forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre au Pape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Jeu 28 Fév 2013 - 21:36

Matolitus ne pardonnera jamais aux chrétiens les horreurs qu'ils ont répandues pour faire triompher leur idéologie totalitaire en Europe et dans le monde. Loin d'être sa propre appréciation, il préfère regarder comment les dieux agissaient lorsqu'ils étaient confrontés à une sombre affaire aussi grave que le meurtre. L'exemple le plus emblématique pour se forger son propre jugement est la mort de Cian "le Puissant", le père de Lugh Long Bras par les fils de Tuirenn prénommés Brian, Iuchar et Iuchabar.

A l'époque où les Tuatha vivaient encore sous la menace d'une invasion des Fomoriens, Lugh était allé voir son père et ses 2 oncles pour leur demande de l'aide. Cian, le père de Lugh partit vers le nord pour répandre la nouvelle dans le pays. Vers la plaine de Mag Murthemme il vit venir les 3 fils de Tuirenn en tenue de combat. Sachant qu'il ne ferait pas le poids face à 3 adversaires, il chercha un échappatoire en se métamorphosant en porc avant de rejoindre un grand troupeau de porc qui mangeait de l'herbe. (...) Cian fut tué mais sous sa forme humaine . Avant de mourir il leur dit : Mon fils est Lugh et aux marques de ton épée, il saura qui sont mes bourreaux. Finalement les fils de Tuirenn se ravisèrent et le tuèrent à coup de pierres au point de le réduire en une bouillie sanglante. Puis ils creusèrent un trou assez profond pour contenir un homme debout pour mettre le cadavre de Cian dedans. La terre le rejetta 6 fois de suite et ce n'est qu'à la 7e fois qu'ils vinrent au bout de leur tâche.

Lugh pendant ce temps conduisait les armées Tuatha et une grande bataille fut livrée et gagnée. Il demanda alors si quelqu'un avait vu son père. Apprenant que non, il en déduisit que celui-ci était mort. (...) Lugh et ses hommes parcoururent le pays à la recherche de Cian et finirent par arriver à l'endroit où il avait été tué. La terre se mit à parler : Ton père était en grand danger ici, Ô Lugh ! Lorsqu'il a rencontré les fils de Tuirenn, il était seul et il a dû se métamorphoser en porc. Mais c'est sous sa forme humaine qu'ils l'ont tué"

Lugh ordonna de déterrer le corps de son père pour savoir comment il avait été tué. La nature des terribles blessures de Cian le remplit de douleur et de colère. "C'est une mort affreuse que les fils de Tuirenn ont infligée à mon père bien-aimé" dit-il et il baisa par 3 fois le corps déchiqueté. (...)

Lugh récita une longue incantation funèbre et Cian fut de nouveau enterré mais cette fois avec tous les rites. Une pierre fut dressée sur sa tombe avec l'inscription de son nom en ogham

Lugh se rendit ensuite à Tara et prit place aux côtés du roi. Il vit les 3 fils de Tuirenn, beaux, talentueux et aimés. Il se leva alors et demanda le silence : Fils de la déesse Danu dit-il quel châtiment un homme devrait-il requérir contre les meurtriers de son père ?" L'assemblée se regarda avec étonnement. Cian est mort et les meurtriers se trouvent parmi vous.
- Les hommes qui ont accompli ce forfait méritent la mort dit le roi. Le peuple, y compris les 3 coupables, approuva d'un murmure.
- Mais si j'étais le criminel poursuivit le roi, je vous demanderais d'accepter une réparation plutôt que de m'ôter la vie pour vous venger." Brian l'aîné des 3 fils de Tuirenn se leva et confessa le meurtre de Cian. Lugh accepta une réparation au lieu de les tuer.
- Voici votre châtiment dit Lugh, vous vous procurerez 3 pommes et la peau d'un cochon, une lance et deux chevaux, un char, sept porcs, un chiot, une broche de cuisson et vous lancerez trois cris du haut d'une colline. C'est la réparation que je demande.

Les fils de Tuirenn furent surpris par la modestie de cette requête, tout en craigant d'avoir été dupés car ils connaissaient les pouvoirs de Lugh et ses fureurs. Ce n'est que lorsqu'ils eurent jurés de s'y soumettre en présence du roi et de toute la noblesse d'Irlande que Lugh leur dévoila que leur tâche était irréalisable.
Les trois pommes sont les pommes du Jardin des Hespérides. Ceux qui les croquent guérissent de tous les maux et blessures sans les entamer aucunement. Et quiconque en lance une, voit se réaliser tous ses voeux sans perdre la pomme pour autant. Ces fruits sont gardés jour et nuit, car selon la prophétie, 3 jeunes guerriers tenteront de les cueillir par la force.
La peau de cochon appartient au roi de Grèce. Elle possède également des vertus curatives et l'eau qui la traverse se transforme en vin au bout de 8 jours.
La lance est la lance empoisonnée du roi de Perse et les deux chevaux et le char appartiennent au roi de Sicile et il roule sur terre comme sur mer au gré du conducteur.
Les sept porcs ne sont pas des porcs ordinaires. Ils sont la propriété du roi des Colonnes d'Or et bien qu'ils soient tués chaque nuit, le matin, on les retrouve bien vivants.
Le jeune chien, vous devrez l'obtenir du roi de Ioruaidhe. Il est capable d'attraper n'importe quelle bête sauvage qu'il voit. Quant à la broche de cuisson, elle se trouve au fond de la mer entre la Grande Bretagne et l'Irlande.
Vous avez promis enfin de pousser trois cris du haut d'une colline, mais je vous demande que vous les émettiez sur la colline où vit avec ses 3 fils, Miodhchaoin, le maître de mon père dans l'art de la guerre. Il ne vous pardonnera pas votre honteux forfait et vous ne viendrez pas plus à bout de cette épreuve que des autres."


Silencieux et consternés, les 3 frères s'embarquèrent pour accomplir ces missions.

De longues années passèrent et, contre toute attente, les 3 fils de Tuirenn vinrent à bout de toutes les épreuves. La dernière faillit leur coûter la vie. La lutte contre Miodhchaoin et ses fils fut très violente et ils furent grièvement blessés. Lugh seul, avait le pouvoir de guérir ces blessures mortelles mais il ne voulut rien entendre. Même si vous me donniez autant d'or que la terre est longue et large, répondit-il à Brian, je ne sauverais pas ceux qui ont infligé à mon père bien-aimé une mort aussi affreuse."

Brian rejoignit ses 2 frères, se coucha auprès d'eux et ils moururent. Leur père vint pleurer sur leurs corps car ils les aimait, et trouva la mort également. Ils furent ensevelis tous les 4 dans le même tombeau."


Ce qu'ont réalisé les chrétiens par le passé n'empêche pas de vivre Matolitus aujourd'hui de manière sereine, car il sait que la roue du temps tourne et tourne et qu'un jour ou l'autre la justice sera obtenu. Il a été dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 2 Mar 2013 - 10:29

Pour celles et ceux qui s'interrogent sur la pertinence ou non d'envoyer une lettre au pape, voici les raisons qui poussent qq uns d'entre nous à vouloir le faire.

Outre le fait d'affirmer au "vicaire du christ" (une des nombreuses dénominations du pape) que nous, les druides, sommes toujours présents à cette ère (voir plus haut ceux qui l'ont deviné), cette lettre a pour but principal d'obtenir de la part de l'Eglise romaine, un acte de repentance.

*Repentance : de se repentir, Souvenir douloureux, regret de ses fautes, de ses pêchés.

*Se repentir :
1) Ressentir le regret (d'une faute), accompagné du désir de ne plus le commettre, de "réparer". "Il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pêcheur qui se repent que pour 99 justes" Evangile.
2) Regretter (une action), souhaiter ne pas l'avoir faite ; et par ext. Subir les conséquences désagréables (d'un acte).

Même si nous, les polythéistes européens, nous n'obtenons pas cette repentance, nous n'aurons pas cautionné par notre silence les actes de barbarie de l'église chrétienne à notre encontre. Nous pourrons nous regarder en face dans un miroir sans être honteux de ne pas avoir réalisé un petit bout de qq chose qui nous font être les héritiers de toutes les lignées de druides de l'Antiquité.

A l'inverse, en admettant que l'église catholique fasse acte de repentance vis à vis des persécutions des païens, la prochaine étape sera qu'ils nous demandent le pardon. Et c'est là qu'intervient "La Tragique Histoire des Fils de Tuirenn" écrite ci-dessus. En effet, pour éviter que des opinions personnelles prennent le dessus sur une réponse appropriée à cette demande supposée de pardon, du style "je leur pardonne", ce qui est à mon sens un peu trop facile, ce texte nous donne des indications très précises pour accorder un pardon dans un cadre celtique : ok, nous voulons bien vous pardonner pour tous les meurtres que vos prédécesseurs ont commis sur les druides, mais ce sera assorti d'un certain nombre de réparations. En voici la liste : ....

Loin de moi de souhaiter la mort de quiconque et notamment de nos adversaires chrétiens d'aujourd'hui, il est bon de toujours se référer au contenu de ces Textes Mythologiques et autres écrits mettant en scène nos dieux, car ils sont tjs porteurs d'enseignements pour nous autres humains. Quant à tous ceux et celles de l'église romaine qui furent les commanditaires des atrocités commises contre nos peuples et leurs prêtres, ils ont déjà été jugés à l'aune de leurs forfaits par leur dieu unique !

Portez-vous bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 2 Mar 2013 - 14:16

.


Dernière édition par Matuos le Mer 11 Mai 2016 - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Lun 4 Mar 2013 - 19:38

La finalité de l’aventure des Fils de Tuireann est la mort… parce que Lugh n’a jamais voulu leurs pardonner. Il s’est servi d’eux pour récupérer des objets magiques pour la grande bataille contre les Fomoire qui s’annonçait.

D’ailleurs dans le récit, une fois que Lugh a ouïe-dire que Brian, Iuchar et Iuchabar ont en leur possession les objets qui l’intéressent, Lugh leur envoie un charme pour les faire revenir en Irlande sans avoir fini leur collecte.

Ce n’est qu’après s’être saisi des objets que la mémoire leur revient et que Lugh les renvoie terminer leur quête. C’est à dire récupérer la broche et aller crier là-haut sur la montagne. Les deux plus dures épreuves qui, normalement, auraient du leur coûter la vie.

Lugh n’est pas miséricordieux. Et donc, si tu te réfères à lui et à sa justice, tu ne seras satisfait qu’une fois tes ennemis morts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Mar 5 Mar 2013 - 16:04

Après un petit tour d’horizon il apparaît clairement que tous ceux qui ont bien voulu donner leur avis sur la question ne sont pas favorables à l’envoi de cette lettre… bien. Je prends acte.

Et vous autres Druides, toutes Obédiences confondues, qu’en pensez-vous ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Mer 6 Mar 2013 - 15:44

A Dubicattos

oh, oh, voilà un mot bien suspect : miséricordieux.
Alors selon toi, Lugh aurait dû être miséricordieux, il aurait dû pardonner aux Fils de Tuirenn et leur laisser la vie sauve après qu'ils aient eu tué son père ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Jeu 7 Mar 2013 - 3:45

.


Dernière édition par Matuos le Mer 11 Mai 2016 - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dubicattos

avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Ven 8 Mar 2013 - 8:29

Matolitus a écrit:
oh, oh, voilà un mot bien suspect : miséricordieux.
Alors selon toi, Lugh aurait dû être miséricordieux, il aurait dû pardonner aux Fils de Tuirenn et leur laisser la vie sauve après qu'ils aient eu tué son père ?

Pas du tout, je dis seulement que si tu te réfères à ce passage de « ta bible » tu devrais demander la contre partie et la mort des coupables… en clair ; le beurre et l’argent du beurre.

Or cela va à l’encontre des textes juridiques irlandais, donc celtes, appelées Lois Brehons, que nous a donné Fergus, sur ce forum, je cite :

Lois Brehons a écrit:
DELITS CONTRE LA PERSONNE

· Le meurtre


La plus sérieuse offense contre autrui, c’est de le tuer. Cependant, à la différence de beaucoup d’autres systèmes juridiques, le meurtre n’était pas puni en faisant subir à l’auteur la même fin que sa victime, mais la loi autorisait le meurtrier à réparer son crime par paiement.

A ce qu’il semble, ce paiement était composé de deux types fondamentaux d’amende, et devait généralement être payé à la parenté de la victime.

Le premier type d’amende est la pénalité fixée pour homicide, qui se monte à sept cumal pour chaque humain libre, quel que soit son rang. Elle est généralement appelée « éraic » ou « cró ».


Elle va à la derbfine de la victime, sauf pour le tiers d’application (« trian tobaig ») qui peut être déduit s’il est nécessaire pour le paiement de faire appel à un seigneur ou une autre personne de pouvoir (KELLY 1988, 126).

La deuxième sorte d’amende est basée sur le prix de l’honneur (« lóg n-enech ») de la parenté de la victime. Chaque membre de la parenté de la victime obtient une fraction de son prix de l’honneur, en commençant par le prix de l’honneur total s’il s’agit d’un très proche parent (père, mère, fils, fille, frère et sœur), la moitié s’il y a un degré (oncles et tantes paternels et maternels), jusqu’à un septième pour le meurtre d’un frère de lait ou d’un « parrain ». Il en ressort clairement que le meurtre pouvait être extrêmement cher si la victime était de haut rang.

Si pour quelque raison le paiement n’était pas effectue, la parenté de la victime peut tenir le meurtrier captif et en faire à sa convenance, le vendre comme esclave ou le mettre à mort.
Si le meurtrier est en fuite et si sa parenté ne paie pas l’amende, la parenté de la victime se doit d’accomplir une vendetta jusqu’à parfaite vengeance (« dígal ») vis à vis de la victime. Si la victime était un seigneur de quelque sorte, ses clients doivent se joindre à la vendetta.

A voir ici : http://druuidiacto.forumculture.net/t21-le-droit-celtique

Comme tu peux le constater, Lugh, ayant reçu le prix de l’honneur par les fils de Tuireann pour le meurtre de son père aurait du en rester là. Mais, n’étant pas miséricordieux, il a voulu, en plus, la mort des assassins. Il y a là double peine et, par la même, faute de Lugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Ven 8 Mar 2013 - 10:57

Faute, encore un mot bien suspect. On va finir par croire que ce n'est pas pas moi qui suis imprégné de la Bible.

Dans cette affaire "La tragédie des Fils de Tuirenn", il faut distinguer 2 domaines, celui des dieux et celui des humains.
Le premier, au travers des Textes mythologiques retranscrits dans les monastères irlandais par des copistes chrétiens, nous donnent des indications entre autres, sur comment les dieux, et Lugh dans le cas présent, règlent la compensation à un meurtre. Le second, le monde des humains avec ses règles propres, bien souvent inspirées par nos divinités mais qui peuvent différer légèrement dans les applications. C'est le cas des anciennes lois irlandaise et notamment les Lois Brehons. Regardons aussi les lois actuelles de la république d'Irlande pour constater le fossé.

Pour le dire autrement, nous, les humains, n'essayons que de travestir au mieux ce que les dieux dans leur infinie perfection appliquent pour les lois de l'Energie Universelle.

Quant à dire que Lugh a commis une faute, je te laisse voir cela avec Lui. Moi en tous cas, je ne permettrais pas de Le juger, pauvres humains que nous sommes avec notre faible entendement et nos limites à l'Incommensurable.
Soyons modestes avant tout et restons à notre place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1043
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Ven 8 Mar 2013 - 11:22

Ah si, j'oubliais. Il y a une chose que tu peux faire : c'est de dire à Lugh que tu n'es pas d'accord avec Lui sur ce point à voix haute ou basse, voire même l'apostropher si cela te chante, tu verras quel retour Il t'en donne... Les dieux dans leur sagesse sont capables d'entendre ce que nous avons à leur dire favorablement ou défavorablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 9 Mar 2013 - 18:52

Matolitus a écrit:
Ah si, j'oubliais. Il y a une chose que tu peux faire : c'est de dire à Lugh que tu n'es pas d'accord avec Lui sur ce point à voix haute ou basse, voire même l'apostropher si cela te chante, tu verras quel retour Il t'en donne... Les dieux dans leur sagesse sont capables d'entendre ce que nous avons à leur dire favorablement ou défavorablement.
On a le droit de dire aux Dieux qu'on est pas d'accord avec leurs choix?
On a le droit d'engager ainsi avec eux, d'éventuelles polémiques?
On a le droit de dire par exemple: "Mais que fais tu Bélénos? Pourquoi depuis trois ans te fais tu si rare sur nos têtes?

J'adore cette idée.

Clyde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 508
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 9 Mar 2013 - 20:43

Clyde TriCanauos a écrit:
Matolitus a écrit:
Ah si, j'oubliais. Il y a une chose que tu peux faire : c'est de dire à Lugh que tu n'es pas d'accord avec Lui sur ce point à voix haute ou basse, voire même l'apostropher si cela te chante, tu verras quel retour Il t'en donne... Les dieux dans leur sagesse sont capables d'entendre ce que nous avons à leur dire favorablement ou défavorablement.
On a le droit de dire aux Dieux qu'on est pas d'accord avec leurs choix?
On a le droit d'engager ainsi avec eux, d'éventuelles polémiques?
On a le droit de dire par exemple: "Mais que fais tu Bélénos? Pourquoi depuis trois ans te fais tu si rare sur nos têtes?

J'adore cette idée.

Clyde.
ben oui, bien sur ... nous n'avons pas ici affaire avec un dieu unique, jaloux, omnipotent et méchant (car comment appelle-t-on quelqu'un qui te permet de faire des conneries -péchés- pour pouvoir, ensuite, te punir ? Wink ) ... celà dit, tu en prends les responsabilités, comme le sous-entend justement l'ami Matolitus ... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 9 Mar 2013 - 21:58

Lugh a montré grâce à la maîtrise de la ruse qu’il passait au-delà de sa vengeance personnelle en respectant la loi Irlandaise et l’esprit collectif pour appréhender les meurtriers de son père. C’est tout en son honneur malgré que la maîtrise des lois juridiques fait partie de ses attributs…

De plus, Je pense que Lugh ne pouvait qu’honorer la mort des fils de Tuirenn pour devenir hippomorphe, premier cavalier d’Irlande ou premier monté… , gardien de la Tradition (mais avec respect de toutes traditions…la rejoignant).
En face de la mort comme la vie, tout homme ne peut être qu’un ami…

Cette lettre pour moi n’a aucun sens, à moins que les druides ici présent en fassent de même, alors, pour les natifs de nos terres lorsque leurs frères celtes conquérants prirent ces terres. Dans ce cas, on en finira plus…Quel intérêt d’ailleurs, je pense que les druides antiques se souciaient plus de l’instant présent ou futur mouvant que d’un passé à jamais figé.

Revenir en haut Aller en bas
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 508
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Lettre au Pape   Sam 9 Mar 2013 - 22:56

rien ne permet de penser que les Celtes se sont imposés aux populations déjà présentes (probablement elles aussi indo-européennes) sur le territoire des Gaules avec la même brutalité que l'ont fait les sectateurs de Jésus ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre au Pape   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre au Pape
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment envoyer une lettre au Pape François ?
» La question du jour : comment envoyer une lettre au pape François ?
» Lettre du Pape Benoît XVI aux séminaristes
» Lettre au Pape
» Le pape souligne que le baptême est une force pour tous les jours : « Notre immersion dans la mort et la résurrection du Christ,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: La foire à tout :: Autres-
Sauter vers: