forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... de Matolitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Célébration de la Lugouos 3885 MT   Sam 30 Mar 2013 - 14:31

"Si nous sommes réunis en ce jour propice, c'est pour célébrer la Fête de Lugus. Lugus est l'Omniprésent, l'Immanent, représentant la perception de la Loi Cosmique, Loi révélée aux humains par l'illumination que nous appelons Savoir - Uissus. Ce Savoir est comparé à la lumière du soleil traversant en 3 enjambées les 7 Régions de l'Univers.

Ces 3 Enjambées ou 3 Pas de Lugus sont les 3 Manifestations de la Lumière divine : le Feu, l'Eclair et le Soleil, qui rendent visibles les 3 Sphères éclairées par Lugus. Leurs emplacements symboliques sont les 3 points où le soleil se lève, atteint son zénith et où il se couche", telles sont les paroles que l'Udcantarios a dites avant la Célébration."


"Viens, Ô Lugus, dieu bien aimé, sur ce haut siège que dresse la piété et que nous avons débarrassé de toute impureté !"


"Ô Tennia, Feu-Offertoire, le rite que tu circonscrits de tous côtés, accède seul au monde des dieux.
Gloire !
Gloire aux dieux !
Vivifie les dieux !"


L'Adbertomaros, pour plaire à Lugus, a tracé son diagramme symbolique. Il l'a ensuite entouré d'herbes ordinaires (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Suite de la Lugouos 3885 MT   Sam 30 Mar 2013 - 14:50

Quelle Fête extraordinaire celle célébrée en l'honneur de Lugus, un de nos plus grands dieux continentaux et insulaires. Une première pour moi. Je suis heureux que nous l'ayons rendu annuelle.

Et puis dans la ronde des saisons, dans ces prémisses du printemps nouveau, sur le Sanctuaire de la Cressonnière, le seul jour où il a fait un grand soleil dans un ciel bleu, ce fut précisément ce jour-là. Depuis la neige, le froid et la pluie sont de retour. Qui peut douter après de la puissance de ce dieu, mon dieu préféré... En tous cas pas moi !

Il faut dire que je me donne de la peine chaque jour que les dieux font pour lui rendre hommage, le prier, le louanger, lui sacrifier. Et puis ses Garii (mantras) que j'ai appris par coeur :
A Lugus, Lugie Luge, Lugurixs, Lugus Desumiis

Lugus Lugios Lugos, Lugudexs, Lugurixs, Lugos, Lugios, Lugus

Au sujet du Diagramme symbolique, peux-tu stp, Auetos, nous en dire un peu plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 30 Mar 2013 - 16:20

Teges Berularias a quelque chose de magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 30 Mar 2013 - 16:47

Matolitus a écrit:
Au sujet du Diagramme symbolique, peux-tu stp, Auetos, nous en dire un peu plus ?

Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais sur que « ton » drestos serait rouge… Wink

Bien que cela fasse partie de nos cahiers d’enseignement, comme cela est le souhait de moios Bratros Matolitus, je vais vous dire, en deux mots, ce que sont les dresti, « tracés, dessins ».

Ces diagrammes-symboliques, équivalents visuels des garii, sont des figures géométriques simples faites d’éléments linéaires permettant de représenter analytiquement les Dieux.

Les dresti sont la base inévitable de toute tentative de représentation symbolique, de toute forme sacrée, de toute image d’un Dieu, de toute architecture religieuse, des autels, des temples et des gestes rituels. Ils sont utilisés dans toutes les formes de culte, la divinité étant invoquée en traçant son diagramme et en prononçant sa formule-mentale.

Une fois que nous connaissons le sens des éléments géométriques qui les composent, nous pouvons lire le sens apparent de tous les dresti.

Celui de Lugus représente ses trois formes, le feu terrestre (les triangles), le feu de l’atmosphère (le cercle extérieur à 8 rayons) et le feu céleste (le cercle intérieur à 12 rayons) et leur plan d’action, Talantio, la terre (le carré dans lequel se trouvent tous les éléments). Le tout formant une spirale de paix [montant] jusqu’au ciel… du ciel jusqu’à la terre, terre sous le ciel, force à chacun !

Voilà…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 30 Mar 2013 - 17:31

Auetos a écrit:
Bien que cela fasse partie de nos cahiers d’enseignement, comme cela est le souhait de moios Bratros Matolitus, je vais vous dire, en deux mots, ce que sont les dresti, « tracés, dessins ».

Ces diagrammes-symboliques, équivalents visuels des garii, sont des figures géométriques simples faites d’éléments linéaires permettant de représenter analytiquement les Dieux.


Une fois que nous connaissons le sens des éléments géométriques qui les composent, nous pouvons lire le sens apparent de tous les dresti.
on peut donc les comparer aux Yantra(s) de l'Inde?
il ne serait pas sot de penser qu'un brahmane peut comprendre vos tracés et inversement, par delà les difficultés de langue ou de vues?

et le sable recueilli sera t'il offert?

c'est très intéressant, comme toujours.
Merci pour ce petit écart à votre règle d'enseignement!

bonne fin de journée,
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 30 Mar 2013 - 18:05

Ballios a écrit:
on peut donc les comparer aux Yantra(s) de l’Inde?

Oui, sans aucun problème.

Citation :
il ne serait pas sot de penser qu’un brahmane peut comprendre vos tracés et inversement, par delà les difficultés de la langue ou de vues?

Effectivement il n’est pas idiot de le penser… même si nous avons des codes légèrement différents, je crois qu’un Brahmane pourrait reconnaitre dans nos dresti quelques unes de ses divinités.

Citation :
et le sable recueilli sera-t-il offert?

Non. Tout d’abord la poudre utilisée pour les tracés n’est pas du sable mais de la farine ou, comme ici, du cumin (je crois)… le tracé, lui, est offert au Dieu dédicataire et disparait avec le vent et la pluie.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1039
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 30 Mar 2013 - 18:19

Crabudionos loudeti moios Bratros Matolitus,

Merci pour ses magnifiques photos Very Happy

Très belle cérémonie et très forte....que la lumière soit ! Lugus a été honorer et bien honorer !!

LUI DONT LES TROIS PAS
EMPLIS DE MIEL INÉPUISABLE
S’ENIVRE DE LA LIQUEUR RITUELLE
LUI QUI SEUL
PORTE LE MONDE TRIPARTITE
TERRE ET CIEL ET TOUTES CHOSES EXISTANTES

Que les Deuoi Teugioi ac Deuai Teugiai te bénissent mon frère.

Dagomatos diies

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Maranuxtom Dagodeui 3885 MT   Jeu 11 Avr 2013 - 14:14

"Si nous nous sommes réunis en cette nuit du 6e jour de l'Atenouxtion de mois de Cutios, c'est pour célébrer le Dagodeuos. C’est une nuit de prières pendant laquelle on rend hommage au Dieu-Père, la force à l’origine de la transformation et de la croissance. C’est une occasion des plus propices pour jeûner, méditer, prier et réciter des Garii Dage DAGODEUOS, Dage DAGODEUOS, Seine Deue Tares Papom Deuom et Daga, Dago, Dagomatos, DAGODEUOS, Dagomatos, Dago, Daga pour invoquer la présence du Dagodeuos dans nos esprits et à nos côtés.

Le Dagodeuos est célébré dans sa forme phallique symbolisée par le Nerios Muto. C'est une grande fête qui mériterait d'être remise à l'honneur dans les Collèges et Clairières druidiques, car la Maranuxtom Dagodeui est un moment clé, une occasion unique et privilégiée dans l'année d'approcher la Connaissance par le Pouvoir transcendant du Dagodeuos. De plus c'est une fête où les femmes pourraient beaucoup prier pour leurs époux et leurs fils, les demoiselles pour avoir un mari idéal comme le Dagodeuos. L'idéal, durant cette nuit très spéciale, c'est de jeûner, de prier, de chanter, de méditer et de rester éveillé jusqu'à l'aube...

Les offrandes au phallus du Dagodeuos comportent du lait censé calmer la nature agressive du dieu et représentant la purification de l'âme, des herbes sacrées favorables à la longévité et à la satisfaction des désirs, des fleurs et des huiles parfumées pour apporter l'abondance, une lampe allumée pour l'acquisition du savoir."






Le Cromo ou Poteau-idole dans la nuit


et au petit matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 12 Avr 2013 - 11:46

Par Toutatis, que cette première célébration de la Maranuxtom Dagodeui sur les Terres Celtiques de Berularia fut une bien belle célébration !

Pensez donc à 2 heures pleines et entières durant lesquelles le Dagodeuos fut honoré, louangé, prié, chanté, et à qui un grand sacrifice fut adressé. Les célébrations de nuit ont qq chose que les célébrations de jour n'ont pas (sans que cela enlève de la valeur à celles-ci).

Dans les différentes parties qui composent la rituélie de la Maranuxtom Dagodeui, Matolitus aime particulièrement celle qui consiste à allumer le Tennia, le Feu-Offertoire, le Feu qui fait accéder les offrandes aux dieux. D'où l'importance de ne pas mettre n'importe quoi dans ce Feu. Il sert à nourrrir les dieux. Je dis cela parce que j'ai déjà vu des feux rituels allumés avec de l'essence, ou alors des huiles de synthèse aromatisées répandues dessus pour que ça flambe d'un coup et impressionne le public ! No comment... Déjà un feu dans la nuit a qq chose de rassurant, allumer le Feu-Offertoire, c'est lancer une invitation à nos dieux à venir s'asseoir autour. Les mortels que nous sommes apprécieront la chaleur et la lumière qui viennent de très loin.

Quant aux offrandes sur le Nerios Muto, ce fut grandiose ! Pas question de mégoter sur la valeur et la quantité de celles-ci. Le Dagodeuos, le "Rouge à la grande science", le Seigneur de la Mort, de la Destruction à la massue d'if et au chaudron d'abondance, doit être honoré à la hauteur de sa personnalité. Il nous faut faire les choses en grand si l'on veut bénéficier un peu de sa splendeur ! Pour l'an prochain, Matolitus a déjà prévu d'effectuer 4 célébrations au cours de la nuit. Oh, il a pas grand mérite, c'est Auetos qui lui a soufflé cette idée hors du commun. En gros ça donne de 20h à 22h, premier rituel, puis une heure de repos (le temps de recharger les offrandes et de souffler un peu) puis de 23h à 01h, second rituel. Pause. 02h à 04h, troisième rituel. Pause. Et de 05h à 07h, quatrième et dernier rituel. Même si le Dagodeuos n'est pas mon dieu préféré, personne ne pourra douter après cela qu'il fait bien partie de mon panthéon !

"Oh Dagodeuos, dieu illustre siégeant sur son trône de crânes,
aux membres robustes, aux formes multiples, paré d'ors brillants.
A Toi le vaste chaudron que voici où résident tous les êtres terrestres,
A Toi la massue d'if qui frappe mille et qui tue cent,
A Toi le signe viril, symbole de la toute puissance du Père !

Gloire à Toi quand Tu viens, gloire à Toi quand Tu pars !
Gloire à Toi quand Tu es debout, gloire à Toi quand Tu es assis !
Gloire le soir, gloire le matin, gloire la nuit, gloire le jour.

Tu es par la gloire, Ô Père, le plus glorieux des êtres,
le plus fort d'entre les Forts,
puissions-nous obtenir ta faveur !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1039
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 12 Avr 2013 - 22:12

Sunertos moios brater Matolitus,

Cela est vrai que c'était une bien belle nuit, ensemencé de louanges pour le Dagodeuos, j'ai eu la joie et le plaisir de faire cette Oinaci sous les étoiles et le feu qui dansait à mes cotés....Je comprend ta joie pour ce feu du Tennia, Aedis crépitant de joie et lèchant les libations et offrandes.

DANS LES FORETS IL A TENDU L’ATMOSPHERE,
IL A MIS LA VICTOIRE DANS LES COURSIERS, LE LAIT DANS LES VACHES ;
DANS LES CŒURS, DAGODEUOS A MIS L’INTELLIGENCE,
LE FEU DANS LES EAUX,
AU CIEL LE SOLEIL, LE MEDU SUR LA MONTAGNE.

Crabudionos loudeti moios Bratros Matolitus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Dim 14 Avr 2013 - 10:12

C’est toujours un réel plaisir de parcourir ton journal et celui d’Auetos. Vos commentaires et vos photos nous font, un peu, participer à vos célébrations.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Lun 15 Avr 2013 - 14:05

Merci Dubicattos pour ton appréciation.

Au sujet des célébrations annuelles, voire des rituélies quotidiennes, rien ne t'empêche de venir y participer si d'aventure tu viens en Bretagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: COMARCII - Célébrations quotidiennes en Berularia   Jeu 2 Mai 2013 - 10:56

Il est 5 h 30 du matin. Après ses ablutions dans la salle de bain, le desservant du Sanctuaire de la Cressonnière se dirige à pied vers le Teges (temple). Il fait un petit vent aigrelet, ce qui l'oblige à rabattre son Cucullos sur sa tête. Mais pour se mettre au diapason de l'astre solaire qui ne va pas tarder à se lever, il chante le Tricantalon en marchant gaillardement. Ce chant qu'il a rebaptisé "la Grâce lumineuse" est empli de cette immense dévotion au Soleil que personnifie ce grand dieu Belenos. Dit en Celtique ancien, il a été mémorisé sans effort et avec amour.

Arrivé à la rivière qui jouxte les Terres Celtiques de Berularia, une petite salutation aux dieux, aux Gens de l'Autre Monde, aux Esprits de la Nature, aux 7 Sages de Celtia, à Apa, déesse de l'Eau. Puis nouvelle purification à l'aide de ce Garios : "A APA, APADEUA, APITASCUDENA, APIA, APALLAMI TU". Au détour du sentier, sous les arbres, le Sanctuaire est encore dans la pénombre, mais on devine le Temple se dressant fièrement dans la clairière.

En passant sous le porche, quelques petits coups de cloche sont donnés pour avertir les dieux de l'arrivée du desservant. Celui-ci effectue 3 tours de l'aire sacrée dans le sens solaire en saluant la Deua Anna, le Dagodeuos et Lugus dans leurs "chapelles" respectives. Pas de chants d'oiseaux encore, ce qui ne devrait pas tarder, attendu que les premières lumières du jour se profilent à l'Est. L'Aurore n'est pas loin. La lampe du maître de maison est allumée, ainsi que l'encensoir dont les résines sur le charbon ardent vont diffuser un agréable parfum que le vent dispersera.

Ô résines,
que par votre immense pouvoir,
tout ici soit soit purifié,
bêtes et gens,
végétaux et minéraux,
objets et lieux.

Ce que les impurs ont abîmé en le touchant,
grâce à vous, je le purifie !


(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Dim 5 Mai 2013 - 11:24

Avant d'entamer la Comarca Beleni du matin proprement dite, une prière à Belenos est récitée debout face à l'Est. Cette longue série de stances est adressée à plusieurs divinités, le panthéon des Celtes étant vaste, et prononcées pour elles-mêmes, de façon continue, sans accompagnement d'oblations. Celles-ci viennent après, et indépendamment.

AOUm Tir Auer Neme

Donne-nous aujourd'hui, dieu Belenos
le bonheur d'une descendance,
repousse au loin le mauvais rêve !

Repousse au loin tous les dangers,
repousse-les, dieu Belenos
et donne-nous ce qui est bon !

(...)


Le mot qui vient à l'esprit pour désigner ce moment introduisant un nouveau jour est psalmodie. Psalmodie vient du Grec psalmos et ôdê "chant" et dont la pratique peut faire référence à un bourdonnement monotone. Nous imaginons sans peine un petit choeur de moines débitant un texte religieux dans une église froide comme la pierre. Mais qu'importe si aujourd'hui les paroles psalmodiées par un druide trouvent grâce aux oreilles de nos dieux. Cette litanie du matin est dite en français, langue vernaculaire sur une large portion du territoire français, langue maternelle pour beaucoup de gens et qui donc, permet de s'affranchir de la compréhension des mots pour mieux y mettre son coeur.

Puis vient ensuite un moment de méditation. Pour ce faire, le desservant replie les bras sur son sternum, poings et yeux fermés, vide ses poumons et les remplit tout doucement en comptant jusqu'à 7, en essayant d'accorder le comptage avec les battements de son coeur. Blocage de l'air en comptant jusqu'à 7, et expiration toujours sur 7 temps. Compter est la méthode qu'a prise le desservant pour éviter que l'esprit agité, turbulent, têtu et inflexible, ne vienne parasiter cette communion avec les dieux.

Si la prière est l'acte de parler avec les dieux, la méditation est celui de les écouter. Mais notre esprit souffre du silence et de l'écoute. C'est pourquoi la plupart des humanoïdes ont un esprit qui se balance allégrement à travers le temps, effleure des dizaines d'idées à la minute, sans harnais, ni discipline, naviguant entre le passé lointain et le futur inconnaissable. Et comme souvent nos pensées sont accompagnées d'émotions, celles-ci gâchent la plupart du temps notre belle humeur. Nos émotions sont les esclaves de nos pensées, et nous, nous sommes les esclaves de nos émotions !

L'autre problème de la méditation et de ces va-et-vient à répétition dans les méandres de nos pensées, est que nous ne sommes jamais à l'endroit où l'on est. Nous devons tout tenter pour être . Quand on cherche l'union avec les dieux, dont il est dit qu'ils sont une présence, le présent est donc le seul endroit et le seul moment où les trouver. Les dieux sont ici, en ce moment même.

Mais demeurer dans l'instant présent requiert de focaliser son esprit sur une seule chose. On peut aussi fixer son regard, yeux plissés, sur un unique point de lumière, ou encore dire des mots ou des syllabes sacrées, un Garios, que l'on répétera. Répéter un Garios indéfiniment, c'est se transporter dans un état second, en écartant l'esprit et ses pensées diverses et variées, bien ferme dans sa barque sur le haut de la vague. C'est en tous cas l'un des pouvoirs inimaginables qui peuvent nous mener jusqu'aux rivages du divin...

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diligos
Daltios C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 29
Localisation : Pays de Caux
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Lun 6 Mai 2013 - 12:02

Merci Matolitus pour ce récit, très enrichissant. Après 10 ans de pratique de Yoga, la méditation est un outil nécessaire et plus qu'appréciable. Sur un autre forum, j'avais tenté d'expliquer à bon nombre de personnes ce qu'était la méditation, car beaucoup savent ce que c'est, mais peu savent ce qu'elle est.

Voici une explication sommaire, accompagnée de quelques conseils de pratiques, pour ceux qui auraient du mal (Attention, il s'agit pour la première partie d'un traité d'ésotérisme et pour l'autre, d'un exercice de groupe):


Citation :
La Méditation


S’il est un domaine qui ne devrait pas avoir besoin d’être présenté, c’est bien celui de la méditation…
Pourtant, beaucoup de gens m’interpellent fréquemment sur le sens réel du mot méditer. Ces personnes sont souvent troublées de constater que d’un livre à l’autre, les explications théoriques qui sont données sont souvent très différentes voir parfois même totalement contradictoires. Certains auteurs parlent de faire le vide complet alors que d’autres parlent au contraire de focaliser sa pensée sur un objectif.
Et au milieu de toutes ces visions, le pratiquant lui ne sait plus trop à quel saint se vouer.
Alors, qu’en est-il vraiment ?

L’explication est toute simple : Bien que le terme employé pour les désigner soit le même, le mot méditation sert depuis le 18ème siècle à désigner plusieurs pratiques distinctes et très différentes issues à la fois d’occident mais aussi d’orient.

C’est en Europe que s’écrit tout d’abord l’étymologie du mot méditation, tiré du Latin « Meditatio » qui signifie « se centrer » dans le sens de « se focaliser sur ». La méditation telle que pratiquée en occident depuis plusieurs milliers d’années consiste donc à atteindre un état de concentration et de relaxation suffisant pour permettre à l’esprit de se focaliser sur une tâche, une idée, une réflexion, un objectif, sans que celui-ci ne soit parasité par des pensées annexes perturbatrices.

Du côté de l’orient, la méditation désigne plusieurs pratiques bien spécifiques et relativement distinctes, que l’on pourrait traduire par « la relaxation », « la contemplation », « la focalisation » et « la vacuité ». La contemplation et la focalisation sont à rapprocher du sens originel occidental de Méditation. Quand à la vacuité, elle est parfois confondue à tord avec le vide mental.

De cette incompréhension des distinctions que revêt la méditation est née une pratique moderne qui tente à s’adapter à la fois aux anciennes pratiques occidentales et aux pratiques orientales, avec parfois plus ou moins de réussite, et qui suscite chez les puristes un véritable rejet en bloc (à tord ou à raison, à vous d’en décider).

Pour éviter de froisser les sensibilités, je vais essayer de donner une définition simple de la chose : Méditer, c’est tout simplement cesser de batailler avec son esprit. La méditation est trop souvent « mentalisée », mais elle ne passe pas par le mental, elle est au-delà du mental. Comme le dit si bien Osho : « La méditation commence là où le mental finit ».
Les étudient occidentaux ont trop tendance à vouloir chercher ou pratiquer une technique de méditation, or cela passe par le mental, cela oblige à une réflexion là où c’est le détachement qui est recherché. Et le résultat est donc souvent faussé.
La méditation, ce n’est pas une technique ou une pratique, c’est un ensemble de techniques et de pratiques visant un but commun : obtenir une prise de conscience du moment présent.

Une citation que j’aime beaucoup et que je trouve très parlante et très simple (comme quoi Hollywood est aussi capable de faire des choses correctes) est tirée du film « Le dernier Samouraï ». Lors d’un combat d’entraînement au sabre (Kenjutsu), le héros se bat en réfléchissant à chaque action qu’il doit entreprendre pour parvenir à prendre l’avantage sur son adversaire. A cela, son professeur lui répond :
« Toi beaucoup trop penser.
-Trop penser ?
-Penser sabre, penser monde autour, penser ennemi… Beaucoup trop penser… non penser… »

La clé de la maîtrise véritable est là, elle passe par le détachement, la « non-pensée ». Chaque pensée, chaque réflexion emprisonne celle-ci dans le mental, piégeant la personne dans une vision étriquée et nécessairement parcellaire, tel un cheval à qui l’on aurait mis des œillères.

La but de la méditation se résume à cela : retirer les œillères que provoquent le mental pour enfin laisser couler les choses en soi et devenir pleinement soi-même. C’est là le meilleur travail dans le cadre du développement personnel.

Mais en magie, la méditation a aussi son intérêt, on ne recherche plus le développement personnel mais la transcendance de soi, cet état de détachement où l’acte magique n’est plus réfléchi mais devient une partie de soi-même, transcendant l’individu et permettant une réalisation d’une efficacité sans commune mesure avec une pratique mentalisée.
Cet état fini par survenir quasiment naturellement chez certains praticiens au bout d’un certain temps (qui peut prendre des années) quand les gestes sont si profondément inscrits à l’intérieur de l’individu que le corps les exécutent naturellement, sans réfléchir. Ce phénomène n’est autre que l’Ataraxie !
Mais cet état d’Ataraxie est le développement « ultime » du praticien, il n’est nul besoin d’en arriver là pour devenir un très bon praticien en magie, par contre, apprendre à méditer pour se transcender volontairement au cours d’un rituel est un travail qui présente, vous l’aurez compris, tout son intérêt. Peu de praticiens prennent la peine de travailler en ce sens et avec cet objectif, et c’est à mon sens très dommage car ils se privent finalement de leur meilleur atout.


Programme méditatif: Appréhender la méditation.


Ce programme est ouvert afin de permettre une approche de la méditation pour ceux qui ne savent pas vraiment par où commencer, et comment.
Il se compose en 3 grandes sections, s'étalant sur 4 semaines complètes, et disposées comme ceci:


Semaine 1: Base méditative (lâcher-prise)
Semaine 2 et 3: Vacuité (ne penser à rien)
Semaine 4: Vide mentale.


Se déroulant sur 4 semaines, ce programme permet donc de pouvoir prendre pleinement conscience du principe méditatif, en cheminant afin de prendre le total contrôle de la méditation. 15 mn par jours seront nécessaires pour bien réussir ce travail, car le principe de réussite est la régularité du travail, afin de ne pas perdre les acquis de la séance précédente.

Quelques conseil:
Comme dans tous principes méditatifs, le Maître mot est, Abandon!

De ce fait, je ne saurais que trop vous inciter à ne pas donner trop d'importence à ce travail. Je m'explique:

Le but de ce travail étant d'atteindre l'etat de non-pensée, il serait donc improductif de forcer le passage en cherchant à tout prix la réussite.
De ce fait, pour le lâcher-prise, si une pensée se retiens dans votre esprit, alors retenez-là, sans y prêter trop d'importance, puis laissez-là repartir naturellement. Ne considérez pas un echec comme une frustration, mais comme un pivot vers la réussite. Après un echec, on recommence, encore et encore, mais sans jamais forcer. Si le moment n'est pas propice, ou que la méditation ne prend pas, alors ne forcez-pas, arrêtez tout simplement, et attendez le lendemain ou un moment plus propice.

Même principe pour la vacuité, si des pensées vous reviennent en tête, alors ne forcez pas en essayant de les éloigner, laissez-les venir, et reprenez l'exercice au début.

Pour le Vide mental, même principe également. Ne forcez jamais, vous n'obtiendrez que l'effet invers.

Et pour finir, n'oubliez pas avant vos séances, de vous installer confortablement, dans une position confortable, mais ne vous allongez-pas, vous risqueriez de vous endormir. Certains préfèreront la position du lotus, d'autre simplement être assis sur une chaise ou dans un fauteuil, l'essentiel est que vous vous sentiez à l'aise.
D'autre part, n'hésitez pas à user d'outils, comme la musique pour certains, un bol chantant, des bougies ou même de l'encens, organisez-vous votre propre espace tel qu'il doit être pour que vous vous sentiez le plus à votre aise.


Dernière édition par Cíarán le Mer 8 Mai 2013 - 17:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Mar 7 Mai 2013 - 22:12


(...) le Sanctuaire est encore dans la pénombre, mais on devine le Temple se dressant fièrement dans la clairière (...)


(...) la lampe du maître de maison est allumée (...)


(...) les résines sur le charbon ardent vont diffuser un agréable parfum que le vent dispersera (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Mer 8 Mai 2013 - 15:52

Après cette parenthèse temporelle dont les minutes n'ont pas été consignées comme autant de kilomètres, le desservant rouvre les yeux pour constater que le jour s'est levé dans la verte vallée, que les chants des oiseaux éclatent en un véritable festival, et qu'il est temps d'entamer à la première Comarca Beleni, la Célébration de l'aube



Il fait un peu frisquet mais la laine des vêtements confectionnés remplit parfaitement son office en offrant une très agréable et chaude protection contre le froid. Laine en hiver, froid à la barrière ; lin en été, chaleur revisitée. Mais dans quelques instants, Aedis, le dieu du feu, outre le fait d'être le Maître du sacrifice et de véhiculer prioritairement nos offrandes aux dieux, va apporter une douce chaleur dans cette partie du temple où se tient le desservant.

Aedis, Aedeos, Aedus, Aeduos Aedos "Aedis, Feu, tison ardent, soleil du matin, ardent bélier"

C'est toujours impressionnant d'allumer un bûcher à partir d'une flamme, fusse-t-il gigantesque ou petit. En cela ce geste commun rejoint des millions d'autres gestes identiques sur toute la planète. Nous avons pour la plupart d'entre nous, le souvenir de la cheminée des grand-parents qui était bien souvent allumée tout au long de l'année. Et c'est ainsi que depuis que l'Homme a rencontré le feu. Faire intervenir le feu dans un rituel, c'est le rendre complet, c'est boucler une boucle qui sans lui serait restée ouverte. Et les dieux n'aiment pas les choses réalisées à moitié. C'est peut-être pour cette raison que les druides de l'Antiquité ont progressivement abandonnés le culte des divinités chtoniennes au profit des divinités ouraniennes. A un moment de notre histoire, les fosses furent remblayées et dessus ou à côté furent érigés des foyers afin d'y déposer le Feu. Ce simple fait témoigne d'un grand changement dans les mentalités de nos prédécesseurs. Ils quittèrent des habitudes rassurantes et familières, pour se tourner vers le nouveau, vers un élément dont ils ne maîtrisaient sans doute pas encore toutes les possibilités.

Quoi qu'il en soit Aedis est allumé, et bien allumé


(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 10 Mai 2013 - 14:50

Il est né le vigilant gardien des Hommes,
Aedis à la pieuse habileté,
pour un bien-être nouveau ;
La face enduite de beurre,
d'un vaste éclat qui atteint le ciel,
célestement pur, il luit, ici, pour nous.

(...)


Si la prière est l'acte de parler aux dieux, il incombe à celles et ceux qui prient d'effectuer la moitié du travail. En effet rien de tel qu'une prière mal exprimée, bafouillée, hésitante pour que cette communication un peu particulière avec les sphères divines soit gâchée. Comment espérer, si tel est notre désir, d'avoir un retour propice. Le bénéfice de la prière réside pour moitié dans un beau texte, et la poésie est superbe pour cela, dit clairement à voix basse ou intelligible, en y mettant son coeur et sa mémoire. Sans cela, la prière demeure vaine ; elle tourbillonne à nos pieds, telle une brume froide, et qui ne s'élevera jamais. Le desservant du Teges Berularias fait intervenir aussi la sincérité. Un être double a toutes les chances d'être perçu comme tel par les dieux. Enfin la concentration. Si on laisse errer son attention, la prière peut s'éventer et se transformer en un vrombissement monotone et ennuyeux. En faisant l'effort de rester alerte, nous assumons la responsabilité qui nous a été confié d'entretenir le pouvoir lumineux des dieux.

Et pour l'entretenir ce pouvoir lumineux des dieux, rien de tel qu'une belle offrande de beurre. Sous d'autres latitudes du territoire celtique, ce pourrait être une huile qui remplit bien ce rôle, l'huile d'olive par exemple. Le beurre est là, liquide car chauffé sur le feu auparavant, et n'attend plus que le desservant prenne sa cuillère en bois d'olivier pour être répandu dans le feu. Moment magique ! Aedis agrée ce sacrifice en ronronnant comme un dragon dont les flammes redoublent de volume. Aedis sacrifie aux dieux et délivre ses messages d'heureuses richesses.



(A suivre)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diligos
Daltios C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 29
Localisation : Pays de Caux
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 10 Mai 2013 - 18:07

C'est toujours un vrai plaisir et un émerveillement de lire tes récits illustrés de magnifiques photos Matolitus, vraiment merci à toi de nous faire partager tes pratiques. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1039
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Sam 11 Mai 2013 - 5:17

Sunertos moios Brater Matolitus,

Merci pour ce partage merveilleux....c'est avec joie que je lis ses pages.

Crabudionos loudeti moios Bratros Matolitus

Dagomatos diies sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 17 Mai 2013 - 20:40

Puis vient le moment du grand hymne solaire qui rend hommage, entre autres, à Belenos sur son char doré tiré par des chevaux resplendissants aux sabots blanc.

Lève-toi maître des trésors,
toi qui es dans les eaux,
entre dans ce pouvoir plein de magnificences ;
le Rouge qui a engendré cet univers,
puisse-t-il te soutenir, bien soutenu pour le pouvoir.

Il s'est levé ce trésor qui était dans les eaux.
Domine maintenant les clans qui sont issus de toi ;
toi qui détient l'ambroisie, les eaux, les plantes, les vaches,
fais entrer chez nous, les animaux et les humains.

(...)


La récitation d'une prière est comme un long fleuve qui déroule ses eaux paisiblement sous un chaud soleil. Les mots bien articulés et prononcés clairement par les organes de la parole, indiquent toute la vitalité et la croyance de celui ou de celle qui les dit. La prière est à la fois, un message adressé aux dieux et un réceptacle de leurs bénédictions, bénédictions qui sont les contenants des flux spirituels, précurseurs des cadeaux merveilleux accordés à leurs dévots. La prière a un pouvoir illimité car elle a une résonance et un écho dans l'immense univers, tout comme d'ailleurs le silence d'une simple pensée ou d'un souhait émis du fond du coeur. Elle puise son efficacité dans le monde invisible par cette dynamique positive enclenchée par l'esprit, lequel permet d'influencer favorablement l'action. La prière est un des moyens pour ressentir la lumière des dieux et leur infinie perfection. Et être dans la lumière des dieux, c'est se purifier profondément.

Quelquefois le desservant du temple de la Cressonnière a ressenti cet immense bonheur, sans qu'il le recherche spécialement, sans qu'il le veuille, selon une survenue qui ne manque jamais de l'étonner et surtout de le contenter. Mais à son goût, cela intervient trop rarement. Peut-être a-t-il encore des dispositions à acquérir ? Peut-être n'est-ce pas encore le moment ? Peut-être lui faut-il être attentif à une heure précise, à la nuit, au jour, à la quinzaine, au mois, à l'année ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Dim 19 Mai 2013 - 21:21

Parmi toutes les divinités qui ont "droit" à des offrandes durant les célébrations quotidiennes, se trouve en bonne place l'Esprit de Berularia, l'Esprit de ces lieux, l'hôte du desservant. Il serait hasardeux de vouloir vivre ici et mener à bien tous les projets en gestation si cet Esprit ne "voyait" pas un respect, une prise en compte de sa "présence". Beaucoup de guillemets sur certains mots car nous ne sommes plus dans le naturel, mais bien dans le surnaturel et qu'il est toujours difficile de mesurer la part exacte de ce qui est et de ce qui n'est pas.

Le desservant du Teges Berularias s'adresse à lui en ces mots :
Daigne, Ô Esprit de Berularia, Esprit de la Cressonnière, accepter ces modestes offrandes que moi, druuis Matolitus, je t'adresse rituellement et dévotement. Accepte-les favorablement en guise de remerciements pour tous les bienfaits que tu nous prodigues à nous, les habitants de ces terres. Moi, druuis Matolitus, qui te prie en ce jour naissant, je t'offre ces morceaux de pain beurré salé mielé avec des grains de blé et une fleur d'azalée pour te remercier profondément de ta protection et de tes innombrables dons que tu répands sur ma tête, mes biens, mes terres, mes animaux, ma famille, mes relations, les druides quand ils me visitent ! Bodilo do Te ! Coneto do Te !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1039
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Lun 20 Mai 2013 - 17:26

Sunertos moios Brater Matolitus,

Merci à toi pour cette célébration que tu nous fais ressentir,c'est un réel plaisir de te lire et de voir tes photos ainsi que tes textes emplis de beautés, ils m'embaument les sens.....Les deuos ac deua doivent se réjouirent d'un desservant comme toi cher frère !

Crabudionos loudeti moios Bratros Matolitus

Bien à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Mar 21 Mai 2013 - 23:42

Merci Matolitus pour ce beau partage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: ... de Matolitus   Ven 14 Juin 2013 - 12:54

Ces offrandes de nourriture, ainsi que celles qui sont mises dans les "chapelles" des 3 divinités consacrées du Sanctuaire de la Cressonnière, trouvent rapidemment preneurs, surtout durant la période hivernale. Devinez par qui ? Par tous les oiseaux qui vivent à l'année sous nos latitudes.

Généralement ce sont les pinsons des arbres qui viennent en premier au pied du Cromo "becqueter" le beurre des tartines et les grains de blé. Puis c'est au tour des mésanges, les charbonnières le matin et les bleues le soir. Plus rarement un rouge-gorge fait une irruption. Il y en a un aussi mais qui n'a pas été identifié encore par le desservant. Il porte une sorte de bandeau autour de la tête et sur ses yeux, comme Zorro.

En ce moment c'est un chat sauvage qui a pris l'habitude de venir dès la célébration terminée et le Teges silencieux. Le hic, c'est qu'il est jaune et qu'il se voit bien tapi sous la végétation.  "Tu peux aller manger maintenant, Matolitus remonte dans son ermitage".

Au cours de l'émission d'Arte de la série "Sur nos traces", celle sur les druides, l'archéologue a parlé d'un marché de dupes dans les dons d'offrandes dans les sanctuaires. Aux dieux le sang et les "bas morceaux" (organes, graisse, têtes, etc.) et aux humains les morceaux dits "nobles" (gigots, côtelettes, filets, morceaux à bouillir, etc.). Elle se trompe royalement, car d'une part il est fort probable qu'une part de ces morceaux "nobles" une fois cuits, par exemple dans des chaudrons, devait être offerte aux dieux. D'autre part, c'est le fait de faire le sacrifice qui constitue le don. Les dieux étant régalés en premier, l'ordre du monde est respecté et assuré, la vie peut continuer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... de Matolitus   

Revenir en haut Aller en bas
 
... de Matolitus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» ... de Matolitus
» Comment un Credimaros peut vivre sa foi de nos jours ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Journal ...-
Sauter vers: