forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Fêtes... Quand ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Les Fêtes... Quand ?   Jeu 3 Sep 2009 - 14:53

Les fêtes… Quand ?

Bien que la grande majorité des (néo)druides célèbrent Imbolc le 1er février, Beltane le 1er mai, Lugnasad le 1er août et Samain le 1er novembre. D’autres ne se fiant qu’ « au seul vrai calendrier gaulois, à savoir le calendrier de Coligny » célèbrent à des dates différentes que celles précitées.

Pour compliquer un peu plus les choses, parmi ceux qui utilisent le dit calendrier, nous avons droit à des débuts de mois différents… Les uns font débuter leurs mois à la pleine lune, les autres à la nouvelle lune, d’autres préconisent de le faire au dernier quartier et d’autres encore le font au premier quartier.

Ce qui fait que d’un groupe à l’autre, les dates des fêtes ne correspondent pas. C’est à en perdre son latin… heu… son gaulois.

N’y aurait-il pas un moyen simple de mettre tout le monde d’accord une bonne fois pour toute ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Jeu 3 Sep 2009 - 15:03

Citation :
Les uns font débuter leurs mois à la pleine lune, les autres à la nouvelle lune, d’autres préconisent de le faire au dernier quartier et d’autres encore le font au premier quartier.

Regardes soit les éphémérides pour les solstices et equinoxes pour le reste à la pleine lune

La pleine lune donne les accés aux autres mondes .
coté blanc = PL
coté noir = NL

Pour ce qui est des calendriers ne pas oublier la précéssion des equinoxes
ne pas oublier le cote caché de ce calendrier, car tout n'est pas dit.
Est ce qu'on releve actuellement tout par exemple sur la diplomatie
alors des textes qui datent ?????

Il y a toujours un coté exotérique et un autre esotérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Jeu 3 Sep 2009 - 15:43

Le moyen simple de mettre tout le monde d’accord une bonne fois pour toute, existe. Il suffit de ne plus superposer notre calendrier sur le Grégorien et, comme vous la fait remarquer edv, de lever les yeux vers les étoiles.

Nous savons, grâce à la Table de Coligny, que les Trinoxtion Samoni se déroulent aux environs du dernier quartier de lune du mið samon-, lorsque le soleil est dans le signe du Scorpion, qu’Ambiuolcato se célèbre aux environs du premier quartier de lune du mið anagantio quand le soleil se trouve dans le signe du Verseau. Nous savons aussi que pour les Belotennia il faut que la lune du mið giamon ou simiuisonna soit pleine et que le soleil soit dans le signe du Taureau. De même pour la Luginaissatis, sont ouverture se proclame lors de la pleine lune du mið elembiu ou aedrini et lorsque le soleil est dans le signe du Lion. Son apogée au dernier quartier de lune suivant et sa fermeture lors de la nouvelle lune.

Voilà. Le reste n’est que littérature !

Chacun peut ainsi garder « son » calendrier, le faire commencer lors de la phase lunaire de son choix. Peut importe. Le simple fait de célébrer aux bonnes lunes et lors du bon signe mettra tout le monde d’accord.

Mais cela est une autre histoire…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 61
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Jeu 3 Sep 2009 - 19:42

Anticipation d'un futur travail

Questions que je me pose

Existe t'il quelque part des indications sur le sens qui était donné aux constellations à l'aube du Druidisme.


Autrement dit le scorpion s'appelait t'il scorpion, le lion lion, le verseau etc...

Et les noms que nous prêtons aux constellations reflètent ils nos organisations internes .. Ce qui est en haut est comme ce qui en bas dit on
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
bregwenn
Druide
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Ven 4 Sep 2009 - 9:00

La réponse est simple et en partie négative. La seule étude sérieuse est celle de Monard sur l'astronymie celtique, et comme toute étude de Monard, elle mélange faits avérés, reconstitution historique et reconstruction logique par régression (donc possible, parfois probable mais jamais certaine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Ven 4 Sep 2009 - 10:45

Citation :
Existe t'il quelque part des indications sur le sens qui était donné aux constellations à l'aube du Druidisme.

Non la démache n'est pas la même

Les signes du zodiaque sont une représentation d'images (magie) travail de la contemplation
alors qu'en druidisme c'est le travail de la monté de l'énergie ainsi que sa descente travail opératif.

Pour la construction des rituels et le temps sacré c'est assez simple et assez compliqué.
Compliqué si on prend les résultats (calendrier)
Simple si on prend le temps de construire et de comprendre c'est à dire : "vivre l'énergie".

La première des choses à comprendre (sur terre) est l'orientation.

l'orientation vient du ciel. Elle doit être d'une nature qui dépasse le temps et l'espace terrestre, car c'est justement là sa fonction. Les orientations sacrées sont précises et séparées par des intervalles. Elles désignent, par leur relation à la géométrie, certains lieux sur terre qui se prêtent à la construction des espaces sacrés et qui " incarnent " naturellement l'expression d'un sens. Elles mettent en relation l'espace et le temps, exprimés dans la construction de " l'observatoire - calendrier ", permettant ainsi la distinction des jours sacrés, " holy days " en anglais, origine des nos fêtes religieuses et de nos jours fériés.
La division du cercle en 360°, approximation des 365 jours de l'année (l'anneau, le un, le cercle), et l'heure en 3600 secondes nous vient de la plus haute antiquité. Cette base a perduré jusqu'à maintenant.
Perdre le nord signifie perdre la raison car, en effet, notre raison ne peut exister sans une orientation, un sens. La direction du nord est depuis toujours le point de repère par excellence dans l'hémisphère nord. Ce point central, prolongement de l'axe de la terre, est perçu comme étant en dehors des cycles et donc du temps, un lieu d'immortalité où la naissance et la mort n'ont plus lieu d'être. Dès que le jour se lève, ce centre disparaît. Il est donc associé à notre désir le plus profond, celui qui s'exprime avec le plus de difficulté dans le plan de la manifestation, la source de notre volonté réelle possible. Pour le retrouver, nous devons nous orienter sciemment.
Dans la journée quand le soleil est au zénith, il se trouve au sud. A ce moment là, l'ombre d'un "bâton druidique" (gnomon) est la plus courte de la journée et se dirige vers le nord. Nous voyons donc clairement comment cet axe nord sud structure le cycle du jour et de la nuit. Le ciel du nord apparaît donc à la fois comme un but à atteindre et un lieu inaccessible, centre de tout mouvement mais siège de la non-action. C'est pour cela que le nord est la référence absolue.
le sud est le domaine de la manifestation. C'est là où on trouve dans le feu de l'action.
L'horizon est, d'où jaillissent les astres, pays du soleil levant, symbolise la naissance. La naissance n'est pas perçue comme le début de quelque chose, mais un retour, tel le printemps. Dans le cycle de la vie, il s'agit donc d'un certain type d'énergie, bondissante, créatrice et juvénile. L'être naissant, qui revient du ciel du Nord, est encore chargé de l'influence de l'au-delà et peut transmettre à l'observateur une certaine vitalité spirituelle. C'est un rappel de la raison d'être de l'existence à ceux qui sont sur terre depuis un certain temps déjà.
L'ouest, bien sûr, est à l'opposé et signifie le départ de la vie manifestée.

Tout le monde sait que le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest. Il y a moins de gens qui savent que les levers du soleil exactement à l'est ne se produisent qu'au moment des équinoxes, c'est-à-dire le 21 mars et le 23 septembre. D'ailleurs, ces jours là, des personnes qui se trouvent sur le même axe nord sud voient le soleil se lever au même moment.

Cet axe est ouest correspond au centre du déplacement à l'horizon des levers et couchers du soleil, de la lune et des planètes, autrement dit, de la bande zodiacale. Il est perpendiculaire à l'axe nord sud, ce qui peut nous sembler être une évidence, mais c'est un fait majeur dans la structuration de l'espace et donc de notre mode de pensée actuel.

L'équinoxe se définit comme étant l'instant où l'axe de la terre forme un angle droit avec la droite qui relie le centre de la terre au centre du soleil. C'est alors que l'axe de la terre est parfaitement aligné dans le sens de son déplacement le long de son orbite.
Au moment des solstices, l'axe de la terre est perpendiculaire à son déplacement autour du soleil.
Cette division en quatre, les quatre saisons, est la division des 360° par 4, ce qui fait 90°. En partant de l'axe nord sud, donc, un triangle à angle droit nous permet de tracer l'axe est ouest.
Le rapport entre la hauteur d'un mât et la longueur de son ombre le jour de l'équinoxe à midi permet de calculer facilement la latitude du lieu. Un rapport en nombres entiers confère une nature sacrée à l'endroit. (travail du Portier en druidisme où comment contruire son bâton de Druide et ses applications).

A partir du 21 mars, les levers du soleil se font de plus en plus vers le nord pour arriver à leur lever septentrional maximal le jour du solstice d'été. L'orientation de ce lever dépend de la latitude. A l'équateur, il est de 23° au nord de la ligne est ouest alors qu'à Stonehenge dans le sud de l'Angleterre, il est de 40°. Sur le cercle polaire, à la latitude de 67°,1e soleil se lève au nord le 21 juin et en allant plus vers le pôle nord, il ne se couche plus.
Après le solstice, les levers redescendent vers le sud pour revenir à l'est à l'équinoxe d'automne et ils continuent vers le sud jusqu'au solstice d'hiver, le 21 décembre, journée la plus courte dans l'hémisphère nord. Ce jour là, à midi, sur le cercle arctique, le soleil fait une très brève apparition exactement au sud avant que la nuit revienne à nouveau.
A partir de ce moment, les jours se rallonge, les levers remontent vers le nord pour revenir à notre point de départ au 21 mars. Comme nous l'avons vu, ce mouvement se fait de part et d'autre de la ligne est ouest.

Le mot " solstice " vient du latin, " sol stare ", qui signifie " le soleil s'arrête ". Ces points extrêmes dans le cycle annuel confèrent à chaque latitude une géométrie particulière. C'est le moment d'un changement de direction et pendant plusieurs jours, le lieu du lever du soleil change à peine. Par opposition, les périodes de déplacement maximal se trouvent autour des équinoxes, pendant quarante jours avant et après. Vient ensuite un ralentissement qui mène à l'arrêt des solstices. Nous distinguons donc huit dates importantes, les deux solstices, les deux équinoxes et les quatre moments de ralentissement, deux de chaque côté des deux équinoxes. Ces quatre dernières dates correspondent au 9 février et au 15 août pour les 40 jours qui précédent l'équinoxe et au ler mai et au le 1er novembre pour les 40 jours qui suivent l'équinoxe. Le fait que ces dates soient encore importantes dans notre calendrier de fêtes actuel est un exemple puissant de l'influence silencieuse de l'histoire sur notre vie moderne.
Le 9 février est aussi le 40eme jour de l'année, ce qui laisse envisager une division antique de l'année en 9 mois de 40 jours ?

Petit travail pratique mais druidique sur le schéma symbolique de l'observation rituelle du soleil. Le Mabinog observateur se place au centre du lieu sacré, face à l'est, c'est-à-dire, face au soleil levant, sur le siège rituel, placé en un lieu précis et invariable. Il suit les déplacements successifs des levers héliaques d'Horizon entre les deux limites extrêmes atteintes aux solstices d'été de d'hiver. On marque sur le terrain ces deux points essentiels par deux mâts ...ou dans des temps plus élaborés, par deux colonnes. (peut être JB ?) De telles colonnes ont été trouvées de part et d'autre dans certains temples anciens, orientés vers l'est.

Selon la latitude, les angles de levers et de couchers, correspondants à des dates précitées de l'année, changent. Il est très important de comprendre que les dates sont communes à toute la terre. L'instant du solstice, de l'équinoxe, voire d'une pleine lune, est universel. C'est la manifestation astronomique observable locale qui change. Il y a donc des latitudes où une géométrie naturelle se révèle, comme nous l'avons déjà suggéré.

Cependant, il y a des précautions à prendre lorsque l'on souhaite faire soi-même par exemple l'observation d'un lever ou d'un coucher au solstice.
Premièrement, l'année comporte 365 jours mais le temps exact de révolution de la terre autour du soleil est de 365,24219 jours. C'est donc ce dernier chiffre qui est la durée exacte entre deux solstices. Au bout de trois années d'observation au 21 décembre, nous avons les 3/4 d'une journée d'écart. L'année bissextile de 366 jours remet les pendules à l'heure, ou presque car il y aura toujours 44 minutes de différence !
Mais un autre phénomène vient compliquer un peu plus la compréhension. L'obliquité de l'écliptique, qui correspond à l'inclinaison de l'axe de la terre, varie sur un cycle de 41000 ans. Cette oscillation serait due à l'attraction gravitationnelle de Jupiter et de Saturne. Sa dernière valeur maximale était de 24,34° en -8700 et sa prochaine valeur minimale sera de 22.23° en l'an 11800. L'angle du lever du soleil un jour donné de l'année varie en fonction de ce cycle, évidemment sur une très longue période. Depuis la construction des monuments à Carnac, par exemple, l'angle au moment des solstices a changé d'environ 0,7°. Ce qui veut dire que pour voir la même chose aujourd'hui qu'il y a 6000 ans, il faut déplacer très légèrement le point d'observation. Cela implique que l'on doit calculer précisément les angles de lever de l'époque si on souhaite comprendre les intentions des bâtisseurs.
Les équinoxes, cependant, ne sont pas altérés, car ils sont exactement au milieu de l'oscillation et ne dépendent pas de son amplitude.
Il faut préciser que le cycle de la précession des équinoxes, lente rotation de l'axe de la terre sur une période d'environ 26000 ans, n'affecte en rien les angles de lever du soleil ou de la lune. Par contre, il a un effet très important sur la direction de lever des étoiles et modifie radicalement le ciel de nuit entre deux points opposés de son cycle. Il provoque aussi un constant décalage entre le zodiaque des signes, basé sur le cycle des saisons, et le zodiaque des constellations, division en douze parties de la bande zodiacale.

Voilà avec ce petit texte aménagé comment construire les huit dates riuelliques druidiques en conscience.

Je ne parlerai pas des portes des hommes et des Dieux puisque sur ce forum certains ou certaines n'ont pas compris ces désignations pourtant essentielles à la compréhention du druidisme ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Sam 5 Sep 2009 - 8:48

Si je comprends bien votre idée, il s'agit de construire un carré solsticial, donc lié au lieu (à sa latitute), avec les médianes pour axes des solstices et équinoxes, et les diagonales donnant les quatre autres fêtes.
Est-ce à dire que l'on ne tiendrait pas compte de la lune ?

Indépendamment de cette question, je trouve votre développement très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 61
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Sam 5 Sep 2009 - 10:23

EDV ton exposé explique la démarche des constructeurs ..Ceux de Stonhenge, de newgrange, des églises...


Effectivement comme dit Fred ce système semble lié aux rythmes solaires.

Et par analogie aux rythmes énergétiques vitaux et de la conscience.

Comment fais tu intervenir la Lune ?

.. Sur les représentations du zodiaque (images /magie) le travail n'est pas inintéressant et c'est aussi un peu là où je voulais aller.

Basiquement. Ce que les Druides projetaient sur le ciel était il semblable au zodiaque que nous connaissons.
Ainsi par exemple un objet m'intrigue par son synchrétisme

http://3.bp.blogspot.com/_sl4j15tzLtg/Rka7swsPddI/AAAAAAAACjs/5c1Mes__kfg/s1600-h/Tablette.jpg

Trouvé à Grand . Est ce le fait d'une acculturation gauloise tardive ?

Quant aux travaux de Monard je pense que vous connaissez aussi ceci

http://cura.free.fr/xx/17boutfr.html

Le problème avec Monard c'est que ces livres sont rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Sam 5 Sep 2009 - 10:55

Citation :
Si je comprends bien votre idée, il s'agit de construire un carré solsticial, donc lié au lieu (à sa latitute), avec les médianes pour axes des solstices et équinoxes, et les diagonales donnant les quatre autres fêtes.
Est-ce à dire que l'on ne tiendrait pas compte de la lune ?

c'est l'idée mais à l'échelle du lieu par syn....thonisation avec le méridien du lieu avec l'ombre du gnomon du druide

Si le Soleil est le Soi
La Lune est ....

Quant on tire les Arcanes du Tarot
Il y a le cadre : le système de tirage 3 4 6 ou autres ce qui est fixe
et il y a la définition ce qui est le fluide , le tirage des arcanes

Le soleil serait le cadre et la lune le fluide
Le travail de la lune est plus compliqué c'est un travail sur le huit
Mais tout les druides savent cela j espère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Sam 5 Sep 2009 - 11:04

Citation :
.. Sur les représentations du zodiaque (images /magie) le travail n'est pas inintéressant et c'est aussi un peu là où je voulais aller.

c'est une autre culture......
mais tu peux y travailler en méditant dessus, à certaines époques

vois ce qu'il en est dit soit dans l'astro de la personnalité ou les degrés sabiens, le système de construction est inspiré sur le système amériendiens plusieurs degrés y font référence, ce qui sous tend la localisation des méditations pour la réception des infos

Pour moi ce qui est trés interessant c est le travail de l'énergie et des cycles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Sam 5 Sep 2009 - 11:22

je ne dirai rien de plus que

Citation :
les dates fixes données par Graves contredisent les données archéologiques recueillies sur les plombs de Coligny, prouvant que les druides avaient ingénieusement solutionné les divergences entre les deux cycles.

Ce terme "contredisent " est dérangeant on est encore dans le flou et des peut être comme toujours. Les universitaires manquent de pratiques rituelliques ils en ont peur

Parlons de choses réelles et que l'on peut toucher les cycles et les énergies et surtout qu'est ce qu'en pratique on peut en tirer
ce que cela apporte à notre moulin

La pratique et encore de la pratique et vous verrez ce que l'on vous enseigne n'est peut etre pas la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Dim 6 Sep 2009 - 8:44

Peut-être une piste pour intégrer la lune dans le système du carré solsticial ...

Le carré tel que tracé représente la face visible des choses. Il arrive, pour compléter les tracés régulateurs romans, que ce carré solsticial soit accompagné de son image après une rotation de 90°.

Nous obtenons ainsi deux carrés (qui sont en fait des rectangles), centrés l'un sur l'autre. Les médianes ne changent pas, marquant l'invariance des solstices et équinoxes.

Par contre nous obtenons un second jeu de diagonales, symétrie du premier par rapport aux bissectrices de la croix solsticiale.

Autrement dit les directions intermédiaires ne sont pas fixes, mais varient entre deux extrêmes figurés par ces deux diagonales. Et cette variation est celle due à la lune.

Si je savais mettre un dessin, ce serait peut-être un peu plus clair ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Dim 6 Sep 2009 - 9:41

Citation :
Est-ce à dire que l'on ne tiendrait pas compte de la lune ?

Citation :
Peut-être une piste pour intégrer la lune dans le système du carré solsticial ...

Il me semble oublier un des points essentiels du systéme
Si on parle du Soleil et de la Lune, ne pas oublier

la Terre

comme tu le dis le carré, c'est évident mais on l'oublie souvant

Que fais tu de la TERRE ?????

Si tu construis un double carré, on obtient le fameux 3 4 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Dim 6 Sep 2009 - 9:45

On a parlé d'échanges sur ce forum, je constate que personne n'échange sur les sujets druidiques mais commentent ce qui est proposé par certains c'est dommage.

N'avez vous rien à dire, les druides !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Dim 6 Sep 2009 - 19:51

La construction est propre à une latitude particulière, puisque c'est indirectement elle qui va déterminer les dimensions du carré (angles de levers et couchers du soleil).
Il me semblait que ce simple fait incluait la terre dans la construction. Mais cela n'est peut-être pas assez, en effet.

Quoi qu'il en soit, nous n'utilisons pas cette démarche pour définir notre calendrier liturgique, mais cherchons plutôt à nous inspirer de Coligny sans prétendre à une quelconque rigueur scientifique : l'important pour nous est d'avoir un temps sacré différent du temps profane.

Comme quoi il nous reste une sérieuse marge de progression ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: un temps sacré différent du temps profane.   Lun 7 Sep 2009 - 8:30

un temps sacré c'est linéaire genre temps profane.
ou lié à un espace

en gros qu'est ce qu'un temps sacré différent du temps profane ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   Lun 7 Sep 2009 - 9:09

Les rythmes ne sont pas du tout les mêmes. D'où l'intérêt pour nous de tenir "deux compteurs". On pourra certes y voir comme un artifice qui nous est utile pour nous rappeler le rythme des saisons, des étoiles, ...

Peut-être aussi une manière de nous lier avec nos prédécessurs, de mieux nous inscrire dans leur lignée.

Comme cela nous convient, je ne cherche par nécessairement plus de justificatif que cela.

Maintenant, le temps sacré et le temps profane sont-ils vraiment linéaires ? On rentre là dans des considérations qui vont très rapidement me dépasser, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fêtes... Quand ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fêtes... Quand ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand est née l'étude géographique? Qui est le premier géographe?
» quand faut il arroser ses cactus ???
» Je suis agoraphobe, et j'ai quand même réussi !
» Opération du plais quand ????
» Quand les symptômes changent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Fêtes Néo-druidiques-
Sauter vers: