forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le guerrier celte, face à la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 16:42

Tout est dans le titre du sujet.

"La mort n'est que le milieu d'une longue vie". C'est une philosophie qui me plait bien, qui me rassure.
Mais quelles étaient selon vous, les pensées d'un guerrier Gaulois, couché sur le champ de bataille? Au moment de passer de vie à trépas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 17:30

Pour faire court, je pense que le guerrier gaulois au moment de mourir, donne sa vie dans un éclat de rire car il sait qu’ainsi il s’affranchit du cycle des morts et des renaissances successives et parvient à l’immortalité.

Cette mort héroïque, ce don de soi lui ouvre un éden éternel, une existence paradisiaque dans un monde de félicité que l’on appelle « Terre des Vivants », « Terre des Femmes », « Grande Plaine », « Plaine du Plaisir », « Terre des Jeunes » ou tout y est beau, jeune, attirant et pur, ou on n’y connaît ni tristesse, ni trahison, ni chagrin, ni deuil, ni mort, ni maladie, ni faiblesse, ni aucune parole rude ou grossière et ou les héros, libérés du cycle des morts et des renaissances, participent au « Festin de Goibniu » où les porcs de Mananam servent de nourriture à tous ceux qui mènent cette existence perpétuelle au sein du bonheur et de l’abondance et se réjouissent des jeux agréables et plaisants sans aucune transgression.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 18:13

Un peu comme le Valhalla des peuples nordiques en somme?
Quel est le nom du paradis des celtes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 20:22

Citation :
Un peu comme le Valhalla des peuples nordiques en somme?

Oui… avec, peut-être, comme différence qu’au Walhalla Odin recrute les plus braves guerriers pour en faire les auxiliaires des Dieux en vue du Ragnarök. Tandis que chez nous les Dieux reçoivent les guerriers morts aux combats pour les faire participer au festin de Mannauionos.
 
Citation :
Quel est le nom du paradis des celtes?

Le « paradis » des Celtes porte plusieurs noms comme Tera Ogii, Tera Benas, Tera Biuii ou Mara Magosia ou encore Magosia Bodionon si ce n’est le Uindobitus ou le Sedon.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 20:58

Cela prouve leur ouverture d'esprit.
Moi, j'aime l'idée qu'il ne soit pas nécessaire d'être un héros pour accéder au banquet suprême. J'aime l'idée qu'il puisse être offert à de "modestes êtres". De ceux qui parfois peuvent prendre le risque de sacrifier leurs vies pour une cause ou un idéal en ravalant leur bile au dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
inisgwenva

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Ven 2 Mar 2012 - 22:00

Et chez les celtes bretons, le paradis se dit: Inisgwenva (ile blanche)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keltia.over-blog.fr/
Tortequesne

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   Mar 6 Mar 2012 - 12:52

Pffffffff........


Je crois plutôt que cela devait ressembler à : "M..,m...,m... je vais crever ! P... ! Ca fait mal ! Ma femme ! Mes enfants ! Je veux pas crever là ! J'ai même pas fini d'agrandir la grange et j'allais gagner l'épreuve de lancer de javelot à la prochaine fête de l'été ! J'ai trop mal ! Que ça finisse ! A l'aide !"

... Pour un certain nombre en tout cas. Comme dans toutes les cultures et tous les âges du monde...

On peut se mettre dans des états second pour entrer dans la bataille. On peut tomber le sourire aux lèvres en contemplant ses ennemis morts ou en songeant à ses amis qu'on vient de sauver en abattant le gros Gurbak le Sanguinaire qui vous a étripé au moment où vous lui défonciez le crâne. On peut rêver au paradis qui nous attend, y croire dur comme fer, et à un moment pareil, cela peut aider.
Mais pour rester dans cet état d'esprit, il faut mourir vite. Parce que si ça dure, l'adrénaline descend et un certain nombre d'idées vous reviennent en tête.

Avez vous eu déjà mal ? Je veux dire vraiment, vraiment mal ? Oui peut être. Cela n'est pas une expérience si rare.
Vos préoccupations peuvent changer de façon radicale à ce moment là... Le cerveau qui est une machinerie pas si mal faite enclenche un certain nombre de programmes d'urgence consacré à "éviter de mourir, notre priorité n°1"

Il faut s'en enfiler, des idées, des croyances et des beaux principes pour oublier cette voix en vous qui crie "Je veux vivre ! A n'importe quel prix ! Je veux vivre encore !"
au fond du ventre. Si fortes soient vos convictions, elle est là, cette voix. Cela s'appelle l'instinct de conservation.

Je crois qu'il y a eu des guerriers qui sont morts comme l'a dit Auetos, dans un éclat de rire. Différents récits des ennemis des celtes ayant eu à les affronter parlent de leur mépris de la mort, de leur joie sauvage en bataille.
Jusqu'à quelle point cela était vrai, dans quelle mesure était-ce une réputation qu'entretenaient les guerriers celtes ? Un ennemi terrifié est un ennemi plus qu'à moitié vaincu et les celtes savaient se donner une apparence terrifiante. Leur style de combat individuel se mariait bien d'ailleurs avec l'intimidation de leurs ennemis. Quand un fou beuglant vous fonce dessus, à poil, les cheveux sculptés en forme de cornes ou d'épis, l'écume aux lèvres et riant comme s'il était à la fête de la bière à Lutèce et qu'on venait d'annoncer l'Happy Hour, des petits détails comme "discipline", "tenir le rang", "on est trois, il est tout seul, mathématiquement on va lui déchirer sa tête" ou encore "ne pas mouiller son pantalon" ont tendance à se faire oublier.
La guerre psychologique a existé bien avant qu'on aie inventé ces mots.

J'ai eu l'occasion d'expérimenter ce genre de chose. Débutant dans une discipline martiale et mêlé à des pratiquants de niveaux très divers, j'avais plastronné sur mon talent, mon expérience, etc, bien fort et en affichant une assurance que j'étais loin d'avoir, convaincu que j'étais de me faire rétamer dès le premier combat. Il ne s'agissait pas d'une compétition mais chacun était libre de mesurer sa force dans des combats amicaux. Lorsqu'un adversaire est venu me défier, j'avais su décocher un regard rempli d'un parfait mélange de commisération et d'amusement et j'ai vu dans le regard de mon futur adversaire s'afficher la défaite. L'adresse n'aurait pas fonctionné contre une personne plus expérimentée ou plus solide dans sa volonté. Il avait deux ans de pratique de plus que moi et j'étais dans une condition physique loin d'être au top. Mais il m'a laissé le battre. Une parade chanceuse au début du combat avait fini de le persuader de ma supériorité et dès cet instant, il ne s'est plus défendu. J'obtins une victoire aussi facile qu'immérité sur le plan technique. Mais la réputation que j'en tirai me fut bien utile pendant tout le reste de la rencontre. J'étais LA brute qu'il ne fallait pas défier de peur de se faire ridiculiser. Une "brute" qui savait que la majorité des participants qu'il toisait en riant pouvaient le battre une main attaché dans le dos...

Je ferme cette apparté.

Si le guerrier celte utilisait très certainement son image, les récits répétés de témoins de différentes époques et cultures du guerrier celte qui allait à la mort en riant s'appuyait sur certainement plus que de la bravade ou des rumeurs.
La bravoure individuelle était de toute façon une vertu à l'honneur dans leur société et cela n'est pas sans conséquence sur la façon dont on aborde un combat. Il fallait briller. On défiait donc la mort. On affichait son mépris.


Il y a de nombreuses façon d'aborder la mort. Elle peut être un accomplissement. Une délivrance. Une contrariété.
Je crois que les guerriers celtes n'étaient pas différents de ce point de vue et qu'ils sont morts sur les champs de bataille avec des pensées très diverses en tête.

Aussi, autant je crois aux héros rieurs d'Auetos, autant je crois que la plupart de ceux qui ont eu le temps de voir venir la mort sont partis en buvant la coupe du regret. Le regret de ce qu'ils perdaient, de ceux qu'ils laissaient derrière eux, de ce qu'ils avaient fait, de ce qu'ils n'avaient pas fait, de ce qu'ils n'auraient plus jamais l'occasion d'accomplir.

... Comme tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le guerrier celte, face à la mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le guerrier celte, face à la mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le guerrier celte, face à la mort.
» face a la mort
» Le croyant face à la mort
» Prières pour les morts ou pour faire face à la mort
» Face a la culture de la mort,il faut réagir....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le Druidisme :: Civilisation et Société Celtique-
Sauter vers: