forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Recherche du dénominateur commun - 2eme partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Mer 22 Déc 2010 - 22:42

Pour ce texte, j'avoue m'être beaucoup inspiré de sources webesques, mais avec 39° de fièvre, j'avais vraiment du mal à me concentrer

Les sources

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848,
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862.
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions populaires, telles que
La buche de Noël
L'arbre de mai
Halloween...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Mer 22 Déc 2010 - 23:06

Suggestions :
Même si la notion d'oralité est abordée dans le préambule, on pourrait évoquer plus précisément l'héritage de la tradition orale.
Pour ne pas parler de la Bretagne, je peux citer la rencontre occasionnelle avec un paysan auvergnat, qui m'emmena voir une prairie dissimulant les vestiges de combats gallo/romains avec force détails (sans doute trop). Détails qu'il n'avait certainement pas appris à l'école. Je crois que c'est un critère à ne pas négliger, même s'il est sujet à caution.

Et aussi
- L'étude des traditions et textes d'origine védique.

- L'étude des religions de la terre des autres continents.

Ce ne sont que des suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 4:02

skindianat a écrit:
Suggestions :
Même si la notion d'oralité est abordée dans le préambule, on pourrait évoquer plus précisément l'héritage de la tradition orale.


Et aussi
- L'étude des traditions et textes d'origine védique.

- L'étude des religions de la terre des autres continents.

Ce ne sont que des suggestions.
Je dirai plus ,l'étude des textes védiques faisant parti de textes "originaux fondateurs" puisque les celtes ont fait plusieurs "va et vient " inde Europe , et en étude comparé , nous sommes assez marqué par eux . A mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 6:19

Je suisc assez d'accord pour les textes védiques, mais à l'exception des autres religions natives l'étude des autres religions n'est elle pas plus un des "rôles" et "intérêts" du Druide contemporain plutôt qu'une des "sources"? Qu'en pensent les autres?

Maintenant quant à souligner plus la notion d'oralité, et ce sans tourner à l'anecdote, pouvez vous proposer une moyure plus conforme à vos attentes cher Skindianat?

Donc...

Les sources

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

- Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions populaires, telles que
La buche de Noël
L'arbre de mai
Le feu de la Saint-Jean
Halloween...

- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses et plus particilièrement avec :
Les textes védiques
Les autres religions natives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 9:31

Je suis assez d'accord avec cette dernière proposition.

Nous avons toutefois pour habitude d'ajouter deux sources :
- la Nature, avec ses cycles et rythmes, ses lois, son organisation, ...
- les Sciences, y compris dans leur plus pure modernisme, en précisant que si nous nous inspirons fortement des découvertes des sciences fondamentales, nous ne partageons pas toujours les utilisations qui en sont faites.

Avec ces deux points, nous affirmons aussi des sources dans le présent, pour ne pas ancrer le savoir et plus largement la démarche des Druidisants dans le seul passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 9:42

Fred, je suis encore une fois d'accord avec toi, mais dans ce chapitre je ne traitais que de sources documentaires... Je ne pensais intégrer ces deux points que dans le chapitre des pratiques, ainsi que l'étude des autres religions comme suggéré par Skindianat, qu'en penses-tu?


Dernière édition par Myrddin-ar-Du le Jeu 23 Déc 2010 - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 9:45

Pour le Védisme, peut-on préciser que les racines sont communes, les structures et les panthéons sont semblables et que le Védisme (l’Hindouisme) et la religion celtique sont des systèmes de croyances très proches et, donc, comparables. Nous pouvons accentuer le fait en disant que la tradition indienne se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.

C’est du moins mon avis.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 10:03

Donc...

Les sources documentaires

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

- Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (buche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween... ) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...)

- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses et plus particulièrement avec les autres religions natives et en particulier les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes et sont des systèmes de croyances très proches, les structures et les panthéons sont semblables. Par ailleurs, la tradition indienne se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
uindobrennos
Druide
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 41
Localisation : PAYS TECTOSAGE
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 10:16

Je suis ok avec tout cela, il est difficile d'être exhaustif sur les sources... le livre de kells en est une aussi quand à l'art celtique (bien que les copistes...)
Je suis d'accord, ne negligeons pas l'oralité de la transmission de la tradition.
Quand à ce paysan auvergnat décrivant une prairie au combat gallo/romain, c'est marrant, car à coté de ma clairière, il y a une prairie qui se nomme "le champ du combat" et les anciens disent qu'ici, a eu lieu un combat sanglant entre gaulois et romains... je possède d'ailleur une énorme urne funéraire en pierre bleu octogonale sortant de cette prairie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 10:17

Au passage, dois-je rajouter le cycle arthurien? et les études modernes du style Guyonvarc'h - Leroux? et la mythologie française et indo européenne de Donteville?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 18:01

Pas de soucis pour mettre mes "propositions" ailleurs.

Pour les références, nous avons pris l'habitude de faire feu de tout bois, même du pire : il nous permet au moins de savoir pouquoi on n'est pas d'accord avec l'auteur ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 18:25

Oui mais l'idée là, est de savoir sur quoi nous sommes tous d'accord LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 410
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 19:22

Je suis pour le rajout du cycle Arthurien et de la mythologie française ( pour cette dernière avec quelque réserves, comme source "potentielle")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 19:33

Daccord pour les mythes Arthuriens, et pour les autres demandes...

Merci, Myrddin-ar-Du, pour ce travail pharaonique qui est autant difficile, de reliance, qu'ingrat Very Happy

Que les dieux et déesses, que toutes les croyances soient avec vous !!!

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 19:42

Donc nouvelle mouture

Les sources documentaires

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Dans le même ordre d'idée, on peut également citer des sources d'inspiration celtique telle que le cycle Arthurien largement modifiées ultérieurement par des thèmes chrétiens, courtois et chevaleresques.
L'ensemble de ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

- Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (buche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween... ) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...). Certains auteurs comme Henri Donteville les ont d'ailleurs largement décryptées.

- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses et plus particulièrement avec les autres religions natives et en particulier les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes et sont des systèmes de croyances très proches, les structures et les panthéons sont semblables. Par ailleurs, la tradition indienne se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 20:32

heu myrddin je dirais la tradition hindouiste pas indienne cela peut prêter à confusion Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 267
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 23 Déc 2010 - 23:21

D'accord avec l'entièreté de ce deuxième sujet pour le ppcd.


Avec néanmoins deux points que je désirerais soulever:

1°) Concernant la mention des oghams, pensez-vous qu'elle soit justifiée dans ce paragraphe et ce contexte ? Il ne me semble pas qu'on puisse dire que les oghams aient été utilisés afin de "transcrire" des textes ...
Eventuellement mentionner cette "écriture", mais en en signalant l'usage "réel" qui en était fait. Quoique je verrais plutôt cela dans un chapitre ultérieur, si nécessaire d'en parler au niveau ppcd de reconnaissance ...

Vos avis ???


2°)
Citation :
- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses et plus particulièrement avec les autres religions natives et en particulier les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes et sont des systèmes de croyances très proches, les structures et les panthéons sont semblables. Par ailleurs, la tradition indienne se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.

a) D'abord sur le plan textuel, évitons la redite du terme "particulier" dans la même phrase. Mais c'est un détail de "finition" ... Embarassed

b) Sans vouloir offenser Auetos et dénigrer son énorme travail de compilation des textes védiques, je pense qu'il faut être conscient que le celtisme / Druidisme est quand même assez différentié de l'hindouisme.
Je suis d'accord pour le terme "très proche" mais plus réticent sur celui de "semblable". Et je suis d'accord sur la finale.

En y incluant la remarque justifiée de Ana Lama, je soumettrais à votre sagacité la réécriture de ce paragraphe comme suit:

"- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses, plus particulièrement les autres religions natives et les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes, et des systèmes de croyances, des structures, et des panthéons très proches. Par ailleurs, la tradition hindouiste se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois."

Vos avis ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syd
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 58
Localisation : Berry
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Ven 24 Déc 2010 - 9:47

Je suis (du verbe suivre)...

Pour :

"Je suis pour le rajout du cycle Arthurien et de la mythologie française"

« Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (buche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween... ) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...) »

« Les études modernes du style Guyonvarc'h - Leroux et la mythologie française et indo européenne «

« l'hindouisme.
Je suis d'accord pour le terme "très proche" mais plus réticent sur celui de "semblable" »

et je rajouterai des…à la liste des archéologies …



Mais j’ai une question bête :
Ce texte, qui est de fait une sorte de définition du « druidisme », on en fait quoi après ?
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesyd.wordpress.com
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Ven 24 Déc 2010 - 11:55

Chère Syd...
Pour vous répondre, il est clair pour moi que nous devons nous retrouver en mai en vue d'un travail commun dans l'objectif d'une reconnaissance du Druidisme, qu'elle soit médiatique et/ou officielle. L'objectif de ce texte que je construit avec votre aide à tous depuis quelques temps déjà est de servir de consensus pour une déclaration d'intention à cette fin.

En complément, je vous donne les chapitres que nous avons traités et ceux qui restent à l'etre :
- Origines et positionnement
- Sources documentaires
- Croyances et pratiques
- Dérives potentielles
- Declaration d'intention

Si vous voyez d'autres chapitres nécessitant d'être abordés... Et bien, tout reste ouvert.

Par ailleurs et je vous prie de m'en excuser, étant dans la voiture en route pour Marseille, je n'afficherai les corrections apportées que dans le courant de l'apres midi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
uindobrennos
Druide
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 41
Localisation : PAYS TECTOSAGE
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Ven 24 Déc 2010 - 16:33

Je n'ai qu'une chose a dire................. OUI !!!!!!!! Là est le but !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Sam 25 Déc 2010 - 9:35

Donc à la lumière des remarques de Anam Cara, de Ana Lama et de Syd voici la nouvelle mouture...

Les sources documentaires

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique. Cependant ce type d'écriture était réservée au domaine du sacré, et seules des inscriptions funéraires nous sont parvenues.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Dans le même ordre d'idée, on peut également citer des sources d'inspiration celtique telle que le cycle Arthurien, largement modifiées ultérieurement par des thèmes chrétiens, courtois et chevaleresques.
L'ensemble de ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

- Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (buche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween... ) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...). Certains auteurs comme Henri Donteville les ont d'ailleurs largement décryptées.

- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses, plus particulièrement les autres religions natives et les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes, et des systèmes de croyances, des structures, et des panthéons très proches. Par ailleurs, la tradition hindouiste se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 30 Déc 2010 - 0:11

Celà avance bien, et me convient. ( quelques concessions sont obligées, n'est-ce pas, notamment concernant les sources moyenâgeuses)

J'évite pour ma part les affirmations lorsqu'elles définissent des pratiques vieilles de plus de 2000 ans. Je remplacerais donc "cependant" part "à notre connaissance" ou "nous pensons que".
C'est du pinaillage, je sais,

Cependant ce type d'écriture était réservée au domaine du sacré, et seules des inscriptions funéraires nous sont parvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   Jeu 30 Déc 2010 - 1:37

Pas d'objection skindianat, donc...

Les sources documentaires

Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé un système particulier de notation : l'écriture oghamique. A notre connaissance, ce type d'écriture était réservée au domaine du sacré, et seules des inscriptions funéraires nous sont parvenues.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- Les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
Diodore de Sicile (Bibliothèque historique)
Strabon (Géographie)
Pomponius Mela (De Chorographia)
Lucain (La Pharsale)
Pline l'Ancien (Histoire naturelle)
César (Commentaires sur la Guerre des Gaules)
Posidonios d'Apamée

- Les textes irlandais et gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtique transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne. De cette littérature, on peut citer entre autres :
Le Cath Maighe Tuireadh (Bataille de Mag Tured)
Le Tochmarc Etaine (Courtise d’Etain)
Le Táin Bó Cúailnge (Razzia des Vaches de Cooley)
Le Lebor Gabála Érenn (Livre des Conquêtes)
Les Mabinogion gallois
Dans le même ordre d'idée, on peut également citer des sources d'inspiration celtique telle que le cycle Arthurien, largement modifiées ultérieurement par des thèmes chrétiens, courtois et chevaleresques.
L'ensemble de ces textes constituent le corpus des récits légendaires et mythologiques celtes insulaires, les sources continentales ayant malheureusement été assez polluées par l’interpretatio romana.

- Les écrits du druidisme contemporain dont :
Les Iolo Manuscripts de Iolo Morganwg parus en 1848
Les Barddas de William Ab Ithel, parus en 1862
Le Barzaz Breizh de Théodore Hersart de La Villemarqué paru en 1839
La théologie qui est développée dans ces ouvrages s'inspire de sources diverses : folkloriques, bouddhistes et chrétiennes et demandent un décodage assez strict

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :
Les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne)
Des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup
La statuaire
Les restes calendaires comme ceux de Coligny

- Les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (buche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween... ) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...). Certains auteurs comme Henri Donteville les ont d'ailleurs largement décryptées.

- Les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses, plus particulièrement les autres religions natives et les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes, et des systèmes de croyances, des structures, et des panthéons très proches. Par ailleurs, la tradition hindouiste se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux gaulois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 2eme partie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du dénominateur commun - 2eme partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche du dénominateur commun - 2eme partie
» Recherche du dénominateur commun - 3ème partie
» Recherche du dénominateur commun – 1ere partie
» Affaire # X-S04-E09 Tunguska - 2eme partie
» Bébé de 3 mois s'agite beaucoup dans 2eme partie de nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: