forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Sam 12 Juil 2014 - 17:13

Certaines personnes ici se soucient de ce sujet et semblent attendre une doctrine très précise.

à celà je vais apporter une double réponse - prise ici - et une remarque.


- Le DRUUIDIACTO CREDIMI (Crezenço druidico de baso) est un "Credo" credimacos.
Je crois...
1- Que l’Ananmenon, « l’Innommé », est.
2- Qu’il est Triple dans son Unité, et multiforme dans ses manifestations, c’est-à-dire qu’il se manifeste en des Uassones, « hypostases »,
accessibles à notre raison humaine.

Mais à la fin il indique trois devoirs basiques :

7- Que l’Homme tend à la perfection par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage viril.

(Que fait la femme ?)

Il dit aussi que "5- Que l’Homme à pleine conscience du bien et du mal avec liberté du choix."

C'est une différence énorme entre les religions païennes en général et les religions dogmatiques, que nous croyons qu'il y a une base morale commune, évidente, naturelle, qui n'a donc pas besoin d'être enseignée.

Bien sûr, dans le détail chacun peut avoir une attitude différente : accepter ou non l'homosexualité, considérer que les voleurs doivent être pendus ou donner une deuxième chance aux délinquants.
Je crois que ces points de détail - j'espère n'offenser personne - varient en fait selon les époques. Les religions dogmatiques elles mêmes ne se comportent pas aujourd'hui comme elles le faisaient il y a seulement cinquante ans, sans parler d'il y a mille ans.

- Le DRUUIDIACTO CREDIMI est le "dogme" de la CCC. Quelqu'un a mis ici des "principes druidiques de base" qui n'engagent pas la CCC mais comme Auetos ne les a pas contestés je pense qu'ils sont compatibles avec l'appartenance à la CCC :

les "préceptes druidiques de vie" :

1. Se connaître est bien, se maîtriser est mieux.
2. C’est par l’exercice que tu acquerras la puissance de la volonté, par l’exercice que tu la garderas.
3. Ne laisse pas la crainte ni le doute te paralyser, ils limitent et détruisent tout.
4. Ce qu’il convient de faire, décide-le ; ce que tu as décidé, entreprends-le ; ce que tu as entrepris, achève-le.
5. Si rude et si obscure que soit la tâche quotidienne, accomplis-la dans la joie.
6. Ne ralentis pas ton ascension par un lest inutile, composé d’orgueil et de suffisance.
7. Sache vaincre toute fatigue de ton corps, tout faux pas de ton esprit, toute défaillance de ton âme.
8. Si tu ne peux modifier les hommes et les évènements à l’image de tes désirs, que du moins ce ne soit pas eux qui te modifient.
9. Mets ton point d’honneur à n’avoir de serviteur que toi-même.
10. N’érige pas autrui en juge de tes actions.
11. En quelque circonstance que tu te trouves, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages.
12. Garde ton sang-froid dans tout danger.
13. Ne te force jamais : prends patience, garde la joie et le sourire, vise à l’harmonie.
14. Apprends de l’étranger ce qui peut t’être utile, mais ne cherche pas à l’imiter.
15. Utilise analogies et symboles, ils te permettront de penser et de comprendre là où finit ta raison, où il te manque les mots pour exprimer ta pensée.
16. Apprends que toute pensée est stérile, si elle n’est pas rendue vivante par l’émotion ou le sentiment, elle est alors semblable à une coque vide.
17. Pense en image, précise tes pensées, résume le tout par un symbole qui deviendra pentacle.
18. Grâce à ces Conseils tu garderas la loi, et tu t’élèveras au dessus de toi-même.
Ces préceptes sont extraits des "Kelennadurez du Druide Vissurix 3778 / 3821". Le druide Uissurix est l’un des cinq fondateurs de la Kredenn Geltiek Hollvedel

Il présentent une éthique credimaca et même quelques points de morale :

14. Apprends de l’étranger ce qui peut t’être utile, mais ne cherche pas à l’imiter.

Selon moi cette ligne interdit tout racisme ou xénophobie et à l'inverse tout renoncement à soi-même. Ceux qui connaissent la sous-culture américaine* mieux que leur culture régionale devraient se sentir visés.

(Note: * sous-culture ne veut pas dire que toute la culture américaine soit une sous-culture, mais que c'est ce qu'il y a de plus bête et avilissant de la culture américaine qui se répand dans le monde.
Un auteur pourtant facile à lire et agréable comme Bill Bryson est confidentiel en France.)

9. Mets ton point d’honneur à n’avoir de serviteur que toi-même.
me paraît aussi un point de morale. On peut avoir un patron en échange d'un salaire, on ne peut pas avoir un maître ni d'esclaves ou de disciples comme les gourous en ont.


- Ma remarque maintenant :

J'ai été surpris que les demandeurs d'éthique demandent un débat sur la fin de vie, sur un sujet aussi précis.

J'y vois un reste de Christianisme et plus précisément de Catholicisme : on attend que la CCC ou toutes les clairières par la voix de leurs  porte-parole autorisés disent "urbi et orbi"  qu'il faut laisser les malades en vie jusqu'au bout ou au contraire condamnent "l'acharnement thérapeutique".

(De plus il me paraît difficile d'avoir un point de vue général sur une question aussi délicatement humaine où je crois qu'il n'y a que des cas particuliers)

Bref certains d'entre nous semblent attendre d'un grand pontife ou d'un Conseil des anciens des ordres moraux, par un mouvement du haut vers le bas.

Or je crois qu'un des intérêts dans la vie pratique de notre religion est qu'au contraire son mouvement naturel est du bas vers le haut.

Il serait désolant que nous finissions par avoir des petits livres de catéchisme nous indiquant dans quelle direction nous devons chier ! comme le catéchisme de Khomeini ! "Si tes WC sont orientés vers La Mecque tu dois déféquer en sens inverse de ta cuvette" (sic) Bravo la mystique !

Ronald Reagan a dit une fois quelque chose qui nous concerne par coïncidence. Je ne me souviens plus des termes exacts mais en substance il disait : "Ce n'est pas l'Etat fédéral qui a créé les états, ce sont les états, les communautés indépendantes qui ont créé l'état fédéral".

En disant cela il rappelait que l'Etat fédéral n'avait pas légitimité pour s'occuper de tout et qu'il était bien normal que les états membres aient des législations très différentes, sur le plan pénal, commercial, sur le mariage, l'enseignement et ses programmes, la vie culturelle et même leur langue(s) officielle(s).

S'il a été établi que l'anglais est la langue du Congrès et du Sénat la Californie a au moins trois langues officielles : l'anglais, l'espagnol et le chinois. L'arizona a l'anglais l'espagnol et le nadéné ("l'apache". attention, "appache" comme "esquimaud" est un nom insultant donné par une tribu ennemie



. "apash" veut dire "petites vipères". Le nom du peuple est Déné (= Peuple) et la langue est le nadéné = Langue du Peuple. "Eskimo" est un mot indien insultant qui veut dire "mangeurs de viande crue. Le mot normal est "Inuit").

Proudhon a dit la même chose en parlant de nous plus précisément, deux citations :

"La monarchie dans notre pays n'est pas gauloise, elle est franque"

"Les Gaulois vivaient en tribus indépendantes, mais face au péril germanique puis face au péril romain, elles se sont unies en confédération, ce qui prouve une conscience nationale"

Dit autrement ce n'est pas l'état qui doit créer la nation aux forceps comme l'on fait Clovis et Charlemagne, c'est de la nation que l'état doit émaner, et pour un anarchiste comme Proudhon, l'état doit être limité au maximum et n'exister que par périodes.

Pour ma part en tant qu'historien je fais remarquer à ceux qui nient toute conscience nationale gauloise que chaque année des druides de toute la Gaule et seulement de la Gaule se réunissaient dans la forêt des Carnutes, ce qui me semble indiquer une conscience de destin commun.

Donc il est évident que le druidisme doit avoir quelques points de bases comme ceux de la DRUUIDIACTO CREDIMI .

Ensuite que des obédiences aient de petites divergences ne me gêne pas et même chaque clairière peut avoir ses points de vue particuliers.

L'essentiel est d'avoir suffisamment de points communs et de respect envers nos divergences d'opinion pour rester tous credimari et bratroi (je ne suis pas sûr du pluriel de "brater")

Les francs-maçons - je ne le suis pas mais j'en ai connu quelques uns - s'appellent "frères" entre eux et s'estiment, même avec des idées politiques opposées, des sexualités différentes - y compris dans des loges très conservatrices comme la GLNF - et des vies quotidiennes très variées.

Ceci dit... je ne sais pas du tout ce qui les unit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Sam 12 Juil 2014 - 22:59

Et? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Sam 12 Juil 2014 - 23:44

Clyde TriCanauos a écrit:
Et? ...

et je ne souhaite donc pas un catéchisme moral pour les credimaroi. Notre morale est naturelle comme dans tous les paganismes. Elle ne vient pas d'en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Sam 12 Juil 2014 - 23:49

C'est quoi la morale qui vient du bas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Dim 13 Juil 2014 - 1:11

Clyde TriCanauos a écrit:
C'est quoi la morale qui vient du bas?

Lis le texte avant de le commenter.

Je te rappelle un point du DRUUIDIACTO CREDIMI :

5- Que l’Homme a pleine conscience du bien et du mal avec liberté du choix.

Je te rappelle aussi la note finale :

La plus grande liberté d’interprétation dans le détail est laissée aux credimari, mais qui n’admet pas le minimum doctrinal exprimé par ces paragraphes ne saurait se prévaloir d’appartenir à cette Croyance, ni par conséquent être regardé comme un véritable Frère, par les adeptes du Druidisme en général et de la Celtiacon Certocredaron Credima en particulier.

Cette conscience s'oppose donc à toute notion de catéchisme venu de la hiérarchie sacerdotale, contrairement aux Christianismes et autres religions autoritaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Lun 14 Juil 2014 - 1:31

Aruernos a écrit:
Certaines personnes ici se soucient de ce sujet et semblent attendre une doctrine très précise.

Non. Cette doctrine, nous ne l'attendons pas : nous l'avons.

La question est de savoir si elle peut s'accorder entre ses différentes expressions. Quand c'est le cas (je ne dis pas qu'il faut que ça le soit forcément) le druidisme contemporain peut se constituer pour l'occasion en force de proposition... étant donné que nous sommes dispersés aux quatre-vents, ce forum est un bon endroit pour travailler la question.

Citation :
Le DRUUIDIACTO CREDIMI est le "dogme" de la CCC.

Non plus. Ce Druuidiacto Credimi tout comme les préceptes de vie du Druide Uissurix que tu cites est l'héritage de la Kredenn Geltiek, dont la CCC est une composante.

Citation :
7- Que l’Homme tend à la perfection par la pratique des trois Devoirs primordiaux : honorer les dieux, ne rien faire de mal et cultiver le courage viril.

(Que fait la femme ?)

Le « H » majuscule est là pour désigner l'homme en tant qu'être, et non les seuls mâles.

Citation :
Il dit aussi que "5- Que l’Homme à pleine conscience du bien et du mal avec liberté du choix."

C'est une différence énorme entre les religions païennes en général et les religions dogmatiques, que nous croyons qu'il y a une base morale commune, évidente, naturelle, qui n'a donc pas besoin d'être enseignée.

En Uttara-Kuru, oui ! Dans la tête d'un soixante-huitard et à grand renfort d'idéologie, peut-être aussi... mais dans notre réalité, non. J'imagine que l'enseignant que tu es ne fait pas que « regarder pousser » et laisser faire la nature ?

Citation :
J'ai été surpris que les demandeurs d'éthique demandent un débat sur la fin de vie, sur un sujet aussi précis.

J'y vois un reste de Christianisme et plus précisément de Catholicisme : on attend que la CCC ou toutes les clairières par la voix de leurs porte-parole autorisés disent "urbi et orbi" qu'il faut laisser les malades en vie jusqu'au bout ou au contraire condamnent "l'acharnement thérapeutique".

Ces sujets ont été lancés par Auetos, et non par des hypothétiques demandeurs d'éthique. Et ce reste de christianisme que tu pointes, je le vois plutôt à l'oeuvre dans cette frilosité à débattre de ces sujets qui dérangent les églises...

Citation :
Bref certains d'entre nous semblent attendre d'un grand pontife ou d'un Conseil des anciens des ordres moraux, par un mouvement du haut vers le bas.

Ce sont des fonctionnements traditionnels... personnellement, je préfère de loin ces deux institutions vénérables à un foutoir néo-païen dont les références seraient à mi-chemin entre la wicca et la franc-maçonnerie.

Bonne fin de nuit!

Revenir en haut Aller en bas
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Lun 14 Juil 2014 - 16:37

Matuos a écrit:
Non plus. Ce Druuidiacto Credimi tout comme les préceptes de vie du Druide Uissurix que tu cites est l'héritage de la Kredenn Geltiek, dont la CCC est une composante.

acò revé al mème.

Citation :
Le « H » majuscule est là pour désigner l'homme en tant qu'être, et non les seuls mâles.

Pour les autres recommandations, oui, mais "viril" concerne l'homme masculin, à moins qu'on demande du courage viril aussi aux femmes.

Citation :
En Uttara-Kuru, oui ! Dans la tête d'un soixante-huitard et à grand renfort d'idéologie, peut-être aussi... mais dans notre réalité, non. J'imagine que l'enseignant que tu es ne fait pas que « regarder pousser » et laisser faire la nature ?

Je ne sais pas ce qu'est l'Uttara-Kuru mais lorsque je lis

5- Que l’Homme a pleine conscience du bien et du mal avec liberté du choix.

j'en déduis que cette conscience est naturelle. Si j'ai mal compris la phrase ce serait sympa de me l'expliquer.

(Un enseignant n'enseigne pas le bien et le mal. Il enseigne un savoir historique, linguistique, technique...)

Citation :
Ces sujets ont été lancés par Auetos, et non par des hypothétiques demandeurs d'éthique. Et ce reste de christianisme que tu pointes, je le vois plutôt à l'oeuvre dans cette frilosité à débattre de ces sujets qui dérangent les églises...

L'Eglise Catholique et l'Eglise orthodoxe ont des doctrines très précises sur ce point qui ne les dérange pas. L'Eglise Catholique est dérangée par d'éventuelles évolutions de la loi mais pas par le débat lui-même. Elle est pour l'acharnement thérapeutique. L'église orthodoxe est pour le libre choix de la personne. Si sa volonté n'est pas connue elle est contre l'arrêt des appareils respiratoires mais je crois qu'elle ne s'oppose pas à l'arrêt des autres appareils de soutien (sous toute réserve). Elle est en tout cas d'accord pour l'arrêt des soins médicaux proprement dits.

Aruernos a écrit:
Bref certains d'entre nous semblent attendre d'un grand pontife ou d'un Conseil des anciens des ordres moraux, par un mouvement du haut vers le bas.

En résumé je dirais que les gens qui vont à l'Eglise sont très différents les uns des autres en dehors de leur foi et que je suppose que les credimaroi le sont aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mar 15 Juil 2014 - 0:11

Aruernos a écrit:
acò revé al mème.

voui! c'était pour te donner la vue d'ensemble.

Citation :
mais "viril" concerne l'homme masculin, à moins qu'on demande du courage viril aussi aux femmes.

la bravoure vaut pour tout le monde: c'est ainsi que j'ai compris l'explication d'Auetos.

Citation :
lorsque je lis

5- Que l’Homme a pleine conscience du bien et du mal avec liberté du choix.

j'en déduis que cette conscience est naturelle. Si j'ai mal compris la phrase ce serait sympa de me l'expliquer.

(Un enseignant n'enseigne pas le bien et le mal. Il enseigne un savoir historique, linguistique, technique...)

il me semble à moi que dans l'édification de l'Homme à cette libre-conscience, les parents et les instructeurs se taillent la part du lion, et que la part d'inné s'en trouve diminuée d'autant.

je ne suis pas d'accord avec ta parenthèse sur les enseignants, puisqu'ils éduquent, et donc apprennent à manier le bon et le beau, le juste, le vrai et tous leurs contraires à travers la discipline ou le métier qu'ils sont sensés transmettre à leurs élèves...

Citation :
En résumé je dirais que les gens qui vont à l'Eglise sont très différents les uns des autres en dehors de leur foi et que je suppose que les credimaroi le sont aussi.

je ne peux que te donner raison!
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mar 15 Juil 2014 - 19:02

Matuos a écrit:
la bravoure vaut pour tout le monde: c'est ainsi que j'ai compris l'explication d'Auetos.

Et c'est très exactement ce qu'il fallait comprendre  Very Happy 

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mar 15 Juil 2014 - 21:44

Citation :
je ne suis pas d'accord avec ta parenthèse sur les enseignants, puisqu'ils éduquent, et donc apprennent à manier le bon et le beau, le juste, le vrai et tous leurs contraires à travers la discipline ou le métier qu'ils sont sensés transmettre à leurs élèves...

Les enseignants donnent l'instruction, le savoir. L'éducation, le comportement viennent des parents.
Les horaires ne permettent guère d'enseigner le bien et le mal et la laïcité sourcilleuse de l'Enseignement fait que la moindre approche des questions morales est très délicate.

avant 1945 on disait "le Ministère de l'Instruction publique". On a cru nécessaire de changer le nom pour rompre symboliquement avec le régime de Vichy.

C'est une erreur courante des parents de croire qu'ils n'ont aucune responsabilité dans l'Education. C'est comme ça qu'on a en collège des élèves qui ne font pas différence entre les salles de classe et leur salon, qui s'affalent sur leur chaise, se grattent le parties, tutoient les profs... après on s'étonne que le niveau baisse. (je parle des élèves lambda, pas des classes difficiles.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mar 15 Juil 2014 - 23:17

Auetos a écrit:
Matuos a écrit:
la bravoure vaut pour tout le monde: c'est ainsi que j'ai compris l'explication d'Auetos.

Et c'est très exactement ce qu'il fallait comprendre  Very Happy 

Je veux bien l'admettre, et c'est bien comme ça que je le comprends aussi, mais dans ce cas, pourquoi utiliser ce mot, "viril", qui se réfère sans ambiguïté à des caractéristiques attribuée au sexe masculin ?

Entendons-nous bien, il ne s'agit pas ici d'un combat à la sauce féministe. Quand je lis "courage viril", je lis surtout "courage", je me sens tout aussi concernée que n'importe quel homme, et je me sens en phase avec l'ensemble de ces préceptes de vie Smile

Je ne suis pas de celles qui éprouvent le besoin de rajouter un "e" à chaque métier ou qui se prennent la tête sur la parité et autres balivernes.
Cependant, je m'interroge sur la logique de cette expression "courage viril" dans le cadre d'un druidisme contemporain... Pourquoi ne pas l'adapter, ou simplement supprimer cet adjectif, au lieu de vouloir conserver "texto" une façon de dire qui peut prêter à confusion (j'ai déjà lu dans une autre discussion un questionnement à ce sujet d'ailleurs) ?

Et par extension, une autre question me vient : qu'en est-il de la position du druidisme contemporain par rapport à la femme ? Quelles sont les réserves ou limitations éventuelles qui existent, si elles existent, par rapport au sexe féminin ? Quelles sont les différences dans la façon d'aborder le cheminement d'une femme ou d'un homme au sein du druidisme, ou au sein "des" druidismes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mer 16 Juil 2014 - 15:58

Aruernos a écrit:
Les enseignants donnent l'instruction, le savoir…

Jusque là je suis d’accord. C’est après que je ne comprends pas le rapport entre vos dires et l’enseignement druidique.

Vous confondez ou amalgamez l’éducation nationale et l’enseignement religieux dispensé par les groupes druidiques. L’un n’est pas l’autre…

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mer 16 Juil 2014 - 16:00

gealach dearg a écrit:
Cependant, je m'interroge sur la logique de cette expression "courage viril" dans le cadre d'un druidisme contemporain... Pourquoi ne pas l'adapter, ou simplement supprimer cet adjectif, au lieu de vouloir conserver "texto" une façon de dire qui peut prêter à confusion (j'ai déjà lu dans une autre discussion un questionnement à ce sujet d'ailleurs) ?

Avant de continuer cette discussion sur le Credo de la Celtiacon Certocredaron Credima, je tenais simplement à vous dire que nous aussi nous nous sommes interrogés sur le bien fondés de cette expression « courage viril » dans le cadre d’un druidisme contemporain et, le résultat fut que tous les points ont été revus, rediscutés, retravaillés et reformulés…

Credo druidique « druuidiacto credimi »

Je crois …

Point 1 –

Que l’Ananmenon, « l’Innomé », principe ultime sans commencement ni fin, sur quoi les Dieux ont leur assise, c'est « Ça », Tod, Suprême-essence, insaisissable et invisible. Inqualifiable et inconcevable. Indescriptible et inactive. On ne peut le voir, on ne peut le saisir, pas plus qu'il ne nous voit, ni ne nous entend, et il serait vain de le prier... car l'Innomé, qui est en tout, et partout, ne peut rien pour nous, ni contre nous.

Point 2 –

Que lorsque dans l’Immensité non différenciée, le premier mouvement apparait celui-ci implique l’existence de trois éléments : deux forces contraires et leur résultante. C’est pourquoi partant du non-duel, le premier degré de la manifestation est nécessairement une Trinertos, « Triple-force ». Cette Trinité pénètre toutes choses et apparait à la base de tous les aspects de l’univers physique ou mental.

Point 3 –

Que l’Oinalio, l’œuf du monde, qui représente l'univers conscient tout-entier, et l’homme qui en est une fraction apparaissent au regard de l’Immensité comme deux êtres parallèles et similaires, comprenant chacun trois plans : physique, animique et psychique.

Point 4 –

Que la part immortelle qui anime tout être, l’Anamon, « l’Âme », elle qui n’est pas née et ne meurt point, elle qui n’est venue de nulle part et qui n’est devenue personne. Perpétuelle, éternelle, primordiale, elle n’est point détruite quand le corps est détruit car elle est une parcelle de l’Ananmenon.

Point 5 –

Que L’Homme sage sait qu’il y a le Uindos, « le beau », le Uirios, « le juste », et le Uiros, « le vrai », et qu’inversement il y a le laid, le partial et le faux; il sait que tous ces contraires ne peuvent vivre l’un sans l’autre, qu’ils vivent l’un de l’autre et qu’il est vain de vouloir les opposer ou de vouloir la victoire de l’un sur l’autre, car ce n’est pas leur opposition mais leur complémentarité dans un équilibre parfait qui engendre l’harmonie qui le fera aller vers la paix.

Point 6 –

Que toutes les créatures, vivants grâce et par l’Ananmenon, c’est-à-dire l’Oinalio, « la Monade », seront résorbées en Tod, « Ça », en cette vie où une autre, maintenant où prochainement, tôt ou tard, et au plus tard lors d’une fin du monde où seuls l’eau et le feu règneront, prémisse d’un renouvellement ou une reconstruction.

Point 7 –

Que l’Homme tend vers la perfection par la pratique des trois devoirs primordiaux : honorer les dieux, tous nos dieux, ceux du clan, ceux du peuple, et respecter ceux des autres peuples ; ne pas faire le mal, être bienveillant et en harmonie avec toute forme de vie pour ne point contrevenir à l’ordre divin ; cultiver le courage viril en prenant son destin en main avec hardiesse, honneur et force morale."


Citation :
Et par extension, une autre question me vient : qu'en est-il de la position du druidisme contemporain par rapport à la femme ? Quelles sont les réserves ou limitations éventuelles qui existent, si elles existent, par rapport au sexe féminin ? Quelles sont les différences dans la façon d'aborder le cheminement d'une femme ou d'un homme au sein du druidisme, ou au sein "des" druidismes ?

Nous concernant les femmes ont les mêmes droits que les hommes, en tout et pour tout sauf pour le sacerdoce, où, conformément à la tradition de nos Pères, et bien qu’elles aient accès aux mêmes prérogatives que les hommes, elles ne peuvent-être ordonnées que Noibate Benate (femmes saintes) et n’avoir accès qu’à la médecine par les simples, la divination, la vision prophétique, la musique, le chant, la danse, la poésie et l’enseignement. Par contre le sacrifice public ne leur est pas accordé.

A part ça l’enseignement proprement dit est strictement le même.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Mer 16 Juil 2014 - 17:05


Tout cela correspond à mes convictions profondes - sauf sur la fin provisoire où il n'y aura que l'eau et le feu sur laquelle je n'ai aucune opinion -

Le texte précédent correspondait aussi mais était moins précis.

Je suis d'accord aussi sur le rôle des hommes et des femmes. En effet le sacerdoce n'est pas un métier, mais un sacerdoce (évidemment il vaut mieux qu'il s'accomplisse à plein temps lorsque les croyants sont nombreux, mais ce n'est pas un métier pour autant)

Une femme druide faisant des sacrifices publics serait l'équivalent d'un homme "enceint" et son sacrifice n'aurait pas plus de valeur que si un prêtre chrétien baptisait ou bénissait une chaise.

Les pasteurs, rabbins et imams ne sont pas des prêtres. lls sont de simples érudits en doctrine sainte et formés à l'enseigner, raison pour laquelle il y a des pasteurs femmes. S'il n'y a pas de rabbines c'est sans doute par un respect excessif de la tradition, et s'il n'y a pas d'imames c'est sans doute pour une raison comparable.

En revanche les prêtres et les druides sont des sacrificateurs, or ce rôle est le pendant masculin de l'enfantement.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Jeu 17 Juil 2014 - 22:37

Merci beaucoup, Auetos, pour ce credo druidique.

Je l'ai lu, relu et le relirai, car il y a de quoi forger... et j'ai apprécié ce que j'ai lu.
Et évidemment des questions me viennent également. Plein. Trop à la fois !
Certaines probablement très naïves ou simplistes, car je débute dans la découverte de ces matières... mais je me soucie peu de paraître idiote, tant que ma soif est étanchée.
Pourrais-je les poser au fur et à mesure ?
Même si par écrit, c'est plus compliqué, moins fluide, mais je n'ai pas d'autres possibilité pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   Sam 19 Juil 2014 - 14:34

gealach dearg a écrit:
... évidemment des questions me viennent... Pourrais-je les poser au fur et à mesure ?

Bien évidemment…  Very Happy

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ethique et Morale : du bas vers le haut SVP
» Les Voeux Religieux (Ethique & Morale)
» Paume de la main gauche ouverte vers l'avant
» Imaginer une morale athée...
» Éthique ou morale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: