forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Recherche du dénominateur commun - 3ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mar 28 Déc 2010 - 22:25

Bien pour cette troisième partie, je dois avouer que j'ai allègrement pillé les écrits d'Auetos, Anam Cara, Syd, Fred, Uindobrennos... et je dois en oublier. Cela dit ne s'agit-il pas d'un travail de synthèse? (Priez pour nous Smile )

La doctrine et les pratiques

Le druidisme est à la fois une religion, une philosophie et une tradition.

Sur le plan religieux, le druidisme étant non dogmatique, en fonction des groupements et des individus, il peut être envisagé comme un culte déiste, naturaliste, panthéiste, polythéiste, hénothéiste, animiste voire même teinté de shamanisme. La seule constante reconnue est qu’il s’agit d’un culte païen.

La base de la doctrine peut se résumer en quelques points :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est.
- Qu’il n’est accessible à notre raison humaine que par ses manifestations multiples.
- Que le macrocosme et le microcosme sont faits à l’image l’un de l’autre, sur trois plans : corporel et matériel, spirituel ou informel, animique et subtil.
- Que l’esprit de l’Homme, qu’on appelle Anamon, « âme », est immortel.
- Que l’Homme à pleine conscience du bon et du mauvais avec liberté du choix
- Que toute créature, après une ou plusieurs incarnations et / ou « séjours » en plusieurs « mondes », seront résorbés dans l’Ananmenon
- Que l’Homme tend à la perfection par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage et l’honneur.

Les symboles les plus utilisés et étudiés sont le triban, le triskell, la roue solaire (rouelle), la croix celtique, ainsi qu’un ensemble d’emblèmes animaux et végétaux.

Les rituels ou cérémonies pratiqués dans le cadre de la religion druidique sont :
- Les rites externes ou saisonniers : Samain ou Trinoxtion samoni en novembre, Imbolc ou Ambiuolcato en février, Beltaine ou Belotennia en mai et Lughnassad ou Luginaissatis en août, Diolcatoi en octobre, les célébrations des solstices et équinoxes et tous les cinq ans la Lugouos
- Les rites spécifiques au groupe : Passages de grade, initiations… pour ceux des membres se destinant à la prêtrise.
- Les rites familiaux, Nouubrita (reconnaissance), Anmenaxto (attribution du nom), Adrectintecto (entrée dans le clan), Toambiuedma (mariage) et Marutuons (funérailles)
- Les rites individuels comme la Comarca Beleni (rites des crépuscules), les prières aux dieux et la méditation.
- Des rites divers : Propitiatoires, d’harmonisation…

Les cérémonies collectives sont menées sur un lieu consacré (Néméton) par des prêtres (hommes et femmes) nommés Druides, mais aussi, selon leur spécialisation, Bardes, Vates, Gutuatres…

Sur le plan philosophique, le Druide se doit d’étudier le grand livre de la vie qu’est la Nature. Le druidisme est donc sur un plan matériel intimement lié aux concepts écologiques.
Par ailleurs, le Druide ancien était fondamentalement un érudit, pratiquant le droit, la médecine, l’enseignement, la poésie, la divination…
Le Druide contemporain se doit donc d’être un étudiant permanent, et se doit de se pencher sur les arts et les sciences anciens et modernes, ainsi que sur la pratique de techniques souvent qualifiées d’ésotériques. Le druidisme a souvent été qualifié d’ailleurs de voie de la connaissance.

Enfin, quant au volet de la tradition, si nous tenons compte du fait que cela désigne le fait de transmettre a travers l'histoire les codes culturels, la vision philosophique ou religieuse ainsi que tout concepts lié à une culture dans son ensemble, il est clair que le druidisme contemporain s’inscrit encore et toujours dans cette démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
uindobrennos
Druide
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 41
Localisation : PAYS TECTOSAGE
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mar 28 Déc 2010 - 23:01

Je dois avouer que je suis assez d'accord avec tout ce troisieme point, sauf :

Citation :
Que l’Homme à pleine conscience du bon et du mauvais avec liberté du choix
- Je ne crois pas ni au bien, ni au mal en tant que tel, ce ne sont que des "valeurs morales"... le fait de "faire" engendre forcement une conséquance qui ne peut (à mon sens) être défini de bien ou de mal... on ne peut faire pousser un poirier en semant des pépins de pommes... (ok, j'arrête...)

Citation :
- Les rites spécifiques au groupe : Passages de grade, initiations… pour ceux des membres se destinant à la prêtrise
- Je remplacerait juste à la prétrise par "au sacerdoce" par exemple (trop de connotations... ok, j'arrête...)

Citation :
Les cérémonies collectives sont menées sur un lieu consacré (Nemeton) par des prêtres...
- IDEM, mais peut être par "officiant"...

Sur tout le reste, même pas de critiques... (pffff), très bon boulot Myrddin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mar 28 Déc 2010 - 23:06

Que penserais tu alors de "L'humain est pleinement responsable de ses actes"
Pour le reste je change tout de suite

La doctrine et les pratiques

Le druidisme est à la fois une religion, une philosophie et une tradition.

Sur le plan religieux, le druidisme étant non dogmatique, en fonction des groupements et des individus, il peut être envisagé comme un culte déiste, naturaliste, panthéiste, polythéiste, hénothéiste, animiste voire même teinté de shamanisme. La seule constante reconnue est qu’il s’agit d’un culte païen.

La base de la doctrine peut se résumer en quelques points :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est.
- Qu’il n’est accessible à notre raison humaine que par ses manifestations multiples.
- Que le macrocosme et le microcosme sont faits à l’image l’un de l’autre, sur trois plans : corporel et matériel, spirituel ou informel, animique et subtil.
- Que l’esprit de l’Homme, qu’on appelle Anamon, « âme », est immortel.
- Que l’Homme à pleine conscience du bon et du mauvais avec liberté du choix
- Que toute créature, après une ou plusieurs incarnations et / ou « séjours » en plusieurs « mondes », seront résorbés dans l’Ananmenon
- Que l’Homme tend à la perfection par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage et l’honneur.

Les symboles les plus utilisés et étudiés sont le triban, le triskell, la roue solaire (rouelle), la croix celtique, ainsi qu’un ensemble d’emblèmes animaux et végétaux.

Les rituels ou cérémonies pratiqués dans le cadre de la religion druidique sont :
- Les rites externes ou saisonniers : Samain ou Trinoxtion samoni en novembre, Imbolc ou Ambiuolcato en février, Beltaine ou Belotennia en mai et Lughnassad ou Luginaissatis en août, Diolcatoi en octobre, les célébrations des solstices et équinoxes et tous les cinq ans la Lugouos
- Les rites spécifiques au groupe : Passages de grade, initiations… pour ceux des membres se destinant au sacerdoce.
- Les rites familiaux, Nouubrita (reconnaissance), Anmenaxto (attribution du nom), Adrectintecto (entrée dans le clan), Toambiuedma (mariage) et Marutuons (funérailles)
- Les rites individuels comme la Comarca Beleni (rites des crépuscules), les prières aux dieux et la méditation.
- Des rites divers : Propitiatoires, d’harmonisation…

Les cérémonies collectives sont menées sur un lieu consacré (Néméton) par des officiants (hommes et femmes) nommés Druides, mais aussi, selon leur spécialisation, Bardes, Vates, Gutuatres…

Sur le plan philosophique, le Druide se doit d’étudier le grand livre de la vie qu’est la Nature. Le druidisme est donc sur un plan matériel intimement lié aux concepts écologiques.
Par ailleurs, le Druide ancien était fondamentalement un érudit, pratiquant le droit, la médecine, l’enseignement, la poésie, la divination…
Le Druide contemporain se doit donc d’être un étudiant permanent, et se doit de se pencher sur les arts et les sciences anciens et modernes, ainsi que sur la pratique de techniques souvent qualifiées d’ésotériques. Le druidisme a souvent été qualifié d’ailleurs de voie de la connaissance.

Enfin, quant au volet de la tradition, si nous tenons compte du fait que cela désigne le fait de transmettre a travers l'histoire les codes culturels, la vision philosophique ou religieuse ainsi que tout concepts lié à une culture dans son ensemble, il est clair que le druidisme contemporain s’inscrit encore et toujours dans cette démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
uindobrennos
Druide
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 41
Localisation : PAYS TECTOSAGE
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mar 28 Déc 2010 - 23:14

Hum, cela ne change pas vraiment la forme et le sens de la phrase mais on va dire qu'en ce qui me concerne, je suis ok si on considère que "bien et mal" ne sont pas des entitées différenciées... je suis ok sur le reste du le dénominateur 3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mar 28 Déc 2010 - 23:17

Ou alors "Chaque humain a l'entière resposabilité du choix et de l'éthique de ses actes". Qu'en pensent les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Syd
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 58
Localisation : Berry
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 7:16

Bé moi je suis tout pareil, admirative du boulot ! bravo

et je ferais les remarques suivantes :

Citation :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est.
Je ne parle pas de ces choses là ... sauf sous le nom de Mère des Dieux ...

Citation :
- Que l’Homme à pleine conscience du bon et du mauvais avec liberté du choix
Je ne suis pas (verbe suivre) ce dualisme bien/mal - bon/mauvais,
mais suis (verbe être) tout à fait ok avec la notion de la responsabilité de chacun dans le choix de ses actes

Citation :
- Que toute créature, après une ou plusieurs incarnations et / ou « séjours » en plusieurs « mondes », seront résorbés dans l’Ananmenon
Je ne suis pas non plus (verbe suivre), jespère partir direct aux Iles des Femmes ....
en gros, je suis (suivre) Leroux dans ses thèses, je ne crois pas à la réincarnation, ni à des sejours, mais plutot des métamorphoses (métempsychoses) dont la dernière me portera par de l'Eau...

Ca c'est pour moi Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesyd.wordpress.com
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 8:24

Là on rentre dans les croyances de chacun
Responsabilité de chacun : oui
Officiant, je ne trouve pas que cela est un sens sacerdotal.
Et je crois à la réincarnation et etc.... (version Myrdyn), pour moi l'ile aux femmes n'est qu'un des lieux du Sid .
"Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est". oui

Bien sur c'est m'a façon de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 10:06

Je suis plutôt en phase avec ce qui est proposé.

Je cherche aussi depuis longtemps des termes qui nous fassent sortir du manichéisme, sans renier non plus l'existence des deux grandes polarités du monde. J'utilise alors plutôt le couple faste/néfaste en référence au calendrier de Coligny, voire harmonique/disharmonique.

Pour le reste c'est excellent.

Dans notre "Grande Ennéade" d'où sont issus quelques termes de ce qui est exposé ici, nous ajoutonns à la fin : "La plus grande liberté d'interprétation, dans le détail, est laissée aux Fidèles de la Kredenn Geltiek, mais qui n'admet point le minimum doctrinal exprimé par les neuf paragraphes – ci-dessus – ne saurait se prévaloir d'appartenir à cette Croyance, ni par conséquent être regardé comme un véritable Frère, par les serviteurs du Dieu LUG, fils de notre Grande Mère DANA, Mère de tous les Celtes !"

Peut-être n'en pourrait-on garder que "La plus grande liberté d'interprétation, dans le détail, est laissée aux Fidèles de la Tradition des Druides."

Sinon je me range à l'avis général quant à la qualité du travail effectué !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 12:22

Deux ou trois petits détails…

Ananmenon = Innommé
Angegnon = Incréé
Nemeton, sans accent sur les « e ». En gaulois le « e » se prononce « é ».

Je pense qu’il est plus qu’indispensable de ne plus calquer notre calendrier sur le vulgaire et donc, de retirer toutes notions de celui. En clair ne plus accoler les noms de nos fêtes à un des mois du calendrier julio-grégorien.

De même comme nous le dit Thierry Luginhühl : « … il est peut-être utile de rappeler que la religion celtique est un exemple classique de religion indo-européenne et qu’elle n’a rien de chamanique ou de naturaliste comme certains ont voulu le faire croire. La notion de « celtique », avant tout linguistique, recouvre l’une des branches occidentales des populations indo-européennes ». De fait, je pense qu’il serait opportun de retirer les termes chamanisme et naturaliste… pour moi le druidisme peut-être déiste, théiste, moniste, panthéiste, polythéiste, hénothéiste voire animiste mais pas chamanique.

Pour les notions de dago-colis (bien/mal), matus-anmatus (bon/mauvais), peut-être serait-il bien de les remplacer par la notion de uiros-camios (vrai/faux) ?

Notion qui était cher à nos « prédécesseurs », eux qui prônaient le juste (uirios), le vrai (uiros) et le beau (uindos) en toutes choses.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 18:04

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour tous vos compliments, mais j'ai bien peur de ne pas les mériter car comme je le disais plus tôt, je n'ai fait que du travail de collationement et de synthèse Smile

Donc, si je tiens compte des remarques que vous avez faites, chers Frères et Soeurs, et en ajoutant une ou deux idées qui me sont venues, je vous propose cette nouvelle mouture :

La doctrine et les pratiques

Le druidisme est à la fois une religion, une philosophie et une tradition.

Sur le plan religieux, le druidisme étant non dogmatique, en fonction des groupements et des individus, il peut être envisagé comme un culte déiste, théiste, moniste, panthéiste, polythéiste, hénothéiste ou animiste. La seule constante reconnue est qu’il s’agit d’un culte païen.

La base de la doctrine peut se résumer en quelques points, bien que la plus grande liberté d'interprétation, dans le détail, soit laissée aux Fidèles de la Tradition des Druides :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou l'Angegnon, « l’Incrée », est.
- Qu’il n’est accessible à notre raison humaine que par ses manifestations multiples.
- Que le macrocosme et le microcosme sont faits à l’image l’un de l’autre, sur trois plans : corporel et matériel, spirituel ou informel, animique et subtil.
- Que l’esprit de l’Homme, qu’on appelle Anamon, « âme », est immortel.
- Que l’Homme est pleinement responsable de ses actes selon qu'il s'engagera sur la voix du vrai "uiros" ou du faux "camios"
- Que toute créature est assujetie au cycle de la métempsychose ou des réincarnations
- Que l’Homme tend à l'accomplissement par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage et l’honneur.

Les symboles les plus utilisés et étudiés sont le triban, le triskell, la roue solaire (rouelle), la croix celtique, ainsi qu’un ensemble d’emblèmes animaux et végétaux.

Les rituels ou cérémonies pratiqués dans le cadre de la religion druidique sont :
- Les rites externes ou saisonniers : Samain ou Trinoxtion samoni, Imbolc ou Ambiuolcato, Beltaine ou Belotennia et Lughnassad ou Luginaissatis, Diolcatoi, les célébrations des solstices et équinoxes et tous les cinq ans la Lugouos
- Les rites spécifiques au groupe : Passages de grade, initiations… pour ceux des membres se destinant au sacerdoce.
- Les rites familiaux, Nouubrita (reconnaissance), Anmenaxto (attribution du nom), Adrectintecto (entrée dans le clan), Toambiuedma (mariage) et Marutuons (funérailles)
- Les rites individuels comme la comarca Beleno (salutation au Soleil), les godiai deuebi (prières aux dieux) et l'ambiratio (méditation).
- Des rites divers : Propitiatoires, d’harmonisation…

Les cérémonies collectives sont menées sur un lieu consacré (Nemeton) par des célébrants (hommes et femmes) nommés Druides, mais aussi, selon leur spécialisation, Bardes, Vates, Gutuatres…

Sur le plan philosophique, le Druide se doit d’étudier le grand livre de la vie qu’est la Nature. Le druidisme est donc sur un plan matériel intimement lié aux concepts écologiques.
Par ailleurs, le Druide ancien était fondamentalement un érudit, pratiquant le droit, la médecine, l’enseignement, la poésie, la divination…
Le Druide contemporain se doit donc d’être un étudiant permanent, et se doit de se pencher sur les arts et les sciences anciens et modernes, ainsi que sur la pratique de techniques souvent qualifiées d’ésotériques. Le druidisme a souvent été qualifié d’ailleurs de voie de la connaissance.
Enfin, le druidisme contemporain, à l'instar du druidisme antique, n'est pas bâti sur une notion omniprésente d'expiation, mais bien au contraire prône le juste (uirios), le vrai (uiros) et le beau (uindos) en toutes choses.

Enfin, quant au volet de la tradition, si nous tenons compte du fait que cela désigne le fait de transmettre a travers l'histoire les codes culturels, la vision philosophique ou religieuse ainsi que tout concepts lié à une culture dans son ensemble, il est clair que le druidisme contemporain s’inscrit encore et toujours dans cette démarche.


@Syd :

Syd a écrit:
Bé moi je suis tout pareil, admirative du boulot ! bravo

et je ferais les remarques suivantes :

Citation :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est.
Je ne parle pas de ces choses là ... sauf sous le nom de Mère des Dieux ...
Je ne sais pas trop quoi te répondre là-dessus... Pour ma part, je n'imagine pas passer ce point sous silence, en fait. Qu'en pensent les autres ?

@Ana Lama et Uindobrennos,
je ne vois pas comment changer officiant sans remettre prêtre



Dernière édition par Myrddin-ar-Du le Mer 29 Déc 2010 - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 18:18

Peut-être que le mot "célébrant" conviendrait à tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 18:24

Merci cher Fergus, je le modifie immédiatement dans le texte ci-dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Deruos
Druide
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 54
Localisation : Dijon bourgogne
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 18:25

Beau travail de synthèse.
Very Happy
Une petite proposition :

"Que l’Homme tend à la perfection ..."

Arrow je proposerais "Que l'Homme tend à l'accomplissement ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cernunnos.over-blog.com/
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 18:26

modifié également au dessus cher Frère Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 265
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 19:45

Chapeau, Myrrdin-ar-Du !


Je me permettrai trois petites suggestions:


1)
Concernant les notions de bien et de mal, et afin d'éviter des termes en celtiques continental, incompréhensible des non druidisant, je proposerais plutôt de libeller de cette façon:

"Que l'Homme assume la pleine responsabilité des suites réelles de ses actes, indépendamment de l'esprit avec lequel ses actes ont été posés."

Il y a une différence souvent importante entre ce que l'on pensait avoir comme effets, et la façon concrète dont les suites des évènements se dérouleront ...
Au niveau de la loi de cause à effet, ce sont les suites concrètes qui interviennent (malheureusement ...) !
De même au niveau de la loi ... tout simplement ... (aïe ...) !
Egalement le fait qu'il doit assumer toujours, même si il s'est engagé sur la voie du Vrai "Uiros" ... (ce que le libellé actuel semblerait contredire ...).


2)
Concernant l'accomplissement, comme le fait remarquer notre Frère Deruos, il me semblerait opportun d'ajouter : "de lui-même", afin qu'il n'y ai pas d'équivoque : on "travaille" sur soi-même et pas "sur les autres", même si par "effet boule de neige" (ou autres noms ...) notre entourage sera teinté par notre rayonnement.
A moins d'être une secte ...


3)
Deux petits détails:
Concernant les rites familiaux, avant l'énumération mettre "par exemple".
Eventuellement pour les autres aussi, ainsi que le terme "etc", afin de ne pas donner à ce texte une aura de dogme, c'est à dire de "devoir" accomplir tous ces rituels et "uniquement" ceux-là.
Par expérience, j'ai constaté que tous les groupes ne procèdent pas à tous les rituels ou cérémonies énumérés ici ...

(A moins de vouloir être restrictif dans les reconnaissances ...).


Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 20:04

Fergus a écrit:
Peut-être que le mot "célébrant" conviendrait à tous ?

Il me convient mieux, mais ce n'est pas évident de trouver les mots justes !
Merci pour le travail collectif que vous faites, c'est ainsi que nous y arriverons, et je salue notre frère Myrddyn très bas.
Que le blé lève !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 21:01

Myrddin-ar-Du a écrit:
@Syd :

Syd a écrit:
Bé moi je suis tout pareil, admirative du boulot ! bravo

et je ferais les remarques suivantes :

Citation :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou « l’Incrée », est.
Je ne parle pas de ces choses là ...  sauf sous le nom de Mère des Dieux ...

Je ne sais pas trop quoi te répondre là-dessus... Pour ma part, je n'imagine pas passer ce point sous silence, en fait. Qu'en pensent les autres ?

L’« Immensité » inconnaissable et indéterminée, Ananmenon, Angegnon, Oinalio, etc. est à jamais hors de notre atteinte, il est au-delà de l’existence, et donc il est impossible de le vénérer ou de le prier, seuls les dieux conçus comme la manifestation de forces distinctes émergeant de cette « Immensité » sont à notre portée.

Ce principe causal, ne peut être appelé non-Etre, ni Etre. Il n’est ni un, ni plusieurs. Nous pouvons seulement le définir négativement en disant qu’il n’est rien de ce que l’homme peut savoir ou concevoir, ni dieu, ni homme, ni chose. Nous ne pouvons chercher à en parler que négativement en l’appelant le non-duel, « Nei-duou », l’inconnaissable, « Nei-genatos », l’informel, « Andelua », l’inchangeable, « Anuelio », l’innommé, « Ananmenon », l’incréé, « Angegnon ». Il est ni positif ni négatif, ni mâle ni femelle.

« C’est une essence invisible, inactive, insaisissable, inqualifiable, inconcevable, indescriptible, sans contact avec le manifesté, et que nous cherchons à représenter par le terme de Soi. C’est le quatrième degré du non duel, non manifesté de l’être, calme, paisible, favorable au-delà des trois degrés de l’existence physique, subtil et causale et des trois degrés correspondants de l’expérience, les états de veille, de rève et de sommeil profond. » (Mândûkya Upanishad)

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
uindobrennos
Druide
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 41
Localisation : PAYS TECTOSAGE
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Mer 29 Déc 2010 - 22:36

La version telle quelle me convient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Nouvelle mouture   Sam 1 Jan 2011 - 13:54

Pardonnez moi, mon cher Anam Cara, j'avais zappé votre dernier message o combien intéressant. Je suis en particulier totalement en phase avec votre conception de la responsabilité...

Donc :

La doctrine et les pratiques

Le druidisme est à la fois une religion, une philosophie et une tradition.

Sur le plan religieux, le druidisme étant non dogmatique, en fonction des groupements et des individus, il peut être envisagé comme un culte déiste, théiste, moniste, panthéiste, polythéiste, hénothéiste ou animiste. La seule constante reconnue est qu’il s’agit d’un culte païen.

La base de la doctrine peut se résumer en quelques points, bien que la plus grande liberté d'interprétation, dans le détail, soit laissée aux Fidèles de la Tradition des Druides :
- Que l’Ananmenon, « l’Innommé » ou l'Angegnon, « l’Incrée », est.
- Qu’il n’est accessible à notre raison humaine que par ses manifestations multiples.
- Que le macrocosme et le microcosme sont faits à l’image l’un de l’autre, sur trois plans : corporel et matériel, spirituel ou informel, animique et subtil.
- Que l’esprit de l’Homme, qu’on appelle Anamon, « âme », est immortel.
- Que l'Homme assume la pleine responsabilité des suites réelles de ses actes, indépendamment de l'esprit avec lequel ses actes ont été posés.
- Que toute créature est assujetie au cycle de la métempsychose ou des réincarnations
- Que l’Homme tend à son propre accomplissement par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage et l’honneur.

Les symboles les plus utilisés et étudiés sont le triban, le triskell, la roue solaire (rouelle), la croix celtique, ainsi qu’un ensemble d’emblèmes animaux et végétaux.

Les rituels ou cérémonies pratiqués dans le cadre de la religion druidique sont :
- Les rites externes ou saisonniers : Par exemple Samain ou Trinoxtion samoni, Imbolc ou Ambiuolcato, Beltaine ou Belotennia et Lughnassad ou Luginaissatis, Diolcatoi, les célébrations des solstices et équinoxes et tous les cinq ans la Lugouos...
- Les rites spécifiques au groupe : Par exemple Passages de grade, initiations… pour ceux des membres se destinant au sacerdoce.
- Les rites familiaux : Par exemple Nouubrita (reconnaissance), Anmenaxto (attribution du nom), Adrectintecto (entrée dans le clan), Toambiuedma (mariage) et Marutuons (funérailles)...
- Les rites individuels comme par exemple la comarca Beleno (salutation au Soleil), les godiai deuebi (prières aux dieux) et l'ambiratio (méditation)...
- Des rites divers : Propitiatoires, d’harmonisation, de protection

Les cérémonies collectives sont menées sur un lieu consacré (Nemeton) par des célébrants (hommes et femmes) nommés Druides, mais aussi, selon leur spécialisation, Bardes, Vates, Gutuatres…

Sur le plan philosophique, le Druide se doit d’étudier le grand livre de la vie qu’est la Nature. Le druidisme est donc sur un plan matériel intimement lié aux concepts écologiques.
Par ailleurs, le Druide ancien était fondamentalement un érudit, pratiquant le droit, la médecine, l’enseignement, la poésie, la divination…
Le Druide contemporain se doit donc d’être un étudiant permanent, et se doit de se pencher sur les arts et les sciences anciens et modernes, ainsi que sur la pratique de techniques souvent qualifiées d’ésotériques. Le druidisme a souvent été qualifié d’ailleurs de voie de la connaissance.
Enfin, le druidisme contemporain, à l'instar du druidisme antique, n'est pas bâti sur une notion omniprésente d'expiation, mais bien au contraire prône le juste (uirios), le vrai (uiros) et le beau (uindos) en toutes choses.

Enfin, quant au volet de la tradition, si nous tenons compte du fait que cela désigne le fait de transmettre a travers l'histoire les codes culturels, la vision philosophique ou religieuse ainsi que tout concepts lié à une culture dans son ensemble, il est clair que le druidisme contemporain s’inscrit encore et toujours dans cette démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Sam 1 Jan 2011 - 15:44

Et bien moi, je n’aurais pas mis, « par exemple », devant les énumérations des différentes célébrations saisonnières et les rites familiaux.

Car très peu de collèges ne célèbrent pas les solstices et les équinoxes, et tous, sans exception, célèbrent les quatre oinaci… itou pour les rites familiaux. Je suppose que vous avez tous reconnu votre enfant à la naissance, et que sept jours après vous lui avez donné un nom ? Au jour d’aujourd’hui, je vous l’accorde, plus de « fosterage » (mot que l’on peut traduire en langue française par « nourrissage » ou « confiage »), donc pas de rite pour les sept ans. Par contre à quatorze ans, devenu « grand » n’avez-vous pas fait entrer votre enfant dans le monde des adulte ? Et à ses vingt-et-un ans ne seriez-vous pas fier et heureux de le marier ? Pour le dernier office c’est pour nous une obligation que d’aider l’anamon du défunt à rejoindre le uindobitus.

Il est vrai que les noms et le contenu des rituels ne sont pas les mêmes, mais la semence du rite, elle, reste la même.

Le seul endroit ou je laisserais les « par exemple » est pour les rites individuels et divers qui, eux, sont vraiment différents selon les individus et les collèges.

Je dis ça, je dis rien.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Sam 1 Jan 2011 - 19:20

Qu'en pense l'ensemble des autres????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Dim 2 Jan 2011 - 0:52

Ce que dit Auetos me semble juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnamCara
Druide
avatar

Nombre de messages : 265
Localisation : B.l.i.u.
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Dim 2 Jan 2011 - 2:41

Dans un des anciens topic, où nous avions déjà essayé d'élaborer un crédo commun, je m'y étais ouvert de ce "problème" de la terminologie utilisée, et vais donc y revenir brièvement ici.

Si nous désirons,
- d'une part un consensus de la majorité (si possible même de l'ensemble) des Collèges,
- et d'autre part une "reconnaissance" des huiles de l'hexagone,
je ne suis pas partisan d'utiliser des termes non français.



Tout d'abord vis à vis de nos Frères et Soeurs bretons, ils ont légitimement le droit de préférer les mots en bretons. De même pour tous autres Collèges qui utiliseraient d'autres idiomes.
Faut-il inscrire une litanie de traductions ???

Egalement vis à vis des "extérieurs", nous devrons expliquer les significations de ces mots "étrangers" ...
Or dans la mentalité des gens, surtout dans leurs rapports vis à vis des "sectes" (ce que nous sommes pour eux, désolé de le rappeler!) tout ce qu'ils ne comprennent pas est suspect ipso facto!
Alors pourquoi exacerber les suspicions inutilement ???



Donc, si les "par exemple" dérangent Auetos ou d'autres personnes, je ne serais pas vexé qu'on les supprime. Mais alors qu'on mette "ou autres noms" là ou vous avez mis les noms en celtique ancien.



C'est principalement dans cette optique là que je conseillais les "par exemple".

Mais également vis à vis de tous les Collèges qui ne pratiquent pas tous les rituels cités. Déjà au départ les Collèges qui ne sont pas sacerdotaux.

Diolcatoi et Lugouos sont peu ritualisés, pour ne pas dire "inconnu" de certains Collèges ...

J'ai "visité" des Collèges où il n'y a même pas de rituel pour les passages de grades, juste une "annonce" (assez médiatique) à l'occasion d'un des rituels de la Roue saisonnière !!!

Pour les rites familiaux: juste mariage et décès!

(Chez nous, nous sommes très réticents vis à vis des rituels concernant les mineurs d'âge, même si ces rituels sont prêts: "reconnaissance" à la naissance ou au 7° jour, le nom à l'adolescence. Mais nous pratiquons "l'entrée dans le Clan" à l'âge adulte, le "mariage" et le " décès" lorsque survenant.)


D'où les "par exemple" ...



Je verrais plutôt ce 3° topic pour une reconnaissance de Collèges Sacerdotaux, mais je crains que tel qu'il est rédigé, beaucoup d'autres Collèges ne s'y reconnaissent pas ...

Je trouve ce topic assez "restrictif" si nous désirons une reconnaissance par un maximum de Collèges.
Or c'est le but des travaux que nous effectuons actuellement, sauf erreur de ma part ...


Vos avis ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Dim 2 Jan 2011 - 10:27

AnamCara a écrit:
Donc, si les "par exemple" dérangent Auetos ou d'autres personnes, je ne serais pas vexé qu'on les supprime. Mais alors qu'on mette "ou autres noms" là ou vous avez mis les noms en celtique ancien.

Je ne suis dérangé par rien… ou presque. J’ai donné mon point de vue sur les « par exemple », sans plus. Si maintenant vous parlez d’une harmonisation des termes, ok, va pour le français… mais pour tous les mots alors, même et surtout les mots étrangers d’origine irlandaise comme par exemple « samain, imbolc, beltaine ou lughnassad » !

Citation :
Mais également vis à vis de tous les Collèges qui ne pratiquent pas tous les rituels cités. Déjà au départ les Collèges qui ne sont pas sacerdotaux […] Pour les rites familiaux: juste mariage et décès !

Désolé, mais même les « non-sacerdotaux », ritualisent lors des quatre oinaci… heu, Assemblées traditionnelles. Ils célèbrent même les solstices et les équinoxes, et procèdent à des baptêmes et des mariages…

Citation :
Diolcatoi et Lugouos sont peu ritualisés, pour ne pas dire "inconnu" de certains Collèges ...

Là, je confirme, nous ne sommes pas beaucoup à nous baser intégralement et uniquement sur les données calendaire de la Table de bronze de Coligny.

Citation :
J'ai "visité" des Collèges où il n'y a même pas de rituel pour les passages de grades, juste une "annonce" (assez médiatique) à l'occasion d'un des rituels de la Roue saisonnière !!!

Vous n’avez pas bien lu mon dernier post… j’ai préconisé de retirer les « par exemple », qui alourdissent le texte, devant les célébrations saisonnières et les rites familiaux. Pour le reste nous pouvons les laisser, en évitant les répétitions. Utilisons un « par exemple », un « comme » ou un « ainsi que », etc.

Citation :
Chez nous, nous sommes très réticents vis à vis des rituels concernant les mineurs d'âge, même si ces rituels sont prêts: "reconnaissance" à la naissance ou au 7° jour, le nom à l'adolescence. Mais nous pratiquons "l'entrée dans le Clan" à l'âge adulte, le "mariage" et le " décès" lorsque survenant.

N’oublions pas que pour nos ancêtres, l’âge adulte était atteint lors de la quatorzième année. C’est à ce moment que l’adolescent devenait jeune homme et avait le droit de porter les armes et de défendre sa tribu. Apparemment, pour les filles, c’est le mariage qui servait (en même temps) de rite d’entrée dans le clan, puisque ce jour-là, elle quittait sa famille pour une autre.

Citation :
Je verrais plutôt ce 3° topic pour une reconnaissance de Collèges Sacerdotaux, mais je crains que tel qu'il est rédigé, beaucoup d'autres Collèges ne s'y reconnaissent pas ...

Ce n’est pas mon sentiment… mais je peux me tromper.

Sepem… heu, J’ai dit !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Ana Lama
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   Dim 2 Jan 2011 - 10:55

Je te comprends AnamCara.
Certes les bretons ou tout autre groupe se servant de langues régionales, peuvent s'en servir, mais s'il ne prennent que les gens la parlant, cela devient une variante de racisme, et les relations inter groupes doivent être en français.

Chez nous seul les mineurs accompagnés par leurs parents peuvent venir, on applique la loi. Sinon on se fera taxer de secte.

Pour le reste, effectivement il y a une différence entre une assemblée de druidisant uniquement laïque, et avec des sacerdotaux, pour les rituels. On peut dire, que ces rites sont fait dans la mesure du possible pour les groupes laïques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du dénominateur commun - 3ème partie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du dénominateur commun - 3ème partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche du dénominateur commun - 3ème partie
» Recherche du dénominateur commun – 1ere partie
» Recherche du dénominateur commun - 2eme partie
» En quête d'un "dénominateur commun" pour "le machin"
» AVALLON - UNE ÉTAPE POUR NAPOLEON 1er (3ème Partie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: