forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lugnasad ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Lugnasad ?   Sam 25 Juil 2009 - 12:08

Bonjour,

Peut-être que ce post n'est pas a sa place... je me posais la question, cette fête" lugnasad" a-t-elle son equivalent sur le continent "gaulois" ?

Est-elle fetée comme samain/samonios ?
Si oui comment ?

Si on peut m'eclairer, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Sam 25 Juil 2009 - 19:10

Lugnasad > Luginaissatis

Ce moment de l’année celtique est tenu pour critique, car si le roi ne célèbre pas la Luginaissatis les terres, les troupeaux et les hommes resteront infertiles et grande sera la menace de famine.

Le 7ème jour du mid edrini-, pour les années II, IV et V, et le 7ème jour du mid elembiu-, pour les années I et III, le jour de la pleine lune du Lion, représentant la royauté, est proclamée l’ouverture de la Luginaissatis. Nommée Lugnasad en Irlande, cette fête est une hiérogamie, une « assemblée » obligatoire, car tel est le sens de Nasad.
« Lugnasad, jour ou foire dont le nom est nasad, c’est-à-dire solennité ou jeux de Lug, fils d’Eithne, institués par lui au commencement de l’automne. » (Three Irish Ireland)

« Lug à la longue main, fils de Cian, fils de Diancecht, fils d’Easar Breac, fils de Ned, fils d’Iondaoi, fils d’Allaoi, eut pendant quarante ans la royauté d’Irlande. C’est Lug qui fonda l’assemblée de Tailtiu en commémoration annuelle de Tailtiu, fille de Madhmor. Elle était la femme d’Eochu fils d’Erc, dernier roi des Fir Bolg, et après cela elle fut la femme d’Eochu le Rude, fils de Dui l’Aveugle, prince des Tuatha Dè Dànann. C’est par cette femme que Lug à la longue main fut nourri et élevé jusqu’à ce qu’il fut capable de porter les armes ; c’est pour honorer sa mémoire que Lug institua les jeux de l’assemblée de Tailtiu, quinze jours avant et quinze jours après, en ressemblance des jeux nommés « Olympiades ». Et c’est cette commémoration instituée par Lug qu’on appelle Lugnasad le premier jour des calendes d’août, nasad ou commémoration de Lug. » (History of Ireland)

« Ô nobles du pays de Conn le Beau, attendez un peu une bénédiction jusqu’à ce que je vous aie dit la vieille histoire de l’institution de la foire de Tailtiu, fille de Magmor l’aimable, fils d’Eochu le rude, fils de Dui l’aveugle, vint ici avec l’armée des Fir Bolg, à la forêt de Cuan après une grande bataille…Grand l’exploit qui y fut accomplit à l’aide de la hache par Tailtiu ; faire des pâturages de ce qui était exactement une forêt, c’est ce que fit Tailtiu, fille de Magmor. Quand la belle forêt eut été abattue avec ses racines, jusqu’à la terre, avant la fin de l’année ce fut Bregmar ; une plaine fleurie de trèfle…Long souci, de Tailtiu après le lourd travail. Elle dit aux hommes dans sa maladie, qu’ils devaient faire une action zélée, des jeux funèbres pour la pleurer. Elle mourut aux calendes d’août ; autour de sa tombe depuis ce lundi-là a lieu la première assemblée de la belle Irlande. Elle a fait une prophétie véritable, Tailtiu au côté brillant, dans son pays : aussi longtemps qu’un prince la reconnaîtrait, l’Irlande ne serait pas sans perfection de chant. Une assemblée avec de l’or, avec de l’argent, avec des jeux, avec la musique des chars, avec l’ornement du corps et de l’esprit par le savoir, par l’éloquence. Une assemblée sans blessure, sans mensonge de quiconque, sans injure, sans querelle, sans pillage, sans contestation, sans réclamation, sans dispute, sans assemblée légale, sans évasion, sans arrestation, sans reproche, sans ruse, sans honte, sans dispute, sans saisie, sans vol, sans rachat…C’est la grande amitié de l’assemblée par l’Irlande et l’Ecosse, que les hommes y aillent et en viennent sans aucune inimité méchante. » (Dindshenchas métrique)

L’assemblée de Lugus, dans la roue zodiacale, correspond à la saison des moissons où l’évolution printanière s’est achevée, et va laisser la place à l’involution automnale. Elle est un signe centripète comme la couleur bleue, qui va dépouiller la terre de son manteau de verdure, la dénuder, la dessécher. C’est le moment de la fête de Talantio, de la Mère.

« Tailtiu d’où vient le nom ? Ce n’est pas difficile. Tailtiu, fille de Magmor, femme d’Echad le rude, fils de Duach le sombre, c’est elle qui fit la forteresse des Otages à Tara. Elle était nourrice de Lug, fils de Scal le muet. C’est elle qui demanda à son mari de défricher la forêt de Cuan pour qu’on tint une assemblée autour de son tombeau. Puis elle mourut aux calendes d’août. Sa plainte et ses jeux furent célébrés par Lugaid, d’où nous disons Lugnasad » (Dindshenchas de Rennes)

Il est clair que la divinité dont on recherche les faveurs a un caractère chtonien. Le nom même de Tailtiu est caractéristique : Tailtiu, génitif Tailten, remonte à *Talantio, dérivé du même terme que talamh, le terme courant pour la terre en irlandais : *tala-mo, génitif talmhan, *talamon(os) : la racine est Tal-. Tailtiu et Trogan, nom de la terre au sens très précis de « productrice », sont synonyme.
« Trogan est évidemment la productrice, la terre féconde, tandis que talamh est le sol, la force de la terre. Il n’y a donc aucun doute que le mois d’août n’ait été, chez les anciens Irlandais, le mois consacré à la Terre-Mère. » (J. Loth)

Sa correspondance indienne est la fête de Tîj, célébrée au mois d’août, et consacrée à la déesse Pârvatî, la puissance de procréation. Aspect spatial, permanent et paisible, Pârvatî, la Fille-de-la-Montagne-Polaire (l’axe du monde) de laquelle jaillit l’énergie terrestre, est une aimable déesse.
Nous discernons donc en Talantio beaucoup plus qu’une simple déesse éponyme : Talantio est l’Irlande concentrée en un point que nous appellerions volontiers l’Omphalos royal, le centre de la terre, l’axe du monde.

En cette occasion on procède au rite d’Epomeduos, équivalent celtique de l’Ashvamedha indien, le Sacrifice-du-Cheval.
« Outre leur parenté structurelle évidente, le rapprochement est garanti par l’existence dans le lexique gaulois d’un epomeduos sémantiquement identique à l’ashvamedha védique » (C. Sterckx)

Cette garantie est particulièrement fiable : epo- et ashva- désignent bien le cheval, en gaulois et en sanskrit. De même meduos s’identifie à medha. Le gaulois -meduos qui veut dire « en morceau » évoque, tout comme le mot sanskrit , l’idée de sacrifice.
« …Il existe dans la partie septentrionale la plus éloignée de l’Ulster, près de Kennelcunnil, une peuplade accoutumée, par un rite barbare, à se donner un roi de la façon suivante : toute la population s’étant rassemblée au même endroit, on amène au milieu de l’assistance une jument blanche. Et celui que l’on va élevé à la dignité de prince s’unit à l’animal. La jument est tuée aussitôt après et cuite par morceaux dans l’eau qui servira de bain au roi. Tout en se baignant il mange les morceaux de viande qu’on lui présente. Cela accompli, sa souveraineté et son autorité sont consacrées. » (Giraud de Cambrie)

Cette description, bien qu’inversée par rapport à l’Ashvamedha indien (en Inde c’est la reine qui s’accouple symboliquement avec un étalon) est conforme aux préceptes celtes qui veulent que se soit la Terre-Mère qui octroie la souveraineté au futur prince en lui faisant « l’amitié de sa cuisse ».
Ce sacrifice, enchaînant symboliquement les principes Terre-Mère, Lune-Eau, Sexualité-Fertilité, Végétation-Renouveau périodique permet de découvrir qu’aux fils des temps les divinités chtoniennes deviennent, dans les civilisations de cultivateurs, des divinités agraires. Le cheval ne fait pas exception à la règle. A Rome, lors de l’October equus, on sacrifié, au lendemain des récoltes un cheval dédié à Mars. Sa tête était garnie de grains en remerciement de la moisson engrangée tandis que la queue de l’animal était portée à la maison du roi avec grande célérité.
En Celtie, c’est Maria Talantio la déesse Terre, la Jument-blanche qui assure par son sacrifice la pérennité et le bien-être matériel de son peuple. La commémoration perpétuelle et les jeux funèbres, les courses de chevaux, le marché, les concours de poésie sont la garantie et la contrepartie de ce bien-être. La non-célébration de la fête est une cause de calamité et c’est au prince régnant de veiller à ce que rien de tel ne se produise.

Le prince agit comme moteur de la fête, et ce dernier agit en roi honorant en Talantio la Terre-Mère qui assure la subsistance de la Souveraineté. La fertilité n’intervient qu’indirectement, à travers et par le roi, dans la liturgie calendaire. C’est le roi qui est visé le tout premier : le souverain qui ne célèbre pas la Luginaissatis est l’archétype du mauvais roi, laid physiquement et moralement, qui réduit ses sujets à la misère, les accables d’impôts et s’abstient de la fonction royale essentielle : le don.
Luginaissatis placée au moment des récoltes doit faciliter la tâche du roi mais il n’a pas le droit d’y faillir.

Voilà pourquoi en ce jour on prie, non pas le dieu Lugus, mais la déesse Maria Talantio, la « Plus-grande-Terre », mère nourricière de Lugus.
« Ce fut Lughaid à la longue main qui créa le premier l’assemblée de Tailtiu en commémoration annuelle de sa propre nourrice Tailtiu, fille de Maghmor et femme d’Eochaid, fils d’Erc, dernier roi des Fir Bolg comme nous l’avons dit plus haut, quand Tailtiu eut été ensevelie par Lughaid sous cette colline il fonda la foire de Tailtiu en souvenir d’elle. C’est pour cette raison qu’on appela Lughnasadh, c’est-à-dire nasadh ou commémoration de Lugh. » (History of Ireland)

En résumé les relations de Lugus et de Talantio s’inscrivent dans le cadre d’une fête royale obligatoire, protectrice, garantissant la paix et l’abondance.

Cette assemblée, selon les dates retrouvées sur la Table de Coligny, elle-même, durait très précisément dix-neuf jours.

Le 10ème jour de l’atenouxtion du mid edrini-, pour les années II, IV et V, et le 10ème jour de l’atenouxtion du mid elembiu-, pour les années I et III, la mention Sindiu est là pour nous rappeler qu’un événement, la fermeture de la Luginaissatis, a bien lieu « aujourd’hui ».
En ce dernier jour d’assemblée le roi procédait à l’Atedelomu ; ancienne coutume de la redistribution annuelle des biens communs du groupe, des terres de la tribu entre les hommes adultes.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Sam 25 Juil 2009 - 19:35

Merci Auetos, les descriptions ne sont malheureusement qu'Irlandaises et Indiennes, comme souvent peu de preuves pour la partie continentale de la Celtie, a supposer que l'Irlande et le continent pratiquent les même rites.
Merci encore pour votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 14:09

marc'h a écrit:
... cette fête" lugnasad"  a-t-elle son equivalent sur le continent  "gaulois" ?

Lugnasad, ou « Assemblée [instaurée] par Lugus », était ainsi l’une des quatre grandes fêtes annuelles des anciens Celtes et coïncidait avec ce moment si particulier où les céréales arrivées à maturité étaient récoltées.

Je pense que nous pouvons affirmer qu’en Gaule aussi cette célébration était effective est de grande ampleur car même la conquête romaine ne put effacé son importance. Elle continua à être commémorée sous une nouvelle forme : Concilium Galliarum, le Concile des Gaules qui se tenait à Lyon (Lugdunum), à l’autel du Confluent, durant le mois d’août.

De même qu’elle se maintint sous l’Empire romain la « Lugnasad » ne disparut pas avec la christianisation. Non ! Comme pour toutes les autres fêtes puissamment ancrées dans les mentalités et dans les traditions populaires, ils ne purent pas la faire oublier. Alors ils la transformèrent et la sanctifièrent… Fête des moissons, fête de la Vierge, c’est bien l’éternelle Lugnasad qui subsiste encore dans la fête du 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 14:44

Bonjour,

Citation :
…Il existe dans la partie septentrionale la plus éloignée de l’Ulster, près de Kennelcunnil, une peuplade accoutumée, par un rite barbare, à se donner un roi de la façon suivante : toute la population s’étant rassemblée au même endroit, on amène au milieu de l’assistance une jument blanche. Et celui que l’on va élevé à la dignité de prince s’unit à l’animal. La jument est tuée aussitôt après et cuite par morceaux dans l’eau qui servira de bain au roi. Tout en se baignant il mange les morceaux de viande qu’on lui présente. Cela accompli, sa souveraineté et son autorité sont consacrées. (Giraud de Cambrie)
Cette description ne correspondrai pas à Samain ! La fête pour élire son roi !
Où l'on sacrifie un boeuf blanc ...
Lugnasad est plus une fete "royale"... de la royauté face a son peuple, qui doit montrer sa générosité et sa puissance...mais toujours avec des références Irlandaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 14:51

Dubicattos a écrit:
Lugnasad, ou « Assemblée [instaurée] par Lugus », était ainsi l’une des quatre grandes fêtes annuelles des anciens Celtes et coïncidait avec ce moment si particulier où les céréales arrivées à maturité étaient récoltées.

Je pense que nous pouvons affirmer qu’en Gaule aussi cette célébration était effective est de grande ampleur car même la conquête romaine ne put effacé son importance. Elle continua à être commémorée sous une nouvelle forme : Concilium Galliarum, le Concile des Gaules qui se tenait à Lyon (Lugdunum), à l’autel du Confluent, durant le mois d’août.

De même qu’elle se maintint sous l’Empire romain la « Lugnasad » ne disparut pas avec la christianisation. Non ! Comme pour toutes les autres fêtes puissamment ancrées dans les mentalités et dans les traditions populaires, ils ne purent pas la faire oublier. Alors ils la transformèrent et la sanctifièrent… Fête des moissons, fête de la Vierge, c’est bien l’éternelle Lugnasad qui subsiste encore dans la fête du 15 août.

Bonjour,

Oui l'empreur "claude" a voulu faire une récuperation de lugnasad, par contre pour l'histoire du 15 aout "la sainte vierge et le blé mûr" j'ai des doutes... l'abondance des récoltes ce fêtait plus a samain ( selon Guyonvac'h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 16:26

Je ne pense pas… la description de Giraud de Cambrie ne correspond en aucune manière à Samon- pour la simple et bonne raison que les Trinox. Samoni  furent établies, non pas pour élire un roi, mais bien pour rendre hommage aux ancêtres.

marc’h a écrit:
...mais toujours avec des références Irlandaises.

Evidemment ! La référence irlandaise est incontournable puisque c’est la seule qui nous soit parvenue… comment retrouver la symbolique de nos fêtes sans passer par elle ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 16:28

marc’h a écrit:
l'abondance des récoltes ce fêtait plus a samain

En plein miz du  Shocked !… non, je ne crois pas… en novembre les récoltes de céréales sont engrangées depuis belle lurette, car si tu n’as pas tout rentré avant le début des mois noirs, adieu les récoltes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mar 28 Juil 2009 - 17:21

Ha bon... C'est pas ce que j'avais lu semble-t-il dans le livre "Les fêtes celtiques" de Guyonvarc'h et Le Roux, faut que je relise ça !
Merci en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Mer 29 Juil 2009 - 10:41

Bonjour,

En re lisant certain passage du livre de Guyonvarc'h , la référence au texte de Giraud sur une pratique d'une peuplade du Kennelcunnil d'Irlande (p.67 les fêtes celtiques) était dans le chapitre Samain, c'est en contradiction avec ce que vous avez noté Auetos (pourquoi?)

Et je voudrai rectifier pour le Concilium Galliarum , c'est l'empereur Romain Auguste , pardon...

Si vous avez des livres sur la récupération des fêtes celtiques par la chretientée...
Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 6:29

marc’h a écrit:
En relisant certain passage du livre de Guyonvarc'h , la référence au texte de Giraud sur une pratique d'une peuplade du Kennelcunnil d'Irlande (p67 les fêtes celtiques) était dans le chapitre Samain, c'est en contradiction avec ce que vous avez noté Auetos (pourquoi?)

Bien que je respecte la grande érudition des professeurs Le Roux et Guyonvarc’h, je ne suis pas systématiquement en accord avec leurs travaux… Et bien là, c’est le cas !

Citation :
Si vous avez des livres sur la récupération des fêtes celtiques par la chrétienté..
Merci d'avance

Concernant la récupération des fêtes païennes par l’Eglise catholique vous avez : La Mythologie Celtique de Philippe Walter aux éditions Amazone . Bonne lecture.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 8:20

Citation :
Bien que je respecte la grande érudition des professeurs Le Roux et Guyonvarc’h, je ne suis pas systématiquement en accord avec leurs travaux… Et bien là, c’est le cas !

Dans ce cas pourquoi ne pas remettre tout en cause au gré de ces croyances ou ce qui plait ?
C'est un peu facile je trouve.
A un moment on fait référence le lendemain plus.
Où est la vérité Auetos ?
Quel est le référenciel ?

Je crois que tout est conceptions personnelles .......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 10:18

Merci pour le livre, Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 11:03

Mythologie Chrétienne de walter philppe... je pense, non ?
Ca a l'air pas mal...

Le culte des saints en Gaule chez le cerf, aussi.

A vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 63
Localisation : PACA (83)
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 12:54

Ce n'est pas parce que quelque chose est écrit, qu'il ne faille pas le faire passer au travers de notre propre étamine et que c'est si j'ose dire "parole d'évangile". Il faut en toute chose conserver son esprit critique, c'est à dire faire preuve de réflexion.

Que je sache C-J Guyonvarc'h n'est pas infaillible, il faut accepter qu'il ait pu se tromper.


J'ai du mal à trouver l'ouvrage cité par Auetos ; la mythologie celtique de Philippe Walter. De quelle année date cet ouvrage, est-il encore édité?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 15:04

Artus a écrit:
Ce n'est pas parce que quelque chose est écrit, qu'il ne faille pas le faire passer au travers de notre propre étamine et que c'est si j'ose dire "parole d'évangile". Il faut en toute chose conserver son esprit critique, c'est à dire faire preuve de réflexion.

Que je sache C-J Guyonvarc'h n'est pas infaillible, il faut accepter qu'il ait pu se tromper.


J'ai du mal à trouver l'ouvrage cité par Auetos ; la mythologie celtique de Philippe Walter. De quelle année date cet ouvrage, est-il encore édité?

Merci
Bonjour,

Non je ne prend pas tout pour parole d'évangile, mais il y a des références et c'est grâce à ces références que l'on peut avoir une certaine reflexion, me semble-t-il ?

Pour le livre, je ne le trouve pas non plus, c'est pour cela que je pense que le titre peut être "mythologie chrétienne..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 15:08

...et loin de moi, de critiquer le très bon travail d'Auetos... mais je posais la question... un forum c'est fait pour ça ?

Bonne journée à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 18:26

Les écrits d'un auteur ne sont que les ressentis de cet auteur son expérience, son vécu.

Ce que j'essaie de faire compredre ici depuis pas mal de temps, chacun a des expériences que d'autres n'ont pas vécus cela ne veux pas dire qu'elles sont non fondées.
C'est le vécu et l'expérimentation qui ont de la valeur.

Il est vrai que si on décide que cela sera ou non.

On bloque le processus et cela n'existe pas c'est tout à fait vrai.
Mais si au contraire on crée une espace une place et que l'on voit ce qui se passe on ouvre des portes.
Ce n 'est pas parce que quelqu'un a vécu une expérience ou écrit sont expérince quelle est fausse, l'inverse est aussi vrai.
Beaucoup d'écris sont cryptés ou ils doivent être lus suivant un canevas.

Un peu comme le tarot ou le mode de tirage donne un sens au tirage et les lames donnent l'interprétation.

Par exemple les mot "la magie" j'aime bien l'âme agit.
Pour un texte c'est enore plus dur en plus si c'est une autre langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artus

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 63
Localisation : PACA (83)
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Jeu 30 Juil 2009 - 20:10

Bonsoir,

marc'h a écrit:
non je ne prend pas tout pour parole d'evangile ,mais il y a des references et c'est grace a ces references que l'on peut avoir une certaine reflexion, me semble t'il?
Cette reflexion ne vous était pas destinée, mais à Monsieur qui sait tout et qui donne des leçons.

Si j'en crois son dernier propos, la recherche historique (les inscriptions, les textes, la linguistique) n'existeraient pas face au ressenti de l'auteur. Et celui du lecteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 8:33

Citation :
non je ne prend pas tout pour parole d'evangile ,mais il y a des references et c'est grace a ces references que l'on peut avoir une certaine reflexion, me semble t'il?
Je ne prendrai qu'un petit exemple :

Les BEBES

Avant l'institut recommandait sur le dos
après sur le coté
après sur le ventre
et maintenant on ne sait plus.
Attendre l'ordre et le contraire.

Avant la terre était plate
et Galilé " pourtant elle tourne !!!! "
Un référenciel est valable dans un temps donné mais ne l'est plus après.

Les temps anciens ne sont pas les temps bénis
Ce sont les temps d'avant simplement
Comment vous allez imaginer les temps à venir ???? Voilà la question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 8:51

Etes-vous au courant de cette information primordiale mais passée inaperçue pour beaucoup de monde ?

On a perdu une seconde atomique d'où un réajutement mondiale de l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 15:51

Artus a écrit:
J'ai du mal à trouver l'ouvrage cité par Auetos ; la mythologie celtique de Philippe Walter. De quelle année date cet ouvrage, est-il encore édité?

Le titre exact est :

MYTHOLOGIE CHRETIENNE, Rites et Mythes du Moyen-âge
De Philippe Walter
Editions entente, 1992.

Par contre je ne sais pas s’il est encore édité.

Vous devriez aller cliquer sur le titre du livre dans mon post précédent...  Very Happy

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
marc'h

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 51
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 16:35

Bonjour,

Il est disponible sur amazone...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 16:42

edv a écrit:
Dans ce cas pourquoi ne pas remettre tout en cause au gré de ces croyances ou ce qui plait ?
C'est un peu facile je trouve.
A un moment on fait référence le lendemain plus.
Où est la vérité Auetos ?
Quel est le référentiel ?

Cher edv,

Je vais essayer de vous expliquer.
Comme l’a très justement dit Artus, ce n’est pas parce qu’une personne écrit sur un sujet qu’automatiquement ses textes sont canoniques. Tous ses écrits sont soumis aux critiques et aux contre-thèses.

Je ne suis pas d’accord avec ce point précis de son analyse, je le dis et explique pourquoi. C’est ainsi que la vérité apparaît. La vérité est comme une truffe, elle est parfois profondément cachée, et c’est à nous de la mettre à jour en fouillant, creusant et fouinant.

La vérité ne s’invente pas elle se recherche.

Donc si parfois je me réfère aux livres de Guyonvarc’h, Le Roux, Goudineau, Brunaux, Kruta ou autres, c’est que soit j’en suis arrivé aux mêmes conclusions, soit que je veux lancer un débat.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Lugnasad ?   Ven 31 Juil 2009 - 18:20

Citation :
Donc si parfois je me réfère aux livres de Guyonvarc’h, Le Roux, Goudineau, Brunaux, Kruta ou autres, c’est que soit j’en suis arrivé aux mêmes conclusions, soit que je veux lancer un débat.
Je l'avais compris dans ce sens.

Mais j'aimerai bien l'avis de Druides d'aujourd'hui responsables de clairiére ou de Cercle.

Il est facile de démolir sans rien proposer. Ce n'est pas pour certain dont Vous, puisqu'il y a photos etc. Mais d'autres qui ne proposent rien.

Je suis prêt à échanger sur plusieurs points

Exemple pourquoi créer un espace comme celui des photos alors que l'on peut créer un Nemeton en forêt et rendre l'espace clair après les rituels.

Si on travaille sur le petit peuple nous allons soit à l'eau soit à la terre soit à l'air soit au feu selon le travail effectué.

Le lieu fixe est-il mieux et quelles sont les avantages ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lugnasad ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lugnasad ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lugnasad ?
» Estival de Brocéliande
» Préparation du rituel de Lughnasad (1er août)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Fêtes Néo-druidiques-
Sauter vers: