forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Celtique P/ celtique Q

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Celtique P/ celtique Q   Dim 24 Fév 2013 - 10:25

Bonjour,
Je m'interroge sur la pertinence de cette distinction "fondamentale" pour certains entre Celtique P (Breton, Cymrique et Gaulois) et celtique Q, le Gaélique (et Celtibère?).
Je vous amène quelques exemples que je connais pris dans l'Occitan alpin parlé ici et le Savoyard:
-le L, AL ou le C occitans deviennent ici R, AU, TCH: ex. lo sorèu (solèu, le soleil) l'ostau (ostal, maison) chabra (cabra, chêvre)
-les languedociens disent lo bin, nous lo vin pour le vin (ou la vinasse quand il est importé!)
-les G si on se limite aux cent kilomètres qu'il faut pour traverser les Pays de Savoie sont DJ, DZ, le Z étant un TH comme l'Anglais "there"
-idem pour le CH: TCH, TS, S qui peut être un TH comme l'Anglais "thirteen" ...et mème ST ex. un chien à Albertville, c'est un stin!!!
Bref, vous avez compris. Et le Patoisan connaît ces distinctions entre pays ou vallées et les transcrit à son usage quand il les entend, et les Anciens allaient jusqu'à changer la prononciation des noms propres "des autres" pour les mettre à leur goût, comme mon grand-père le faisait systématiquement!
(comme Auetos le fait aussi avec l'Irlandais!)
Alors, pour nos Celtes "Q", sont-ils de souche distincte où n'est-ce q'une histoire de Q qui aurait mal tournée (en P)... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Celtique P/ celtique Q   Dim 24 Fév 2013 - 11:43

Ballios,

pour te répondre, j'ai regardé ce qu'a écrit dans "Les Celtes et la parole sacrée" Ed. Label LN 2006, Yvan Guéhennec, très bon linguiste bretonnant et galloisant qui vit pas loin de chez moi, à Vannes (pour info : tous ses livres sont des mines d'études précieuses du monde celtique, de sa mythologie et de ses langues anciennes) :

"On divise couramment les langues celtiques en 2 ou 3 branches particulières selon les critères de différenciation choisis. On obtient ainsi la classification suivante :
- la branche gaélique
- la branche brittonique
- la branche continentale.

Cette présentation correspond à un classement géographique, opposant les langues insulaires (gaélique et brittonique) au celtique parlé sur le continent. Mais philologiquement* parlant, les formes du celtique continental se rapprochent majoritairement du rameau brittonique. Traditionnellement l'irlandais, l'écossais, le manx sont dits langues gaéliques ou langues celtiques en k ; le gallois, le cornique et le breton sont dits langues brittoniques ou langues en p, selon l'évolution de la labiovélaire*k de l'Indo-européen.
Par exemple au breton prenn "le bois" correspond l'irlandais crann "l'arbre", ces deux formes remontant à une forme commune *k.r(e)sno du celtique commun.

On notera donc, au passage, que le breton, bien que parlé sur le continent, est une langue celtique insulaire et s'oppose ainsi, à ce qu'on appelle par une convention née en France, au gaulois qui était une langue celtique continentale. Le picte, langue celtique parlée dans le nord-est de l'Ecosse avant l'arrivée des Scots d'Irlande, présente sans doute un état intermédiaire entre les langues gaéliques et les langues brittoniques. Tous les idiomes celtes ont donc un ancêtre commun, le celtique ancien, lui-même étant une branche des langues indo-européennes.

Celtique insulaire
1- Gaélique
a) irlandais
b) écossais ou erse (issu de l'irlandais)
c) manx ou mannois (Ile de Man issu de l'irlandais)

2- Brittonique
a) cambrien
b) gallois
c) cornique (langue aujourd'hui vivante sous sa forme renouvelée)
d) breton

3- Picte

Celtique continental
1- "gaulois" (le celtique de Belgique étant sans doute assez différent du précédent)
2- lépontique (variante du gaulois parlé en Italie du nord)
3- celtibère ou celtique d'Hispanie (péninsule ibérique)
4- galate (parlé en Asie mineure)"

* Philologie : 1- Connaissance des belles-lettres ; étude historique des textes. 2-Etude d'une langue par l'analyse critique des textes (spécialt. Etude formelle des textes dans les différents manuscrits qui nous ont été transmis).


Autrement dit Ballios, Yvan Guéhennec nous donne 2 éléments de cette division :
- "selon les critères de différenciation choisis"
- "classement géographique".

Il doit en exister d'autres. M'en va potasser mes bouquins pour la suite.

Bien à toi,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Celtique P/ celtique Q
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...
» L'art celtique
» Avaricum ou Bourges celtique
» l'armement celtique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Linguistique-
Sauter vers: