forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:49

Citation :
"Bon paléographe, chartiste et juriste formé à l'examen des institutions sociales et politiques de la chrétienté médiévale, bon connaisseur des langues classiques, d'Arbois est devenu aussi un spécialiste des langues celtiques. Cette large formation lui a conféré, à l'époque, une grande supériorité sur la plupart de ses contemporains et son ouvrage était appelé à faire date. Il a servi de référence à tous ceux qui, de près ou de loin, ont eu besoin de se documenter sur le domaine celtique…
(…) Mais (…) homme du XIX° siècle dans tout son comportement et ses attitudes intellectuelles, d'Arbois était en efet armé pour tout, sauf pour l'étude religieuse et la traduction rigoureuse préparant le commentaire mythologique.. Or, à son époque, l'histoire de la religion celtique était dans la plus étroite dépendance des théories primitivistes, naturistes ou totémistes…
(…) Le jeu comparatif est faussé dès le départ par l'absence de méthode et le parti-pris absolu de la supériorité intellectuelle de Rome et de la Grèce.
(…) Les comparaisons avec Rome et la grèce ont le même défaut général : fondées sur des détails et non sur des ensembles, elles témoignent d'une méprise entière sur la différence radicale qui sépare la pensée rationaliste grecque de l'archaïsme irlandais." (Ch.-J. Guyonvarc'h, in Textes Mythologiques Irlandais, Rennes, 1980, p. 25*).


LE COURS DE LITTERATURE CELTIQUE

de H. d'Arbois de Jubainville

Paru en douze volumes entre 1883 et 1902 aux éditions Thorin et Fontemoing, Paris.

I. Introduction à l'étude de la littérature celtique, un volume, 1883
Trois chapitres consacrés respectivement aux bardes, aux druides et aux filid irlandais (voir sommaire détaillé plus bas)

II. Le cycle mythologique irlandais et la mythologie celtique, un volume, 1884
Quinze chapitres (voir sommaire détaillé plus bas)

III et IV. Les Mabinogion. Edition et traduction de Joseph Loth, deux volumes, 1889.
Réédité en 1913, revue et augmentée. (Réédition réimprimée chez Slakine, Genève, 1975)

V. L'épopée celtique en Irlande, un volume, 1892.
Rédigé avec la collaboration de Georges Dottin, Maurice Grammont, Louis Duvau et Ferdinand Lot. Trois parties et 17 chapitres (voir sommaire détaillé plus bas)

VI. La civilisation des Celtes et celle de l'épopée homérique, un volume, 1899
Cinq chapitres (voir sommaire détaillé plus bas)

VII et VIII. Etudes sur le droit celtique, deux volumes, 1895
Trois parties (voir sommaire détaillé plus bas)

IX-X-XI. La métrique galloise, par Joseph Loth, deux tomes en trois volumes, 1900-1901-1902
Tome I : Livre 1, La métrique galloise des XV°-XVI° siècles d'après les grammairiens ; livre 2, La métrique galloise depuis le XVI° siècle jusqu'à nos jours
Tome II : Livre 2, Cynghanedd, scansion, structure du vers et rythme ; livre 3, Sommaire de l'histoire de la métrique galloise, comparaison avec la métrique du breton armoricain, du cornique et de l'irlandais.

XII. Principaux auteurs de l'antiquité à consulter sur l'histoire des Celtes depuis les temps les plus anciens jusqu'au règne de Théodose Ier, un volume, 1902

En outre, d'Arbois est l'auteur d'un ouvrage intitulé La famille celtique, étude de droit comparé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:51

INTRODUCTION A L'ETUDE DE LA LITTERATURE CELTIQUE
COURS DE LITTERATURE CELTIQUE I


Henri d'Arbois de Jubainville
à télécharger sur le site de la Bibliothèque Nationale
http://gallica.bnf.fr/



TABLE DES MATIERES


LES CELTES ET LES LANGUES CELTIQUES

Leçon d'ouverture du
Cours de langue et littérature celtique
au collège de France (14 février 1882) (p. 1)

Chapitre préliminaire :
Littérature celtique, classes lettrées chez les Celtes (p. 41)

LIVRE PREMIER : LES BARDES

Chapitre premier. – Textes primitif sur les bardes (p. 51)
Chapitre II. – La lyre des bardes. La crotta (p. 55)
Chapitre III. – Les bardes sous l'empire romain (p. 60)
Chapitre IV. – Les bardes gallois, corniques et bretons (p. 62)
Chapitre V. – Les bardes d'Irlande (p. 70)

LIVRE II : LES DRUIDES

Chapitre premier. – Druides avant César (p. 83)
Chapitre II. – Druides de Gaule depuis César jusqu'à Pline l'Ancien (p. 92)
Chapitre III. – Druides de Gaule depuis Pline l'Ancien (p. 108)
Chapitre IV. – Origine du druidisme (p. 111)
Chapitre V. – Etymologie du mot druide (p. 117)
Chapitre VI. – Les druides irlandais (p. 129)
Chapitre VII. – Les druides sont devins (p. 131)
Chapitre VIII. – Les druides sont magiciens (p. 135)
Chapitre IX. – Les druides sont médecins (p. 140)
Chapitre X. – Les druides sont prêtres (p. 143)
Chapitre XI. – Les druides sont professeurs (p. 165)
Chapitre XII. – Honneurs rendus aux druides (p. 190)
Chapitre XIII. – Les druides n'écrivent pas de livres (p. 202)
Chapitre XIV. – Lieu d'origine du druidisme irlandais (p. 204)
Chapitre XV. – Les druides de Gaule et non ceux d'Irlande constituent une corporation judiciaire (p. 210)
Chapitre XVI. – Exemption du service militaire (p. 221)
Chapitre XVII. – Littérature druidique (p. 227)
Chapitre XVIII. – Les druides de Grande-Bretagne (p. 231)

LIVRE III : LES FILE

Chapitre premier. – Les file en Gaule (p. 241)
Chapitre II. – Les file d'Irlande considérés comme devins (p. 246)
Chapitre III. – Satires des file d'Irlande (p. 259)
Chapitre IV. – Sanction magique des sentences rendues par les file (p. 271)
Chapitre V. – Origine des file suivant les légendes irlandaises (p. 280)
Chapitre VI. – Les file juges dans la plus ancienne littérature épique et dans le droit le plus ancien de l'Irlande (p. 296)
Chapitre VII. – Les file sont conteurs d'histoires. De là, leur hiérarchie et leur rang dans la société (p. 319)
Chapitre VIII. – La littérature épique de l'Irlande, oeuvre des file (p. 349)
Chapitre IX. – Les écoles d'Irlande au sixième, au septième et au huitième siècle (p. 367)

Corrections et additions (p. 391)
Index alphabétique (p. 393)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:53

LE CYCLE MYTHOLOGIQUE IRLANDAIS
ET LA MYTHOLOGIE CELTIQUE


COURS DE LITTERATURE CELTIQUE II

H. d'Arbois de Jubainville

éd. Ernest Thorin, Paris, 1884
à télécharger sur le site de la Bibliothèque Nationale de France
http://gallica.bnf.fr

TABLE DES MATIERES



Préface (p. V)

Chapitre premier. – Notions générales (p. 1)
§ 1. Les catalogues de la littérature épique irlandaise
§ 2. Les cycles épiques irlandais
§ 3. De la place occupée par la littérature épique dans la vie des Irlandais aux premiers sicèles du moyen-âge
§ 4. Le cycle mythologique irlandais. Les races primitives dans la mythologie irlandaise et dans la mythologie grecque
§ 5. Le cycle mythologique irlandais (suite). Les inondations dans la mythologie irlandaise et dans la mythologie grecque
§ 6. Le cycle mythologique irlandais (suite). Les batailles entre les dieux dans la mythologie irlandaise, dans celles de la Grèce, de l'Inde et de l'Iran
§ 7. Le roi des morts et le séjour des morts dans la mythologie irlandaise, dans la mythologie grecque et dans celle des Véda
§ 8. Les sources de la mythologie irlandaises

Chapitre II. Emigration de Partholon (p. 24)
§ 1. La race de Partholon en Irlande. La race d'argent dans la mythologie d'Hésiode
§ 2. La doctrine celtique sur l'origine de l'homme
§ 3. La création du monde dans la mythologie celtique telle que nous l'a conservée la doctrine de Partholon
§ 4. Lutte de la race de Partholon contre les Fomôré
§ 5. Suite de la légende de Partholon. La première jalousie, le premier duel
§ 6. Fin de la race de Partholon
§ 7. La chronologie de la légende de Partholon

Chapitre III. – Emigration de Partholon (suite). Légende de Tuan mac Cairill (p. 45)
§ 1. Pourquoi la légende de Tûan mac Cairill a-t-elle été inventée ?
§ 2. Saint Finnên et Tûan mac Cairill
§ 3. Histoire primitive de l'Irlande suivant Tûan mac Cairill
§ 4. La légende de Tûan mac Cairill et la chronologie. Modifications dues à l'influence chrétienne
§ 5. La légende de Tûan mac Cairill, dans sa forme primitive, est d'origine païenne

Chapitre IV. – Cessair, doublet de Partholon ; Fintan, doublet de Tûan mac Cairill (p. 64)
§ 1. Comparaison de la légende de Partholon et de Tûan avec celle de Cessair et de Fintan
§ 2. Date où a été imaginée la légende de Cessair et de Fintan
§ 3. Cessair chez Girault de Cambrie et chez les savants irlandais du dix-septième siècle. Opinion de Thomas Moore
§ 4. Pourquoi et comment Cessair vint s'établir en Irlande
§ 5. Histoire de Cessair et de ses compagnons depuis leur arrivée en Irlande
§ 6. Les poèmes de Fintan
§ 7. Fintan : 1° au temps de la première bataille mythologique de Mag-Tured ; 2° sous le règne de Diarmait mac Cerbaill, sixième siècle de notre ère
§ 8. Les trois doublets de Fintan ; Saint Caillin, son élève : conclusion

Chapitre V. – Emigration de Némed et massacre de la Tour de Conann (p. 84)
§ 1. Origine de Némed. Son arrivée en Irlande
§ 2. Le règne de Némed en Irlande ; ses premières relations avec les Fomôré
§ 3. Ce que c'est que les Fomôré. Textes divers qui les concernent
§ 4. L'équivalent des Fomôré dans la mythologie grecque et dans la mythologie védique
§ 5. Combats de Némed contre les Fomôré
§ 6. Domination tyrannique des Fomôré sur la race de Némed. Le tribut d'enfants. Comparaison avec le Minotaure
§ 7. L'idole Cromm crûach ou Cenn crûach et les sacrifices d'enfants en Irlande. Les sacrifices humains en Gaule
§ 8. Tigernmas, doublet de Cromm crûach et dieu de la mort
§ 9. Le désastre de la tour de Conann d'après les documents irlandais
§ 10. Le désastre de la tour de Conann suivant Nennius. Comparaison avec la mythologie grecque

Chapitre VI. – Emigration des Fir-Bolg (p. 123)
§ 1. Les Fir-Bolg, les Fir-Domnann et les Galiôin dans la mythologie irlandaise
§ 2. Les Fir-Bolg, les Fir-Domnann et les Galiôin dans l'épopée héroïque irlandaise
§ 3. Association des Fomôré ou dieux de Domna, Dé Domnann, avec les Fir-Bolg, les Fir-Domnann et les Galiôin
§ 4. Etablissement des Fir-Bolg, des Fir-Domnann et des Galiôin en Irlande
§ 5. Origine des Fir-Bolg, des Fir-Domnann et des Galiôin. Doctrine primitive, doctrine du moyen âge
§ 6. Introduction de la chronologie dans cette légende. Liste des rois
§ 7. Tâltiu, reine des Fir-Bolg et mère nourricière de Lug, un des chefs des Tûatha Dé Danann. Assemblée annuelle de Tâltiu le jour de la fête de Lug ou Lugus

Chapitre VII. – Emigration des Tuatha Dé Danann. Première bataille de Mag-Tured (p. 140)
§ 1. Les Tuatha Dé Danann sont des dieux. Leur place dans le système théologique des Celtes
§ 2. Origine du nom des Tuatha Dé Danann. La déesse Brigit et ses fils, le dieu irlandais Brian et le chef gaulois Brennos
§ 3. La bataille de Mag-Tured est primitivement unique. Plus tard on distingue deux batailles de Mag-Tured
§ 4. Le dieu Nûadu Argetlâm
§ 5. Indication sur l'époque où a été composé le récit de la première bataille de Mag-Tured
§ 6. Pourquoi fut livrée la première bataille de Mag-Tured
§ 7. Récit de la première bataille de Mag-Tured. Résultat de cette bataille

Chapitre VIII. – Emigration des Tuatha Dé Danann (suite). Seconde bataille de Mag Tured (p. 167)
§ 1. Règne de Bress. Sa durée
§ 2. Règne de Bress. Avarice de ce prince
§ 3. Le filé Corpré. Fin du règne de Bress
§ 4. Guerre des Fomôré contre les Tuatha Dé Danann. Les guerriers fomôré Balar et Indech
§ 5. Arrivée de Lug chez les Tuatha Dé Danann à Tara
§ 6. Revue des gens de métier par Lug
§ 7. Seconde bataille de Mag-Tured. Fabrication des javelots
§ 8. L'espion Rûadan
§ 9. Seconde bataille de Mag-Tured (suite). Blessure d'Ogmé et de Nûadu
§ 10. Seconde bataille de Mag-Tured (suite). Mort de Balar. Défaite des Fomôré. L'épée de Téthra tombe entre les mains d'Ogmé
§ 11. La harpe de Dagdé
§ 12. Les Fomôré et Téthra dans l'île des Morts
§ 13. Le corbeau et la femme de Téthra

Chapitre IX. – La seconde bataille de Mag-Tured et la mythologie grecque (p. 197)
§ 1. Le Kronos grec et ses trois équivalents irlandais, Téthra, Bress, Balar
§ 2. Forme irlandaise de l'idée grecque de la race d'or. Tigernmas, doublet de Balar, de Bress et de Téthra
§ 3. Balar et le mythe d'Argos ou Argus. Lug et Hermès
§ 4. Io et Bûar-ainech. Balar et Poséidon
§ 5. Lug, meurtrier de Balar, et le héros grec Bellérophontès
§ 6. Lug et le héros grec Persée
§ 7. Le Balar populaire de l'Irlande. Balar et Acrisios. Ethné, fille de Balar, et Danaé, fille d'Acrisios. Les trois frères irlandais et le triple Géryon. Leur vache et le troupeau de Géryon ou de Cacus. Le fils de Gavida et Persée.
§ 8. Les trois ouvriers des Tuatha Dé Danann et les trois cyclopes de Zeus chez Hésiode

Chapitre X. – La race de Milé (p. 220)
§ 1. Les chefs des Tuatha Dé Danann changés au onzième siècle en hommes et en rois. Chronologie de Gilia Coemain et des Quatre Maîtres.
§ 2. Milé et Bilé, ancêtres de la race celtique
§ 3. La doctrine qui fait arriver les Irlandais d'Espagne et leur donne pour pays d'origine la Scythie et l'Egypte.
§ 4. Ith et la tour de Brégon
§ 5. L'Espagne et l'île de Bretagne confondues avec le pays des morts.
§ 6. Expédition d'Ith en Irlande
§ 7. La mythologie irlandaise et la mythologie grecque. Ith et Prométhée

Chapitre XI. – Conquête de l'Irlande par les fils de Milé (p. 241)
§ 1. Arrivée des fils de Milé en Irlande
§ 2. Premier poème d'Amairgen. Donctrine panthéiste qu'il exprime. Comparaison avec un pème gallois attribué à Taliesin et avec le système philosophique de Jean Scot dit Erigène
§ 3. Les deux autres poèmes d'Amairgen. Doctrine naturaliste qu'ils expriment
§ 4. Première invasion des fils de Milé en Irlande
§ 5. Jugement d'Amairgen
§ 6. Retraite des fils de Milé
§ 7. Seconde invasion des fils de Milé en Irlande. Ils font la conquête de cette île
§ 8. Comparaison entre les traditions irlandaises et les traditions gauloises
§ 9. Les Fir-Domnann, les Bretons et les Pictes en Irlande

Chapitre XII. – Les Tuatha Dé Danann, depuis la conquête de l'Irlande par les fils de Milé. Première partie. Le dieu suprême Dagdé (p. 266)
§ 1. Ce que devinrent les Tuatha Dé Danann après leur défaite par les fils de Milé. Le morceau intitulé "De la Conquête du Síd"
§ 2. Le dieu Dagdé. Sa puissance après la conquête de l'Irlande par les fils de Milé
§ 3. Le palais souterrain de Dagdé à Brug na Boinné ou Sid maic ind Oc. Oengus, fils de Dagdé. Rédaction païenne de la légende qui concerne Oengus et ce palais.
§ 4. Rédaction chrétienne de cette légende
§ 5. Les amours d'Oengus, fils de Dagdé
§ 6. L'évhémérisme en Irladne et à Rome. Dagdé ou "Bon dieu" en Irlande ; Bona dea, la "Bonne déesse", compagne de Faunus à Rome

Chapitre XIII. - Les Tuatha Dé Danann, depuis la conquête de l'Irlande par les fils de Milé. Deuxième partie. Les dieux Lug, Ogmé, Diancecht et Goibniu (p. 293)
§ 1. Lug joue dans la légende de Cûchulainn le même rôle que Zeus dans celle d'Héraclès
§ 2. La chasse aux oiseaux mystérieux
§ 3. Le palais enchanté. Naissance de Cûchulainn
§ 4. Le mortel Sualtam et le dieu Lug, tous deux père de Cûchulainn
§ 5. Lug et Conn Cétchathach, toi suprême d'Irlande au second siècle de notre ère.
§ 6. Lug était bien un dieu quoiqu'en aient dit plus tard les Irlandais chrétiens
§ 7. Ogmé ou Ogmios le champion
§ 8. Diancecht le médecin
§ 9. Goibniu le forgeron et son festin

Chapitre XIV. - Les Tuatha Dé Danann, depuis la conquête de l'Irlande par les fils de Milé. Troisième partie. Les dieux Mider et Manannan mac Lir (p. 311)
§ 1. Le dieu Mider. Etâin, sa femme, est enlevée par Oengus, puis naît une seconde fois et devient fille d'Etair
§ 2. Etâin est femme du roi suprême d'Irlande. Mider la courtise
§ 3. La partie d'échecs
§ 4. Mider fait de nouveau la cour à Etâin. Poème qu'il lui chante
§ 5. Mider enlève Etâine
§ 6. Manannan mac Lir et Bran fils de Febal
§ 7. Manannan mac Lir et le héros Cûchulainn
§ 8. Manannan mac Lir et Cormac fils d'Art. Première partie, Cormac échange contre une branche d'argent, sa femme, son fils et sa fille
§ 9. Manannan mac Lir et le roi Cormac fils d'Art. Deuxième partie. Cormac retrouve sa femme, son fils et sa fille
§ 10. Manannan mac Lir est père de Mongân, roi d'Ulster au commencement du sixième siècle de notre ère
§ 11. Mongân, fils d'un dieu, est un être merveilleux

Chapitre XV. – La croyance à l'immortalité de l'âme en Irlande et en Gaule (p. 344)
§ 1. L'immortalité de l'âme dans la légende de Mongân
§ 2. La race celtique a-t-elle cru à la métempsycose pythagoricienne ?
§ 3. Comparaison entre la doctrine de Pythagore et la doctrine celtique
§ 4. Le pays des morts. La mort était un voyage. Texte du quatrième siècle avant notre ère
§ 5. Certains héros sont allés faire la guerre au pays des morts et des dieux, tels sont : Cûchulainn, Loégaire Liban et Crimthann Nia Nair. Légende de Cûchulainn
§ 6. Légende de Loégairé Liban
§ 7. La descente de cheval dans la vieille légende de Loégairé Liban et dans la légende moderne d'Ossin
§ 8. Légende de Crimthann Nia Nair
§ 9. Différence entre Cûchulainn d'un côté, Loégairé Liban et Crimthann Nia Nair de l'autre

Chapitre XVI. – Conclusion
§ 1. D'une différence importante entre la mythologie celtique et la mythologie grecque
§ 2. La triade mythologique dans les Véda et en Grèce
§ 3. La triade en Irlande
§ 4. La triade en Gaule chez Lucain : Teutatès, Esus et Taranis ou Taranus
§ 5. Le dieu gaulois que les Romains ont appelé Mercure
§ 6. Le dieu cornu et le serpent mythique en Gaule
§ 7. Le dualisme celtique et le dualisme iranien
§ 8. Le naturalisme celtique

Corrections et additions
Index alphabétique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:54

L'EPOPEE CELTIQUE EN IRLANDE

COURS DE LITTERATURE CELTIQUE V


par H. d'Arbois de Jubainville,
avec la collaboration de Georges Dottin, Maurice Grammont, Louis Duvau et Ferdinand Lot

Paris, 1892


Table des matières

Premier partie. – Fragments du cycle d'Ulster, c'est-à-dire de la légende épique du roi Conchobar et du héros Setanta, surnommé le "dogue de Culann", en irlandais "Cu-Chulainn"
I. A. Naissance et règne de Conchobar – 1ère rédaction
B. Naissance de Conchobar – 2ème rédaction (traduction G. Dottin)
II. Conception de Cûchulain (traduction L. Duvau)
III. Comment le héros Cûchulainn fit sa cour à Emer
IV. Meurtre du fils unique d'Aiffé
V. Histoire du cochon de (Mesroïda) Mac Datho
VI. Festin de Bricriu
VII. Festin de Bricriu, exil des fils de Doël l'oublié (traduction Maurice Grammont)
VIII. Cûchulainn malade et alité, grande jalousie d'Emer (traduction G. Dottin)
IX. Exil des fils d'Usnech, autrement dit Meurtre des fils d'Usnech et de Derdriu
A. Première et deuxième partie d'après la première rédaction
B. Première partie d'après la troisième rédaction (traduction G. Dottin)
C. Seconde partie, d'après la deuxième rédaction (traduction G. Dottin)
D. Darthula, par Macpherson
E. Darthula, par Baour-Lormian
X. Les guerriers d'Ulster en mal d'enfant ou la neuvaine des Ulates
XI. Meurtre de Cûchulainn
A. Version irlandaise
B. La mort de Cuchullin, par Macpherson
XII. Meurtre de Conchobar

Deuxième partie. – Fragments du Cycle de Leinster, c'est-à-dire de la légende épique de Find, d'Ossin, fils de Finn, et d'Oscar, fils d'Ossin.
XIII. Cause de la bataille de Cnucha
XIV. Voyages de Condl le Bossu, fils de Cond Egal-à-Cent-Guerriers
XV. Mort d'Oscar, fils d'Ossin, et de Coirpré Lifechair, roi suprême d'Irlande

Troisième partie. – Fragments du cycle mythologique
XVI. Seconde bataille de Mag Tured ou Moytura
XVII. Voyage de Mael Duin (traduction Ferdinand Lot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:56

LA CIVILISATION DES CELTES
ET CELLE DE L'EPOPEE HOMERIQUE


COURS DE LITTERATURE CELTIQUE VI


par H. d'Arbois de Jubainville

éd. Fontemoing, 1899
à télécharger sur le site de la bibliothèque Nationale de France
http://gallica.bnf.fr


Table des matières :

Chapitre premier. – Observations préliminaires.
Le duel dans les batailles rangées. Le morceau du héros. Le chien de guerre. Le décapité survivant.

Chapitre II. – La société celtique et celle de l'épopée homérique
Les Aèdes grecs, les bardes. Les *ueleies, vates ou devins des Celtes, les devins des Grecs homériques. Le iéréus (en caractère grec dans le texte) grec et le druide. Organisation de la société grecque et de la société celtique, l'aristocratie, la bourgeoisie, le métier de soldat. La littérature chez les Grecs et chez les Celtes.

Chapitre III. La religion des Celtes et celle d'Homère
La magie. L'enseignement des druides. Le dieu suprême, l'anthropomorphisme, la taille des dieux, ils sont visibles ou invisibles à volonté. Les héros vainqueurs des dieux.Les dieux sous forme d'oiseaux. L'immortalité des dieux, leurs voyages, où habitent-ils ? Les Sid, l'Elysée celtique, les morts dans l'autre monde, les modes de sépulture. Les sacrifices humains. La droite et la gauche. Les bons nombres et les mauvais nombres.

Chapitre IV. – La famille homérique et la famille celtique.
La monogamie, les concubines, les bâtards, la polyandrie, l'inceste. L'achat de la femme vendue par son père, par son fils majeur au mari, âge de la majorité du fils. Cadeaux du fiancé, douaire, dot. Puissance paternelle, meurtre du père par le fils. Pudueur des femmes, les bains, le droit du seigneur, la virginité, les déesses vierges, les vierges de Sens.

Chapitre V. – La guerre
Le char. Les armes défensives : le bouclier, le casque, la cotte de maille. Les armes offensives : l'arc et la flèche, la pierre lancée par la main seule ou avec la fronde ; la lance ; l'épée, la massue. La chevelure, la braca, la tunique, le manteau du guerrier. L'usage de couper et d'emporter les têtes des ennemis tués. Le vocabulaire militaire et l'origine de l'armement celtique.

Corrections et additions
Table des mots grecs
Table alphabétique des matières
Table des noms propres de personnes et de dieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:57

ETUDES SUR LE DROIT CELTIQUE

COURS DE LITTERATURE CELTIQUE VII et VIII


par H. d'Arbois de Jubainville
deux volumes, Paris, 1895

Table des matières


Première partie. – Différences fondamentales entre le droit celtique et les doctrines juridiques modernes
I. L'Etat, comme les dieux, se désintéresse des relations qu'ont les familles entre elles. Rapport entre la constitution de la société et la notion de vie future.
II. Le serment par les forces de la nature
III. Le jugement de l'eau
IV. Le duel
V. La composition en général, principalement la composition pour meurtre

Deuxième partie. – Introduction au traité de la saisie mobilière privée dans le Senchus Môr.
I. Idée générale de la procédure irlandaise
II. Date de la rédaction du Senchus Môr.
III. Recherche de la manière dont a été composée la première section du traité de la saisie mobilière

Troisième partie. – Traduction et commentaire de la première section du traité de la saisie mobilière privée dans le Senchus Môr
I. Généralités
II. Saisie mobilière sans enlèvement immédiat et avec délais, tant après le commandement qu'après la signification de la saisie
III. Saisie mobilière avec enlèvement immédiat
IV. Recherche sur l'origine de deux expressions et d'une maxime concernant la saisie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:58

LA FAMILLE CELTIQUE

ETUDE DE DROIT COMPARE


Henri d'Arbois de Jubainville

éd. Librairie Emile Bouillon, Paris
disponible sur le site de la Bibliothèque Nationale de France
http://gallica.bnf.fr



Introduction (p. V)

LIVRE PREMIER. – Comment était composée la famille. – Responsabilité pour crime. – Législation des successions

Chapitre premier. – Les groupes dont était formée la famille irlandaise (p. 1)
Chapitre II. – Comparaison avec le droit gallois (p. 27)
Chapitre III. – La copropriété, base du droit successoral (p. 40)
Chapitre IV. – Des modes de dévolutions successorales dites gavel-kind, maineté, tanistry. L'indivision permanente entre les héritiers (p. 43)
Chapitre V. – La dot donnée par le père à la fille (p. 56)
Chapitre VI. – L'admission des filles à la succession paternelle (p. 63)
Chapitre VII. – Le fils de la fille, ou, en d'autres termes, le fils de la soeur, et la succession du grand-père maternel (p. 69)

LIVRE II. – Le mariage, les épouses légitimes, les concubines, les prostituées

Chapitre premier. – Il y a plus de femmes à marier que d'hommes. Deux solutions de la difficulté ; l'une de ces solutions est israélite et musulmane, l'autre babylonienne et occidentale (p. 91)
Chapitre II. – L'achat de la future épouse (p. 113)
Chapitre III. – Le Jus primae noctis (p. 125)
Chapitre IV. – Le douaire (p. 141)
Chapitre V. – L'épouse légitime et la concubine en Irlande, c'est-à-dire la cétmuntar ou cétmuinter et la ben for fer-tincur (p. 147)
Chapitre VI. – Le mari sur propriété de femme, for bantincur, et l'héritier du grand-père maternel (p. 163)
Chapitre VII. – Dernières espèces de concubines en Irlande (p. 167)
Chapitre VIII. – Supériorité de la femme légitime irlandaise sur la concubine quant au prix de l'honneur et quant au prix d'achat (p. 171)
Chapitre IX. Divorce par consentement mutuel (p. 179)
Chapitre X. – La prostituée (p. 181)
Appendice. – Les Celtes étaient-ils pédérastes ? (p. 187)

Errata
Index
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 54
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   Lun 16 Jan 2006 - 11:59

RESUME D'UN

COURS DE DROIT IRLANDAIS

PROFESSE AU COLLEGE DE FRANCE

par

H. d'Arbois de Jubainville

Ernest Thorin éditeur, Paris 1888
disponible du http://gallica.bnf.fr


Sommaire :

Premier volume (1889) :
I. Sources du droit celtique
II. Date du Senchus Môr
III. Divisions du Senchus Môr
IV. Chapitre 1er du Senchur Môr. Origine de la saisie mobilière. Combien d'espèces de saisie mobilière il faut distinguer
V. Chapitre II du Senchus Môr. Recueil de principes généraux applicables aux différentes espèces de saisie mobilière. Art. 4 à 6.

Deuxième volume (1890) :
Chapitre III du Senchus Môr (Art. 7 à 18 ).
Titre II. – Saisie avec un délai pendant lequel l'objet saisi reste entre les mains du défenseur :
Chapitre IV. Saisie avec délai d'un jour (Art. 19 et 20).

Troisième volume (1891)
Chapitre V. Saisie avec délai de deux jours (Art. 21 à 24)
Chapitre VI. Saisie avec délai de trois jours (Art. 25 à 27)

Quatrième volume (1892)
Chapitre VI. Saisie avec délai de trois jours (suite) (Art. 29 et 30)
Chapitre VII. Saisie avec délai de cinq jours (Art. 31 à 34)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oeuvre d'H. d'Arbois de Jubainville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeuvre autobio en relation avec la seconde guerre mondiale
» en troisième l'Histoire à travers une oeuvre de fiction
» oeuvre fantastique en 4e
» Quelle oeuvre en relation avec le moyen âge
» Une oeuvre théâtrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Bibliothèque-
Sauter vers: