forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Branche Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Moilogustos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 1032
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mer 16 Jan 2013 - 15:22

Bonjour,

Aïe,aïe, aïe ! Excusez moi cher Kadarn, mais cet auteur n'as jamais été dans la tradition.....je sais de quoi je parle.

Bien à vous

Bonne journée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mer 16 Jan 2013 - 16:25

Kadarn a écrit:
Le Ninja tout de noir vêtu, tuant des samouraïs ou autres seigneurs ... quel beau cliché hollywoodien.

Pour clore le chapitre ninja...

Un ninja (忍者, celui qui pratique le ninjutsu) ou shinobi (忍び) était un guerrier-espion dans le Japon médiéval. Le terme utilisé pour désigner une femme ninja est kunoichi (くノ一).
Dans l'imaginaire des Occidentaux et même des Japonais, image d'ailleurs largement colportée par les films ou bandes dessinées, on représente les ninjas comme des guerriers vêtus de noir, une cagoule  masquant leur visage, accomplissant des exploits physiques en combat, des acrobaties, et experts dans les techniques de dissimulation, d'empoisonnement, et surtout de diversion. Leurs atouts principaux étaient leur furtivité et leur discrétion.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ninja


Citation :
Sinon, l'Autel est Magnifique, malheureusement je n'ai jamais fait de cérémonie sur Autel ... car je ne sais pas comment faire ...

Pour l’autel, merci bien, mais celui en photo, qui m’a servit quand j’étais stationné à Djibouti, est mort et enterré depuis de fort longues années. Aujourd’hui j’en ai un pérenne légèrement plus grand… mais ce n’est pas le sujet


Revenons à la Branche Rouge. Qu’est ce que la Branche Rouge ?
D’après ce que je sais, c’est un groupe de jeunes guerriers appelé Fianna-s dans les textes mythologiques irlandais…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fianna

Ainsi donc, au jour d’aujourd’hui quel en serait la résurgence ?
Pour ma part je vois bien cette guilde, cette corporation comme une sorte de dojo où l’on apprendrait l’art guerrier mais, en plus, comme l’a dit Kadarn, la sagesse et la spiritualité de nos ancêtres celtes.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Kadarn



Nombre de messages : 21
Age : 29
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mer 16 Jan 2013 - 18:16

En effet le coté martial de la Branche Rouge n'a plus de vocation, a l'heure d'aujourd'hui, ce n'est qu'une pratique sportive lié a nos croyances.

Par contre, la Branche Rouge n'est et de sera jamais Scandinave !!!
C'est de l'assimilation grossière, une récupération identitaire ni plus ni moins.
Pour information, la Branche Rouge est lié a Lug.

C'est comme la Croix Celte et les Nazi ... le pentacle et les satanistes, ça n'a aucun lien et ce genre de récupérations ne fait que faire tomber sur nous le discrédit et des problèmes.

Combien de fois j'ai eu des problèmes parce que je porte une croix celte autour du cou ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hu-kadarn.centerblog.net/
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mer 16 Jan 2013 - 19:45

Si je puis me permettre, à une époque où je trouvais intéressant de faire des recherches sur les Fianna, j'avais écrit sur mon blog, "le chemin sous les buis" :

Citation :
En cherchant la description des épreuves d’admission au sein de la confrérie guerrière des Fianna, j’ai trouvé ces deux analyses particulièrement intéressantes et riches d’enseignement. Il serait dommage de simplement les résumer, je les livre donc in extenso…

« Les initiations guerrières prenant le cerf comme référence archétypale, bien que moins fréquentes que celles basées sur les carnassiers, sont attestées chez de nombreux peuples indo-européens et non indo-européens.

La mieux connue de ces initiations par le cerf est celle des Fianna celtes. La tradition et les mythes irlandais nous révèlent l’existence d’une sorte de confrérie ou « ordre » équestre composé d’hommes d’élite, les Fianna, commandés par Finn ou Demné « le Cerf », qui évoluait en marge des communautés tribales.

L’animal totem était le cerf, dont les membres acquéraient les particularités : vie en forêt, rapidité de déplacement, vigueur sexuelle, etc. Totem qui renvoie à un couple primordial d’opposés complémentaires mythiques qui structure une vision du monde précise : Finn le Cerf, en effet, rencontre toujours sur son chemin aventureux des sangliers ou des truies qu’il lui faut affronter et vaincre, imposant là une transposition de l’ancienne opposition préhistorique du cheval et du taureau, la dualité essentielle entre le masculin et le féminin, entre la vie et la mort.

Finn est lui même le fils de Cumall -le Camulos gaulois cité par César, l’équivalent du dieu Mars- et de Muirné, fille de Tagd, druide suprême d’Irlande. Il est l’incarnation de la fonction guerrière, mais aussi, par sa mère, du pouvoir spirituel et de la connaissance, entretenant des liens étroits avec le monde des morts. Finn saumonCe que confirme un épisode relaté par le mythe. Alors qu’il étudiait l’art de la poésie auprès d’un vieux sage sur les rives de la Boyne, il mangea un saumon qui lui donna le don de voyance et de prophétie : il lui suffit de mettre son pouce dans la bouche et de chanter « l’illumination du chant » pour que lui soient révélées les vérités cachées de toute question. A l’évidence, nous sommes là en présence d’un rite chamanique antérieur à l’arrivée des Celtes en terre irlandaise et que ceux-ci intégrèrent dans leurs pratiques magiques.

Toutes les aventures des Fianna, de Finn, d’Oisin et de leurs compagnons s’articulent autour de ces thèmes. Des quêtes et des batailles prodigieuses précèdent des rencontres extraordinaires avec des fées ou des revenants issus de l’autre-monde, mais un autre-monde que les Celtes concevaient souterrain et dont les accès se faisaient par les collines et les tertres, d’où une perpétuelle circulation entre les vivants et les défunts.

Lié à aucun territoire de l’Eire, bien qu’à l’origine il était relié au royaume de Leinster, et échappant aux règles de l’ordre établi, le groupe des Fianna parcourait l’Irlande de part en part, étant partout chez eux, se nourrissant chez l’habitant l’hiver et du produit de leur chasse l’été. Les récits indiquent leurs missions : garder les ports, faire régner la justice et l’ordre et collecter l’impôt, louant leur service aux rois, tout en se consacrant à la chasse et aux activités intellectuelles, comme l’art oratoire et la poésie.

Confrérie errante, versant parfois dans le brigandage, les Fianna étaient en rapport intime avec la nature, et d’abord avec la forêt. Leur recrutement était le résultat d’une sélection sévère et de nature initiatique dont la source première était Cernunnos, le maître du savoir suprême qui ordonne et commande aux forces de la nature, recevant de lui la puissance, la lumière supérieure, la fécondité et la révélation, grâce aux « voyages chamaniques », des secrets des trois mondes. En outre, il leur fallait être lettrés et connaître intégralement les douze livres de la poésie sacrée irlandaise qu’ils devaient réciter sans une faute.

Guerriers d’élite, ils devaient satisfaire à des épreuves précises et difficiles : placé à mi-corps dans un trou, le futur Fianna, armé seulement d’un bouclier et d’une baguette, devait soutenir l’attaque de neuf guerriers -chiffre hautement symbolique et chamanique (la perfection, la fin et le commencement d’un cycle, c’est à dire la transposition sur un nouveau plan, un « monde neuf » auquel accède un « homme neuf »)- ; courir nu dans la forêt « comme un cerf » pour échapper à la poursuite de trois guerriers, sans recevoir une blessure, sans se faire rattraper, sans que la chevelure ordonnée en tresses, symboles des bois du cerf, ne soit dérangée et sans qu’une brindille n’ait craqué sous les pieds; sauter,à l’instar d’un cerf, par dessus une barre placée à la hauteur du front; arracher, sans ralentir sa course, une épine fichée dans le talon; « combattre comme un cerf », c’est à dire affronter d’autres guerriers à coups de tête. De plus, grâce au « feth faida » qui implique la connaissance suprême permettant la métamorphose animalière, le guerrier Fianna pouvait se rendre invisible, procédé sur lequel nous sommes mal renseigné. Versée à la fois dans l’art de la guerre et dans l’art de la poésie, celle-ci impliquant alors la connaissance des mystères divins, la confrérie des Fianna devait acquérir la renommée, la puissance, mais aussi la crainte auprès du peuple et des pouvoirs réguliers avec lesquels elle entrait souvent en conflit.

Le mythe nous révèle en effet que la Fianna entra en conflit ouvert avec l’un des plus grands rois d’Irlande, Cormac Mac Art (fin du IIe siècle-début du IIIe siècle), guerre d’où la confrérie sortit vaincue, mais dont la mémoire gaélique conserva la trace : les mythes firent des Fianna les génies de la forêt, des « génies cervidés de la sylve ».. Et c’est sans doute les restes de guerriers-cerfs de type Fianna, dont les têtes étaient couronnées de bois de cerf, qu’ont livré les sépultures découvertes à Téviec et à Hoëdic, près de Quiberon en Bretagne. Il faut voir dans l’histoire de Finn et de la Fianna, liée à l’idéologie pan-indo-européenne que constitue le phénomène des sociétés guerrières initiatiques, les prémices du mythe du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde, mais aussi l’existence de guerriers d’élite entourant les chefs et les rois. »

Bernard Marillier : Le cerf : symboles, mythes, traditions, héraldique.

et puis :

Citation :
« Voici comment étaient les gens de Finn : leur force était de sept-vingt-dix capitaines, chacun d’eux ayant sous lui trois (fois) neuf guerriers, et chacun des guerriers étant lié à certaines conditions de service, savoir : qu’ en compensation de leur garantie violée ils n’acceptent jamais une satisfaction matérielle ; qu’en fait de table ou de trésors ils ne refusent jamais des leurs à quiconque ; que nul d’entre eux, seul, ne recule jamais devant neuf guerriers.

Nul n’était admis à moins parmi les Fiana, ni accueilli à la grande Assemblée d’Usnach, soit aux jeux de Tailtinn, soit à la Fête de Tara. Et il fallait encore que ses parents des deux côtés, paternel et maternel, son clan et ses alliances se portassent caution que, fût-il tué sur-le-champ, ils n’élèveraient aucune prétention compensatoire ; ceci pour éviter qu’ils pussent compter sur personne d’autre qu’eux mêmes pour le venger. A l’inverse, si c’était lui qui était coupable de grands torts envers d’autres, représailles ne devraient pas s’exercer sur les leurs.

De plus, pas un homme n’était admis parmi ceux de Finn qu’il ne fut un lettré excellent, versé dans les douze livres de la poésie. Pas un non plus tant que, un grand trou étant creusé assez profond pour lui venir au pli de la ceinture, il n’avait pas été placé dedans avec son bouclier et une baguette de coudrier, longue au plus d’une coudée ; alors neuf guerriers ayant chacun neuf javelots, à une distance de dix sillons entre eux et lui, devaient l’attaquer et tous ensemble tirer sur lui ; et si les coups passaient sa garde et qu’il fut touché, il n’était pas reçu dans les Fiana.

Pas un n’était admis que, ses cheveux entretissés en tresses sur la tête, il ne se lançait à pleine course à travers les forêts d’Irlande ; tandis que les autres, cherchant à le blesser, suivaient dans sa foulée, son avance au départ ne dépassant pas un rameau de forêt. S’il était rattrapé, il était blessé, et par la suite, non admis. Si ses armes avaient tremblé dans sa main , il n’était pas reçu. Si une branche dans le bois dérangeait tant soit peu une tresse de sa chevelure, il n’était pas admis non plus. Si un bois sec avait craqué sous son pied pendant sa course, il n’était pas accepté. A moins qu’en pleine vitesse, il pût franchir une baguette placée à hauteur du front, et aussi passer en se baissant sous une autre à hauteur du genou, il n’était pas admis. Enfin, à moins que, sans ralentir, il sût arracher de l’ongle une épine au talon, il n’était pas admis chez les Fiana ; mais s’il réussissait toutes ces promesses, il était des gens de Finn. »

L’Épopée irlandaise : Le Cycle de Finn, trad. Roger Chauviré. Terre de Brume.

tout cela, mon cher Clyde, pour montrer que nos Fianna étaient peut être un peu ... "rudes" ... mais n'étaient pour autant pas les franches canailles qu'on serait tenté d'imaginer... rien n'est simple dans la mythologie Celte ... Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Cingedanios
Daltios C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 49
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 17 Jan 2013 - 0:10

Wahou !!! je cite une petite anecdote pour détendre l'atmosphère et vlan ! on a droit à un cours ou chacun bien sur amène sa vérité via parfois wilkipédia... Je ne vais pas revenir la dessus pour éviter encore un débat sans fin et surtout loin de nos préoccupations .

Bon vous avez été prolixe aujourd'hui.

Alors... je ne sais plus comment vous le dire: Non nous ne voulons pas être des guerriers qui arpentent les rues avec une épée au flanc et coupant têtes et des doigts. Soyons sérieux! je vous l'ai déjà dit il est inutile de faire du militaria ou reconstitution historique.

Ce à quoi nous nous vouons c'est le coté exécutif, opératif. Je comprend que ca ne vous parle pas puisque vous êtes pour certain* bloqué par une force d'inertie intellectuelle et physique.

Mais c'est pas grave. Notre quête du moment et de trouver notre connexion verticale avec un ou plusieurs Druides. Et là ou il y a une volonté il y a un chemin.

Pour répondre à Auetos:
Citation :
L’engagement… envers quoi ? Envers qui ?
Dites-nous comment vous comptez vous engager ? En créant une association ?
envers la Croyance Celtique, la communauté. C'est à dire ni plus ni moins qu'un catho ou qu'un musulman. Avoir un engagement envers le rite.
L'engagement c'est faire le maximum ce envers quoi on s'est engagé. Mettre ses priorités par rapport à cet engagement. Les supporters de Foot quand ils intègrent un kop sont de tous les déplacements, de tous les matchs, de tous les chants etc...
Pour la forme administrative je ne sais pas c'est à étudier notamment pour la collecte des dons.

Citation :
je pense que chaque personne voulant vraiment vivre sa relation avec la croyance ancestrale peut le faire sans pour autant appartenir à la Branche Rouge
Bien évidement

Citation :
C’est « aussi » par des actions simples comme celles-là que nous nous ferons, si ce n’est voir, du moins remarquer.
Je suis d'accord




*j'ai bien dit certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 17 Jan 2013 - 9:28

Dagolitus a écrit:
on a droit à un cours ou chacun bien sur amène sa vérité via parfois wilkipédia...

Oui… mais wikipédia est un bon outil pour donner les grandes lignes d’un sujet. Après à chacun d’approfondir ledit sujet.

Pour le reste, et bien, je vois que nous sommes d’accord… cela est bien.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 17 Jan 2013 - 14:35

Setanta a écrit:
Si je puis me permettre, à une époque où je trouvais intéressant de faire des recherches sur les Fianna, j'avais écrit sur mon blog, "le chemin sous les buis" :


tout cela, mon cher Clyde, pour montrer que nos Fianna étaient peut être un peu ... "rudes" ... mais n'étaient pour autant pas les franches canailles qu'on serait tenté d'imaginer... rien n'est simple dans la mythologie Celte ... Wink
C'est assez étonnant, la nuit dernière comme c'était tranquille à la mine de sel et que je lisais "Le druidisme" par Jean Markale. Je suis tombé sur ces mêmes informations, concernant les Fianna. Étonnant et un peu mystérieux (rire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 17 Jan 2013 - 20:12

Dagolitus a écrit:
Wahou !!! je cite une petite anecdote pour détendre l'atmosphère et vlan ! on a droit à un cours ou chacun bien sur amène sa vérité via parfois wilkipédia....
mais mon cher Dagolitus, c'est simplement parce que chacun de ceux qui ont pris la peine de répondre, avaient à cœur de te répondre comme il se doit dans un "forum" dont la raison d'être est précisément l'échange ... et si tu crois avoir eu droit "à un cours ou chacun bien sur amène sa vérité" c'est tout simplement parce que tu venais toi-même de donner un cours en y amenant bien sur ta vérité que tu présentais bien évidemment comme LA Vérité ... comme dans tout forum qui se respecte ... Very Happy . C'est de bonne guerre comme disait l'autre et nous ne saurions, pas plus que toi, nous en plaindre ... et j'ai bien noté qu'il n'est pas grave que nous soyons "bloqué par une force d'inertie intellectuelle et physique", même si je trouve que tu juges un peu vite des gens que tu ne connais pas et dont tu n'as absolument aucune idée de ce qu'ils font...
bien amicalement

@ Clyde : c'est étrange, mais ce n'est pas vraiment mystérieux ... en fait je préfère "remarquable", dans son sens premier, car j'ai toujours remarqué qu'il Y AVAIT DE L'ECHO quand c'était nécessaire ... Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Cingedanios
Daltios C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 49
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 17 Jan 2013 - 22:15

Bien vu mon chère Setanta. J'essaye je vous promet que j'essaye d'apprivoiser cet outil, mais que c'est pas facile... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 18 Jan 2013 - 9:17

non, c'est pas facile ... mais c'est pas très grave non plus tant que ça reste correct ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Lun 28 Jan 2013 - 19:43

Réflexions en décalage temporel

Symboliquement trois couleurs, le blanc, le rouge et le noir dont on peut dire bien des choses, comme toujours lorsqu'il s'agit de symbolisme
Trois couleurs trois castes, trois modes. Le trois cher aux Druides étant une des déclinaisons ou expressions du "tout"

Au blanc correspond la caste sacerdotale , la question du sens, l'intuition, la compréhension et peut être l'interrogation sur le devenir
Au rouge correspond la caste guerrière, la question de l'action, la force en tant que capacité d'action l'éthique et peut être l'interrogation sur la justesse ( justice ?) des actions
Au noir correspond la classe productrice, la question concrète du résultat, le bonheur, la prospérité, la fécondité et tant que principes de Vie et peut être l'interrogation sur les résultats

En nous servant de ce modèle, nous nous interrogerions sur le sens de ce que faisons, sur sa valeur ( éthique) et sur ses capacités à répondre à nos besoins très concrets

Alors, la branche rouge serait une voie d'action orientée vers l'action, la gouvernance, l' Agir.. Au sens large. Par tous les moyens de l'action .
L'agir gouverné par la justesse , elle même dépendant du sens. c'est la question du guerrier qui trouve écho dans multiples textes de l'antiquité entre la baghavad gita et la "saga" de Cuchulain. Est ce que ce que je fais est juste, jsute par rapport à la "vertu" , par rapport à l'honneur, par rapport au "nom" ..la renommée. Ainsi Cuchulain au début de son existence doit choisir entre vivre heureux et longtemps et vivre son nom ..peu de temps. la question première de la branche rouge serait alors celle du choix ?
Choix qui se porte soit vers le sens, et par exemple le sens du destin personnel , soit vers le résultat par exemple le bonheur ou la prospérité

Nous pourrions penser dés lors que la voie rouge est une voie médiane, celle qui nous interroge sur notre destin.
Reflet dans les voies nippones avec le "do" ..la voie. Est ce que le guerrier agit pour obtenir un résultat ou est ce que le guerrier agit pour accomplir son destin conformément à la voie ?

Lorsque nous nous posons la question de la voie rouge, voie de l'action, je ne crois pas que la réponse se trouve dans les moyens. Epée, parole, action politique.. Excusez le terme mais c'est de la plomberie
La question qui se pose est pourquoi agir et pour quoi agir. A la fois sens et interrogation sur le résultat

Le Roi celtique est conseillé par le Druide . Symboliquement cela interroge le sens de ce qu'il fait mis en Lumière par quelque chose qui le dépasse.
Il est aussi garant de la prospérité du royaume: un mauvais Roi ou un Roi incomplet ( handicap physique ou spirituel ) donc bancal est à l'origine de la stérilité ( Terre gaste )
La voie rouge est une voie non pas d'équilibre mais dynamique. Voie qui résulte de la tension entre le sens et le résultat

Une des questions que pourrait se poser le guerrier est : "peu importe les moyens pourvu que le résultat soit là , ou à l'inverse, peu importe le résultat pourvu que les moyens soient justes ?

Il semble assez clair que notre époque est celle des résultats. Peu importent les moyens ..

Et c'est peut être le rôle du Druide de nous interroger sur cela ?

Tout ceci est très éthéré

Concrètement et c'est là où nous pouvons collectivement nous trouver en défaut .

Que cherchons nous , que voulons nous, quels projets avons nous pour nous même et pour notre environnement.

Si la question est celle du faire (voie rouge) cherchons nous le résultat ou cherchons nous une position de Vie ?
Etant entendu que le choix n'est pas exclusif, dans la royauté celtique , l'un et l'autre sont liés
Avec le sous entendu que ce qui est juste est par définition garant d'un résultat pérenne
Mais c'est une croyance

Cette analyse semble laisser pour compte le fait du "producteur" . Il n'en est rien. C'est la confrontation au réel. Si le sens n'est pas juste ou l'action n'est pas juste, le résultat n'est pas là. Dure sanction du réel

De façon encore plus concrète.
Nous sommes aujourd'hui dans une dictature du concret, les seules choses qui comptent sont les résultats . Nous avons oublié le sens et la valeur des choses. Seul le résultat compte

Nous attendrions des Druides qu'ils soient à la fois , porteur de sens, , gouverneurs et gestionnaires.
Et tout ceci dans un milieu complexe dont l'ordonnancement nous dépasse

Druides..que pouvons nous faire ?

Convoquer le sens ( blanc)
Faire au mieux (rouge)
Et trouver quelque écho dans le Monde ( noir)

Que Lug le trifonctionnel nous vienne en aide

En pratique et pour répondre aux interrogations de Dagolitus

Il existe de multiples collèges qui se rejoignent sur le sens profond des choses mais qui divergent sur les marches à suivre
Il appartient à chacun de rejoindre ou non l'une ou l'autre de ces communautés de sens

Quelques uns de ces collèges entreprennent de se retrouver sur les fondamentaux. Et à travers ces intiatives de constituer une "force" sufisante pour devenir visibles. Autrement dit pour avoir quelque lisibilité et visibilité sur l'opinion. C'est l'agir. Et dés lors se pose la question des choix et stratégies qui aboutissent ou non aux résultats escomptés.
Que faire pour que notre sensibilité trouve quelque issue concrète ?

Et au delà de ces questions stratégiques, que faire pour donner quelque densité à notre pensée ?

Serions nous plus efficaces si nous fonçions épée au clair pour réformer le monde ?
Sans doute non, reste que l'hypothèse pourrait avoir du sens du point de vue des valeurs

Toute stratégie a ses limites et ses lois. Dans le domaine de l'agir la loi est le choix,la valeur et l'énergie
Si nous allons du coté de l'efficacité la loi est celle du nombre et de la réponse aux besoins d'une société dont nous connaissons les tendances à l'hédonisme

Devrons nous attendre des Druides ( qui font ce qu'ils peuvent) une voie , un salut ?
Ou en cette époque devrions nous suivre les préceptes anciens

Citation :
"Confiant en ta suffisance, tu pourrais penser que tu ne combattrais pas. Cette détermination est illusoire, car les principes de ta nature t'y contraindront. Étant astreint à des actions par les devoirs de ton état naturel, tu feras involontairement et par nécessité ce que tu voudrais éviter par ignorance "
Je crois que la réponse à la nécessité de l'agir appartient pour l'immédiat à chacun. Que quelques druides tentent de donner du sens et de nous interroger c'est en soi une chose.. Liée à la fonction.
Que chacun puisse faire selon ses valeurs en est une autre
Et que tout ceci aboutisse à un mieux , à un plus.. ??
C'est une autre question

Et celle ci en corollaire

Citation :
Qui est celui qui souffre de cet accablement et de cette angoisse ?
Qui est ce qui souffre et qui veut agir ?

Sur ces bases , quel intérêt à nous interroger sur la forme. Suis je plus efficace ( en regard du sens) si je sais manier la lame d'acier, le verbe ou autre
Lorsque nous nous entrainons au maniement de l'épée , ne sommes nous pas des enfants qui jouent avec des sabres en bois ?

Quelle interrogation si ce n'est celle des valeurs que nous sommes prêts à défendre ?
Et quelles réponses allons nous élaborer , collectivement ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mar 29 Jan 2013 - 10:04

Superbe remise en perspectives de la tripartition par Eber, qui bruisse de nos questionnements les plus acérés sans emporter l'ensemble vers d'autre cieux...Les bons mots au bon endroit, c'est aussi çà, la juste répartition!
Un Artisan de la troisième fonction (et première entreprise de Gaule Laughing ) aurait dit: Bel Ouvrage!
Ce fil de discussion sur la Branche Rouge est inédit et passionnant, je trouve.
Là où je coince, moi, c'est sur les castes: je pense qu' on se fourvoie à manier aussi facilement en celtique un mot qui renvoie à des conceptions sur la naissance propres à l'Inde, et que dire de cette répulsion mutuelle entre castes...même si les comparaisons de fonction et de fond sont tout à fait pertinentes. Ce mot de caste est contre-productif, c'est le cas de le dire! king
On ne nait pas Druide! et les guerriers celtes ne se génaient pas plus qu'ailleurs dans le monde pour prendre chez les paysans les hommes qui leur manquaient.
Merci Eber pour ne pas avoir oublié ces "producteurs" qui sont le socle qui a traversé les ages, sauvant bien des pans de notre civilisation dans les plis du monde paysan et du compagnonage quand druides et fianna ont disparu corps et biens du monde Médiéval.
Messieurs, faudrait voir à considérer un peu le peuple, qui, depuis 200 ans a pris le château!
Je vous taquine Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Eber
Druide
avatar

Nombre de messages : 411
Age : 62
Localisation : Metz
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mar 29 Jan 2013 - 18:53

Bien vu pour le mot caste

Peut être que "classe" serait plus approprié

j'adhère également au "n'oublions pas les producteurs"
c'est cette partie là en nous et hors nous qui nous constitue
Nous lui devons reconnaissance

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.druides.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mar 29 Jan 2013 - 19:29

Oui Eber, et je l'avais bien compris comme çà.
Je redis plus clairement cette fois que j'adhère avec enthousiasme à votre réflexion sur le fond mais plus encore sur la manière de le dire: les mots et sereins questionnements que vous y mettez...ce "décalage temporel" comme vous dites était le bienvenue dans le débat!
Ravi de votre réponse, aussi, on remet les pendules à l'heure
Revenir en haut Aller en bas
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mar 29 Jan 2013 - 20:17

Personnellement, j'ajouterais que si une classe sacerdotale (blanche) est en soit nécessaire. Admettez qu'elle ne peut être sans une classe (noire), productrice...

A côté de çà, je ne comprends toujours pas l'utilité d'une classe noble & guerrière (rouge), qui viendrait se greffer là dessus, parasiter la relation en bombant du torse et en affirmant: " Soyez tranquilles, nous sommes là pour vous protéger!".

Depuis des siècles, la guerre est faite par la "classe noire" et les derniers représentants de cette "classe rouge" sont justes des mondains, un tantinet déviants. Les mêmes qui s'offusquent à la tévé, qu'un soldat puisse arborer un foulard tête de mort.

De vous à moi, chers amis (rouge).

Que vous soyez adeptes du kung-fu, (fût il celtisant). Que vous "méditiez" au point de vous transformer en "loup sauvage". Je doute fort, que vous résistiez à la brenek ( arrosée de vin de noix pour les plus garous d'entre vous), de mon fusil de chasse, s'il vous venait l'idée d'attaquer ma ferme.
Je suis un "Celte de la classe noire" et je n'ai besoin de personne pour me protéger.

Bien à vous, Clyde de la vieille forge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Mer 30 Jan 2013 - 9:25

Bonjour,

Je n'avais jamais entendu parler de la Branche Rouge (contemporaine!) avant de vous lire, ici...
Bon, je vis dans un trou perdu ravitaillé par les corbeaux, certes mais Kadarn lui est de l'Aveyron!
Je découvre au fil de vos posts; Donc mon avis ne vaut rien, sauf ce que vous y'avez soufflé et la démarche de Kadarn, comment il nous restitue la pratique et l'esprit de son Art, çà me parle, je suis étonné de voir une si belle maturité pour une discipline à peine née et un pratiquant bien jeune lui aussi.
Ou alors les sources sont plus loin dans le temps, ou d'ailleurs, mais où???
Bon. pour le reste,
- la vie en communauté: vivre isolé dans un petit village, j'en sais quelque chose n'est pas de tout repos, car au vu du petit nombre TOUT n'est que problèmes (ou solutions) personnels; pas de discipline ou institution suffisemment fortes pour mener quelqu'un là ou il ne veut pas aller à un si petit échellon, on l'a vu et revu.
Le monde paysan, c'est l'Oustau comme on dit chez moi: la Maison-mère, qui assure sa lignée et entretient des rapports de clan avec ses voisines, point.
Et les villages abandonnés l'ont été par beaucoup plus durs au mal que nous ne le serons jamais, enfants gâtés que nous sommes par rapport à eux...
-les combattant celtes: je vous prie de ne pas oublier les Irlandais du siècle dernier qui ont arraché leur liberté et, les premiers ont mis à bas cette "énorme entreprise commerciale qu'est l'Empire britannique" comme disait Mitchell. Nos frères Indiens ont mis le coup de grâce!
Ni les militaires Français qui le sont pour leur personne dans les missions que NOUS leur donnons
-un petit groupe dont le Pontifex Maximus ou Druide-en-Chef n'est pas reçu pour se pavanner à l'Elysée peut conseiller le pouvoir, si celui-ci y trouve son interrêt, et qu'on n'en sache rien.
Je note le singulier périple de De Gaulle sur la "terre de ses Ancêtre" et l'ancrage de cette famille,
Solutré, Bibracte de Mitterand, etc... Fin du HS
J'ai beaucoup parlé, et le travail m'attend

Une bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Marzin Suileabhan
Druide
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 31 Jan 2013 - 16:32

Il me semble que la première fois où j'ai entendu parler d'une "Branche Rouge contemporaine" c'était l'été dernier par ton biais Drustan, lors d'une discussion un peu trop courte à mon goût (écourtée par le fait que je devais redescendre au Sud) lors d'une ouverture de Clairière (j'étais celui dont le véhicule était coincé dans une pente si tu t'en souviens).

A titre personnel, je crois que ma difficulté de compréhension procède plus du fait que je perçoive aisément la trifonctionnalité celtique ancienne, et moins facilement dans la société moderne.
Non pas que dans la société moderne, on ne puisse pas distinguer des classes productives, guerrières ou sacerdotales...
Mais dans le sens où j'ai l'impression que jadis le druide n'était "que" druide, alors que de nos jours nous avons tous une vie "en dehors" des clairières.

Je me sens sur le chemin sacerdotal.
Et pourtant... quand ce matin, j'ai convoqué mes 30 gars en réunion hebdo afin qu'ils me rendent compte chacun de ce qu'ils avaient fait ces derniers jours, leur donner mes instructions, et les booster... dans mes fonctions et mes manières, je ne me sentais pas forcément représentatif de la classe sacerdotale (ou de l'idée que je m'en fais).
De même par rapport à la classe productive et certaines de mes activités.

Auetos est certes druide, mais sa vie de soldat n'en fait-il pas aussi un représentant de la classe guerrière ? Comme d'autres druides que j'ai à l'esprit et qui par leurs vies hors clairière sont autant dans la classe productive.

De la même façon, à un autre niveau, je suis dans l'intellect et le ressenti, mais je ne me suis pas abstenu d'aller en stage de survie en forêt avant Samhain, ou il y a un certain temps de me rendre seul en forêt pour me brancher sur mes instincts. Donc suis-je si cloisonné dans la classe sacerdotale ?

Ce que j'essaie d'exprimer c'est cette sensation personnelle que dans la société contemporaine nous ne sommes pas plus "que" druide... mais aussi d'une certaine façon de plusieurs classes de la trifonctionnalité, tout simplement parce qu'il nous faut y vivre...

Tout ce charabia pour dire que je me sens parfois un peu tiraillé entre l'idée de la Branche Rouge contemporaine (qui par certains aspects me semble une bonne idée), et par le fait que peut-être la différenciation entre classe sacerdotale des druidisants et les autres classes de nos jours ne me semble peut-être pas toujours si évidente (et donc indirectement amène à me demander la place de la Branche Rouge). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Marzin-Suileabhan.eu
DRUSTAN

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Jeu 14 Fév 2013 - 20:16

Bonsoir à toi Marzin Suileabhan! ! ! !
Oui , je me souviens bien , et mon hyundai avait aidé ton véhicule à sortir de ce chemin pentu ! ! !
AU NIVEAU INDIVIDUEL
mon idée première est que nous devons nous reconstruire individuellement en homme complet , en renforcant nos trois assises ( trifonctionnalité ) : ces trois assises sont donc notre dimension spirituelle( sacerdotale) , notre dimension opérative ( producteur ou commercant ) , et notre dimension guerrière et dirigeante .
La société nous a amputée au fil des siècles , pour la majeur partie d'entre nous, de deux des trois dimensions : on nous a interdit et privé du droit de nous défendre ( interdiction des armes , loi restictive sur la légitime défense , bourrage de crâne dès le plus jeune age sur la non violence etc ), et le 20 ème siècle a laminé notre dimension spirituelle ;
cela nous a reduit a de simples producteurs et consommateurs . La société moderne n'a aujourd'hui besoin que de producteurs et consommateurs , non violent et soumis . C'est ce que nous sommes devenus par ignorance ou choix , mais le résultat est là .

Dans le druidisme d'aujourd'hui , nous voyons bien que l'énergie se concentre sur le réveil de la spiritualité ( druidisme ) et que tout ce concentre sur la foi . c'est très très bien et je n'ai rien contre mais je me retrouve à cet instant sur deux pieds , ou deux assises , et il me manque toujours cette part de moi même , qui est ma dimension de ''guerrier et dirigeant '' , et c'est peut être dans la dynamique de ce que l'on peut nomer la branche rouge que l'on peut le retrouver .

AU NIVEAU DU GROUPE
les groupes , les clairières , les micro sociétés que nous recréons en nous retrouvant , en nous rencontrant , et créant des reseaux ont besoin tout autant de Druides , que de gens plus avancés vers les deux autres assises . L'équilibre de nos groupes est aussi basée sur cette trifonctionnalité ;
c''est pour cette raison je pense que de bonnes volontés souhaitant redonner vie à cette Branche Rouge sont les bienvenus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 2:09

Bonsoir Drustan,

Producteur ET commerçant? pas d'accord!
Perso,comme agriculteur (3% de la pop. actuelle, une écrasante majorité autrefois), je suis tout comme mes collègues artisans, forestiers et marins-pêcheurs de la classe "opérative", donc, mais j'y ajouterais pour notre époque les ouvriers, les ingénieurs, leurs techniciens, les industriels, leurs secrétaires sans qui ils ne seraient rien, les chercheurs, les enseignants et les éducateurs qui pallient aux carences des bons parents ou citoyens que nous sommes, les médecins, les pompiers et les infirmiers...tous ceux qui font tourner la "boutique" malgré les batons qu'on leur met dans les roues: beaucoup de ces professions sont en crise ou mises au pilori...sale temps pour les "opératifs" du vingt-et-unième siècle E.V!
Mais que vient faire dans ma classe un commerçant (qui n'est plus le petit épicier de papa le crayon sur l'oreille), ou pire un financier qui lui ne produit rien mais en fait son profit, comme j'imagine la banque où vous travaillez (je le souhaite pour la pérennité de votre emploi)...le commerçant, tout comme l'enseigne où vous bossez sont devenus mes vrais dirigeants, et je déplore amèrement que notre république, mot sur lequel vous mettiez des guillemets dans un autre post, s'en accomode aussi bien.
Ce monde est donc le votre, fait par et pour des boutiquiers petits, moyens et grands et vous en portez votre part de responsabilité en tant qu'acteur.
Nous aussi nous avons un rôle à jouer, celui du bon couillon.
Je me réjouis donc que les marchands ne soient pas dirigeants dans votre tableau des trois fonctions celtiques, mais je les mettrais volontiers "hors castes" en remerciement du peu qu'ils laisseront à la génération qui vient. Merci pour eux!

Bonne nuit,

NB: pour le droit de porter des armes, ça existe il vous suffit de passer un permis comme des millions de nos compatriotes de la classe opérative (chasse, tir...) ...vous avez aussi une classe guerrière plutôt expérimentée, et qu'il vous sera difficile d'égaler: notre armée et des forces de l'ordre dont c'est le métier, et qui nous font honneur. Occupez donc votre énergie et vos loisirs à vous entraîner à notre protection si vous voulez, mais on ne compte pas trop vous pour le moment... Un jour, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 8:20

Bonjour Drustan,

j'ai encore fait dans le rentre-dedans, je suis comme ça, quand quelque chose m'interpelle je ne sais pas passer à coté en tournant la tête: vu que c'est très Gaulois et que vous semblez aimer les échanges francs, vous n'en serez pas plus affecté et m'enverrez au besoin une bonne volée de bois vert en retour!
sinon, prenez-le un cran au dessous: on vous "aggresse" parce que vous soulevez de vraies questions qui ne laissent pas indifférent et je vous remercie donc de porter le fer là où ça fait mal, moi, je le bat tant qu'il est chaud et ce faisant nous appliquons...la trifonctionnalité eh oui, je le dis sans rire!
Sur ce, bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Kadarn



Nombre de messages : 21
Age : 29
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 12:07

Bonjour,

Avant nous avions cette trifonctionnalité, mais maintenant c’est plus difficile puisque les paysans d’hier (de la génération passé) ont voulu mettre en place des centrales d’achat, par appât du gain ou pour facilité la livraison de leurs produit, je ne sais.
Hors les centrales d’achats ont donnés par la suite les grandes chaines de distribution qui maintenant saignent les producteurs.
Bref, le producteur crée le capitalisme, la capitalisme ce retourne contre lui …

Mais la n’est pas la question.

Nous sommes dans un système ou si un cambrioleur entre chez toi, tu n’a pas le droit de lui mettre une baffe sinon il peut porter plainte contre toi … c’est ça notre système ?

Personnellement, si quelqu’un s’en prend à ma famille, il a intérêt à savoir courir vite.

Vous saviez que la clôture qui entoure votre maison est soumise a les restrictions de hauteur ?
Qu’elle ne peut comporter de barbelés ?

Nous sommes dans un système ou nous n’avons pas le droit de nous défendre et nous protéger seuls, et ou tout incite à nous mettre hors la loi.

Un exemple, ma mère travail dans la restauration rapide, elle fini a 23h le soir et doit traverser un parking non éclairé, et bien elle s’est prise une amande lors d’un contrôle car dans la vide poche la police a trouvé une petite bombe au poivre (en gel) …

Par contre selon la législation elle a le droit de posséder une réplique d’arme en « gomme cogne » qui elle sera fatale a un agresseur a moins de 5 m

Cherchez l’erreur …

Moi je suis contre les armes a feu et autre dérivés, mais de la a interdire les produits d’auto défense …

Donc non on ne nous offre pas de protection …

Que ferai une clairière si des extrémistes d’une autre religion ou groupe ethnique venait faire razzia a la batte ???

La branche rouge servirai a canaliser les agresseurs, les raisonner, car oui nous apprenons a utiliser les armes, a nous défendre mais aussi a apprendre a éviter les conflits …
Nous pouvons également servir de service d’ordre durant de gros rassemblements, surveiller le parking, ou même soigner des blessés au cas ou …

Car la branche rouge ce n’est pas que le coté martial, nous apprenons également a dispenser des soins de premier secours.

Moi par exemple, j’ai fait les JSP (Jeune Sapeur Pompier) a Dun/auron dans le Cher (18)
Je suis également sauveteur secouriste du travail.

Les temps ou ont arpentait les champs de bataille épée a la main est révolu, nous nous adaptons et évoluons avec notre temps.

Chez un Guerrier, sa plus grande force est de ne pas l’utiliser …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hu-kadarn.centerblog.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 13:49

balla a écrit:
Producteur ET commerçant? pas d'accord!
Perso, comme agriculteur (3% de la pop. actuelle, une écrasante majorité autrefois), je suis tout comme mes collègues artisans, forestiers et marins-pêcheurs de la classe "opérative", donc, mais j'y ajouterais pour notre époque les ouvriers, les ingénieurs, leurs techniciens, les industriels, leurs secrétaires sans qui ils ne seraient rien, les chercheurs, les enseignants et les éducateurs qui pallient aux carences des bons parents ou citoyens que nous sommes, les médecins, les pompiers et les infirmiers...

Là, c’est moi qui ne suis pas du tout d’accord.

La 3ème classe est celle des artisans, des commerçants et des paysans. En fait nous retrouvons ici tous les producteurs. Tous, sans exception. Aussi bien le paysan qui produits des denrées alimentaires que le trader qui produit de l’argent. Et oui. A l’heure actuelle, dans la 3ème classe, nous y trouvons les paysans, les artisans, les commerçants, les pêcheurs, mais aussi (sans le personnels) la grande-distribution, toutes les usines de fabrications, etc.

La 2ème classe, celle des gens d’armes, regroupe en son sein les militaires des trois armées, la gendarmerie, la police nationale et municipale, les sapeurs pompiers et dans une moindre mesure les agents de sécurité. En fait ceux qui ont fait des armes leur métier ou ceux qui se loue pour la sauvegarde des autres.

La 1ère classe, est composée des prêtres, des astronomes, des physiciens, des médecins, des professeurs, des juges, des avocats, des maîtres d’écoles, des instituteurs, des philosophes, etc. En fait de tous ceux qui cherchent, réfléchissent, transmettent, qui promulguent, décrètent, édictent et qui, ainsi, sont les gardiens des lois et institutions.

Tout le reste, sans rien de péjoratif, comme les ouvriers, les agents des collectivités, les secrétaires, les éboueurs, les équarisseurs, etc. en fait tous ceux qui, n’entrant pas dans les catégories des autres classes, louent leurs bras pour effectuer les « basses » besognes font partis de la 4ème classe.

Citation :
Mais que vient faire dans ma classe un commerçant (qui n'est plus le petit épicier de papa le crayon sur l'oreille), ou pire un financier qui lui ne produit rien mais en fait son profit…

Le commerçant et le financier ont toute leur place dans votre classe car eux aussi produisent. Pas de quoi manger, certes, mais ils produisent des devises. Eux aussi font tourner ladite « boutique ».

Ce monde est le notre… et, je pense qu’à notre échelle nous en sommes tous responsable.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3746
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 14:19

Kadarn a écrit:
Nous sommes dans un système ou si un cambrioleur entre chez toi, tu n’as pas le droit de lui mettre une baffe sinon il peut porter plainte contre toi … c’est ça notre système ?

Oui, c’est bien notre système, mis en place il y a déjà fort longtemps. On a l’impression que vous venez de le découvrir.

Citation :
Personnellement, si quelqu’un s’en prend à ma famille, il a intérêt à savoir courir vite.

Et vous de prendre illico presto un bon avocat.

Citation :
Que ferait une Clairière si des extrémistes d’une autre religion ou groupe ethnique venaient faire razzia à la batte ???

Je pense que nous regarderions, les bras ballants, ces gens mettre à sac notre édifice. Puis nous irions porter plainte contre ces agresseurs au poste de police le plus proche pour dégradations de biens, coups et blessures, etc.

Citation :
La branche rouge servirai a canaliser les agresseurs, les raisonner, car oui nous apprenons a utiliser les armes, a nous défendre mais aussi a apprendre a éviter les conflits …
Nous pouvons également servir de service d’ordre durant de gros rassemblements, surveiller le parking, ou même soigner des blessés au cas ou …

C’est là où ça fait « peur »… nous ne voulons pas d’un service d’ordre, quand bien même il fut bâti sur les préceptes de la Branche Rouge. Nous ne voulons pas de jeunes paramilitaires aux cranes rasés, chaussés de rangers coquées et armés de bâtons. Nous ne voulons pas, à chacun de nos rassemblements, soigner des blessés, non !
Ce que nous voulons c’est pouvoir célébrer nos Dieux Immortels en toute tranquillité, dans le calme et la sérénité et dans le respect des lois en vigueur. Car comme vous l’avez si bien dit : « Les temps, où l’ont arpenté les champs de batailles épée à la main, sont révolus… ».

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 20:17

Bonjour,

Kadarn, tu dis "Avant nous avions cette trifonctionnalité, mais maintenant c’est plus difficile puisque les paysans d’hier (de la génération passé) ont voulu mettre en place des centrales d’achat, par appât du gain ou pour facilité la livraison de leurs produit, je ne sais.
Hors les centrales d’achats ont donnés par la suite les grandes chaines de distribution qui maintenant saignent les producteurs.
Bref, le producteur crée le capitalisme, la capitalisme ce retourne contre lui … "
Non... Les centrales d'achat appartiennent aux enseignes de la grande distribution qui les ont fondées: le but étant de vendre aux consommateurs des produits achetés au plus bas prix aux paysans et revendus moins chers que les petits épiciers avec qui un producteur bien énervé avait les moyens de tirer un prix: Mr Leclerc ou Carrefour, c'est pas aussi simple, et ça ne l'a jamais été!

Auetos, vous avez raison, les classes traditionelles sont telles que vous les définissez, c'était une tentative ratée de réforme par votre serviteur Balla!
Avec pas mal d'approximations et d'exagerations de ma part, comme d'hab. Rolling Eyes
Mais dans notre société de "cols blancs" un ouvrier métallo détient cent ans de savoir faire et personne ne le remplacera aussi bien, mais un trader n'est qu'un nomade apatride qui se promène sur toutes les places du monde, il joue plus qu'il ne bosse, je vois donc un producteur irremplaçable quand l'autre est un vagabond de la finance...je garde donc ma définition toute personnelle du boutiquier et du financier post-moderne: si sa place est parmi les producteurs, qu'il ne soit pas l'artisan de leur ruine. Et surtout que sa vision de l'économie auto-entretenue cesse de primer sur toutes les décisions d'Etat, comme c'est le cas: les décisions au temps des Gaulois étaient validées par les druides ou les marchands d'amphores?
Tiens, en parlant d'amphore, j'ai une petite soif...apéro pour tout le monde!
Bonne soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Branche Rouge   Ven 15 Fév 2013 - 21:12

Et quelle est ta boisson apéritive, cher Ballios, si ce n'est pas indiscret ?
Mais pour que l'on soit au moins 2 à trinquer, je me suis ouvert une Dremmwel ("horizon" en français) blonde bio de La Brasserie de Bretagne. Alors yerc'h mat deoc'h ("à ta santé") Ballios.

Sinon pour revenir dans le thème du topic, je pense qu'effectivement il n'est pas facile à notre époque de voir la répartition de notre société en 3 fonctions. Et pourtant elles sont tjs là, Auetos les ayant précisé. Ce n'est finalement peut-être qu'une question de regard et de vision des choses. Exemple : Le matin, à l'aube, quand je descends sur le chemin menant à "mon" Temple, j'entends le Border Collie de mon voisin agriculteur aboyer pour mener les vaches à la traite. Je sais aussi qu'à Vannes, à peu près à la même heure, les militaires du 3e Rima assistent au lever des couleurs. Alors je me dis que cette journée s'annonce sous les meilleurs auspices puisqu'au même moment des représentants des 3 fonctions Indo-européennes sont à leur place.

Mais n'étant pas né de la dernière pluie, je sais aussi qu'il y a aussi téléscopage, superposition, empilement entre ce que nous sommes vraiment (druides, guerriers ou producteurs) et ce que nous devons effectuer comme travail pour "gagner notre pain". Autrement dit nous pouvons être à 60 % producteur ou hors fonction et 40 % druide. C'est pourquoi je souhaite de tout coeur qu'un jour vous arriviez à vivre de votre art là où vous êtes. Pour que les druides en vivent, POURQUOI n'auraient-ils pas droit à un petit pécule mensuel qui leur permettraient d'accomplir à 100% leur sacerdoce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Branche Rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Branche Rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crabe bleu a pate rouge
» 2010: Le 5/06 à 23h50 - 4 lumiéres rouge (Pas-de-calais)
» Famille des Arionidae la rouge et la noire
» 2009: Le 21/05 vers 22h30 - Observation d'un point lumineux rouge à Vitrolles - (13)
» BARDET DE MAISON-ROUGE Martial. général et baron d'Empire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: