forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Druidisme: Angleterre ou en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Lun 16 Juil 2012 - 8:41

Comme je ne retrouve pas l article de presse sur le forum

cela rentre dans l objet

Deux grands druides sont venus du Pays de Galles et de Cornouaille. Per-Vari Kerloc'h, le grand druide de Bretagne, préside la cérémonie.


je donne la suite ici

article hélas un peu trop politique à mon gout mais bon

http://www.fdesouche.com/312821-mais-qui-sont-ces-nouveaux-druides-bretons

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=26747

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Ceremonie-druidique-ce-dimanche-au-Cleuziou-_29002-avd-20120713-63241241_actuLocale.Htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Discours Per-Vari Kerloc'h, drouizh meur suite les videos de la cérémonie   Mer 18 Juil 2012 - 18:00

http://www.abp-tv.com/index.php?video_id=2203

Discours en brezhoneg à An Arzhanaou/Arzano
Mise en ligne le Lundi 16 juillet 2012
http://www.abp-tv.com/index.php?video_id=2204

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Attention point de vue caustique et glissant.   Jeu 19 Juil 2012 - 16:42

Bonjour,

J'avais croisé cette information il y a quelques jours, par un journal Belge le Vif.Be.

J'avoue que cela m'a laissé dubitatif. Les liens d'Edv renforcent encore mon incrédulité. Je vous le rappelle, je suis un "absolu non initié". Je suis "monsieur tout le monde", qui regarderait cela comme un spectacle. Bien que je reconnaisse sans soucis, une certaine attirance pour cette religion venue du fond des temps.
Aussi permettez les ces quelques observations. Je vous l'affirme, absolument sans malice.



- Les tenues des participants, leur donne une "touche" qui balance entre celles du druide idéal, fantasmé au 19eme et celles de blanches vestales vierges des péplums séries Z, des années 50...
Je ne sais si l'habit a une importance, mais sincèrement, ce blanc immaculé me semble un tantinet "Too Much" Ces druides me semblent un peu trop propres sur eux. Plus en représentation vis à vis de la presse visiblement présente que d'hypothétiques novices ou de quidams curieux.

- J'imagine que la langue utilisée au vue du "contexte un tantinet engagé" est sans doute le Breton. Je n'ai rien contre cette idée, même si à mon sens une langue plus parlée comme le Français, permettrait peut être d'ouvrir de plus nombreux esprits. Mais passons! Puisque nous sommes en Bretagne, parlons Breton. Parlons.... Enfin exprimons nous! Ne nous contentons pas de le lire à bout de bras à cause d'yeux trop fatigués...
Je trouve dommage que les participants à cette cérémonie aient besoin de lire leur prêche, plutôt que de le livrer et de le vivre.

- On parle de traditions qui ne se seraient pas perdues. Je ne vois là, que spectacle estival avec des acteurs pas très talentueux... Cent ans d'existence? Le résultat laisse à désirer... Autant j'ai plaisir à vous lire sur tous les sujets de ce forum. De voir a quel point vous êtes capables d'allier religion, philosophie et art de vivre. Autant, je reste sans émotion devant ces images là. Sincèrement, je n'imagine pas un instant que vous puissiez vous donner ainsi en spectacle.

Mon point de vue de candide, mon regard extérieur, c'est que ces images livrent une image baba, new age et limite sectaire du druidisme. Je me désole de constater que les participants soient de bons bourgeois, gras comme des loutres qui dineraient dans les poubelles d'un KFC! Mais en même temps, lorsque je lis, qu'ils ont un avis sur le vote des Bretons, l’expulsion des Roms, la nationalisme et le racisme...
Jai alors tendance à penser qu'ils sont surtout des bobos, post soixante huitards, anciens " Peace & love", genre 1967, été de l'amour.... Ils en ont le profil derrière leurs lunettes de lecture. Mais surement que je me trompe...

Amicalement, Clyde TriCanauos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 211
Localisation : Entre Anjou et Bretagne
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Jeu 19 Juil 2012 - 18:28

Oui la Gorsedd de Bretagne, menée par Per-Vari Kerloc'h, est très engagée dans la défense de la culture et de la langue bretonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Gwenc'hlan Le Scouezec à l'honneur avec la Gorsedd Digor - Arzano   Ven 20 Juil 2012 - 9:29

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Gwenc-hlan-Le-Scouezec-a-l-honneur-avec-la-Gorsedd-Digor-_29002-avd-20120718-63263910_actuLocale.Htm

C'est en l'auberge du village de Le Cleuziou, que dimanche, la Gorsedd Digor, réunissait les druides, bardes et ovates de Bretagne, du Pays de Galles et de la Cornouaille britannique.

Après avoir procédé au cérémonial druidique, le 6 e Grand druide, Per Vari Kerloc'h, a présenté les « Ramoneurs de Menhirs », révolutionnaires de la musique bretonne et Grégory Moigne, professeur d'histoire, qui vient de soutenir une thèse sur le druidisme, qui met en exergue Le Scouezec, 5 e Grand druide de Bretagne.

Per Vari

Lors d'une rencontre avec les indiens Navajos, nous avons découvert la culture de ce peuple presque décimé, qui vit aux États-Unis d'Amérique. Ces indiens vivent en symbiose totale avec la nature, la terre et les hommes.

Cette culture s'apparente à celle du mouvement druidique actuel. De même, les membres du groupe des Ramoneurs de Menhirs sont imprégnés d'une tradition philosophique de liens entre les peuples et leur environnement qui dégagent des similitudes avec l'esprit de la Gorsedd. Notre mouvement étudie les pôles de convergences, qui peuvent permettre un rapprochement avec le groupe des Ramoneurs de Menhir.

Grégory Moigne

Il existe peu d'ouvrages de référence pour évoquer le druidisme et en général, ils se ressemblent tous, car ils partent de sources similaires et souvent fallacieuses ou déformées. Pour retracer l'historique de la Gorsedd, j'ai fait le choix de revenir aux sources de ce mouvement.

Le druide de l'antiquité était un homme de science, de transmission et de savoir, attaché à la tradition de son ordre et des peuples Celtiques, en dehors de toute religion. Le fond Le Scouezec, déposé à l'Université de Bretagne Occidentale, a constitué ma première source de recherches, que je complète auprès d'auteurs annexes.

Les Ramoneurs de Menhirs

Julie est chargée de la promotion du groupe et nous explique sa raison d'être. Ramoner un menhir, c'est faire revivre les légendes bretonnes et le petit peuple des elfes et des korrigans qui habitent les pierres (principe de la lampe d'Aladdin que l'on frotte et qui fait apparaître un génie).

C'est au travers de concerts que nous défendons la culture du peuple breton, qui est celle du coeur, par opposition à la culture du « fric », qui bride les libertés et les peuples minoritaires, accentuant l'injustice dans tous les domaines de notre planète.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3774
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 9:29

Clyde TriCanauos a écrit:
- Les tenues des participants…
L’habit, et surtout sa couleur, blanc immaculé, a une importante, oui. Moi ce que me laisse dubitatif c’est plutôt les tenues vertes et bleues des Bardes et des Uates qui parsemaient le champ ou les bottes en caoutchouc portées par certains ou encore la longueur de la saie qui, vu la dimension, ressemble plus à une aube qu’à une véritable tunique.

Citation :
- J'imagine que la langue utilisée au vue du "contexte un tantinet engagé" est sans doute le Breton.
Oui la langue est bien du breton car pour être « druide » à la Gorsedd il faut parler breton, vivre breton, respirer breton, manger breton, boire breton mais pas obligatoirement être Breton. Là est tout le paradoxe.

Citation :
Je ne vois là, que spectacle estival avec des acteurs pas très talentueux...
Pour le spectacle, toutes les obédiences, fraternités et groupes ne fonctionnent pas de la même façon. Ce que vous avez vu, via les vidéos déposées par edv, est spécifique à la Gorsedd de Bretagne. Ceci dit, je ne vois rien de choquant à ce qu’un rassemblement druidique soit filmé, sinon nous devrions l’être tout autant devant une messe ou une célébration bouddhiste.

Pour le dernier paragraphe je vous rejoins avec, tout de même, un léger bémol. Il est vrai que ces images livrent un portait très soixante-huitard (avec tout ce que cela comprend) des néo-druides mais, car il y a un mais, tous les druides contemporains ne sont pas membre de la Gorsedd. Il faut donc faire la part des choses, éviter de mettre tout le monde dans le même panier et se dire que ce coup de pub orchestré – seulement – par la Gorsedd de Bretagne n’est pas une généralité.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Gwenc'hlan Le Scouezec, objet du mémoire de Gregory Moigne   Ven 20 Juil 2012 - 9:31

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=26788&title=Gwenc'hlan%20le%20Scouezec,%20objet%20du%20m%C3%A9moire%20de%20%20Gregory%20Moigne

ARZANO/AN ARHANAOU—Rencontre avec l'auteur lors du Gorsedd Digor de dimanche dernier.

ABP - Comment vous êtes-vous intéressé à la question du druidisme ?

Gregory Moigne : Déjà adolescent, la culture bretonne et celtique m'intéressait, je lisais ce que je trouvais là-dessus, j'écoutais parler les anciens. J'ai découvert la richesse de la culture bretonne, sa langue, son histoire. Il y avait de la contestation là-dedans, assurément : être breton, lutter pour sa culture, sa langue, face à la culture dominante. Et puis c'est une façon de mieux se connaître, de mieux connaître l'endroit dans lequel on vit. A la fac, je me suis « spécialisé » dans l'histoire de la Bretagne.
Quant au druidisme, c'est une spiritualité sur laquelle je me posais beaucoup de questions depuis des années : qui sont ces druides des temps modernes ? Quelles sont leurs références ? Leur histoire ? ...etc. et puis comment peut-on revendiquer une spiritualité celtique dans notre civilisation judéo-chrétienne ? J'y trouvais là-aussi une forme de contestation. De plus, le mouvement druidique contemporain est fortement lié à l'Emsav, au moins jusqu'aux années 1920. Il est donc inconcevable d'étudier l'histoire récente de la Bretagne en faisant l'impasse sur le druidisme contemporain.

Dès que j'ai eu l'occasion de reprendre mes études à côté de mon métier (je suis enseignant), je l'ai fait sur ce sujet : les archives de Gwenc'hlan Le Scouezec étaient au CRBC, à Brest, dans des cartons, et n'attendaient que moi ! Cela m'a permis d'avancer dans mes réflexions, mes recherches, d'éclaircir quelques points sur l'histoire du mouvement, son fonctionnement, le rôle de Gwenc'hlan.


ABP- En quelques lignes, pourriez vous résumer ce qu'est le druidisme en 2012 ?

G. M : Tâche ardue s'il en est ! Ce qu'on appelle « druidisme » est en fait la religion des anciens Celtes, dont les druides étaient les sacerdotes, en plus d'être des savants complets. Le mouvement druidique contemporain est composé de nombreux groupes, ne comportant parfois que 3 ou 4 membres. Il n'est pas restreint à la Bretagne : on en trouve dans toute l'ancienne Gaule, en Grande-Bretagne bien sûr, mais aussi au Québec, en Australie... De plus, ces groupes se distinguent par leurs fonctionnements différents, leurs « textes de références », leurs filiations. La Gorsedd de Bretagne, le plus important groupe de l'Europe continentale, est issue de la Gorsedd de Galles. Il existe le même type de groupe en Cornouailles, uniquement composé de bardes. Ces Gorseddau comptent à elles trois environ 2.500 membres.

La Gorsedd de Bretagne se situe sur le plan symbolique ; chacun est libre de ses croyances. D'autres groupes, plus petits, affirment, eux, être sur un plan religieux : il y a une maîtrise par le groupe des croyances de chacun, à travers des dogmes, des enseignements (basés sur les textes mythologiques irlandais et gallois, les écrits de Iolo Morgannwg, d'Yves Berthou...). De plus, comme nous ne savons au final que peu de choses sur la religion des Celtes et leurs rites, lorsque l'on est dans une phase de création d'un groupe druidique, on invente forcément tout un tas de choses pour combler les vides de la Tradition et de la rituelie. Ainsi, beaucoup de groupes druidiques inventent, créent, imaginent, et vont même jusqu'à déformer l'histoire, pour justifier leur existence et leurs croyances, et ce depuis la fin du XVIIIe siècle. Ajoutons à cela le Romantisme du XIXe siècle et la Celtomanie, et on arrive parfois à des choses bien loin des réalités et recherches archéologiques, linguistiques (qui maîtrise le vieil irlandais ou le moyen gallois ?) etc. Il y a un côté para-scientifique à tout ça. Mais c'est normal, nous sommes dans le domaine de la croyance. Toutes les religions sont confrontées à cette réalité. Le mythe est à la base de tout, et celui-ci est plus fort que l'Histoire.

Au final, la Gorsedd est le principal mouvement : celle de Galles, celle de Bretagne, celle de Cornouailles. Il y a là une donnée culturelle, linguistique, voire politique, à prendre en compte, en plus du côté spirituel. On trouve des groupes liés à la Gorsedd de Bretagne, les Pommiers, avec un enseignement. Il existe d'autres groupes, certains rattachés au Druid Network britannique : la Kredenn Keltiek (née d'une dissidence d'avec la Gorsedd en 1936), le Compagnonnage Druidique d'Hyperborée etc. et quelques autres.


ABP - Gwenc'hlan Le Scouezec était un grand druide particulièrement étonnant. Vous lui avez consacré une thèse. Comment a-t-il donné cette impulsion à la fois pour les druides bretons et pour le renouveau des études celtiques (pierres, croix, symboles, Bretagne terre sacrée, etc.) ?

G. M. Je n'en suis pour le moment qu'au mémoire, la thèse sera la prochaine étape.

Membre de la Gorsedd depuis 1967, il faisait aussi partie d'autres groupes, comme le Pommier, la Fraternité des Druides d'Occident, l'Ordre Monastique d'Avallon (l’Église Celtique, donc). En 1979, le IVe Grand Druide étant malade, le bureau de la Gorsedd décide de choisir Gwenc'hlan comme adjoint, donc pour le remplacer à long terme. Finalement, ce fut à court terme puisqu'un an après, il devint Grand Druide. Il était là pour permettre à la Gorsedd de se redresser, celle-ci étant tourmentée depuis des années par des dissidences, des désaffections. Il a mené sa mission à sa façon : humaniste, il a amené la Gorsedd à se rapprocher des valeurs de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, il a évincé les rares fascistes que l'on pouvait trouver dans la Gorsedd, il a fait enlever le nom de « dieu » de la prière des druides... Bien sûr, ce que j'appelle ses « pérégrinations spirituelles » y sont pour quelque chose. Faire partie d'autres groupes de pensée, comme les Pommiers ou la Vente Forestière (franc-maçonnerie forestière) l'a amené à évoluer spirituellement et à aller au-delà de ce qu'était le druidisme contemporain. Ses recherches personnelles, bien sûr, alimentent aussi cette évolution spirituelle. Il a répercuté cela sur la Gorsedd. Il canalisait en lui 3 formes d'une même tradition : le druidisme contemporain, le christianisme celtique, la franc-maçonnerie forestière. Pour lui, c'était une seule et même tradition. De plus, il disait que la tradition qui l'habitait, lui, était bien plus ancienne que ça, et remontait bien avant les Celtes.

Il avait une façon bien à lui de faire de la science : c'était intuitif, subjectif. Il l'assumait, mais cela amène parfois à des erreurs, je pense notamment en linguistique. Il a tout de même permis à des Bretons de se reconnecter avec leur culture, grâce à ses ouvrages. Il a aussi affirmé dans le druidisme contemporain la réalité d'une tradition bretonne, armoricaine : la littérature orale bretonne, populaire, pleine d'une sagesse ancestrale, était pour lui un des derniers reliquats d'une religion celtique. Gwenc'hlan Le Scouezec a été médecin, historien, écrivain... c'était un transmetteur de tradition, un passeur de savoir. Il a été aussi actif sur le plan politique : premier président de Skoazell Vreizh, co-fondateur de l'éphémère Parti Communiste Breton,... Il a écrit dans des revues bretonnes comme Ar Vro, par exemple. Tout cela le rapproche de ce qu'était le druide de l'Antiquité : un homme se situant sur le plan de la connaissance, de la politique, du religieux.


ABP - Qu'avez-vous pensé de la cérémonie de dimanche ? Quelle réalité a aujourd'hui le druidisme dans le monde celtique (gallois, cornique, irlandais, breton) ?

G. M. Invité par le Grand Druide à présenter mon travail, j'ai été spectateur de la cérémonie du Gorsedd Digor.

Il n'y a pas de druidisme en Irlande, ni en Écosse d'ailleurs, en tout cas rien d'officiel. N'oublions pas que même si c'est le pays celtique qui a le plus conservé de traces de son passé celtique, il a été marqué par le christianisme, de façon sévère.

Revenons à la cérémonie, pleine de symboles. Rien que par la situation, en plein air, et le positionnement des pierres, on est en plein dans la nature et sa réalité (points cardinaux, cycle du soleil...). Un nemeton reconstitué, en fait (il n'y avait pas de nemeton perdu au fond des bois, mais des sanctuaires, lieux de cultes, souvent sous formes de bosquets reconstitués à des endroits précis : dans un village, à la frontière entre plusieurs tribus... Je renvoie aux travaux de J.-L. Bruneau).

Le Gorsedd Digor est la fête celtique de Lugnasad, avancée dans le calendrier : la fête (ou l'assemblée) du dieu Lug, ou plutôt celle que ce dernier, dans la mythologie irlandaise, a mis en place en l'honneur de sa mère, pour être précis.

Le cérémoniel est bien sûr une création moderne (le premier Gorsedd Digor date de 1792, et est l'oeuvre de Iolo Morganwg, l'auteur des Triades et du Barddas, textes de références du druidisme contemporain, fortement teintés de christianisme, et remplis d'inventions de l'auteur), mais comporte des symboles anciens : la lance, le chaudron, le glaive, la pierre. Les quatre objets « fondateurs » de la religion celtique antique, ramenés des îles du nord du monde par les quatre premiers druides. La Gorsedd de Galles et celle de Cornouailles envoient des représentants au Gorsedd Digor, pour montrer les liens entre les peuples Celtes, pour montrer une unité.

Cette cérémonie permet aussi au Grand Druide de faire un discours (en breton, comme tout le reste de la cérémonie)sur l'année écoulée, de parler de culture et de politique, de différents travaux ayant trait au druidisme, aux Celtes... C'est un moment où la Gorsedd est ouverte à toutes et à tous, chacun peut y venir, en curieux, en croyant, discuter avec les membres etc.

Quant à la réalité du druidisme dans les pays celtiques, je pense avoir répondu déjà en partie plus haut, mais je peux ajouter quelques informations. Ce mouvement fait lui-même partie d'un plus grand mouvement de retour du paganisme en Europe, depuis des dizaines d'années. Je pense à l'Asatru, religion des Vikings, officielle au Danemark, ou des courants philosophiques comme la Wicca. Il y a une envie de renouer avec un passé idéalisé, ré-inventé : il y a des arrangements entre mythes et Histoire. On recréé une organisation à travers des groupes druidiques, en essayant de lui donner le plus d'authenticité possible, le plus de contenu, mais en oubliant souvent sa division tripartite (les producteurs, les guerriers, les sacerdotes – je renvoie aux travaux de G. Dumézil) : dans le druidisme contemporain, on a conservé surtout les sacerdotes, et il y a eu ajout des bardes, qui étaient un groupe à part des druides, et des ovates, qui étaient une catégorie de druides, voire une de leurs fonctions (ils lisaient les signes). Certains groupes inventent des stades d'initiation, et les titres qui vont avec, là aussi en s'arrangeant avec l'Histoire, l'étymologie, la linguistique. On peut aussi voir tout cela comme une évolution d'un grand ensemble de spiritualités paganisantes. On y trouve de réels croyants, des érudits, des acteurs de l'Emsav, mais aussi de véritables charlatans!

A l'automne 2010, la Charity Commission de Grande Bretagne a reconnu le Druid Network comme organisme religieux, non pas la religion druidique comme religion officielle. Cela permet à cet organisme d'être rangé aux côtés d'autres organismes ou associations à caractères religieux. C'est une fédération de groupes, très différents les uns des autres. Il est difficile de trouver une unité, car il n'y a pas de dogmes, il n'y a pas de textes de référence, ce n'est pas une religion « du livre » (et même dans ce cas, il y a de multiples interprétations ouvrant la porte aux extrémismes), même si des textes peuvent être communs (je pense aux textes mythologiques irlandais et gallois, retranscrits au Moyen Âge). De plus, il y a des vides dans cette Tradition : certains vont les combler avec des donnés extra-celtiques et anachroniques, issues d'autres religions ou spiritualités. On se retrouve parfois face à des groupes qui n'ont de druidique ou celtique que le nom ! ■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 503
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 9:33

Clyde TriCanauos a écrit:
Bonjour,

- Les tenues des participants, leur donne une "touche" qui balance entre celles du druide idéal, fantasmé au 19eme et celles de blanches vestales vierges des péplums séries Z, des années 50...
Je ne sais si l'habit a une importance, mais sincèrement, ce blanc immaculé me semble un tantinet "Too Much" Ces druides me semblent un peu trop propres sur eux. Plus en représentation vis à vis de la presse visiblement présente que d'hypothétiques novices ou de quidams curieux.

- J'imagine que la langue utilisée au vue du "contexte un tantinet engagé" est sans doute le Breton. Je n'ai rien contre cette idée, même si à mon sens une langue plus parlée comme le Français, permettrait peut être d'ouvrir de plus nombreux esprits. Mais passons! Puisque nous sommes en Bretagne, parlons Breton. Parlons.... Enfin exprimons nous! Ne nous contentons pas de le lire à bout de bras à cause d'yeux trop fatigués...
Je trouve dommage que les participants à cette cérémonie aient besoin de lire leur prêche, plutôt que de le livrer et de le vivre.

- On parle de traditions qui ne se seraient pas perdues. Je ne vois là, que spectacle estival avec des acteurs pas très talentueux... Cent ans d'existence? Le résultat laisse à désirer... Autant j'ai plaisir à vous lire sur tous les sujets de ce forum. De voir a quel point vous êtes capables d'allier religion, philosophie et art de vivre. Autant, je reste sans émotion devant ces images là. Sincèrement, je n'imagine pas un instant que vous puissiez vous donner ainsi en spectacle.

Mon point de vue de candide, mon regard extérieur, c'est que ces images livrent une image baba, new age et limite sectaire du druidisme. Je me désole de constater que les participants soient de bons bourgeois, gras comme des loutres qui dineraient dans les poubelles d'un KFC! Mais en même temps, lorsque je lis, qu'ils ont un avis sur le vote des Bretons, l’expulsion des Roms, la nationalisme et le racisme...
Jai alors tendance à penser qu'ils sont surtout des bobos, post soixante huitards, anciens " Peace & love", genre 1967, été de l'amour.... Ils en ont le profil derrière leurs lunettes de lecture. Mais surement que je me trompe...
Clyde TriCanauos, j'applaudis des deux mains à tout, absolument tout ce que tu as écrit, et donc à tout ce que tu penses de cette "cérémonie" (?) et de ses "acteurs". Rassure toi nous ne sommes pas tous à nous "donner ainsi en spectacle", quelques uns d'entre nous préférons laisser les textes, les "prêches" et les notes écrits dans le tiroir et nous risquer à livrer notre rituel et à le vivre. Nous ne sommes pas tous trop propres sur nous, d'ailleurs je me souviens d'un groupe que j'aimais alors et qui défendait l'éthique du "druide sale" en opposition aux amidonnés (du tissu et de l'esprit !)... tu as simplement oublié de mettre au tableau de ces acteurs pas très talentueux, orphelins de la liturgie romaine, catholique et apostolique, leur désir plus ou moins conscient de renouer avec un christianisme revu et corrigé à la mode druidique (la messe en breton comme certains défendent la messe en latin) ...

encore merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Texte de la conférence du 15 juillet 2012 (Gregory Moigne)   Ven 20 Juil 2012 - 9:35

[url=Texte de la conférence du 15 juillet 2012 (Gregory Moigne)]http://www.agencebretagnepresse.com/pdfs/prsentation_travail__la_gorsedd.pdf[/url]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 9:47

Toutes les infos ci dessus sont informatives comme je l ai deja dis

Je trouve cela trop ''''''politique"""" sachant que le Grand Druide est représentant syndical

Mais ce sont les seuls reconnus par les anglosaxons et sont détenteurs de la filiation

Donc il faut les prendre en compte

De plus ce n est pas un coup de pub chaque année ils cérémonient avec les anglos au même endroit

Pour ce qui est des tenues

il faut leur demander leur liturgie

Quant au Breton, on sait que si l on va au cérémonie la langue est le Breton

c est indiqué

Il faut y aller et aprés on peut critiquer

De toute facon, ils sont pas ouverts

et tout est trés difficile !!!!!!

Mais c est un groupe druidique et en tant que tel il faut le connaître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 13:50

Bonjour,

Avant tout, je vous remercie pour votre ouverture d'esprit. Laquelle me permet, bien que profane de participer à certaines de vos discussions.

Comme je l'ai écrit plus haut, il ne s'agit nullement pour moi de critiquer quelque chose que je ne connais pas. Juste de vous livrer mes impressions, devant ce que j'identifie avec mon "œil de non initié" plus comme un spectacle, plutôt qu'une cérémonie.
Si le fond est bien entendu ce qui compte, la forme aussi à de l'importance. Car C'est la forme que l'on voit avant tout.

En réponse à Auetos lorsqu'il écrit:

Citation :
Ceci dit, je ne vois rien de choquant à ce qu’un rassemblement druidique soit filmé, sinon nous devrions l’être tout autant devant une messe ou une célébration bouddhiste.
Je suis bien entendu tout à fait d'accord. A la différence que le prêtre officie et ne se contente pas de lire sa messe sur un morceau de papier en jetant des œillades aux caméras présentes .
Dans n'importe quelle cérémonie religieuse, de la catholique à celle des tribus papous. Les gens semblent investis. Dans les vidéos que j'ai vu là, je n'ai pas ce sentiment. je trouve que cela sonne faux.


Pour répondre à Edv.

Il n'est pas donné à tous d'avoir été un "guerrier" servant son pays, sa tribu, son clan ou simplement sa famille. Nous vivons désormais dans une société aseptisée ou le simple fait de voir un mort sur la route, justifie quatre ans de psychanalyse pour le témoin infortuné.
Que le "Grand Druide" soit représentant syndical ne me choque pas, outre mesure. Sur le principe, il sert lui aussi les siens...
Maintenant si son prêche druidique est partisan, politiquement engagé. C'est autre chose.

Citation :
Mais ce sont les seuls reconnus par les anglosaxons et sont détenteurs de la filiation
Une question en passant. En quoi les Anglo-Saxons ont ils une légitimité à juger et à reconnaitre ? la civilisation Celte et la religion qui s'y rapporte ne sont elles pas nées sur le continent ?

Citation :
Il faut y aller et aprés on peut critiquer

De toute facon, ils sont pas ouverts

et tout est trés difficile !!!!!!
Ce que j'en ai vu ne me donne pas l'envie d'y aller.
Qu'ils soient fermés, j'en prends acte.
Sauf si on présente une carte de presse, visiblement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3774
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 15:36

Citation :
Je suis bien entendu tout à fait d'accord. A la différence que le prêtre officie et ne se contente pas de lire sa messe sur un morceau de papier en jetant des œillades aux caméras présentes.
Dans n'importe quelle cérémonie religieuse, de la catholique à celle des tribus papous. Les gens semblent investis. Dans les vidéos que j'ai vu là, je n'ai pas ce sentiment. je trouve que cela sonne faux.
Je ne peux, malheureusement, que vous donner raison… ceci dit, je ne sais pas comment ça fonctionne en Belgique mais ici, les prêtres catholiques, lisent leur rituel de la même manière que ce Grand druide.

Pour la reconnaissance par les anglo-saxons, bien que je sache ce que edv va vous répondre, je lui laisse le soin de vous le dire lui-même.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 16:43

la réponse est simple :

qui a remis à jour le druidisme ?
qui a les archives ?
qui n a pas été pollué par les cathos ?
qui parle la vieille langue ?
qui a une tradition familialle ?
qui a des religions similaires : Fairy, Wicca?
ect.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 19:34

Voilà des questions qui en appellent d’autres

Citation :
qui a remis à jour le druidisme ?
je vous l’accorde edv, se sont bien des Britanniques qui ont réamorcé le mouvement néo-maçano-druidique.

Citation :
qui a les archives ?
De quelles archives parlez-vous ?

Citation :
qui n a pas été pollué par les cathos ?
Personne ! Et ceux qui ne l’ont pas été par les catholiques, l’ont été par des systèmes de pensées similaires.

Citation :
qui parle la vieille langue ?
Quelle langue ? L’indo-européen ? Le gaulois ? Le lépontique ? Le goidélique ? Le britonnique ?

Citation :
qui a une tradition familialle ?
L’humanité entière.

Citation :
qui a des religions similaires : Fairy, Wicca ?
Ah parce que pour vous la Fairy et la Wicca sont des religions au même titre que le druidisme ?! D’accord, je comprends mieux votre façon de penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Ven 20 Juil 2012 - 19:50

Citation :
Ah parce que pour vous la Fairy et la Wicca sont des religions au même titre que le druidisme ?! D’accord, je comprends mieux votre façon de penser.
Je vous retourne la question

ce n est même pas la peine d aller plus loin avec vous !!!!!!!!!!!!!!
y a rien à faire

de plus vous n y connaissez apparamment rien sinon vous auriez plus de retenues sur ces façons de penser et des personnes qui les pratiquent

Comment peut on vouloir être reconnu si l on n est pas capable de respecter les autres

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Sam 21 Juil 2012 - 6:27

La Wicca est un ensemble de croyances et de pratiques, basée sur l'« Ancienne Religion » définie par Gerald Gardner et Margaret Murray et incluant des éléments de croyances telles que le chamanisme, le néodruidisme, et les mythologies gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Ses adeptes, les wiccans, prônent le culte de la nature, et s'adonnent à la magie.


Le ou la Fairy, comme son nom l’indique veut dire « fée » (aussi féerique, fée, fée, fae; euphémisme populaire wee, bonnes gens, les gens de la paix, le folk équitable, etc.) est un type d’être mythique ou de créature légendaire, une forme de l'esprit, souvent décrit comme métaphysique, surnaturel ou surnaturelle. La Fairy, dans le sens ou vous l’entendez est ni plus ni moins que la croyance au monde des esprits de la nature comme les gobelins, les gnomes, les nains, les elfes, et autres trolls.

Ma question. Ces deux croyances peuvent-elles être considérées comme des Religions ou de simples religiosités ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   Sam 21 Juil 2012 - 9:58

Un autre avis de la vidéo :

L’aspect bottes en caoutchouc bling bling n’est pas ce que j’aime voir dans le druidisme. Il y a trop d’isolants pour moi dans ces images pour que j’y trouve du sens (la langue, l’argent, la volonté de vouloir imposer un druidisme en particulier…). L’aspect politique est un autre problème : je me demande si la réaction aurait été la même si on avait pu voir les druides antiques traiter des sujets politiques (j’aurais trouvé certainement ça tout aussi barbant) ?

Maintenant, d’un autre côté, il y a aussi des gens sincères sur cette vidéo, ainsi que des personnes montrant chaque année, et depuis longtemps, leur union. Cela vaut la peine d’être souligné au-delà de ses résonances symboliques au niveau des « habilles », qui ne regardent que celui qui veut bien les porter.

Dans l’oralité, on trouve aussi beaucoup de discours « D-Ogme » ... avec des feuilles ou sans.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Druidisme: Angleterre ou en France ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Druidisme: Angleterre ou en France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo abattoir en Angleterre à faire tourner !
» Notre Saint Pere Benoit XVI quitte l'Angleterre
» l'oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre, p 443-444 du manuel Hatier
» Angleterre : L’armée enquête sur une vidéo d’observation d’OVNI étonnante
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Autres-
Sauter vers: