forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mes découvertes sur le passé des Celtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Lun 28 Mar 2011 - 21:49

Je n'irai pas jusqu'à demander ses papiers ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Mar 29 Mar 2011 - 0:04

Je ne vais pas trop en rajouter, mais je suis plutôt en accord avec la dernière intervention de Bregwenn. Le mélange des genres et des mesures cache souvent soit confusion de l'esprit, soit tentative de manipulation.

kano mab ana a écrit:
la vie n'est concevable que parce que la non-vie l'est aussi.

Je ne vous suis pas sur ce point au moins.
Si la vie est concevable parce que nous en sommes, tenter de concevoir la-non vie au plus près de ce qu'elle représente, nous dirige droit vers les falaises de la folie. Si la non-vie peut se définir, je doute qu'un être incarné puisse la concevoir pleinement. A moins que dans "concevoir" il ne faille éliminer les sens voir et imaginer. Pour ma part en tout cas, la non-vie est un concept que je ne puis appréhender dans sa totalité et qui m'oblige rapidement à lâcher prise pour ma sécurité mentale. Keugant, n'est cependant pas nécessairement vide, mais un lieu que seule la divinité première peut ... quoi y faire d'ailleurs ?

Citation :
la vie et la non-vie (alors que la dualité dira: vie et mort)

Assez d'accord, non-vie et mort sont deux concepts plutôt différents.
Par contre, s'arrêter à "La bipotentialité" est à mon sens imparfait : si vous supposez A et non A, ou B et non B, dans chaque cas l'association de ces paires suppose la naissance d'un nouveau concept, qui serait une voie médiane. La bipotentialité n'est pas stable à notre échelle.
Ce n'est que mon avis, un peu désordonné.

Voilà, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin-ar-Du
Druide
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 54
Localisation : Pays Lémovice
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Mar 29 Mar 2011 - 0:20

bregwenn a écrit:
Ce n'est pas la physique quantique que je qualifiais de charabia, mais l'utilisation qui était faite du mot "quantique" pour des choses qui n'ont rien à voir avec la science.
Cher Frère, je vous prie sincèrement de m'excuser de m'être mépris sur le sens de vos paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemovica.gandi-site.net/
bregwenn
Druide
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Mar 29 Mar 2011 - 7:52

Il n'y a pas de mal ! Peut être n'avais je pas été clair. Je n'ai rien contre l'hypothèse ou la pensée de "Kano" non plus, même si, personnellement, je doute de sa pertinence ou de son assise, seule sa formulation me met extrêmement mal à l'aise.
J'ajouterai que la langue française n'est sans doute pas la mieux placée pour ce genre de réflexion qui frôlent parfois le syllogisme.
Dans le manifesté, le "X" mis en présence du "non X" s'annihile (matière vs anti matière). Par contre la lumière humainement perceptible n'a de réalité palpable que par rapport aux ténèbres... Je ne pense pas que ce soit ce que dit "kano" avec vie et non-vie, donc attention au vocabulaire. Les mots ont un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortequesne

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Mar 29 Mar 2011 - 20:35

Pardon, d'habitude je suis du genre conciliant et j'aime bien débattre.
Mais là je viens de lire le post d'intro de ce sujet et franchement ça me gave.
Je croyais qu'on avait enterré ce genre de "c..ries" il y a vingt ans au moins.

Je veux bien qu'on n'a pas la réponse à tout et que des mystères demeurent dans notre passé mais franchement...
Un minimum de culture historique ça serait pas mal.

Sur la période originelle citée, celle du "Grand Cataclysme" il y a 12000 ans...
Géologiquement, on est vers la fin de la glaciation de Würm, période relativement stable depuis pratiquement 20 000 ans. Il n'y a pas de grand cataclysme à cette époque là, sauf si vous êtes sujet au rhume.

A cette époque on est dans le magdalénien. Les homo sapiens forment des sociétés de chasseurs cueilleurs et ne se sédentariseront sérieusement qu'une fois la glaciation terminée, ce qui prendra encore quelques millénaires.
La technologie de pointe était la pierre polie et le top de la mode le poncho en peau de caribou. On croise encore des troupeaux de mammouth, les glaciers alpins creusent leurs vallées, quelques terre émergent pour cause fluctuation des niveaux d'eau à cause de la glace.
Voilà pour le décor.
On est dans ce que certains ethnologues vont appeler la "pancivilisation magdalénienne." Un moment de l'histoire où technologie et culture sont plus ou moins uniforme sur l'ensemble du globe. Le gibier change un peu, les techniques de survie s'adaptent au terrain mais grosso modo, où que l'on soit, on va trouver des bandes de chasseurs cueilleurs avec des outils en pierre polie qui ont une spiritualité primitive (enterrement des morts...)
Il n'y avait pas de civilisation plus développées. Comment j'en suis sûr ? Pour deux raisons. La première est que les évolutions technologiques suivent un schémas de propagation connu. Les techniques répertoriées de l'époque entrent dans une logique de progression qui exclue une rupture, même localisée. Les inventions suivent aussi une courbe progression. Pour résumer, pour inventer la bicyclette, il faut d'abord avoir inventé la roue. Ca laisse des traces qui se répandent rapidement. Donc, s'il y avait eu des civilisations plus évoluées à cette époque là, on en aurait des signes, cataclysme ou pas.
Un exemple tout simple. Un élément de progression rapide des technologies est la cité. Mais pour qu'il y ait une cité, il faut qu'il y ait une abondance de nourriture suffisante, une organisation sociale complexe, une culture unifiante... Pour qu'il y ait ces éléments, il faut qu'il y ait sédentarisation, donc production de nourriture fixe, donc agriculture. L'agriculture laisse des traces archéologiques identifiables et on a plus ou moins retracé sa diffusion dans le monde et les dates où elle s'est produite
Donc, à moins que Kano fasse référence à ces chasseurs cueilleurs magdaléniens, ce qui m'étonnerait, il n'y avait pas de civilisation même un tout petit peu organisée à cette époque là.

" second se situe environ 6000 ou 7000 ans avjc. Les peuplades issues des civilisations décimées par ce second cataclysme, se sont réunies et ont rapidement mis en place une nouvelle civilisation qui s’étendait des Monts Altaï en Mongolie jusqu’aux côtes Orientales de la Mer Noire et ont probablement pris, collectivement, le nom de « Celtes », (de Keltoï : le Peuple Vagabond). Elle incluait les états modernes du Pakistan (mieux connu alors sous le nom de « civilisation de l’Indus »), de l’Afghanistan (avec la célèbre vallée sacrée de la Swat), de l’Azerbaïdjan et de la Géorgie, ainsi que les régions Indiennes du nord-ouest (Kashmir, Ladakh) la moitié occidentale du Tibet, le bassin de l’Oxus, et les rivages des mers d’Aral et Caspienne."

A cette époque, on n'est même pas au plein développement de la civilisation de l'indus, la plus ancienne répertoriée. C'est à peine si des communautés d'agriculteurs commencent à s'organiser. Cela ne deviendra une civilisation que vers -5000, et encore. Sur un territoire considérablement plus restreint.
Ce qui a permis l'essor de cette civilisation est bien identifié et semblable à ce qui a permis celui des civilisations égyptiennes et celles du croissant fertile. La présence de fleuves éminemment propice à l'agriculture. Il faudra des millénaires pour que ces peuples s'éloignent de ces lieux privilégiés.

Je n'ose même pas vous dire ce que je pense de Godfrey Higgins et de son "empire théocratique s'étendant des rivages de Chine à la Grande Bretagne". Ca obligerait Auetos à me censurer. C'est le genre d'imbécillités qui a commencé à courir au XVIII°-XIX°, et dont on s'est servi pour des justifications aussi diverses que fumeuses de nationalisme, de courants spirituels en mal d'antiquité et de théories fumeuses.

On ignore beaucoup de choses sur les peuplades ayant existé dans cette période de l'histoire. Mais par tous les dieux, halte au n'importe quoi.
Notre philosophie a assez souffert de ce genre d'absurdités.

Ce qui caractérise la civilisation celtique telle que nous la connaissons est typique de l'âge du fer, ce qui nous renvoie au maximum à -1000, et je compte très large. Son organisation, dont découle une part importante de sa pensée philosophique et spirituelle remonte à cela et les éléments que nous utilisons aujourd'hui, pour leur plus grande antiquité, à cette période là ou sont très largement postérieurs.

Tant que nous trainerons ce genre de délires, nous stagnerons dans les marais d'une superstition crasse amenant non l'illumination des être mais l'obscurantisme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Ven 1 Avr 2011 - 19:56

Vu qu'on est sur la critique de théorie :

Voici la théorie qui me parle le plus, le déluge de 5500 avant JC, source de la mythologie celtique (livre : les lignes d'or de Sylvain Tristan), la remontée du niveau des océans de plus de 100m :


Une remarquable théorie a été avancée par les géologues américains William Ryan et Walter Pitman. Celle-ci concerne la formation du détroit du Bosphore, reliant la méditerrannée à la mère noire. Selon ces chercheurs, ce détroit serait de formation trés récente, puisqu'ils datent sa création des environs de 5500 BC, autrement dit voici 7500 ans. La mère Noire, avant cette date, aurait été un lac de dimensions beaucoup plus modestes, jusqu'à ce que la Méditerranée, enflée par la remontée des eaux post-glaciaires ne se déverse avec force et de façon trés brusque dans ce qui allait devenir la mer Noire, désormais reliée par le détroit du Bosphore nouvellement créé, une ancienne langue de terre rompue par la pression des eaux. Le lac d'eau douce allait donc devenir une mer d'eau salée de dimensions beaucoup plus importantes, noyant rapidement des centaines de kilomètres carrés de terres habitées, notamment dans la basses vallées du Danube. Ce fait mérite qu'on s'y arrête puisque à la fois la date 5500BC et le lieu correspondent à l'exode des populations Danubiennes vers le nord et l'ouest de l'Europe.
William Ryan et Walter Pitman sont Géologues à l'observatoire Lament Doherty à New York. En 1993, ils dirigèrent une grande campagne océanographique en mère noire. Leur odyssée permet rapidement de mettre en évidence dans leurs carottes de prélèvement une période de transition entre une phase lacustre et une phase marine dans une phase extrêmement rapide ayant eu lieu vers 5500BC.
Les résultats de Ryan et Pitman furent corroborés par une expédition franco-roumaine nommée BLASON, envoyée par l'IFREMER en mai 1998. Leur étude confirma totalement l'arrivée brutale d'eau salée en mer noire et une montée des eaux brutales
Le terme de catastrophe naturelle est un doux euphémisme pour qualifier le profond bouleversement qui eut lieu dans la région vers 5500BC. Selon Ryan, la montée des eaux fut en outre si rapide que l'élévation journalière des eaux a dû avoisiner les dix centimètres.
Les zones envahies par la mer ont nécessairement provoqué un exode massif. Les rivages côtiers du lac étaient peuplés d'agriculteurs qui devaient pêcher également ...l'archéologie corrobore que l'agriculture est soudainement apparue en Europe centrale vers 5500BC.
... des archéologues français et bulgares ont découvert sur les côtes Bulgares des sépultures dont on ne sait trop à qui les attribuer. Datant des environs de 4500BC, les tombes ont révélé une haute maîtrise de la métallurgie, et il est probable que l'origine de cette civilisation signe précurseur doive être située en des lieux envahis par la brusque remontée des eaux de 5500BC.
Les quatres principaux fleuves se jetant sur les rivages septentrionaux de la mer Noire possèdent tous la particularité de comprendre la série phonologique "d-n" : il s'agit du danube, du Dniestr, du Dniepr et du Don. Ce terme ("dan"?) devait certainement, à l'origine, désigner tout simplement le fleuve, la grande rivière. On sait en outre que les noms de rivières figurent parmi les racines toponymiques les plus résistantes à travers le temps. Ces peuples venus des vallées de ces fleuves auraient-ils pu laisser des traces linguistiques de leur origine dans les contrées où ils s'installèrent ? Il est tentant de voir là l'origine du peuple Danois (les Danes) et celle des Thuata Dé Danann (le peuple Mythique de la déesse Danu) qui arriva en Irlande en des temps immémoriaux. Ce ne sont là que de pures spéculations...


Bienvenu aux esprits critiques Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tortequesne

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   Ven 1 Avr 2011 - 21:07

Ca c'est jouable.
On est à l'époque de la culture de Samara, première culture indo européenne connue. Sa large diffusion grâce à la domestication du cheval a véhiculé pas mal de choses. Peut être certains récits de déluge viennent-ils de là.
Sinon, cela peut venir des populations de la région baltique, cette mer ayant été créée un peu plus de mille ans plus tôt, avec des variations de niveaux importantes. En ce temps là, une douzaine de villages noyés c'est déjà la fin du monde.
C'est aussi plus ou moins l'époque où on trouve les premiers signes de colonisation de la Grande Bretagne.
vrai ou pas, il y a des éléments solides qui corroborent la chose.

Plus de 100 m ? Ca me parait tout de même énorme.
Le dernier minima remonterait à 20 000 ans en arrière. Et cela mettait le niveau de la mer à 100m en dessous du niveau actuel.
Enfin j'ergote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes découvertes sur le passé des Celtes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes découvertes sur le passé des Celtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mes découvertes sur le passé des Celtes
» Accord participe passé
» Dossier/débat: les découvertes scientifiques et les aspects du phénomène ovni
» Règles d'accord du participe passé avec être /avoir
» N'oublie pas les chevaux écumants du passé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Croyances des Druides-
Sauter vers: