forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un calendrier… pourquoi faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Dim 7 Aoû 2011 - 8:46

Sur le calage du calendrier et les travaux des champs, et bien que je ne sois en rien agronome, il me semble important de ne pas confondre l'agriculture traditionnelle et ce qui se pratique aujourd'hui à l'échelle industrielle.

D'autre part, une fête des récoltes peut avoir deux sens : remerciements pour les récoltes engrangées, qui me semble plus relever de Diolactos / Tiocobrixtio ; et espérance de bonnes récoltes à venir qui me semble plutôt relever de Lugunaissatis.

Enfin, par dela le sens propre à chaque fête, il me semble aussi important de regarder de près comment elles s'enchaînent, et comment cet enchaînement peut raisonner dans nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Dim 7 Aoû 2011 - 10:26

J'écoute avec attention tout ce qui a été dit et je respecte vos points de vue.

A Skindianat :

Je respecte ce que vous avez dit même si je ne suis pas en accord. Je m'explique. Vous parlez que le fait d'associer Lugnasad et les moissons est réducteur. Je trouve justement que c'est l'inverse, que le fait de ne pas accepter que certains placent la symbolique du blé en premier est réducteur parce qu'il n'y a pas qu'un druidisme mais plusieurs. Croyez-vous que je n'ai que cette symbolique, que je ne lève pas la tête vers le ciel? La Comarlia n'a pas besoin pour exister que tout le monde ai la même symbolique au prix de vouloir uniformiser plus de deux mille ans de celtisme et de supprimer cette biodiversité culturelle et cultuelle. Regardez nos coutumes d'aujourd'hui avec celle du siècle dernier, elles sont presque complètement différentes alors sur une durée de deux millénaires.

Vous parlez de tradition des druides, laquelle, celle de l'époque du calendrier de Colligny d'où vous tirez la plupart de vos références? Effectivement, je ne vis pas ma tradition par rapport à celle-ci.
Je ne sais pas quels sont vos enseignements dans vos collèges mais ressentez-vous la grosse différence qu'il y a entre un lieu de culte d'il y a 3-4 millènaires- et du temps du calendrier de Colligny ?  Pour moi, le fait qu'il y a un calendrier reflête notre manque de travail sur l'être parce qu'il n' y a pas besoin de calcul pour ressentir lorsque il est temps.  C'est dans ce sens là que je travail en solitaire (j'ai encore besoin d'un calendrier pour certaines choses parce que je suis profane par rapport à mes ancêtres mais je mets ceci dans les premières places de mon enseignement).

Pour ce qui est de parler de languages différents, c'est ce qui est beau pour moi dans la vie.  Nous sommes tous reliés par les mythes druidiques et les mêmes dieux, par ce qu'ils déclenchent en nous et c'est simplement ça pour moi la tradition druidique. Je respecte ceux qui suivent le calendrier de Colligny, ceux qui sont au bout du monde et qui vibre grâce à ces mêmes mythes.

Je sens que vous vibrez pour votre druidisme et je trouve ça bien.  Par contre, à chacun sa musique avec le respect que celles des autres a le droit d'exister.

_________________
Yamni
Revenir en haut Aller en bas
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Dim 7 Aoû 2011 - 11:27

existe il d autre calendrier que celui de Colligny ???


A t on retrouvé dans d autres régions ce calendrier de Colligny qui justifierai son emploi localement
.


Existe t il d autres calendriers locaux a part ce que je présente si dessus en réponse à Un calendrier… pourquoi faire ?

Citation :
je rebondis sur Gwyon

qu est ce que le temps ?

Qu est que l espace ?
C est ce que les anciens appelle le positionnement dans l espace temps qui était basé sur le ressenti de l énergie ou flux
solaire masculin et lunaire féminin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Dim 7 Aoû 2011 - 20:58

Yamni a écrit:
La Comarlia n'a pas besoin pour exister que tout le monde ai la même symbolique au prix de vouloir uniformiser plus de deux mille ans de celtisme et de supprimer cette biodiversité culturelle et cultuelle. Regardez nos coutumes d'aujourd'hui avec celle du siècle dernier, elles sont presque complètement différentes alors sur une durée de deux millénaires.

Ce n’est nullement le but du comarlia. Bien au contraire, nous nous enrichissons de nos différences mais… car il y a un mais, bien que chacun de nous garde ses rites propres nous nous devons de célébrer à la même date. Et cela pour deux raisons. La première est que, comme je l’ai expliqué sur ce même forum, nos fêtes pour être effectives, efficaces et efficientes se doivent d’être célébrées lors d’une phase lunaire particulière et lors du passage du soleil dans un certain signe. La seconde, plus prosaïque, si nous sommes reconnus, je vois mal chaque collège, groupe et obédience aller chaque année à la queue leu-leu, voir le ministre des cultes pour dire : « voilà, cette année mon groupe fêtera à telles et telles dates », « le mien à celles-ci », « nous à celles-là ». Imaginez la tête de notre ministre. Que va-t-il penser ? Que nous sommes un ramassis de farfelus pas même capable de s’entendre sur l’essentiel...

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Dim 7 Aoû 2011 - 21:01

edv a écrit:
existe il d autre calendrier que celui de Colligny ???

Oui !

Les fragments d'une autre table de bronze analogue à celle de Coligny ont été découverts, en 1802, dans le lac d'Antre sur la commune de Villiards d'Héria (Jura) sur le brogis des Sequanes qui habitaient la région.

Malheureusement ces fragments furent perdus quelques temps après avoir été comparés à ceux de Coligny mais, faits troublants rapportés à l'époque, les deux se juxtaposaient parfaitement.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 8 Aoû 2011 - 1:31

Yamni, vous me donnez l'impression de très mal m'exprimer... Comme on ne va pas passer 15 jours sur Lugnasad et les moissons, nous allons en rester là je pense.

Yamni a écrit:
Vous parlez de tradition des druides, laquelle, celle de l'époque du calendrier de Colligny d'où vous tirez la plupart de vos références? Effectivement, je ne vis pas ma tradition par rapport à celle-ci.
Si vous faites les questions et les réponses vous même, l'échange va être rapide.
La tradition des druides à laquelle je me réfère est celle que j'ai reçue à travers les différents collèges que j'ai fréquentés. Tel d'origine clanique, tel autre faisant coïncider son calendrier dès le début de la révolution solaire il y a 20600 années environ, tel autre encore basant ses rituels sur le calendrier grégorien, d'autres sur Coligny, etc. Vous constaterez que j'ai un peu voyagé et qu'il m'a fallu moi aussi faire le tri et faire des choix.

Citation :
Pour moi, le fait qu'il y a un calendrier reflête notre manque de travail sur l'être parce qu'il n' y a pas besoin de calcul pour ressentir lorsque il est temps
Les rituels communs et le travail personnel sur l'être sont deux aspects différents, aussi indispensables l'un que l'autre. Ne substituez pas l'un par l'autre. Il me semble l'avoir expliqué dans un des posts précédents que vous avez lu attentivement pourtant. Donc j'exprime certainement mal ma pensée.
Ou bien vous souhaitez vivre en hermite, ce qui est votre droit et ce qui est très honorable, mais fort peu attesté chez les Druides.


Fred, le maïs n'existant pas à l'époque de nos ancêtres, il me semble que les semailles avaient lieu en automne et que c'est à cette occasion qu'étaient bénis les semences et les champs, non ?.

Citation :
Enfin, par dela le sens propre à chaque fête, il me semble aussi important de regarder de près comment elles s'enchaînent, et comment cet enchaînement peut raisonner dans nos vies.

Tout à fait en phase avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 8 Aoû 2011 - 9:02

Citation :
Les rituels communs et le travail personnel sur l'être sont deux aspects différents, aussi indispensables l'un que l'autre. Ne substituez pas l'un par l'autre. Il me semble l'avoir expliqué dans un des posts précédents que vous avez lu attentivement pourtant. Donc j'exprime certainement mal ma pensée.
Ou bien vous souhaitez vivre en hermite, ce qui est votre droit et ce qui est très honorable, mais fort peu attesté chez les Druides.

Je trouve que c’est là le problème.  Ton travail personnel sur l’être t’apportera ton positionnement dan l’espace temps, chose très justement expliqué par edv mais comme d’habitude, vite enterrée parce que pouvant souligner des lacunes chez certaines personnes se prétendant être druide sans en avoir le niveau. Le flux solaire et lunaire est le même pour tout le monde et nous serions sensés ritualisés aux mêmes dates sans avoir à suivre des calendriers aux inspirations égotiques.

Mais effectivement, je crois que cela va être vite réglé, c’est pas la première fois que j’entends ce genre de formatage (soit tu intègres ce système initiatique ou soit tu es considéré comme un hérmite) alors bonne continuation, ceci est mon dernier message.

_________________
Yamni
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 8 Aoû 2011 - 9:20

Comme je le disais, je ne suis pas agronome. Mais il semble qu'il y avait des semailles en automne, et d'autres au printemps. Je pense qu'à Lugnansad les orges devaient être en moisson, mais pas l'avoine.
Si des variétés type épautre et seigle existaient, elles devaient être récoltées à peu près au moment de Lugnansad.

Mais en effet, les moissons qui nous intéressent le plus ici sont celles que nous récoltons par l'expérience de nos vies, individuelles comme collectives...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 8 Aoû 2011 - 10:52

Yamni a écrit:
Pour moi, le fait qu'il y a un calendrier reflète notre manque de travail sur l'être parce qu'il n'y a pas besoin de calcul pour ressentir lorsque il est temps.

Surement.

Certaines personnes, dont vous de toute évidence, n’ont pas besoin de calendrier pour vibrer à l’harmonie des flux solaires et lunaires. Le petit problème est que tout le monde n’a pas effectué ce travail sur lui-même et donc, nous nous devons d’inscrire en toutes lettres le juste et bon moment (sur un calendrier) pour que chaque credimaros puisse savoir à quelle période de l’année les Dieux (ou énergies) vibrent de telle ou telle manière.

Le jour où, tel un diapason, nous vibrerons tous à l'unisson, ce jour-là nous n'aurons plus besoin de calendrier. Mais ce jour, croyez-moi, est encore loin, même très loin, et donc en attendant ce jour béni nous avons encore besoin d'un calendrier.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: vibrer à l’harmonie des flux solaires et lunaires.   Lun 8 Aoû 2011 - 15:18

pas seulement !!!!!!


que faites vous du pôle -------> magnétique <-------

qui bouge

actuellement il est au Canada maintenant parait il ?

Il a même basculé à certaines époques (signature dans la glace)


nous aurions perdu une seconde atomique (les médias l'on dit très vite comme dhab)



Petit rappel pour savoir le temps de l année, les anciens regardaient .......

regardaient les douze jours (oui mais lesquels) une aide peut être (voir la fin de l'année) un jour égal un mois

et en même temps cela donne les dates de rituels de l année

il est vrai que c est le temps local mais pour cela il faut sortir des villes et venir dans nos forêts et vivre ce moment


ha j oubliai c est pas écrit dans les livres tout ca bien sur

comme la majeure partie des enseignements....

idem pour les vents

on nous parle aussi d oignons et de couches ect.....


je ne veux pas tout remettre en question mais si des personnes trouvent de l eau avec certains procédés simples

d autres trouvent les dates importantes avec d'autres procédés simples


que dire des géobio ??????

comment expliquer les troménies tous les sept ans et autres fêtes sur plusieurs années.

et la dernière

un système de calendrier n'est il pas trop compliqué pour des ignares comme les tributs celtiques ou pré celtiques

il avait peur que le ciel leur tombe sur la tête, parait il ?



Est ce que l information descendait jusqu'au peuple et comment ? surtout s il y avait qu un calendrier à Colingny à première vue peut être deux

comment faisait on avant l écriture ????

il doit y avoir autre chose, je pense ou c'était plus moderne que nous.

Il n y a pas si longtemps dans les campagnes les gens savaient et ils ne savaient pas lire. Il est vrai que l on peut lire autrement.
Avez vous imaginé aller à Compostelle sans carte au Moyen Age, c est déjà difficile à certains d'aller à Paris sans GPS
Combien sont capables d aller en foret avec une carte IGN de l orienté correctement (déclinaison magnétique) et de lire les courbes de niveaux ???


Les noms des saints dans le calendrier actuel sont des énergies de la nature qui soignent en intercédant avec IOW.

Ils ne sont pas là par hasard et surtout pas à leur date

le découpage par douze les jours par sept (planètes) ect ect.....


Et je ne parle pas des jours "TABOU "

Il est des voix pour ceux celles qui entendent !!!

Et pour finir comment les Iles du pacifiques ont elles été colonisées. Comment savoir qu il y avait d autres terres ????????????? à moins de dire qu ils savaient...................... qu ils en avaient conscience comme deux inventions sortes au même moment. L air du temps quoi !!!!


Ça fait très inventaire à la Prévert tout çà

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Mar 9 Aoû 2011 - 15:24

edv a écrit:
Petit rappel pour savoir le temps de l année, les anciens regardaient .......

regardaient les douze jours (oui mais lesquels) une aide peut être (voir la fin de l'année) un jour égal un mois

et en même temps cela donne les dates de rituels de l année

Cet espace temps représente le hiatus entre le calendrier solaire, de 365 jours, et l'ancien calendrier lunaire, de 12 mois de 29 jours et demi chacun. Il correspondait alors au rattrapage nécessaire entre les deux durées de temps, solaire et lunaire. Cette période, effectivement, fut mise « hors calendrier », entre deux temps, permettant, tous les ans, de rectifier l’écart entre les deux astres mesureurs du temps et de retomber sur ses pieds… un passage à vide, une période de béance en quelque sorte.

Et, comme ces 12 jours échappaient à la durée profane en attendant qu’il reprenne son cours normal, certains n’hésitèrent pas à leur conférer une nature extraordinaire. D’où le dicton qui nous dit qu’en examinant chacun de ces jours on peut prévoir ce que seront les 12 mois à venir, le temps qu’il va faire à tel ou tel moment.

Cela est bien… pourquoi pas. Le seul petit hic, si j’ose dire est que si l’on se base sur le calendrier des druides, cette fameuse période tombe durant le mið de riuros, soit lors du troisième mois de l’année celtique.

Du coup une question me vient. Comment ces fameux 12 jours, situés le 3ème mois de l’année celtique, soit (environ) 59 jours après le jour de l’an, peut-elle nous indiquer le temps qu’il va faire durant cette même année ? Je reste perplexe…

Citation :
Est ce que l information descendait jusqu'au peuple et comment ?

Evidemment que l’information redescendait jusqu’au peuple… sous forme de mythe.

Citation :
comment faisait on avant l écriture ????

On dessinait et on utilisait des moyens mnémotechniques, comme par exemple…

Une année point seule, jamais. Par cinq elles sont regroupées.
Six lustres, période nommées, est un siècle en durée.

Tous les cinq semestres, trente mois écoulés sont récapitulés par trente jours intercalés. Hormis toutes les trente années ou le siècle est changé.

Voilà comment compter notre calendrier.

Vous pouvez constater qu’il n’y a rien de sorcier. Et je peux, ainsi, continuer pour vous expliquer où nos fêtes caler.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Mar 9 Aoû 2011 - 16:05

Citation :
calendrier des druides, cette fameuse période tombe durant le mið de riuros, soit lors du troisième mois de l’année celtique

comme dhab tu confonds

qui est gaulois et non druidique ou celtique voir derrière le mur d Adrien.

toutes tes ref sont gauloises


et meme

as tu dejà essayé moi oui et c est assez confondant

qui l aurai cru pour cette année quel temps de chien !!!!


pour le deuxieme

Citation :
Une année point seule, jamais. Par cinq elles sont regroupées.
Six lustres, période nommées, est un siècle en durée.

pourquoi le calendrier de Coligny si c est si simple ????


rien à voir l un des simple et l autre compliqué
l un est facile à reproduire l autre non !!!!!

Citation :
sous forme de mythe.

Lequel ????

Aujourd hui on a tellement de mal à interpréter les mythes seuls les universitaires le peuvent mais pas le peuple desolé !

et d ailleurs cela interesse qui ?  (dans le peuple)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Mar 9 Aoû 2011 - 17:15

Rolling Eyes Décidemment…

Je crois qu’entre vous en moi, il n’y aura jamais compréhension, et c’est regrettable… je vous dis blanc, vous me répondez noir. Je vous dis Coligny, vous me répondez Grégorien.

Et c’est moi qui confonds ?

edv a écrit:
pourquoi le calendrier de Coligny si c est si simple ????

Pour mesurer, diviser et organiser le temps sur de longues durées.

Citation :
Aujourd hui on a tellement de mal à interpréter les mythes seuls les universitaires le peuvent mais pas le peuple desolé !

et d ailleurs cela interesse qui ? (dans le peuple)

Vous transposez… aujourd’hui, dans notre monde matérialiste et individualiste, bien sur que les mythes n’intéressent plus personne, mais à l’époque c’était une façon de recevoir l’enseignement. Vous devriez lire plus souvent les textes (mythologiques) qui sont à notre disposition et vous comprendriez.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Mar 9 Aoû 2011 - 20:47

Embarassed Oups, voulant citer le message de sieur edv, je l’ai zappé… cela aurait, peut-être, été mieux ainsi, allez savoir. Mais afin de ne point être accusé de censure, je vous le réédite de cette manière, au complet, sans rien rajouter ni corriger.


edv a écrit:
ha ha on y vient enfin

Citation :
Vous transposez… aujourd’hui, dans notre monde matérialiste et individualiste, bien sur que les mythes n’intéressent plus personne, mais à l’époque c’était une façon de recevoir l’enseignement. Vous devriez lire plus souvent les textes (mythologiques) qui sont à notre disposition et vous comprendriez.

Citation :
mais à l’époque c’était une façon de recevoir l’enseignement

Cela m étonne de ta part Marsoin

tomberai tu dans le paranormal ce que tu as toujours nié

ha ha on évolue dans le bon sens cela pourrait être intéressant enfin  

C est toujours ce que j ai dis mais sur ce forum on le nie

une journée à marquer d une Pierre Blanche

Du coup, je ne sais plus ce que je voulais vous dire… ah oui, qu’avec de tels énergumènes et de tels « arguments » nous n’allons pas avancer beaucoup.

A toujours vouloir avoir raison, vous finissez par en devenir ridiculement risible.

Pour ma part cet aparté avec edv est clos, vu que rien de concret n’en ressort. Si maintenant quelqu’un à des remarques et suggestions plus constructives sur le calendrier, n’hésitez pas.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 15 Aoû 2011 - 18:30

Bon alors, allons-y :

Pour cette histoire de calendrier, personnellement comme je l'ai dit, je travaille avec le lieu et je ne crois pas avoir besoin d'un calendrier.

Mais admettons que j'en ai besoin d'un, voici mon point de vue.

Tout d'abord, pour le calendrier de Colligny, je trouve que sa structure ressemble aux autres calendriers qui existent depuis 4 millénaires avant lui dont celui des Babyloniens. Ce système était trés connu et trés fiable (je ne sais toujours pas pourquoi ils avaient choisi Equos ou Ecuos pour parfaire leurs réglages luni-solaire).

Lorsque j'étudie ce qui se passait avant les celtes, au 4 ème millènaire BC, les peuples prenaient l'axe équinoxiale comme référence de la nouvelle année. Les symboles célestes évoluaient par rapport à ce référentiel. Dans la vallée des merveilles, on a retrouvé, suite à la précession des équinoxes, un nombre incroyable de symboles différents gravés dans la pierre symbolisant tour à tour les différentes constellations ayant traversé, au fil des millénaires, la référence de l'équinoxe d'automne dans ce lieu. C'est dans cette même vallée q'une éclipse équinoxiale calculé en -1700 BC a marqué la fin d'un cycle. La peuplade habitant ce lieu comprenant dans cette éclipse et l'arrivée du point vernal dans la constellation du Belier, que l'ère du taureau, qui avait débuté il y a déjà plus de deux millénaire, était terminé. Le site fut abandonné.

Dans le -3-4 ème millènaire BC, la constellation qui était dans l'équinoxe d'automne était celle du cerf, celle du taureau était à l'équinoxe de printemps, celle du sanglier au solstice d'hiver et celle de l'ours était dans le solstice d'été. Que les mythes et croyances celtiques gardent ces animaux, correspondant à une référence équinoxiale de plus de deux millénaires avant leurs arrivée dans la région, comme des références prouvent qu'il y a eu une certaine continuité, voir une fusion des pratiques (rappelons que dans les tombes du néolithique et mégalithique, il y avait déjà ce symbolisme du cerf, du sanglier et du taureau trés marqué).

Pour moi, le -3-4 ème millénaire est spécial, tant de création de calendrier et de sites qui marquent l'inconscient des peuples :
La naissance de l'écriture (-3200BC) , Newgrange (-3200BC), le calendrier maya (-3113BC), le début de l'ère hindoue du Kali Yuga, le début de l'ère dynastique de l'égypte (-3100BC), la construction de Stonehenge 1 (-3100BC), la construction des alignements de Carnac et du sanctuaire d'Avebury.

Que de références marquantes sur un si petit temps de l'histoire. Y-a-t-il eu une ouverture momentanée sur le sacré faisant que par la suite, des composantes astronomiques furent gardées comme références religieuses par des peuplades comme les celtes même si elles ne correspondaient plus, à cause de la précession des équinoxes, totalement au sens premier.
Ces fêtes telles que Lughnasad, Imbolc, Beltan et Samain ne seraient, peut être, qu'une commémoration de ce moment incroyable où le sacré s'est ouvert en grand à travers le monde.

Par la suite, à l'arrivée de la civilisation celtique, on a cessé de garder ce référentiel équinoxial pour figer ces symboles célèstes qui étaient devenus la référence, la précession des équinoxes a fait son oeuvre faisant qu'aujourd'hui, nous devrions fêter Lughnasad début Séptembre, Beltan fin mai début juin...Ces fêtes gardent toujours des références avec les étoiles rouges comme avec Antares ou aldébaran pour les constellations du cerf et du taureau.

Dans le livre anglais "The Lost Zodiac of the druids" de Gregory A, Clouter, il y a un paragraphe sur la croyance des trois morts pour les druides décrites par Lucan, :
une catastrophe élémentale par le feu (Taranis) donnant lieu au sacrifice du feu proposé dans le livre durant Riuros
une catastrophe élémentale liée à la terre (Esus) donnant lieu au sacrifice par suspension la tête en l'air accroché à un arbre proposé durant Giamonos
une catastrophe élémentale par l'eau (Teutates) donnant lieu au sacrifice par immersion proposé durant Equos.

Ce paragraphe m'a marqué parce que je me suis souvenu avoir lu une vieille pratique de chez moi qui était réalisée encore au siècle dernier : un rituel sacrificiel au mois de Fevrier (le moment le plus froid de l'année) pour convier le feu du soleil à revenir. Ce moment de l'année correspondait à un glissement de la proposition faite dans le livre par rapport au calendrier de Colligny de faire ce rituel durant le mois de Riuros.

Tout ceci pour vous dire que mon année pour moi commencerait avec la référence équinoxiale, que je mettrais les douze jours de rattrapage lors de la troisième lunaison de l'année (3 nombre sacré un peu comme le 9 ème mois d'Equos pour un même souci de rattrapage), ce qui ferait coïncider ces jours sacrés avec l'inversion du soleil du solstice d'hiver en célébrant de la même façon que mes ancêtres ces festivités solsticiales avec tout le côté magique et divinatoire. J'intègre de plus des rituels au plus fort des saisons.

Est-ce que tout ceci est celtique/druidique, je pense que les celtes de -1700 BC et les celtes qui ont fait le calendrier de Colligny avaient des pratiques trés différentes, évolutives de par la transmission orale. C'est pourquoi je ne me considère pas étant de la même époque que vous. Pourtant, je pense que de tous les druides gaulois, c'est vous Auetos qui avez le plus de cohérence à suivre exactement le calendrier et la pratique de vos ancêtres et le fait que vous recalculiez les dates sans commémorer est tout en votre honneur. C'est d'ailleurs toujours mieux que de suivre un calendrier druidique Grégorien (???) ou purement solaire comme je l'ai entendu. Toutefois, si vos calculs sont justes et mes ressentis bons, nous somme sensés nous rejoindre un certain nombre de fois pour des dates clés et ce sera avec grand plaisir.

_________________
Yamni
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 15 Aoû 2011 - 20:30

Yamni a écrit:
Tout d'abord, pour le calendrier de Colligny, je trouve que sa structure ressemble aux autres calendriers qui existent depuis 4 millénaires avant lui dont celui des Babyloniens. Ce système était trés connu et trés fiable (je ne sais toujours pas pourquoi ils avaient choisi Equos ou Ecuos pour parfaire leurs réglages luni-solaire).

La grosse particularité de notre calendrier est qu’il n’est ni lunaire, ni solaire mais luni-solaire. D’où le système des intercalations des mois supplémentaires lors des années embolismiques et de l’ajout ou retrait de jours lors de la neuvième lune (mið equos)… pourquoi cette lune et pas une autre ? Pour l’instant, je n’en sais rien.

Citation :
Lorsque j'étudie ce qui se passait avant les celtes, au 4 ème millènaire BC, les peuples prenaient l'axe équinoxiale comme référence de la nouvelle année…

Concernant l’axe, d’après Tilak, nos ancêtres communs, les Indo-européens, auraient utilisaient l’axe solsticial, soit Nord-Sud, pour la simple et bonne raison qu’ils se tournaient, à l’époque, vers les Pléiades qui se levaient au Nord. D’où, peut-être, les célébrations du mið riuros qui gravitent approximativement autour du solstice d’hiver… hypothèse à creuser.

Citation :
Pour moi, le -3-4 ème millénaire est spécial, tant de création de calendrier et de sites qui marquent l'inconscient des peuples :
La naissance de l'écriture (-3200BC) , Newgrange (-3200BC), le calendrier maya (-3113BC), le début de l'ère hindoue du Kali Yuga, le début de l'ère dynastique de l'égypte (-3100BC), la construction de Stonehenge 1 (-3100BC), la construction des alignements de Carnac et du sanctuaire d'Avebury.

Que de références marquantes sur un si petit temps de l'histoire. Y-a-t-il eu une ouverture momentanée sur le sacré faisant que par la suite, des composantes astronomiques furent gardées comme références religieuses par des peuplades comme les celtes même si elles ne correspondaient plus, à cause de la précession des équinoxes, totalement au sens premier…

Ce que vous dites sur la date de 3000 est assez sympa car elle correspond, toutes proportions gardées, il s’entend, dans les Annales des Quatre Maitres, à la conquête de l’Erilanda par les Toutai Deuas Danunas, qui a eue lieu en 3303 de l’Âge du Monde… chiffre, bien évidemment symbolique, mais nous sommes en droit de nous poser la question, pourquoi cette date ? Correspondait-elle à quelque chose ? Un évènement marquant…

Aujourd’hui, après étude de notre calendrier, nous pouvons dire que nos célébrations se commémorent à des moments précis. Par exemple les Trinoxtion samoni doivent se tenir lorsque le soleil est dans le signe du scorpion et la lune lors du dernier quartier.

Et donc, pour moi, l’année doit débuter lors du premier quartier de lune précédent les Trinoxtion samoni, sauf, bien sur, lors de l’année embolismique hivernale qui débute avec la dacamonos buis sonnocingos, soit, environ quarante cinq jours avant.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1051
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Lun 15 Aoû 2011 - 21:06

Mata duidoglos,

Le "calendrier" peut aussi servir à construire un lieu sacré en fonction des solstices et des équinoxes et même à une journée très "spéciale"

Ce sont les "prêtres de l'époque" qui avaient suivant leurs observations , trouvés "à l'époque" je dis bien , les solstices et les équinoxes (pour les orientations du lieu) et le calendrier s'en est suivi, non ? Pour diverses raisons citées plus haut....

Les siècles passent , les orientations bougent , le pôle magnétique aussi ! Mais en trouvant le quadrilatère solsticiale en suivant l'ombre, l'on trouve l'orientation du lieu et du jour prévu. Bien-sûr cette orientation n'est valable que pour une époque donnée.

Voilà je vous laissent jugent de ses quelques idées Very Happy

Mata nuxuna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Sam 17 Mar 2012 - 18:03

Bonjour,

Avant quelques semaines, je n'avais même pas la connaissance qu'il existait encore trace d'un calendrier celte ou gaulois. J'étais tombé un peu par hasard, par le truchement d'un site "très sérieux", sur un calendrier de Coligny en ligne qui, je l'avoue me remplissait d'aise. Cependant j'ai appris que ce calendrier était faux. J'ai beau ne pas être un puriste. C'est quand même important d'être au jour juste. Depuis, je suis donc celui qu'à mis en ligne Auetos.

Pour moi, le calendrier celte n'existe qu'au présent, genre: " Aujourd'hui nous sommes le mið Anagantio (AteNouxtion) II de l’année 3884 de l’ère de Magos Turatiom. ..." Mais surtout il marque le passé, les souvenirs d'un jour précis. C'est une petite coquetterie qui me permet de "dater à la façon ancienne" les petites choses de notre quotidien et les souvenirs qu'elles laisseront.
Comme vous le voyez, l'approche d'un néophyte est plutôt basique. Le calendrier Celte est juste pour moi, une entaille dans la pierre pour dire: " Ce jour là, j'étais là et voilà ce que j'ai fait...
Plutôt que : "Demain, je serais là, peut être..."

Amicalement Clyde TriCanauos.


Ps: Pouvez vous m'expliquer la signification de "AteNouxtion" qui apparait au milieu de chaque mois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Sam 17 Mar 2012 - 18:46

ATENOUXTION, ce mot qui sépare des deux quinzaines du mois est composé des mots ate-, « re », et nouxs // nuxs ou noxs, « nuit », au génitif pluriel soit nouxtion. Ainsi, ce mot, signifiant « retour des nuits » est là pour nous informer de l’entrée dans la quinzaine sombre du mois.

C’est tout…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Sam 17 Mar 2012 - 19:20

Merci pour la réponse, Auetos. C'est vraiment très sympathique de votre part de prendre du temps pour répondre à un novice comme moi.

le terme AteNouxtion doit il être précisé à l'écriture ou l'énoncée de la date?

Sommes nous aujourdhui: mið Anagantio AteNouxtion II ou mið Anagantio II ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Sam 17 Mar 2012 - 19:51

Ni l’un, ni l’autre… Very Happy

Ce jour, à cette heure nous sommes le mið ogronn atenouxtion II, 3884 M.T. Si vous voulez vous pouvez aussi écrire (ce que je fais) le mot atenouxtion en l’abrégeant en sa plus simple expression, soit : at.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   Sam 17 Mar 2012 - 20:37

Heu... Oui effectivement, en revenant sur votre calendrier, je me rends compte que je suis décalé d'un mois... Le pire étant que mon erreur ne tient pas au calendrier Celte. C'est juste que je n 'ai pas vu que je consultais la date du 17, ( en février).... Désolé, d'être parfois un peu nigaud...
Quoiqu'il en soit, merci pour vos explications. Je vais finir par comprendre (rire!)

Clyde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un calendrier… pourquoi faire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un calendrier… pourquoi faire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un calendrier… pourquoi faire ?
» Pourquoi faire du droit ?
» Pourquoi faire célébrer des messes pour nos défunts ?
» Pourquoi avez-vous choisi de faire ce métier éducateur ?
» Pourquoi faire des mots croisés à l'école ? :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: