forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 … et le transgenre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: … et le transgenre   Jeu 3 Juil 2014 - 14:48

Etats-Unis : sermon historique d’un prêtre transgenre

Né femme, aujourd’hui homme, Cameron Partridge a été le premier transgenre épiscopalien – équivalent américain des anglicans – à prononcer un sermon, le 22 juin dernier, dans la cathédrale nationale de Washington…

http://www.fait-religieux.com/etats-unis-sermon-historique-d-un-pretre-transgenre

L’Inde reconnaît officiellement les transgenres

La Cour suprême indienne a reconnu mardi 15 avril l’existence d’un « troisième genre », un sexe qui n’est ni masculin ni feminin. Les transgenres pourront désormais bénéficier de nouveaux avantages en matières d’emploi réservés, d’accès aux soins et d’aides sociales.

http://www.fait-religieux.com/la-photo-du-jour-1/2014/04/16/l-inde-reconnait-officiellement-les-transgenres


Et nous, druides contemporains, qu’elle est notre position ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … et le transgenre   Ven 4 Juil 2014 - 23:05

"la Vérité à la face du Monde"... 300 ans que nous attendons de la prendre en pleine poire, et toujours rien à l'horizon!
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Dim 6 Juil 2014 - 15:23

Matuos a écrit:
"la Vérité à la face du Monde"... 300 ans que nous attendons de la prendre en pleine poire, et toujours rien à l'horizon!
 Very Happy 
Un transgenre autrefois n'était-il pas sacré ? Je pense qu'il faut considérer cela outre le sexe. Car enfin, ces notions de multi sexualité ne s'appliquent pas à la recherche de l'androgynie. Si ? Distinguons la pluralité sexuelle de l'ablation sexuelle.
A partir de là, nous pourrions avoir une position honorable empreinte de la spiritualité que nous revendiquons.
D'accord, si l'on se base sur les mœurs d'autre fois, nous devrions être moins "coincés" dans nos vues. Mais aujourd'hui ? Tout serait si réglementé qu'il faudrait encore mettre en avant et exacerber la notion d'exception ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … et le transgenre   Lun 7 Juil 2014 - 19:14

Bonjour Artio's, à titre personnel, je suis d'accord avec toi. mais la question ne m'était pas destinée, je ne suis pas Druide et tu as le mérite d'être le seul à en débattre.

je grognais ici sur le fait que quand un sujet de société pointe sur le forum, ces Druides que l'on questionne passent leur chemin (pas toi, en tout cas) et fuient comme l'anguille, comme si ils craignaient de débattre ou de prendre position, ou pire, que ça les ennuieraient de le faire en présence de "profanes"...

chacun voit midi à sa porte: je rappelle simplement que les Druides historiques n'étaient pas des ascètes indifférents au sort du Monde mais des personnages publics de haut rang, et que cet excellent slogan qui claque au vent comme une promesse de mieux devrait donner des ailes à ceux qui s'en réclament et les amener à prendre la parole...

et en l'état, il n'y a deux endroits pour s'y exercer pleinement: ce forum et celui de l'ADCS. car les autres fora druidiques sont verrouillés, et ce sont donc des cercles! aux dernières nouvelles, des foires privées, ça n'existe pas.

et quand il est précisé par l'hôte du lieu " Et nous, druides contemporains, qu’elle est notre position ? " on s'attendrait à quelques réponses (quelles qu'elles soient) des personnes concernées. il y a tout de même pas loin de 300 inscrits sur ce forum... je ne comprend pas cette froideur dans l'échange, et je ne trouve pas ça engageant pour la suite.

le Druide contemporain est-il un consommateur d'infos comme les autres? n'est-il pas investi par les dieux d'une mission d'enseignement? si notre Croyance n'existe qu'à l'état de trace dans nos sociétés, c'est en partie à cause de ce défaut de parole que les Druides érigent en paravent autour d'eux!

la démarche de parcourir un forum druidique et de se cultiver des interventions des autres sans y participer tout en revendiquant le statut de Druide et cette exigence de dire la Vérité à la face du Monde est de mon point de vue un manque de courage, voire une imposture.

bonne fin de journée à tous,
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Lun 7 Juil 2014 - 21:31

Oh le courage n'est pas tant dans l'étude et la rationalisme, mais justement dans l'aventure. C'est vrai, l'aventure ne rassure pas. Elle exalte.
Je me demande : devons-nous toujours nous aligner sur le passé ou en tirer des leçons pour le futur ? Prendre position n'est pas facile quand on se hisse, car on peut tomber. Alors est-on ce qu'on prétend ou tend-on à ce qu'on est ? Et ce que l'on est n'est pas forcément en accord avec ce que l'on hisse.
La position dans ce sujet est-elle exprimée en tant que soi et alors ne reflétait-elle pas la position druidisme ? Et enfin, peut-on dire ce que "notre" druidisme propose dans pareil cas ? Il y a des zones qui sont floues, à nous de les éclaircir. Hier m'enseigne, mais aujourd'hui, qu'en fais-je ?
Comme Auetos le signale dans un autre post, on parle de relationnel acceptable, de changement de sexe mais pas de l'état du "sans sexe".
Ne devrions-nous pas parler dans pareil cas de manière basique : deux pôles, hiérogamie ; un pôle, hermaphrodisme.
En poussant plus loin la réflexion : "trans"genre et "sans" genre sont des choses différentes. Nous parlons d'un troisième sexe mais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 502
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Lun 7 Juil 2014 - 21:37

pourquoi est-ce qu'on devrait avoir un avis sur tout ? et pourquoi est-ce qu'on devrait l'exposer à tous ? je ne comprends pas bien cette agressivité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 8 Juil 2014 - 0:08


oui, c'est vrai. on ne peut pas avoir un avis sur tout et sur ce sujet je n'en ai point. et pourquoi l'exposer à tous, en effet.

eh bien je te répond que dans une société clanique, la prise de distance n'existe pas. les humeurs se partagent, y compris l'agressivité.

donc mon humeur, je l'assume: si je n'aime pas les conversations tronquées, les questions qui restent dans le vent, et la froideur des échanges... je le dis. les conversations entre nous pourraient se faire ici comme nous le ferions en bonne compagnie autour d'une table. ou comme on sait se parler dans un village, amis ou pas!

l'ambiance n'en serait que plus animée, et Celte.

Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 8 Juil 2014 - 13:07

Nous ne pouvons pas passer à côté de toutes ces questions de société si nous voulons un tant soit peut être reconnus comme toutes les religions, une force morale.

Nous devons, à l’image de nos prédécesseurs, vivre dans la société en nous occupant non seulement de la religion, mais aussi de politique et, en plus, de tous les « problèmes » de notre société. Prendre des décisions, jouer les arbitres, avoir des initiatives, faire des choix. Nous devons délibérer et donner nos conclusions. Nous devons juger et décréter !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 502
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 8 Juil 2014 - 16:41

je suis bien d'accord avec cet engagement du druide d'aujourd'hui dans la vie quotidienne et j'ai déjà eu quelques problèmes du fait d'en réclamer le droit ...avant de le prendre !  Very Happy ... ce qui explique pourquoi notre clairière Garganiioi est autonome !
mais le problème est de parler, si je puis dire, par écran/clavier interposé. Les druides antiques pratiquaient quasi exclusivement la parole dans l'exercice de leur charge alors que, du fait de nos éloignements géographiques respectifs, nous sommes plus ou moins obligés d'accorder une importance, que je juge excessive, à l'écrit dans nos échanges ce qui ajoute les problèmes de l'immédiateté (avec tout ce que cela comporte d'"excès de vitesse", d'énervement, de malentendus, etc.) à ceux, inhérents, de l'écrit plus ou moins "figeant" et sclérosant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 8 Juil 2014 - 16:54

Auetos a écrit:
Nous ne pouvons pas passer à côté de toutes ces questions de société si nous voulons un tant soit peut être reconnus comme toutes les religions, une force morale.

Nous devons, à l’image de nos prédécesseurs, vivre dans la société en nous occupant non seulement de la religion, mais aussi de politique et, en plus, de tous les « problèmes » de notre société. Prendre des décisions, jouer les arbitres, avoir des initiatives, faire des choix. Nous devons délibérer et donner nos conclusions. Nous devons juger et décréter !
Avec Setanta, je suis d'accord en ce qui concerne les actes et les dits figeant, contraires à la souplesse de l'esprit celte.
Je lis "pouvoir" et "devoir" dans ce que vous écrivez, Auetos. Je lis 'arbitrage", jugement", "décret". Croyez-vous vraiment en un état non-laïc ? Regardez en arrière ou devant, on voit les conséquences. Si les délibérations druidiques devaient mener à dépasser le cadre sacré, je crois que j'arrêterais cette voie. Est-ce là une attitude tiède et couarde ? En tout cas, elle n'est pas "militante" !
C'est pourquoi au début de ce post, je précise que nous ne devons pas débattre de mœurs mais de moralité et se sacralité. De nos jours, nous ne serons "respectables" que par notre "respectabilité" et notre "respect". Nous devrions nous occuper de politique "culturelle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigonerta

avatar

Nombre de messages : 492
Localisation : Narbonnaise
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 8 Juil 2014 - 22:02

Je pensais qu'une personne transexuelle souhaitait être reconnue dans le sexe qu'elle s'est choisie. J'ignorais que nombres d'entre elles (du moins en Inde et au Népal) souhaitaient être reconnue du troisième sexe.

Articles très intéressants en tout cas.
Mon point de vue est assez basique. En tant qu'individu, nous devons nous réaliser afin de trouver l'équilibre nécessaire pour évoluer. Une personne malheureuse se trouve souvent bloqué dans sa vie, ses problèmes. Une personne en accord avec elle-même saura/pourra avancer dans son chemin de vie.
Donc qu'importe si cette personne est transgenre ou non, du moment qu'elle agit avec respect et intelligence envers autrui et envers elle-même. Pour le reste, cela relève de l'intime. Et cela ne regarde que l'individu concerné.

En tout cas, je trouve fantastique que l'Eglise épiscopalienne ait accepté un prêtre transgenre dans son clergé.

"Troisième sexe" au Népal : l'Eglise se concentre sur des "questions plus urgentes"

Si toutes les Eglises pouvaient penser et agir de même ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mer 9 Juil 2014 - 11:51

Artio’s a écrit:
Je lis "pouvoir" et "devoir" dans ce que vous écrivez, Auetos. Je lis "arbitrage", "jugement", "décret". Croyez-vous vraiment en un état non-laïc ?

Vous lisez très bien…

Comment font les autres religions dans notre pays laïc pour se faire entendre ? Et bien ce n’est pas difficile à dire ! Elles prennent des décisions, jouent les arbitres, prennent des initiatives, font des choix, délibèrent et donnent des conclusions. En bref elles jugent et décrètent. Alors pourquoi serions-nous différent ?

Encore dernièrement, les évêques chrétiens (catholiques et orthodoxes) se sont réunis en synode pour débattre de bioéthique afin de rendre un rapport aux politiques. Et nous, n’avons-nous désespérément rien à dire sur ce sujet ? N’avons-nous rien à dire sur rien ?

Non pas ! Nous devons donner notre point de vue sur tous les sujets de société. Après que cela soit appliqué par les politiques, ne nous regarde plus. Nous, nous aurons fait notre « travail », nous aurons donné notre opinion.

C’est là le but premier de tout rassemblement druidique !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mer 9 Juil 2014 - 11:55

Brigonerta a écrit:
Donc qu'importe si cette personne est transgenre ou non, du moment qu'elle agit avec respect et intelligence envers autrui et envers elle-même. Pour le reste, cela relève de l'intime. Et cela ne regarde que l'individu concerné.

Là n’était pas le but de mon propos, car les personnes transgenres sont extrêmement respectueuses des autres, et pour cause. Par contre, bien peu de gens le sont envers elles. Je comprends bien que le fait de vouloir changer de sexe fasse parti de la sphère de l’intime, mais si nous avions des lois permettant à ces personnes de le faire sans être montré du doigt ou être mises au pilori, je pense que cela serait bien pour tout le monde. Ainsi, ces personnes pourraient, par exemple, avoir une véritable carte d’identité à leur nom, trouver un travail. En un mot vivre comme tout un chacun.

Citation :
"Troisième sexe" au Népal : l'Eglise se concentre sur des "questions plus urgentes"

Toutes les questions, aussi infimes soient-elles, ont leur importance. Qu’on les diffère à l’an que vèn ou à l’an pèbre, il faudra bien, un jour, en débattre.

Malheureusement en France, notre société, n’est plus « traditionnelle » comme au Népal où en Inde car elle a rejeté – grâce à la morale judéo-chrétienne – toute notion de genre neutre. Même sa langue a évacué le neutre. Il n’y a plus que le masculin ou le féminin, rien d’autre. Notre langue ancestrale, le gaulois, elle, avait trois genres le masculin, le féminin et le neutre. Ainsi donc, si nous pouvions donner notre avis, nous le donnerions du point de vue de la société gauloise traditionnelle et, ainsi, de même qu’en Inde, nous pourrions demander qu’apparaisse dans nos lois le troisième sexe ou genre.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mer 9 Juil 2014 - 13:17

A-t-on des traces des modèles d'union mise à part la liberté sexuelle ? Je veux dire y a-t-il un modèle d'union "de production" et d'autres modèles ?
Le troisième genre serait-il exempt d'un modèle d'union sacrée productive puisqu'il est en quelque sorte "unifiant" dans le genre ? En ce sens, la prêtrise peut-elle avoir trois types de représentants pour envisager tous les cas de figure ? Car il me semble que pour bénir une réalité, il vaudrait mieux s'y immerger, non ? Il me semble que standardiser la prêtrise comme le fait le monothéisme est une gageure et que chacun a un rôle à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mer 9 Juil 2014 - 23:52

Artio's a écrit:
Oh le courage n'est pas tant dans l'étude et la rationalisme, mais justement dans l'aventure. C'est vrai, l'aventure ne rassure pas. Elle exalte.

l'étude ne va pas nécessairement avec le rationalisme, surtout en ce qui concerne notre Tradition... c'est une sacrée aventure aussi, exaltante à souhait!
il faut dire que la matière celtique est excellente, et que si il est une chose qu'on ne risque pas en s'y intéressant, c'est bien de s'ennuyer avec  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Jeu 10 Juil 2014 - 11:16

Auetos a écrit:
Malheureusement en France, notre société, n’est plus « traditionnelle » comme au Népal où en Inde car elle a rejeté – grâce à la morale judéo-chrétienne – toute notion de genre neutre. Même sa langue a évacué le neutre. Il n’y a plus que le masculin ou le féminin, rien d’autre. Notre langue ancestrale, le gaulois, elle, avait trois genres le masculin, le féminin et le neutre.

Je n'avais jamais songé à rapprocher la question du genre de la linguistique, et je trouve ça intéressant.

Les peuples et les pays dont la langue intègre le neutre, comme l'allemand ou l'anglais, sont-ils plus ouverts à l'égard des individus "inclassables" sur le plan du genre ? Il est vrai qu'outre l'Inde et le Népal, les seuls pays reconnaissant le genre neutre ou une forme "d'indétermination sexuelle" et la possibilité de changer facilement son sexe de naissance sont l'Australie, l'Allemagne et la Suisse.

En tout cas il sévit en France un moralisme ambiant et un amalgame grossier à propos de toutes ces questions de sexe, de genre, de mœurs, de filiation... où l'on mélange allègrement morale douteuse, droit et psychologie de comptoir, que je trouve effrayants et particulièrement régressifs.


Auetos a écrit:
Ainsi donc, si nous pouvions donner notre avis, nous le donnerions du point de vue de la société gauloise traditionnelle et, ainsi, de même qu’en Inde, nous pourrions demander qu’apparaisse dans nos lois le troisième sexe ou genre.

Il s'agirait dès lors plus d'un positionnement d'historien que de théologien ?
Car je suppose qu'au sein du druidisme, il serait difficile de parvenir à un point de vue commun porté d'une seule voix à ce propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Jeu 10 Juil 2014 - 15:21

gealach dearg a écrit:
Il s'agirait dès lors plus d'un positionnement d'historien que de théologien ?

Non, pas pour moi… selon ma vision l’un ne va pas sans l’autre. Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. De fait, nos ancêtres qui étaient des personnes tolérantes et ouvertes concernant les mœurs des uns et des autres – n’oublions pas que certains auteurs grecs et romains ont affirmé que les Gaulois pratiquaient l’homosexualité et même que cette façon de faire était tout à fait naturelle – ne devaient pas être choqués, outre mesure, devant une personne du troisième genre.

Ainsi donc, si sociétalement parlant cela était accepté, je suis prêt à parier ma saie que cela était dû à l’influence des druides, eux qui prônaient, et prônent toujours, la multiplicité des voies.

Citation :
Car je suppose qu'au sein du druidisme, il serait difficile de parvenir à un point de vue commun porté d'une seule voix à ce propos ?

Oui, aujourd’hui cela sera plus compliqué à faire admettre à certains mais pas impossible.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 502
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Jeu 10 Juil 2014 - 18:19

il me semble me souvenir de lectures où, loin d'afficher cette tolérance vis à vis des Gaulois, les Grecs parlaient effectivement de l'homosexualité des Gaulois (dans certaines conditions! notamment dans les contextes guerriers), mais s'en trouvaient choqués puisque si eux, les Grecs, préféraient les jeunes, nos ancêtres eux, pratiquaient cette homosexualité guerrière entre hommes faits ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Jeu 10 Juil 2014 - 18:36


_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Dubrinertos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 502
Age : 65
Localisation : Pays santon
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Jeu 10 Juil 2014 - 20:58

Auetos a écrit:
Même sa langue a évacué le neutre. Il n’y a plus que le masculin ou le féminin, rien d’autre. Notre langue ancestrale, le gaulois, elle, avait trois genres le masculin, le féminin et le neutre.

le neutre n'est-il pas le genre des choses inanimées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamainrouge.wordpress.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Ven 11 Juil 2014 - 13:12

Paul Giqueaux a écrit:
Le mot neutre, du latin neuter = « ni l’un ni l’autre », s’emploie notamment en grammaire pour désigner l’un des genres que l’usage attribue au substantif.

Le genre neutre, ainsi nommé par opposition au masculin et au féminin, existe dans la plupart des langues indo-européennes. Sa fonction propre est de marquer que ce qui est signifié par le substantif est considéré comme un être inanimé. Au genre neutre devraient donc appartenir tous les noms qui rentrent dans cette catégorie et ceux-là seulement. Or beaucoup de noms désignant des objets inanimés sont d’un autre genre que le neutre, νγορα, patria (féminin), ager (masculin). Ce qui tient le plus souvent à leur terminaison, et par contre certains noms qui désignent des personnes se trouvent être du neutre, vraisemblablement parce que ces personnes, en raison de leur âge (τεκνον, enfant) ou de leur condition (mancipium, esclave), ont été assimilées à des choses. D’une façon générale, le neutre exprime l’idée de chose, et l’adjectif employé sous la forme du neutre, sans qualifier aucun substantif, a précisément ce sens : bonum signifie la chose bonne, le bien.

Les noms neutres présentent cette particularité qu’une forme unique, la seule par laquelle leur déclinaison diffère des noms masculins, y remplit à la fois les fonctions du nominatif, du vocatif et de l’accusatif. Il est même à noter que dans les noms grecs et latins en on et en uni, la terminaison de cette forme au singulier est précisément la méfie que celle de l’accusatif des noms masculins correspondants en ος et en us.

Pour ma part, bien que du point de vue grammatical je suis d’accord avec ce qui est dit, je pense que, du point de vue sociétal, le genre neutre est là pour exprimer tout ce qui n’est, non pas inanimés, mais sexuellement neutre, c’est-à-dire non productif. Ainsi dans cette catégorie de personnes nous y trouvons aussi bien les enfants, les personnes âgés, les impuissants et les travestis et/ou transsexuels.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Lun 21 Juil 2014 - 23:44

Auetos a écrit:
Ainsi donc, si nous pouvions donner notre avis, nous le donnerions du point de vue de la société gauloise traditionnelle et, ainsi, de même qu’en Inde, nous pourrions demander qu’apparaisse dans nos lois le troisième sexe ou genre.

Pour des raisons de technique médicale il me paraît certain que la société gauloise n'avait pas de transgenres, tout au plus des hommes féminisés (ce que je ne crois guère*) et des femmes masculinisées dans leur tenue.

(Note : * Je n'y crois guère puisqu'aucun écrit n'en parle et que chez nos voisins romains on disait de César qu'il était "l'homme de toutes les femmes, et en campagne, la femme de tous les hommes". Cette sexualité tous azimuts ne l'a jamais amené à s'habiller en femme ou à se revendiquer comme telle.)

Je n'ai rien contre les personnes trans-genre.

Ma seule réserve est sur le changement d'état civil. Ainsi il y a quelques années un Américain a cru épouser une Philipppine puisqu'elle était femme selon ses papiers, or c'était un homme opéré.

En tant qu'homme, je veux dire dans ma sexualité, je ne veux que des femmes et je considère qu'un homme reste un homme sur le plan érotique, pour moi. Un homme opéré est un homme mutilé.

Une femme n'est pas un homme mutilé. C'est beaucoup plus.

Bref je crois que l'état civil devrait indiquer un truc du genre "nouvellement femme" et "nouvellement homme".

Je ne condamne pas moralement les transgenres, j'éprouve même une certaine sympathie pour eux.

 (les moitié-moitié genre Conchita Wurst m'exaspèrent en revanche, comme les drag queen ou les "pédés cuirs". Comme le dit un ami homosexuel "je n'aime pas la culture homosexuelle")


Simplement je ne voudrais pas qu'un homme à chaque rencontre féminine ait l'angoisse de tomber sur une fausse femme, incapable d'enfanter par exemple.

Donc effectivement on doit parler de deux nouveaux sexes.

Il me semble évident sur le plan de la liturgie druidique que les transgenres ne peuvent pas accéder aux trois grades druidiques proprement dits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 22 Juil 2014 - 11:48

Aruernos a écrit:
Pour des raisons de technique médicale il me paraît certain que la société gauloise n'avait pas de transgenres, tout au plus des hommes féminisés (ce que je ne crois guère*) et des femmes masculinisées dans leur tenue.

Ceci ne correspond pas tout à fait à la réalité.
Il a toujours existé, et il existe encore, des enfants naissant avec ce que l'on qualifie aujourd'hui "d’ambiguïté sexuelle", à savoir que, en raisons d'anomalies chromosomiques et/ou endrocriniennes, ces enfants n'auront pas connu in utero la cascade de réactions menant à la différenciation sexuelle. Ils peuvent présenter un hermaphrodisme réel (5% des cas) ou ce qu'on qualifie de "pseudo-hermaphrodisme", et donc avoir des organes génitaux externes et internes appartenant aux deux sexes, développés à des degrés divers, ou hypotrophiés, ou non clairement définis.

Le "troisième sexe" a donc bel et bien toujours existé, même s'il reste rare.
Il s'agit d'un phénomène encore différent de la transexualité, dont la plupart des représentants ont un sexe apparent tout à fait clair, mais un développement psycho-affectif ne correspondant pas à ce qu'on attend généralement d'une personne de leur genre biologique.



Quant à l'idée de faire apparaître une mention particulière sur les pièces d'identité d'une personne ayant changé de sexe, j'avoue que cette idée me choque un peu. Le fait d'en parler ou pas à un possible partenaire relève de la sphère strictement privée. De la même manière qu'on mentionne pas "séropositif", "stérile", ou "anorgasmique" ou "bisexuel" sur sa carte d'identité !

De plus, étant donné la rareté de ce phénomène et la lourdeur des traitements qui conduisent à changer de sexe, le "risque" de tomber sur un partenaire transgenre est tellement réduit qu'il en devient anecdotique.

Je ne dirais pas ce que je pense de la locution "fausse femme", je risquerais d'être hors charte... :-(


Par ailleurs j'ai une question : j'ai vu passer un parallèle entre l'enfantement (pour les femmes) et le fait de pratiquer des sacrifices (pour les hommes). Quelqu'un peut-il essayer de m'expliquer cette comparaison qui ne me saute pas aux yeux immédiatement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 22 Juil 2014 - 14:43

Artio's a écrit:
Un transgenre autrefois n'était-il pas sacré ?

Pas chez les païens.

Je rappelle charitablement qu'Athènes a condamné Socrate à mort pour "avoir corrompu la jeunesse", en clair couché avec certains de ses élèves et relativisé la séparation entre les deux sexes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: … et le transgenre   Mar 22 Juil 2014 - 15:01

gealach dearg a écrit:
Aruernos a écrit:
Pour des raisons de technique médicale il me paraît certain que la société gauloise n'avait pas de transgenres, tout au plus des hommes féminisés (ce que je ne crois guère*) et des femmes masculinisées dans leur tenue.

Ceci ne correspond pas tout à fait à la réalité.
Il a toujours existé, et il existe encore, des enfants naissant avec ce que l'on qualifie aujourd'hui "d’ambiguïté sexuelle", à savoir que, en raisons d'anomalies chromosomiques et/ou endrocriniennes, ces enfants n'auront pas connu in utero la cascade de réactions menant à la différenciation sexuelle. Ils peuvent présenter un hermaphrodisme réel (5% des cas) ou ce qu'on qualifie de "pseudo-hermaphrodisme", et donc avoir des organes génitaux externes et internes appartenant aux deux sexes, développés à des degrés divers, ou hypotrophiés, ou non clairement définis.

Le sujet proposé est les trans-genres, c à d. les personnes qui changent volontairement de sexe.

Les hermaphrodites sont donc hors sujet et la loi les classe un peu au hasard en "homme" ou "femme", ce qui est délicat à l'age de quelques jours. Il arrive ainsi qu'un "homme" légal ait des gros seins à 16 ans et qu'une "femme" légale ait une barbe fournie.
Dans ces cas-là le changement légal de sexe est facile à obtenir en France.


Citation :
Par ailleurs j'ai une question : j'ai vu passer un parallèle entre l'enfantement (pour les femmes) et le fait de pratiquer des sacrifices (pour les hommes). Quelqu'un peut-il essayer de m'expliquer cette comparaison qui ne me saute pas aux yeux immédiatement ?

C'est un distinction traditionnelle dans toutes les religions qui pratiques des sacrifices : religions païennes antiques, religion juive de l'époque du Temple, seul lieu de sacrifices, religions chrétiennes avec prêtres (pas pasteurs qui sont de simples érudits en écriture sainte), islam....

Sacrificateur (donc prêtre, druide antrauos, imam) n'est pas un métier, c'est un sacerdoce. Chez les Juifs de l'époque du Temple ce rôle était non seulement réservé à des hommes mais il fallait aussi qu'il fûssent de la tribu des Cohen (= sacrificateurs. Ce mot a donné le mot arabe kahen qui veut dire prêtre), les Lévy étant les assistants des sacrificateurs.

Sacrificateur est traditionnellement lié au sexe masculin et mis en parallèle avec l'enfantement chez la femme. C'est affirmé chez tous les théologiens israélites et chrétiens catholiques, orthodoxes, coptes....
Une référence facile à trouver : saint Jean Bouche d'Or.

Un exemple dans le Christianisme. Personne ne peut nier la sainteté toute particulière de la Vierge Marie pour un Chrétien d'Eglise ancienne (Orthodoxe, Catholique, Copte, Nestorienne, Jacobite...) or lorsque le Christ a ordonné prêtres ses disciples en leur disant "quand vous remettrez les péchés ils seront remis....." il n'a pas ordonné sa mère la Vierge Marie ni sainte Madeleine qui était présentes.

Il en résulte que les femmes qui exigent d'être prêtres chrétiennes se considèrent comme supérieures en sainteté à la Vierge Marie.


Dernière édition par Aruernos le Mar 22 Juil 2014 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: … et le transgenre   

Revenir en haut Aller en bas
 
… et le transgenre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trans Aide devenue Association Nationale Transgenre
» … et le transgenre
» Transgenre : quelle réaction ?
» Coup de gueule sur certains "thérians" et "otherkins"
» Conversion : Antoine, transgenre, redevient l’homme qu’il est vraiment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Le (néo)Druide-
Sauter vers: