forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fraternité druidique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Fraternité druidique   Dim 10 Mar 2013 - 13:18

Qu'est-ce donc cette Fraternité que l'on dit être la clef de voûte de toute vie druidique et que l'on sait si peu pratiquer en réalité ?
Ne serait-elle seulement qu'une forme appuyée de la fragile et bien instable amitié ?
Ne serait-elle qu'un aspect du don, de ce don qu'on offre et qui fait que les humains renoncent à l'égoïsme ?
Ne serait-elle qu'une facette de la solidarité, ce sentiment social qui nous lie entre gens de nos peuples, qui nous lie avec les humains de la Terre ?

La Fraternité, c'est pour moi, tout cela mais aussi bien plus que tout cela. Dans l'Antiquité, la Fraternité était considérée comme le sentiment le plus noble, le plus élevé, avant même la sagesse. La Fraternité n'inclut aucune passion, aucun sentiment de possession ou de domination. Elle est à vivre tout simplement.
La Fraternité druidique est un pacte spirituel entre Frères et Soeurs d'un même courant religieux. Elle nous élève au-dessus de l'indifférence, de l'ignorance, de la malveillance. C'est un pacte de foi et d'espérance. C'est un pacte de disponibilité permanente, d'inspiration et d'action. C'est être toujours prêt à intervenir pour secourir un autre Frère ou une autre Soeur qui en a besoin.
En fait la Fraternité druidique, c'est reconnaître que dans cet autre Frère ou dans cette autre Soeur, il y a soi et que nous sommes issus du même rameau ethnique, le rameau celtique.

C'est en vertu de cette Fraternité druidique, qu'Andumnos et moi-même, avons décidé de donner un petit coup de main à notre Soeur Tara qui a, on va dire un certain âge. Celle-ci habitant en bordure d'une forêt des Uenetes (Pays Vannetais), avait bien besoin que l'on "s'attaque" à ses ronces qui étaient devenues envahissantes. Et tout le monde sait que les Celtes n'aiment pas les envahisseurs. Au jour dit, nantis de tenues appropriées et d'outils, nous avons enlevé un beau quartier de ronces au point de redonner de l'air aux buissons d'arbustes et parterres de fleurs qui s'étiolaient. Encore 1 à 2 séances comme celle-ci et Tara pourra elle-même venir à bout du reste. Un solide repas agrémenté d'un très bon dessert, des discussions fructueuses ont fait que cette journée est à marquer d'un pierre blanche à la cheminée.


L'objectif à atteindre


Le même endroit actuellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 64
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 10 Mar 2013 - 14:55

bel exemple de Fraternité ... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Entre Anjou et Bretagne
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 10 Mar 2013 - 15:19

Demat/Matos diies

Quelle ravissante chaumière...et quel environnement merveilleux.

Tara a bien de la chance, et aussi d'avoir ton aide Matolitus et celle de ton ami. Car effectivement, pour entretenir tout cela, comme disaient mes parents, il faut "de l'huile de bras".

Les notions de Fraternité et Solidarité sont maintenant des termes inscrits dans les devises et les ministères, mais bien peu concrètes, lorsqu'on y réfléchit, surtout lorsqu'on vit dans de grandes villes, avec pour seul entourage l'indifférence de milliers d'individus.C'est ce que l'un de nos chanteurs français nommait à juste titre "villes de grande solitude".

Je suis heureuse de savoir qu'il peut encore exister autre chose que cela.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 10 Mar 2013 - 21:36


sunny


Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mar 12 Mar 2013 - 15:52

Pour moi la Fraternité est plus que de l’amitié ou de la camaraderie. La Fraternité est l’expression d’un lien affectif et moral qui unie une fratrie, c’est-à-dire les membres d’un même groupe partageant un même idéal.

Un Frère, n’est pas un copain, ni un ami, ni même un camarade c’est une partie de soi. Comme dit une maxime : « Le vin apporte maints amis, l’eau les faits partir » à cela je rajouterais « tandis que les Frères restent ».

Alors oui, je peux aider un ami à tondre son jardin, je peux prêter main-forte à un camarade qui déménage, je peux même – c’est la mode – embrasser une relation de travail pour lui dire bonjour, mais je ne les considèrerais pas pour autant comme des Frères. Un Frère c’est autre chose. C’est une personne que je situe au-dessus du lot des amis. C’est une personne que j’admire, respecte et aime. C’est une personne qui sait écouter, qui sait conseiller, qui sait aider. C’est une personne que j’ai plaisir à recevoir chez moi et à prendre dans mes bras.

Frère n’est pas un vain mot. Pour moi il est le condensé de tout ce que je viens de dire et plus encore. Voilà pourquoi il m’est très difficile de le jeter à la ronde.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 64
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mar 12 Mar 2013 - 16:14

Auetos a écrit:
Frère n’est pas un vain mot. Pour moi il est le condensé de tout ce que je viens de dire et plus encore. Voilà pourquoi il m’est très difficile de le jeter à la ronde.
je pense la même chose et c'est pourquoi j'avais un jour, sur ce forum, essayé d'engager une discussion sur l'opportunité de se balancer du "frère" à tout bout de champ et à chaque nouveau paragraphe (et encore, quand ce n'est pas le très maçonnique "frangin", auquel je suis totalement allergique ... ); manifestement, je n'avais pas été compris mais sans en tirer ombrage : après tout, chacun voit midi à sa porte. Mais en ce qui me concerne, je devrais avoir vite fait le tour de ceux (et celles ! mes soeurs) auxquels j'accorde ce nom.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mar 12 Mar 2013 - 20:18

Matolitus a écrit:

La Fraternité druidique est un pacte spirituel entre Frères et Soeurs d'un même courant religieux.
Bonsoir,

dans l'usage commun en druidisme aujourd'hui, vous vous dites frères ou brater seulement entre initiés, ou aussi entre credimaros, et les celtes comme ethnie en sont-ils pour vous?

merci à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 13 Mar 2013 - 15:54

Ballios a écrit:
dans l'usage commun en druidisme aujourd'hui, vous vous dites frères ou brater seulement entre initiés, ou aussi entre credimaros…

La réponse est simple. Au jour d’aujourd’hui la plupart des druides s’appellent « frères » ou « sœurs » quel que soit leur Collège d’appartenance. Par contre, pour autant que je sache, ce titre ne sort pas du cercle des initiés.

Me concernant je ne donne le titre de « Frère » qu’aux initiés qui font partis de mon obédience et à ceux, d’une autre confraternité, que j’ai reconnu comme tel… il y a tellement de farfelus parmi la mouvance (néo)druidique que je n’ai pas envi d’avoir pour « frère » le premier clampin venu.

Citation :
… et les celtes comme ethnie en sont-ils pour vous?

Oui, en tant qu’ethnie, je considère les Celtes installés dans d’autres pays comme des frères. Des frères de lait à défaut d’être de sang.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 13 Mar 2013 - 21:08

Je lis souvent que le druidisme et les doctrines pythagoriciennes étaient très proches, sinon semblables. Or, les adeptes de l'Ordre Hellénique étaient renommés pour la vivante sympathie et la sollicitude tjs en éveil avec lesquelles ils prenaient soin de l'autre.

En voici qq exemples cités par Jean Mallinger, Pythagore et ses Mystères, Ed. Niclaus, pp. 49 et 50 :
"Voulant se rendre compte de l'étendue de cette affection fraternelle, Denys, le tyran de Syracuse accusa un Pythagoricien nommé Phintias de comploter contre sa personne et le fit condamner à mort. Il lui accorda un délai d'un jour pour mettre en ordre ses affaires, à la condition qu'il lui donnât un répondant, répondant qui paierait au besoin de sa propre vie s'il venait à ne pas revenir. Phintias choisit Damon, un autre membre de l'Ordre. Lorsqu'arriva le moment du dernier supplice, et bien que Phintias soit revenu pour offrir sa tête au bourreau, Damon cria à ce dernier : "ne croyez pas cet homme, c'est moi Phintias, c'est moi qu'il faut exécuter..." Phintias n'étant pas d'accord, les 2 Frères se disputèrent pour avoir la faveur de mourir l'un pour l'autre. Touché jusqu'aux larmes de tant de fraternité, Denys le tyran grâcia Phintias et demanda vainement aux Frères de lui faire une part de leur affection."

Qui ne connaît aussi la touchante histoire rapportée par Jamblique (philosophe grec né vers l'an 283 èv. Son 1r maître fut Anatolius qui le mit en rapport avec Porphyre de l'école néoplatonicienne fondée par Ammonius Saccas. Il succéda à celui-ci. Eunape (Vie des Sophiste) raconte qu'on attribuait à Jamblique le don de lévitation, mais que celui-ci était le 1r à en rire).
Un membre de l'Ordre Hellénique s'était égaré dans le désert et put se traîner, épuisé, jusqu'à un relais solitaire situé aux confins des régions habitées. Il tomba gravement malade et sentit venir la mort. Voulant témoigner sa reconnaissance à son hôté qui l'avait si charitablement accueilli et désespéré de ne pouvoir le dédommager des frais qu'il lui avait occasionnés, il grava d'une main affaiblie qq signes mystérieux sur une planchette de bois qu'il fit suspendre à l'extérieur du relais. Puis l'esprit tranquille il mourut.
Longtemps après un autre voyageur passant par là en ces lieux écartés de la civilisation, aperçut la tablette tjs accrochée et déchiffra les curieux signes qu'elle portait. Il s'informa auprès du tenancier du sort qu'avait eu le graveur de ce message. Alors il alla se recueillir sur sa tombe, y pratiqua ses rites funéraires et paya largement les débours que le défunt lui avait jadis causés. Puis ce voyageur continua son voyage"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Jeu 14 Mar 2013 - 9:26

Auetos a écrit:
Au jour d’aujourd’hui la plupart des druides s’appellent « frères » ou « sœurs » quel que soit leur Collège d’appartenance. Par contre, pour autant que je sache, ce titre ne sort pas du cercle des initiés.
oui, c'est ce que je pressentais en lisant vos dialogues sur ce forum

Auetos a écrit:
Oui, en tant qu’ethnie, je considère les Celtes installés dans d’autres pays comme des frères. Des frères de lait à défaut d’être de sang.
pour ma part, je vois les choses pareillement: je parle volontiers en générique de mes frères Irlandais, Indiens...pour évoquer une parentée spirituelle, mais je ne peux pas dire frère (je suis l'ainé d'une grande fratrie!) à quelqun d'autre avec qui je ne sois lié comme frère d'arme (je n'ai pas combattu) et n'étant initié d'aucune obédience, itou.
Un véritable ami est lui comme un frère, mais c'est déjà une sacrée nuance.
Revenir en haut Aller en bas
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 64
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Jeu 14 Mar 2013 - 17:01

Dans l’Antiquité, il me semble qu' on ne saluait pas tout le monde de la même manière. Ça changeait selon la qualité de l’interlocuteur. On ne salue que ceux qui appartiennent à la même ethnie (chez les celtes, les membres de la Touta ou de la Kenetl : voisins de même souche). Les tribus « étrangères » pouvaient se rencontrer, se saluer si les druides et les rois avaient auparavant créé des liens, sinon ils ne se saluaient pas.

Le "Sunerto" que certains d'entre nous utilisent est probablement le « bonjour » gaulois: bonne force (pour parcourir la durée du jour sous l’oeil et la protection des divinités diurnes) mais il est limité aux membres des deux premières fonctions (il n’y a que les druides/rois et guerriers à être concernés par « Ner »: « Force »)

Sinon, j'emploie "mes frères" pour parler, comme Ballios, de mes frères irlandais, indiens, slaves, du Nord .... païens. Et comme je l'écrivais plus haut, je l'adresse directement à quelques rares ..... frères Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 15 Mar 2013 - 21:13

bonsoir,

je reviens poser quelques questions en lieu et place de mes salades d'hier soir!
je parle trop, bref.

Setanta a écrit:
Dans l’Antiquité, il me semble qu' on ne saluait pas tout le monde de la même manière. Ça changeait selon la qualité de l’interlocuteur. On ne salue que ceux qui appartiennent à la même ethnie (chez les celtes, les membres de la Touta ou de la Kenetl : voisins de même souche). Les tribus « étrangères » pouvaient se rencontrer, se saluer si les druides et les rois avaient auparavant créé des liens, sinon ils ne se saluaient pas.
j'aimerais en savoir plus sur les différentes manières de se saluer ou pas chez les Celtes: en Grèce, j'ai lu que ça fonctionnait ainsi à l'origine.
comment était-ce chez les Bretons et les Gaels?

Setanta a écrit:
Le "Sunerto" que certains d'entre nous utilisent est probablement le « bonjour » gaulois: bonne force (pour parcourir la durée du jour sous l’oeil et la protection des divinités diurnes) mais il est limité aux membres des deux premières fonctions (il n’y a que les druides/rois et guerriers à être concernés par « Ner »: « Force »)
je crois que vous l'avez construit sur le modèle du "sunara" sanskrit de même sens, l'homme fort (?) et c'est juste, vu que les mots et leur sens sont identiques et de racine commune, mais si c'est une formule reconstruite dont on n'est pas certain qu'elle ait jamais été usitée dans nos peuples, ni comment elle était employée, vous vous avancez peut-être un peu en la disant limitée aux deux premières fonctions.

convenez aussi que si il est impossible à un druide sage entre tous ou un meneur de troupe Celte de souhaiter "bonne force" à un homme qu'il verrait trimer pour le nourrir le jour durant et au delà de ses limites physiques, c'est un peu drôle! physiquement, le druide et son roi se branlaient un peu la nouille, non? je comprendrais mieux dans ce cas que seuls les combattants soient salués ainsi.

je ne m'avancerai pas trop sur l'emploi ou non de ce mot de force physique (ou héroïque) cette "Neirt" des Irlandais pour des hommes de cette troisième fonction (ou roue de la charette?) mais je remarque:
-que le mot existe encore, employé par des rustres et des pâtres gaélophones, et alors.
-et que Macha épouse de Cruind le paysan des hautes-terres d'Ulster, sur le point d'enfanter et contrainte à courir a battue à la course les chevaux du roi (et le même mot servait à qualifier la force du cheval et celle d'un champion) et a du même coup dépouillée les guerriers Ulates de leur Neirt en les maudissant: ils n'en auraient pas plus qu'une femme venant d'accoucher et elle ne serait pas enlevée aux femmes et aux enfants!
donc dans cette affaire, tout le monde est concerné par ladite "force" et Macha de la troisième fonction mène le bal, son Roi n'en ayant pas pris soin!...

et Setanta l'Ancien lui s'en est bien tiré! Wink

donnez-moi donc les pistes qui vous font dire celà, c'est votre mission de service public!
car plus que le frère secret ou discret d'un cercle qui s'auto-entretienne (et comment ne pas garder secret le corps de la doctrine et les rituels, je trouve celà normal), le druide était un (le) personnage public de premier plan...et sur ce plan là, ce forum est exemplaire et je vous en remercie tous

bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 15 Mar 2013 - 21:45

Setanta a écrit:
Dans l’Antiquité, il me semble qu' on ne saluait pas tout le monde de la même manière. Ça changeait selon la qualité de l’interlocuteur. On ne salue que ceux qui appartiennent à la même ethnie (chez les celtes, les membres de la Touta ou de la Kenetl : voisins de même souche). Les tribus « étrangères » pouvaient se rencontrer, se saluer si les druides et les rois avaient auparavant créé des liens, sinon ils ne se saluaient pas.

Le "Sunerto" que certains d'entre nous utilisent est probablement le « bonjour » gaulois: bonne force (pour parcourir la durée du jour sous l’oeil et la protection des divinités diurnes) mais il est limité aux membres des deux premières fonctions (il n’y a que les druides/rois et guerriers à être concernés par « Ner »: « Force »)

Sinon, j'emploie "mes frères" pour parler, comme Ballios, de mes frères irlandais, indiens, slaves, du Nord .... païens. Et comme je l'écrivais plus haut, je l'adresse directement à quelques rares ..... frères Very Happy
C'est tellement évident en soit, lorsqu'on y pense.
La famille, le clan, la tribu, les voisins, le reste du monde...
Ceux là, étaient tellement plus fins que nous le sommes désormais, nous qui souhaitons le "bonjour" de la même façon, à ceux qui nous sont le plus précieux comme à la "plus cave" de nos connaissances.

Merci, Setanta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 15 Mar 2013 - 22:27

Clyde TriCanauos a écrit:
C'est tellement évident en soit, lorsqu'on y pense.
La famille, le clan, la tribu, les voisins, le reste du monde...
Ceux là, étaient tellement plus fins que nous le sommes désormais, nous qui souhaitons le "bonjour" de la même façon, à ceux qui nous sont le plus précieux comme à la "plus cave" de nos connaissances.

tout ce beau monde, ainsi que font tes borders collies comprendrait très bien en écoutant le ton plutôt que l'enrobé qui est autour, même si c'est du "gaulois d'initié" pétaradant, ça reste un bonjour ou une formule creuse selon que le type est sincère, ou creux.



Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 15 Mar 2013 - 22:48

C'est justement sur ce point que cela m'est apparu soudain, comme une évidence, car :
A mes" border", je souhaite "joie et bonheur" pour le jour à venir. (Puis on s'embrasse, tant il est plaisant de se retrouver après une longue nuit de séparation.)
A ceux que j'apprécie et respecte, un modeste "Hello". Histoire de rester à ma place et de ne point être envahissant.
Aux gens normaux, à la boulangère, un "bonjour". Parce que j'ai de l'éducation.
Aux caves qui me sont proches, un "salut". Parce que je suis un minimum sociable.
Aux cons, mon dédain et mon sale sourire en coin qui me rend si détestable.

Quand je vous disais que j'étais un Celte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 9:05

je reviens une dernière fois aux trois fonctions, classes, castes...je préfèrerais d'ailleurs qu'on dise Arts, ou parler des Blancs, Rouges ou Noirs (tiens, un drapeau!) car ce sont des vraies appellations.

si notre tradition ancestrale CELTIQUE prenait la troisième fonction vraiment comme de la bouse et sans plus de subtilités (ce dont je doute fort) je suis prêt à l'entendre sous réserve que vous (vous, c'est vous les druides et pas Setanta particulier) fassiez en démonstration un tour complet et honnête des textes insulaires, de la mythologie au code brehon sans aller piocher dans les autres traditions ce qu'on ne sait pas chez nous: le parallèle ne vaut que si les deux skis travaillent pareillement.



Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 11:56

A Auetos et Setanta

Matolitus voit bien qu'à travers vos écrits il existe une petite différence entre nos raisonnements et pratiques quant à dire "Frère" ou "Soeur".
Pour ma part j'emploie et dis ces mots à des personnes qui se réclament du druidisme, portent une vêture sacerdotale (même si elle est différente de la mienne) et possèdent qq notions de théologie. Je le fais au travers de ma correspondance, de mes rencontres, de célébrations. J'agis ainsi car je n'ai, a priori, pas de raison de ne pas agir ainsi et de suspecter quiconque d'usurpation ou de faux. Ce n'est pas à moi de juger de la qualité d'un tel ou d'une telle. Chacun est responsable de ce qu'il est ou n'est pas devant les dieux. A chacun le poids de sa destinée sur terre et de choisir de l'alléger ou non.
Par contre quand, a posteriori, une de ces personnes s'est comportée dans un sens qui porte ombrage à nos dieux au travers d'écrits ou de gestes (ou non-gestes) ou qui décident de me porter un préjudice moral, dans ces cas-là, je lui retire le qualificatif de "Frère" ou de "Soeur" pour n'utiliser qu'une banale formule de politesse. Auetos en connaît qq uns sur la Bretagne actuelle et il sera d'accord avec moi pour dire que ces gens-là méritent tout juste leur nom druidique et que nous leur portons une grande indifférence.

A Ballios

Pour les druides de l'Antiquité, je ne sais pas comment ils considéraient la 3 Fonction. De nos jours tu dois être rassuré car de ma part, il y a un grand respect pour la Fonction de producteurs. Issu d'une famille paysanne, il ne peut en être autrement si je veux continuer mon lignage, bien qu'ayant embrassé la Fonction sacerdotale. Et puis comme tu le dis si bien, ce sont quand même eux (toi y compris) qui nourrissent le monde et il ne faut pas l'oublier. Je me souviens de la "grève du lait" et du blocus des centrales d'achats de la grande distribution, il y a qq années, les gens de la ville étaient tout étonnés de ne pas retrouver dans les rayons leurs produits laitiers favoris. "Eh bien, braves gens, c'est tout simple, les producteurs font la grève et préfèrent jeter leur lait que de le brader à vil prix !"
De plus vivant retiré sur 5 hect. de terre avec de grands animaux, je sais tous les efforts qu'il faut pour les maintenir en bonne santé (surtout l'hiver), faire pousser céréales et légumes, fruits et fleurs et tout ce qui peut concourir à nous nourrir et être bien.
Il est possible néanmoins que d'autres personnes n'aient pas la même mentalité que moi, y compris des druides, et qu'ils se comportent comme si tout leur était dû. Dans ces cas-là, comme dirait Clyde, ils doivent avoir que notre dédain, au mieux notre indifférence, voire même leur effacement de notre paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 12:16

Les Fraternités de sang.

Des Fraternités de sang se retrouvent un peu partout dans le monde. On les trouve sous toutes les latitudes, parmi tous les peuples, même chez ceux qu'on dit primitifs. La Fraternité de sang résulte d'une alliance par le sang, lequel est un acte mystique ayant pour but de faire partager un même sang, donc une même hérédité, à deux êtres humains jusqu'alors ancestralement différents, ou de réaffirmer des liens de parenté trop distendus.

Ce rite est pratiqué de plusieurs façons :
- par contact, les coupures effectuées sur ceux qui désirent s'allier étant appliquées l'une sur l'autre, de façon à ce que les 2 sangs se trouvent mêlés
- par absorption réciproque, le sang étant alors recueilli à partir d'une incision et ingéré par les 2 personnes
- par mélange dans une fiole d'ambre (l'ambre empêchant le sang de se corrompre), une goutte de sang étant recueillie après une légère incision, fiole dans laquelle, depuis l'orée des temps, tous les novices ont mêlé leur sang.

L'alliance par le sang est, pour l'Homme des origines, le seul substitut de cette communauté de sang naturelle qu'est l'hérédité. Elle seule peut engendrer, créer la fraternité, faire des Frères d'individus issus de familles voisines, de clans voisins, de peuples voisins.

Ainsi chez les Indo-européens chez qui ce type d'alliance a tjs été usité, l'objectif est de dépasser le stade de la meilleure amitié et de se lier indissolublement, à vie, et même pour l'Au-delà, avec un autre humain, de tout partager avec lui de ce que la vie apporte de bonheur ou de malheur.

Lorsque 2 humains deviennent Frères, leur parenté entière est impliquée et les interdits sexuels relatifs à l'inceste s'appliquent aussi rigoureusement qu'un sein d'une famille. Ce qui est également le cas quand un homme et une femme qui n'ont jamais eu de rapports sexuels, s'allient par le sang. Par contre, quand les deux partenaires d'un couple se livrent à ce rite, ils se lient à jamais sexuellement, s'interdisant - sauf accord déclaré - de prendre un(e) autre partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 14:15

Matolitus a écrit:
Pour les druides de l'Antiquité, je ne sais pas comment ils considéraient la 3 Fonction. De nos jours tu dois être rassuré car de ma part, il y a un grand respect pour la Fonction de producteurs. Issu d'une famille paysanne, il ne peut en être autrement si je veux continuer mon lignage, bien qu'ayant embrassé la Fonction sacerdotale.

je suis plus que rassuré: HEUREUX de l'entendre.

pour moi "l'incident" si on peut le nommer ainsi est clôt car je ne visais rien ni personne d'ici en particulier mais seulement ce discours qui, à force d'être récurrent pouvait finir par prendre racine: nous les bons et beaux, et eux les serviteurs , à l'Athénienne. et rappeler (ou supposer) que cette vision qui peut-être ressemblante, n'est néanmoins pas de chez nous, et qu'elle tire vers le bas et appauvrit notre Tradition.

Portez-vous bien,


Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 16:59

Ballios a écrit:
je reviens une dernière fois aux trois fonctions, classes, castes...je préfèrerais d'ailleurs qu'on dise Arts, ou parler des Blancs, Rouges ou Noirs (tiens, un drapeau!) car ce sont des vraies appellations.

Et pourquoi pas branche… les trois branches d’un même tronc. Unies par l’esprit, la force et la richesse de notre ethnie.

La branche blanche des druides, nourrissant, conseillant et protégeant. La branche rouge des guerriers, protégeant et soutenant, et la branche verte (ou bleue) des artisans et producteurs soutenant et nourrissant.

Trois formant Un.


édit. pour correction

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par Auetos le Dim 17 Mar 2013 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Setanta
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 64
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 18:18

bien sur, aucun mépris de ma part vis à vis de la classe des producteurs, comment pourrais-je avoir du mépris pour mon propre lignage ? car je peux, comme Matolitus, dire :
Citation :
Pour les druides de l'Antiquité, je ne sais pas comment ils considéraient la 3 Fonction. De nos jours tu dois être rassuré car de ma part, il y a un grand respect pour la Fonction de producteurs. Issu d'une famille paysanne, il ne peut en être autrement si je veux continuer mon lignage, bien qu'ayant embrassé la Fonction sacerdotale.
et comme Auetos, même si, d'habitude je suis d'un poly sans concession Very Happy
Citation :
Trois formant Un
Les trois fonctions forment bien évidemment un seul corps si l'on suit un raisonnement organique et le fait de saluer ou non avec le "Sunerto" était affaire de fonction et non de qualité. Ne pas oublier que les choses n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui... qu'on raisonnait en fonction de critères différents et que les valeurs (ou non-valeurs) étaient, elles-aussi, différentes...
Mon druidisme, et je me bats depuis plusieurs années pour le faire reconnaître (pas par les autorités, mais par mon entourage !), est un druidisme populaire et tient autant compte des prolos (terme affectueux !) que des guerriers ou des sacerdotes ! j'accorde beaucoup plus de crédit à un druidisme "au ras des pâquerettes" plutôt qu'à celui qui se perd dans les mots et les envolées mystiques ... c'est une des raisons qui fait que je n'ai jamais cru à l'emploi, par les druides, du langage des oiseaux (comme s'il fallait cacher un savoir d'élites au bon peuple qui ne mériterait pas de "savoir" !...). Et pourtant, je suis élitiste, car je pense qu'il faut beaucoup de courage, d'abnégation, de pugnacité, de volonté pour suivre la Voie druidique. Paradoxe ? je ne sais pas trop mais le fait est .... et comprenne qui pourra ... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 16 Mar 2013 - 23:17

Auetos a écrit:
Et pourquoi pas branche… les trois branches d’un même tronc. Unies par l’esprit, la force et la richesse de notre ethnie.

La branche blanche des druides, nourrissant, conseillant et protégeant. La branche rouge des guerriers, protégeant et soutenant, et la branche verte (ou bleue) des artisans et producteurs soutenant et nourrissant.

Trois formant Un.

là je dois dire que j'adhère à fond!
d'autant plus que, connaissant pourtant la Branche Rouge, je n'avait jamais pensé à l'arbre pour nous représenter la chose et c'était pourtant évident!
Prin, Prinnios?

merci à vous,


Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 17 Mar 2013 - 0:43

Setanta a écrit:
.... et comprenne qui pourra ...  Very Happy

...et pourtant c'est clair comme de l'eau de roche!

merci de ces explications, cette vision d'un druidisme populaire que vous défendez vous honore!

bon, puisqu'aucun druide ne veut plus me traiter de serviteur des deux autres Celtes, ni ne se refuse à me saluer en passant à coté de mon champ, j'en ai fini avec cette guerre là et je remballe la camelote!

bravo, et merci

sunny


Dernière édition par Matuos le Jeu 5 Mai 2016 - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 17 Mar 2013 - 14:40

Ballios a écrit:
bon, puisqu'aucun druide ne veut plus me traiter de serviteur des deux autres Celtes, ni ne se refuse à me saluer en passant à coté de mon champ, j'en ai fini avec cette guerre là et je remballe la camelote!

Comment pourrions-nous ne plus dire quelque chose que nous n’avons pas dite ?

Il n’y a que vous qui avez lu que nous vous traitions de serviteur des deux autres… pas nous. Les serviteurs, les serfs, les esclaves et autres sûdras font parties de la quatrième classe. Ce qui n’est nullement le cas des artisans et producteurs.

Par contre, si l’on regarde vers l’Est, là-bas ils ont bien des « bonjours » différents par rapport au statut de la personne. Simple respect de la hiérarchie. Un peu comme dans l’armée. On ne salue pas un officier supérieur comme on salue un officier subalterne. De même le salut pour un sous-officier n’a rien à voir avec celui d’un officier ou d’un Cch.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3735
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 17 Mar 2013 - 21:31

Je rajouterais que selon les Lois de Manou, livre deuxième, strophe 127, il est dit :
« Il faut demandant à un Brahmane, en l’abordant, si sa dévotion prospère ; à un Kchatriya, s’il est en bonne santé ; à un Vaisya, s’il réussit dans son commerce ; à un Soûdra, s’il n’est pas malade. »

Ainsi même si on ne salue pas les personnes de la même manière, cela ne veut pas dire qu’il y a manque d’estime mais, plutôt, un respect pour le Bon ordre de l’Univers, un respect pour les Lois de Manos et un respect pour l’individu par rapport à sa Branche…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fraternité druidique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fraternité druidique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fraternité druidique
» le taijisme - tai chi - fraternité universelle
» La hiérarchie druidique
» Collège Druidique des Gaules
» Poésie:Fraternité...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: