forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 rituels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: rituels   Jeu 23 Fév 2006 - 9:22

je recherche differente choses actuellement , d abords les prieres druidiques,
ainsi que des rituels pour faire des comparaisons et regarder ,sily a des oublies majeurs,ou une maniere de faire( autre que ceux que j ai)interressante
de plus, si actuellement il nous reste que les 8 fetes,ily en avait d autres et j aimerai aussi les retrouver
biensur tous ça si vous pouvez Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 23 Fév 2006 - 14:47

Citation :
d abords les prieres druidiques

Shocked  ... Quelles pierres druidiques ?


Maintenant pour les rituels je te propose de comparer avec les rituels védiques que tu trouveras dans les Veda-s, ils sont particulièrement intéressants.


Citation :
Il nous reste les 8 fêtes

Huit fêtes, lesquelles ? Sur la Table de Coligny, nous ne trouvons que sept célébrations ; les quatre fêtes traditionnelles, à savoir : Trinoxtion samoni (Samain), Ambiuolcaia (Imbolc), Belotennia (Beltene) et Luginaissatis (Lugnasad) + deux célébrations, une équinoxiale Diolcate (inscrit Tiocobrextio sur la Table et qui se déroule aux alentours de l’équinoxe d’automne) et une solsticiale divisé en quatre rites (Deuortomos iugo, Petima uxa I et II, et Brigiomu. C’est quatre célébrations s’articulent autour du solstice d’hiver et englobent la période dite des douze jours) + une fête quinquennale, Lugouos (celui-de-Lugus)

Par contre il n’y a aucune mention de l’équinoxe de printemps ou du solstice d’été.

Maintenant si tu veux avoir moult célébrations tu peux regarder sur le calendrier de la K.G.H., celui-ci compte pas moins de 37 jours de fêtes, à savoir :
1 – Cintu Nox > Kentnoz (noz kentan ar bloaz) > Première nuit de l’année
2 – Samonios > Heven > Récapitulation de l’été
3 – Epona > Eben > La Grande Jument
4 – Uidupesla > Gwezboell > Le jeu d’échec
5 – Nuxunna Runas > Noz Rin > La Nuit du Mystère
6 – Suounos > An Hun > Le Sommeil (de la nature)
7 – Lugra, Escios > Loar, Kornaouek > La Lune, le Croissant
8 – Noxen Marcaci > Noz ar Varc’heion > La Nuit des Chevalier
9 – Sucellos > Hegel > Le Bon Frappeur
10 – Genimalacta > Ginivelezh > La Grande Naissance
11 – Bronna Anas > Bronn Zon > Le Sein de la Déesse Ana
12 – Uerdii (Diuedon) > Gourdeziou > Les Douze jours
13 – Cersogenii (Andecenetlon) > Korriganed > Les Lutins
14 – Ambiuolcios, Brigantia > Emolc’h, Berc’hed > La Lustration, La Très Elevée
15 – Disounos > Dihun > Le Réveil, le Renouveau (de la nature)
16 – Iuos (Uestis) > Evadeg > La Beuverie (le Festin, les Frairies)
17 – Labaro > Lavar > La Parole
18 – Cernunnos > Kernon > Le Grand Cornu
19 – Ualinos ou Blaccai > Gwalenn > Le Fléau, l’Anneau, la Verge
20 – Satios > An Had > Les Semailles
21 – Garios > Ar Ger > Le Verbe Divin (Logos)
22 – Glastogrendion > Bodig Glas > Le Rameau Vert
23 – Belotennia > Beldan > Le Feu de Belios
24 – Benauestis > Fest an Eured > Le Mariage (Noces, festin nuptial)
25 – Brixtios Uidu (Uidonos) > Gwezion > Le Bois Magique
26 – Caterua Eponas > Kadervenn Epona > Le Sillon de Guerre d’Epona
27 – Epasilon > Keneben > La Jument Pleine
28 – Adbiutos > Azvedigezh > La Plénitude
29 – Mediosamonios > Mezheven > Le Milieu de l’Eté
30 – Brixtia Nuxunna > Noz Hud > La Nuit Magique
31 – Luginaissatis > Loùneuaz, Loùbodaden > L’Assemblée de Lugus
32 – Uelia Uracios > Gouel ar Wreg > La Fête de la Femme
33 – Guton > Godenn > Celui-que-l’on-prie
34 – Cluta Matratiom > Klod ar Vamm > La Gloire des Mères
35 – Pragellos > Peurzon > Parbattre
36 – Diolacatos Boutiatiom ac Metutiom > Trugarez, Trec’h, Trevad > Remerciements
37 – Noiba Nuxunna > Noz Nevet > La Nuit Sacrée

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Sam 25 Fév 2006 - 8:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 23 Fév 2006 - 14:57

pour les rituels,pourquoi feter l equinoxe d automne et pas celle de printemps? et pareil pour le solstice d hiver et d été, ils ont aussi leurs propres symboles
par contre je ne pensais pas qu ily en avait autant lol!!
pour les prieres visiblement tu n en as pas, donc je me contenterai de celle que j ai( A Belen , Lug etc)
mais tu ne me parles pas de la composition des rituels, lol,(les Cool je pense que c est voulu, tant pis Wink pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 23 Fév 2006 - 17:53

Embarassed Mille excuses /l\ Ana, j'avais lu PIERRES au lieu de PRIERES, de fait ça change tout ... J'en ai moult. Toutes rattachées à un rituel prècis.

Pour l'équinoxe de printemps et le solstice d'été, je n'ai aucune réponse à te donner (du moins pour le moment). Je me fit juste à ce que j'ai trouvé sur le Calendrier de Coligny. Voilà pourquoi, pour me conformer à ce calendrier je ne célébre ni l'équinoxe de printemps, ni le solstice d'été.

Pour les rituels, sans trop soulever le voile, je peux t'en donner la chronologie :
- Ablutions rituelles
- Consécration des lieux
- Salutations aux dieux des portes
- Déclaration d'intention
- Bénédiction
- Rite du Feu
- Rite particulier selon la cérémonie (ex. rite de l'eau pour Ambiuolcaia)
- Prière
- Rite particulier selon la cérémonie (ex. rite de lustration pour Ambiuolcaia)
- Sacrifice
- Prière
- Rite de clôture

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 23 Fév 2006 - 18:05

ablutions rituelles et preparation mentale
entrée dans le cercle
consecration des lieux
rituels d ouverture
ouverture des portes
rituels particuliers selon la ceremonie avec les prieres propres ainsi que les offrandes etc..
fermetures des portes
rituels de fermeture
sortie du cercle avec les benedictions mutuelles


puis apres, les agapes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Alanon
Druide


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: rituels   Ven 24 Fév 2006 - 20:27

Il est vrai qu'avec Ana, nous essayons de recueillir bon nombre de prières druidiques, si vous en possédez qui sortent de l'ordinaire, cela serait tres gentil à vous de nous les communiquer Very Happy


Dernière édition par le Dim 23 Avr 2006 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tradition-druidique.fr
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 2 Mar 2006 - 18:34

Tu devrais aller jeter un oeil sur ce site :

http://www.saturnfox.net/lephaetonblanc/carmina_gadelica

Wink

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnaLama
Femme-druide


Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 2 Mar 2006 - 18:43

merci,pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/kensonnerezhgwen34
Alanon
Druide


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 2 Mar 2006 - 18:54

Auetos a écrit:
Tu devrais aller jeter un oeil sur ce site :

http://www.saturnfox.net/lephaetonblanc/carmina_gadelica

Wink
très interessant...
merci /|\ Auetos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tradition-druidique.fr
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 13 Avr 2006 - 16:53

witisa a écrit:
pourquoi feter l equinoxe d automne et pas celle de printemps? et pareil pour le solstice d hiver et d été

La réponse se trouve, peut-être, dans les pages du livre de Lokamanya Bâl Gangâdhar Tilak « Orion ou recherches sur l’antiquité des Védas »

p.33 - Je souhaite traiter la question du commencement de l’année. Comme je l’ai déjà dit, le sacrifice et l’année étaient considérés comme des termes synonymes, et nous pouvons nous attendre à trouver que le début de l’un était aussi le début de l’autre …

p.34 - Le jour central d’un satra annuel était appelé Vishûvân, et sa définition précise qu’il divisait le satra en deux moitiés égales de la même manière que le Vishûvân ou jour équinoxial divise l’année. Le satra était donc une transposition de l’année sous tous ces aspects et devait ainsi correspondre exactement avec le déroulement de celle-ci. Or, Vishûvân signifie littéralement le moment où le jour et la nuit sont de durées égales ; si nous supposons que l’année commençait au solstice d’hiver, le Vishûvân ou jour équinoxial ne pouvait être son jour central, car ce dernier aurait correspondu au solstice d’été.
[…]
Ce qui nous amène à l’idée que, si Vishûvân était le jour central de l’année, l’année devait avoir commencé à l’un ou l’autre des équinoxes.
Le mot Uttarâyana est lui aussi susceptible de deux interprétation. Il peut signifier « se dirigeant vers le Nord à partir du point le plus méridional », ou bien il peut indiquer « le passage du soleil dans l’hémisphère nord, c’est-à-dire au nord de l’équateur ». Si l’on adopte la première signification, l’Uttarâyana et l’année devaient commencer au solstice d’hiver, tandis que si la seconde interprétation est correcte, l’Uttarâyana et l’année devaient avoir commencé à l’équinoxe.


Voilà … Peut-être que les notions de solstice d’hiver et d’équinoxe d’automne retrouvées sur la Table de Coligny sont les « réminiscences » d’un calendrier commun solsticial puis équinoxial.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skindianat
Druide


Nombre de messages : 103
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 27 Avr 2006 - 21:47

Bonjour tout le monde,

Une forme de préparation du lieu du rituel, si celà vous intéresse. Après les ablutions et concentration, l'officiant, (et lui seul, pas le pendragon) va tracer 3 cercles à l'aide du bâton - de druide, si vous en avez un, sinon un bâton tombé à terre que vous aurez dédié à cette tâche.- En traçant le premier cercle très large dans le sens du déplacement de la future rituélie, vous annoncez mentalement ou à voix basse la tenue imminente d'une rituélie. En traçant le deuxième cercle, dans le même sens ou à l'envers du premier, celà dépend de l'intuition du moment, mais plus rapproché du lieu de la rituélie, vous annoncez mentalement la tenue imminente d'une rituélie et prévenez les êtres indésirables, corps et esprit, de se retirer. En traçant le 3ème cercle, dans le même sens que le premier, et qui sera proche du périmètre du néméton, idem et en + vous avertissez les êtres désirés de la tenue de la rituélie. A la fin de quoi, vous savez déjà si vous pouvez opérer ou non. Si vous n'êtes pas seul, celà permet à tous la concentration nécesssaire. Pour le moins. Ce n'est pas un rituel d'ouverture, mais un préparatif qui peut s'avérer efficace. Ensuite déroulement de la rituélie telle que vous la pratiquez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 29 Avr 2006 - 8:55

Mouais drunken

Juste une petite mise au point. Il faut savoir que le fait de célébrer dans un cercle de pierres est un usage récent mis en place le 21 juin 1792, jour du solstice d’été, à Primrose Hill à Londres par Iolo Morganwg lui-même. Ce dernier, comme tous ses contemporains depuis William Stukeley, s’étant largement inspiré du monument de Stonehenge que l’on croyait – à tort – être un « Temple druidique », avait disposé des cailloux en cercle sur le sol pour délimiter l’aire rituelle.

Au même endroit, la même année, à l’équinoxe d’automne, le 22 septembre 1792, Iolo Morganwg organisa une seconde cérémonie semblable à la première. Le journal londonien The Gentleman’s Magazine du mois d’octobre 1792 rapporta l’évènement. C’était la première fois que l’on entendait parler de pierres pour une cérémonie de ce genre, c’est ainsi que Iolo Morganwg imposa son cercle de pierres et sa Maen Gorsedd (la pierre de la Gorsedd, au centre du cercle).

Iolo Morganwg répétera ainsi son geste à chaque Gorsedd. Les modernes gorseddau en font autant et, là ou aura lieu la cérémonie il dispose un cercle de pierres. Pierres qui sont plus ou moins grosses, plus ou moins naturelles. Quelquefois, il édifie pour la circonstance de véritables cromlechs qui pourront peut-être passer pour authentique aux yeux des touristes, par exemple à Mûr-de-Bretagne. D’autres fois, selon les crédits alloués, ou l’imagination des « comités des fêtes », ce ne sera que de gros cailloux ou, comme à la Gorsedd de Saint-Malo (1960) un cercle de pierres fait en bordures de trottoirs. Et que dire de la Gorsedd de Guingamp de 1976 où le cercles de pierres était en polystyrène expansé …

Je m’excuse de casser votre élan mais, pour moi, cette notion de cercle de pierres ou même tracé sur le sol est une bizarrerie néo-druidique. J’en veux pour preuve les récentes découvertes archéologiques. Tous les espaces cultuels gaulois sont de forme quadrangulaire et non circulaire. De même le temple qui s’y trouve est, lui aussi, de forme carré.

Par contre le rite de la circumambulation dextrogyre (et non sénestrogyre) est un fait établi et donc doit être effectué afin de créer une aire magique de protection, à l’intérieur duquel on officie protégé des influences néfastes.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bregwenn
Druide
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Mer 3 Mai 2006 - 14:08

Auetos a écrit:

Je m’excuse de casser votre élan mais, pour moi, cette notion de cercle de pierres ou même tracé sur le sol est une bizarrerie néo-druidique. J’en veux pour preuve les récentes découvertes archéologiques. Tous les espaces cultuels gaulois sont de forme quadrangulaire et non circulaire. De même le temple qui s’y trouve est, lui aussi, de forme carré.
Evil or Very Mad encore une fois, Auetos, tu te laisses doucement glisser de la recherche érudite au crédo ! Tu élèves sans preuve la réalité de l'Est et du Sud des gaules au rang de vérité immuable pour l'ensemble de l'ère celtique. Il me semble pourtant qu'en Irlande ( pays d'où est issu le corpus mythologique que tu prends pourtant comme base religieuse) des espaces cultuels circulaires sont archéologiquement attestés ! Evil or Very Mad

Auetos a écrit:
Par contre le rite de la circumambulation dextrogyre (et non sénestrogyre) est un fait établi et donc doit être effectué afin de créer une aire magique de protection, à l’intérieur duquel on officie protégé des influences néfastes.

drunken ?!? une circumdéambulation carré ?!?drunken
La circumdéambulation dextrogyre établie : peux tu citer tes sources ?
Notons par ailleurs qu'une frange importante du druidisme britonique utilise les déplacements dextrogyre et sénestrogyre de manière alternative en fonction de l'heure par rapport au midi solaire. L'important est ici, non pas de savoir si c'est attesté archéologiquement, mais si cela représente un intérêt, ou s'il existe une raison acceptable...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 4 Mai 2006 - 15:39

De quels espaces cultuels irlandais veux-tu parler ?

Est-ce Tara

Fermanagh

Drumbeg

ou encore Drombohilly


Malheureusement, ces sites, bien que fort jolis ne sont nullement de facture celtique, puisque toutes ces structure sont des mégalithes


Concernant les enclos sacrés, je te conseille la lecture de GALLIA, Archéologie de la France antique – Dossier : Cultes et sanctuaires en France à l’âge du Fer – CNRS Editions. Tu pourras ainsi constater par toi-même que d’Est en Ouest et du Nord au Sud les espaces cultuels des Celtes étaient bien de formes quadrangulaires, comme par exemple, pour ne citer que les plus connus, Gournay sur Aronde, Ribemont sur Ancre, Montmartin ou Corent


Concernant la circumambulation, si je ne me trompe pas, c’est Pline dans Histoire Naturelle qui en parle. Il dit que les Gaulois croient religieux le fait de tourner dans le sens solaire.

Chez les Scott, il existe une danse ; « la danse des sabres » qui utilise les circumambulations sénestrogyres, au début, dans le but d’apporter malheur et défaite aux ennemis et dextrogyres, en fin de danse, pour apporter la victoire aux leurs.

En Inde, nous pouvons voir hommes et femmes effectuer cette rotation, autour de la cella du temple ou, en l’effectuant sur eux-mêmes, devant l’entrée de l’enclos cultuel.

Dans la Rome antique, les prêtres à la fin du sacrifice portaient la main droite à la bouche, et tournaient sur eux-mêmes le corps à droite.

Donc oui, pour moi ce rite est d’importance et doit donc être effectué autour du temple.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanon
Druide


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 6 Mai 2006 - 13:30

Cher /|\ Auetos,
tu vas peut-etre trouver ma question idiote, mais est-il concevable que les Celtes puissent avoir utilisé les anciens saanctuaires mégalithiques et se les être appropriés pour y faire certaines de leurs cérémonies ? est-ce possible sur le plan théorique, philosophie et je dirais même "théologique" ? a-t-on d'éventuelles traces historiques, ou pas du tout ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tradition-druidique.fr
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 6 Mai 2006 - 17:21

Ta question est loin d’être idiote /l\Alanon, et tu le sais bien Wink

A dire vrai, rien ne prouve que les Celtes aient utilisé de telles structures pour leurs cérémonies, ni non plus qu’ils ne les aient pas utilisé …

En Gaule, par exemple, aucun témoignage ne vient appuyer la thèse comme quoi ces mégalithes furent utilisés par les druides. Par contre nous avons dans les écrits de plusieurs auteurs latins et grecs l’affirmation que les Celtes bâtissaient des temples style fanum et que ces derniers étaient situés à l’intérieur d’un espace quadrangulaire délimité par des fossés et une palissade. Ce que l’archéologie a mis au jour non seulement en France, en Belgique mais aussi outre Rhin.

Donc, pour répondre à ta question je dirais (mais cela n’implique que moi) que non, je ne pense pas qu’il soit convenable de penser que les druides aient utilisé les monuments mégalithiques (menhirs, dolmens ou cromlechs) pour leurs cérémonies.

De nos jours, il est vrai, qu’il est courant d’entendre, en parlant de ces pierres, qu’elles sont druidiques comme par exemple de « cordon des druides », la « table des druides », la « pierre à sacrifice », etc. mais nous savons tous qu’il n’en est rien.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanon
Druide


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: rituels   Dim 7 Mai 2006 - 12:43

ok merci pour ta réponse /|\ Auetos, qui me satisfait pleinement.

je pense en effet qu'il est peu concevable qu'ils utilisaient ces édifices pour leurs propres cérémonies, cependant comme ils faisaient "parti du paysage" en quelque sorte, je pense qu'ils se sont tout de même penchés sur leur signification, sur l'utilisation qui pouvait bien en etre faite, etc...sans pour autant les utiliser pour des rites on est d'accord, jusqu'à preuve historique du contraire comme toujours Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tradition-druidique.fr
bregwenn
Druide
avatar

Nombre de messages : 179
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Jeu 11 Mai 2006 - 9:15

Auetos a écrit:
De quels espaces cultuels irlandais veux-tu parler ?

Est-ce Tara

Fermanagh

Drumbeg

ou encore Drombohilly

Malheureusement, ces sites, bien que fort jolis ne sont nullement de facture celtique, puisque toutes ces structure sont des mégalithes
je pensais plutôt à l'édifice circulaire situé à Navan Fort (1er siècle avant JC) et le complexe de Dun Ailinne, de même époque. Par ailleurs, il me semble que des traces de remaniement de Stonehenge à l'age du fer sont attestées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 13 Mai 2006 - 19:32

Dún Ailinne

La clôture à la colline Cie. Kildare de Knockaulin a été identifié la première fois en 1837 par John O' Donovan comme emplacement de Dún Ailinne. Il l'a décrit comme fosse enfermant et banque externe mesurant 1200ft (c.400m) de diamètre, avec un segment d'un fort ruiné, environ 100pi (C. 34m) de diamètre, sur le sommet de la colline. L'excavation de recherches prolongée plus de huit saisons entre 1968-1975 et concentrée principalement sur une série de découpages de 20m x de 20m à l'intérieur de la clôture, se concentrant principalement sur un Ne juste de bas monticule du fort ruiné décrit par O' Donovan. Des secteurs additionnels ont été ouverts pour étudier la banque et le fossé (en 1968) et le secteur autour de l'entrée à l'est (en 1975). L'évidence indique l'activité datant derrière la période médiévale néolithique et probablement à travers tôt.

En 1968 on a entrepris une enquête de magnétocompteur de césium et une enquête de résistivité qui a accentué un secteur dans le bas monticule, plus tard indiqué comme secteurs de la brûlure intense. Les secteurs excavés ont indiqué seulement les traces minimales de l'activité humaine exceptée dans le secteur autour du bas monticule où le sol noir, l'os brûlé de pierre, de charbon de bois et d'animal ont été découverts. L'activité intense suggérée par objets façonnés dans l'âge de fer et/ou la période médiévale tôt qui ont dérangé une phase néolithique de métier.

Les 1969-1975 excavations ont identifié quatre phases de construction principale dans le secteur de sommet ; un fossé néolithique irrégulier, et trois structures circulaires successives de bois de construction d'âge de fer. La coupe en couche de gazon divisant l'âge néolithique et de fer que les phases étaient fermera placé des montants de bois de construction, probablement une palissade ou une barrière (phase de `') blanche, probablement de la date d'âge de fer. Le `Rose' structure d'âge de fer de phase s'est composé de trois fossés concentriques avec l'entrée flanquée des barrières substantielles enfermant une avenue de `' des poteaux qui ont à leur tour enfermé deux fossés courts. Au sud de la force la clôture était un plus petit cercle de bois de construction avec une entrée étroite entre les deux. Aucun dispositif interne n'a été découvert, ainsi on ne peut proposer aucun toit pour le `Rose' phase d'âge de fer, mais il est possible les cercles de bois de construction a soutenu deux rangées de `se tient', comme dans un stade. Le `Rose' phase a été démantelé et la phase mauve de `' a été établie, se composant de deux cercles concentriques de bois de construction avec une grande entrée à l'ÈNE. Un cercle de diamètre de 25m des poteaux libres a été centralement placé dans l'intérieur. Dans ceci était un fossé circulaire de diamètre de 6m avec plusieurs poteau-trous bien définis. Ceci a été interprété comme tour de bois de construction. Il a semblé peu probable que cette structure mauve de phase de `' a été couverte car les distances entre le mur externe et le cercle libre de bois de construction et tour la dernière et de bois de construction étaient trop grandes. Le mur externe a été démantelé partant du cercle de bois de construction se tenant pendant un moment avant qu'il aussi ait été démantelé. Il ne pourrait pas déterminer si la tour centrale de bois de construction a été démantelée simultanément avec le mur externe, ou avec le cercle de bois de construction. Après le démantèlement du mauve de `' est venu le créancier de `' de niveau, pensée à être un délibéré redeposited la diffusion du sol normal, recouvrant un secteur des galettes en pierre extraites étendues comme le pavage approximatif. Au-dessus de ceci était la flamme de `' de niveau du fulacht fiadh-comme le matériel (le bas monticule de `') que cette couche a été fortement noircie avec le charbon de bois et la cendre, contenir a brûlé les pierres et l'os animal qui peuvent indiquer des mises à mort animales saisonnières pour le festoiement périodique. Il s'avère qu'aucun des poteaux n'a été permis de se décomposer in situ qui suggère qu'ordre mauve de `de blanc de `' - `Rose' - le' ait pu avoir seulement duré quelques décennies ou tout au plus un couple des siècles. Au-dessus du secteur entier, niveaux de métier de `des' ont été détectés sous forme de couches minces d'humus mélangées au sol normal re-déposé, piétiné dedans pendant la construction d'âge de fer. Seulement le secteur protégé contre le labourage par les dépôts phase de `de flamme' a montré l'évidence stratigraphique d'un ordre de métier. Le dernier dispositif était le rath ruiné par `'. C'était une banque arc-formée irrégulière extraite d'un fossé interne, qui a coupé à travers les niveaux d'âge de fer. Aucun objet façonné n'a été associé à elle et son but est inconnu.

La saison 1975 a étudié l'entrée orientale originale à l'emplacement. L'extraction en carrière avait détruit les deux fins originales du fossé, de l'un ou l'autre côté de la chaussée d'entrée et avec le ce, de n'importe quelle chance de déterminer le rapport entre les marges intérieures de chaussée et le fossé et la chaussée. Les restes d'un bas revêtement de pierres sèches de chaque côté de la chaussée intérieure, avec quelques enjeu-trous dans le côté méridional, ont survécu pour c.60m. La chaussée a été réduite au sous-sol pour une largeur de 8 M. Deux fossés courts peu profonds qui ont été associés à deux petits puits, ont été également découverts mais leur fonction n'a pas été déterminée. Promouvoir en descendant était un fossé peu profond avec quelques pierres qui pourraient être interprétées en tant qu'emballage original autour des montants de bois de construction mais ne peut pas être avéré en tant que tels. Un puits moderne de déchets s'étend au centre de l'entranceway. Cette chaussée d'entrée semble se diriger orienter sur les répartitions par âge de fer sur le sommet.

Les trouvailles ont inclus des fragments de fer, une épée de fer, un connectable sont à l'avant-garde, des aiguilles de fer, deux péronés en bronze, un anneau en bronze avec le bâti zoomorphic, des parties d'une goupille et d'un bracelet en bronze, 48 morceaux de verre comprenant 23 perles de verre perforées, trois anneau-perles, huit cabillots, dix parties de bracelet, un morceau de tige et trois morceaux de rebut difformes.

Morphologiquement l'emplacement est un henge avec la banque externe et le fossé interne avec les structures de bois de construction sur le sommet réminiscent des structures internes de bois de construction à un certain nombre de henges.

Tandis que les âge-déterminations de radiocarbone pour Dún Ailinne s'étendent du cinquième siècle B.C. - le troisième siècle A.D., elles groupent autour du premier siècle A.D (Wailes 1976, 338).

Traduction approximative de la page :
http://www.heritagecouncil.ie/archaeology/unpublished_excavations/section10.html

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Dim 14 Mai 2006 - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 13 Mai 2006 - 19:33

Fort de Navan

Le fort de Navan est un grand terrassement de plan circulaire entourant le sommet d'un drumlin dans la campagne plaisante de roulement. L'emplacement, est quelques 240m en diamètre interne. Là où mieux préservé sur l'ouest, le fossé est 4m profonds et le remblai externe 15m au loin et 4m hauts. Le terrassement impressionnant enferme deux monuments sur le sommet, une brouette d'anneau (emplacement d'enterrement d'âge de fer) et un grand monticule. Les excavations dans les années 60 ont indiqué que le monticule était une structure composée établie dans 95 Avant Jésus Christ à la fin d'un long ordre d'une activité plus tôt. Les excavations récentes ont démontré que la clôture principale a été également établie dans les années 90 Avant Jésus Christ.

Cet emplacement est identifié comme Emain Macha (d'Emain de jumeaux de signification peut-être et de Macha, le nom de la déesse locale) de la renommée légendaire et littéraire. Dans le cycle d'Ulster des contes mythologiques irlandais tôt Emain a été dépeint comme sièges sociaux et endroit sacré d'une dynastie militaire, les prétendus chevaliers de la branche rouge, régnés par l'imperatrice Nessa de Conchobar qui a été conseillé par le druide Cathbad et soutenu par CuChulainn, le chien de chasse d'Ulster.

Emain est l'un d'un nombre restreint d'emplacements célébrés comme capital provincial préhistorique dans les premières sources, les autres incluent Tara, Co Meath (Meath, la province) « moyenne », Knockaulin, Co Kildare (Leinster) et Cruachan, Co Roscommon (Connacht). Tandis qu'une partie du savoir riche lié à ces endroits peut être des inventions littéraires médiévales, elle étonne que les excavations archéologiques indiquent les structures cérémonieuses de la date d'âge de fer en ces monuments ce qui sont étroitement comparables entre eux.

Traduction approximative de la page :
http://www.ehsni.gov.uk/places/monuments/navan.shtml

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Dim 14 Mai 2006 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Sam 13 Mai 2006 - 19:35

Donc oui, nous sommes bien en présence de deux structures circulaires, seulement je ne pense pas qu’elles furent, à proprement parler, des enclos cultuels.

Car comme dit plus haut, les emplacements de ce type connus aujourd'hui en tant que complexes rituels étaient par le passé des centres de rassemblements royaux, les distinguant de ce fait des monuments rituels tels que les tombes de passage de la vallée de la Boyne.

Ce qui me fait dire que Dùn Ailinne comme Stonehenge d’ailleurs seraient plus des observatoires astronomiques que des lieux de culte proprement dit ; et Navan Fort, plus connu sous le nom d’Emain Macha, un tertre, à côté duquel on se rassemblait chaque année à la même date pour célébrer Macha, la déesse jument.

_________________
٨٧٤٦٥۶


Dernière édition par le Dim 5 Nov 2006 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Dim 21 Mai 2006 - 20:50

bregwenn a écrit:
Il me semble pourtant qu'en Irlande ( pays d'où est issu le corpus mythologique que tu prends pourtant comme base religieuse) des espaces cultuels circulaires sont archéologiquement attestés !

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa !

M. Andrew Fitzpatrick, dans son article Les Druides en Grande-Bretagne nous dit : " Dans la Grande-Bretagne de l'Age du Fer, la majorité des maisons étaient rondes, rappelant la forme du soleil et de la lune. La plupart des entrées, qu'il s'agisse de maisons, d'enclos, d'habitat ou de fortifications, sont orientés à l'est, vers l'équinoxe, ou sud-est, vers le lever du soleil au solstice d'hiver. Dans ces maisons, les activités diurnes étaient réparties suivant la course du soleil, dans le sens des aiguilles d'une montre
[...]
Dans les régions ou se pratiquaient des ensevelissements " dans les règles ", les morts étaient souvent disposés face à l'est, tournés vers le soleil levant.
Les traditions appartenant à la vie quotidienne étant tenaces, il est très probable que les petites constructions carrées qui apparaissent dans certains établissements au milieu de l'Age du Fer correspondent à des sanctuaires. Dans deux cas seulement - à Hayling Island et Harlow, tous deux dans le sud de l'Angleterre - les temples sont ronds : ce sont des maisons pour les dieux.
"

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rituels   Mar 23 Mai 2006 - 23:32

Auetos a écrit:
Les traditions appartenant à la vie quotidienne étant tenaces, il est très probable que les petites constructions carrées qui apparaissent dans certains établissements au milieu de l'Age du Fer correspondent à des sanctuaires. Dans deux cas seulement - à Hayling Island et Harlow, tous deux dans le sud de l'Angleterre - les temples sont ronds : ce sont des maisons pour les dieux.
oui ! Mais si on prend la traduction de l'image qu'on a de la déesse Nantosuelta (qui est l'épouse du Dieu Sucellus) : on voit en elle la déesse rivière et de la fécondité. Car, elle tient à la main une corne d'abondance ou on peut aussi la voir portant une petite maison ronde. Pourquoi ronde ?
est ce que ça reviendrait à rejoindre tes mots ? ou à symboliser l'âme du foyer ?

Eleiran
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3788
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: rituels   Mer 24 Mai 2006 - 11:17

Certains ont vu dans cette petite maison ronde tenue pas la déesse, plus l’image d’une ruche que de celle d’une maison … Personnellement je n’avais, jusqu’à ce jour, jamais interprété cette « maison » comme le symbole de l’âme du foyer. Mais c’est à creuser.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rituels   Jeu 25 Mai 2006 - 15:33

Auetos a écrit:
Certains ont vu dans cette petite maison ronde tenue pas la déesse, plus l’image d’une ruche que de celle d’une maison … Personnellement je n’avais, jusqu’à ce jour, jamais interprété cette « maison » comme le symbole de l’âme du foyer. Mais c’est à creuser.
En cherchant sur le net, et en creusant l'idée de la maison ronde liée au foyer.
je suis tombée sur une tradition orale du Mali : les Dogons
ils expliquent que les maisons étaient toutes carrées, pour un clan/ famille et qu'en sus il y avait une maison carrée.
Pourquoi me direz vous ? Bien pour y mettre les femmes qui étaient réglées.
Symbole lié ou ?

Eleiran
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rituels   

Revenir en haut Aller en bas
 
rituels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rituels et gestes symboliques
» Les paroles de Bouddha: les rituels religieux
» Les Puits Rituels et Funéraires
» Les sacrifices rituels
» Les reves apres prieres,rituels..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Les Fêtes Néo-druidiques-
Sauter vers: