forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Femmes et le Druidisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Dim 16 Fév 2014 - 20:43

Vous aviez écrit un post concernant les différents titres sacerdotaux, il me semble, Auetos; ce serait peut-être une bonne idée de le partager à nouveau afin que l'on ne fasse pas de confusion.

En effet, les titres barde, ovate et druide, sont très restrictifs et ne permettent pas de se faire une idée véritable de la voie choisie.

Pour ce qui est du titre de "druidesse", cela fait fort référence aux titres retrouvés dans le néo-druidisme.

Evidemment, rien n'empêche une femme d'être druidesse si cela lui chante mais j'ai dans l'idée que c'est oublier d'explorer une richesse...qui est la nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Dim 16 Fév 2014 - 22:24

Auetos a écrit:
Vous n’y êtes pas du tout Amandine… pour votre question Gwen vous ayant répondu je ne voyais pas ce que je pouvais rajouter de plus. Ce n’est tout de même pas de ma faute si les prêtresses gauloises préféraient s’isoler pour se perfectionner dans leurs arts que de célébrer publiquement.

Et oui, j’ai reconnu moia Suaser Euentia Bena-druuis, ce qui veut dire Femme-très-savante et non, comme vous semblez le croire, « druidesse »… ainsi donc, pour être encore plus clair, la phrase sur les « fameuses druidesses » ne lui était pas destinée.

Vous n'avez pas répondu à mes questions. Les réponses de Gwen Emersinde ne répondent en rien à mes questions.

Et à moins que mon ignorance soit à son comble, Druide signifie Homme-Très-Savant. Alors peut-être que utilisé le terme de " druidesse " est une erreur de linguistique et qu'il faut bien utilisé l'appellation Bena-druuis. Mais nous sommes bien en train de parler de Femme-Très-Savante.


Vous dites que les femmes n'ont pas le droit de sacrifier. Soit, et sincèrement je m'en fiche. Mais qu'on ne vienne pas me sortir comme raison une impureté cyclique et comme preuve des textes, les lois de Manos, auxquels je n'ai pas accès. A ce moment-là, je n'ai qu'à croire tous les premiers venus qui ont des textes sacrés que je ne verrai jamais.

Qu'on me donne une raison valable pour justifier l'isolément des femmes qui ont des rôles sacerdotales chez les Celtes. Et qu'on évite la comparaison avec les bonnes sœurs et les sorcières qui sont d'une époque beaucoup plus récente et certainement pas en lignée directe de la spiritualité celte. Et si comme vous le dites les prêtresses gauloises préféraient s'isoler, en quoi cela signifie-t-il que c'est obligatoire et la seule possibilité ?

J'aimerais qu'on me donne des arguments valables et non des raisonnements qui, même justes,nous détournent de la réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euentia
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 51
Localisation : Vacarisses ( Barcelone)
Date d'inscription : 27/05/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Dim 16 Fév 2014 - 22:41

Merci  moios Brater Auetos,

Maintenant j'ai compris ce que vous voulez dire. C'est vrai!, dans les temps anciens était ainsi.

Amandine je n'ai pas pensé que  moios  Brater  Auetos penser à moi quand il a parlé de Druidesses bien que nous avons des vues différentes sur cette question, mais Auetos   explique seulement ce qui a été montré de l'antiquité.
J'ai demandé parce que je n'ai pas compris le sens de la raison pour laquelle dit:

<<qu’elles ne sont pas dans le vrai et que si elles persistent dans cette voie, elles ne peuvent rien donner de bon.>>
Je connais Auetos et il respecte ce que les autres font, mais est rigoureux en termes de ce qui est "historique" et ce qui est néo druidique.

Je ne me sens pas descendant de les prêtresses de la Gaule, seulement de mes ancêtres.Être  femme-druide pour moi n'a jamais été une question d'ego. Pour moi porter les vêtemens druidiques fait que dans mes pensées peuvent être séparés le monde profane de le monde sacré, plus o moins comme le palissade del Teges. Dans ce moment spécial où nous honorons nos Dieux, la vérité, n'a pas d'une grande importance pour moi de quelle couleur est mon robe. Curieusement, quelques années arrière, avait une robe noire à manches larges qui ont utilisé pour la cérémonie Trinoxtion Samoni.

Pour moi, être femme-druide va au-delà des sacrifices publics, c'est un engagement envers les Dieux   que j'ai effectué il ya longtemps ; Je pourrais avoir tout simplement fait en privé, mais  j'ai décidé de faire publiquement et j'ai fondé un Ordre Druidique  pour essayer que le Druidisme soit respecté et connu dans mon pays.

Je pourrais me conformer  à consacrer à la divination et à la guérison, mais si je l'avais fait de cette façon je n'aurais pas obtenu que mon Ordre était le premier Ordre Druide légalisé par l'état espagnol en Espagne et par conséquent la croyance druidique.

Oui, je sais que dans l'ancienne Gaule   les femmes n'ont pas sacrifié. Je ne sacrifice pas  dans les rituels pour que j'ai un druide Adbertomaros, mais les temps changent et même aujourd'hui, nous ne pensons pas    avoir à couper les têtes de nos ennemis et de les mettre à l'entrée de nos maisons, comme faisaient les anciens Gaulois, pour poursuivre la tradition d'une manière «pure» ; doncs peut-être que nous devrions nous habituer à d'autres changements.

Je pense que nous devons accepter les faits tels qu'ils sont et expliquer aux gens comment ils fonctionnaient les prêtresses Gauloisses dans les temps anciens, qui est, précisément, ce que vous expliquez, moios Brater.  Ignorer cette explication c'est ne pas respecter les ancêtres.

Dagomata Nuxuna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ordendruidafintan.com
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Dim 16 Fév 2014 - 22:52

Je ne critique pas la démarche qui est la vôtre n'est-ce pas...les temps changent, les mentalités aussi.

Mais certains restent attachés aux racines, aux traditions, à ce qui est "histo" aussi, comme on dit...c'est une certaine forme de rigueur, en effet, et que tout le monde n'est pas prêt ou ne veut pas assumer/assurer.

Quand je parle d'ego, je parle en général; cela touche autant des hommes que des femmes qui se lancent dans le druidisme non par conviction profonde mais juste pour le titre...cela existe hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Lun 17 Fév 2014 - 6:11

Amandine a écrit:
Vous n'avez pas répondu à mes questions. Les réponses de Gwen Emersinde ne répondent en rien à mes questions.

Je vais donc essayer de répondre à vos questions… mais avant toutes choses, je vous rappelle que nous sommes dans la partie « Druidisme antique » du forum et que je ne peux répondre que par rapport à ce que nous savons de celui-ci.

Il est vrai que je n’aurais pas du parler des « néo-druidesses » dans cette espace mais c’était juste pour faire une comparaison entre ce qui se faisait avant et ce qui se fait aujourd’hui.

Bref…

Oui, très exactement le mot druuis qui à donner « druide » en français veut bien très-savant ou au savoir-dru, j’en ai dit deux mots ici : http://druuidiacto.forumculture.net/t25-le-sens-du-mot-druide et, effectivement, la Bena-druuis est une « femme-très-lettrée ».

Je dit, en me basant sur les textes, que – dans l’antiquité – les femmes ne sacrifiaient pas publiquement, oui, pourquoi ? Vous le savez très bien, car nous en avons discuter ici-même. Ce n’est pas moi qui fait les lois, moi, je ne fais que les lires et les retranscrires.

La raison valable de l’isolement est peut-être, voire sans doute, la même que celle qui pousse des communauté de moniales à se retirer du monde…

Maintenant à savoir si demain j’abandonnerais femme et enfants pour me conformer aux pratiques ascétiques, si cela se faisaient dans les temps anciens, non, car je me suis marié avant… mais pour être logique avec moi-même, je cesserais d’être druide.

Après pour les autres questions, style « est-ce pour compenser le fait qu’elles donnent naissance et non les hommes qu’on les isolait ? », ou encore « qu’est-ce que les hommes perdent en échange de la prêtrise ? », je n’ai pas la réponse. Désolé.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Lun 17 Fév 2014 - 9:42

Euentia, je m'exprime rarement ainsi, mais j'aimerais te dire ceci:
Tu es une bena-druuis particulièrement intelligente et sensible. Ta bonté, ta sagesse et ta clairvoyance illuminent ce forum. Tu as mon plus grand respect!

Auetos, je rejoint Amandine: des preuves! des preuves!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Lun 17 Fév 2014 - 10:44

Gwenaelle a écrit:
Euentia, je m'exprime rarement ainsi, mais j'aimerais te dire ceci:
Tu es une bena-druuis particulièrement intelligente et sensible. Ta bonté, ta sagesse et ta clairvoyance illuminent ce forum. Tu as mon plus grand !

 Very Happy sunny Very Happy 
C'est un bien bel hommage auquel j'adhère complètement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Lun 17 Fév 2014 - 18:31

Gwenaelle a écrit:
Euentia, je m'exprime rarement ainsi, mais j'aimerais te dire ceci:
Tu es une bena-druuis particulièrement intelligente et sensible. Ta bonté, ta sagesse et ta clairvoyance illuminent ce forum. Tu as mon plus grand respect!

Je me joins à Gwenaelle pour t'exprimer tout mon respect moia Suaser.

Citation :
Auetos, je rejoint Amandine: des preuves! des preuves!

Les preuves inondent ce forum, mais vous ne voulez ni les voir ni les comprendre… que puis-je faire de plus ?

Une – autre – preuve concernant le non sacrifice [public] des femmes, et bien aucun titre donné à ces-dernières ne se rapporte à cette fonction. Est-ce suffisant ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Lun 17 Fév 2014 - 23:32

Auetos a écrit:


Les preuves inondent ce forum, mais vous ne voulez ni les voir ni les comprendre… que puis-je faire de plus ?


Les preuves sont pour moi des éléments concrets tels que le sont les découvertes archéologiques. Autant dire qu'à l'heure actuelle, elles sont très limitées. Il y a en effet sur ce forum beaucoup d'éléments de réponses, de sources littéraires antiques. Ce qui me dérange ce sont les conclusions qui en sont faites. Alors que pour moi, il n'y a rien de concluant. Je vois des faits, des situations énoncées, des rapports incomplets. Mais rien qui ne confirme que de situations particulières, nous puissions passer à des situations généralisées. J'ai parfois vraiment l'impression que l'on joue sur les mots pour que chacun valide son opinion.

Ma seule opinion actuelle, c'est que les éléments connus ne permettent pas de connaître la situation réelle des femmes dans le druidisme, de leurs sacerdoces ; qu'ils ne permettent pas d'avoir une vision large de ce qui a été. Et mon profond ressenti, que rien n'étaye aujourd'hui, c'est que les femmes n'étaient pas mises à l'écart au nom d'une complémentarité homme-femme. Et que puisque les druides ne voulaient pas figer les connaissances par l'écrit, pourquoi n'en seraient-ils pas de même pour leurs statuts et celui des Femmes-Très-savante puisqu'ils n'ont rien écrit à ce sujet ?

En faites, ne pas être d'accord avec ce qui est dit ne me dérange pas. Car je ne me voile pas la face. Il y a des choses qu'en tant que femme d'aujourd'hui je n'accepte pas. Et je fantasme un peu sur ces " druidesses " en me disant qu'elles ne le toléreraient pas non plus.
Mais si je m'écarte de ma vision actuelle, et que je cherche à me rapprocher de ce que certains appellent le " féminin sacré " , ce féminin qui n'a pas d'âge et se transmet de femme à femme, je ne peux accepter certains propos sur ce forum.
Les menstrues sont impures, la naissance est impure (donc l'enfant et la femme le sont au moment de la naissance), les femmes ne sont que mensonges (lois de Manou) les femmes n'ont pas le droit de sacrifier car cela est dit dans les Lois de Manos que je ne peux lire, les prêtresses gauloises vivent toutes comme des moniales car cela a été écrit comme tel par Pomponius Mela (Ile de Sein) et Tacite (Germanie).


Et bien à ce jeu-là Mercure était le grand dieu vénéré par tous , dixit César Et je me bagarre amicalement avec un ami païen romanisant à ce sujet, car il prend le texte à la lettre. Mais après tout, il y a tant d'arguments développés pour une simple citation ......

En faites, c'est ça qui me pose problème. Des arguments développés pour une citation et à prendre comme parole toute puissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euentia
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 51
Localisation : Vacarisses ( Barcelone)
Date d'inscription : 27/05/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 3:11

Merci beaucoup Gwenaelle, Amandine et moios Brater Auetos pour vos mots de respect dirigés vers moi, bien que je pense  Gwenaelle, que vous exagérez mes qualités. Je ne crois pas que je peux illuminer beaucoup ce forum avec ma sagesse, car je participe très peu parce que je n'écris pas ou parle votre langue avec la fluidité nécessaires et me prend des heures écrire un post.

Un grand morceau de la sagesse que je peux posséder Je le dois à moios Brater Auetos depuis qu'il a a eu la patience de partagé avec moi leurs connaissances et leur filiation druidique. J'essaie de respecter cette ligne à travers de mes actions, mes études et mes célébrations que je partage humblement à mon Journal.

Je connais mon Brater et je sais que j'ai leur respect mais je suis aussi sûr que également il respecte les autres femmes-druide et il ne voulait pas offenser personne avec son expression, peut-être malheureux,  et donne la fausse impression de dire quelque chose que ne pas vouloir exprimer.

Sur ce sujet, Auetos connais très bien mon opinion. Nous savons que les deux ont des positions différentes mais les deux nous respectons et n'avons jamais soulevé aucune objection à ce que nous faisons. D'autre part, si ce n'était pas et  il croyait vraiment que  je en peux faire aucun bien, n'avait pas pris la peine de me reconnaître, de me guider, de partager leurs connaissances avec moi, etc. C'est une chose que j'ai très clair.

Mais n'oubliez pas, que le post controversé se réfère à l'ancien druidisme.  est montré que, au moment tout le monde avait son rôle, c'est incontestable et c'est pourquoi il est si brutal de dire que les prêtresses gauloises ont été consacrés à la guérison et la divination, car il preuve dans divers écrits.

Il est démontré que dans les temps anciens tout le monde a son rôle, c'est incontestable !.
C'est pourquoi,il est si direct de dire que les prêtresses gauloises ont été consacrés à la guérison et la divination  car il ya essais dans divers écrits. Une autre chose est ce que nous pensons qu'il devrait être aujourd'hui. Bien sûr qu'il ya beaucoup d'opinions et de théories, mais il appartient au Druidisme actuel  et chacun peut agir et penser comme bon lui semble.

Je n'ai pas parlé à Auetos mais ce que je pense qu'il voulait dire, c'est que beaucoup de femmes druides, ou Druidesses, n'acceptent pas le fait que, dans l'Antiquité, le rôle des femmes prêtres était très différent d'aujourd'hui. On dirait que certains Druidesses voulons s'accrocher à tout prix à l'antiquité de un degré sacerdotale (voire inexistante) pour se faire revendiquer comme les héritiers d'une tradition ancienne.

Je n'aurais jamais rêver de dire des mensonges a mes initiés et credimari disant qu'il avait anciennement Druidesses avec d'autres rôles que ceux qui ont dû, pour donner à mon "grade" une connotation plus ancienne, mais malheureusement, il ya des femmes qui profitent de l'occasion pour se annoncer comme les premiers descendants de anciennes 'archidruidesses' et hommes qui soutiennent que ce sont les vrais héritiers et descendants de Vercingétorix, tout très triste.

Je pense qu'il ya des choses qui peuvent être adaptés à le Druidisme du XXI e siècle, mais nous ne pouvons pas les vendre comme si elles étaient héritées de l'Antiquité. C'est serait un mensonge. Qu'on le veuille ou pas, nous devons accepter la réalité. Rien de bon ne peut être construit avec le mensonge et la tromperie. Par exemple, les Celtes ont sacrifié les animaux et les gens. C'est ansí  et  même si aujourd'hui il ne le fait plus, nous ne pouvons pas nier son existence dans les vieux jours.

J'ai appris d'Auetos que si vous ne voulez pas connaître la vérité de quelque chose, ne lui demande rien, parce que si vous le faites, il vous répondra toujours avec la vérité, ce qui est trouvé et prouvé.
Peut-être, pas ce que nous voulons écouter et probablement peut sembler un peu sévère, mais c'est à cause de la véhémence avec laquelle répond. Cela arrive aussi à moi plusieurs fois, et je peux vous assurer que je ne veux pas offenser quiconque. Dans mon pays, ils m'appellent, aussi sévère et sérieux pour faire toujours  honneur à la vérité et pour être rigoureux et scrupuleux, pour me  considérer croyant de la religion druidique et non païen (à la Espagne, toute personne que lire un rituel magique dans un livre, boit de la bière dans une corne et allumez une bougie, se qualifie  païen)

Je ne pense pas être si sage, intelligent et clairvoyant, comme vous me dites, mais ce qui j'essaie toujours est d'être honnête. Ce post n'est pas une louange à moios Brater, ni fausse modestie de ma part, seulement la vérité de ce que je pense.

Toujours  UIRIOS UEIDA ENEPI BITOUOS!!! (Le verité au face du monde), pour honorer les Dieux, comme il est mon devoir en tant que femme-druide, et pour honorer le nom imposé par moios Brater Auetos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ordendruidafintan.com
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 9:31

Merci Euentia pour ta longue réponse. J'aime ton honnêteté. J'aime ta facon de voir le sujet. Et je suis d'accord avec toi sur ces femmes qui se justifient d'un passé, alors que rien ne l'atteste. Malgré mes nombreuses réticences sur ce qui est dit ici, il ne me vient pas non plus à l'idée de décréter que les prêtresses faisaient tout comme les druides. J'espère avoir été claire à ce sujet tout au long de mes dires.

Ton message m'apporte beaucoup. M'éclaire sur comment je dois comprendre ce qui est dit.

Même si je ne suis pas d'accord avec vous Auetos, voire même révoltée par vos écrits, , je m'excuse si vous ai manqué de respect.
Je vais prendre du recul, cogiter, laisser mûrir, lire. ....... Je verrai ce qu'il en sortira

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 10:16

Un grand merci à toi Moia Suaser Euentia pour ce point de vue éclairé et éclairant.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 10:16

Amandine, je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi, juste de voir la vérité telle qu’elle est… les prêtresses gauloises n’étaient pas en charge des sacrifices. Peut-être que le fait de donner la mort ne convenait pas à celles qui donnaient la vie.


Concernant Mercure, soit Lugus chez les gaulois, il était effectivement vénéré par tous, tout peuple confondu, et même avant Jupiter (Taranis)… ce qui était bizarre pour un Romain.

Ceci dit, je suis tout de même obligé de vous donné raison quand vous dites : « en fait, ce qui me pose problème ce sont des arguments développés pour une citation et a prendre comme parole toute puissante ». Il est vrai qu’une même citation vu par deux personnes différentes peut donner deux visions et donc deux approches totalement différentes. Et c’est là que rentre en jeu le pouvoir de la parole, de la discussion intelligente et de l’échange.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 11:13

Chère Euentia, la faible quantité de tes interventions n'enlève en rien à leur qualité! Je me doutais bien que tu aurais du mal à accepter le compliment... mais il me brulait. Je comprends ta position et je partage ton avis, même concernant Auetos, c'est dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anauselia

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 11:36

Tres intéressant tout cela !

D'accord avec Amandine et Auetos sur ceci :

Citation :
« en fait, ce qui me pose problème ce sont des arguments développés pour une citation et a prendre comme parole toute puissante ». Il est vrai qu’une même citation vu par deux personnes différentes peut donner deux visions et donc deux approches totalement différentes. Et c’est là que rentre en jeu le pouvoir de la parole, de la discussion intelligente et de l’échange.

Il y'a des choses sur lesquelles, à mon avis, nous ne pouvons avoir d'honnêtes certitudes.
Que le role de la femme, et de l'homme soit figé, hum.
Tant il est vrai que dans l'ancien temps chacun avait sa place, il y avait je crois moins de démagogie qu'aujourd'hui (l’homosexualité chez les gaulois par exemple), et les exceptions étaient tout à fait possible, je le pense.

Pour divers raisons évidentes, que "les femmes très savantes" aient été rares, comparées au "hommes très savants" je dis oui.
Plus pour des raisons pratiques à mon sens. Etre druide représentait 40 ans d'études, c'est un sacerdoce, et à mon avis peu compatible avec les obligations d'un foyer, d'un point de vue pratique, surtout en tant que personnage public.

Que la femme ne puisse sacrifier, je crois qu'elle le faisait au moins dans le cadre familial.

Que les menstrues et l’enfantement soient impures, j'attends de voir les textes, et l'origine de ceux-ci avant de me dire que cela ait pu être le cas. (Quand à le valider pour moi, quand les poules auront des dents, peut être ^^. Apres tout d'autres textes vieux de deux mille ans racontent bien des sornettes. ^^.) Même Uindobrenos, notre druide et vieil ami d'Auetos ne connais pas les textes de Manos si on parle de druidisme.

Que les femmes soient plus faites pour des rôles telles que ceux cité plus haut par Auetos, je veux bien le croire, ça me semble plutôt cohérent.
Mais je refuse pour autant d'éliminer totalement la possible existence de femmes druides, absence de preuve n'est pas preuve d'absence surtout avec nos druides qui interdisaient l'écrit quand au sacré.

En ce qui me concerne, me diriger vers une voie plus adaptée aux femmes me conviendrait bien.
Mais, qu'avons nous comme sources fiable pour pouvoir entamer ce genre d'étude et la création de groupe qui iraient dans ce sens tout en restant cohérent avec la réalité historique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 15:56

Ce qui ressort surtout des textes en notre possession c’est que ces femmes-sacerdotes, en complémentarité des druides, préféraient les spécialités de devineresse, poétesse, magicienne ou guérisseuse, plus propre à leur nature, que celles d’invocateur, de sacrificateur ou de chantre.

Concernant les menstrues, bien que ce ne soit pas l’endroit, je dois vous dire que vous avez mal lu le topic. Donc je le redis ici, ce n’est pas l’enfantement qui est impur ni même la femme mais le sang des menstrues qui souille cette-dernière. N’oublions pas que ce sang n’est que le rejet d’un ovule mort et non fécondé… après que vous ne validiez pas l’évidence, libre à vous.

Bien que je connaisse Uindobrennos de longue date, nous n’avons pas les mêmes référents en ce qui concerne le Druidisme…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Anauselia

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 16:01

Merci Auetos pour vos précisions.
Oui pour les menstrues, elles sont également le moyen pour le corps de se purifier de nombre de toxines.
La femme à cette chance de disposer d'un moyen naturel de purification. (je n'oserai pas dire qu'elle est peut être plus pure que les hommes quand elle est en dehors de ses menstrues si dans ce cas présent on considère la pureté sur un plan purement biologique ... ^^ ).

Avez vous des réponses pour ces questions ? :
En ce qui me concerne, me diriger vers une voie plus adaptée aux femmes me conviendrait bien.
Mais, qu'avons nous comme sources fiable pour pouvoir entamer ce genre d'étude et la création de groupe qui iraient dans ce sens tout en restant cohérent avec la réalité historique?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 16:44

Pour l’étude de la divination nous avons l’Uocantos, « oracle ». Cette discipline se fonde sur l’étude du comportement des animaux et des oiseaux en particulier (etnocoilos), ainsi que sur le décryptage de tout signe (coelios) émanant des végétaux ou de la nature. L’Eula brectonon, « la science des rêves », l’Ogmonactonion « la lecture des Ogmon » et, bien sur, l’Eula sđirianom, « la science des étoiles », c’est-à-dire l’astrologie druidique (pas celle des arbres, la vraie)

Pour l’étude de la médecine nous avons la phytothérapie médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. Et ses dérivés comme la fabrication de phytomédicaments ou la pratique de prophylaxie sans but actuellement perçu comme thérapeutique, existant déjà dans l'Antiquité. C'est le cas d'associations traditionnelles, de techniques de conservation, ou de consommation de produits tels que les tisanes ou infusions.

Pour l’étude de la poésie nous savons que dans l’antiquité toute expression littéraire est qualifiée de poétique, qu’il s’agisse de l’art oratoire, du chant ou du théâtre : tout « fabricant de texte » est un poète comme l’exprime l’étymologie. Les philosophes identifièrent trois genres poétiques : la poésie épique, la poésie comique et la poésie dramatique. Plus tard les théoriciens de l’esthétique retiendront trois genres : l’épopée, la poésie lyrique et la poésie dramatique (incluant la tragédie comme la comédie), et l’utilisation du vers s’imposera comme la première caractéristique de la poésie, la différenciant ainsi de la prose, chargée de l’expression commune que l’on qualifiera de prosaïque.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 16:50

Merci pour ces précisions, Auetos, surtout le travail oraculaire; l'essentiel de mon travail (mais pas uniquement) est l'Eula brectonon dans ce cas, si je ne me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 17:08

L’oracle en général c’est l’Uocantos et l’eula brectonon est la science des rêves...

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 18:21

Oui, c'est bien cela ma "spécialité" et ce n'est pas le plus simple à interpréter, loin de là  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euentia
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 51
Localisation : Vacarisses ( Barcelone)
Date d'inscription : 27/05/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 20:24

Salut  Anauselia

Tout d'abord, je tiens à rappeler qu'en raison de mes difficultés avec votre langue il est possible que Je ne sais pas me expliquer correctement et donc commettre des erreurs. Je vous demande pardon si cela se produisait et s'il vous plaît,  me demander vos questions si je n'ai pas réussi à clarifier vos doutes

Anauselia a écrit:
Pour divers raisons évidentes, que "les femmes très savantes" aient été rares, comparées au "hommes très savants" je dis oui.
Plus pour des raisons pratiques à mon sens. Etre druide représentait 40 ans d'études, c'est un sacerdoce, et à mon avis peu compatible avec les obligations d'un foyer, d'un point de vue pratique, surtout en tant que personnage public.

Que la femme ne puisse sacrifier, je crois qu'elle le faisait au moins dans le cadre familial.

Que les menstrues et l’enfantement soient impures, j'attends de voir les textes, et l'origine de ceux-ci

et encore.

Anauselia a écrit:
Que les femmes soient plus faites pour des rôles telles que ceux cité plus haut par Auetos, je veux bien le croire, ça me semble plutôt cohérent.

Je suis d'accord à ce que vous exprimez. Quant aux textes de Manos, malheureusement pas les connaître, mais cela ne prouve rien de plus que mon ignorance. Certainement  je n'ai pas assez de érudition concernant les commentaires classiques pour analyser aussi profondément comme pour   avoir un débat dans un sens ou dans l'autre.
Mais de toute façon, bien que dans les textes anciens et de manière irréfutable, ce trouvés écrit les interdictions sur les femmes, tandis que prêtresses, pour moi pas plus d'effet que pourrait connaître la vérité de la croyance druidique à l'époque de nos ancêtres.
Puisque vous me demandez qui est ma marche à suivre sur cette question, je comprends que je dois vous donner mon opinion.
J'ai toujours pensé qu'il ya une seule chose pire que trahir nos idées et ce trahir le Temps. Le druidisme est une religion et comme une religion au-dessus de leur contexte historique, comme obligation première doit de servir leurs croyants, leur tribu qui est la société qui est encadrée dans un temps donné.
Je crois que si bien les bases druidiques doivent être conservés car ils sont les racines qui nous donnent la vie et la cohérence, eloignant nous loin de l'éclectisme et de la spiritualité à la carte , en ce qui concerne à l'imbrication de la religion dans le cadre social, c'est elle qui doit s'adapter au temps dans lequel il se développe. C'est le temps qui permettra une communion idéologique avec les croyants et permettré leur développement, la reconnaissance et, finalement, sa validité dans le monde moderne, comme Religion.
Si nous vivons dans notre propre contexte social du XXI e siècle où la discrimination sexuelle est rejetée et n'est pas tolérée, je trouve irrationnel que nous pouvons perpétuer, malgré son basé sur la tradition, un certain nombre de concepts plus proches de ce qui est la relation Religion-Société que sur la base de leur propre noyau religieuse éternelle.

Anauselia a écrit:
Euentia, sacrifie tu en public pour ton groupe? Quel est ton role exacte ? Quelles sont les choses qui te sont interdites?
Comment vis tu tes menstrues?

Pour tout ce que j'ai exprimé, Anauselia, je vous répondre plus précisément.
Je ne sacrifie pas aux cérémonies publiques, mais c'est un choix personnel parce que la Druuidiacto Rectos Uindonnos (Ordre Druide Fintan) a un autre prêtre Druide ordonné (Conticannatios, mon mari)  que exerçant des fonctions sacerdotales dans les cérémonies publiques d'Adbertomaros,   c'est à dire qui est en charge d'apporter les offrandes aux Dieux par le sacrifice. Mais je suppose que comme tu me demandes par les règles dans l'Ordre, et non pour ma situation personnelle, je te dirai que si nous n'avons pas un prêtre Druide qui exécute de telles fonctions, la Druidesse, come prêtesse, est autorisée pour fait le sacrifice. De même, nous n'avons pas de restrictions sacerdotaux de motivation sexuelle.
En référence à mes menstrues, je te dirai que l'année dernière, j'ai souffert d'une opération chirurgicale et ma capacité à générer la vie, été soudainement retiré. Mais comme dans le cas précédent, je le répète. Nous ne considérons pas dans notre Ordre des restrictions sacerdotaux par le sexe de notres prêtre/prêtresses.
Bien que je sois Ollama de la Druuidiactos Rectos Uindonos, je suppose que tu me demandes par  mon fonction cérémonielle. Alors que Gutuater de notre Nemeton fait des invocations et des prières aux Divinités et correspond à la fonction principale d'un prêtre dans une cérémonie à l'exception de la part du rituelle où les offres fournies sont sacrifiés, instant que exécute le Druide Conticannatios comme Adbertomaros.
J'espère avoir résolu certaines de vos questions et de clarifier ma position.
Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ordendruidafintan.com
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mar 18 Fév 2014 - 22:39

Merci Euentia.
C'est très riche d'informations.
Merci d'avoir pris le temps de répondre et je trouve que tu t'en sors très bien dans notre langue  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mer 19 Fév 2014 - 18:53

Je viens d'avoir une sorte de flash (de bon sens pour un pro de la santé) concernant le fait que les femmes ne pouvaient sacrifier, surtout les sacrifices de sang; si l'on se réfère aux sacrifices de sang, la plupart étaient destinés à des divinités chthoniennes et nécessitait de laisser pourrir les cadavres, avant de récupérer les os et les enfouir...ce qui entraînait la pullulation de germes (responsables de la putréfaction).

Si les femmes soignaient, il me semble logique que, pour des raisons d'hygiène et éviter de propager des maladies, elles ne pouvaient entrer en contact avec des carcasses en putréfaction...et par extension, ne s'occupait pas des sacrifices.

C'est juste une idée mais elle me semble très logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   Mer 19 Fév 2014 - 21:20

Je vais tenter d'apporter ma pierre à l'édifice sur ce sujet interminable (et fort intéressant) que sont les règles et l'impureté supposée qui y'est attaché, qui déchaîne les débats sur ce forum, et ce n'est que le fruit de mes lectures : si je suis vraiment à côté de la plaque, me le dire !

En Inde (laissons un moment le druidisme et ses références encore floues et regardons le jardin d'à côté), les trois formes d'Agni sont le soleil radieux, l'éclair fulgurant et la flamme du sacrifice s'élevant vers les cieux.
Dans la tradition du tantrisme qui reprend les éléments de la tradition pour les appuyer au microcosme de l'humain, Agni oeuvre de même intérieurement et les règles sont une puissante manifestation et un vecteur du feu sacré, sous la forme d'un souffle vital descendant (apâna) qui consume et dirige vers le bas tout ce qui doit être évacué : le corps de la femme à ce stade de son cycle, puissamment aidé par le divin est en passe d'accomplir ce que l'eau du bain peut aussi, mais au prix d'un rituel compliqué et toujours recommencé...un état de pureté qui pour le coup équivaudrait à une véritable virginité aux dires de ces maîtres qui n'hésitent pas à incarner Kumari, Sarasvatî, Laksmi et Kâli dans chacune des quatre phases du cycle menstruel pour faire du corps féminin un temple et un champ d'action pour ces divinités.
c'est ce formidable pouvoir régénérant de la femme, son caractère sacré qui est la première cause de sa mise à l'écart temporaire dans les sociétés traditionnelles pour que cet état physique si particulier soit vécu singulièrement, à l'abri aussi de notre regard forcément déformé d'hommes qui n'entravent que couic à ce que vous vivez vraiment...ou peut-être pour vous soustraire à nos envies continuelles qui n'intègrent guère la notion de cycle !  Very Happy 
les interdits s'y attachant sont à mon avis à prendre d'abord dans ce sens et peuvent ainsi être dépassés, et même si les notions de pureté, et le caractère potentiellement dangereux d'un état qui prédispose à la magie et ouvre à d'autres mondes que le notre lui sont pour partie liés, je n'adhère pas à titre personnel à une vision orthodoxe aussi affirmée que celle d'Auetos sur le sujet, préférant celle-ci...mais je ne pense pas qu'elles soient à opposer, on peut très bien les équilibrer en les articulant ensemble.
Pour se donner encore une idée (peut-être?) des pratiques védiques en plus des textes hérités, on peut aussi considérer le fonctionnement des maisons de femmes dans ce conservatoire du vieux monde indo-européen que représentent les Kalashas : ce temps de retraite imposé en marge de la vie communautaire est l'occasion d'un enseignement initiatique poussé réservé aux femmes et dispensé par des femmes...bien entendu, nos sociétés respectives ne sont pas à comparer et le « modèle » n'est pas transposable ici !
La femme ayant ses règles en vient donc à incarner Kâli la transcendante qui détruit et régénère, initie à ses grand mystères et relie ce monde au prochain, déesse parfois représentée pour l'occasion dégoulinant de sang et prenant en étau son immense partenaire en l'enlaçant de ses jambes, ou en le chevauchant (dirigeant ainsi l'apâna vers le bas, comme on le préconise dans le tantrisme pour ce type d'union)...il y'a là matière à craindre et s'émerveiller, en effet !

Voici en exemple ce qu'en dit le Kaula Tantra :

« l'adepte devrait traiter une femme menstruée avec révérence et crainte, car elle est l'incarnation vivante de Kâli, la puissance de transcendance. Son sang menstruel est l'essence fleurie de la féminité, le sang même de la vie. Dotée de qualités supranormales, il est une force puissante de régénération et de transformation, pouvant purifier tous les poisons grâce à son feu sacré. En pratiquant les rites sexuels avec une femme menstruée, l'adepte peut progresser plus rapidement sur le chemin de la libération »

bonne soirée,

(désolé pour les trois éditions, une pour chaque lecture, la fatigue me faisait oublier des mots et l'orthographe laissait à désirer)


Dernière édition par Ballios le Mer 19 Fév 2014 - 22:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Femmes et le Druidisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Femmes et le Druidisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Femmes et le Druidisme
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter
» Les femmes sous l'Empire (fin)
» Beguines : femmes veuves consacrant leur vie à Dieu
» Vierge Marie, Mére de Jésus, Dieu t'a choisie et bénie entre toutes les femmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le Druidisme :: La Caste Sacerdotale-
Sauter vers: