forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... C'est quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 14:26

On connaît, principalement grâce aux travaux de Chr.-J. Guyonvarc'h et F. Le Roux, les multiples fonctions de la classe druidique dans la société celtique traditionnelle. Celle-ci s'est effondrée en plusieurs temps selon les régions, et les druides sont devenus, parfois, des sorciers et guérisseurs ruraux, des poètes de cour, ou... des abbés et des moines chrétiens.
Aujourd'hui, comment concevez-vous le fait d' "être" druide, ou de revendiquer ce titre ?
Y a-t-il une fonction sociale attachée à ce titre ? Laquelle ?
Ou bien est-ce une démarche purement individuelle, intérieure, spirituelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 14:34

pour moi c est une recherche spirituelle avant tout, le fait que je soigne de differente façon, correspond à la voie que j ai choisi(ovate) et les sevice: je suis au service de tous et de toutes choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 15:06

Citation :
Aujourd'hui, comment concevez-vous le fait d' "être" druide, ou de revendiquer ce titre ?

De nos jours bien peu de groupes druidiques se conforment aux dires de la tradition. La plupart des néo-druides de collèges se prétendant druidiques, par paresse sans doute et par ignorance à n’en pas douter préfèrent, au long et fastidieux enseignement, dire que le Druidisme se sent, se ressent mais ne s’apprend pas, ou encore s’autoproclament druide après avoir endossé une tunique blanche ou lu quelques lignes trouvées dans d’obscures bouquins traitant plus ou moins du sujet… Quelle bêtise !

Aujourd’hui il est plus facile de se dire druide que d’être un véritable druide avec toutes les contraintes que cela implique.

De nôtre côté, nous, membre de la Celtiacon Certocredaron Credima, bien que nous utilisons le terme de « druuis » pour les membres de notre A.D.C., nous sommes conscient de n’être que des témoins encore bien ignorants et très insuffisants. En effet, il ne nous semble pas possible de prétendre à l’intégralité du sacerdoce ; tout au plus ne sommes-nous que des sortes de « catéchistes »… Et pourtant, les prétentieux et ignorants bluffeurs, les joyeux ou tristes bougres qui, à notre époque, se targuent d’êtres des « druides » sont nombreux, s’inventent chacun leur « philosophie » personnelle des Celtes, au meilleur goût du jour. Ils oublient que le Druidisme est atemporel et ne doit pas tenir compte des aléas du moment, des manies de l’époque, des stéréotypes sociaux et politiques, etc.

Il faudra bien que ceux qui se sentent véridiquement concernés par notre spiritualité prennent conscience qu’il y a des critères, exigeants et incontournables, qui déterminent ce qu’est un druide.


Premier critère :

Une solide érudition. Il a fallu et faut toujours de nombreuses années d’étude de la Tradition pour accéder au druidicat. Comment – et pourquoi – peut-on s’autoproclamer sage, druide, parfois haut ou archi-druide, avant même de s’être mis au travail… Avant d’avoir passé des dizaines d’années à apprendre et méditer ? C’est, en fait, accorder bien peu d’ampleur et de valeur à une Tradition qui est pourtant immensément riche, et magnifiquement sophistiqué et fastueuse.

On ne devient pas druide par le simple effet d’une initiation magique ; les récits mythologiques précisent bien que le druide ignorant à côté du roi menteur, du guerrier lâche, du producteur se mêlant de guerre ou de politique, représente le manquement majeur au bon ordre, à la fonction sociale de l’individu.

Ne peut prétendre au druidicat que celui qui maîtrise, la connaissance évidemment, mais aussi la spiritualité qui en découle, et enfin son propre tempérament (véracité, sérénité, capacité opiniâtre d’étude).


Second critère :

Une des bases de la formation du druide ; l’apprentissage puis la maîtrise du celtique commun ou vieux-celtique, langue sacrée et liturgique de notre spiritualité, langue de nos dieux : parfaite, intangible, éternellement jeune. Et ce, pour les mêmes raisons qu’un brahmane se doit de connaître le sanskrit, un rabbin l’hébreux, un mollah l’arabe, un curé le latin, etc.


Troisième critère :

Celui-ci découle des deux autres ; il s’agit de la maîtrise des rituels. Les druides antiques ne lisaient pas, n’ânonnaient pas les rituels. Car un rituel doit, pour vivre, être récité, appris par cœur, déclamé impeccablement dans la langue sacrée, et assorti de gestes et de divines sonorités musicales.

Les Brahmanes vont même beaucoup plus loin, puisque les meilleurs d’entre eux passent des années à apprendre à prononcer correctement chaque mot sanskrit de toutes les liturgies : sans la bonne, belle et juste vibration, il y a négligence coupable, lèse-majesté et les dieux se vexent. Dans la plupart des religions il y a obligation pour le prêtre, c’est-à-dire l’intercesseur, de s’adresser aux dieux dans un langage « codé », « convenu », rituel ; ce qui signifie que le discours se doit d’être préparé, peaufiné, équilibré, harmonisé et si possible, immuable. C’est bien le moins que l’on doive à la divinité ! Donc, pas d’improvisation, d’amateurisme… même brillant.


Quatrième critère :

Porte sur la constatation qu’il n’y aura pas de vrai sacerdoce celtique tant que ceux qui y prétendent ne relèveront pas d’une filiation incontestable. Seule, en tant que religion indo-européenne rescapée, l’Hindouisme est encore en mesure de conférer cette légitimité.

Honnis soient les prétendus druides se disant détenteur de la Tradition par l’intermédiaire d’une quelconque église chrétienne et les non moins farfelus descendant, en ligne direct et ininterrompu, de l’Atlantide et de Mû. Il n’y a là que fantaisie et contresens.

En tout cas, s’il y a bien un Druidisme sans qu’il y ait – et c’est la Sainte Vérité qui oblige à le dire – de druides valables pour l’instant, il y a pourtant des étudiants discrets, consciencieux et tenace de la Tradition ancestrale, malgré les tourmentes occasionnés par les nombreux néo-druides.

En résumé être druide aujourd’hui, se n’est pas se prétendre druide, mais se faire reconnaître druide par ses gestes, signes, paroles et solide sapience.

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Mar 17 Jan 2006 - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 15:20

il n y a nul reconnaissance, on est ce que l on est de tout temps et de toute eternité
mais je suis d accord sur le fait que plus grand monde veut travailler,ils preferent le pre maché; je perd beaucoup de marcassin, car des que je parle de travail, ils partent en courrant, cela me desespere de voir cette mentalité, je pense à ce qui ne sera pas transmis, c est ainsi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 15:52

AnaLama a écrit:
il n y a nul reconnaissance, on est ce que l on est de tout temps et de toute eternité
mais je suis d accord sur le fait que plus grand monde veut travailler,ils preferent le pre maché; je perd beaucoup de marcassin, car des que je parle de travail, ils partent en courrant, cela me desespere de voir cette mentalité, je pense à ce qui ne sera pas transmis, c est ainsi
Pouvez-vous nous informer de votre éventuelle filiation, si vous en revendiquez une ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 16 Jan 2006 - 16:08

je ne suis pas tres calée la dedans, mais je sais que la FUD est une tres vieille siscion du CDG à l epoque de paul Bouchet,et qu il y a eu un fort d esaccord avec lui, et qu une bonne parti c est separé et a crée la fraternité universelle druidique, je vous donne les noms des passés grand druide ou grand druidesse que j ai

AB GWENC'HLAN:/I\
BOD KOAD/I\
PLAC'H DOUE/I\
VIVIANE /I\
CERYGWEN /I\
DANA/I\ ACTUELLEMENT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: C'est quoi ?   Mar 17 Jan 2006 - 10:31

Fergus a écrit:
Y a-t-il une fonction sociale attachée à ce titre ? Laquelle ?
Ou bien est-ce une démarche purement individuelle, intérieure, spirituelle ?

Pour répondre à la question je vais citer un passage trouvé sur le site de LAPF

Citation :
Il s'avère qu'aujourd'hui l'issue de ces évolutions nous présente deux types d'approche du Druidisme. Le Druidisme que l'on eut appeler Sacerdotal, c'est-à-dire des groupes très hiérarchisés, structurés, aux règles strictes et souvent issus des Gorsedd galloises et bretonnes et un Druidisme plus axé sur le travail spirituel, le travail personnel, la quête, la reliance à la nature, comme l'OBOD, le BDO, l'ordre de l'If, l'Odet etc.

Ainsi le Druidisme, si il est l'héritage des Celtes, est aussi une pratique spirituelle que chacun peut mettre en pratique où que ce soit, en liaison (re-lier) avec la Terre Mère, les ancêtres, le ciel et l'Ici et Maintenant.

Bien que je m'adonne aussi au travail spirituel, je me reconnais plus volontier dans le premier type d'approche du Druidisme. Peut-être est-ce dû à ma filiation ? ...

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Mar 17 Jan 2006 - 11:15

en fait la FUD est tres hierachisés:marcassins, disciple barde et ovate, barde et ovate,chez nous barde et ovate sont 2 voies paralléles egales, eubage et enfin druide ,puis le conseil des druides nomme, le grand druide(pour 9 ans) le pendragon etc...à partir de barde et d ovate nous sommes pretre et pretresse, je vois mal des pretres et pretresses sans travail spirituel; chez nous nous n avons pas les initiations par l ancienneté, mais par le travail est la comprehention. A quoi sert un symbole si il n y a pas la comprehension spirituelle derriere?mimer un rituel sans la Connaissance spirituelle de se rituel , ne sert pas à grand chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Dim 29 Jan 2006 - 11:42

En bref, malgré qu’il ne soit plus médecin bien qu’il y ait des médecins, druide ; qu’il ne soit plus juriste bien qu’il y ait des juristes, druide ; qu’il ne soit plus astronome bien qu’il y ait des astrophysiciens, druide ; le (néo)druide ce doit d’être le gardien de la tradition celtique, l’intercesseur entre les dieux et les hommes et un guide spirituel.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 30 Jan 2006 - 10:46

Bonjour à tous(je suis nouveau sur ce forum)

Les Druides antiques avaient des nombreuses fonctions sociales au sein de la société celtique. Aujourd’hui le monde nous présente un autre visage mais demeure l’Esprit druidique porteur de valeurs et d’une métaphysique qui sont toujours d’actualité.
Ce sont ces valeurs dont les successeurs des Druides antiques sont toujours les gardiens…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Ven 3 Fév 2006 - 10:58

Je suis tout à fait d’accord avec vous et, à ce titre, je pense que nous, (néo)druides, à la manière des dignitaires des autres religions nous devons prendre position sur les grandes questions qui bouleversent notre société.

Voilà pourquoi, il y a quelque temps j’ai envoyé un sujet sur l’euthanasie...

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Ven 3 Fév 2006 - 20:28

Auetos a écrit:
En tout cas, s’il y a bien un Druidisme sans qu’il y ait – et c’est la Sainte Vérité qui oblige à le dire – de druides valables pour l’instant, il y a pourtant des étudiants discrets, consciencieux et tenace de la Tradition ancestrale, malgré les tourmentes occasionnés par les nombreux néo-druides.

En résumé être druide aujourd’hui, se n’est pas se prétendre druide, mais se faire reconnaître druide par ses gestes, signes, paroles et solide sapience.

je m'incline tes mots sont JUSTE !
Eleiran
Revenir en haut Aller en bas
Sonniios

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : Tolosa
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Jeu 12 Nov 2009 - 0:19

Quelqu'un m'a demandé récemment comment devenir druide aujourd'hui;
J'ai esquissé une réponse , voici une petite réflexion personnelle qui ne reflète que mon avis.

Ce texte est bien sûr ouvert à toute critique ou réflexion complémentaire , n'hésitez pas à intervenir Very Happy

"Pour devenir druide aujourd'hui , il suffit de le vouloir et d'avoir tout le sérieux , la réflexion et le travail nécessaire pour suivre cette voie.

Autrefois , les enfants étaient choisis à l'âge de 8 ans pour être Druide , ils suivaient pendant 20 ans un enseignement des anciens Druides et à partir de l'âge de 28 ans , ils pouvaient devenir enseignants à leur tour.
Mais dès l'instant où ils étaient choisis pour être druides , ils devenaient Druides. Un apprenti Druide , encore enfant sans expérience , sans sagesse et avec un savoir incomplet , mais un Druide à part entière.

Car le mot druide désigne la totalité de la caste religieuse des celtes , du jeune élève au plus vieux maître.
Oubliez également le schéma Barde - Ovate - Druide ,selon lequel il faut choisir d'être Barde ou Ovate , et qu'ensuite on devient Druide.
Ce schéma est faux , les bardes sont des Druides , les Ovates sont des Druides , et les Fiannans , cet ordre de guerriers légendaires étaient aussi des Druides.

A travers la question du "devenir druide" se pose toutes les questions concernant la survivance du druidisme , et la légitimité des groupes actuels.

Aujourd'hui au XXIème , qui peut se lever et dire à quelqu'un "Voila je te fais druide" ?
Personne n'a cette autorité , le culte Druidique est en pleine renaissance et il renaitra de l'esprit de ceux qui se lèverons pour prier les anciens dieux celtes.

La seule chose que nous pouvons faire c'est de tout mettre en œuvre pour faire ressurgir cette religion.
D'avoir tout le travail nécessaire , avec tout le sérieux requis , pour être digne de cette charge envers les Dieux.
Pas besoin de se réclamer du titre de Druide , de s'enorgueillir et d'en faire étalage.

Soyons des Ovates , soyons des Bardes , soyons des Guerriers , et au plus profond de nous , soyons des Druides."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Ven 4 Déc 2009 - 0:12

Bonsoir,

Sonniios a écrit:

Aujourd'hui au XXIème , qui peut se lever et dire à quelqu'un "Voila je te fais druide" ?
Personne n'a cette autorité
Permets-moi, Sonniios, de ne pas être d'accord avec toi. Dans ma déjà relative longue vie passée auprès des Druides (plus de trente ans), j'en ai connu, peu, mais quelques-uns quand même qui avaient (ont encore) cette autorité et cette aptitude. Et n'ayant pas fréquenté tous les collèges, je suppose qu'il en existe quelques autres ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonniios

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : Tolosa
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Dim 6 Déc 2009 - 15:49

skindianat a écrit:

Permets-moi, Sonniios, de ne pas être d'accord avec toi.
Je t'en prie, mais d'abord soyons sûrs de nous comprendre.

Ne connaissant pas ces personnes, je ne me permettrais pas de les juger en elles-mêmes.
Ces Druides ont tout à fait le droit de nommer une personne digne d'être Druide de leur école, mais personne ne peut prétendre à l'exclusivité de la nomination des Druides.
C'est en terme d'exclusivité et d'universalité que s'entendait ma remarque. Smile
Difficile de juger quel groupe est plus légitime qu'un autre ou quelle personne l'est plus qu'une autre.
Bien des différences nous caractérisent encore, comme elles caractérisaient surement les Druides des différentes provinces.

Une personne digne de cette charge doit s'en montrer digne devant les hommes et devant les Dieux. Nul homme par sa simple parole n'a ce pouvoir, à chacun de démontrer sa valeur sans s'appuyer sur une quelconque école ou lignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Dim 6 Déc 2009 - 17:32

Sonniios a écrit:
… à chacun de démontrer sa valeur sans s'appuyer sur une quelconque école ou lignée.

Là, c’est moi qui ne suis pas d’accord avec vous…
 
Ce genre d’argument est, je pense, la porte ouverte à toutes sortes de dérives… chacun peu se prétendre « druide », sans pour autant en avoir fait la démarche, c’est-à-dire, s’être mis au travail et avoir reçu une initiation.
 
Cela n’est pas une bonne solution.
Je reste persuadé que pour prétendre au titre de druide il nous faut être initié par un collège pouvant prouver sa filiation. Ce système, peut-être élitiste, permet de se protéger des charlatans.
 
Je suis sur que vous êtes une personne honnête et qui plus est travailleuse, studieuse et instruite mais, bien malheureusement, et je dis cela sans vouloir vous offenser, si vous n’avez pas été initié via un collège, je crains fort que votre titre de druide ne soit caduque face à vos détracteurs.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonniios

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 31
Localisation : Tolosa
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Dim 6 Déc 2009 - 23:09

Auetos a écrit:
et je dis cela sans vouloir vous offenser
Nulle offense, je respecte tous les avis, surtout ceux des druides de longue date.

Ce système a ses avantages et ses faiblesses, oui à l'élitisme mais non au corporatisme. Mais c'est celui en place et il semble fonctionner sans trop de problèmes, peut-être est il prématuré, dans mon cas, de s'en éloigner. Very Happy

Bon, il semble qu'il ne me reste plus qu'a trouver un groupe, et à continuer de travailler. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 410
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Mar 8 Déc 2009 - 19:28

Ce sont des questions fondamentales qui se posent là. Avec des réponses toutes aussi fondamentales.
A tel point que j'ai quelques difficultés à y répondre

Faire simple

Pourquoi ce titre de Druide ? Pour moi ? Parce que des personnes qui ont été reconnues comme Druides, m'ont accordé ce titre de Druide. Mais aussi parce qu'au quotidien , ceux de mon clan , de ma tribu me reconnaissent ce titre.

Il y a donc le statut, accordé par la tradition, l'usage, et la fonction évaluée et "sanctionnée"

Le statut accordé par la tradition .

Simple..

Cela passe par la filiation ou les filiations. Je suis fils de, petit fils de etc etc..
Mais que suppose cette filiation ?
Traditionnellement , il faut que la transmission se fasse sous une forme traditionnelle , que le contenu soit traditionnel et la méthode de transmission traditionnelle.

Ce qui suppose beaucoup de choses

Parfois trop compliquées ou trop rigides et qu'il est plus simple de s'autoproclamer druide surtout si on se sent investit d'une mission dans ce sens.

Ce n'est pas une affirmation sournoise .

Entre le Druide autoproclamé qui sert sa tribu de façon honnête et vraie et le Druide avec diplômes et filiations qui se comporte comme un parfait goujat ?? Que dire ?

Reste acquis que le système traditionnel présente des avantages, il garantit en quelque sorte une qualité a minima.
" Label " ?

Cela étant, les systèmes traditionnels de transmission supposent souvent des contenus , et des clefs. Sans les clefs, difficile de garantir le sens, sauf pour ceux qui sont particulièrement doués.

Je pense que la réponse à ces questions n'est pas simple

Je vais faire un peu provoc

La plupart des gens cherchent une spiritualité qui s'adapte à leurs besoins, leurs habitudes, leurs postulats. Bref les confortent dans l'amour immense qu'ils se portent à eux même.
Ils vont donc chercher un groupe ou un Druide qui leur ressemble le plus.
Statistiquement il y aura une chance infime que ce contrat débouche sur une évolution de l'un ou de l'autre.

Tout aussi statistiquement il est inutile de dire quoique ce soit sur ce fait. Juste constater.

Que faire avec cela ? Vraie question. J'ai de semi réponses presque métaphysiques. Mais comme dirait un ami..Pas de gros mots.




Cela nous laisse face à de grandes questions .

J'en pose une supplémentaire.

Quelles sont les motivations de ceux qui nous reconnaissent comme Druides ?


Quels sont les indices qui pourraient nous laisser supposer qu'un dit Druide mérite ce titre ?

Avec mille nuances

L'érudition qui signe un travail formel ? Sans doute
Avec l'intelligence du sens qui va avec
Avec l'intelligence du coeur qui va avec

La filiation ? Sans doute
Avec la conscience aigüe de ce que veut dire être fils de
Avec le respect de ce qui nous constitue, beau ou laid

Le savoir être, ou plutôt l'expérience ? Sans doute
Un Druide qui serait Homme avec une expérience de vie
Est ce que cela exclus les Druides à peine sortis de l'adolescence ?
Je ne sais pas

Le savoir faire ? Sans doute
Le Druide doit être en capacité de mener un rituel, d'animer un bosquet, de collaborer, d'échanger avec ses pairs

L'éthique ?
Personne ne parle d'éthique. Dommage. Un Druide de l'éthique cela me semble bien. Rare mais bien


Et puis .. un Druide commerce avec les Dieux..Nous sommes là proches de l'impalpable, voir du délirant pour certains ..


J'aurais tendance à mettre ma confiance dans le fait que celui qui porte un habit qui n'est pas le sien ne retient pas l'attention des Dieux
Et donc s'agite vainement
Affirmation osée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Dim 13 Déc 2009 - 17:36

Bonjour,

Moi je m'interroge quand même un peu sur ce point ...

Ce que nous savons des druides et de leur religion figure dans les écrits soit des personnes qui sont responsables de leur disparition, soit d'auteurs Grecs. C'est bien ça ?
Il est dit aussi que certains bardes, pour sauver ce qu'il restait de cette tradition, ont volontairement "joué le jeu" pour intégrer l'église et laisser leurs propres traces écrites sur le druidisme à travers des mythes. J'ai lu cela dans un magazine d'étude druidique et il me semble que Jean Markale en parle aussi.
Donc aujourd'hui, à part cela et ce que les fouilles archéologiques apportent, on ne sait pas grand chose.

Au 18ème siècle en Angleterre, des personnes vont se baser sur les textes de l'antiquité, sur des découvertes archéologiques mais aussi sur leur propre interprétation de la chose pour créer des groupes néo-druidiques.
Quel était leur but à cet instant ? Créer quelque chose de nouveau ou bien prétendre faire renaitre le druidisme antique ?
Personnellement je suis assez partagé sur cette question ... Comment savoir d'ailleurs ?
Enfin quelles que soient leurs intentions, quelque chose de nouveau venait de naitre plus que quelque chose d'ancien venait de renaitre.

Qu'en pensez-vous ?

Ensuite, on peut se demander qui s'est proclamé druide le premier dans ces groupes et au nom de quoi, et à quoi, prétend il initier une autre personne ?
Est-ce que cette personne s'est auto-proclamée druide parce qu'elle venait d'inventer un nouveau mouvement spirituel en se basant sur une tradition ancestrale - et donc dans ce cas elle est maitre de sa création, elle prend le poste de "chef", elle la dirige et elle initie des gens à cette création (donc à sa propre vision des choses) - ?
Je dis inventer car même si le néo-druidisme prend racines dans les principes de bases du druidisme antique, il est aussi le résultat d'une interprétation contemporaine de la chose et à partir de cela, il ne peut être LE druidisme mais bien UN druidisme.
Donc que ce soit une seule personne qui se soit auto-proclamée druide ou un groupe de gens qui ont, ensemble, décidé qui serait druide ou non, lorsque l'on parle d'adhérer, d'être initié c'est à UN druidisme pensé et crée par une ou plusieurs personnes et non au druidisme véritable et absolu.

Le passé n'appartient à personne, la tradition en revanche se doit d'être honorée par son peuple car elle appartient à ce peuple.
Accepter d'être initié c'est dire "oui", c'est être d'accord avec la forme de druidisme que l'on nous propose, que certaines personnes nous proposent.
On a le droit de ne pas être en accord avec ce que nous proposent ces personnes. Mais encore faut-il savoir pourquoi, encore faut-il savoir de quoi on parle ...
Après, comment connaitre les intentions de ces mêmes personnes ? Veulent elles s'attribuer la tradition et la modeler à leur convenance dans le but donc de faire passer quelque chose de nouveau pour une véritable tradition ancestrale ou au contraire essayent elles d'être le plus proche possible de la réalité dans un but uniquement reconstructionniste ?
Comment le savoir ... Peut être en sachant vraiment de quoi on parle, en connaissant à fond son sujet.
Donc être initié demande de savoir vraiment ce que cela veut dire et de vraiment savoir à quoi sachant que le druidisme antique n'est plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 410
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 14 Déc 2009 - 13:33

Je te retournerais bien la question Ossian, qu'attends tu du druidisme et d'un Druide ?
J'entends pour toi , n'est ce pas . Pas dans l'absolu ?

Il semble acquis que les "écoles" druidiques diffèrent peu ou prou par leurs façons de faire. Pourtant elles ont les capacités s'entendre sur l'essentiel . Voir les tentatives en ce sens faites sur ce forum.

Et le druidisme "absolu "? Sous quelle forme pourrait il exister ? Comment le décrirais tu ?
Ne serait il pas inquiétant d'ailleurs d'avoir un "isme" se prétendant "absolu" ?

Peut on imaginer que :

Le druidisme serait fait d'Hommes qui se débrouillent au mieux pour cheminer sur une voie ? Un chemin balisé de symboles, de mythes, de rites, de postulats.

Et que le cheminement sur cette voie les amène ( peut être ? ) à la rencontre de Soi, d' eux mêmes ( en profondeur ) et de l'autre et du Monde et des Dieux.

Et de ceci, une fois une part de chemin accompli ( tout ou partie ? ), ceux qui ont quelque expérience puissent la transmettre aux autres ( partiellement )

Qu'ils seraient en capacité de transmettre ce qu'ils peuvent à qui veut entendre

Ce qui suppose naturellement une certaine motivation des deux cotés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 14 Déc 2009 - 16:24

Bonjour Eber,

Donc il pourrait être dit que certaines personnes ont trouvé, en analysant les textes et en travaillant sur eux mêmes, la clef qui ouvre une certaine porte qu'ils n'auraient pas eux-mêmes construit mais que les anciens druides déjà empruntaient.

Donc en quelque sorte, druidisme "contemporain" est fils de druidisme antique car l'un a indirectement initié l'autre.
* Ce que j'appelle Druidisme "absolue" (à ne pas prendre au 1er degrés) c'est ce sur quoi le druidisme contemporain repose, le druidisme antique donc.

Les clairières sont "reliées" entre elles par des principes fondamentaux communs et le reste est subjectif. C'est à chacun ensuite de trouver la clairière qui lui correspond le mieux et d'être initié (si il le souhaite). Ensuite l'initié pourra à son tour créer sa clairière où l'on retrouvera ces fameux principes de bases et le reste sera le fruit de son interprétation.
L'important est donc de maintenir en vie, à un état "neutre", ces principes de bases qui relient les clairières entre elles et qui font du druidisme ce qu'il doit être avant tout et non de transformer le druidisme à sa propre convenance dé générations en générations.
Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
bregwenn
Druide
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 14 Déc 2009 - 17:38

moi j'en dis qu'à part certaines maladresses, de langage et de jeunesse, la démarche intellectuelle que tu empruntes dans ton dernier post n'est pas trop mauvaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 410
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Lun 14 Déc 2009 - 18:10

Difficile exercice de style que tu proposes Ossian

Mon premier réflexe très lâche aurais été de ne pas répondre et de laisser aux autres le soin de le faire.

Mais bon . Je tente le coup


Citation :
certaines personnes ont trouvé, en analysant les textes et en travaillant sur eux mêmes, la clef qui ouvre une certaine porte

Sur cette partie là nous pouvons dire oui.

Je nuance cependant un peu la partie en "analysant les textes." Le druidisme ne se résume pas à un exercice d'érudition. Quoique cette dernière soit utile

Cette matière "littéraire" ne constituerait qu' une part des sources, une autre reposant sur le travail individuel et la troisième sur la transmission ou l'initiation.

En décortiquant la question "littéraire" j'y inclurais la littérature "celtique" classique constituante du mythe, mais aussi le folklore ( Van Gennep , Sébillot ..) et encore l'analyse comparée des mythes indo européens...



Citation :
qu'ils n'auraient pas eux-mêmes construit mais que les anciens druides déjà empruntaient.

J'ai du mal à comprendre ce que tu dis là . Si tu veux dire que le druidisme d'aujourd'hui est réputé construit sur le même fond que le druidisme antique , avec les nuances de forme liées à l'esprit du temps .... ?

Je dirais sans doute : "oui et dans le meilleur des cas."



Citation :
Les clairières sont "reliées" entre elles par des principes fondamentaux communs et le reste est subjectif.


Certaines clairières sont reliées entre elles par des chartes, des "credo" des postulats communs. D'autres sont reliées par une même filiation. D'autres ne sont pas reliées du tout malgré tout ceci. Que les clairières soient reliées ou non est avant tout une question d'Hommes et de politique. Nous sommes quelques uns sur ce forum à penser qu'il pourrait exister des collaborations formelles plus importantes entre clairières. Et nous oeuvrons à promouvoir cette idée, qui soulève encore beaucoup de réticences


Citation :
C'est à chacun ensuite de trouver la clairière qui lui correspond le mieux et d'être initié (si il le souhaite)

Oui à chacun de voir ce qui lui correspond le mieux. Avec en arrière plan l'idée que ce qui nous correspond le mieux n'est pas obligatoirement ce qui nous convient le mieux.

Et d'être initié s'il le souhaite et si ( aussi ! ) ceux qui sont sensés l'initier le souhaitent .


Citation :
Ensuite l'initié pourra à son tour créer sa clairière où l'on retrouvera ces fameux principes de bases et le reste sera le fruit de son interprétation.

Mouais. Je ne sais pas trop quoi dire mais cela me met un peu "mal à l'aise". Dans ce que tu dis on a l'impression que l'ensemble du système est destiné à s'autoentretenir ou à entretenir des plans de carrière individuels.. Au risque de paraître naïf ou mystique je pense qu'une clairière est une réponse aux besoins d'une collectivité ( tribu ? ) plus que la réponse aux besoins d'un individu.


Citation :
L'important est donc de maintenir en vie, à un état "neutre"
,


Le mot "neutre" me gène , je serais tenté de le traduire par "maintenir en vie l'esprit du druidisme ..Guère plus précis mais avec quelque chose de plus dynamique .

A ces nuances près .. Les choses peuvent être entendues ( par moi ) , étant acquis que nous ne pouvons pas préjuger de ce qui peut être entendu par les uns et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Adragante

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Haute loire
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Jeu 17 Déc 2009 - 16:47

L'important pour le Druide n'est pas la fonction sociale directement liée à son titre qu'il pourrai ou non exercée (a l'interieur de sa clairière).
Ce serai plutôt une démarche intérieur spirituelle liée à des valeurs commune puisée dans la tradition Celtique et que l'on souhaite partager avec ceux dont la sensibilité et proche.
Les traditions (toutes) devraient nous donner les outils et les clefs de compréhension de base favorisant notre propre épanouissement spirituel.
La tradition celtique doit donc être évolutive pour coller à l'ici et maintenant de nos vies en la Vie et n'a nul besoins de vouloir réactiver un Druidisme antique qui a vécu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/grandcceltique
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   Jeu 17 Déc 2009 - 18:58

Pourquoi pas, Adragante, mais alors, en quoi est-ce du druidisme ? Qu'est-ce qui définit le druidisme, pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... C'est quoi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
... C'est quoi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Code binaire : à quoi ça sert ?
» quoi faire avec des poivrons ?
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???
» L'imagination, c'est quoi ?
» Avec quoi fourrer une galette Vgl de sarrasin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Le (néo)Druide-
Sauter vers: