forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 … de TLeLuc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: … de TLeLuc   Sam 16 Nov 2013 - 20:52

Bonjour et merci de m’avoir accepté.

Voilà quelque temps déjà que je tourne autour de ce forum sans vraiment oser m’y inscrire. J’ai peur de ne pas y être à ma place car je ne suis ni athée, ni religieuse. Ni chrétienne, ni vraiment païenne. En fait je ne sais pas trop. C’est ma triste vie. Je ne suis ni l’un, ni l’une. Ou plutôt une dans le corps de l’un.

Mon inscription ici fait suite à la lecture du topic sur l’homosexualité celtique. J’ai pu y lire que dans l’antiquité la pédérastie était connue et reconnue, qu’elle était pratiquée sans tabou, à la vue de tous et sans provoquer d’hostilité envers ceux qui s’y adonnaient. Cela m’a ravie. Puis une question m’est venue « qu’en est-il aujourd’hui ? »

Je vous pose donc la question. Est-ce que les homosexuels sont acceptés ? De même, pour aller un peu plus loin, est-ce que les travesties, les transsexuelles, eux/elles qui sont rejeté(e)s par toutes les religions et les sociétés bien pesantes sont-ils/elles accepté(e)s ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 17 Nov 2013 - 15:43

Effectivement, dans l’antiquité, d’après les auteurs grecs et latins qui ont écrit sur les Celtes, nos ancêtres étaient décrits comme pratiquant la sodomie ou la pédérastie.

Le mot pédérastie vient du grec ancien παις « enfant » et εραστης « amant » et désigne à l’origine une institution morale et éducative de la Grèce antique, bâtie autour de la relation particulière entre un homme mûr et un jeune garçon. A la suite à une série de glissements sémantiques qui l’éloigneront considérablement de son étymologie, ce mot prit le sens « d’amour des garçons » et pour finir « hommes pratiquant le coït anal avec d’autres hommes ». Il fut remplacé, dans cette acceptation, par le terme « homosexuel ». (http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9d%C3%A9rastie)

Nous pouvons dire qu’au sens général « d’amour des garçons », la pédérastie fut présente dans de nombreuses cultures : en Grèce et à Rome, en Inde, au Japon, en Chine, en Océanie, chez les indiens d’Amérique et chez les Celtes… par contre concernant le travestisme nous n’avons, concernant les Celtes, aucun texte le confirmant. D’ici à conclure qu’il n’existait pas il n’y a qu’un pas que, dans le doute, je ne vais pas franchir. Et oui, pourquoi cet acte, qui consiste à porter les vêtements associés à un autre genre sexuel, serait attesté dans toutes les autres sociétés et pas chez les Celtes ? Même dans les légendes de la mythologie nordique nous trouvons cette pratique, Thor déguisé en Freya et Odin en guérisseuse, alors pourquoi pas chez nous ?

Ainsi donc, pour répondre le plus honnêtement possible à vos questions, aujourd’hui, comme hier, l’amour entre garçons voire même l’amour entre deux personnes de même sexe, devrait être reconnu et accepté par toutes les personnes s’affirmant païennes. De même que le transsexualisme. Pour ma part je n’y trouve rien à redire mais mon opinion n’est pas une généralité.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Moilogustos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 1032
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 17 Nov 2013 - 18:21

Bonsoir TLeLuc,

Bienvenue sur ce forum....

Merci Auetos pour ses informations utiles....

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Entre Anjou et Bretagne
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 17 Nov 2013 - 19:59

Bienvenue ici et bonne découverte du forum !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 486
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Lun 18 Nov 2013 - 1:22

Bienvenue parmi nous !

Il est vrai que les textes anciens parlent uniquement de l'homosexualité masculine.
L'homosexualité féminine devait être tabou je pense. Mais je n'ai aucune preuve pour attester ce que je dis. En tout cas, je suis entièrement d'accord avec Auetos :
Citation :
l’amour entre garçons voire même l’amour entre deux personnes de même sexe, devrait être reconnu et accepté par toutes les personnes s’affirmant païennes. De même que le transsexualisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Lun 18 Nov 2013 - 19:29

Merci à Auetos pour sa réponse et merci aux autres membres du forum venus m’accueillir, c’est très sympa I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mar 19 Nov 2013 - 19:38

Pourriez-vous me dire quelle serait la divinité qui serait la plus encline à protéger les personnes du troisième sexe ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Entre Anjou et Bretagne
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mar 19 Nov 2013 - 20:49

Dans la plupart des mythologies, les dieux et déesses pratiquent l'art des métamorphoses.

L'exemple qui me vient à l'esprit est celui, dans la mythologie nordique, du dieu Thor et du dieu Loki, qui se travestissent tous deux en femmes, l'un en mariée, l'autre en servante, pour aller récupérer le célèbre marteau Mjollnir chez le géant Thrym.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%9Erymskvi%C3%B0a

Cela reste à compléter par d'autres exemples, qui existent probablement y compris dans la mythologie celtique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 486
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mar 19 Nov 2013 - 23:02

Merci Morgwen, je ne connaissais pas cette histoire.

Chez les Celtes, alors je vais sûrement dire une grosse bêtise, mais c'est le premier nom qui me vient à l'esprit. Je pense à Lug. Bon, j'ai beaucoup de mal à appréhender ce Dieu. Mais je pense à lui du fait des ses origines mixtes, Dieu, fils d'un Dieu et d'une Déesse, mais ayant pour grand père un Fomoire, Balor.
J'ai envie de dire qu'il est entre deux " races " (que je n'aime pas ce mot, mais ne voit pas lequel autre utiliser), entre deux mondes. Il est à la fois un peu de ces deux origines et Un.
Mais comme j'ai du mal à l'appréhender, je ne dis peut-être que des bêtises.
C'est pourquoi j'espère qu'Auetos nous donnera son point de vue sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mer 20 Nov 2013 - 10:38

TLeLuc a écrit:
Pourriez-vous me dire quelle serait la divinité qui serait la plus encline à protéger les personnes du troisième sexe ?

En Inde, je sais que les hijra-s (travesties) honorent Yelamma, « la Mère de tout », mais c’est Aravan, fils d’Arjuna, qu’ils révèrent par-dessus tout. D’ailleurs, chaque année dans le village de Koovagam, à la pleine lune, fin avril-début mai, tous les hijra-s se rassemblent là pour commémorer un épisode du Mahâbhârata.

La légende veut qu'à la veille d'une bataille, le clan des Pandavas ait consulté un astrologue. Celui-ci leur avait prédit la victoire à condition qu'ils sacrifient un homme parfait. Il n’y en avait que trois : le dieu Krishna, Arjuna, le chef des Pandavas, et son fils Aravan. Les deux premiers étant indispensables, Aravan accepta de se sacrifier, mais exigea de pouvoir d’abord se marier et de consommer son mariage, au moins pour une nuit. Aucune candidate ne s’étant proposée pour une si brève union, le dieu Krishna prit une forme féminine pour satisfaire le vœu d’Aravan qui fut décapité le lendemain matin, assurant ainsi la victoire de son camp.

Les hijna-s s’identifient à la forme féminine de Krishna et viennent chaque année commémorer cet épisode par un mariage symbolique dans le petit temple décrépit de Koovagam, dédié au dieu local Koothandavar, considéré comme une incarnation d’Aravan.
La fête dure deux jours ; elle commence par le mariage célébré par un prêtre Hindou qui noue autour du cou des hijra-s, parées de leurs plus beaux atours, le cordon nuptial appelé « Thali ». Les mariées vont ensuite déposer une offrande aux pieds de la divinité avant de se livrer à des danses et à des chants pendant toute la soirée sous l’œil des visiteurs venus souvent en famille. Les Hijra-s choisissent alors un homme avec qui passer la nuit, en mémoire au mythe du Mahâbhârata (réf : « Des saris et des hommes », reportage Arte). Le lendemain matin, les hijra-s considérées comme veuves reviennent pleurer leurs maris.

Tout ça pour dire que le mieux, pour vous, est de prier Yelamma, « la Mère de tout », sous la forme celtique d’Anna, « la Grand’Mère ».

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mer 20 Nov 2013 - 11:08

Amandine a écrit:
Chez les Celtes, alors je vais sûrement dire une grosse bêtise, mais c'est le premier nom qui me vient à l'esprit. Je pense à Lug. Bon, j'ai beaucoup de mal à appréhender ce Dieu. Mais je pense à lui du fait des ses origines mixtes, Dieu, fils d'un Dieu et d'une Déesse, mais ayant pour grand père un Fomoire, Balor.

Lugus est bien le fils de Cenos, fils de Deniacacteto le médecin des Toutai Deuas Danunas (les Dieux) et d’Etnia, fille de Belaros le roi des Uomorioi (les Anti-dieux). De plus Lugus fut donné en adoption à Talantio fille de Magomaros, veuve d’Iuocatuos fils d’Ercos roi des Uiroi Bolgons et épouse d’Iuocatuos Garbos un noble des Toutai Deuas Danunas.

Ceci pour dire que Lugus est un Dieu au-dessus de tous les Dieux, de tous les Anti-dieux et de toute l’humanité mais, n’est pas pour autant, le Dieu des Dieux. Son équivalent indou est Vishnou dont Krishna, « le Sombre » (Cc. Ceiranos) est un avatar. Le problème, ici, est que nous ne retrouvons aucune trace d’un éventuel changement de sexe – comme pour Krishna – ou d’un travestissement – comme pour Thor – dans les textes mythologiques.

N’oublions pas que ceux qui ont mis par écrit tous ces textes étaient des moines très chrétiens et donc très moralistes. Il ne serait donc pas étonnant qu’ils aient mis de côté certains passages allant contre leur vision des choses.

Voilà pourquoi je pense que le mieux est de rester sur Anna la Grand’Mère.

ANNA EST LE CIEL, ANNA EST L’ESPACE
ANNA EST LA MÈRE, ELLE EST LE PÈRE, ELLE EST LE FILS
ANNA EST TOUS LES DIEUX, LES CINQ RACES
ANNA EST-CE QUI EST NÉ, ANNA EST-CE QUI DOIT NAITRE.

LA GRANDE, MÈRE DES FIDÈLES
ÉPOUSE DE L’ORDRE DIVIN, JE L’INVOQUE POUR MON SECOURS
LA SPACIEUSE QUI A DE NOMBREUX DOMAINES ET QUI NE VIEILLIT PAS
ANNA LA BONNE PROTECTRICE ET LA BONNE CONDUCTRICE.

LA TERRE PROTECTRICE, LE CIEL A L’ABRI DES HAINES
ANNA LA BONNE PROTECTRICE ET LA BONNE CONDUCTRICE
NAVIRE DIVIN AU BON AVIRON
PUISSE-JE Y MONTER, SUR CE NAVIRE QUI NE SOMBRE PAS !

POUR QUE MON BUTIN PRENNE UN NOUVEL ELAN
LA MÈRE QUI A NOM ANNA, PUISSE-JE LA GAGNER PAR LA PRIÈRE !

ELLE QUI PORTE SUR SON GIRON LE VASTE ESPACE
PUISSE-T-ELLE M’OFFRIR LE REFUGE A TRIPLE PROTECTION !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mer 20 Nov 2013 - 18:36

Un grand merci pour toutes ces informations et cette magnifique prière.

Puisque j’y suis, comment voyez-vous les personnes du troisième sexe au sein de la société celtique traditionnelle et comment les nommeriez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matolitus
Druide


Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 27/07/2011

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mer 20 Nov 2013 - 19:53

Uesutecta
Bienvenue TLeLuc sur ce Forum.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours de vie (ce n'est qu'une suggestion) ?

Bien à toi,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 486
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Mer 20 Nov 2013 - 20:45

Merci Auetos pour ce post très intéressant et cette prière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Jeu 21 Nov 2013 - 10:10

TLeLuc a écrit:
Puisque j’y suis, comment voyez-vous les personnes du troisième sexe au sein de la société celtique traditionnelle et comment les nommeriez-vous ?

Là, c’est la colle…

Sachant que la société celtique était divisée en trois catégories, nous pouvons imaginer que le sexe ou le genre de l’être humain était, lui aussi, divisé en trois catégories distinctes selon ADGENIa « la nature » : UIRIOS ADGENIA ou sexe masculin, TOTTA ADGENIA ou sexe féminin, et TRITIA ADGENIA ou le troisième sexe.

En général, le mot « sexe » se réfère au sexe biologique et le « genre » au comportement psychologique et identitaire.  Le terme adgenia, ici, implique les deux aspects ensemble comme une seule unité de tissage complexe et cohérente.

Le troisième sexe serait reconnu comme étant un mélange naturel ou le résultat d’une combinaison de natures masculines et féminines au point où il ne peut plus être classé comme mâle ou femelle dans le sens traditionnel du terme.  Un peu comme si l’on mélangé de la peinture noire avec de la blanche. La couleur résultante, gris, sous toutes ses nuances, ne peut plus être considéré comme noir ou blanc mais est tout simplement une combinaison des deux.
 
Dans le Druidisme, il n’y a pas d’accidents ou d’erreurs, et tout dans la nature a un but, un rôle et une raison d’être.

La société celtique englobe tout, et chaque individu est considéré comme une partie intégrante de l’ensemble plus vaste.  Ainsi, toutes les classes d’hommes sont accueillies et engagés en fonction de leur nature.  Les citoyens du troisième genre ne sont ni persécutés ni privés de leurs droits fondamentaux.  Ils peuvent vivre ensemble et s’engager dans tous les moyens de subsistance.  Ils peuvent, selon le degré de leur adgenia, soit se fondre dans la société comme des hommes ordinaires (homosexuels) ou s’habiller, se comporter et vivre comme des femmes (travestis, transsexuels ou transgenres).

Comment nommerais-je les gens de la Tritia adgenia… je ne sais pas. Peut-être NEIUIROI (non-mâles) en prenant comme référence le mot sanskrit Napumsaka signifiant « pas-males », qui est utilisé pour se référer à un homme qui n’a pas goût pour les femmes et donc ne peut pas procréer.

Concernant les travestis j’utiliserais UIRUESCIBNai (hommes au vêtement de femme) ou CELIBNai (adeptes-femme) en « copiant » sur le mot sanskrit Kliba « homme habillait comme une femme ».

Pour les transsexuels (non opérées), en référence aux lady-boys, MAGULOGENATai (les garçons-filles) ou EMITIMNai (les presque-femmes) et pour les transgenres COUELLOBENai (les entièrement femmes) ou BENAIai (les féminines) en référence au mot sanskrit Shandha « un homme qui se comporte comme une femme ».

Ceci sans aucune connotation péjorative, il va se soit.

Malheureusement tout cela n’a aucune valeur traditionnelle en soit puisque tous ces mots ne sont que des reconstitutions puisque rien ne nous est parvenu.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Jeu 21 Nov 2013 - 14:37

Bonjour Matolitus

Citation :
Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours de vie (ce n'est qu'une suggestion) ?

Ailleurs pourquoi pas, même si ma vie n’est pas des plus intéressante, et puis ça risque d’être long, ennuyeux et très éloigné de ce nous sommes venus rechercher ici, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Jeu 21 Nov 2013 - 14:38

Auetos a écrit:
Là, c’est la colle…

Je trouve que vous vous en êtes bien sorti pour une colle. En tout cas merci à vous de prendre le temps de me répondre.

Quel aurait pu être le rôle des Emitimnai au sein de la société celtique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Ven 22 Nov 2013 - 20:00

TLeLuc a écrit:
… merci à vous de prendre le temps de me répondre.

Non, non, merci à vous de poser toutes ces questions, cela nous permets d’étudier, d’explorer et d’imaginer une facette de notre Tradition jusque là pressenti mais jamais confirmée. Effectivement, faute de textes à notre disposition, nous ne pouvons qu’extrapoler en faisant des parallèles avec ce qui se passait dans les autres sociétés Indo-européennes, et, de fait, j’ai la faiblesse de croire que si cela c’est fait ailleurs, comme en Inde védique, cela c’est surement fait, ici, en Gaules celtiques…

Citation :
Quel aurait pu être le rôle des Emitimnai au sein de la société celtique.

Nous savons que pour nos ancêtres il y avait trois genres : masculin, féminin et neutre. Dans cette troisième catégorie, considérée comme sexuellement neutre puisque non productive, nous trouvons cinq types de personnes : les enfants, les personnes âgés, les impuissants, les célibataires et les personnes du troisième sexe.

Maintenant connaitre avec exactitude le rôle joué par des Emitimnai dans la société celtique… je ne sais pas et je crois que cela restera au stade de la spéculation. Ceci dit et selon moi, je pense que leur rôle, hormis la reproduction, était le même que tous mes membres de la société dans laquelle ils vivaient, c’est-à-dire travailler au bien commun et, le cas échéant, protéger le village.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Sam 23 Nov 2013 - 16:13

J’avais imaginé quelque chose de plus adapté à leur nature, comme la danse ou, dans une moindre mesure, dame de compagnie. Mais bon, comment savoir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 12:17

Travailler au bien commun, ne veut pas obligatoirement dire frapper le fer ou labourer les champs. Je pense, effectivement, que si, dans la société celtique, et donc dans les villes gauloises à l’époque de l’indépendance, il y a eu des personnes de la Tritia adgenia et plus particulièrement des emitimnai, ils devaient surement avoir un travail en rapport avec leur genre particulier…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 14:20

Extrait du livre « Tritya-Prakriti : Gens du troisième sexe » d’Amara Das Wilhelm

« Dans la société védique les hommes gays sont mentionnés comme étant expert en danse, chant et comédie, exerçant les métiers de barbier, coiffeur, masseur ou serviteurs de maison.  Ils étaient aussi utilisés dans les sections féminines (harems) des palais royaux et parfois engagés dans différents types de prostitution.  

Les travestis étaient invités à assister à toutes les naissances, les mariages et les cérémonies religieuses car leur présence était symbole de bonne fortune et de bon augure. Cette tradition se poursuit encore en Inde, même aujourd'hui.

Rôles du troisième genre

Les Ecritures védiques où la plupart des informations se trouve sur le troisième sexe et ses membres, nous expliquent le comportement, les pratiques et les rôles au sein de la société.

« Les gens du troisième sexe sont de deux sortes, selon que leur apparence soit masculine ou féminine ». (Kama Sutra 2.9.1)

Les membres du troisième sexe sont d’abord classés selon que leurs caractéristiques physiques soit mâle ou femelle.  Ils sont connus comme Napumsaka « pas-mâles » (1), ou hommes gay et svairini « femmes indépendantes » (2) ou lesbiennes.  Chacune de ces catégories est ensuite divisée en deux, selon que leur comportement est soit masculin ou féminin.  Ils sont ensuite divisés en plusieurs sous-catégories.

Les hommes gays

Le mot Napumsaka peut faire référence à n’importe quel type d’homme impuissant, mais dans ce cas il est spécifiquement utilisé pour décrire les hommes qui sont complètement impuissant avec les femmes en raison de leur nature homosexuelle.  

Les Napumsaka avec des qualités féminines sont décrits ainsi…

« Ceux qui ont une apparence féminine montrent par leur habillement, le discours, le rire, le comportement, la douceur, le manque de courage, la frivolité, la patience et la modestie ». (Kama Sutra 2.9.2)

Les hommes avec des qualités féminines sont les membres les plus reconnaissables du troisième sexe. Ils gardent généralement les cheveux longs et les organisent en tresses ou dans une mode féminine. Ceux qui se vêtent en femmes sont connus comme travestis.

Les Napumsaka féminins étaient souvent professionnellement employés par les femmes des aristocratiques et servaient souvent dans les palais royaux. Ils étaient compétents dans le domaine des arts, du divertissement et plus particulièrement de la danse. Leur présence au mariage et cérémonies religieuses était considérée comme de bon augure, et leurs bénédictions étaient très prisées.

L’homosexuel masculin est décrit comme suit…

« Ceux qui aiment les hommes, mais dissimulent le fait en maintenant une apparence virile, ils gagnent leur vie comme coiffeurs ou masseurs ». (Kama Sutra 2.9.6)

Le gay masculin n’était pas facilement reconnaissable et se fondait le plus souvent dans la société ordinaire, vivant de façon autonome ou avec un autre homme. Alors que les hommes efféminés savaient garder leur peau lisse, appliquer le maquillage et parfois porter des seins, le gay masculin, lui, à l’inverse, gardait ses poils corporels, se laissait pousser la moustache ou la barbe et maintenait un physique musclé.

Les hommes gays étaient talentueux dans différentes matières et ont été employés dans tous les corps de métier. Ils servirent souvent de préposés de maison pour de riches commerçants, des chambellans ou des ministres responsables du gouvernement. Ces hommes étaient réputés pour leur loyauté et leur dévouement.

Parfois, les hommes gays vivaient comme renonçants et développer des pouvoirs de clairvoyance. Ceux pratiquant le célibat étaient souvent utilisés comme pujaris « celui qui dirige la cérémonie » (3), prêtres du temple.

Les hommes gays entièrement engagés dans une relation d’amour avec un autre homme, pouvaient se marier ensemble :
« Il y a aussi des personnes du troisième sexe, parfois très attachés les uns aux autres et avec une foi totale les uns dans les autres, qui se marient ensemble ». (Kama Sutra 2.9.36)

Il y avait huit types de mariage selon le système védique, et le mariage homosexuel qui a eu lieu entre gays ou les lesbiennes ont été classés dans le gandharva ou variété céleste.  Ce type de mariage n’est pas recommandé pour les membres de la communauté brahmane mais souvent pratiquée par les hommes et les femmes hétérosexuels appartenant aux autres classes.  

Le mariage gandharva est défini comme une union d’amour et de cohabitation, reconnu par le droit commun, mais sans avoir besoin du consentement parental ou de cérémonie religieuse. Dans un important commentaire du XIIe siècle sur le Kama Sutra, il est indiqué : « toutes personnes avec une inclination homosexuel qui renoncent aux femmes peuvent, sans faire appelle à un brahmane, entre eux, volontairement, parce qu’ils s’aiment, se marier ensemble ».

Transsexuelles, Transgenres (Shandha)

Le mot sanskrit shandha se réfère à des hommes qui se comportent comme des femmes ou dont la virilité est complètement obsolète. Cela peut se référer à d’autres types de personnes du troisième genre, mais il est le plus couramment utilisé pour décrire ceux dont l’identité transgenre est complète.

Ces personnes ne s’identifient pas à leur sexe physique mais se considèrent et vivent leur vie en tant que membres du sexe opposé. Les transgenres hommes-femmes s’identifient et vivent comme des femmes alors que les transsexuels femme-homme s’identifient et de vivent comme des hommes. Ils sont aussi parfois appelés travestis ou transsexuels et sont diffèrent des hommes gays et les lesbiennes en ce sens qu’ils n’ont pas l’habitude de s’identifier comme homosexuels.

Il est possible que dans l’Inde ancienne, les transsexuels hommes-femmes se soient eux-mêmes castrés pour devenir femme bien que l’automutilation soit fortement déconseillée dans la culture védique, les hommes du troisième sexe qui sont identifiés à des femmes auraient, plus prosaïquement, attaché leurs organes génitaux serrés contre l’aine avec un kaupina, une pratique qui est encore courante de nos jours. De la même manière, les transsexuels femme-hommes auraient attaché leurs seins fermement contre leurs torses.

Aujourd’hui, cependant, ces personnes subissent souvent un traitement hormonal et des opérations transsexuelles. La culture védique a permis aux personnes transgenres du troisième sexe de vivre ouvertement en fonction de leur identité de genre, et cela est démontré dans l’histoire du Mahabharata de Arjuna comme Brihannala ».

_________________

Traductions :

1) Napumsaka « pas-mâles » = Cc. Neiuiros
2) Svairini « femmes indépendantes » = Cc. Suariai
3) Pujaris « celui qui dirige la cérémonie » = Cc. Gnotrigatios

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 17:58

Bonsoir,

peut-on envisager aussi pour le "troisième sexe" une prédisposition à la magie et à la divination comme le reconnaissent un bon nombre de Traditions chamaniques?
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 18:50

Pourquoi pas. C’est en tout cas ce que semble nous dire ce passage : « Parfois, les hommes gays vivaient comme renonçants et développer des pouvoirs de clairvoyance… »

De la divination à la magie, il n’y a qu’un pas.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 19:08


...et chapeau-bas pour toutes ces recherches!
Revenir en haut Aller en bas
TLeLuc

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 54
Localisation : Au pied du Massif de l'Esterel
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: … de TLeLuc   Dim 24 Nov 2013 - 21:12

Un grand merci à vous, Auetos. Et comme l'a dit Ballios : « Chapeau bas ! »

Citation :
« Il y a aussi des personnes du troisième sexe, parfois très attachés les uns aux autres et avec une foi totale les uns dans les autres, qui se marient ensemble ». (Kama Sutra 2.9.36)

Citation :
« toutes personnes avec une inclination homosexuel qui renoncent aux femmes peuvent, sans faire appelle à un brahmane, entre eux, volontairement, parce qu’ils s’aiment, se marier ensemble ».

Voici un livre que devraient rapidement se procurer tous les antis « mariage pour tous ».

La seule petite chose qui me chagrine c’est de ne pas pouvoir passer devant un prêtre pour en recevoir la bénédiction. Mais bon, passer devant M. le Maire c’est déjà pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: … de TLeLuc   

Revenir en haut Aller en bas
 
… de TLeLuc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Journal ...-
Sauter vers: