forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ca date un peu mais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Sam 23 Juin 2012 - 9:49

Dubicattos a écrit:
Evil or Very Mad Pauvre de nous…

Après avoir visionné la vidéo, . »
Pour pouvoir en parler, il faut y aller ce qui n est pas votre cas cela se voit.

Il n y a pas que cela heureusement .

On sent dans cette prose le désir de tout casser sans fond.

Quand vous parlez des néo-druides anglais, il ne faut pas oublier que pendant que les néo-druides francais étaient en train de se chercher, les néo-druides anglais non pas couper leur filiation eux.

et que tout vient d eux.

il vont bien rire les néo-druides anglais.

déjà néo-druides anglais Razz Razz Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Sam 23 Juin 2012 - 9:57

j oubiai

avez vous déjà ritualisé avec des druides anglais ? Galois ou autres ?

Si oui pouvez vous m en parler bounce et surtout lesquels ???

Il ne faut pas rester dans son petit univers mais voir le monde le vrai pas celui que l on s invente.

on peut aussi voir les teutons

http://www.youtube.com/watch?v=SqNGEkBkxBE&feature=related

au faite quel rite chez les neo druide de l obod

Citation :
Façon, selon certains, de perpétuer un rite soi-disant celtique plusieurs fois millénaire.

Le festival animé par des néo-druides anglais est l’occasion de se divertir et de danser tout au long de la nuit la plus courte de l’année dans une fête païenne rythmée par les percussions. »
http://www.youtube.com/watch?v=QMccnQlKCwA&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=Fkcupk8nv5E&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=k3UHrhfeKHY


au niveau de la gorseed UK

http://www.youtube.com/watch?v=R_rmfmTS8Ns&feature=related


CELA NE VOUS RAPPELLE RIEN TOUTE PROPORTION GARDEE BIEN SUR
Ancienne réunion du Grand Collège en Brocéliande avant la mort de Jean et Yvette

http://www.dailymotion.com/video/xcuq98_fete-des-druides-a-broceliande_lifestyle#

ET POUR LA GORSEED FRANCAISE
VOICI

http://www.youtube.com/watch?v=gPVENQExeBA

en cherchant bien on peut trouver d autres excemples

et pour finir

mais je vous laisse faire votre opinion

http://www.youtube.com/watch?v=5XrrHecmW4o&feature=related

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Sam 23 Juin 2012 - 17:39

Je n’ai aucun désir de tout casser, je veux juste faire comprendre à ceux qui passent par ce forum que toutes ces fadaises mégalithico-chamaniques ne sont pas du druidisme et même pas du néo-druidisme.

Dire, comme tu le fais, que cela est du druidisme authentique sans aucune coupure filiale est une contrevérité historique, un mensonge et une imposture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Sam 23 Juin 2012 - 18:00

Artio a écrit:
merci edv pour cette réponse... tant attendue... je ne savais pas que Christian continuait le collège, car à une époque il était question qu'un Belge s'en occupe... et nous ne savions pas ce qu'il en était.
Il en est toujours question comme je l'ai signalé dans un autre post. Ce belge est mon druide. Mais continuer ce collège en Belgique n'a pas de sens. Ou ce collège cessera où il mutera.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Sam 23 Juin 2012 - 18:17

Dubicattos a écrit:
Je n’ai aucun désir de tout casser, je veux juste faire comprendre à ceux qui passent par ce forum que toutes ces fadaises mégalithico-chamaniques ne sont pas du druidisme et même pas du néo-druidisme.

Dire, comme tu le fais, que cela est du druidisme authentique sans aucune coupure filiale est une contrevérité historique, un mensonge et une imposture.
J ai une question à poser à un druide un vrai et pas un préfabriquer de l enseignement

Comment autant de gens on put se tromper pendant autant de temps ???

de toutes obédiences ??

je ne vois ni temple ni statues, que de la nature

qui peut répondre avec des arguments pas comme ci dessus

Dubicattos sur ce forum il est de bon ton de se vouvoiyer comme notre hôte le fait, cela donne de la distance

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Dim 24 Juin 2012 - 8:17

edv a écrit:
Comment autant de gens on put se tromper pendant autant de temps ???
A cause des idées reçues, des images d’Épinal tenaces et de mauvaises interprétations. Mais surtout à cause du refus de se remettre en cause.

En informatique on appelle ça des mises à jour. Si vous les refusez, au fil du temps, votre ordinateur devient obsolète. Il en va de même avec votre pratique.

Vous, qui vous dites druide vrai, non préfabriqué, évoluez avec le temps, ne restez pas bloqué par cette image du druide écologiste, sortez du bois et soyez vrai. Je suis sur que tout le monde y gagnera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Dim 24 Juin 2012 - 10:41

Je vois que vous venez de comprendre

le post ci dessus est pour vous

merci d avoir enfin compris et de le dire

c est assez révélateur

Tout le monde peut se tromper le tout est de le reconnaitre

Merci de cette avancée dans la discussion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Dim 24 Juin 2012 - 11:55

edv a écrit:
Je vois que vous venez de comprendre
J’ai surtout compris que vous êtes un âne baté et qu’il ne sert à rien de discuter avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Dim 24 Juin 2012 - 20:06

Dubicattos a écrit:
Je n’ai aucun désir de tout casser, je veux juste faire comprendre à ceux qui passent par ce forum que toutes ces fadaises mégalithico-chamaniques ne sont pas du druidisme et même pas du néo-druidisme.
Lorsque tu es devant des sépultures, le plus important pour toi est-il l’architecture ou la reliance aux ancêtres? Et bien pour stonehenge, c’est pareil. Savais-tu qu’au départ, c’était un cimetière pour famille royale ? Savais-tu que les premières structures étaient constituées également de fosses à poteaux.

Pourquoi cet endroit ? Qu’a-t-il de particulier pour enterrer une famille royale à cette place précise ? Qu’a-t-il de particulier pour que depuis la nuit des temps, ce lieu est considéré comme sacré ? Parler de lieu mégalithique est dû à notre mentalité occidentale de « propriétaire terrien ». Un lieu n’appartient à personne. Le vent, le soleil et la lune appartiennent-t-ils à une religion en particulier ? Ce lieu est un lieu de reliance, comme beaucoup, qui concerne toute l’humanité. C’est pour ça que permets moi de modifier quelque chose dans tes affirmations : Stonehenge est une fadaise préhisto-néolithico-chamanico-mégalithico-celto-gallo-Bretano-anglico-humaine ! Mais effectivement, je te l’accorde, tout le monde n’a pas pensé à laisser des cruches et des couverts pour prouver leurs passages.

Si les druides antiques ne se sont pas intéressés et approchés de ces lieux intemporels, cela ne voudra dire qu’une seule chose, c’est que ces druides antiques n’avaient en fin de compte plus aucune connaissance ou intérêt du sacré. Mais bon, c’est possible …

Plus simplement, y-a-t-il des druides qui ont déjà ritualisé sur le lieu de Stonehenge ? La réponse est oui. Il y a donc depuis la première fois que cela a été fait un autre lien entre le druidisme et ce lieu. Si seulement ces nombreux druides depuis des décennies avaient eu la chance de savoir que Dubicattos n’était pas d’accord, je suis persuadé qu’ils se seraient dit « mais c’est vrai au fait, qu’est-ce qu’on fout là ». Mais bon, tu fais ce que tu veux, tu peux même appeler ça un lieu avec des cailloux, puisque tu es focalisé sur la pierre, qui est toujours resté à la mode pour pique-niquer.

Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 13:38

Yamni a écrit:
Lorsque tu es devant des sépultures, le plus important pour toi est-il l’architecture ou la reliance aux ancêtres?
Si Stonehenge est, comme tu le prétends, une sépulture royale, alors c’est encore plus grave. Ce que j’ai vu sur la vidéo n’est plus un rassemblement de gais lurons mais une profanation collective.
Imagine la même chose dans un cimetière. Des hurluberlus sous prétexte de se relier avec les ancêtres, dansant et gesticulant sur les tombes. Tu trouves ça comment ?

J’ai visité de nombreux sites mégalithiques et jamais je ne suis monté dessus pour me faire prendre en photo comme la plupart des néo-païens que j’ai croisés sur les mêmes sites. Je me suis contenté de les regarder avec tout le respect du à ces vieilles pierres.

Citation :
Et bien pour stonehenge, c’est pareil. Savais-tu qu’au départ, c’était un cimetière pour famille royale ? Savais-tu que les premières structures étaient constituées également de fosses à poteaux.
Sais-tu seulement que ce que tu prends comme argent comptant n’est qu’une hypothèse battue en brèche par de récents travaux ? Stonehenge est un peu tout. Ça va donc de l’enclos funéraire au temple en passant par l’hospice, l’observatoire astrologique et l’ordinateur préhistorique.

Citation :
Si les druides antiques ne se sont pas intéressés et approchés de ces lieux intemporels, cela ne voudra dire qu’une seule chose, c’est que ces druides antiques n’avaient en fin de compte plus aucune connaissance ou intérêt du sacré. Mais bon, c’est possible …
Si les druides ne se sont pas approchés de ces lieux cela ne veut pas dire qu’ils n’avaient plus aucune connaissance ou intérêt du sacré mais qu’ils avaient une toute autre approche de celui-ci. Ceci dit, les druides étant de grands savants et de fameux astronomes, je ne serais pas étonné qu’ils aient utilisé Stonehenge comme observatoire.

Citation :
Plus simplement, y-a-t-il des druides qui ont déjà ritualisé sur le lieu de Stonehenge ?
La réponse est non ! Observer le ciel, définir les levers et couchers des astres comme le firent ceux qui bâtirent ce monument, ne ressemble pas à une « messe ». Il est vrai que depuis le XIXe siècle nous pouvons y voir déambuler des néo-druides.

Citation :
Si seulement ces nombreux druides depuis des décennies avaient eu la chance de savoir que Dubicattos n’était pas d’accord, je suis persuadé qu’ils se seraient dit « mais c’est vrai au fait, qu’est-ce qu’on fout là ».
Si seulement ces néo-druides avaient eus l’intelligence de ne pas tout mélanger tu n’en serais pas à te poser la question de savoir ce que tu fous là-bas.

Mais bon, tu fais ce que tu veux, tu peux même appeler ça un lieu de reliance, une zone d’appontage pour OVNI, une aire de pique-nique ou tout autre chose, après tout, c’est ton droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 15:19

Ce que tu dis me plaît bien, y-a du cœur dedans et je préfère ça à ceux qui oeuvrent bassement dans l’ombre. C’est juste une histoire de posture et de ce qu’on a à travailler en ce moment. Tu as une approche respectueuse mais elle est plus archéologique que la mienne qui a des résonances du monde celtique plus lointaines par rapport à une époque différente déjà plus structurée et civilisée. Vu que nous n’avons pas le même référentiel, c’est compliqué.

Dubicattos a écrit:
Si Stonehenge est, comme tu le prétends, une sépulture royale, alors c’est encore plus grave. Ce que j’ai vu sur la vidéo n’est plus un rassemblement de gais lurons mais une profanation collective.
Imagine la même chose dans un cimetière. Des hurluberlus sous prétexte de se relier avec les ancêtres, dansant et gesticulant sur les tombes. Tu trouves ça comment ?
Très celtique vu que la joie et la fête étaient très liées à la mort. La danse des morts dans la joie est très répandue dans les traditions premières, même dans les églises chrétiennes du début où les gens rentraient avec leurs animaux, dansaient et chantaient. Je te dirais que personnellement, je me sens en permanence marcher et prendre appui sur mes ancêtres.
Mais, je suis d’accord avec toi, il y a trop de gens qui manquent de respect pour ces vieilles pierres.

Citation :
Si seulement ces néo-druides avaient eus l’intelligence de ne pas tout mélanger tu n’en serais pas à te poser la question de savoir ce que tu fous là-bas.
Je ne me sens pas concerné, je sais exactement ce que je vais faire là-bas.
Pour le terme néo-druide, c’est une question de point de vue. Pour moi, les gaulois étaient des néo-druides. Donc, aujourd’hui, être un néo-druide gaulois, c’est peut être en quelque sorte redevenir un druide de l’époque avec qui je vibre. C’est donc plutôt un compliment puisque c’est en accord avec ce que je suis. . Encore merci !
Par contre, même si l’époque gauloise n’est pas ma tasse d’hydromel, je comprends que d’autres suivent d’autres vibrations. Par contre, à mon sens, l'archéologie ne t'apportera que des réponses partielles parce qu'elle ne traite qu'une partie partielle de la chose.



Dernière édition par Yamni le Lun 25 Juin 2012 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 17:21

Les druides de l’antiquité, des néo-druides Shocked !? Là tu y vas fort.
Pour moi ces druides-là sont les véritables druides. Les néo, comme l’indique ce préfixe, sont ceux qui sont sortis d’on ne sait où après le siècle des Lumières.

Par contre j’aimerais comprendre en quoi les druides de l’antiquité seraient des néo-druides ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: . morbihan/ile-de-gavrinis-les-druides-ont-celebre-le-solstice-d-ete-25-06-2012.    Lun 25 Juin 2012 - 17:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 19:19

Merci pour l’article, edv. Je devais en être mais l’éloignement à fait que…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 19:54

Une autre fois c est sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Lun 25 Juin 2012 - 21:45

Dubicattos a écrit:
Par contre j’aimerais comprendre en quoi les druides de l’antiquité seraient des néo-druides ?
C'est une histoire de matérialisation.
Mais aussi parce qu’un druide ne peut être que le néo-druide de ce qu’il était avant.
Parce qu’il y avait les gaulois sédentaires mais avant, il y avait aussi les peuples nomades. Et chez ces derniers, la nature était leur németon. Tu les vois transporter en permanence leurs sanctuaires en poteaux en bois à travers les plaines. Le sédentarisme est l’endormissement des sens alors que le nomadisme t’ouvre à la vie, à la terre. Une fois les németons construits avec du sens comme à Alésia, les gens au fil du temps perdent cette reliance du pourquoi cela a été construit là. Les nomades, eux, sont reliés en permanence pour qu’à chaque jour, ils vivent leurs attractions avec le sacré dans la nature qui est la leur.
Mais aussi, et c’est une conséquence, parce que d’un point de vue des autres plans que de celui du physique, il y a des différences mais je ne veux pas développer.

Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Mar 26 Juin 2012 - 17:59

Yamni a écrit:
Parce qu’il y avait les gaulois sédentaires mais avant, il y avait aussi les peuples nomades. Et chez ces derniers, la nature était leur németon. Le sédentarisme est l’endormissement des sens alors que le nomadisme t’ouvre à la vie, à la terre. Une fois les németons construits avec du sens comme à Alésia, les gens au fil du temps perdent cette reliance du pourquoi cela a été construit là.
Tu te doutes bien que je ne suis pas du tout d’accord avec ça. Concernant nos ancêtres avant leur sédentarisation est bien, comme le précise J.-L. Brunaux, à chaque halte ils délimitaient un espace sacré de forme quadrangulaire à l’aide d’un soc, y creusaient une fosse-réceptacle et y érigeaient un autel-du-feu.

Toujours d’après J.-L. Brunaux, dans son livre « Les religions gauloises » :
« Tous les lieux de culte gaulois se caractérise avant tout comme un morceau de terre découpé au sol et, par conséquence, nettement séparé du monde profane qui l’entoure… l’enclos se matérialise avant tout par un fossé. Ce plan quadrangulaire est le descendant d’un modèle unique, beaucoup plus ancien, un espace cultuel seulement dessiné au sol pour une activité temporaire. Le fossé est donc la forme primitive de ces installations symboliques s’établissant définitivement en un lieu donné. »

Je ne pense pas que le fait de pérenniser son lieu de culte le rende vide de sens. Au contraire. Grâce aux prêtres, gardiens des traditions, aux dévots, sacrifiant là, aux pèlerins, venant déposer leurs prières, le lieu s’enrichie, se fortifie, se charge. Et donc, loin d’être un lieu vide se sens il est, pour le croyant, un lieu incontournable ou se manifeste les dieux.

C’est en tout cas ce que nous confirme la chronologie du sanctuaire de Gournay-sur-Aronde.

« L’enclos, au départ simple lopin de terre délimité par un fossé, fut par la suite aménagé en véritable sanctuaire.

Dès le début, une palissade de bois vint ceinturer le fossé et à l’intérieur et au centre de l’enclos, un ensemble de fosses fut installé : neuf quasi circulaires entourant une dixième de plus grande dimension. Cet ensemble de plein air, orienté vers l’est, s’inscrivait dans un ensemble plus vaste de poteaux d’orientations désignant les quatre directions cardinales.

Puis, à l’extérieur un second fossé fut creusé obligeant les desservants à emprunter une passerelle pour se rendre à l’intérieur. Les fosses périphériques servirent de fondation à un édifice de plan ovalaire qui vint recouvrir la fosse centrale. Ce fut le premier temple. Sa fonction était de protéger la fosse centrale et de permettre l’activité rituelle par n’importe quel temps.

Et pour finir, le sanctuaire connu de profond réaménagement. La palissade extérieure fut reconstruite en même que le porche d’entrée. L’édifice de protection de la fosse fut refait, il ne conserva pas la forme primitive. On le fit carré et on le dota de trois murs de torchis sur les côtés, sud, ouest et nord. Son orientation fut légèrement modifiée pour faire passer son axe très exactement par l’entrée du porche…
»

Faire autant de travaux pour du vent, me laisse perplexe.

Citation :
Les nomades, eux, sont reliés en permanence pour qu’à chaque jour, ils vivent leurs attractions avec le sacré dans la nature qui est la leur.
Les nomades ne sont pas plus reliés que les sédentaires. C’est une question de foi. Je suis sur qu’un sédentaire venant prier chaque jour dans un nemeton sera plus relié qu’un nomade, courant la nature, mais se fichant éperdument de toutes formes de sacralité.

Citation :
… parce qu’un druide ne peut être que le néo-druide de ce qu’il était avant.
Pour toi, tous ceux qui se sédentarisent deviennent des néo. Bien, mais que penses-tu des Shamans Amérindiens ? Néo ou pas néo ? Alors ? Selon tes critères ce ne sont que des néo-shamans puisque depuis la conquête de l’Ouest et leur parcage dans les réserves ils se sont, bon gré, mal gré, sédentarisés.

Pour moi, non, ce sont de véritables Shamans puisque le fil de l’enseignement ne fut jamais interrompu même si à cause des aléas de l’histoire ils se sont sédentarisés. Voilà où je place la différence entre être druide et néo-druide. Dans la continuité de l’enseignement.


P.S. :

Citation :
… les nemetons
Excuse-moi mais on ne dit pas des nemetons mais des nemeta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1054
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Mar 26 Juin 2012 - 18:34

Bonsoir,

Je passe et je vois des discutions intéressantes Wink

Par contre sur les transports de matériaux de cultes, je cite :

"Tu les vois transporter en permanence leurs sanctuaires en poteaux en bois à travers les plaines"

Heu là......Je ne suis pas entièrement d'accord..certains peuples transportent leur "Totems" pendant leur pérégrinations annuel et ce jusqu'à leur lieu de villégiature, ou alors ils le font sur place, mais là on entre dans les matériaux à dispositions, il faut être logique et surtout pratique! donc pourquoi pas transporter le dit Totem avec armes et bagages ??.

Les nomades sont identiques aux sédentaires, c'est juste une manière appréhendée la vie qui diffère !! Je rejoins Dubiccattos dans cette optique sur ses dits.

Cher Yamni, je pense, je cite tes dits: "Et chez ces derniers, la nature était leur németon" pourquoi était ?? je te le dis, d’ailleurs je pense que mes compagnons te dirons la même chose, la nature est sacrée et pour moi personnellement c'est toujours le cas.

Pour ce qui est de Stonehenge , je n'irais pas plus loin que vos discutions, car pour moi c'est un lieu astronomique ( pour diverses raisons agraires et liturgiques) avec rituels à l'appui si besoin.....sans plus, mais je ne suis pas un spécialiste Wink

Bonne soirée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Mar 26 Juin 2012 - 20:05

Dubicattos a écrit:
Toujours d’après J.-L. Brunaux, dans son livre « Les religions gauloises » :
« Tous les lieux de culte gaulois se caractérise avant tout comme un morceau de terre découpé au sol et, par conséquence, nettement séparé du monde profane qui l’entoure… l’enclos se matérialise avant tout par un fossé. Ce plan quadrangulaire est le descendant d’un modèle unique, beaucoup plus ancien, un espace cultuel seulement dessiné au sol pour une activité temporaire. Le fossé est donc la forme primitive de ces installations symboliques s’établissant définitivement en un lieu donné. »
Ceci est une constatation partielle, il existe la présence de lieux de cultes celtes différents de ceux que Brunaux parle. Mais dans le domaine de l’archéologie traditionnelle, je suis d’accord que ce sont les faits. Pour les enclos quadrangulaires, je voudrais simplement ajouter qu’ils étaient utilisés avant l’arrivée des celtes sur notre territoire.

Citation :
Je ne pense pas que le fait de pérenniser son lieu de culte le rende vide de sens.
Je n’ai pas dit que c’était des lieux vides mais plutôt qu’au fil du temps, les gens ont perdu leurs connaissances sur l’art de choisir ces lieux. Je te repose la question, Dubicattos : comment faisait-il pour choisir leur endroit de culte ? Chez les nomades, c’est quelque chose qui se fait régulièrement. Mais chez les sédentaires où ces endroits ne bougent plus… Je vais prendre un exemple. Il y a deux ou trois générations de ça, les habitants de la réserve indienne à coté de laquelle nous vivions avaient l’habitude de partir pour une durée de 4-5 mois d’affilés en forêt pour vivre, chasser, être en osmose avec la nature. Il y a peu, ils étaient presque devenus tellement sédentaires qu’il ne restait plus que une ou deux personnes de la réserve à le faire mais pas complètement. Aujourd’hui, les jeunes veulent réapprendre mais il n’y a presque plus personne pour leurs montrer.
Et bien pour les gaulois, je pense que ça a été le cas puisque, par exemple, à côté de chez moi, il y a un oppidum qui n’a pas les critères nécessaires au choix de l’emplacement traditionnel des celtes. J’ai d’autres exemples qui vont dans le même sens.
Donc, je continue à penser que le nomadisme est un éveil pour celui qui est relié contrairement au sédentaire qui a perdu l’utilisation de son repérage. Il suffit de voir les druides d’aujourd’hui, ce n’est pas péjoratif, qui vont ritualiser dans des endroits sacrés connus. Vas leurs demander de sortir de chez eux et sans carte ni boussole, se diriger jusqu’à un endroit particulier qui correspondrait au rituel du moment. Ce n’est pas de la folie, cela fait parti de cet éveil des sens que nous n’avons pu, où en réveil pour certains.

En tout cas, merci de m’avoir repris pour németon-németa. Ce n’est pas que je ne le savais pas (Auetos l’a assez dit ici) mais moi et les fautes d’écriture drunken Embarassed


marcassin a écrit:
Yamni a écrit:
Tu les vois transporter en permanence leurs sanctuaires en poteaux en bois à travers les plaines
Heu là......Je ne suis pas entièrement d'accord..certains peuples transportent leur "Totems" pendant leur pérégrinations annuel et ce jusqu'à leur lieu de villégiature, ou alors ils le font sur place, mais là on entre dans les matériaux à dispositions, il faut être logique et surtout pratique! donc pourquoi pas transporter le dit Totem avec armes et bagages ??.
Il y a une nuance entre transporter, d’un point de vue logique et pratique, leurs outils rituéliques avec armes et bagages, et une structure en bois de plusieurs tonnes à cheval. Pour ce qui est de construire sur place, encore faut-il vouloir y rester assez longtemps mais malgré ça, je ne pense pas que les endroits étaient choisis au hasard. Tout est sacré mais avec de grosses nuances !

Citation :
Cher Yamni, je pense, je cite tes dits: "Et chez ces derniers, la nature était leur németon" pourquoi était ?? je te le dis, d’ailleurs je pense que mes compagnons te dirons la même chose, la nature est sacrée et pour moi personnellement c'est toujours le cas.

En attendant : Ouf, tu me rassures !!!
Celui qui s’intéresse aux énergies sait que cela passe par le mouvement, pas par l’enfermement dans un en-clos.


Dernière édition par Yamni le Mer 27 Juin 2012 - 8:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Mar 26 Juin 2012 - 21:08

Yamni a écrit:
… parce qu’un druide ne peut être que le néo-druide de ce qu’il était avant.

Dubicattos a écrit:
Pour toi, tous ceux qui se sédentarisent deviennent des néo.
Ce n'est pas ce que j'ai dit...Il n'y a pas une personne dans ce monde qui ne soit pas un néo, en permanence. C'est pourquoi tous ceux qui parlent du new-age d'une façon négative n'ont, à mon sens, rien compris.

A propos de l'idée d'initiation "royale" : ne rien trouver au niveau archéologique est une évidence.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Mer 27 Juin 2012 - 11:00

Je vais prendre un exemple concret sur les limites de l’archéologie traditionnelle :

Nous avons été visiter un lieu avec une histoire spirituelle importante, il n’y a pas longtemps. Nous aimons bien ne pas prendre de renseignements sur les endroits que nous voulons travailler pour ne pas fausser les résultats. Après la visite chacun de notre côté, nous avons mis en commun et l’endroit le plus intéressant était la cripte. Je me suis mis ensuite à chercher des informations historiques et archéologiques sur le site. Plusieurs personnes ont parlé de cette cripte dans des manuscrits à travers les siècles. Les archéologues ont décidé de la chercher mais ne l’ont pas trouvé. Leur conclusion est qu’elle faisait probablement partie d’une légende…

Donc, officiellement, puisque l’archéologie est la référence, elle n’existe pas. Mais bon, c’est pas grave, on perpétue au moins la légende à travers cette folie qui n’est qu’un critère social. Comme la société évolue, peut être faut-il attendre que tout le monde devienne fou pour devenir sain d’esprit Very Happy .

Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Ven 29 Juin 2012 - 7:21

Yamni a écrit:
Ceci est une constatation partielle, il existe la présence de lieux de cultes celtes différents de ceux que Brunaux parle. Mais dans le domaine de l’archéologie traditionnelle, je suis d’accord que ce sont les faits.
Oui. Actuellement nous distinguons quatre types de sanctuaires. Le premier correspond le mieux à la définition généralement admise en histoire des religions, on le qualifiera de « sanctuaire de type belge » parce que le premier de ses représentants fut découvert sur le territoire de la Gaule Belgique. Le second type comprend ce que les Allemands nomment « Viereckschanzen » et que l’on peut traduire par enceintes quadrangulaires. La troisième catégorie est désignée par le terme « celto-ligure » qui rappelle à la fois leur origine géographique et la fusion de deux civilisations. Enfin, le dernier type, les sanctuaires de source.

Citation :
Pour les enclos quadrangulaires, je voudrais simplement ajouter qu’ils étaient utilisés avant l’arrivée des celtes sur notre territoire.
Ah oui, et par qui ? Ce sont les peuples Indo-européens, dont les Celtes font partis, qui amenèrent le carré et le substituèrent au rond.

Citation :
Je n’ai pas dit que c’était des lieux vides mais plutôt qu’au fil du temps, les gens ont perdu leurs connaissances sur l’art de choisir ces lieux. Je te repose la question, Dubicattos : comment faisait-il pour choisir leur endroit de culte ?
Nous avons plusieurs exemples. A Lyon c’est l’arrivée d’une nuée de corbeau qui désigna l’endroit. A Ribemont-sur-Ancre c’est une bataille gagnée et à Gournay-sur-Aronde c’est la proximité d’une tourbière.

Citation :
Chez les nomades, c’est quelque chose qui se fait régulièrement. Mais chez les sédentaires où ces endroits ne bougent plus…
Et bien, il n’est plus la peine d’en rechercher un autre puisque celui qu’ils ont est fixe et permanent.

Citation :
Je vais prendre un exemple. Il y a deux ou trois générations de ça, les habitants de la réserve indienne à coté de laquelle nous vivions avaient l’habitude de partir pour une durée de 4-5 mois d’affilés en forêt pour vivre, chasser, être en osmose avec la nature. Il y a peu, ils étaient presque devenus tellement sédentaires qu’il ne restait plus que une ou deux personnes de la réserve à le faire mais pas complètement. Aujourd’hui, les jeunes veulent réapprendre mais il n’y a presque plus personne pour leurs montrer.
Là, tu mélanges un peu. Tu parles de comment (sur)vivre dans la nature, pas de lieu de culte. Nous aussi nous avons perdu cette notion de survie mais pas (obligatoirement) notre notion du sacrée.

Citation :
Et bien pour les gaulois, je pense que ça a été le cas puisque, par exemple, à côté de chez moi, il y a un oppidum qui n’a pas les critères nécessaires au choix de l’emplacement traditionnel des celtes. J’ai d’autres exemples qui vont dans le même sens.
Un oppidum n’est pas un nemeton. Même si on trouve des sanctuaires dans les oppida (comme on trouve actuellement une église dans chaque village), ces derniers sont des cités fortifiées, des places fortes.

Qu’appelles-tu par « les critères nécessaires au choix de l’emplacement traditionnel » ?

Citation :
Donc, je continue à penser que le nomadisme est un éveil pour celui qui est relié contrairement au sédentaire qui a perdu l’utilisation de son repérage. Il suffit de voir les druides d’aujourd’hui, ce n’est pas péjoratif, qui vont ritualiser dans des endroits sacrés connus. Vas leurs demander de sortir de chez eux et sans carte ni boussole, se diriger jusqu’à un endroit particulier qui correspondrait au rituel du moment. Ce n’est pas de la folie, cela fait parti de cet éveil des sens que nous n’avons pu, où en réveil pour certains.
Donc, selon toi, le druide d’aujourd’hui cumule les tares. La première est qu’il n’est plus rattaché à la nature parce que sédentaire depuis des générations et, en plus, n’est qu’un néo-nomade d’occasion sans aucune connaissance traditionnelle. Ça va faire plaisir à certains.

Yamni a écrit:
Dubicattos a écrit:
Pour toi, tous ceux qui se sédentarisent deviennent des néo.
Ce n'est pas ce que j'ai dit...Il n'y a pas une personne dans ce monde qui ne soit pas un néo, en permanence. C'est pourquoi tous ceux qui parlent du new-age d'une façon négative n'ont, à mon sens, rien compris.
Non, ceux qui n’ont rien compris ce sont ceux qui pensent que néo- et new-âge sont des synonymes. Lors de mes pérégrinations j’ai rencontré des néo-druides qui n’étaient en rien des new-âges et j’en ai rencontré d’autres qui étaient tellement new-âge qu’ils n’avaient de druide que le titre.

Citation :
Je vais prendre un exemple concret sur les limites de l’archéologie traditionnelle :

Nous avons été visiter un lieu avec une histoire spirituelle importante, il n’y a pas longtemps. Nous aimons bien ne pas prendre de renseignements sur les endroits que nous voulons travailler pour ne pas fausser les résultats. Après la visite chacun de notre côté, nous avons mis en commun et l’endroit le plus intéressant était la cripte. Je me suis mis ensuite à chercher des informations historiques et archéologiques sur le site. Plusieurs personnes ont parlé de cette cripte dans des manuscrits à travers les siècles. Les archéologues ont décidé de la chercher mais ne l’ont pas trouvé. Leur conclusion est qu’elle faisait probablement partie d’une légende…
L’archéologie n’est pas là pour extrapoler mais pour donner des informations claires, nettes et précises. Son but n’est pas d’inventer une histoire mais de montrer la façon de vivre et de mourir de nos aïeux. Voilà pourquoi tant qu’ils n’auront pas retrouvés des traces concrètes de la dite crypte, elle ne restera, pour eux, qu’une légende.

La question qu’il faut se poser ici est fouillent-ils au bon endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Ven 29 Juin 2012 - 12:28

Yamni a écrit:
Pour les enclos quadrangulaires, je voudrais simplement ajouter qu’ils étaient utilisés avant l’arrivée des celtes sur notre territoire.

Dubicattos a écrit:
Ah oui, et par qui ? Ce sont les peuples Indo-européens, dont les Celtes font partis, qui amenèrent le carré et le substituèrent au rond.
Voici un exemple parmis tant d’autres, ils faisaient quand même de drôles de cercles sur notre territoire, ces ancêtres :
http://megalithe.over-blog.com/article-22257913.html

J’aimerais revenir sur quelque chose d’important, à mon sens :
Au départ, avant la sédentarisation, les hordes celtiques nomades (c’est celte mais est-ce déjà du druidisme ?) étaient tournées exclusivement vers la guerre (comme tous les peuples nomades, d’ailleurs, à cet époque là). Mourir sur un champ de bataille était un honneur, mourir de vieillesse une honte. Il n’y avait pas une volonté de déplacement en villégiature mais une structure tournée vers l’art de la guerre comme la rapidité de déplacement, de pouvoir surprendre l’ennemi. C’est pourquoi leur logistique était réduite au minimum et leurs pratiques cultuelles adaptées.

Mais bon, on peut aussi penser le contraire. Je les imagine bien en train de discuter : « chef, ils arrivent !!! » et lui leurs dire « on ne s’en va pas d’ici tant qu’on a pas construit notre enclos quadrangulaire de 100 m2 ». Smile

Dubicattos a écrit:
L’archéologie n’est pas là pour extrapoler mais pour donner des informations claires, nettes et précises. Sont but n’est pas d’inventer une histoire mais de montrer la façon de vivre et de mourir de nos aïeux. Voilà pourquoi tant qu’ils n’auront pas retrouvés des traces concrètes de la dite crypte, elle ne restera, pour eux, qu’une légende.

La question qu’il faut se poser ici est fouillent-ils au bon endroit ?
Non, pas au bon endroit mais au bon moment ... parce que c’est lorsque l’archéologie aura évolué qu’elle la trouvera. N’y-a-t-il pas besoin d’un certain cheminement spirituel pour que certaines choses deviennent « concrètes » ? C’est pourquoi l’archéologie comme référence spirituelle ne peut être que non adaptée et incomplète.

Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Ven 29 Juin 2012 - 14:54

Yamni a écrit:
Voici un exemple parmis tant d’autres…
+1 pour toi, je ne connaissais pas. Par contre aurais-tu les photos du même site avant sa réfection ?

Citation :
J’aimerais revenir sur quelque chose d’important, à mon sens :
Au départ, avant la sédentarisation, les hordes celtiques nomades (c’est celte mais est-ce déjà du druidisme ?) étaient tournées exclusivement vers la guerre (comme tous les peuples nomades, d’ailleurs, à cet époque là). Mourir sur un champ de bataille était un honneur, mourir de vieillesse une honte. Il n’y avait pas une volonté de déplacement en villégiature mais une structure tournée vers l’art de la guerre comme la rapidité de déplacement, de pouvoir surprendre l’ennemi. C’est pourquoi leur logistique était réduite au minimum et leurs pratiques cultuelles adaptées.
Beaucoup de sens, de non-sens et de contre sens dans ce paragraphe. Il est vrai que pour nos ancêtres mourir au combat était la plus belle des morts car elle permettait de devenir immortel. Grâce à cet acte consenti, les bardes chanteraient à jamais vos exploits, vos actes de bravoures et votre nom. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils recherchaient à tout crin la guerre. Regarde, par exemple, la tribu celte des Helvètes. Elle se mit en marche non pas dans une optique de bataille, de guerre et de conquête mais, au contraire, pour éviter de combattre contre les Latibices, les Rauraques et les Tulinges.

Il est vari aussi que nos chers ancêtres avaient la réputation d’être de redoutable guerriers, qu’ils s’enrôlaient comme mercenaires ou qu’ils leur arrivaient de faire de petites razzias pour regonfler les caisses mais de là à dire que la guerre étaient leur passe-temps favori, je ne le crois pas.

A cette époque tous les peuples étaient « guerriers », c’était une question de vie ou de mort. La terre était chère, elle avait le prix du sang. En fait si tu regardes bien, au moyen-âge c’était la même chose. Des seigneurs guerroyants, des mercenaires se vendant pour une vie d’aventure et une modeste solde et d’autres défendant leurs terres.

Autre temps, autres mœurs.

Citation :
Mais bon, on peut aussi penser le contraire. Je les imagine bien en train de discuter : « chef, ils arrivent !!! » et lui leurs dire « on ne s’en va pas d’ici tant qu’on a pas construit notre enclos quadrangulaire de 100 m2 ».
En général l’enclos quadrangulaire, comme à Ribemont-sur-Ancre, est bâti après la bataille en remerciement pour la victoire octroyée.

Citation :
les hordes celtiques nomades (c’est celte mais est-ce déjà du druidisme ?)
Là je dirais que c’est du druidisme du moment où les prêtes sont des druides. Cette phrase entre parenthèse me gène un peu. Le mot « celte » nous informe sur le nom du peuple et non sur la religion, alors pourquoi dire que « c’est celte mais est-ce déjà du druidisme » ? Je ne comprends pas. Si tu pouvais éclairer ma lanterne.

Citation :
C’est pourquoi l’archéologie comme référence spirituelle ne peut être que non adaptée et incomplète.
L’archéologie n’est pas là pour se substituer au spirituel mais pour éviter de faire et de dire n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    Ven 29 Juin 2012 - 17:27

Citation :
aurais-tu les photos du même site avant sa réfection ?
Non, désolé. Je m’étais également posé la question mais je n’ai pas trouvé. Vu qu’il a été restauré par un préhistorien, on peut penser qu’il devait avoir le soucis de respecter scrupuleusement les emplacements d’origine.

Citation :
Là je dirais que c’est du druidisme du moment où les prêtes sont des druides. Cette phrase entre parenthèse me gène un peu. Le mot « celte » nous informe sur le nom du peuple et non sur la religion, alors pourquoi dire que « c’est celte mais est-ce déjà du druidisme » ? Je ne comprends pas. Si tu pouvais éclairer ma lanterne.
Comme tu le dis, le nom celte nous renseigne sur le peuple mais pas sur la religion. Donc, à partir du moment où on a pas de traces des druides, on n'a pas non plus de traces de druidisme. Je suis de ceux qui pensent que derrière ce générique « celte », il y avait plusieurs groupes, plusieurs pratiques religieuses, que le druidisme n’était que pratiqué dans une confédération limitée territorialement dans le monde celte. De plus, comme je l'ai déjà dit, uniformiser 3 millénaires est impossible. Ce n’est qu’une théorie comme une autre, il faut bien avoir un avis. Tout change tellement. A un moment donné, on dit que le peuple Irlandais est issu de populations alpines, maintenant, on parle grâce à des tests ADN qu’il aurait d'avantages de connexions avec le peuple ibérique (Basque, qui est non-indo-européen, ça change tout). Donc, tout est à prendre avec des pincettes. C’est pour ça que je ne fais pas l’amalgame du druidisme attesté avec le non-attesté.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca date un peu mais    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca date un peu mais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [résolu] Inscription Gaia à Caen : date repoussée mais "les calendriers sont fermés".
» Apres le CAP, BEP électrotechnique, On me propose MEI mais jaime pas beaucoup
» La date de l'Avertissement est connue, mais elle est tenue secrète !
» Ma date approche mais....
» Date des résultats d'admissibilité des troublien(ne)s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Autres-
Sauter vers: