forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Panthéon Celtique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Mar 12 Déc 2006 - 15:40

...

La Hiérarchie Divine pendant l'Age de Nemetos

Iuocatus Ollatir, le grand Dagodeuos, l'Albiiorixs, fils d'Aelitos, occupa pendant quatre-vingt ans en temps divin la royauté du Monde. C'est sur lui que les hommes de Maromagos firent le Brugdenos, le Palais, et sur ses trois fils, Oinogustios, Aedos et Curmiatis Coimos.

Dagodeuos avait aussi un harpiste et une harpe, Uotadionos de leur nom. Uotadionos, le harpiste du Dagodeuos avec Bouenda eut trois fils : Golitragios, le Refrain Triste, Gesnotragios, le Refrain d'Humeur, et Sounotragios, le Refrain de Sommeil, pour les nommer.

Deniacacteto avait quatre fils : Cu, Cenos, Cetusamonios, le Printemps, et Miacos, le Boisseau. Etania la Poétesse était sa fille et Aremedto, la femme-médecin était une autre fille de Deniacacteto. Cridiobetlos, Centre-Bouche, Bratanos, le Saumon, et Cassimalis, Pareillement-Saint, étaient les trois satiristes. Besga Coslia Coudrier-Mince et Diuona, la Lune, étaient les deux magiciennes.

Les trois fils de Curmiutis, fils du Dagodeuos, étaient Coslogenos, Cactetogenos et Greinogenos : Seturos, le Long, Tittoros, le Tombeur, et Ceturos, l'Ardent, étaient leurs noms. Uotala, la Sous-Tale, Banua, la Truie, et Eriu, l'Ouest, étaient leur trois compagnes.

Ueaia, la Fileuse du Destin et Naumetia, la Neuvième, étaient les deux femmes de Nettos, d'où il est dit Alectes Netti, les Rochers de Nettos.

Uledia, Banquet, dont il est dit " le bétail de Uledias " : ses quatre filles étaient Ariogena, la Noble, Besga Cosla, Diuona et Besga Tepentetia, la Chaude.

Les deux bœufs royaux étaient Uatacos, le Monstrueux, et Uemmanios, le Goémon, d'où il est dit Plaine de Uataci et Plaine de Uemmannii.

Turcos Tretios, le Sanglier Solitaire, était le roi des sangliers, d'où il est dit Magos Tretion.

Cairaxs était roi des béliers, d'où il est dit Magos Cairagion.

Matus, l'Ours, fils d'Umaioros, le Cuivré, était le druide des Toutai Deuas Danunas.

Lugus, fils d'Etiona ; c'est lui qui le premier inventa au commencement l'assemblée, les courses et les combats de chevaux, ainsi qu'il est dit :

Lugus fils d'Etiona, falaise sans aspérité, C'est avec lui que s'est réunie pour la première fois une haute assemblée. Après l'arrivée de l'âge de Mileto, de Ravage, ce n'est pas une annonce vaine, Cunocobaris, sage et violent, disparut.

Bodua et Magosia, c'est-à-dire la Morigena, et Ana, d'où il est dit les deux seins d'Ana à Loucaria, étaient les trois filles d'Orcnima, la magicienne.

Gobannios était le forgeron des dieux. Luxsnios, le Lunaire, était le charpentier des dieux. Cerdastos était l'artisan et Danniocacteto était leur médecin.

Nodens occupa pendant vingt ans en temps divin la royauté du Monde, jusqu'à ce qu'il fût anéanti pas Baloros dans la dernière bataille de Magos Turation. Lugus eut la souveraineté pendant quarante ans, jusqu'à ce que les trois fils de Curmiutis le fissent disparaître à Cambodrosmen, c'est-à-dire Uxouinacon, le Haut-Lieu. Le Dagodeuos eut la souveraineté pendant quatre-vingt ans en temps divin, jusqu'à ce qu'il périt de la lance sanglante avec laquelle Cedtillonos le blessa mortellement à la grande bataille de Magos Turation.

Après le Dagodeuos, Deluatis occupa pendant dix ans en temps divin la royauté du Monde, jusqu'à ce que lui et son fils Ollamos fussent tués par Caiiaceros, fils de Nemos, frère de Nectanos. Uicniios, fils de Deluatis, prit la royauté après son père pendant encore dix ans en temps divin, jusqu'à ce que Uicniios, le Colon, et les six d'Ollamos fussent éliminés par Aesugenos Maros Eniberos, le Grand-Confluent. Les petits-fils du Dagodeuos eurent ainsi pendant vingt-neuf ans la royauté du Monde, à savoir Coslogenos, Cextigenos, Greinogenos. Ils partagèrent le Monde en trois et ils ne laissèrent pas de fils. Leurs noms étaient Setuoros, Tittoros et Ceturos. Les Celtoi vinrent à eux, et tous les trois furent éliminés par les fils de Mileto du Monde d'en bas, pour venger Itos, le Blond, Colignos, le Chiot, et Uatacos, le Terrible, les trois fils de Brigonos.

Les six fils de Deluatis, fils d'Ogmios, fils d'Aelitos, fils de Deluatis, fils de Nettos, étaient Uicaris, Ollamos, Indastios, Brennos, Iuocaros et Iuocarobos. C'est eux les trois dieux de Danua, de qui est nommée la montagne des trois dieux. Et ce même Deluatis avait pour nom Torendis Bricceros. Torendis, fils de Catus, était cependant le grand-père de Carpidaros le poète et Etania, fille de Deniacacteto, était la mère de Torendis. Les trois fils de Curmiutis sont, comme nous l'avons dit : Coslogenos, c'est-à-dire Seturos ; le coudrier était son dieu ; Cactetogenos, ou Cextigenos, de Cextis, la charrue, c'est-à-dire Tittoros ; le Tombeur, était son dieu ; Greinogenos, de Greinos, le soleil, c'est-à-dire Ceturos ; le Premier, le Nourricier, était son dieu. Uotala était la compagne de Cactetogenos, Banua était la compagne de Coslogenos ; Eriu était la compagne de Greinogenos. C'étaient le trois filles de Uicniios, fils de Deluatis. Orcnimos, fille d'Intarlamios, fils de Nodens à la main d'argent, était la mère de ces trois déesses, ainsi que la mère de Uicniios et d'Ollamos.

Brigantia la poétesse, fille du Dagodeuos, c'est elle qui avait Uatacos et Uemmanios, les deux bœufs de Dilos, l'Ardent, de qui sont nommées Magos Uataci et Magos Uemmanii. Avec eux il y avait Tretios, roi des sangliers, de qui est nommé Tretion. C'est parmi eux qu'on entendit trois cris diaboliques après la transgression : le sifflet, le pleur et la lamentation.

Cairaxs, roi des béliers, d'où vient le nom de Magos Cairagion.

Uledia, d'où il est dit le bétail de Uledias ; ses quatre filles étaient Ardan, Besga Coslia, Diuona et Besga Tepentetia.

Parmi les Toutai Deuas Danunas il y eut des cris, des pleurs et des lamentations : des cris de peur de la capture des lamentations contre la méchanceté et le pillage, de pleurs de plainte sur la venue de leurs peines.

Chez les Toutai Deuas Danunas, les dieux étaient des maîtres d'art, les demi-dieux des héros de combat et les non-dieux étaient agriculteurs. D'où les trois dieux de Danua : Coslos, Cacteto, Greinos, et les trois déesses : Danua, Benacula, les deux déesses-reines et Bigantia, la déesse poètesse des gens d'art, ou Bodua, Magosia, et Morigena, déesses de gens d'armes et d'agriculture. C'est-à-dire Aestoi Danuos, les Ainés du Don, à savoir les dieux artisans Gobannios, le Forgeron, Cerdinios, l'Artisan, et Carpidaros, le Charpentier.

Les trois dieux de Danua, à savoir, les trois fils de Bretus, le Jugement, fils d'Aelitos, c'est-à-dire les trois fils de Tourenos Bricceros, Brennos, le Chef, Iuocaros et Iuocarobos.

Uesos, Uocomarcos et Sulaxsus, leurs trois Druides,
Credimabetlios, à la langue religieuse, Brosnos, la Poitrine, et Cassimalis, Saint-Sembable, leurs trois satiristes Qeqlo, le Gazouillis, Tasgos, le Performant, Tittobinos, l'Incisif, leurs trois harpistes, Deniacacteto, à la Prise-Rapide, Miacos, le Boisseau, Aremiacos, le Sur-Boisseau, leurs trois médecins, Dubis, le Noir, Dobessos, le Sauvage, et Daruocos, Comme le Chêne, leurs trois échansons, Suentis, l'Air (Mélodie), Suuiros, le Libre, et Linundos, le Versseur, leurs trois serveurs, Cumba, la Creuse, Setu, la Longueur, et Samalia, la Semblable, leurs trois coupes, Gleiua, la Très-Pure, Glana, la Pure, et Gleua, la Brillante, leurs trois sources, Rabbos, l'Agité, Brotos, l'Aiguillon, et Robbos, le Remué, leurs trois fous, Boudios, la Victoire, Ordonos, le Maillet, et Togustus, le Choix, leurs pères adoptifs, Seduo, la Paix, Samia, la Tranquilité et Suabis, la Coutume, leurs mères adoptives, Tàcslo, la Hache, Trenos, le Fort, et Tristos, le Troisième, leurs trois serviteurs, Setis, le Long, Seros, le Long et Linundos, leurs trois veilleurs, Adianto, l'Ambition, Andedma, l'Anomalie, et Brugnos, la Tristesse, leurs trois tranchants, Canda, la Blanche, Aligion, de Pierres, et Rocanda, la Très Blanche, leurs trois forteresses. Uotala, Banua et Eriu, leurs trois assises, Antacos, Revêtu, Goitios, du Vent, et Sidos, Tranquilité, leurs trois chevaux, Acos, l'Agissant, Tacos, le Très Agissant, et Uolcos, l'Expéditif, leurs trois chiens, Mella, la Colline Ronde, Titta, le Têton, et Rocania, leurs trois terrains de jeux,

D'autres disent qu'ils étaient des demi-dieux car ils savaient qu'ils étaient revêtus de corps humains, ce qui est plus vrai : leurs généalogies sont établies et ils existaient au temps de la fondation de la foi druidique.

Commentaires

Uxs Deuon, la Haute Divinité Essentielle et ses aspects :

Etnos Argantotectios, L'Ailé du Manoir d'Argent. Le Manoir d'Argent flotte sur l'Argantoneblos le Nuage d'Argent, une Île céleste perpétuellement entourée d'un brouillard qualifié d'Argantanebela.

Nemon, ou Uxon, l'Éther, c'est-à-dire le Ciel, le Haut, au sens figuré, personalisé en Nemos le Ciel;

Toueranon, le principe de ce qui est au dessus, c'est-à-dire, Toueranos, celui qui est au dessus, Taranos, deux autres épithets :
Uxellimon : le principe du Suprêment Haut;
Aeliton, le principe du Souffle (au sens supérieur);

Olloudion : le principe de la Maîtrise de tout, la personnification en Olloudios, Maître de tout, , c'est-à-dire le Tout-Puissant;
Et ses deux aspects :
Ollater : Père de tous comme géniteur des âmes et autres entités;
Danua : Mère des dieux et des mortels;

Dits Ater : Père de l'anéantissement alias Dumacos Dallos, l'Aveugle Sombre et son hypostase Belos, dieu de la mort; Danua et Benacula, les deux déesses chefs de Bigantia, la déesse poétesse;

Dagon : le principe du Bon et son hypostase :
Dagodeuos : le Bon-Dieu, fils de la déesse Danua;

Tatis, le Père, fils de Toueranos, le Dieu Au-Dessus, et père de Carpidaros Cattoqendos, Tête de Chat, père de Briccerios, le Tacheté.

Alnos, le Noble;
Indastios, le Status, son fils Neddos, son fils Essradicos, le Bouillonnant, son fils Deniacacteto, à la prise rapide, le médecin, son fils Cenos, le Distant, et son fils Lugus, la Lumière. Gobannios, le Forgeron et Cerdinios, l'Artisan, Luxtanos, l'Équipier, Carpidaros, le Charpentier, fils de Tabatoredios, au langage rapide, fils de Tourenos, dieu de la Chance, si ce n'est Torendios, l'Étincelle c'est-à-dire, Lugus.

Neddos, le Proche, " à Proximité ".

Aeliton, le Souffle, ou Dagon, alias Nemos, le Ciel, ou Coslobrennos si ce n'est Deluatis et ces cinq hypostases :

Dagodeuos Ollatir Iuocatus Roudios Rouesos, le Dieu Druide, dont les autres noms sont Dagonos, le Petit-Bon, Roudios Rouessos, le Rouge à la Grande Connaissance et Brennos, le Chef; Ogmios, ou Elcomaros, le Dieu Lieur ; et ses fils Deluatis Carpidaros Crumbos, le Voûté, Olloudios, son hypostase : Manauionos.

Bretus, le Jugement;

Deluatis, le père de la Forme;

Nemos, le Ciel, ou Coslobrennos, fils d'Iuocatos Garbos, le Dur, fils de Dumacos Dallos, l'Aveugle Sombre.et ses hypostases :
Nectanos, le Net, les deux fils de et ses trois échanons : Flesc, Làm et Luam ; Dagodeuos, dont les noms gaulois étaient Taranos, Aesus et Toutatis ;
Elcomaros, le Grand-Loup, ou Caiiaceros, le Possesseur de Livres, c'est-à-dire Ogmios; Meduris, le Médiateur, alias Medros, le Violent, l'Ombrageuse Blancheur, et amant d'Étania, la Poésie et beau-père d'Oinogustios Ogios et compagnon de la déesse Uindiauaca.

Dagodeuos et ses hypostases par la déesse Bouenda: Trigaranai (Trois Grues), " les trois soeurs ", pour ne pas les nommer toutes.

Boduos Dergos et ses filles Sadb et Daireann;
Oinogustios Ogios alias Deluatis ou Brasellos Enterlamios (le Bien-formé; l'Entre-main), père de Deluatis ;
Eriona, mère des déesses Eriu, Banua et Uotala.
Crouomatis, Bon-Sang, alias Coslos le père de Coslogenos ;
Brigantia, Bodua, Magosia, et Morigena, les trois déesses ;

Ogmios Elcomaros Caiiaceros et ses six hypostases par la déesse Etania :
Uécatis, le Sacré, et ses trois filles Eriu, Uotala, et Banua :
Ollamos, le Docte,
Indastios, le Status,
Brennos, le Chef,
Iuocaros, le Clair-Aimant, et
Iuocarobos, l'autre Clair-Aimant

Agnomanos, le Splendide
Nemetos, le Sacré
Isarobannalis, le Saint-Protecteur
Biuotaxs, le Bien-Portant
Aibatis, l'Avenant
Biuitos, le Perpétuel

Uoberioi/Uomorioi : entités démoniaques originaires du sud du monde.

Credimaiectis, à la Langue Religieuse, dont la personnification est Credimabetlonos, ou Nemetoiectis, à la langue religieuse;

Les deux Batailles de Magos Turation du nord de Magos Turation du sud C'est eux qui gagnèrent la bataille de sur les et cela après la bataille sur les hommes des Belgioi. C'est dans la première bataille que fut coupé le bras (Guerriers) de Nodens et c'est dans la dernière que lui fut coupée la tête (Prêtres).

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sébus

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 34
Localisation : Manage (Belgique ^^)
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: :D   Dim 28 Jan 2007 - 0:08

houhaaaaaaaaa quelles connaissances, chapeau à vous Auetos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Sam 17 Fév 2007 - 17:54

Oui en effet je suis très étonnée de lire tout ça d'un coup...
Mais je me pose une question, est-ce un travail personnel, Auetos ? As-tu des sources ?
Parce que j'ai pas mal travaillé sur les Dieux et Déesses gaulois et ce texte comble beaucoup de mes lacunes. Alors j'aimerais bien tout comprendre.

Merci d'avance ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Dim 18 Fév 2007 - 11:49

Oui, Cela est le résultat d’un travail tout ce qu’il y a de plus personnel.
 
Quand j’ai commencé à étudier les dieux, je me suis retrouvé avec plus de questions que de réponses, jusqu’au jour ou je me suis tourné vers la seule pensée qui a su préserver l’histoire d’une recherche cosmologique, religieuse, mystique et philosophique qui a été l’expérience commune du monde indo-européen dont nous sommes issus, c’est-à-dire le polythéisme Hindou.
 
Il faut savoir qu’avant l’arrivée des nouvelles religions agressives et colonialistes à caractère principalement social utilisées à des fins politiques, dans lesquelles le prosélytisme a trop souvent pris la place de la recherche de la connaissance et de l’humble respect des intentions mystérieuses des dieux, il n’existait pas d’opposition entre les religions. Les efforts pour percer l’énigme du monde, pour comprendre la place de l’être vivant dans l’Univers et les moyens pour lui de réaliser son destin constituaient une entreprise commune. Seuls différaient les récits légendaires qui servaient à enseigner à un peuple les éléments de la sagesse, les principes de la philosophie, les vertus des héros et les mystères des dieux. Leurs sens toutefois étaient clairs pour tous.
 
Les recherches des philosophes sur la structure du Cosmos étaient parallèles et si les noms donnés aux énergies cosmiques étaient différents dans une culture ou dans une autre cela ne créait pas plus d’obstacles que la différence des termes scientifiques dans les langues modernes. Les dieux représentaient des principes universels, qui pouvaient être représentés symboliquement par les forces de la Nature.
 
Le Shiva hindou correspond au Sucellos/Dagodeuos, Indra n’est qu’un autre nom de Taranis.
 
C’est du moins ce que je pense.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Dim 18 Fév 2007 - 12:30

Mais ne crois-tu pas que chaque religion est influencée par le sol sur lequel elle naît, qui lui même influe sur les personnes et la culture. La réalité de la vie étant un élément important dans la religion aussi.
De fait, chaque divinité recelle des subtilités qui sont propres à une culture, à un peuple et la réalité de sa vie.

César a vu les divinités gauloises à la lumière de sa connaissance de la religion romaine, c'est extrêmement réducteur. Ne crois-tu pas qu'en comparant les divinités Hindous et Gauloises, on risque de tomber dans le même travers ?

Le risque de rechercher la pureté par le syncrétisme est grand, je crois, même s'il est vrai que nous avons peu d'information sur ce que nous cherchons.

Mais j'avoue que je comprends aussi ta démarche et que je n'ai pas de solution meilleure à apporter :-(...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Mer 21 Fév 2007 - 19:20

Calquer l'hindouisme tel quel, en "celticisant" les noms des dieux et des notions, est tout à fait artificiel. Et part d'un postulat faux : celui selon lequel l'hindouisme serait la tradition indo-européenne des origines, demeurées telle quelle, sans changement. Comme toutes les religions (indo-européennes ou pas), l'hindouisme est le résultat de croisements, de métissages, d'influences, d'évolutions. Les peuples dravidiens, par exemple, ont fortement influencé l'hindouisme, et ce depuis très longtemps - tu le sais, Auetos, puisque tu lis Daniélou.

D'ailleurs, les résultats de ce travail personnel ne recouvrent que très approximativement ce qu'on sait, historiquement et archéologiquement, des dieux celtiques antiques.

Tout ceci ne me semble pas montrer une sincère recherche de la Vérité, mais la recherche d'une "étiquette" celtique. On privilégie la forme et non le fond. La surface, et non l'essence. Le doigt du Sage, et non la Lune qu'il montre. C'est justement ça, l'idolâtrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Jeu 22 Fév 2007 - 15:02

Ta remarque n’est pas sans à propos, Fergus, mais j’aurais préféré que tu développes ton point de vue en amenant des arguments concrets plutôt que de simplement critiquer mon approche.
 
La critique n’est pas constructive. Seuls le sont la comparaison des données, la confrontation des idées et l’échange intelligente. Alors comparons, confrontons et échangeons, si tu le veux bien. Que peux-tu nous apprendre sur les divinités celtiques ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Jeu 22 Fév 2007 - 23:01

Auetos,

Il ne s'agit pas de comparer des opinions. Je n'ai rien à vous "apprendre sur les divinités celtiques", que ce qu'on trouve dans les études sur le sujet, et qu'on ne saurait résumer ici. Je n'invente rien à ce sujet, où il n'y a pas la place pour les "créations personnelles". Je m'en tiens à ce que les études celtiques en disent, sans essayer d'extrapoler à partir d'autres traditions, même cousines.

En revanche, il serait peut-être intéressant de réfléchir à la nature du divin, du sacré, des divinités. Et d'arriver, avec l'aide d'icelles, à une "définition" commune, au moins au niveau du vocabulaire. C'est déjà, à mon avis, une entreprise difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Ven 23 Fév 2007 - 10:09

Bonjour à tous,

En fait j'ai tendance à me demander dans mes recherches, de quelles manières les Druides de l'époque ainsi que tous les prêtres des religions humaines, sont parvenus à créer le système qui a été le leur.

Pour moi, il va de soi qu'en dépit de leurs connaissances théoriques et intellectuelles, il leur a fallu une autre méthode pour avoir accès à la Connaissance, celle qui nous permet de voir des points communs entre certaines religions par exemple.

Peut-être qu'à un temps T la vérité est une, et pourtant mouvante comme le temps humain. Parce qu'il nous est bien difficile de nous affranchir de cette contrainte de temps qui fait partie de notre monde physique.

Aussi, j'essaie d'allier un travail de recherche dans le passé, grâce l'archéologie et aux travaux des spécialistes mais je travaille conjointement avec les éléments que donnent les intuitions, le chamanisme (non, pas pour dire que les druides étaient chamans, je n'en sais rien) et d'autres méthodes qui permettent d'avoir accès aux Autres Mondes grâce à la relation entrenue avec les Dieux (sans tomber dans le New-age béatifiant j'espère).

A mon avis c'est une méthode longue, périlleuse et source d'erreur mais simplement parce que je n'ai pas le niveau des Druides anciens ;-). Alors en travaillant, en vieillissant et en cherchant...peut-être que ce que l'on doit savoir fini par nous arriver.

Peut-être aussi qu'en finissant par lâcher prise sur l'intellect, on accède à autre chose, parce que l'écrit nous rassure mais qu'on ne peut figer la Vérité... Ce besoin de la figer ne serait-il pas une preuve d'impatience ? Une envie de tout bien ranger dans des cases pour avoir des points de repères non mouvant ?

Bonne journée et à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Ven 23 Fév 2007 - 17:37

Fergus a écrit:
En revanche, il serait peut-être intéressant de réfléchir à la nature du divin, du sacré, des divinités. Et d'arriver, avec l'aide d'icelles, à une "définition" commune, au moins au niveau du vocabulaire. C'est déjà, à mon avis, une entreprise difficile.

Cela est une excellente idée ! La parole t’est donnée, je t’en prie …

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
edv
Druide


Nombre de messages : 380
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Salut Moirgane   Sam 24 Fév 2007 - 10:35

Bien content de te lire, je suis de ton avis.

L'archeo c'est bien mais sujet à pas mal d'erreur.

Comme tu le sais nous en Brocéliande nous recherchons notre vérité par le chamanisme au milieu des arbres.

Le fruit de nos recherches actuelles est la nature quantique.

Pour les Esprits de la Nature, par ex. les nier ne permet plus de les voir.

Le tout est de trouver ces fameuses portes inter monde.

Nos rituels druidiques sont basés sur cette recherche.

Voilà pour le moment

Amitiés à la puce présentée une nuit à l'esprit de l'arbre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane



Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : Cévennes gardoises
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Sam 24 Fév 2007 - 11:22

Hello ;-),

Contente de voir ici aussi.

Oui, c'est vrai que le chamanisme ouvre des portes... maintenant l'archéo aussi. Alors peut-être qu'en cherchant ce qui se recoupe on peut arriver à retrouver la religion de notre sol et en même temps, une qui nous permette de vivre le sacré au quotidien.

Parce que finalement le but c'est bien ça, entrer en relation avec les Dieux et les créatures des Autres Mondes pour avoir une vision plus complète de notre environnement et vivre en accord avec celui-ci. L'homme peut ainsi essayer trouver sa place et sa fonction...

Bien à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.morganelafey.com
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Mar 27 Fév 2007 - 21:43

Auetos a écrit:
Fergus a écrit:
En revanche, il serait peut-être intéressant de réfléchir à la nature du divin, du sacré, des divinités. Et d'arriver, avec l'aide d'icelles, à une "définition" commune, au moins au niveau du vocabulaire. C'est déjà, à mon avis, une entreprise difficile.
Cela est une excellente idée ! La parole t’est donnée, je t’en prie …
Je réfléchis à un texte résumant mon opinion sur ce sujet. Je préfère ne pas rédiger à la va-vite, entre deux interventions... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3786
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Mer 28 Fév 2007 - 15:56

Cela est une excellente initiative, Fergus, elle est toute à ton honneur.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu



Nombre de messages : 5
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Sam 26 Jan 2008 - 14:51

Ces travaux sur le panthéon celtique sont vraiment excellents !


Mais ...
Citation :
Le Shiva hindou correspond au Sucellos/Dagodeuos
Shiva n'est pas un dieu védique, donc à mon avis la correspondance ne tient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/manuphotoblog/
Fergus



Nombre de messages : 503
Age : 55
Localisation : Gortona
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Sam 26 Jan 2008 - 15:26

On atteint là la limite de l'exercice : le panthéon hindou et le panthéon celtique ne sont pas le panthéon commun indo-européen. Ils ont tous les deux évolué au contact des peuples conquis et rencontrés. Faire un parallèle strict et systématique est une illusion. Mais si ça fait plaisir à certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Mer 23 Mai 2012 - 19:59

Merci, Auetos, j'y trouve tout de même beaucoup de réponse à ma conception des dieux et des déesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Jeu 24 Mai 2012 - 15:06

Si Dagodeuos personnifie le temps qui passe. Ce n’est-il pas Gobannos, le dieu forgeron qui le plie avec son marteau afin de nous permettre d’avoir accès à différents temps ? On pourrait voir son marteau constitué de gerbes de blé qui signifie la mort et la renaissance permanente (l’abondance de la vie) par l’entrée du futur dans le présent, l’actualisant. Enfin ... c'est comme ça que je le vois.
Revenir en haut Aller en bas
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1051
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   Sam 26 Mai 2012 - 15:08

Bonjour,

Juste pour information, le dieu Shiva dans les Védas se nomme Rudra, c'est son ancien nom Wink il a évolué au fil des siècles.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Panthéon Celtique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Panthéon Celtique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Panthéon Celtique
» Avaricum ou Bourges celtique
» Topic des Paris Uniens (Panthéon-sorbonne quoi)
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» Bienvenue aux panthéistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Croyances des Druides-
Sauter vers: