forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Trioedd Barddas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Jeu 2 Mar 2006 - 17:17

Arrêtons de voir le mal partout, surtout là ou il n’y est pas … C’est à cause de remarques dans ce genre que nous arrivons a empoisonner une discussion. Il est vrai que ce mot, à une certaine époque, a eu une connotation xénophobe, mais là ce n’est pas le cas.

Je te le concède néanmoins. Rectifions donc ce mot par peuple, nation ou culture.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Jeu 2 Mar 2006 - 18:46

La différence est de taille, Auetos : avec le mot "race", tu fais référence à des notions extrêmement matérielles, transmises uniquement par le sang. Or, ce n'est pas du tout de cela qu'il s'agit. La civilisation celtique n'est pas héréditaire, elle ne se transmettait pas par les gènes, mais par l'éducation. Elle relève donc bien de la culture.
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on ne peut se revendiquer de la tradition celtique : elle a cessé de se transmettre à une certaine époque, de manière culturelle, en tant que tradition vivante et indépendante.
Toute tentative de la "reconstruire" n'est que de la parodie, aussi fidèle qu'on soit au modèle antique (ce qui n'est pas gagné).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Jeu 2 Mar 2006 - 19:33

Je comprends bien.

Pourtant, un peuple, grâce à son hérédité et à son identité ne transmet-il pas, de génération en génération, des références culturelles ?
Cela est vrai pour tout le monde. Le notre en serait-il exempt ?

Voilà pourquoi je crois que la tradition celtique n’est pas morte, elle fut conservée de façon culturelle et folklorique, et ce, jusqu’à nos jours.

Ainsi, je me plais à croire que la « renaissance » druidique n’est peut-être pas une rêverie, mais un réveil culturel et cultuel.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Jeu 2 Mar 2006 - 22:52

"grâce à son hérédité" ? Tu pense vraiment qu'un Celte enlevé à ses parents et élevé par des Aztèques ou des Zoulous garde sa culture celtique ? Soyons sérieux, la culture n'est pas une question d'hérédité, mais d'éducation. La notion d'hérédité culturelle est non seulement fausse scientifiquement, mais en plus elle constitue la racine du racisme biologique chère au nazisme. Laisse tomber ces balivernes, Auetos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 9:49

Dire que la transmission de la filiation druidique est morte c'est ne pas voir la pertinence de la filiation intemporel et de la reliance a l'esprit des lieux (et des non lieux ) ou demeure vivante a jamais la présence de nos racines culturelles, c'est aussi nier la validité de la transmission de certaines connaissances druidique (même transformées car tout se transforme suivant les nécessitées de l'ici et maintenant) a d'autres mouvements au moyen age.
C'est ne pas voir clairement la pertinence actuelle des valeurs qui furent et sont toujours d'actualité et sont défendu par les druidisant...
Vous me semblez trop attacher à la lettre a l'histoire a la transmission horizontal que faites vous du souffle de l'Awen ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 10:49

je pense, comme Adragante,
si il n y a plus de filiation, alors le drudisme n existerai plus,ni se site d ailleurs,ni aucune structure druidique; pourtant nous sommes dans le druidisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 16:11

Fergus a écrit:
"grâce à son hérédité" ? Tu pense vraiment qu'un Celte enlevé à ses parents et élevé par des Aztèques ou des Zoulous garde sa culture celtique ?

Tu as peut-être raison … de ce point de vue.

Par contre, comme la très bien dit Adragante la filiation druidique n’est pas morte. Et je te répondrais en reprenant à mon compte les écrits de M. T. Jolif

Le véhicule privilégié des conceptions ésotériques de la classe sacerdotale furent les récits que nous considérons aujourd’hui comme mythologiques ou épiques. Disons, pour être tout à fait exact, que ce sont les seuls qui nous soient parvenus. C’est donc à partir de ces textes que nous devons rechercher les fondements de la tradition celtique.

A ce sujet, nous ne devons pas oublier que ces récits ne purent être transmis aux moines que par d’anciens druides … Il n’y eut pas de destruction importantes comme ce fut le cas ailleurs, il y eut bien transmission par delà la discontinuité et la rupture religieuse et culturelle. Les druides et les filid fournirent le premier « personnel » de l’Eglise d’Irlande. Ces manuscrits sont le testament de la tradition celtique, à travers eux elle nous a légué une connaissance qui continue à vivre

Lorsque, comme c’est le cas pour les Celtes, un peuple ne nous a transmis que ces mythes, nous devons en extraire les spéculations métaphysiques ou simplement religieuses. Le mythe est donc notre seul appui, la seule base possible à une étude sérieuse scientifique et traditionnelle. Le mythe n’est pas une « invention poétique » dans le sens que l’on donne aujourd’hui à ces mots. Par contre, du fait même de son universalité, il peut être exposé et avec une égale authenticité, selon de nombreux points de vue différents. Le mythe tant dans le fond que dans la forme se doit d’être en tout point conforme à la Doctrine traditionnelle dont il est une expression. L’imagination du conteur n’entre donc pas en jeu. Le conteur qui ne respecterait pas les normes traditionnelles du mythe irait à l’encontre de sa fonction de conservateur et de transmission. Le mythe est donc au cœur même de la Tradition, dont le sens étymologique premier reste bel et bien lié à la notion de transmission. La mythologie celtique émanant d’une civilisation qui s’étendit de la Mer du Nord à celle de Caspienne, elle ne nous est parvenue par le biais que d’un seul peuple, celui d’Irlande. Néanmoins, nous savons et pouvons affirmer que les Celtes dans leur ensemble partageaient la même religion.

Les textes irlandais de bonnes traductions nous permettent d’y voir un peu plus clair dans la religion gauloise. Nous pouvons affirmer aujourd’hui que la mythologie celtique n’a, en matière de symbolisme, de signification et de hauteur de vue, rien à envier à la mythologie classique. Il en ressort une certitude concernant les vastes connaissances et la sagesse primordiale des druides, qui ne trouvent de comparaison à leur hauteur que chez les Brahmanes de l’Inde.

Le mythe est une partie intégrante de la Tradition et de la Religion, il transmet et relie. D’une part il transmet un savoir et d’autre part il relie l’homme et les dieux. En définitive, le mythe est l’expression en termes finis d’une réalité infinie.

Voilà pourquoi, nous, (néo)druides (du moins pour les plus « sérieux »), nous travaillons, analysons et essayons de comprendre la mythologie celtique afin de retrouver son enseignement.


Etudier pour Comprendre et Comprendre pour Transmettre.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 16:21

witisa a écrit:
je pense, comme Adragante,
si il n y a plus de filiation, alors le drudisme n existerai plus,ni se site d ailleurs,ni aucune structure druidique; pourtant nous sommes dans le druidisme

Il faut faire la différence entre un jeu de rôle grandeur nature où on fait "comme si" pour s'amuser en instincts grégaires originaux (de moins en moins originaux d'ailleurs) et un véritable travail dur, ardu, difficile, qui est celui de la Tradition de tous les temps.
Si on ne voit pas la différence, basta, on continue de s'infantiliser...
Citation :
Vous me semblez trop attacher à la lettre a l'histoire a la transmission horizontal que faites vous du souffle de l'Awen ???
C'est quoi ? L'inspiration ? Le daïmon de Socrate ? L'imaginaire, la fantasy ?
Sans Guide, nous prenons une décharge d'adrénaline pour une illumination et nous bâtissons des "châteaux en Espagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 16:43

Auétos,
Citation :
La mythologie celtique émanant d’une civilisation qui s’étendit de la Mer du Nord à celle de Caspienne, elle ne nous est parvenue par le biais que d’un seul peuple, celui d’Irlande. Néanmoins, nous savons et pouvons affirmer que les Celtes dans leur ensemble partageaient la même religion.
Totalement inexact, il ne sait et ne peut affirmer rien du tout de cet ordre, ce qui s'est passé en Irlande est très spécifique et peu de choses déjà en Gaule y correspondent dans le domaine archéologique, alors la Caspienne !!!
Citation :
Les textes irlandais de bonnes traductions nous permettent d’y voir un peu plus clair dans la religion gauloise. Nous pouvons affirmer aujourd’hui que la mythologie celtique n’a, en matière de symbolisme, de signification et de hauteur de vue, rien à envier à la mythologie classique. Il en ressort une certitude concernant les vastes connaissances et la sagesse primordiale des druides, qui ne trouvent de comparaison à leur hauteur que chez les Brahmanes de l’Inde.
Non pas dans la religion gauloise mais irlandaise, les mythes sont souvent très différents. Quant à la "certitude de vastes connaissances comparables à celles des brahmanes" c'est bien gentil mais où sont les upanishad celtique ? Ah elles étaient justes orales, donc comme on n'en sait rien on va piquer à l'autre bout du monde pour boucher l'abîme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 17:46

Citation :
Totalement inexact

Pourquoi dis-tu cela ? Selon toi il y aurait eu plusieurs religions celtiques ? Plusieurs druidismes ?

Citation :
où sont les upanishad celtique ? Ah elles étaient justes orales, donc comme on n'en sait rien on va piquer à l'autre bout du monde pour boucher l'abîme...

C’est une très bonne idée ça !

Mais avant nous pouvons essayer, en étudiant les récits mythologiques mis à notre disposition, de retrouver l’enseignement qui en émane.

C’est un peu le but caché de ce forum

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 18:19

Auetos a écrit:
Citation :
Totalement inexact
Pourquoi dis-tu cela ? Selon toi il y aurait eu plusieurs religions celtiques ? Plusieurs druidismes ?
Les tribus celtiques n'ont jamais été fédérées, elles ignoraient elles-mêmes être "cousines" par un langage aproximativement commun.
Vu ta culture, je ne te l'apprends pas...
Que les druides antiques aient essayé de fédérer certaines tribus en Gaule, je ne le nie pas, mais elles ont échoué. Ce ne sont pas les romains qui ont conquis la Gaule mais des gaulois alliés aux romains. Un peuple uni n'aurait pu être vaincu.
Alors dans ces circonstances où chacun "jurait par le dieu de sa tribu" cela inaugure très mal un "pan-druidisme" de 'Irlande à la Caspienne".

Plusieurs druidismes ?
S'ils en arrivaient à en découdre par les armes, parfois, pour désigner leur Pen (tête) cela signale effectivement plusieurs écoles qui se battaient (déjà) pour une forme de pouvoir et cela est étranger à la Tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 19:22

Suibhne, j aimerai savoir pourquoi tout ce que je dis, tu le critique en voulant me blessé, c est lassant ; si toi tu penses faire un jeu de role en faisant du druidisme, libre à toi, c est ton choix, pas le mien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 20:49

Pour les tribus celtes, je suis d’accord avec toi, Suibhne ; elles n’ont jamais été unies de façon à créer une unité, bien que certaines d’entres elles se soient rassemblées en fédération mais tout en gardant leur propre liberté d’action.

Par contre concernant les druides, la plupart des auteurs anciens et modernes se plaisent à dire le contraire. Ils sont pratiquement tous d’accord sur ce point ; les druides étaient unis par la langue et la religion.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Ven 3 Mar 2006 - 21:49

Adragante a écrit:
Dire que la transmission de la filiation druidique est morte c'est ne pas voir la pertinence de la filiation intemporel et de la reliance a l'esprit des lieux (et des non lieux ) ou demeure vivante a jamais la présence de nos racines culturelles, c'est aussi nier la validité de la transmission de certaines connaissances druidique (même transformées car tout se transforme suivant les nécessitées de l'ici et maintenant) a d'autres mouvements au moyen age.
C'est ne pas voir clairement la pertinence actuelle des valeurs qui furent et sont toujours d'actualité et sont défendu par les druidisant...
Vous me semblez trop attacher à la lettre a l'histoire a la transmission horizontal que faites vous du souffle de l'Awen ???

Adragante, je veux bien que nous examinions tes thèses.

Explique moi donc comment fonctionne une "filiation intemporelle". Une filiation traditionnelle étant justement la transmission d'une doctrine à travers le temps, comment peut-on transmettre autrement que temporellement ?

Explique-moi comment une "présence de racines culturelles" "demeure à jamais dans l'esprit des lieux (et des non-lieux)". Une culture, une tradition, serait donc comme une sorte de fantôme qui se cacherait dans un arbre, un rocher ou une source ? Pas besoin d'enseignement, d'explication, d'orthodoxie doctrinale ? Allons dans une clairière et faisons confiance à notre intuition ? C'est bien ça ?

Oui, je suis d'accord, les valeurs de certains druidisants sont parfois intéressantes. Mais pas de tous, bien sûr : il y a des néo-druides racistes, nazis, intolérants, colériques, mégalomanes, sectaires. Ont-ils raison ? Sont-ils de vrais druides ? Sinon, qui décide de la validité de tel ou tel néo-druidisme ?

L'Awen, c'est quoi ? La liberté de prendre ses vessies pour des lanternes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 11:15

Une personne que ne se réfère que a son inspiration courre le risque certain de perdre le contact avec la réalité de notre incarnation et tisse sa réalité d’un voile d’illusion chatoyant.
Celle qui ne se réfère que à son savoir et a son étude livresque (historique, mythologique voire métaphysique) risque de passer a coté de l’essentiel qui selon moi est la qualité de notre présence en la vie (une et multiple) ainsi que la quête du sens et de la finalité de notre existence.
Je pense que ces approches sont toutes deux nécessaires et complémentaires, qu’elles s’équilibrent et que l’on ne peut s’épanouir harmonieusement que dans le point d’équilibre entre les apparents opposés…
En effet le lègue traditionnel de nos prédécesseurs proviens au départ du vécut et de l’expérience en la vie d’hommes et de femmes, il procède de leurs sensibilités et de leurs appréhension du monde et d’eux même, hors, il est très difficile de transmettre se type d’expériences via l’écrit qui souvent trahis l’esprit. DE plus il nous faut intégrer nos vérités par nous même si l’on veut les faire vraiment notre et l’on doit penser par nous même si l’on veut devenir mature spirituellement parlant…
La transmission traditionnelle est pour moi la première approche, La transmission intemporelle le deuxième, elle représente notre recherche personnelle intérieur transcendante et l’on ne peut être totalement sans marier harmonieusement ces deux approches afin d’être pleinement présent en la Vie…
En ne voyant dans l’inspiration que l’expression de folles pensée, en refusant de prendre pleinement en considération la valeur du concept du souffle de l’Awen vous restez dans une approche « duel » dont vous ne sortirez pas vainqueurs.
Certes l’excès (comme le manque) provoque les maladies et certains on bâtie des châteaux en Espagne.
Mais l’important est simple par nature et Loing de moi le désir de m’empêtrer dans des concepts intello-vaseux chimériques.
A chacun et chacune en son âme et conscience de réfléchir et de ressentir ce que signifie pour vous Etre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 11:18

Awen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 11:29

La parception a toujours quelque chose de lumineux, les mots rendent son expression brumeuse. C est pourquoi il est important en lisant les textes de ne pas se laisser prendre au piège des mots;
Si on recolte que des brides de savoir et d information venant de l exterieur qu on le confonde avec l Awen, on se trompe. Ce genre d apprentissage ne purifie pas notre esprit, mais l encrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 15:11

Adragante a écrit:
Une personne que ne se réfère que a son inspiration courre le risque certain de perdre le contact avec la réalité de notre incarnation et tisse sa réalité d’un voile d’illusion chatoyant.
Celle qui ne se réfère que à son savoir et a son étude livresque (historique, mythologique voire métaphysique) risque de passer a coté de l’essentiel qui selon moi est la qualité de notre présence en la vie (une et multiple) ainsi que la quête du sens et de la finalité de notre existence.
Je pense que ces approches sont toutes deux nécessaires et complémentaires, qu’elles s’équilibrent et que l’on ne peut s’épanouir harmonieusement que dans le point d’équilibre entre les apparents opposés…
Je t'entends bien Adragante, tout l'un ou tout l'autre n'est pas bon, il faut équilibrer en permanence la balance ou du moins tenter de le faire.
Mais comment reconnaître une intuition vraie d'un simple produit de l'imagination ? Tant que le mental n'est pas un peu "nettoyé" soit on traite ce genre "d'effet spirituel" comme une fantaisie, soit il est manipulé, transformé en un genre de "côté obscur".
Les énergies spirituelles sont très puissantes et peuvent détruire la raison. S'aventurer sans guide sûr en qui on a une totale confiance en ces parages et comme de faire une auto-analyse sans analyste, les H.P. sont pleins de gens qui ont voulu jouer de cette façon et sont devenus paranoïaques. On peut aussi citer un certain nombre de druides auto-proclamés d'ailleurs.
Le problème est qu'entre la raison qui est un produit de l'intelligence et la conscience il y a un "espèce de truc" qui manipule tout au profit de l'égo qui est centrifuge (disséminent, expansionniste, impérialiste), l'intelligence étant centripète, elle relie les choses tel Ogme le dieu lieur (voir mes posts sur les Gunas).

Ce qui est important dans ce que vous nommez "le souffle d'Awen" est de connaître sa source et le pourquoi de son existence. Nombreux sont ceux qui après un contact un peu trop fulgurant avec cette source se sont crus "arrivés" avant de dégringoler dans une dépression monumentale dont beaucoup ne se relèvent pas...
Les bâtisseurs ont pu élever très haut les dentelles de pierre de leur cathédrales parce que les fondations étaient impeccables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 17:19

Oui tu as parfaitement raison Suibhne si le mental n’est pas suffisamment purifié le contact avec l’Awen quelle que soit le non que l’on lui donne seras trahie, déformé, orienté par l’ego et peu même susciter des désordres psycho nerveux graves.
Cependant quand j’évoque le souffle de l’Awen je ne parle pas de révélations inspirées de pseudo secrets ou de mystères occultes ni de la vision de ce qui fut ou de ce qui seras ni d’aucunes autres projections des désirs plus ou moins fantasmatique de notre ego.
J’évoque plus simplement quel que chose de plus essentiel, la recherche intérieur de notre véritable nature,l'écoute de le "voie " de notre conscience, la dés-identification de l’illusion et l’épanouissement d’un état de conscience et d’union qui nous rend plus intensément présent en la Vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Sam 4 Mar 2006 - 17:36

Adragante a écrit:

J’évoque plus simplement quel que chose de plus essentiel, la recherche intérieur de notre véritable nature,l'écoute de le "voie " de notre conscience, la dés-identification de l’illusion et l’épanouissement d’un état de conscience et d’union qui nous rend plus intensément présent en la Vie…
Oui, le Grand Oeuvre des alchimistes médiévaux, un grand, long et lent travail où la patience, l'humilité et l'intention sont reines.
Un pas après un pas, s'ils sont assurés par les textes de la Tradition et la certitude personnelle que dans cet inconnu une marche se fera, alors le chemin est juste. Nous posons le pied sur ce qui ne semblait pas exister auparavant et nous ne tombons pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Lun 6 Mar 2006 - 15:37

j'ai retrouvé un texte qui certes n'est pas issu de la tradition celtique mais qui exprime assez bien ma vision de ce qu'est le souffle de "l'inspiration divine".

"L’expression de l’Être non manifesté dans une création manifestée a sa loi… La physique nucléaire nous apprend en effet qu’à chaque instant se manifestent des vibrations, des ondes énergétiques, dont l’origine se situe dans un vide, appelé vacuum physique. Ces vibrations sont créatrices de matière. Ainsi apparaissent d’abord des particules élémentaires, qui s’harmonisent et forment des atomes. Ceux-ci s’harmonisent à leur tour pour créer des molécules. S’harmonisant entre elles, celles-ci se manifestent par des structures de plus en plus complexes. Ainsi naissent nos cellules… La science nous apprend donc qu’en provenance d’un vide la vie se manifeste de façon continue par une expression harmonieuse d’énergie et de matière, de synthèse et de dissolution. La loi unique à l’origine de cette manifestation créative s’appelle harmonie.

Un vide est sans valeur, car absence de toute chose. Un vide qui contient la totalité du potentiel de la création est une merveille, qui dépasse tout entendement humain ! Pourtant, à ce vide là chaque être est uni, car chaque atome de son corps y trouve sa source. Ceci implique que chaque atome ou chaque cellule de notre corps est continuellement et spontanément à l’écoute d’une loi d’harmonie. Dans la prise de conscience d’une intégration individuelle dans cette loi absolue, qui constitue la cause même de notre existence, réside la finalité de notre vie : à l’exemple de la nature tout entière, transformer en harmonie les qualités qui, par une créativité harmonieuse, sont mises à notre disposition.

L’expression de l’harmonie dans nos pensées est appelée intelligence, la base de toute connaissance. L’harmonie dans nos sentiments, par laquelle s’exprime la bonté, est appelée amour. Tout savoir n’a de valeur que lorsqu’il sert. L’amour n’a de valeur que lorsqu’il se donne. L’harmonie des deux est nécessaire pour réaliser une action juste. Dans un repos, le silence du vide à l’intérieur de soi, chaque être peut recevoir une inspiration lui permettant d’exprimer harmonieusement intelligence et amour. C’est cette inspiration qui lui révèle son unité spirituelle dans l’Être absolu." (fragments d'une introduction a l'évangile selon thomas)
fraternelement adragante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
Suibhne



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Lun 6 Mar 2006 - 17:23

Belle citation !
Surtout que l'évangile de Thomas dépasse les clivages chrétien / pas chrétien, les triades sont souvent bien plus chrétiennes que cet évangile là où dans certains propos : Il a dit : "... ", l'on retrouve le Tao Te King et les Gîtas (entre autres)...
Une beauté parmi les textes traditionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Mer 10 Mai 2006 - 15:35

En guise de conclusion …

Citation :
LES DITES TRIADES

Méfie-toi des dites « Triades » que de soi-disant Sages nouveaux disent venir de Nous !

Si tu les regardes avec Respect dû aux Glyphes et par l’Intelligeation Divine, voire même, plus facile, par ton entendement du Sens des Mots : tu percevras en eux maintes absurdités et maintes gastements ; c’est pourquoi Je corrige leurs Mots EN PRENANT LEURS MOTS-MEME et dis :
- Unique Vérité il y a, et il saurait y en avoir plus : non née de Mère, non engendrée, non engendrante, non devenante, mais éternelle : omniprésente, totale, totalisante, sans commencement et sans fin ; et ainsi non nommable.
- De là, tu peux dire qu’il n’est qu’un seul DIEU, le Re-présentant sur Terre du Tout Unique et sans partage pour ton entière préhension : Il est l’Unique ! Mais c’est là « façon de parler » …
- De là, 2 Création qui font Trinaire avec Lui : la Terre et le Ciel, le Soleil et la Lune, le Vu et le Senti, le Secret et le Décrit, la Loi et le Lai, le Caché et le Connu, le Parler des peuples et les Paroles de Druide, les Etrangers et Nous, les Fils du Soleil et la Fille de la Lune, la Nuit et le Jour : et on les dit DIEUX, ces Energies binaires, ces Attributs pour ta com-préhension.
- De là 3 Créations : Mâle, Femelle et Authentique d’Origine ; Bien, Mal et Parfait ; ou alors : Point, Bâton et Cercle ; ou Force, Authentique-Sagesse et Science-Connaissance ; ou bien Nature, Dieux et Hommes ; Lumière, Beauté et Véridique ; le Bien, le Beau, le Bon ; le Dur, le Dru, le Dû.
- De là 4 Manifestances : qui toute existence concernent car Exister est manifester l’Unité-Principe Lumineux sous des Formes : Minérales, Végétales, Animales et Humaines ; Motions, Emotions, Immuable et Divin de l’Humain ; Solide, Liquide, Venteux et Feu de l’être.
- A chaque Emission : un Nom de Référence, que l’on dit Essentiel : Emanation du Principe de d’I-EUX de D’I-EU.

- La Vie est Action de DIEU : sa FORCE de Feu.
- L’Amour est Idée de DIEU : et Parfaite Lumière.
- La Vérité est parole de DIEU, Rayon de Chaleur : sans Deux, car DIEU seul est unifiant car Unicité ; en l’Unicité le Mal et le Bien perdent leurs préséances : le Froid et le Chaud, l’Humide et le Sec, l’Homme et la Femme, l’Eau et le Feu coïncident ; et le dehors avec le dedans ; et les formes de Matière et l’Idée-Source.

Ainsi : 3 Attributs de Dieu :
- Dieu est Vérité
- Dieu est Amour
- Dieu est Vie

Et non point plus grande part de chaque, mais totalité en-tièr-e, sans fur, sans part et sans mesure : car

Vérité est Amour,
Amour est Vie,
Tout est Tout.

Mais n’écoute pas ce mot AMOUR comme dans ces jours de Perdition de Vigilance certains transmetteurs aveugles et sourds le claironnent à-tort-et-travers, en fausseté de Sens et bredi-breda !
- En Vérité est : Construction, Destruction, Vérification, Rrctification.
En Construction est Destruction.
En Destruction est Construction.
En Vérification est Rectification.
En Rectification est Vérification.
En Amour sont de même.
En Vérité aussi.

Rien ne doit être, rien ne veut être, rien ne peut être ; TOUT EST TOUJOURS.
L’humain croit devoir, croit vouloir, croit pouvoir : alors que Tout est toujours comme il con-vient, car Dieu seul, la Source Lumière d’Origine, par les Dieux « peut » tout, « veut » tout, sait tout et ainsi Tout fait par Tout et par-tout.
Dieu n’a pas de dessein :
Il est éternel Présent.
Il est tout Connaissant, tout Puissant.
Il sait l’Utilité du Mal, l’Utilité du Bien, l’Utilité de Tout.

Les Assises de la Vie : ne pouvoir, devoir être autres ni conçues meilleures : ce sont les Dieux.
L’humain croit avoir des desseins, alors qu’il a des Dieux.
Il est agi, inspiré-pensé, créé par Eux.
L’humain se leurre quand il ne voit pas que 3 choses sont forcées d’être :
- Suprême Puissance,
- Suprême Intelligence,
- Suprême Estime de Dieu.

L’humain qui souffre se leurre : il croit pouvoir, vouloir, devoir, choisir.
L’humain qui se leurre peut continuer à se leurrer ou comprendre qu’il se leurre, suivant son Accès à l’Acceptance d’un autre Dieu que le Dieu-qui-Leurre.
Qui comprend qu’il se leurre, cesse de se leurrer pour beaucoup de Multitude des Dieux, la Fonction des Dieux, le Sens des Dieux.

J’ai dit !

Honneur aux Dieux ! Malédiction aux Mal-Veillants, aux Mal-querrants, aux Colporteurs d’inanités !

Extrait du Manuscrit des Paroles du Druide sans Nom et sans Visage

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Manu



Nombre de messages : 5
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Mar 20 Nov 2007 - 18:53

Bonsoir,

Une simple question : j'ai entendu dire que les triades étaient apocryphes. Qu'en est-il ? Merci de vos éclaircissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/manuphotoblog/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   Mer 21 Nov 2007 - 11:06

Oui et non …

Tout dépend à qui vous demandez. Certains groupes druidiques les considèrent « canoniques » alors que d’autres les trouvent non authentiques, douteuses voire suspectes et donc ne leur donnent aucune valeur. Ni traditionnelle, ni théologique.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trioedd Barddas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trioedd Barddas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trioedd Barddas
» Le Livre du Bardisme (extraits du Barddas)
» Book of Taliesin
» Barddas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: