forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La journée d'un (néo)druide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: La journée d'un (néo)druide   Mar 17 Jan 2006 - 16:02

Voilà succinctement la journée d’un druide de la C.C.C.


Un druide doit se lever bien avant l’aurore, mais avant même de se lever il se concentrera sur son dieu-particulier.

Puis pour se sortir du lit le druide devra avec grand soin mettre d’abord son pied droit sur le sol. Cependant avant même de poser son pied à terre il demandera pardon à Talantio (notre mère la terre) de marcher sur elle et de fouler ainsi cette déesse aux pieds.

Aussitôt debout il remplit par trois fois sa bouche d’eau afin de la nettoyer, mais sans l’avaler, puis il se lave le visage et va satisfaire à ses besoins naturels.

Il nettoie ensuite ses mains avec grand soin et, comme précédemment remplit sa bouche d’eau, qu’il rejette. Maintenant, et maintenant seulement le druide est libre de parler ; du moment de son lever jusqu’à cet instant il se devait d’observer le plus absolu silence.

La toilette suit. Dans un premier temps il se lave les dents et la langue, puis la bouche est rincée avec de l’eau. Ceci fait, il s’incline vers le soleil, demandant que ce grand luminaire répande ses bienfaits sur tous ses voisins et amis.

Ensuite vient le bain. Ce faisant, il prend un peu d’eau dans la cavité de sa main droite, et la versant il dit : « Moi (…), en ce jour (…) du mois (…), de l’année (…), prend ce bain pour enlever mes souillures de corps, d’esprit, de parole et de contact, et pour obtenir succès en toutes choses que j’entreprends aujourd’hui ». Il invoque ensuite les rivières Sequana, Souconna, Damona, Renna, Brigantia, etc., afin qu’elles habitent de leur présence l’eau qui va servir au bain. Enfin, il se verse de l’eau dessus. Après avoir frotté son corps avec ses mains il s’en verse une seconde fois, et ensuite vient la part religieuse essentielle du bain.
Tenant de l’eau dans sa main gauche il s’en asperge la tête avec sa main droite, priant de nouveau l’eau d’effacer ses souillures, de lui donner de la force et de le tenir en état de sainteté. Puis, une troisième et dernière fois, il se verse de l’eau sur le corps et sort du bain.

Il se trouve maintenant prêt à commencer ses dévotions du matin.

La Comarca Beleni « Salutation au Soleil » du matin est célébrée avant le lever du soleil. Le soir, elle commence avant que le soleil est disparu derrière la ligne d'horizon.
En stricte observance la Comarca doit être accomplie trois fois par jour : au matin, à midi et dans la soirée, afin d’aider le soleil à se lever, puis à accomplir sa course et enfin à se coucher.

L’adorant se prépare pour le rituel en purifiant le sol par aspersion d’eau, soit avec une branchette de chêne, soit avec ses trois doigts ; ou en déposant une natte sur laquelle il peut se tenir. Il se tient ainsi sur le sol purifié, de manière à faire face à l’Est, au soleil levant. Il puise ensuite de l’eau, et avec l’aide des trois plus gros doigts de sa main droite s’en asperge les pieds et la tête. Cela fait, un cantalon est récité priant Lugus de purifier l’adorant.
L’adorant prend alors un peu d’eau avec une cuiller tenue dans sa main droite, et la fait tourner dans le sens solaire avant de la jeter vers sa gauche. Cet acte est destiné à éloigner les démons qui risqueraient de souiller tout ce qui a été sanctifié.
Le dévot purifie de nouveau le sol sur lequel il se trouve par aspersion d’eau.
L’adorant puise alors de l’eau avec une louche et fait dessus la marque propice / l \ , et l’eau est projetée en l’air.

Après quoi il fait un tour sur lui même, vers la droite. La giration rituelle est suivie par la récitation de la Gariitri.

Pour réciter la Gariitri, l’adorant se tient debout avec les mains dressées vers le soleil. Une fois la récitation terminée, les mains sont jointes. Puis croisant ses bras sur sa poitrine il s’incline en signe de salutation, et fait un tour sur lui même dans le sens solaire.

Après que la Comarca ait été parfaitement accomplie en toutes ses parties, la célébration quotidienne qui suit, pour un druide, est l’Adoration du Dagodeuos le dieu des druides. Cette oblation est faite deux fois par jour, le matin et le soir.

Les dévotions du matin se terminent ainsi.

La Comarca de midi offre une forme abrégée de celle du matin. En la célébrant le druide a pour objectif de protéger le soleil des attaques des démons. Dans l’éclat brillant de midi le soleil se montre plus puissant et les démons plus faibles que durant les heures crépusculaires, aussi la Comarca de midi peut-elle être omise ou ajournée par un homme occupé avec moins de risques, tant pour lui que pour le soleil, que s’il négligeait les dévotions du matin et du soir.

Dans la Comarca du soir, les rites répètent intégralement la Comarca du matin.

Le druide dévot lit également chaque jour les Enseignements. Quel que soit le livre choisi pour l’année, sa lecture devra être terminée avant la fin de l'année en cours. Il peut aussi, au lieu de lire, réciter ce qu’il a appris de son altrauu.

Chaque jour, aussi, pour satisfaire au Danon « don » un druide doit procéder à un acte de charité. Pour satisfaire à ce devoir il peut donner quelques menues monnaies, ou dispenser l’instruction religieuse à quiconque la demande.

A la tombée du jour, le dévot accompli la Comarca du soir et, en plus comme pour le matin, le druide célébrera l’Adoration du Dagodeuos.

A environ huit heures du soir il est prêt pour son souper, car celui-ci ne saurait être pris avant le coucher du soleil, ni même durant le crépuscule, mais seulement après que les lampes aient été allumé.

Avant d’aller au lit un druide récite quelques hymnes ou cantala afin que le jour se termine avec le son des mots sacrés.

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Sam 17 Mar 2007 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Mar 17 Jan 2006 - 18:40

Si je ne m'abuse, c'est un calque du rituel quotidien du brahmane, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Mar 17 Jan 2006 - 21:37

Très juste Fergus, elle fut établie d’après la chronologie de la journée d’un brâhmane extrait du livre de Margaret Sinclair Stevenson « Les Rites des Deux-fois-nés ».

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Mar 17 Jan 2006 - 21:56

Dans toute vie spirituelle, les actes rituels sont des aides à l'essentiel, qui se passe intérieurement, non pas dans le mental, mais dans le Coeur. Ce sont d'utiles béquilles, mais l'important est de marcher. Attention à ne pas prendre les béquilles pour le but, le doigt pour la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Mer 18 Jan 2006 - 11:26

Créer une ligne de conduite c’est comme installer une main courante, elle est là pour nous aider à avancer dans notre quotidien. Etape par étape. Cela nous permet, en quelque sorte, de « ritualiser » notre journée qui, de fait, nous sort du profane pour nous faire entrer de plain-pied dans le sacré. Cela nous permet, du lever au coucher, d’être en relation avec les dieux, ainsi nos esprits sont constamment tournés vers le divin.

Ce principe de vie, librement acceptée, est identique aux règles de vie monastique des moines bénédictins ou des moines bouddhistes. La seule différence est que nous ne vivons pas en communauté. Cela est d’ailleurs, peut-être, un atout puisque nous vivons ainsi individuellement et donc différemment notre « contact » avec les dieux.

Alors pourquoi ce qui est bon pour les uns ne le serait-il pas pour les autres ? Ne crois-tu pas que certains moines, même bien encadrés, peuvent aussi prendre les béquilles pour le but, le doigt pour la lune ?

Tout est une question de foi, et « d’ouverture ». Comme nous y incite un axiome druidique : « il faut un œil qui sache voir la Nature, un cœur capable de sentir la Nature et un esprit qui ose suivre la Nature ».

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Sam 21 Jan 2006 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Jeu 19 Jan 2006 - 14:43

Oui oui, je suis d'accord avec toi. Je ne t'accusais pas, je posais simplement la question. D'accord aussi au sujet des moines, qu'ils soient chrétiens ou bouddhistes ou autres. Aucune religion, aucune tradition n'est parfaite, et leurs fidèles encore moins, puisque ce sont des hommes. C'est une des caractéristiques du déclin des traditions, de confondre le doigt et la lune.
Merci en tout cas de toutes ces informations qui me montrent la sincérité de votre démarche, et le sérieux de vos recherches. Ce n'est pas le cas de tout le monde, dans le milieu néo-druidique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Jeu 19 Jan 2006 - 18:40

Auetos
et tu arrives a t'y astreindre vraiment tous les jours ?
ce doit être encore plus difficile hors du cadre d'une vie monastique...
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Jeu 19 Jan 2006 - 20:45

Je m’y astreins … sans trop de difficulté. Le matin il faut simplement se lever un peu plus tôt que les autres c’est tout. Et encore je n’ai pas parlé du rite des repas qui doit être fait avant chaque prise de nourriture.


Par contre j’avoue que les jours où je suis de garde je ne peux pas faire la Comarca Belini du midi qui heureusement peut être omise par les hommes occupés.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Sam 17 Fév 2007 - 20:53

Bonjour à tous,

J'avoue que je trouve ça un peu long, même si le cérémoniel a une importance, il doit pouvoir être adapté à la vie de la personne, non ?... Que penseraient les Dieux d'un druide qui s'astreint à ce rite coûte que coûte alors que son enfant le réclame à 4h du matin et ce pendant plusieurs jours à cause d'une maladie quelconque ?
Non pas qu'ils jugent nécessairement à notre petit niveau mais je crois que dans le choix de l'action juste, ces considérations sont importantes.

Ces systèmes s'appliquent mieux à des prêtres ou moines qui ne vivent pas en famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Dim 18 Fév 2007 - 11:53

Non, ce rituel étant strictement réservé aux seuls hommes, n’est en rien incompatible avec une vie de famille, croyez-moi. Je rappelle que les druides n’étaient et ne sont pas des curés. Ils n’ont fait aucun vœu de chasteté et sont même tenu de se marier et de fonder une famille …

Un rituel, quel qu’il soit, doit être observé à la lettre sans aucun ajustement.

Ceci dit il existe aussi un rituel pour les femmes, qui est … comment dire … plus souple, plus adapté à la condition féminine. Je vous le livre.

La journée d’une femme :

Pour une femme, aussi bien que pour l’homme, la journée commence par le bain, qui est un rite religieux exécuté avec grande cérémonie. La femme qui se baigne invoque les fleuves sacrés : Sequana, Renna et Brigantia pour qu’elles viennent résider dans l’eau qu’elle va verser sur elle.
Puis, elle prend un peu d’eau dans sa main et, mentionnant le jour par rapport à la lunaison et le mois, elle la verse sur le sol. Elle se lave en faisant ruisseler l’eau sur son corps. Elle se lave ensuite les dents de la même manière que les hommes.
Une jeune femme se lave très souvent les cheveux ; mais si le temps lui manque pour le faire elle peut se rendre cérémoniellement pure en peignant ses cheveux. Elle devient rituellement pure, comme si elle s’était lavée la tête, aussitôt qu’elle a jeté les cheveux restés accrochés sur le peigne, et peut poursuivre son adoration. Bien entendu durant les jours dits "d’impureté cérémonielle" elle ne pourra accomplir l’adoration.

Si rien ne l’empêche elle adore d’abord le soleil en jetant des grains de blé vers le soleil, avec son pouce et son annulaire tout en récitant un cantalon (en vernaculaire et non en celtique) adressé au soleil, et accomplie quatre girations rituelles dans le sens solaire.

Après l’adoration au soleil elle rend un culte à l’arbre de la déesse avec de l’eau, de la farine salée et les cinq circumambulations.

Il lui faut ensuite accomplir l’adoration des cinq dieux. Les jours ordinaires elle fait les ablutions aux dieux avec de l’eau, les jours de fêtes avec du lait. Elle trace ensuite sur elle la marque propice avec son annulaire et présente des fleurs, de l’encens, des lumières et du blé suivant le rituel d’adoration.


Au coucher du soleil elle adore de nouveau les dieux de la maison, retirant les fleurs fanées dont les divinités ont respiré les effluves. Dans la matinée elle a offert de la nourriture cuite, mais dans la soirée elle dispose devant les icônes des aliments crus tels que du blé et du lait. Elle accomplie ensuite l’agitation cérémonielle d’une lampe et donne ensuite permission aux dieux d’aller dormir.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Dim 18 Fév 2007 - 12:37

C'est intéressant cette adaption, mais ce qui l'est plus c'est que tu aies pensé tout de suite à la femme en ce qui concerne le fait de devoir aller voir son enfant malade entre 4 et 7 h du matin ;-).

Chez nous c'est parfois mon conjoint que l'enfant demande et s'il était druide, entre le travail et "papa câlin", je pense qu'il y a certains matins où les ablutions seraient une vraie corvée :-(...

Je ne sais pas commet tu t'en sors toi, d'autant plus si on a plus d'un enfant...j'ai l'occasion de me rendre compte que la régularité que demande la vie de famille et ses rythmes est parfois incompatible avec une régularité rituelle parfaite. Et si on peut demander à des enfants un peu grand d'attendre, pour un bébé de 5 mois qui veut manger c'est autre chose... Désolée de nous ramener à un quotidien bassement matériel, mais mine de rien ces choix se posent à de nombreuses personnes qui pourtant on envie d'être dans un sacerdoce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Dim 18 Fév 2007 - 17:59

Il n’y a rien de bizarre à cela … Je vous rappelle tout de même que depuis la nuit des temps c’est toujours la maman qui s’est levée pour veiller sur ses enfants malades. Dans ma famille, ce fut constamment ma mère qui resta debout quand nous étions moribonds. De même dans la famille de mon épouse. Et je vous assure que nous ne sommes pas des cas exceptionnels, loin de là. De fait, il nous est toujours parut logique que ce soit elle qui s’y colle … D’ailleurs se fut tout naturellement qu’elle le fit.

Je ne vois donc aucune incompatibilité entre la vie familiale et une pratique religieuse qui est somme toute pas si sévère …

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Dim 5 Aoû 2007 - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   Dim 18 Fév 2007 - 19:17

Je crois que ça dépend des moments, des familles, du nombres d'enfants etc. Je suis enceinte de 7 mois alors il me semble normal que papa se lève Wink .

Enfin bon, je crois qu'il faut connaître le quotidien et le tiraillement des femmes qui effectivement étaient dans le sacrifice pendant des années. Maintenant notre gageure en quelque sorte est d'arriver à trouver la voie juste entre don de soi et sacrifice de soi. Autant je suis pour la première partie autant le sacrifice de soi me semble un pendant destructeur et un mauvais exemple pour les petites filles qui ne sauront pas se respecter plus tard. Ca rend le problème du sacerdoce féminin plus complexe mais cela apprend aussi beaucoup sur soi et sur la gestion spirituelle du quotidien, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La journée d'un (néo)druide   

Revenir en haut Aller en bas
 
La journée d'un (néo)druide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La journée d'un (néo)druide
» journées portes ouvertes
» En cette journée du 20 Mai "prions la Vierge Marie "
» Le 5 octobre, c'est la journée mondiale des enseignants
» Une journée gachée!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: