forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ... et l'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 8:56

Tu jettes à la figure de Ballios que tu souffres de douleurs chroniques. Et après tu effaces ton message en balançant que tu ne veux pas perdre ton temps ! Aujourd'hui pour moi est un mauvais jour.  Et lire ce message me met hors de moi. Pour qui te prends tu ? Tu souffres. Je pourrais te dire que j'en suis désolée.  Mais qu'est ce que ça pourrait changer à ta souffrance ? Par contre je pourrais apprendre de ta situation pour avoir un regard large sur cette loi à venir.  Et je pense que c'est pareil pour tous.  Car nous parlons avec notre ressenti et notre ignorance et ton vécu pourrait nous aider à y voir plus clair.  Et au lieu de ça,  non seulement tu lis complètement le message de Ballios de travers , mais en plus tu nous craches ton dédain à la figure ? Parce que tu te sens concernée par cette loi nous devrions nous taire ??? Qui te dis que l'un d'entre nous ne va pas se trouver dans cette situation à choisir entre vivre et mourir ? Nous sommes tous concernés !!!!!  Tu parles de mettre une éthique du druidisme. Je t'ai répondu que les gens devraient commencer à changer individuellement.  Merci tu viens de m'en donner le parfait exemple.  Tu viens de perdre l'occasion de nous ouvrir les yeux et de nous faire évoluer.
Ta maladie, que je ne pourrais jamais comprendre à quel point elle te fait souffrir tant que je ne la vivrai pas moi même,  ne te donne pas le droit d'agir de manière aussi médiocre à notre égard.

A compter de maintenant,  je te retourne ton dédain et ton indifférence.


Dernière édition par Amandine le Ven 14 Fév 2014 - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 9:03

Dans un état végétatif, le malade est incapable de faire un choix, en effet, et c'est aux médecins de prendre ce type de décision car c'est un poids très lourd pour la famille; un médecin est (la plupart du temps) capable de ne pas culpabiliser; il agit en pesant le pour et le contre...

Je dirais même que les choses étaient plus simples lorsque l'euthanasie n'était pas légalisée, qu'il n'y avait pas de comités d'éthique, etc.

Mais aujourd'hui, le débat va nettement plus loin et il y a eu des dépassements (euthanasie pour "détresse morale"). Mais je peux entendre que cela n'est pas le propos ici.

Amandine qui vient à la rescousse de Ballios...très touchant...mais je parle avec qui j'en ai envie et lorsque j'en ai envie. Non mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 9:35

Mais je vais tout de même prendre le temps de répondre à votre question concernant ma "souffrance" puisque cela occupe tout de même une bonne part de votre dernier message; lisez Mircea Eliade, Claude Levi-Strauss, écoutez éventuellement ce que dit Gaahl (le chanteur de Wardruna)...et vous saurez ce qu'est le chamanisme. Et non ce que l'on en a fait aujourd'hui, au même titre que le tantrisme et toutes ces pseudo-pratiques détournées de leur réalité sacrée, leur sens véritable.

Ce qui s'en rapproche le plus, aujourd'hui, bien qu'édulcoré, est la psychanalyse Jungienne. Certains pratiquent le chamanisme sans le savoir...analysez vos pires cauchemars et ce sera déjà un premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 9:47

je te confirme Amandine, c'est bien ce que j'ai dit, oui. dans bien des situation, la personne n'est plus en état de prendre une décision. arrive le moment où il faut décider à sa place. pour toi, professionnelle, le raisonnement se fait en terme d'éthique, de double échec...et un des choix, car c'en est un aussi sera une logique de cache-misère à base de drogues, puis le débranchement du malade (qui est une moderne façon de mailler la tête du mourrant mais sans le bruit ni l'immédiateté) et une mort lente dans les règles, c'est à dire sans déranger le moins du monde l'éthique de notre société que tu qualifies toi-même de Nouvelle Rome décadente. ce choix là qui n'en est pas un aussi longtemps que l'euthanasie est interdite, j'ai eu moi même à l'assumer et je ne le digère pas. d'où mon humeur, dont je m'excuserais volontiers auprès de toi si tu supportais un peu mieux la contradiction et ne prenais pas tout et tout le monde de si haut pour finalement te réfugier dans ta tour d'ivoire. tu as fait le choix ici et ailleurs de la provocation permanente, c'est une posture et une manière d'être que je respecte et j'y répond comme il se doit...directement. je sais, ce n'est pas très druidique: mais je ne suis pas un druidisant, je suis Celte et les druides sont mes prêtres, ni plus ni moins. je ne vois donc aucune objection ethique à te répondre vertement si j'en ai envie. j'ai dit tout ce que j'avais à dire et ne t'en déplaise, les vues en la matière des deux grand hommes suscités sont excellentes et ne méritent pas une telle ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 9:51

Gwen, ton dernier message m'intéresse. j'irai voir les auteurs que tu suggère (dans la mesure de mes possibilités) et je ne prétend pas avoir la science infuse: j'en suis même terriblement loin.
Revenir en haut Aller en bas
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 10:04

Je me suis un peu emportée...bien que cela ne relève pas entièrement de moi et tu m'en vois désolée...quand je parle du "wut", c'est exactement de cela dont il s'agit  Embarassed 

Les temps sont durs on va dire...et je ne suis pas dans une tour d'ivoire; juste une messagère (d'où mon choix, qui n'en est pas vraiment un, d'être une veleda) qui, quand elle la ferme (pour d'autres), se "rend malade"...mon Druide me considère comme une tourmentée et il y a de cela, en effet...

Il y a d'ailleurs une phase, dans l'initiation chamanique, qui se rapproche de la psychose; on appelle cela "la folie de Merlin"...et on retrouve ce passage dans les textes d'ailleurs; Merlin se réfugie dans la forêt et devient fou suite à la mort d'Arthur...Arthur étant, sans doute, Lugh dans son aspect solaire.

C'est d'ailleurs une "obsession chamanique" de "faire revenir le soleil"; pour certains, il s'agit de Baldr, pour d'autres, de Belenos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 10:21

Et bien,  qu'on la touche dans sa tour d'ivoire prouve que notre respect mutuel et de notre besoin de justesse de nos propos sont à remarquer mon cher Ballios.
Par contre, peut être peux-tu m'expliquer comment sommes-nous passés  de l'euthanasie au chamanisme? Est ce la nouvelle règle ? Quand nous sommes contrés dans nos réponses d'étaler nos connaissances dans un tout autre domaine ? Qu'on me prévienne que je me mette à jour !
Mais je crois que ce que je préfère estst l'allusion à mes cauchemars.  Cauchemars que je ne me rappelle pas avoir évoquer ici, mais sur un autre forum.   Malgré tout,  c'est un coup bas.  J'adore ! La grande classe ! Quelle belle éthique ! Se servir de sa vie privée  pour justifier ses propos en voulant écraser les autres et se servir de la vie privée d'autrui comme une arme !

Moi je sens qu'avec tout ça on va bien avancer.....


Dernière édition par Amandine le Ven 14 Fév 2014 - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 10:39

Je parlais des miens aussi, de "cauchemars"...lorsque je dis "tu", je parle en général...

Dans la mesure où je ne fréquente que ce forum-ci, lorsque j'en ai le temps, je ne sais pas du tout ce que tu as raconté ailleurs.

Mais si tu vis cela, soit tu peux en parler à une personne de confiance (et qui connait le chamanisme, le vrai, pas celui des stages de développement personnel), soit t'informer. Ou laisser se faire ce qui doit se faire, sans en chercher le sens; celui-ci viendra en son temps de toute façon.

Il n'y a pas de tour d'ivoire, à part éventuellement pour les Dieux, ce que nous ne sommes pas. Nous pouvons juste les honorer et éventuellement leur servir de "médium" (dans le sens moyen, à travers les visions, l'art, la poésie,...).

C'est en cela que je me dis que certains druidisants (que je ne juge pas; c'est leur choix) ne vivent pas réellement leur tradition, mais un Druide (quel que soit son rôle sacerdotal) se doit d'être en accord avec les Dieux, son Dieu ou sa Déesse tutélaire du moins. Et cela n'est pas toujours facile, ni doux, ni beau...ni un choix.

C'était une petite parenthèse; on peut déplacer d'ailleurs ce sujet ailleurs, dans un post sur le chamanisme par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 10:42

Gwen, je préfère quand même de loin tes emportements au silence glacial de ceux, nombreux qui parcourent ces colonnes quotidiennement et n'en disent jamais rien.

et si nous laissions maintenant ce sujet aux autres? nous nous sommes assez mouillés et mordus pour aujourd'hui, non?

passons à autre chose avant que la fatigue et les nerfs ne saturent le débat.

bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 10:49

En effet et je demande (à Auetos ou un autre admin) s'il serait possible de déplacer ce débat dans un sujet à part, sous le titre "chamanisme" ou quelque chose d'approchant? Sait-on jamais...du chaos sort parfois la lumière  Smile 

Bonne journée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:03

Ok, je me lance dans cette discussion. Bien que je sois pertinemment convaincu que je le regretterai tôt ou tard...

Comment parler de la mort sans commencer par parler de la vie, de la vie en ce monde, de ce que nous sommes ?

Il me semble que ce que la Tradition Druidique nous enseigne c'est que la vie que nous menons ici et maintenant est un jeu, une illusion, un champ d'expériences destiné à enrichir notre véritable Nature qui est d'essence divine. Et parce qu'elle est d'essence divine, elle est immortelle. De quoi il ne faut pas craindre la mort, puisqu'elle ne signifie pas la fin de notre vraie Nature, juste la fin d'une expérience qui de toute manière est destinée à finir un jour, comme toute manifestation en ce monde.

Notre présence en ce monde est donc liée à ce champ d'expériences, lequel comprend la souffrance et la mort. Ainsi sont les choses. Alors pourquoi ne pas vouloir vivre cette expérience jusqu'au bout ?

Autant il me semble déplacé de vouloir forcer une vie à continuer, autant il me semble (pour l'instant) déplacé de vouloir l'abréger. Si notre mort avait dû être subite, dans le sommeil, ..., c'est ainsi qu'elle se serait présentée à nous. En changeant le cours des choses, ne passons-nous pas à côté d'une expérience susceptible d'enrichir notre Nature divine ? Et si nous ne la vivons pas maintenant, n'est-ce pas pour devoir la vivre une autre fois ?

Quant au Druide, je pense que son rôle est plutôt d'accompagner le souffrant et ses proches, et pas de mettre fin à une vie qu'il n'a pas donnée.

PS : ne vous acharnez pas sur moi avec les questions de souffrance inutile, d'expiations par la souffrance, ..., je rappelle que je me place dans l'optique que notre existence est divine, donc en dehors de ces considérations "physiques".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:15

Fred a écrit:
PS : ne vous acharnez pas sur moi avec les questions de souffrance inutile, d'expiations par la souffrance, ..., je rappelle que je me place dans l'optique que notre existence est divine, donc en dehors de ces considérations "physiques".

 Wink 

Je ne suis pas d'accord avec toi mais merci pour ta réponse. Sans être le mien, ton raisonnement est juste.

Fred a écrit:
Il me semble que ce que la Tradition Druidique nous enseigne c'est que la vie que nous menons ici et maintenant est un jeu, une illusion, un champ d'expériences destiné à enrichir notre véritable Nature qui est d'essence divine.

Le terme " illusion " m'a toujours dérangée. Quand je lis mon dico : " interprétation erronée d'une donnée sensorielle " , " erreur de l'esprit ; croyance fausse , erronée ".
Mouais ....Dans quel sens emploies-tu ce mot ?

Je suis d'accord avec la notion " d'un champ d'expériences destiné à enrichir notre véritable Nature qui est d'essence divine ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:32

Fred a écrit:
Ok, je me lance dans cette discussion. Bien que je sois pertinemment convaincu que je le regretterai tôt ou tard...

Comment parler de la mort sans commencer par parler de la vie, de la vie en ce monde, de ce que nous sommes ?

Il me semble que ce que la Tradition Druidique nous enseigne c'est que la vie que nous menons ici et maintenant est un jeu, une illusion, un champ d'expériences destiné à enrichir notre véritable Nature qui est d'essence divine. Et parce qu'elle est d'essence divine, elle est immortelle. De quoi il ne faut pas craindre la mort, puisqu'elle ne signifie pas la fin de notre vraie Nature, juste la fin d'une expérience qui de toute manière est destinée à finir un jour, comme toute manifestation en ce monde.

Notre présence en ce monde est donc liée à ce champ d'expériences, lequel comprend la souffrance et la mort. Ainsi sont les choses. Alors pourquoi ne pas vouloir vivre cette expérience jusqu'au bout ?

Autant il me semble déplacé de vouloir forcer une vie à continuer, autant il me semble (pour l'instant) déplacé de vouloir l'abréger. Si notre mort avait dû être subite, dans le sommeil, ..., c'est ainsi qu'elle se serait présentée à nous. En changeant le cours des choses, ne passons-nous pas à côté d'une expérience susceptible d'enrichir notre Nature divine ? Et si nous ne la vivons pas maintenant, n'est-ce pas pour devoir la vivre une autre fois ?

Quant au Druide, je pense que son rôle est plutôt d'accompagner le souffrant et ses proches, et pas de mettre fin à une vie qu'il n'a pas donnée.

PS : ne vous acharnez pas sur moi avec les questions de souffrance inutile, d'expiations par la souffrance, ..., je rappelle que je me place dans l'optique que notre existence est divine, donc en dehors de ces considérations "physiques".

C'est votre optique mais pas celle de l'ensemble des druidisants...et il faut pouvoir aussi en tenir compte.

Personnellement, j'ai tendance à "structurer" cette essence divine et ne me considère plus en tant que telle; dès que je meurs, je n'existe plus en tant que moi-même (conscience individuelle)...

Et je ne suis pas la seule dans ce cas. Mais votre vision est tout à fait honorable et respectable; elle dépend du cheminement de chacun, je pense.

On peut voir une sorte d'opposition entre la vision monothéiste et panthéiste ici...qu'en pensez-vous, personnellement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:32

En gros : l'illusion est de penser que nous sommes des humains qui font des expériences spirituelles, alors que nous sommes des êtres spirituels qui font des expériences humaines.

Cela suggère de se placer d'abord du point de vue de l'Esprit, de retourner toute la façon qu'on a généralement de voir les choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:34

Monothéisme, panthésime, ..., sont justement des visions "humaines" des choses, donc quelque part des illusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 13:35

Une expérience qu'il ne faut pas nier; nous sommes dans la matière et non dans l'esprit, ce qui sous-entend la contrainte qu'elle engendre. Nous ne sommes pas sur le même pied que les Dieux et il faut en tenir compte...non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 14:09

Fred a écrit:
En gros : l'illusion est de penser que nous sommes des humains qui font des expériences spirituelles, alors que nous sommes des êtres spirituels qui font des expériences humaines.

Cela suggère de se placer d'abord du point de vue de l'Esprit, de retourner toute la façon qu'on a généralement de voir les choses ...

Dans mon cheminement actuel, je me considère comme une humaine avec des expériences spirituelles. Il y a en nous une étincelle de vie qui est sacré, je sais c'est bateau Very Happy , mais cette étincelle de vie est commune à tout ce qui est vivant. Si on appelle cette étincelle de vie " essence divine " dans le sens qu'elle vient des divinités, ça ne me dérange pas. Si par contre, on l'appelle divine dans le sens, semblable aux Dieux, euh .......

Non, je ne suis pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 14:49

il semble que les religions de l'Inde (bouddhisme compris) soient très réservées sur ce sujet de l'euthanasie: comme pour le suicide d'un être non-réalisé (comme le seraient certains sadhu) ils évoquent le risque que les souffrances ainsi interrompues soit réitérées en pire après la réincarnation de la personne...

d'un autre côté, les témoignages de suicide ne manquent pas à propos des Celtes. Sacrovir et ses compagnons, les femmes des Cimbres et leurs enfants, ou ce passage des guerres puniques sur les Cantabres:

"Chez ce peuple, qui aime les dangers avec passion, on se fait une loi, dès que la lente vieillesse a fait blanchir les cheveux, de prévenir l'inaction et la décrépitude en se précipitant du haut d'un rocher. Il ne pourrait supporter la vie sans les combats; car il ne respire que pour les armes, et l'opprobre pour lui, c'est d'être en paix."
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 15:52

Fred a écrit:
Autant il me semble déplacé de vouloir forcer une vie à continuer, autant il me semble (pour l'instant) déplacé de vouloir l'abréger. Si notre mort avait dû être subite, dans le sommeil, ..., c'est ainsi qu'elle se serait présentée à nous.

Personnellement, ayant été confronté à la chose il y quelque temps suite à l’hospitalisation de ma sœur pour un cancer des os, je ne trouve rien de déplacé que de vouloir abréger une « vie » qui n’en est plus une.

Heureusement qu’avant de tomber dans le coma elle avait précisé qu’elle ne voulait aucun acharnement thérapeutique pour essayer de prolonger son existence. Le problème fut que n’ayant pas droit à l’euthanasie, à cause de la morale religieuse (pour mémoire : « tu ne tueras point »), elle à souffert durant une semaine complète avant de rendre l’âme.

Elle ne fut plus alimentée, ni désaltérée… nous avons donc attendu « patiemment » qu’elle meurt de faim et de soif. Ah la belle mort !

Citation :
En changeant le cours des choses, ne passons-nous pas à côté d'une expérience susceptible d'enrichir notre Nature divine ? Et si nous ne la vivons pas maintenant, n'est-ce pas pour devoir la vivre une autre fois ?

Là, vous voyez, je ne vois pas bien l’expérience qui était susceptible d’enrichir la nature divine de ma sœur. Non, je ne vois vraiment pas. Alors qu’il aurait été si simple de l’aider à mourir afin, justement, de libérer cette nature divine de ce char de chair devenu prison.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Ven 14 Fév 2014 - 18:45

En effet, dans le cas de votre soeur, le mieux aurait été une véritable euthanasie. Je ne comprends d'ailleurs pas ce type d'euthanasie qui consiste juste à laisser mourir de faim et de soif; c'est très sadique  Sad 

Celle à laquelle j'avais assistée (un patient, pas un membre de ma famille); le pauvre monsieur était en stade terminal du cancer et on lui avait administré la dose létale de morphiniques, à défaut que la dose acceptable le soulage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Lun 5 Jan 2015 - 21:31


Un "compromis" souvent pratiqué en milieu hospitalier et en soins palliatifs (en tout cas ici en Belgique) est de plonger le patient dans un coma artificiel jusqu'au décès, à partir du moment où les souffrances deviennent trop difficiles à supporter. Il ne s'agit pas tout à fait d'une euthanasie active, mais d'une assistance sur le chemin du décès, souvent bienvenue pour le patient et la famille. L'important est de bien en avertir l'entourage avant, afin que chacun puisse faire ses adieux, sachant qu'il n'y aura plus de retour à la conscience.

Sinon, j'ai envie de préciser, à propos de la décision de stopper l'alimentation et l'hydratation, que cette décision n'aggrave généralement pas les souffrances du patient ; c'est même assez souvent le contraire qui se produit.
Pour l'alimentation, il est assez facile de comprendre qu'à partir d'un certain stade, manger, digérer et déféquer cause plus de fatigue et de souffrances qu'autre chose à un patient en fin de vie, et que l'alimentation artificielle, qu'elle que soit la voie choisie, est inutilement douloureuse ou invasive.
La déshydratation progressive quant à elle conduit souvent l'organisme à produire des substances anesthésiant la douleur, diminue les sécrétions et par conséquent la nécessité d'aspirer, d'éliminer les stases de liquide dans l'abdomen ou les oedèmes douloureux. Si on veille toujours au confort et à éviter la sécheresse de la bouche en hydratant les lèvres ou la langue, il ne s'agit pas d'une manière "sadique" de faire les choses ou d'une négligence de la part du personnel soignant, mais d'un choix délibéré visant parfois à favoriser le processus agonique.
Bien entendu, tout dépend de la pathologie concernée, de l'état et de la demande de la personne qui part...

Ce qui est à déplorer, par contre, et comme toujours, est le manque de communication à propos de ces choix vis à vis de l'entourage.


Personnellement, ce que je trouve encore plus important, au-delà de savoir si et comment on doit aider les gens à mourir, ce serait de mettre tout en oeuvre pour qu'ils puissent - s'ils le désirent et leur entourage aussi - mourir chez eux dans les meilleurs conditions possibles.
Ce passage de la mort est maintenant devenu quelque chose à cacher entre les murs glacés et impersonnels d'un hôpital, quelque chose de honteux et qui doit surtout se faire dans la discrétion la plus totale, et je trouve cela bien triste et bien dommage.
Combien de personne voit-on mourir à l'hôpital, dans la solitude physique et spirituelle la plus totale, sans aucun accompagnement, sans dignité, sans humanité...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leuque

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 51
Localisation : Illiberis
Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Lun 5 Jan 2015 - 21:40

C'est vrai que c'est tellement mieux d'être accompagné par ses proches.
Malheureusement notre société devient tellement individualiste que bien des enfants ne se déplacent même plus pour visiter leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Jeu 8 Jan 2015 - 9:36

Je pense qu'il est sage de donner son opinion pour soi-même, puisqu'il s'agit de son propre regard, face à sa propre mort.
Je me suis souvent demandé comment j'aimerais mourir. La réponse rejoignait celle de Auetos : dignement !
Qu'est-ce à dire ?

A l'instar de certains peuples animistes, quand l'ancien sentait sa fin venir, aidé de tout son peuple, cheminait vers la réussite de son passage à l'autre vie. Je me vois bien finir au cœur de la nature, laissant mon corps s'endormir ... pour toujours, si la douleur le permet (dans quel cas, une solution serait à trouver). Et de ce corps sans vie, un énorme bûcher, laissant un peu de moi aux éléments, sans monument obligeant ma descendance, avec la joie de mes proches à me laisser m'envoler.

Et pour chacun, le choix lui appartient, s'il le peut, son libre-arbitre, face à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Dim 11 Jan 2015 - 16:34

C'est une belle idée de la mort, j'avoue... mais je crains qu'elle ne soit dans la pratique assez difficile à réaliser.

Parce qu'il existe peu de situations où nous avons la possibilité de nous enfoncer en pleine nature et de nous y endormir pour toujours paisiblement. Entre les morts violentes et inattendues, et les agonies lentes et très douloureuses, il reste peu de place pour la mort naturelle digne, ne causant pas de douleurs excessives et nous laissant la possibilité physique et psychique de décider où aller mourir.
Ensuite... je pense que confier à ses proches le soin de nous brûler au milieu des bois risque de leur attirer un sacré paquet de problèmes avec les autorités par après, même si l'idée est magnifique en soi.

A moins de préparer la chose et de décider soi-même, et avant de ne plus en être capable, où et quand nous partirons vers d'autres contrées.

Personnellement, j'y songe de plus en plus. Pour ne pas finir grabataire dans un mouroir à vieux, pour ne pas finir mes jours seule entre les murs froids d'un hôpital, pour ne pas laisser mon esprit s'effilocher petit à petit, pour ne pas avoir à supporter - et à faire supporter à mes proches - d'interminables souffrances ou une déchéance physique et psychique qui m'ôterait toute dignité... il existe de nombreuses façons simples de faciliter ce passage où et quand on le décide, en douceur... que ce soit chez soi ou en pleine nature.

Dans tous les cas, je rêve d'une mort où j'aurais le temps de tirer ma révérence et de dire ce que j'ai envie de dire aux personnes que j'aime, en toute lucidité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   Dim 11 Jan 2015 - 17:32

D'après l'intitulé de la section, il me semble que le sujet ne concerne que les druides et néodruides, ce que ni moi ni aucun membre de mon clan n'est. Mais il me semble constater que les autres sont aussi conviés à la discussion.

Tous les membres de mon clan sont favorables à l'euthanasie, dans le cas où le malade exprime ou aurait exprimé sa volonté en ce sens. Nous pensons aussi qu'il est souhaitable pour toute personne consciente de ses responsabilités de prendre les mesures nécessaires pendant qu'elle en est encore capable.

A titre personnel, j'adresse aussi mon soutien au druide Auetos en ce qui concerne les souffrances endurées par sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... et l'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
... et l'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande d'euthanasie
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Le vrai visage de l'euthanasie.
» LA FIN DE LA VIE = SOINS PALLIATIFS ???...EUTHANASIE ? ? ?..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Le (néo)Druide-
Sauter vers: