forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fraternité druidique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Lun 18 Mar 2013 - 20:50

Auetos a écrit:
Ballios a écrit:
bon, puisqu'aucun druide ne veut plus me traiter de serviteur des deux autres Celtes, ni ne se refuse à me saluer en passant à coté de mon champ, j'en ai fini avec cette guerre là et je remballe la camelote!
Comment pourrions-nous ne plus dire quelque chose que nous n’avons pas dite ?

Il n’y a que vous qui avez lu que nous vous traitions de serviteur des deux autres… pas nous.
en disant ceci, je faisais justement de l'autodérision, et je pensais exactement à ce que vous me répondez en l'écrivant, mais c'est raté!
il aurait aussi fallu écrire "ne me traite" au lieu du "ne veut plus" pour éviter ce petit malentendu.
Baste, peu importe, je reçois du coup quelques informations bien intéressantes sur les usages indiens et je vous en remercie.

PS: on dit qu'on apprend de ses erreurs...alors qu'es-ce que je peux apprendre ces temps-ci! Very Happy
désolé de vous avoir ennuyés
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Lun 18 Mar 2013 - 21:18

Celui qui pose des questions n’ennuie pas celui qui y répond.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Carantia
Femme-druide
avatar

Nombre de messages : 74
Age : 50
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 20 Mar 2013 - 16:35

Auetos a écrit:
Je rajouterais que selon les Lois de Manou, livre deuxième, strophe 127, il est dit :
« Il faut demandant à un Brahmane, en l’abordant, si sa dévotion prospère ; à un Kchatriya, s’il est en bonne santé ; à un Vaisya, s’il réussit dans son commerce ; à un Soûdra, s’il n’est pas malade. »

Et en mode gaulois cela donnerait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 20 Mar 2013 - 17:49

Et bien… « en mode gaulois » nous pourrions avoir quelque chose comme ça :

- Druides :
1) Druide à Druide : SONETI TUA CRABUDIO, … ESMI, OXE !
(que ta dévotion prospère, je suis (untel), ho !)

(Lois de Manou, 2, 122) « Après la formule de salutation, que le Brahmane qui aborde un homme plus âgé que lui, prononce son propre nom, en disant : « Je suis untel ». »

(Lois de Manou, 2, 124) « En saluant, il doit prononcer, après son nom, l’interjection HO ! ; car les Sages estiment que HO a propriété de représenter le nom des personnes à qui l’on s’adresse. »

2) Autres à Druide : SONETI TUA CRABUDIO STRUTIOS DRUUIS
(que ta dévotion prospère respectable druide)

- Guerriers :
BUETI CANTITI SUNERTOS
(que la force soit avec toi)

- Producteurs :
BUETI MATA TOUA TONCIA
(que ta réussite soit bonne)

- Autres :
ESI MATA IACCETO
(que tu es bonne santé)

- Réponse au salut d’un Druide :
BIES BIUON SERO, A DEGNE UIRE !
(puisses-tu vivre longtemps, ô digne homme !)

(Lois de Manou, 2, 125) « « Puisses-tu vivre longtemps, ô digne homme ! » c’est ainsi qu’il faut répondre au salut d’un Brahmane. »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 20 Mar 2013 - 19:44

Auetos a écrit:
(Lois de Manou, 2, 122) « Après la formule de salutation, que le Brahmane qui aborde un homme plus âgé que lui, prononce son propre nom, en disant : « Je suis untel ». »
vous me faites penser à une vieille formule gaélique que les Anciens utilisaient avec plus jeunes qu'eux: "Cé leis tu?"
(à qui es-tu?)
réponse, je suis ..., fils de..., de la branche des... de tel endroit.

comment le dirait-on en pays gaulois?
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 20 Mar 2013 - 20:13

En Gaule, à qui es-tu, se dit : PUEI ESI ?

A quoi je réponds : AUETOS ESMI MAPOS ACAUNI, ACRIGENOS, ACMICNOS, UENIA ΦAGI, TOUTAS REDIONON

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Mer 20 Mar 2013 - 20:41

merci à vous.

certaines lettres que vous employez ici (de même que le "d" de mid, le mois) me sont inconnues: le "P" de pagi et un "o" appuyé?
l'occasion de demander si toutes les lettres classiques se prononcent comme en latin ou grec? et si par exemple "on" ou "en" se disent à la française?
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 22 Mar 2013 - 15:39

Le d barré « đ » représente le son « ts » qui a donné le « z » breton, d’où miz pour mois.

De même nous utilisons parfois des lettres grecs comme Φ φ pour « f » ou le Χ χ pour « k ». Voilà pourquoi le hêtre, Bagios se retrouve écrit Φagios > Fagios. Itou pour le nom du jeune roi Aruerne, en gaulois, Uercingetoriχs > Vercingetorix, en latin.

Pour bien prononcer le mot gaulois il faut lire toutes les lettres. Ainsi « Mapon » se dira « Ma-po-ne » et non « Ma-pon ». Et Uercingetoriχs se lira « Ou-è-re-ki-ne-gué-to-rik-ss » et non « Ver-sin-gé-to-rix »…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3764
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Ven 22 Mar 2013 - 15:46

Pour revenir au sujet… résumé.

La Fraternité est définie à la fois comme le lien de solidarité qui devrait unir tous les membres d’une famille mais également comme le sentiment de ce lien. Cette famille peut alors être de différentes natures : il peut s’agir de la famille humaine, mais également d’organisations qui se sont formées autour d’un même idéal : fraternités d’armes, fraternités constituées autour d’un intérêt commun qui s’apparentent dans ce cas à des réseaux d’influence. Dans tous les cas, le lien de solidarité qui unit ces personnes met en évidence un sentiment de devoir moral, c'est-à-dire l’acceptation a priori de règles de conduite considérées comme bonne par l’ensemble du groupe.
L’un des aspects caractéristiques de la Fraternité est qu’il s’agit d’un lien de sang, réel ou symbolique, entre plusieurs individus. Ce lien de sang est là, il ne se discute pas et tant que le sentiment de Fraternité est là, ce lien perdure avec ses règles.

Ne pas confondre avec l’Amitié, elle, est définie comme le sentiment d’affection entre deux personnes. Il s’agit de l’attachement, de l’affection qu’une personne porte à une autre. Le lien qui unit deux amis est avant tout un lien « d’amour », au sens large bien évidemment, qui surpasse les liens qui les unissent à toute autre personne. Un ami, un vrai, ne juge pas, il est simplement là.

Parmi les principales différences qui se dégage entre Fraternité et Amitié, il en est une qui ressort particulièrement. L’amitié est un lien qui unit deux, voire trois êtres mais jamais plus. L’amitié est une sorte d’alchimie, en de nombreux points comparable à l’amour, qui fait que deux individus parfois fondamentalement différents, n’ayant pas forcément la même éducation ou les mêmes centres d’intérêts vont se reconnaître comme amis en raison de ce lien indéfinissable qui les unit.

De ce point de vue, la fraternité, sortie de sa signification liée aux liens de sang, est beaucoup plus réfléchie. Elle provient souvent du désir de partager des valeurs, un idéal ou encore des intérêts avec d’autres individus. Par là même, elle permet de développer un lien entre de nombreuses personnes mais dans un cadre beaucoup plus régi par la règle. On devient frère généralement suite à une initiation ou une intronisation et il existe un rituel pour vivre cette fraternité.

Une autre différence marquante entre Amitié et fraternité tient de l’égalité entre individus. Deux amis ne sont pas forcément égaux alors que deux frères, ayant accepté un contrat commun, le sont par définition. Bien entendu, il existe des subtilités évidentes quant à cette égalité en fonction des fraternités, mais cette caractéristique a une conséquence assez immédiate.
Il existe entre deux frères un effet miroir, qui leur permet de mieux se connaître grâce à l’image que leur renvoie leur frère et donc de progresser dans la connaissance que chacun a de lui-même. Cet effet n’existe pas forcément entre amis, car la relation qui les unit est tout à fait différente.

Et la fraternité druidique dans tout çà ?

L’un des principaux intérêts de cette question, en tant que druide, est de nous interroger sur ce qu’est la Fraternité que nous ressentons tous, mais parfois avec des sensibilités et des interrogations différentes. Lorsque nous sommes initiés et devenons par là même Frères, nous actons une reconnaissance mutuelle. Mon Frère me reçoit car il me reconnaît comme tel, et j’accepte son droit à me recevoir car je le reconnais également comme tel. Devenir Frère, c’est accepter l’autre comme son égal mais également lui reconnaître ce droit. Être frères, c’est accepter a priori ce lien particulier fait de valeurs et de reconnaissances communes qui justifient le serment que nous prêtons lorsque nous sommes initiés de nous entraider. La fraternité est ce qui nous permet d’être plus forts, de mieux asseoir nos valeurs en tant que maillons d’une chaîne dans laquelle chacun a sa place, libéré de relations d’influences telles qu’on peut en trouver dans le monde profane… ou, parfois, en amitié.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 11 Mai 2013 - 14:22

En guise d'illustration sur la Fraternité, y compris druidique, voici le Tartan du clan Buchanan :

Pour Matolitus, le Tartan est une des plus belles créations des Celtes et il faut se féliciter qu'il soit porté encore de nos jours, bien que principalement en Ecosse ou lors de Festivals, comme celui de Lorient au mois d'août. Culturellement il symbolise les liens entres gens d'un même clan, mais plus largement les liens avec les autres de son ethnie, de sa tradition. D'aucuns rajouteront, les liens avec aussi tous les êtres vivants.

Un Tartan montre d'une façon tellement évidente la place où nous sommes tous et toutes que bien peu en ont conscience.
Un Tartan est comme une gigantesque toile qui est soumise à d'innombrables forces contraires : la nuit et le jour, l'hiver et l'été, la lune et le soleil, la mort et la vie, le froid et la chaleur, les dieux et les anti-dieux, et à d'autres forces dont nous n'avons pas idée. Et nous, nous sommes des points minuscules sur cette toile, à l'intersection d'une multitude de fils. Quand un fil est tiré, quand un pli est formé, quand un accroc se fait jour, c'est toute la trame qui en prend un coup et non pas uniquement à l'endroit où s'est produit l'évènement. Celles et ceux qui se situent à l'extrême opposé pourront se dire : "tiens, il s'est passé qq chose, mais quoi ?". Seules les personnes douées de claivoyance pourront connaitre la raison à cette manifestation, car elles voient la toile dans son entier avec leurs âmes, ont une vue de l'ensemble de la trame.

La chute de cette petite digression, c'est que notre Soeur Tara, de par son nom de famille, est affiliée au clan Buchanan* et peut donc en porter les couleurs ci-dessus. En plein 21e siècle de cette ère vulgaire, cela montre une belle forme de résistance celtique à l'uniformité vestimentaire en vogue sur toute la planète, dont le costume 2 ou 3 pièces, porté aussi bien par des hommes que par des femmes, est la forme la plus horrible qui soit.


* Le Clan Buchanan peut tracer sa lignée principalement grâce à Anselan O Kyan, fils d'Okyan, roi provincial d'Ulster du sud et débarqué à Argyll en 1016. Pour ses services contre les danois, il reçut les terres de Buchanan du roi Malcom II, terres qui se situent à l'est du loch Lomond, autour du village de Killearn http://fr.wikipedia.org/wiki/Loch_Lomond

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 11 Mai 2013 - 16:18

Et concernant les couleurs? Comment se fait le choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Sam 11 Mai 2013 - 16:41

tout dans le tissu est un langage dont les codes font référence à l'histoire du clan, puis à la lignée de celui qui le porte et sa situation géographique ou sa fonction militaire: couleurs, traits, disposition.

on peut en dire autant des couleurs des tweeds (un tissu fait par et pour les paysans gaéliques même si les Anglais fortunés en raffolent) et des motifs des fameux "pulls irlandais" de pêcheurs qui situent très précisément les familles et leurs lieux d'origine dans une perspective locale mais sans réference au clan.

même si tout celà appartient de droit aux trois nations gaéliques, personne n'y voit d'un mauvais oeil que l'ensemble de la Celtie en fasse autant: c'est un langage commun qui nous est propre et qui peut franchir la barrière des langues!

j'attend avec impatience qu'une certaine fhine canine s'en empare! Wink

amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 12 Mai 2013 - 12:51

*Ajouts à Clan Buchanan (prononciation "Biu-kanane") :
(...) L'avenir de cette famille fut assuré grâce au soutien qu'elle apporta à Robert the Bruce au cours de la guerre d'indépendance de l'Ecosse. Au début des années 1400 èv, Sir Alexander Buchanan se distingua lorsqu'il prêta main-forte aux Français alors qu'ils tentaient de reprendre des territoires occupés par les Anglais à la suite de la bataille d'Azincourt. (...)

Devise du Clan Buchanan : Chlar-innis (îles du Loch Lomond)
Emblêmes : la myrtille, le chêne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 12 Mai 2013 - 13:27

Quelques exemples de vêtements en Tartan qui peuvent être portés de nos jours :



C'est quand même plus attractif que des vêtements faits en Chine ou au Bangladesh, fussent-t-ils à la mode, par des employées sous-payées et exploitées 12 à 14 heures par jour dont de jeunes enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 12 Mai 2013 - 13:33

Seulement là, vous ne répondez pas à ma question...
Le choix des couleurs? Est symbolique ou juste esthétique? Voir un peu des deux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: Fraternité druidique   Dim 12 Mai 2013 - 14:12

Comme nous l'avons vu ci-dessus, en Ecosse, et en Irlande dans une moins large mesure, chaque clan, chaque famille a son Tartan identifiable par le choix des couleurs, la taille des carreaux et leur distribution sur la trame.
Dernièrement le kilt n'est plus une exclusivité des Grandes Iles d'au-delà la Manche. En effet la Bretagne continentale revendique-t-elle 3 Tartans :
- le National Breton qui reprend le vert de l'Argoat (la terre), le bleu de l'Armor (la mer), ainsi que le noir et le blanc du Gwenn-ha-Du, le drapeau breton.
- le Britanny Walking, parfait pour la randonnée
- le Menez Du (Montagne Noire).

Depuis tous les Pays de Bretagne ont leurs Tartans :



et il court une légende sur ces terres finies de l'Ouest qui dit que Marie Stuart née le 8 décembre 1542 et décapitée le 8 février 1587, Reine d'Ecosse du 14 décembre 1542 au 24 juillet 1567, avait fait appel aux archers Bretons pour combattre les anglais. En remerciement des services rendus et de leur dévouement, elle les aurait autorisé à porter le Tartan aux couleurs de la Bretagne, soit le noir et le blanc. Les archers Bretons étaient bien à cette bataille, mais pour le reste, nulle trace écrite...

Voir le site de la Maison du kilt, nichée à Paris dans le quartier Montparnasse : http://www.tartanbreton.com/

Voir aussi le site des Breizhlanders : http://breizhlanders.blog4ever.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fraternité druidique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fraternité druidique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fraternité druidique
» le taijisme - tai chi - fraternité universelle
» La hiérarchie druidique
» Collège Druidique des Gaules
» Poésie:Fraternité...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: