forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Druidisme est il ethnique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerzher



Nombre de messages : 434
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Le Druidisme est il ethnique ?   Lun 10 Juin 2013 - 9:19

Bonjour,

Une petite question simple mais qui semble diviser les points de vues. Car pour certains le Druidisme est une philosophie d'introspection personnelle, et pour d'autre une longue chaine dorée filiative. Mais n'est ce pas antinomique de trouver des personnes avec une vision si différente se réclament d'une même entité historique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Druidisme est il ethnique ?   Mar 11 Juin 2013 - 0:25

la question est simple, la réponse peut l'être aussi; je dirais oui, au même titre que toutes les religions traditionnelles et non-missionnaires passées et présentes, simple déduction de bon sens; ce qui ne préjuge en rien de son ouverture ou non aux autres.

tu pointes une contradiction entre deux courants du druidisme, mais cites-moi une religion qui ne reflète pas en son sein une diversité de pratiques et de points de vues au moins comparable à celle que tu reproche ici?
tu as déjà dit que l'ermite ne fait pas la religion. mais le militant déchainé non plus! ils représentent chacun un aspect nécessaire à l'équilibre et au développement de ladite religion (parmi d'autres)... en temps normal et portés par les bonnes personnes, ils se complètent à merveille, chacun tenant la place qu'il sait pouvoir tenir. non?
il me semble aussi qu'une pratique intériorisée ne s'oppose pas à celle d'honorer sa lignée (et inversement), que les deux sont même des passages obligés (sans être les seuls, encore une fois) dans toutes les obédiences, et que cette dualité ne peut ramener la diversité des cheminements à ces deux catégories d'hommes.

prenons quelques exemples extrêmes chez les autres:
la journée d'un prêtre ouvrier bossant en usine n'a rien à voir avec celle d'un ermite chartreux reclus dans son monastère de montagne, un mystique soufi à l'école de Tierno Bokar n'a rien à partager avec un salafiste quadrillant nos banlieues, mais ils puisent pourtant à la même source!
un nationaliste hindou du BJP saccageant la mosquée d'Ayodhya et provoquant un bain de sang par ses appels au meurtre ne reflète pas les textes sacrés à la manière d'un sādhu non-violent méditant aux sources du Gange.
les uns ne sont pas plus ou moins reliés que les autres aux fondements de leur religion, ils sont pourtant sur des voies opposées.

et n'es-ce pas plus antinomique de voir dans une même institution religieuse (sans l'ombre d'une condamnation...) des évêques qui ont mangé à la table de Videla ou Pinochet quand certains de leurs prêtres ou religieuses dénoncés par cette même hiérarchie se faisaient jeter d'un avion en plein vol ou torturer à mort...que de réunir sous une même dénomination un druide plutôt contemplatif et un autre plus arque-bouté à son identité? sont-ils si différents pour ne devoir rien partager, pas même le nom? et puis les meilleurs dans leur partie ne sont pas toujours ceux qui s'en gargarisent le plus, gardons nous des caricatures car l'habit (saie) ne fait pas le druide Very Happy
le druidisme contemporain est divers et balaye par ses multiples pratique tout le champ des possibles, c'est peut-être parfois sclérosant et souvent prétexte à des querelles de bas étage mais c'est aussi une richesse, non?
les divergences de vue que tu exposes sont bien moins évidentes que les murs d'incompréhension qui se dressent dans ces religions installées Laughing

une question: qu'entends-tu exactement par "longue chaine dorée filiative"? filiation druidique, lignage d'ancêtres?

merci d'avance,
Revenir en haut Aller en bas
Kerzher



Nombre de messages : 434
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Le Druidisme est il ethnique ?   Mar 11 Juin 2013 - 23:07

Merci Ballios,

Je suis en accord avec ta position sur la question y compris quand tu précise que l'un n'empêche pas l'autre... ce qui me chagrine le plus c'est quand il y a l'un sans l'autre, comme tu le dis il en faut pour tout le monde, mais dans quel  monde? Aussi en ce qui nous concerne il n'y a déjà pas de reconnaissance de la société civile vis à vis du Druidisme, alors partir dans la cacophonie sans compter pour certaine clairières la porosité avec la franc maçonnerie, enfin bref rien de bien constructif en terme d'homogénéité et de visibilité pour le profane...C'est pour ça que je ne pense pas que se soit une richesse.

Pour moi le Druidisme est bien ethnique, comme d'autre religion d'ailleurs comme par exemple: le judaïsme, et la plupart des paganismes et autres religions natives. Qui viennent naturellement en "opposition" aux religions universelles.

Pour répondre à ta dernière question sur "la longue chaine dorée filiative": C'est ni plus ni moins que l'expression métaphorique de la filiation ethnique et de fait culturelle. Qui viennent naturellement en "opposition" aux religions universelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Le Druidisme est il ethnique ?   Jeu 24 Juil 2014 - 21:47

Il faut d'abord s'entendre sur l'adjectif "ethnique" que nos journaleux utilisent trop souvent pour dire "racial".
Or ce n'est pas la même chose.

La race blanche, noire, jaune, amérindienne peuvent se déterminer par la forme des os. Quand on trouve un vieux cadavre incomplet on veut trouver l'assassin mais il faut d'abord déterminer l'identité du ou de la mort/e.

Les os permettent de savoir l'age, le sexe et la race.

En ce sens le druidisme n'est pas lié à la race, tout au plus à la dynastie dans son aspect secondaire de culte des ancêtres à côté de celui des Dieux.

Si l'on prend "ethnique" dans son vrai sens de "culturel national" il est évidemment lié à l'ancienne Gaule (soit France, Belgique, Suisse et Piémont actuels) ainsi qu'aux Brittons restés dans les îles, qu'on appelle aujourd'hui Gallois et Corniques.

Le Romain Cèlsius en 187 appelait tous les peuples de l'Empire à rester fidèles à leurs religions, considérant que certains Dieux étaient communs à tous ou à plusieurs sous des noms différents, et que d'autres étaient spécifiques, ce qui ne lui paraissait pas du tout gênant.

Je ne vois pas pourquoi un Germanique ou un Scandinave adopterait notre religion très précisément ni pourquoi j'irais adorer Thor, Wotan ou Odin.

Je suis conscient des nombreuses convergences entre ces trois religions et de leurs nombreuses divergences.

Les convergences me paraissent liées à des éléments fondamentaux quand les divergences me paraissent plus liées à des éléments culturels que je ne sous-estime pas mais le résultat est celui-ci qu'en gardant nos religions ethniques / nationales au sens de l'antiquité, nous partageons néanmoins basiquement une foi commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Druidisme est il ethnique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Druidisme est il ethnique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Le Néo-Druidisme par Tadhg MacCrossan
» Druide et druidisme de nos jours
» Musique Ethnique - Vladiswar Nadishana
» le néo-druidisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: