses aux objections tirées de la pluralité des êtres p. 83
La réalisation, de l'être par la connaissance p. 87
Connaissance et conscience p. p.91
Nécessité et contingence p. 97
Notion métaphysique de la liberté p. p.101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:08

APERÇUS sur L'INITIATION
Editions Traditionnelles

AVANT-PROPOS p. 7
Voie initiatique et voie mystique. p.13
Magie et mysticisme p.19
Erreurs diverses concernant l'initiation p.24
Des conditions de l'initiation p.20
De la régularité initiatique p.35
Synthèse et syncrétisme p. 43
Contre le mélange des formes traditionnelles p.48
De la transmission initiatique p.53
Tradition et transmission p.61
Des centres initiatiques p.65
Organisations initiatiques et sectes religieuses p.72
Organisations initiatiques et sociétés secrètes p.77
Du secret initiatique p.89
Des qualifications initiatiques p.96
Des rites initiatiques p. 109
Le rite et le symbole p.115
Mythes, mystères et symboles p.120
Symbolisme et philosophie p.129
Rites et cérémonies p.136
A propos de «magie cérémonielle » . p.141
Des prétendus « pouvoirs p.Psychiques p. p.147
Le rejet des « pouvoirs » p.I53
Sacrements et rites initiatiques p.158
La prière et l'incantation p.165
Des épreuves initiatiques p.172
De la mort initiatique p.I78
Noms Profanes et noms initiatiques. p.182
Le symbolisme du théâtre p.188
« Opératif » et « spéculatif » p.192
Initiation effective et initiation virtuelle p.198
De l'enseignement p.initiatique .. p.202
Les limites du mental p.210
Connaissance initiatique et « culture » Profane p.215
Mentalité scolaire et pseudo-initiation p.220
Initiation et «passivité » p.226
Initiation et «Service » p.232
Le don des langues p.236
Rose-Croix et Rosicruciens p.241
Grands mystères et Petits mystères p.248
Initiation sacerdotale et initiation royale p.254
Quelques considérations sur l'hermétisme p.259
Transmutation et transformation p. 267
Sur la notion de l'élite p.272
De la hiérarchie initiatique p.277
De l'infaillibilité traditionnelle p.282
Sur deux devises initiatiques p.289
« Verbum, Lux et Vita » p.294
La naissance de l'Avatara.. p.299
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:09

INITIATION ET RÉALISATION SPIRITUELLE
Editions Traditionnelles

Contre la vulgarisation p.13
Métaphysique et dialectique p.19
La maladie de l'angoisse p. 30
La coutume contre la tradition p. 39
A propos du rattachement initiatique. p.46
Influence spirituelle et égrégores .. . p.64
Nécessité de l'exotérisme traditionnel. p.71
Salut et Délivrance p.77
Point de vue rituel et point de vue moral p.83
Sur la « glorification du travail » p.90
Le sacré et le profane p.96
A propos de conversions p.101
Cérémonialisme et esthétisme p.107
Nouvelles confusions p.116
Sur le prétendu «orgueil intellectuel». p.124
Contemplation directe et contemplation par reflet p.130
Doctrine et méthode p.136
Les 3 voies et les formes initiatiques p.144
Ascèse et ascétisme p.156
Guru et upaguru p.162
Vrais et faux instructeurs spirituels. p.167
Sagesse innée et sagesse acquise . p. 173
Travail initiatique collectif et « présence » spirituelle p.180
Sur le rôle du guru p.187
Sur les degrés initiatiques p.194
Contre le quiétisme p.198
Folie apparente et sagesse cachée. p.206
Le masque « populaire » p.214
La jonction des extrêmes p.222
L'esprit est-il dans le corps ou le corps dans l'esprit ? p. 229
Les deux nuits p.239
Réalisation ascendante et réalisation descendante p.251
APPENDICES p.270
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:11

LE RÈGNE DE LA QUANTITÉ
et les Signes des Temps

éd. Gallimard, NRF

AVANT-PROPOS p. 7
Qualité et quantité p.17
« Materia signata quantitate ». , p.22
Mesure et manifestation p.28
Quantité spatiale et espace qualifié p.36
Les déterminations qualitatives du temps. p.42
Le principe d'individuation p.49
L'uniformité contre l'unité p.53
Métiers anciens et industrie moderne. p.59
Le double sens de l'anonymat p.66
L'illusion des statistiques p.72
Unité et " simplicité ", p.78
La haine du secret p.85
Les postulats du rationalisme p.91
Mécanisme et matérialisme p.97
L'illusion de la « vie ordinaire p.102
La dégénérescence de la monnaie p.108
Solidification du monde p.113
Mythologie scientifique et vulgarisation. p.119
Les limites de l'histoire et de la géographie p.127
De la sphère au cube p.135
Caïn et Abel, p.142
Signification de la métallurgie p.150
Le temps changé en espace p.157
Vers la dissolution p.162
Les fissures de la Grande Muraille p.169
Chamanisme et sorcellerie p.174
Résidus psychiques p.181
Les étapes de l'action antitraditionnelle. p.187
Déviation et subversion p.192
Le renversement des symboles p.197
Tradition et traditionalisme p.203
Le néo-spiritualisme p.210
L'intuitionnisme contemporain, p.215
Les méfaits de la psychanalyse p.222
La confusion; du psychique et du spirituel. p.230
La pseudo-initiation p.236
La duperie des « prophéties ». p.247
De l'antitradition à la contre-tradition. p.255
La grande parodie ou la spiritualité à rebours p.261
La fin d'un monde p.268
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:13

RECUEILS D'ARTICLES :

SYMBOLES de la SCIENCE SACRÉE
Gallimard NRF

SYMBOLISME TRADITIONNEL ET QUELQUES-UNES
DE SES APPLICATIONS GÉNÉRALES

La réforme de la mentalité moderne (Reg., juin 1926) p.9
le Verbe et le Symbole (Reg., janv. 1926) p.15
Le Sacré-Coeur et la légende du Saint Graal (Reg., août-sept. 1925) p.20
Le Saint Graal (V.I., févr.-mars 1934). p.29
Tradition et p.inconscient » (É.T., juill.-août 1949) p.43
La Science des lettres V.I., févr. 1931. p. 48
La Langue des Oiseaux (V.I., nov. 1931). p.55

SYMBOLES DU CENTRE ET DU MONDE
L'idée du Centre dans les traditions antiques (Reg., mai 1926) p. 63
Les fleurs symboliques (É. T., avril 1936) p. 73
La triple enceinte druidique (V.I., juin 1929. p. 78
Les Gardiens de la Terre sainte (V.I., août-sept. 1929. p.84
La Terre du Soleil (É.T., janv. 1936) p. 93
Le Zodiaque et les points cardinaux (É. p.T., oct.-nov. 1945) p. 99
La Tétraktys et le carré de quatre (É.T., avril 1937) p.104
Un hiéroglyphe du Pôle (É. T., mai 1937) p.109
Les têtes noires . (É. T., janv.-févr. 1948. p.112
La lettre G et le swastika p.(É.T., juill.-août p.1950). p.115

SYMBOLES DE LA MANIFESTATION CYCLIQUE
Quelques aspects du symbolisme de Janus (V.I., juill. 1929) p. 123
L'hiéroglyphe du Cancer (V.I., juill. 1931) p.130
Sheth (V.I., oct. 1931) p.135
Sur la signification des fêtes carnavalesques , (É.T., dée. 1945) p.140
Quelques aspects du symbolisme du poisson (É. T., févr. 1936) p.145
Les mystères de la lettre Nûn (É.T., août-sept, 1,938). p.151
Le Sanglier et l'Ourse (É.T., août-sept. 1936) p.156

QUELQUES ARMES SYMBOLIQUES
Les pierres de foudre (V.I., mai 1929). p.165
Les armes symboliques (É.T., oct. 1936). p.170
Sayful-Islam (C. d. S. numéro spécial 1947) p.175
Le symbolisme des cornes (É.T., nov. 1936). p.180

SYMBOLISME DE LA FORME COSMIQUE
La Caverne et le Labyrinthe (É. T., oct.-nov. 1937) p. 187
Le Coeur et la Caverne (É. T., dév. 1937). p.196
La Montagne et la Caverne (É.T., janv. 1938. p.201
Le Coeur et 1'œuf du Monde (É. T., févr. 1938) p. 205
La Caverne et I'œuf du Monde (É. T., mars 1938) p. 209
La sortie de la caverne (É. T., avril 1938). p.213
Les Portes solsticiales (É. T., mai 1938) p.217
Le symbolisme du Zodiaque chez les pythagoriciens (É.T., juin 1938). p.222
Le symbolisme solsticial de Janus p. (É.T., juin. 1938. p. 228
A propos des deux saints Jean p.(É.T., juin p.1949) p.232

SYMBOLISME CONSTRUCTIF
Le symbolisme du Dante (É. T., oct. 1938. p.239
Le Dôme et la Roue (É. T., nov. 1938) p.244
La Porte étroite (É. T., déc. 1938) p. 249
L'Octogone (É.T., juill.-août 1949) p. 253
La pierre angulaire » (É. T., avr. -mai 1940. p.257
Lapsit exillis (É.T., août 1946) p.271
El-Arkàn (É.T., sept. 1946) p. 276
Rassembler ce qui est épars » (É.T., oct.-nov. 1946) p.280
Le blanc et le noir (É.T., juin 1947) p.285
Pierre noire et pierre cubique (É.T., déc. 1947) p.288
Pierre brute et pierre taillée (É.T., sept. 1949) p.292

SYMBOLISME AXIAL ET SYMBOLISME DU PASSAGE
Les symboles de l'analogie (É.T., janv. 1939) p.299
L'Arbre du Monde (É. T., p.févr. 1939) p.304
L'Arbre et le Vajra (É. T., p.mars 1939) p.309
L'Arbre de Vie et le breuvage d'imniortalité (É. T., p.avril 1939) p.312
Le symbolisme de l'échelle (É. T., p.mai 1939). p.316
Le trou de l'aiguille » (É.T., janv. 1940) p.320
Le passage des eaux (É. T., p.févr. 1940). p.323
Les sept rayons et l'arc-en-ciel (É.T., juin 1940). p.326
Janua Coeli (É.T., janv.-févr. 1946) p. 331
Kâla-mukha (É. T., mars-avril 1946) p.336
La lumière et la pluie (É. T., mai 1946). p.341
La Chaîne des mondes (É.T., juin-juill.-août 1946) p.346
Les racines des plantes » (É.T., sept. 1946) p.356
Le symbolisme du pont (É.T., janv.-févr. 1947). p.361
Le pont et l'arc-en-ciel (É.T., mars 1947). p.365
La chaîne d'union (É.T., sept. 1947). p.370
Encadrements et labyrinthes (É.T., oct.-nov. 1947) p. 373
Le "quatre de chiffre" (É.T., juin 1948). p.378
Liens et noeuds (É.T., mars 1950). p.382

SYMBOLISME DU COEUR
Le coeur rayonnant et le coeur enflammé (e.T., juin-juil. 1946) p. 389
Coeur et cerveau (Reg., janv. 1927) p. 395
L'emblème du Sacré-Coeur dans une société secrète américaine (Reg., mars 1927) p. 404
L'OEil qui voit tout (É.T., avril-mai 1948) p. 410
Le grain de sénevé (É.T., jauv.-févr. 1949) p. 413
L'Éther dans le coeur (É.T., avril-mai 1949) p.421
La Cité divine (É.T., sept. 1950). p.429
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:14

APERÇUS sur L'ÉSOTÉRISME CHRÉTIEN
Editions Traditionnelles

Avant-propos p.VII
A propos des langues sacrées - (E.T. avril-mai 1947) p.3
Christianisme et Initiation - .(E.T. septembre, octobre-nov.et déc 1949) p.8
Les gardiens de la Terre Sainte - (V.I. août-septembre 1929) p.29
Le langage secret de Dante et des « Fidèles d'Amour », I. (V.I. février 1929) p. 41
Le langage secret de Dante et des « Fidèles d'Amour », II. (V.I. mars 1932). p.57
Nouveaux aperçus sur le langage secret de Dante (V.I. juillet 1932) ... p.67
« Fidèles d'Amour » et « Cours d'Amour » (V.I. juillet 1933) p.74
Le Saint Graal (V.I. février et mars 1934) p.83
Le Sacré-Coeur et la légende du Saint Graal (Regnabit, 1925) p.101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:16

ÉTUDES sur la FRANC-MAÇONNERIE et le COMPAGNONNAGE
Editions Traditionnelles

TOME 1
Cologne ou Strasbourg ? p. 9
A propos des Constructeurs du Moyen Age p. 12
Un projet de Joseph de Maistre pour l'union des peuples p. 19
Le Compagnonnage et les Bohémiens p. 31
Un nouveau livre sur l'Ordre des Élus Coens.... 37
A propos des « Rose-croix Lyonnais » p. 46
A propos des Pélerinages p. 52
L'Énigme de Martines de Pasqually p. 61

TOME 2
Maçons et Charpentiers p. 9
Heredom p. 14
Initiation féminine et initiations de métier p.19
Parole perdue et mots substitués p.26
Le Chrisme et le coeur dans les anciennes marques corporatives p.50
A propos des signes corporatifs et de leur sens originel p. 68
La stricte observance et les supérieurs inconnus p. 189
A propos des supérieurs inconnus et de l'astral p. 208
Quelques documents inédits sur l'ordre des élus coëns p. 228
La Gnose et la Franc-maçonnerie p.257
L'Orthodoxie maçonnique p.262
Les Hauts Grades maçonniques p268
A propos du grand architecte de l'univers p. 273
Conceptions scientifiques et idéal maçonnique p. 288
Compte-rendu sur " By-ways of Freemasonry p. 301
Liste chronologique de compte-rendus des livres p. 307
Liste chronologique de compte-rendus d'articles de revues p. 311
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:17

FORMES TRADITIONNELLES ET CYCLES COSMIQUES
Gallimard NRF

Quelques remarques sur la doctrine des cycles cosmiqes (E. T. 1, Oct- I938). p. 13
Comptes rendus : p. 25
Mircea Eliade : Le Mythe de l'éternel retour p.(E. T., déc. I 949) - p.25
Gaston Georgel: Les Rythmes dans l'Histoire p.(E. T-, Oct- I937)- p. 28
Atlantide et Hyperborée (V. d'L, oct. 1929). p. 35
Place de la tradition atlantéenne dans le Manvantara
p.(V. d'L, août-sept. 1931)- p. 46
Quelques remarques sur le nom d'Adam (V. d'I, déc. I931)- p. 55
Qabbalah (V. d'L, mai 1933)- p. 61
Kabbale et science des nombres (V. d'L, août SePt- I933)- p. 67
La Kabbale juive de Paul Vulliaud (Ignis, I925). p. 81
Le Siphra di-Tzeniutha (V. d'I, déc. I930)- p. 105
Marcel Bulard : Le Scorpion, symbole du peuple juif. (E. T-, juill- I 936). p. 111
Charles Marston : La Bible a dit vrai (E. T. déc. I936). p. 113
La Tradition hermétique (V. d'I, avril 193l)- 119
Hermès (V. d'I, avril I939)- p. 128
Le Tombeau d'Hermès (E. T., déc. 1936). p. p.138
Enel : Les Origines de la Genèse et l'enseignement
des Temples de l'ancienne Égypte (E. T., nov. 1936). p. 149
Enel : A Message from the Sphinx (E. T., nov. I937). p. 151
Xavier Guichard : Éleusis-Alésia (E.tT.,juin I938)- p. 156
Noël de La Houssaye : Les Bronzes italiotes archaïques et
leur symbolique (E. T.,janv. I945)- p.163
Noël de La Houssaye : Le Phoenix, poème symbolique (E. T., janv. I945)- p. 165
Lettres d'Humanité (E. T., janv.-févr. I948). p. 166
Georges Dumézil : L'Héritage indo-européen à Rome (E. T., déc. I949)- p. 172
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:27

MÉLANGES
Gallimard NRF

MÉTAPHYSIQUE ET COSMOLOGIE
Le Démiurge. p. 9
Monothéisme et angélologie p.26
Esprit et intellect p.. 31
Les Idées éternelles. p. 37
Silence et solitude. p.42
« Connais-toi toi-même » p.48
Remarques sur la production des nombres. p.58

SCIENCES ET ARTS TRADITIONNELS
Initiation et les métiers. p. 71
Remarques sur la notation mathématique, p. 78
Les arts et leur conception traditionnelle. p. 102
Les conditions de l'existence corporelle. p. 109

DE QUELQUES ERREURS MODERNES
Du prétendu « empirisme » des anciens. p. 135
La diffusion de la connaissance et l'esprit moderne. p. 141
La superstition de la « valeur ». p.147
Le sens des proportions p.155
Les origines du Mormonisme. p. 161
La Gnose et les écoles spiritualistes. p. p.176
A propos d'une mission dans l'Asie centrale p.213
La science profane devant les doctrines traditionnelles. p. 223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:36

INTRODUCTION GENERALE A L'ETUDE DES DOCTRINES HINDOUES
Ed. Véga

Première partie. - CONSIDERATIONS PRELIMINAIRES
Ch. I. - Orient et Occident
Ch. II. - La divergence
Ch. III. - Le préjugé classique
Ch. IV. - Le relations des peuples anciens
Ch. V. - Questions de chronologie
Ch. VI. - Difficultés linguistiques

Deuxième partie. - LES MODES GENERAUX DE LA PENSEE ORIENTALE
Ch. I. - Les grandes divisions de l'Orient
Ch. II. - Principes d'unité des civilisations orientales
Ch. III. - Que faut-il entendre par tradition ?
Ch. IV. - Tradition et religion
Ch. V. - Caractères essentiels de la métaphysique
Ch. VI. - Rapports de la métaphysique et de la théologie
Ch. VII. - Symbolisme et anthropomorphisme
Ch. VIII. - Pensée métaphysique et pensée philosophique
Ch. IX. - Esotérisme et exotérisme
Ch. X. - La réalisation métaphysique

Troisième partie. - LES DOCTRINES HINDOUES
Ch. I.- Signification précise du mot "hindou"
Ch. II. - La perpétuité du Vêda
Ch. III. - Orthodoxie et hétérodoxie
Ch. IV. - A propos du bouddhisme
Ch. V. - La Loi de Mnou
Ch. VI. - Principe de l'institution des castes
Ch. VII. - Shivaïsme et Vishnuïsme
Ch. VIII. - Les points de vue de la doctrine
Ch. IX. - Le Nyâya
Ch. X. - Le Vaishêshika
Ch. XI. - Le Sankhya
Ch. XII. - Le Yoga
Ch. XIII. - Le Mîmânsâ
Ch. XIV. - Le Védânta
Ch. XV. - Remarques complémentaires sur l'ensemble de la doctrine
Ch. XVI. - L'enseignement traditionnel

Quatrième partie. - LES INTERPRETATIONS OCCIDENTALES
Ch. I. - L'orientalisme officiel
Ch. II. - La science des religions
Ch. III. - Le Théosophisme
Ch. IV. - Le Vedânta occidentalisé
Ch. V. - Dernières observations
Conclusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:46

L'HOMME ET SON DEVENIR SELON LE VEDÂNTA
Editions Traditionnelles

Avant-propos
Ch. I. - Généralités sur le Védânta
Ch. II. - Distinction fondamentale du "Soi" et du "moi"
Ch. III. - Le centre vital de l'être humain, séjour de Brahma
Ch. IV. - Purusha et Prakriti
Ch. V. - Purusha inaffecté par les modifications individuelles
Ch. VI. - Les degrés de la manifestation individuelle
Ch. VII. - Buddhi ou l'intellect supérieur
Ch. VIII. - Manas ou le sens interne ; les dix facultés externes de sensation et d'action
Ch. IX. - Les enveloppes du "Soi" ; les cinq vâyus ou fonctions vitales
Ch. X. - Unité et identité essentielles du "Soi" dans tous les états de l'être
Ch. XI. - Les différentes conditions d'Atmâ dans l'être humain
Ch. XII. - L'état de veille ou la condition de Vaishwânara
Ch. XIII. - L'état de rêve ou la condition de Taijasa
Ch. XIV. - L'état de sommeil profond ou la condition de Prâjna
Ch. XV. - L'état inconditionné d'Atmâ
Ch. XVI. - Représentation symbolique d'Atmâ et de ses condtions par le monosyllabe sacré Om
Ch. XVII. - L'évolution posthume de l'être humain
Ch. XVIII. - La résorption des facultés individuelles
Ch. XIX. - Différence des conditions posthumes suivant les degrés de la Connaissance
Ch. XX. - L'artère coronale et le "rayon solaire"
Ch. XXI. - Le "voyage divin" de l'être en voie de libération
Ch. XXII. - La Délivrance finale
Ch. XXIII. - Vidêha-mukti et jivan-mukti
Ch. XXIV. - L'état spirituel du Yogi : l' "Identité Suprême"

Index des termes sanskrits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Dim 15 Jan 2006 - 19:51

AUTRES OUVRAGES :


La métaphysique orientale
Orient et Occident
Etudes sur l'hindouisme
Aperçus sur l'ésotérisme islamique et sur le taoïsme
Le Théosophisme, histoire d'une pseudo-religion
L'Erreur Spirite
Les principes du calcul infinitésimal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 64
Localisation : PACA (83)
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Mer 21 Jan 2009 - 20:35

Bonsoir

Dans la même veine on peut également citer Julius Evola,
avec chevaucher le tigre et révolte contre le monde moderne

Pour ce qui concerne l'initiation et le cheminement initiatique Guenon est un incontournable, cependant j'avoue qu'il m'insupporte et que parfois je ne partage que ses analyses et non pas ses conclusions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Lun 9 Nov 2009 - 14:02

Bonjour à tous !

Un Druide de Bretagne m'a conseillé Aperçu sur l'initiation de René Guénon, j'en suis à la moitié mais j'avoue ne pas tout saisir ...
Peut être que certains éléments me manquent pour comprendre tout ce qu'il dit.
D'ailleurs quand ce livre parle de l'initiation, mais la conception de l'initiation en général ou bien l'initiation druidique ?
Revenir en haut Aller en bas
Artus

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 64
Localisation : PACA (83)
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Mar 10 Nov 2009 - 10:33

L'initiation druidique peut s'inscrire dans la problematique plus vaste de l'initiation

Cet opuscule de Rene Guénon, que par ailleurs je trouve insuportable, sectaire, obtu et ne demontrant rien (Monsieur je sais tout, ton et style... c'est un homme du XIX è siecle même s'il est mort au XXè), est quand meme fondamental sur le sujet, il a posé les bases d'une theorie qu'on peut discuter, mais permet aussi de savoir de quoi on parle

Certes c'est un peu ardu, mais courage

Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   Mar 10 Nov 2009 - 21:11

J'essaye de tout comprendre, parfois je crois comprendre quelque chose, mais en fait je demande si je comprend vraiment Smile
C'est vrai que je me demande toujours si ce style d'écriture est vraiment necessaire ou simplement utilisé dans le but de faire sortir un dictionnaire de la poche du lecteur Laughing
Non je plaisante, mais j'avoue que ce n'est pour moi pas forcément évident !
Revenir en haut Aller en bas
Wiseman

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 70
Localisation : Lignan sur Orb
Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: René Guénon   Dim 15 Oct 2017 - 11:21

En ce qui me concerne, j'ai lu à peu près tout de René Guénon, et je dois dire que, maintenant, ce qui me dérange le plus dans son oeuvre c'est premièrement son intransigeance, et deuxièmement son rejet de la réincarnation...  Il a été très injuste également pour le mouvement de la théosophie de Mme Blavatsky, mouvement qui n'a certes pas que des qualités...Gardons toutefois certains aspects incontestables de sa critique du monde "moderne", sans pour autant tomber dans ses outrances. Un polythéisme raisonné est tellement libérateur pour les différentes forces qui nous habitent et habitent l'univers ! La nature n'est pas guénonienne !

Cordialement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oeuvre de René Guénon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oeuvre de René Guénon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oeuvre de René Guénon
» René Magritte : Son Histoire, sa vie, son oeuvre.
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» Oeuvre autobio en relation avec la seconde guerre mondiale
» en troisième l'Histoire à travers une oeuvre de fiction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Bibliothèque-
Sauter vers: