forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Druidisme et éthique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Druidisme et éthique   Lun 10 Fév 2014 - 19:52

Bonsoir à tous  Smile 

Je ne suis pas certaine d'être dans la section correcte donc si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à déplacer ce post dans la section adéquate.

J'ai constaté récemment, car je n'y prêtais pas réellement attention, que le Druidisme ne possède pas de "code éthique" particulier. Je n'entends pas par là une sorte de code de déontologie tels que ceux auxquels doivent obéir diverses professions mais plutôt d'une sorte de "code moral", de valeurs, tel qu'on le rencontre chez les Asatruar par exemple...ou dans diverses religions "ethniques" (je pense au chamanisme mais aussi à l'hindouisme, etc.).

Cela m'a d'autant plus frappée que certains groupements (francs-maçons pour ne pas les citer) sont actuellement en train d'aller à l'encontre de règles de base inhérentes au paganisme et que ces derniers se prétendent druides ou descendants de druides...

Evidemment, si j'ose aborder ce sujet, je risque d'entendre crier des "au catho" ou "au facho". Une critique très facile et qui permet l'ouverture à toute dérive et la déstabilisation sociétale voire ethnique qui va avec.

Je trouve dommage qu'une tradition qui se dit profondément philosophique (je pense à ceux qui se réclament de Pythagore par exemple) laisse de côté des débats qui concernent la société dans laquelle ils vivent.

J'ai l'impression que, pour certains, le Druidisme ne concerne que l'étude des Dieux, du passé...et que, finie la cérémonie, déposée la saie, la "croyance" disparaît.

Or, j'ai envie de dire; le Druidisme n'est pas de la magie opérative, le Druidisme (et encore plus si l'on endosse un rôle sacerdotale) est un "mode de vie" et doit, de ce fait, imprégner l'être, ses actes, ses pensées...

Pouvons-nous réclamer une reconnaissance de notre tradition si nous ne savons pas qui nous sommes, ce que nous valons et ce que nous défendons? Si nous voulons une existence dans le monde d'aujourd'hui, il faut alors oser nous positionner face à lui.

J'avais écrit un petit texte mais je le déposerai plus tard éventuellement, si Auetos m'y autorise et/ou le souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Lun 10 Fév 2014 - 22:27

Bonsoir Gwen Ermesinde !

C'est étrange car c'est un sujet qui revient régulièrement dans nos discussions actuellement avec mon amie Anauselia. L'Ethique. Je ne sais pas si tu as rencontré les mêmes situations que nous. Ce qui nous pose problème ce sont ces personnes qui ne prennent pas conscience que le druidisme et le paganisme en général ne se limitent pas à des rituels et des connaissances. Il me semble que c'est un état d'esprit à avoir au quotidien. Et pour cela, c'est un travail continuel sur soi pour apprendre à se connaître, prendre connaissance de ce que nous devons changer en nous, évoluer et nous améliorer. Et il n'y a que par ce travail que nous trouverons l'équilibre en nous, nécessaire pour avancer dans le druidisme.

Or, nous y avons rencontré des menteurs, des manipulateurs, des pas-méchants mais qui attendent que ça leur tombe dans le bec, des gens en rébellion contre le monde entier et qui voient le paganisme comme une marque d'opposition. Mais ce sont bien les deux premiers genres que je cite qui nous pose le plus de problème. Comment peuvent-ils garder la tête haute avec un comportement si .... peu noble ? ridicule ? puéril ?
Comment des personnes peuvent-elles choisirent de vivre une spiritualité sans se remettre en question ? sans suivre une éthique ?


Dernière édition par Amandine le Mar 11 Fév 2014 - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 8:01

La difficulté d'une sorte de code d'éthique, ou de bases déontologiques, c'est qu'une fois qu'on en a tracer les lignes, il faut les respecter.

Dit autrement, avant d'être capable d'écrire un code éthique, il faut en avoir une effectivement, et une qui tienne la route tant qu'à faire. Or bien des choses sont discutables dans ce que nous pouvons voir ou entendre de ci de là...

Alors, si pour faire plaisir à tout le monde il faut aboutir à quelque chose de tellement mou que ça en devient une caricature, autant ne rien faire, et laisser à ceux qui le veulent définir des règles pour leurs propres organisations...

C'est généralement comme ça que ça se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 8:32

Parce que demander aux gens d'être cohérent entre leurs croyances, qui demandent droiture et honnêteté, et leurs façons d'être c'est une caricature ?  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 8:36

Une réflexion vraiment dans l'air du temps mais certainement pas païenne, Fred Wink

C'est là que le bât blesse en réalité, la difficulté au Druidisme d'être un paganisme (dans le sens "pagus") plutôt qu'une p'tite magie à la sauce occultiste 19ème. C'est ce que je constate chez certains (et que j'ai connu moi-même). Si cela leur convient, tant mieux, mais ce n'est pas mon cas et je constate que cela concerne nombre de païens et de Druidisants en particulier.

Amandine, lorsque je parle d'éthique, je ne parle pas de personnalités, de mensonge, etc. mais de pouvoir se positionner face à des faits de société.

Face à l'ethnocide que nous vivons, la manipulation de la Nature, etc., il est juste de pouvoir dire "non" à des imbéciles qui se prétendent druides.

Pour se prétendre sage, il faut tout d'abord savoir se montrer humble. Face à la Nature et face aux Dieux.

Mais j'ai cru comprendre que, pour certains, les dieux, ma foi...bof quoi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 9:21

Il semble que vous n'ayez pas bien lu mon post...

Le souhait de produire une éthique s'est déjà heurté à des pratiques qui n'étaient pas éthiques justement (de mon point de vue). Et pondre une éthique tellement vide pour qu'elle plaise à tout le monde serait bien une caricature, je le confirme, plus nuisible à la Tradition des Druides que la servant.

Il est un fait qu'on ne peut nier : si on écrit les valeurs fortes sur lesquels personne ne doit transiger, si on écrit les valeurs que les tenants de la Tradition des Druides ne doivent pas bafouer, ... plus de la moitié de celles et ceux qui se disent druides n'en voudront pas ! Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un constat, celui de quelqu'un qui a déjà vécu diverses tentatives...

Exemple : jugez-vous "normal" que l'accès à l'enseignement druidique puisse être payant (au-delà des frais de photocopies et de timbres j'entends) ? Jugez-vous "normal" qu'on puisse être druide et catho pratiquant ? Jugez-vous "normal" qu'on puisse devenir druide depuis chez soi sans jamais rencontrer personne, juste par correspondance ? Jugez-vous "normal" que la Tradition des Druides puisse être vu comme non initiatique ? Personnellement je réponds non à ces questions. Mais il est des personnes pour qui cela ne pose aucune problème. Ils ont le droit, chacun est bien libre de penser ce qu'il veut, et de nommé druide ce qu'il veut... Mais il faut aussi reconnaitre que tout ces gens ne font finalement pas la même chose, et qu'écrire une morale ou une éthique à partir de cet état de fait, c'est malheureusement mission impossible, car ceux qui gagnent de l'argent ne voudront pas fermer leur entreprise, et moi je ne veux pas qu'on laisse la Tradition des Druides devenir un produit marchand comme un big mac ou une barquette de frites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 9:42

Je comprends mieux ce que tu veux dire, Fred, mais ce n'est pas de cela dont je parle ici Wink

Je parle juste de définir le Druidisme dans son paganisme (et le lien éventuel à d'autres traditions), plutôt que comme un peu de fumée par ci, de magie par là...

Le Druidisme n'est pas de la Franc-maçonnerie, de la Wicca gardnérienne ou que sais-je encore d'occultiste.

J'ai cru comprendre que nombre de druidisants travaillent à la reconstruction, la "reconstitution" de la tradition plutôt que, désormais, s'appuyer sur des textes remontant, au mieux, au 18ème...

Nous savons aujourd'hui que le (néo-)druidisme n'a rien d'historique et qu'il est né dans une effusion de pseudo-traditions occultistes.

Il y a, bien entendu, des restes des traditions celtes (et apparentées car le terreau local n'est pas homogène dans nos contrées), et, désolée de le dire, mais vous aurez plus de chances d'en retrouver la signification dans l'hagiographie (l'étude des saints) que dans des texte de Iolo Morganwg, par exemple...je sais que c'est très difficile à entendre pour certains druidisants, celtisants...mais c'est pourtant une réalité.
De même que vous aurez plus de chance de trouver des similitudes entre des divinités irlando-galloises et scandinaves qu'avec des divinités méditerranéennes, navigation oblige...les Scandinaves, Gallois, Irlandais...ayant été des peuples de marins.

Une personne me disait qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau bain...et bien, si, je pense sincèrement qu'il faut faire un nettoyage en profondeur, relire avec un esprit "vierge", afin de ne plus être influencé et espérer comprendre.
On ne peut comprendre une tradition sans en étudier et en accepter l'Histoire.

C'était une petite parenthèse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 10:23

Hum hum. Il semblerait que je sois passée à côté du sujet. Fred, pour toutes vos questions, je répondrai également non.

Gwen Ermesinde, je pense qu'avant de vouloir se positionner devant un fait de société, il faut commencer par soi-même. Si on est pas cohérent avec soi même, comment peut on developper une éthique ? Pour moi, il faut commencer petit avant de voir grand. Car developper une éthique, c'est dépasser l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 10:42

Je suis, justement, cohérente avec moi-même, mais aussi avec mes Dieux. L'un ne peut d'ailleurs aller sans l'autre dès lors que l'on suit certaines voies mais je ne vais pas approfondir ici car c'est personnel.

Mais qui s'intéresse vraiment aux Dieux? Pour autre chose que de la petite magie 8 fois par an?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide
avatar

Nombre de messages : 1039
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 11:17

Bonjour,

Très intéressante discutions que je prend en cours....

Entièrement d'accord avec Fred  Wink  Malheureusement l’appât du gain et la fainéantise est de mise dans notre société !! Alors l'éthique  Crying or Very sad 

Qui se soucis des dieux ? , héhéhé, hé ben moi j'en ai connu qui disait que honorer les dieux (en gros) ne servait à rien.... Crying or Very sad 

Merci pour ses discutions...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 11:30

marcassin a écrit:
Bonjour,


Qui se soucis des dieux ? , héhéhé, hé ben moi j'en ai connu qui disait que honorer les dieux (en gros) ne servait à rien.... Crying or Very sad 




C'est qu'ils sont celtomanes et non druidisants alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 11:41

Je vais peut-être être hors sujet. Si c'est le cas me le dire !

Je vais dire en quelques mots notre démarche.

Ce qui nous a semblé être le premier sujet à travailler c'est : quels sont les messages fondamentaux de la Tradition des Druides, à la fois comme chemin initiatique et comme guide au quotidien. Quels sont les enseignements principaux de notre Tradition, qu'ils nous viennent des enseignements que nous avons reçus, des Triades, du Calendrier, de la mythologie, des traditions populaires, des diverses matières scientifiques et littéraires, de nos propres réflexions, ... Il me semble qu'avec ce travail nous avons touché à des choses essentielles qui sont au-delà de la façon druidique que nous avons de les étudier et de les vivre au quotidien...

Le second travail fut de décliner les valeurs et messages fondamentaux dans les pratiques du Collège, de mettre tout cela en harmonie : organisation interne et fonctionnement, parcours des Cheminants, façon de les accompagner tout en les laissant libres, éléments mis à leur disposition, approche rituélique, devoirs du Collège vis-à-vis de la Tradition des Druides, ... Ce faisant, nous avons tenté de mettre les dimensions religieuse, philosophique, initiatique, pratique, ..., au service des fondamentaux et pas le contraire. Deux points ont été particulièrement abordés : quelle matière est à notre disposition pour expliciter les points fondamentaux à celles et ceux qui nous rejoignent, quelles techniques sont à notre disposition pour les transmettre et les intégrer en nous au-delà de leur simple compréhension.

Pour le troisième travail, nous nous sommes posés la question des "Fidèles" c'est à dire de celles et ceux qui, là où le Collège œuvre, souhaitent vivre la Tradition des Druides sans pour autant cheminer dans la Voie Sacerdotale : comment les accueillir, comment les accompagner, comment les aider à faire leur propre chemin tout en leur garantissant leur liberté, comment les aider dans leur quotidien,... , quels sont les devoirs du Collège vis-à-vis d'eux. Et ce en ne se limitant pas à la dimension sacerdotale, mais en cherchant la façon dont les liens peuvent être tissés de manière très concrètes, au quotidien, toujours dans l'idée du service rendu par le Collège aux "Fidèles". Nous en sommes à mettre en œuvre le résultat de ce troisième travail.

Ces travaux, qui sont propres à notre Collège, ne me paraissent pas aisément "exportables" car ils sont étroitement liés à là où nous en sommes de nos parcours individuels et de notre parcours collectif, à notre sensibilité, à notre vision de la Tradition des Druides. Sans compter la façon dont nos Anciens nous influencent par les enseignements que nous avons reçus d'eux.

Mais peut-être que le plus important n'est pas dans les réponses que nous avons trouvées aujourd'hui, mais dans le cheminement de questions qui nous a conduit à repenser le Collège, ses buts, son fonctionnement, ses pratiques. Et à repenser nos propres parcours personnels bien sûr. D'où que je vous les livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 12:07

Je ne parle pas de la popote interne de chaque collège, bosquet ou clairière... Wink

Mais de savoir dire, à un moment, au-revoir aux fantasmes néodruidiques. Mais encore faut-il, évidemment, le désirer et je peux comprendre que ce ne soit pas le cas de tout le monde.

Je ne vais pas rentrer dans la magie opérative qui, selon moi, n'a rien de druidique ni de celte mais relevant plutôt d'alchimie orientaliste.

Mais prenons un exemples concret tel que "les Druides sont sombres car respectent tous les aspects de la Nature"; cela ne veut strictement rien dire et est totalement faux. Interagir avec le monde des Dieux demande le respect de certaines règles et on ne s'adressera pas de la même manière à une divinité chthonienne, solaire ou "aqueuse" (maritime ou fluviale)...j'insiste d'ailleurs sur ce dernier aspect, bien trop oublié.
Autre exemple, la méditation de l'arbre; même si elle "équilibrerait les énergies" (?), un chaman ne fait pas le pont entre les monde d'en-haut, ici et en-bas. Le don d'ubiquité n'existe pas en chamanisme. Je parle de chamanisme en général; cela s'adresse plus particulièrement au File (Veleda) dans le druidisme.

Etc.

La magie opérative, le chaos, le non-respect de certaines règles, entre ici et le monde des Dieux, est la porte ouverte à un joyeux foutoir dont on peut percevoir les résultats en ce bas-monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 12:24

je ne sais pas si ce que tu dis est hors sujet, Fred, mais je lis dans ton analyse une belle maturité collective et beaucoup de travail pour en arriver à cette excellente feuille de route en trois temps. bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Druide


Nombre de messages : 180
Localisation : 44
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 13:03

Gwen : je ne suis pas sûr que les thèmes que vous abordez soient déconnectés de la "popote interne", surtout si cette "popote interne" est traitée en se souciant du service que nous rendons à notre Tradition, au Divin, au monde qui nous entoure. Vous avez par contre raison de ne pas parler de "popote interne" si celle-ci est pensée pour être au service de celui ou celle qui dirige le groupe (qu'il soit seul ou groupe), ou pensée pour gagner du pognon, ou simplement pensée de manière désintéressée mais en restant dans une dimension profane...

La question fondamentale est, me semble-t-il : qu'est ce que la Tradition des Druides en tant que chemin spirituel, en tant que Voie d'Eveil ? Que faisons-nous / que ne faisons-nous pas ?

Le reste, savoir si les Druides sont sombres ou pas, si le Vate est chamane ou pas, ..., c'est de la technique, qui doit rester de la technique au service de la Tradition, et pas le contraire. C'est quelque chose qui s'enseigne/s'apprend/se transmet. Or l'essentiel de notre Tradition n'est pas de cet ordre.

Et si on revient à la question de l'éthique, c'est bien par rapport à cette dimension spirituelle qu'il faudrait idéalement la penser, avant même de savoir si le concept s'explique mieux par un texte de Iolo Morganwg ou une Gwers bretonne. Le fait que cette éthique soit dure à concrétiser tient à mon avis au fait que, sur ces aspects fondamentaux, tout le monde ne soit pas vraiment au clair. D'où ce que je disais précédemment : tout le monde ne fait finalement pas la même chose.

Balios : nous ne cherchons qu'à servir le mieux possible notre Tradition. Je ne suis pas sûr qu'il soit juste qu'on soit félicité pour cela : finalement, nous nous efforcons de faire au mieux notre devoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 13:29

Si le druide veut monnayer la tradition, il n'a qu'à écrire des livres, voilà mon point de vue Wink

Pour le reste, penser qu'avoir des comptes à rendre aux Dieux relève du monothéisme est assez risible...c'est d'ailleurs assez étonnant que certains disent cela et à côté parlent d'équilibre, d'effet papillon, etc.

Ce qu'il se passe ici a des retentissements ailleurs et inversement...et je réitère; on ne peut pas honorer les différents dieux de la même manière. Aussi, les dieux chthoniens ne sont plus honorés de nos jours, le monde d'en-bas est à la fois fascinant et craint. Quant au reste, cela suit le même chemin. Il n'y a que ceux qui pratiquent le vrai chamanisme (quel que soit le nom qu'il porte) qui savent encore vaguement à quoi cela ressemble ou l'apprennent à posteriori ou pendant s'ils ont la chance de rencontrer une personne connaissant le chamanisme, d'ouvrir un bouquin qui parle du sujet, etc.
Et c'est d'ailleurs une pratique qui a longtemps été rejetée par les néo-druides; pourquoi? Parce que le chaman est celui qui permet au groupe de maintenir ou de restaurer l'équilibre entre ce monde et celui des esprits et des dieux? Est-ce par ignorance ou par volonté de déstabilisation de certains groupements occultistes?

Cela pose problème qu'une personne laisse s'exprimer les dieux à travers lui ou aille à leur rencontre pour négocier le Destin ici mais par contre, cela ne pose aucun problème de balancer des "charmes" ou autres malédictions, soigner...ne se prendrait-pas, parfois, sous prétexte d'un panthéisme, pour un Dieu?

Je n'essaie pas de faire peur, juste d'ouvrir les yeux sur certaines pratiques et leurs conséquences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 13:38

Gwen Ermesinde a écrit:
Je suis, justement, cohérente avec moi-même, mais aussi avec mes Dieux. L'un ne peut d'ailleurs aller sans l'autre dès lors que l'on suit certaines voies mais je ne vais pas approfondir ici car c'est personnel.

Ma remarque n'était pas personnelle contre toi. Désolée si mon message a été compris tel quel. Mais ce que je voulais dire c'est que cette cohérence qui est pourtant le strict minimum est pourtant très rare.

@ Fred : je trouve très intéressant et très bien tout ce travail effectué dans votre clairière. Et il ne s' agit pas de te lancer des fleurs mais juste de remarquer un fait positif plutôt que toujours pointer du doigt des faits négatifs.
J'apprécie énormément qu'un travail a été fait sur les "fidèles ". Car en tant que fidèle j'ai eu souvent du mal à me positionner. Et je ne souhaitais pas rentrée dans une voie sacerdotale par défaut parce qu'il n'y avait pas d'autres moyens de vivre mes croyances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 13:56

Pas de soucis Wink

Mais j'étais ainsi à mes débuts également, il ne faut pas croire; habitée d'une certaine arrogance, prétendant tout savoir ou comprendre sous prétexte que j'avais ouvert quelques livres.

Je pensais d'ailleurs, à l'époque qu'Auetos allait un peu loin avec ses rituels complexes, l'impact de nos choix, etc. mais en réalité, il a parfaitement raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 15:01

Fred a écrit:
Je ne suis pas sûr qu'il soit juste qu'on soit félicité pour cela : finalement, nous nous efforcons de faire au mieux notre devoir...

je l'entend bien... comment pourrai-je féliciter ou critiquer des gens que je ne connais pas en réalité? simplement, et comme le dit plus haut Amandine, je trouve cette approche et manière de voir sérieuse et entraînante. après, si l'arbre porte ses fruits je n'en sais rien! et j'apprécie particulièrement ce qui a trait à votre "troisième travail" car j'y vois le signe d'un changement de braquet: sans renoncer à sa tradition initiatique ni à son enracinement, une partie du druidisme contemporain prépare l'établissement de véritables communautés de fidèles comme dans toute religion établie.
Revenir en haut Aller en bas
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 211
Localisation : Entre Anjou et Bretagne
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mar 11 Fév 2014 - 21:31

Ce débat pose en effet des questions essentielles, et la lecture de vos réflexions est très enrichissante, et puis c'est agréable de lire des échanges qui se font en toute cordialité,  avec le souci de se faire bien comprendre.

La simple kredennerez/credimara que je suis est heureuse de vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3767
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Mer 12 Fév 2014 - 17:23

Gwen Ermesinde a écrit:
J'ai constaté récemment, car je n'y prêtais pas réellement attention, que le Druidisme ne possède pas de "code éthique" particulier. Je n'entends pas par là une sorte de code de déontologie tels que ceux auxquels doivent obéir diverses professions mais plutôt d'une sorte de "code moral", de valeurs, tel qu'on le rencontre chez les Asatruar par exemple...ou dans diverses religions "ethniques" (je pense au chamanisme mais aussi à l'hindouisme, etc.).

Il est vrai que le corpus druidique n’a pas de code éthique proprement dit… pourtant, comme l’a rappelé Fred, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Du coup chaque obédience crée dans son coin son propre code moral. Nous même, nous référent sur ce qui se faisait dans les temps anciens et sur les textes à notre disposition, nous avons établi des règles de vie, c’est-à-dire une discipline pratique et normative qui a pour but d’indiquer comment nous devons nous comporter, agir et être entre nous et envers les autres.

Nos règles morales sont nos lois.

Citation :
Je trouve dommage qu'une tradition qui se dit profondément philosophique (je pense à ceux qui se réclament de Pythagore par exemple) laisse de côté des débats qui concernent la société dans laquelle ils vivent.

Moi aussi… d’ailleurs ici même j’ai bien essayé de lancer un débat sur l’euthanasie mais aucun « druide » n’y a répondu. A croire qu’ils ont mieux à faire.

Citation :
J'ai l'impression que, pour certains, le Druidisme ne concerne que l'étude des Dieux, du passé...et que, finie la cérémonie, déposée la saie, la "croyance" disparaît.

C’est tout le problème… la majorité de ceux qui s’affichent druide ne le sont que quatre ou huit fois par an. Et encore si la célébration tombe un dimanche ou un jour férié sinon ils ne peuvent pas y participer.

Heureusement qu’à côté de ces gens-là il y en des étudiants sérieux qui se donnent corps et âme, chaque jour, chaque heure, par l’étude, la pensée, la prière et les actes à la restauration de notre Tradition. Mais ceux-là ne sont qu’une petite poignée, et donc sont insignifiant.

Citation :
Pouvons-nous réclamer une reconnaissance de notre tradition si nous ne savons pas qui nous sommes, ce que nous valons et ce que nous défendons? Si nous voulons une existence dans le monde d'aujourd'hui, il faut alors oser nous positionner face à lui.

Je suis tout à fait d’accord avec ça. Mais le gros problème de la mouvance (néo)druidique est que nous sommes bien trop disparate, bien trop discrédités, bien trop disloqués pour pouvoir faire quelque chose de valable. Et s’il n’y avait que ça… le hic est qu’il y a en notre sein bien trop de farfelus, de new-âges et d’autoproclamés. Comment pouvons-nous être sérieux avec de telles personnes ? Lors de la dernière tentative de réunification des groupes druidiques, nous avons vu arriver toute une myriade de personnes ; du plus loufoque au plus sérieux. Mais tous étaient druides !

Citation :
J'avais écrit un petit texte mais je le déposerai plus tard éventuellement, si Auetos m'y autorise et/ou le souhaite.

Ne vous gênez surtout pas… déposez-le et parlons-en.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Jeu 13 Fév 2014 - 18:59

Voici donc le petit texte que j'ai rédigé.


"Manifeste des Druidisants

Alors que le Druidisme fut longtemps rattaché à des personnalités issues de la Franc-Maçonnerie, il est aujourd'hui clair que nous, Druidisants, ne pouvons nous sentir rattachés à des positions qui vont à l'encontre de notre spiritualité. Dès lors, nous affirmons que nous ne reconnaissons aucun rattachement de la Franc-Maçonnerie aux « Druides » ou aux « Celtes ».

En effet, nombre d'entre nous ne se sentent plus de « filiation » Tolandienne ou de quelque filiation «druidique » que ce soit d'ailleurs.
Les Druidisants se sont, à l'instar des autres païens, formés et informés, à travers les recherches qui ont été menées dans les domaines de l'histoire, l'archéologie ou la philologie.

Dès lors, il nous apparaît comme étant une imposture de dire que John Toland ait été une personne initiée par un courant druidique ininterrompu. C'est d'ailleurs un propos que l'on retrouve fréquemment dans le courant occultiste qui a marqué la période qui s'étend du 17ème au milieu du 20ème siècles. Ce courant a donné lieu à diverses « obédiences » telles que le Néo-Druidisme, la Golden Dawn, la Rose-Croix, la Wicca Gardnérienne, la Franc-Maçonnerie, etc.

Rappelons que John Toland a, en 1717, participé à la fondation de la Grand Lodge Maçonnique d'Angleterre ainsi qu'à celle du Druid Order.
Sans doute est-ce cette « faute historique » qui fut à l'origine de la croyance des Francs-Maçons en une filiation de leur mouvement avec le Druidisme originel. Druidisme que nous connaissons très peu et que nous tentons, tant bien que mal, de connaître et de reconstruire, dans les limites de nos valeurs actuelles bien entendu.

Aussi, John Toland était panthéiste or nombre de Druidisants sont des polythéistes « purs », c'est-à-dire ne croyant pas en une « énergie primordiale », un Grand Dieu ou une Grande Déesse dont les autres divinités ne seraient que des hypostases. Ce polythéisme semble d'ailleurs être largement confirmé par les découvertes scientifiques relatives aux croyances et traditions des Celtes.

Cela nous semble, aujourd'hui, une nécessité de montrer notre désaccord à l'encontre des actes de la Franc-Maçonnerie; actes qui s'opposent à la Nature et à l'être humain dans sa dignité. Nous refusons d'être associés à leur comportement élitiste et destructeur caché sous un masque de tolérance et d'une libre pensée qui n'en portent que le nom."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3767
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Jeu 13 Fév 2014 - 20:58

Je ne vois là qu’une estocade contre la F.M., John Toland et les « filiations druidiques », mais non une réelle proposition de code éthique…  Sad 

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Gwen Ermesinde

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 40
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Jeu 13 Fév 2014 - 21:11

Si je portais une estocade à l'un ou l'autre franc-maçon, il ne s'en relèverait pas...mais passons  Wink 

C'est de ce petit texte dont je parlais car il faut pouvoir se positionner face à l'inacceptable, dont ce qui s'oppose à la Nature. Et là est l'essentiel.

Pour le reste, je ne prétends pas donner un code éthique mais pouvoir discuter de certains sujets, oui.

Je me faisais la réflexion tout à l'heure que certains aimeraient faire correspondre l'ici à un au-delà fantasmagorique...transformer l'être humain en une sorte de "Baphomet" entre autre...

Des physiciens ont sorti une théorie (que je ne rejette pas) sur la nature holographique de l'univers donc, dès lors, il faut que l'inconscient collectif se matérialise ici? Prennent-ils des drogues? Ont-ils oublié de prendre leur traitement anti-psychotique? Ont-ils tant à cacher qu'ils se hâtent de rendre leurs crimes acceptables?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   Ven 14 Fév 2014 - 0:03


je ne m'attendais pas à voir défiler le Baphomet aux côtés de Toland et des physiciens drogués et assassins qui nous cachent la vérité sur fond de complot maçonnique généralisé...dans un code éthique druidisant. et je me demande si tu ne te fous pas un peu de notre poire?
bonne nuit quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Druidisme et éthique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Druidisme et éthique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Druidisme et éthique
» Foie gras hongrois, entre éthique et gourmandise
» Du miel "éthique"
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» athéisme et morale ou éthique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: