forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Lun 18 Aoû 2014 - 18:27

Je veux d'abord préciser que ce sujet concerne le druidisme contemporain et non la définition que donne Auetos dans ce forum sur le neodruide. Il reprend bien ou mal l'ensemble des groupes druidiques constituant la scène druidique actuelle hormis ceux qualifiés de farfelus. ils ne répondent pas aux critères du druide antique énoncé dans ce forum mais aux critères dits sérieux de la recherche druidique actuelle dont la filiation est au moins attestée entre eux.
En dépit de l’auto définition que se donnent les groupes druidiques (s’ils se considèrent « antiques » et s’ils considèrent les autres comme « néo »), il n’en est pas moins qu’ils adoptent une tenue rituelle inspirée de l’antiquité qu’ils consacrent au culte plutôt qu’à leur habillage quotidien, qui tient compte du côté pratique que demande la vie moderne. La modernité a tôt scindé le vestimentaire quotidien de l’habit sacerdotal au fur et à mesure que le temporel se sépare du spirituel. Plus on s’éloigne de l’occident, moins cette différence est marquée. Seule la pratique de l’esprit se vit en apparence au quotidien parallèlement à l’apparence dans la pratique rituelle ponctuelle. Celle-ci se fera de manière discrète étant donné le regard sociétaire critique sur la pratique. Cela conditionnera certainement le choix du vêtement.

Dans les rassemblements druidiques, lors de rituels, nous remarquons diverses constantes dans la tenue vestimentaire rituelle.
De manière générale, c’est la tenue blanche qui caractérise le plus souvent le sacerdote. Selon la vision moderne druidique, et malgré la diversification antique dans le domaine du sacerdoce, les voies se divisent le plus souvent en trois, chiffre de prédilection d’une vue tripartite, voire parfois plus.


Les chantres, poètes, satiristes et autres passeurs de traditions qui utilisent la voie de l’expression inspirée sont rassemblés dans une voie appelée bardique. Autrefois, le barde était plus une fonction qu’un titre avec une capacité précise. Il était généralement chargé de poser le culturel, l’historique et le mythe dans un ensemble dans lequel une entité-peuple s’installe identitairement, au service de la fonction royale. Malgré les couleurs adoptées dans l’antiquité, le neo-druidisme a adopté la couleur bleue, passerelle assez floue avec la couleur verte.


Cette dernière est celle choisie par le druidisme contemporain pour la voie ovatique, terme moderne issu d’une cristallisation de cet art multiple. Ces couleurs sont plus en adéquation avec une vision élémentaire ou une dualité ciel-terre qu’une réalité vestimentaire antique. Plus une fonction qu’un grade, les vates d’aujourd’hui sont naturellement attirés par les domaines des plantes, des énergies, des esprits, des sacrifices, des éléments, etc. qui demandent une sensibilité accrue à l’environnement. La frontière entre ces domaines que notre regard moderne tend à séparer en une dichotomie de polarisation est assez ténue. Plusieurs groupes considèrent ces étapes comme un cheminement vers la druidité, d’autres comme des rôles ou des natures inhérentes à chaque individu. C’est pourquoi les cheminant se complaisent dans la spécialisation de ces voies ou les considèrent comme étant constituantes de leur cheminement vers une progression ininterrompue.  


Dans la tenue, les groupes druidiques modernes distinguent ces voies par une tenue complètement ou en partie (associée au blanc) verte ou bleue. D’autres, considérant, que ces voies sont à cheval entre le rôle et le titre, marquent leur druidité par l’habit blanc avec un complément vert ou bleu. Ce sera une écharpe, une chasuble, un manteau à capuche ou non, voire de manière plus discrète, une simple cordelette verte ou bleue.


La confusion entre rôle et titre amène à de grandes différenciations au niveau du rituel. Ainsi, le Gutuatre sera tantôt une voie séparée, tantôt un rôle, voire indissociable de la voie dite druidique. La couleur rouge semble avoir été choisie par les groupes druidiques, soit pour désigner la voie du Gutuatre, soit pour désigner la voie druidique elle-même. Le gutuatre, à proprement parler, utilise la parole sacrée.


Considérons que parler d’une voie druidique séparée tient à considérer qu’elle est séparée des voies ovatiques et bardiques, chose qui est contestée par plusieurs groupes. Cette voie dite druidique est abordée séparément ou comme aboutissement des deux autres. Si nous considérons que le mot druide est un qualificatif de sagesse, il pourrait tout aussi bien s’adresser à toutes les voies. Si c’était le cas, ces « codes de couleur » seraient à revoir. Le druide peut aussi se distinguer par le port d'un voile ou d'un bandeau tribann.




Les cheminant dans certains groupes doivent adopter la tenue blanche avec un marqueur différentiel noir ou blanc (quand le rouge est choisi pour la druidité), tandis que dans d’autres, aucune tenue n’est exigée, comme pour un postulant.


La tenue sacerdotale antique est le sayon ou la saie mi longue, la ceinture et les braies (option), et les sandales, qui peuvent s’ajouter de courte veste à manche, de manteau court ou long avec capuche ou non selon les régions.


Aujourd’hui, nous remarquons toutes ces tendances dans l’habillement sacerdotal, parfois sophistiquées, parfois non, compte tenu de leur coût ou de la simplicité pratique recherchée dans le « changement de vêtement » avant le rituel, vu la rareté de son emploi.




Ainsi, tandis que certains mettront un soin particulier à se présenter en sandales, pieds-nus, en saie mi longue, avec une ceinture et un bolgi (petit sac), ou en poussant un peu l’apparence, agrémentent leur tenue de manteau, bandeau, voile, serpe, corne en dépit des intempéries ou de leur utilisation, d’autres se contenteront d’une tenue simple, avec un signe distinctif. Le port de breloques marquera un attachement particulier ou distinguera un titre tandis que le port du torque marquera un attachement à la société celtique et l’aristocratie religieuse en particulier.




Tandis que certains adopteront occasionnellement chasuble, manteau avec ou sans capuche, écharpe ou grand voile replié, blancs, bleus ou verts, d’autres les adopteront de tout temps avec parfois une coiffe, voile, bandeau Tribann noir ou blanc ou un autre signe distinctif de leur ordre.


Le bâton est très présent aussi comme attribut personnel sur lequel la spirale est représentée souvent, parfois autre chose. La bannière, sous forme de symbole sur support solide ou sous forme de calicot, hissé sur un bois, représente le clan ou la clairière.


Mais dans l’ensemble, lorsqu’ils se rassemblent, tous se reconnaissent assez rapidement grâce à ces codes contemporains et une langue uniforme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 8:51


merci Artio's!

dans ton tour d'horizon tu n'as pas parlé du fait de de confectionner soi-même sa saie, porter du lin ou non, des objets métalliques ou sous-vêtements, montre, arme... peux tu nous en toucher deux mots?

pour ce qui est de l'antique et du néo: tout est forcément néo puisque nous ne connaissons pas de tenues druidiques antiques!

Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 13:00

Effectivement, ta remarque est pertinente. On peut aussi étendre le sujet. De ce que j'ai remarqué, c'est que un druidisant sur deux préférait confectionner soi-même sa saie, l'autre préférant se la procurer ailleurs, par goût, maladresse ou facilité. Il me semble important, en effet, de confectionner soi-même ses objets rituels. Cependant, il ne semble pas important à la plupart de se consacrer au purisme, seuls les confort, aspect et côté pratique remportant les suffrages. En effet, ne leur semblant pas important de se confectionner des braies, ils portent le plus souvent un pantalon descendant moderne des braies, selon le temps qu'il fait (donc parfois non). Le confort semble primer en effet ; on le voit dans le port des chaussures et des sous-vêtements qui sont (je l'imagine  Very Happy ) aléatoires. D'une personne à l'autre dépend le port d'objets modernes ou non (comme une montre), selon leur propre envie ou opinion sur la question du vêtement à porter en rituel. Beaucoup se disent qu'il ne faut pas en venir à des extrémités, se concentrant surtout sur le vêtement qu'ils revêtent en visu. C'est un sujet à débat.
En ce qui concerne les armes, je remarque que beaucoup de clairières possèdent une épée rituelle, avec le désir d'utiliser un modèle celte, se contentant de ce que l'on peut disposer selon les moyens ou efforts que l'on fournit. Pour la lance, c'est plus rare, mais assez présent. Généralement, les participants ne portent pas d'arme personnelle.
Pour les objets métalliques : j'ai vu des torques, des colliers, des bracelets, le plus souvent représentatifs et des décorations personnelles mais certains préfèrent ne pas porter de métal sans doute l'influence de la culture amérindienne.

Donc, comme tu le sous-entend, il y a partage entre se raccorder à la culture celtique authentique et à créer une culture druidique moderne.

Vois-tu ce que j'aurais oublié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 16:19

non, je ne vois pas ce que tu as oublié de dire: c'est un tour d'horizon très complet et tu as bien répondu à mes questionnements qui certes peuvent paraître futiles à ceux qui sont familiers avec ces codes et leurs significations, mais qui sont autant d'interrogations pour celui qui débute!
Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 16:22

Il n'y a de futile que la futilité ! Interroger questionne, et donc n'est jamais futile, même pour celui qui répond en s'interrogeant. D'ailleurs, avant d'écrire, on cherche ce qu'on ignorait consciemment. Le déposer est faire constat même quand on croit le savoir. Et requestionner améliore la réponse par la question. En ce sens, point de débutant ou de sachant, encore moins de serf-titude !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moilogustos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 1032
Localisation : Brogis Parisii
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 16:57

Bonjour,

Merci cher Artio's pour ses recherches, qui semble bien complète effectivement pour les "débutants et néophytes", mais qui pour les pratiquants sont habituels et effectivement familier  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 17:00

Artio's a écrit:
Donc, comme tu le sous-entend, il y a partage entre se raccorder à la culture celtique authentique et à créer une culture druidique moderne.

je ne démarque pas forcément.

en tant que paysan je tout aussi coutumier des journées de pioche que des travaux au tracteur... je vis avec mon temps tout en vivant dans celui de mes pères à la place qui était la leur: sans perdre de vue la préservation des équilibres fondamentaux, je me pose la question de ce qui fonctionne et de ce qui a du sens dans une perspective réaliste et saine!

je pense que vous, Druides, faites de même dans la fonction et au niveau que vous occupez.
Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 17:27

Artio’s a écrit:
Je veux d'abord préciser que ce sujet concerne le druidisme contemporain et non la définition que donne Auetos dans ce forum sur le neodruide. Il reprend bien ou mal l'ensemble des groupes druidiques constituant la scène druidique actuelle hormis ceux qualifiés de farfelus. ils ne répondent pas aux critères du druide antique énoncé dans ce forum mais aux critères dits sérieux de la recherche druidique actuelle dont la filiation est au moins attestée entre eux.

Pour cette raison ce topic est déplacé vers la partie néo-druidique du forum.

Citation :
En dépit de l’auto définition que se donnent les groupes druidiques (s’ils se considèrent « antiques » et s’ils considèrent les autres comme « néo »), il n’en est pas moins qu’ils adoptent une tenue rituelle inspirée de l’antiquité qu’ils consacrent au culte plutôt qu’à leur habillage quotidien, qui tient compte du côté pratique que demande la vie moderne. Celle-ci se fera de manière discrète étant donné le regard sociétaire critique sur la pratique. Cela conditionnera certainement le choix du vêtement.

Aucun groupe digne de foi peut, à l’heure actuelle, se considérer « antique » puisque nous savons tous que notre tradition fut un tantinet interrompue pendant un certain laps de temps… nous pouvons donc tout au plus nous dire reconstructionnistes et, à ce titre, ne rien inventer mais apprendre du passé.

Ainsi donc même « inspiré » la tenue de nos druides doit, à mon sens, être traditionnelle. Pas de djellaba judéo-chrétienne qui les font ressembler à des curés.

Citation :
Dans les rassemblements druidiques, lors de rituels, nous remarquons diverses constantes dans la tenue vestimentaire rituelle.
De manière générale, c’est la tenue blanche qui caractérise le plus souvent le sacerdote. Selon la vision moderne druidique, et malgré la diversification antique dans le domaine du sacerdoce, les voies se divisent le plus souvent en trois, chiffre de prédilection d’une vue tripartite, voire parfois plus.

Pour la couleur blanche, je suis tout à fait d’accord, cela correspond à une vérité sacerdotale et pas seulement chez les Celtes. Par contre les néo-couleurs verte et bleue pour différencier les bardes et les uates – qui sont avant tout des druides – me chagrinent quelque peu puisque très récentes dans leur adoption (XVIIe)

Citation :
Dans la tenue, les groupes druidiques modernes distinguent ces voies par une tenue complètement ou en partie (associée au blanc) verte ou bleue. D’autres, considérant, que ces voies sont à cheval entre le rôle et le titre, marquent leur druidité par l’habit blanc avec un complément vert ou bleu. Ce sera une écharpe, une chasuble, un manteau à capuche ou non, voire de manière plus discrète, une simple cordelette verte ou bleue.

Cela rejoint ce qui je disais plus haut. Hormis le blanc, nous ne savons pas si Bardes et Uates de l’époque antique portaient une couleur spécifique… dans le doute s’abstenir.

Citation :
Considérons que parler d’une voie druidique séparée tient à considérer qu’elle est séparée des voies ovatiques et bardiques, chose qui est contestée par plusieurs groupes. Cette voie dite druidique est abordée séparément ou comme aboutissement des deux autres. Si nous considérons que le mot druide est un qualificatif de sagesse, il pourrait tout aussi bien s’adresser à toutes les voies. Si c’était le cas, ces « codes de couleur » seraient à revoir.

Là je suis bien d’accord avec votre dernière remarque. Le mot « druide » étant un générique qualifiant tous les membres de la caste sacerdotale celte, le code chromatique est, à mon sens, superflux.

Citation :
Les cheminant dans certains groupes doivent adopter la tenue blanche avec un marqueur différentiel noir ou blanc (quand le rouge est choisi pour la druidité), tandis que dans d’autres, aucune tenue n’est exigée, comme pour un postulant.

Qu’est-ce qu’un cheminant ? Un simple croyant ou un novice ?

Citation :
La tenue sacerdotale antique est le sayon ou la saie mi longue, la ceinture et les braies (option), et les sandales, qui peuvent s’ajouter de courte veste à manche, de manteau court ou long avec capuche ou non selon les régions.

La tenue sacerdotale antique est le « costume trois pièces », à savoir : les braies, la tunique mi-longue et le sagon (cape). A cela s’ajoute le surcot à manche courte, en laine, mit sur la tunique. Le cucullus fait aussi parti de la panoplie.

Pour les chaussures point de sandales mais des brogues. De bonnes chaussures en cuir, basses ou montantes (attestées par l’archéologie). Les sandales sont bonnes pour les ordres monastiques chrétiens.

Citation :
Aujourd’hui, nous remarquons toutes ces tendances dans l’habillement sacerdotal, parfois sophistiquées, parfois non, compte tenu de leur coût ou de la simplicité pratique recherchée dans le « changement de vêtement » avant le rituel, vu la rareté de son emploi.

Aujourd’hui, ceux qui se disent druides devraient avoir en tête que ce qu’ils montrent et disent est pris pour argent comptant par les fidèles et donc, dans un esprit d’honnêteté historique, éviter d’andosser tout et n’importe quoi pourvu que ce soit blanc.

Citation :
Ainsi, tandis que certains mettront un soin particulier à se présenter en sandales, pieds-nus, en saie mi longue, avec une ceinture et un bolgi (petit sac), ou en poussant un peu l’apparence, agrémentent leur tenue de manteau, bandeau, voile, serpe, corne en dépit des intempéries ou de leur utilisation, d’autres se contenteront d’une tenue simple, avec un signe distinctif. Le port de breloques marquera un attachement particulier ou distinguera un titre tandis que le port du torque marquera un attachement à la société celtique et l’aristocratie religieuse en particulier.

Les pieds-nus… contrairement à ce que disent certains, ils ne sont pas adaptés à notre climat. Bien que je comprenne leurs arguments (force tellurique passant par les pieds, le contact avec la terre, etc.), je ne peux leur donner raison. Rien que le fait d’imaginer un néo-druide, pieds-nus, en robe blanche, sous une pluie battante, en plein hiver (puisque selon ces gens les druides n’avaient pas de temple) me fait largement sourire.

Le torque… pour un druide, c’est une obligation !

Citation :
Le bâton est très présent aussi comme attribut personnel sur lequel la spirale est représentée souvent, parfois autre chose. La bannière, sous forme de symbole sur support solide ou sous forme de calicot, hissé sur un bois, représente le clan ou la clairière.

Le bâton, courbé ou fourchu, très présent aujourd’hui, n’est pas attesté. Ni par l’archéologie ni par les textes irlandais. Ces-derniers parlent d’une baguette en or pour les Ollamoi, en argent pour les Andestrutoi et en bronze pour tous les autres grades.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 17:34

Matuos a écrit:
dans ton tour d'horizon tu n'as pas parlé du fait de de confectionner soi-même sa saie, porter du lin ou non, des objets métalliques ou sous-vêtements, montre, arme... peux tu nous en toucher deux mots?

Personnellement je ne vois pas l’intêret de confectionner sa tenue soi-même… d’ailleurs, je suis sur et certain que les druides antiques ne la faisaient pas eux-mêmes (malgré ce que disent certains), ils devaient, comme tout un chacun, commander le métrage de tissu chez une tisserande et, ensuite, la faire faire par son épouse ou une couturière.

La matière… gros débat. Pour la plupart la tenue doit être en lin et en rien d’autre. Pour moi, me fiant aux résultats des fouilles faites dans des tombes dites de druides, je dis que la matière est la laine. Les seuls vêtements en lin qui furent retrouvés étaient du genre tee-shirt manche longue, que l’on enfilait à même la peau.

La culotte… nous n’en savons rien. Alors chacun peut faire comme il veut. L’éventail qui va du string au caleçon en passant par le slip ou le boxer, est assez large pour contenter tout le monde. En coton, ça évite les mycoses. Hahaha !

Les objets… pour moi seuls les torques, fibules, amulettes de facture celtiques (rouelle, triskell, animal-totem, divinité, etc) ont droit de séance. Point de pin’s ou autres badges.

La montre… je pense qu’elle peut être retirée le temps de la cérémonie. Ainsi certains ne pourront pas la consulter et voir le temps passé à célébrer.

Les armes… tout dépends pourquoi on porte une arme. Si c’est simplement pour faire « fun », je ne vois pas l’intérêt. Si maintenant c’est dans le cadre du rituel, là je dis oui. Ceci dit le port de l’épée, voire des armes en générale, pour les druides, est attesté par l’archéologie mais aussi et surtout par les textes irlandais.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 17:57

Auetos a écrit:
Cela rejoint ce qui je disais plus haut. Hormis le blanc, nous ne savons pas si Bardes et Uates de l’époque antique portaient une couleur spécifique… dans le doute s’abstenir.

Là je suis bien d’accord avec votre dernière remarque. Le mot « druide » étant un générique qualifiant tous les membres de la caste sacerdotale celte, le code chromatique est, à mon sens, superflux.

Qu’est-ce qu’un cheminant ? Un simple croyant ou un novice ?

La tenue sacerdotale antique est le « costume trois pièces », à savoir : les braies, la tunique mi-longue et le sayon (cape). A cela s’ajoute le surcot à manche courte, en laine, mit sur la tunique. Le cucullus fait aussi parti de la panoplie.

Pour les chaussures point de sandales mais des brogues. De bonnes chaussures en cuir, basses ou montantes (attestées par l’archéologie). Les sandales sont bonnes pour les ordres monastiques chrétiens.

Aujourd’hui, ceux qui se disent druides devraient avoir en tête que ce qu’ils montrent et disent est pris pour argent comptant par les fidèles et donc, dans un esprit d’honnêteté historique, éviter d’endosser tout et n’importe quoi pourvu que ce soit blanc.

Les pieds-nus… contrairement à ce que disent certains, ne sont pas adaptés à notre climat. Bien que je comprenne leurs arguments (force tellurique passant par les pieds, le contact avec la terre, etc.), je ne peux leur donner raison. Rien que le fait d’imaginer un néo-druide, pieds-nus, en robe blanche, sous une pluie battante, en plein hiver (puisque selon ces gens les druides n’avaient pas de temple) me fait largement sourire.

Le torque… pour un druide, c’est une obligation !

Le bâton, courbé ou fourchu, très présent aujourd’hui, n’est pas attesté. Ni par l’archéologie ni par les textes irlandais. Ces-derniers parlent d’une baguette en or pour les Ollamoi, en argent pour les Andestrutoi et en bronze pour tous les autres grades.

Cher Auetos, merci de remettre l'antiquité en référence. Vous rappelez ce que doit être un druide en fonction de cela et sous-entendez que les prétendus druides (notion assez floue) devraient endosser une honnêteté historique. Où se retient donc le terme "endosser" s'il doit s'étendre au vêtement plus qu'au passage de l'information ? Ils le sont 24h par jour et donc pas toujours en habit. Et cela se voit moins dans l'apparence que dans la geste. D'ailleurs, vos frères ne sont pas toujours au goût vestimentaire que vous préférez. Quand à l'accessoire obligatoire, il dépend malheureusement de contingences financières auxquelles le sacerdote tâche de remédier. C'est un peu comme un idéal "vers lequel" on tend : le chemin est long, et le druide est le chemin.
Je précise en outre que les intempéries conditionnent fortement le vestimentaire, bien entendu.
En outre, ce post présente un constat évolutif que l'on peut aimer ou non, il évoluera cependant sous nos influences de par lui-même.
Pour préciser, le terme "cheminant" est un terme neutre communément utilisé pour désigner les personnes en chemin sur la voie druidique, non pas des postulants, et ceci en référence au credimacos et autre appellation fâcheuse pour ce forum.
Veuillez excuser le terme "sandale". Je ne voulais pas créer de scandale. Very Happy  Je tâcherai de retenir le terme "brogue" (que je n'ai pas encore acquise).

Doit-on se positionner personnellement dans ce message sur sa propre façon de se vêtir ? Si cela est, j'invite chacun à parler de lui, sans peur d'être vilipendé. Promis ? Twisted Evil

Je viens de trouver sur wikipedia que en Jierrais, roman de normand, pantalon se dit "braies" !
Ok, ok, je débraye !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 18:23

Auetos a écrit:
La culotte… nous n’en savons rien. Alors chacun peut faire comme il veut. L’éventail qui va du string au caleçon en passant par le slip ou le boxer, est assez large pour contenter tout le monde. En coton, ça évite les mycoses. Hahaha !

Pourquoi pas ce modèle ?  Laughing
http://www.antikcostume.com/chausses-separees-et-braies-a2686.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 21:20

De l’ordinateur d’où je vous ai répondu (celui du boulot) je n’avais pas accès à toutes ces belles photos… là, il y a du lourd… mais aussi de jolies choses, je ne le nie pas.

Et bien, voyez-vous, entre le druide en jean’s – basket (photos 7, 8 et 14), le druide en mocassin de ville (photo 13) et le druide chiffonné (7 et 15), je dois vous avouer que je ne sais pas à qui attribuer la palme du « plus beau spécimen en la matière »

Un sort du lot c’est celui qui porte un saie mi-longue fendue en photo 8. Je trouve que c’est celui qui se rapproche le plus de ma conception de la vesture du druide.

Par contre ces dames ont fait un effort de présentation et, bien que cela ne soit pas réellement canonique, je dois vous avouer que je trouve leurs habits plutôt bien inspirés.

Malgré tout, à bien y regarder, je décernerais la palme du meilleur costume à ce druide en tenue gauloise traditionnelle… vous savez celui qui porte une dague sacrificielle et a la tête couverte (photo 9). Malheureusement je ne peux vous dire son nom, ça figure est flouté  tongue 

Artio’s a écrit:
Cher Auetos, merci de remettre l'antiquité en référence. Vous rappelez ce que doit être un druide en fonction de cela et sous-entendez que les prétendus druides (notion assez floue) devraient endosser une honnêteté historique. Où se retient donc le terme "endosser" s'il doit s'étendre au vêtement plus qu'au passage de l'information ?

Vous me faites dire ce que je n’ai pas dit. A vous entendre j’aurais dit que seul l’habit fait le druide, non point, ce n’est pas du tout mes propos. J’ai dit, redit et le répète encore que, concernant l’habit, un druide contemporain, au lieu de se créer une tenue inspirée de la djellaba de Jésus ferait bien de se confectionner une véritable tenue gauloise traditionnelle.

Je n’ai en aucun cas dit, qu’une personne habillée de la sorte pouvait se proclamer druide s’il n’avait pas, au préalable, reçu une initiation.

Citation :
Quand à l'accessoire obligatoire, il dépend malheureusement de contingences financières auxquelles le sacerdote tâche de remédier

Un torque coûte une centaine d’euros… si donc nos pauvres druides ne peuvent pas dépenser une telle somme, je comprends mieux pourquoi ils utilisent de vieux draps en guise de tenue.

Citation :
C'est un peu comme un idéal "vers lequel" on tend : le chemin est long, et le druide est le chemin.

Oui, c’est un peu ça… ceci dit si un druide se confectionnait directement un costume trois pièces en lieu et place de cette robe, je pense qu’il ferait déjà un pas vers le vrai.

Citation :
Je précise en outre que les intempéries conditionnent fortement le vestimentaire, bien entendu.

Est-ce à dire que cet hiver nous allons voir fleurir chez nos druides des parkas, des bottes fourrées et autres cache-nez ?

Citation :
le terme "cheminant" est un terme neutre communément utilisé pour désigner les personnes en chemin sur la voie druidique, non pas des postulants

Merci pour la précision. Jusqu’au jour d’aujourd’hui je n’arrivais pas à savoir ce que ce terme voulait dire exactement. Ainsi donc un cheminant et, en d’autres termes, un croyant.

Citation :
Veuillez excuser le terme "sandale". Je ne voulais pas créer de scandale

Il n’y a pas de mal… mais attention, la sandale pontificale est plus orientale que local.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 21:52

Bonsoir,

Passons rapidement sur les jeans, les baskets, les bracelets-montres, la dentelle bretonne, les cornes de bouc en plastique, les sacs à malice en velours et les pendentifs à touristes, J'M Breizh", le soucis dans la plupart de ces tenues, c'est qu'elles sont un peu ridicules. Au mieux on a là, à faire a des costumes de joueurs de jeux de rôle grandeur nature. Du genre enchanteur ou magicien qui en guise de cucullus porterait un chaperon de belle au bois dormant...
A ce titre, je ne comprends pas ce que vient faire au milieu de tout cela, la tenue d'Auetos qui elle, est archéo-compatible, (avec un bémol  sur le ceinturon et  sur le voile).
Si la tenue est importante, alors je ne comprends pas ce carnaval là:
Autres observations:
Pourquoi aperçoit-on une enseigne de guerre dans cette cérémonie, qui semble pourtant pacifique?
Et enfin, pourquoi les officiants d'un culte rattaché à une culture de l'oral de du secret, ont ils besoin de lire leurs textes sur papier?
Tout cela donne l'impression d'un spectacle à touristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 22:15

Pour le « voile » je me suis expliqué sur un autre topic, donc je ne reviendrais pas dessus. Concernant la ceinture, je vous l’accorde, elle est nullement archéo-compatible mais en attendant la confection de ma véritable ceinture, celle-ci à fort bien jouée son rôle.

Citation :
Pourquoi aperçoit-on une enseigne de guerre dans cette cérémonie, qui semble pourtant pacifique?

Les enseignes ne sont pas toujours des objets guerriers, là, en l’occurrence elle représente le collège d’appartenance du druide. Grâce à ça, sans voir son visage, je peux vous dire exactement à qui j’ai à faire et quel est le nom de son groupe.

Nous-mêmes, à la C.C.C. nous avons des enseignes pour chacun de nos Nemeta. Le sanglier pour le Nemeton Berularias et la jument pour le Nemeton Renninas.

Citation :
Et enfin, pourquoi les officiants d'un culte rattaché à une culture de l'oral de du secret, ont ils besoin de lire leurs textes sur papier?

Parce que : « j’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien »

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 22:45

Citation :
Les enseignes ne sont pas toujours des objets guerriers, là, en l’occurrence elle représente le collège d’appartenance du druide. Grâce à ça, sans voir son visage, je peux vous dire exactement à qui j’ai à faire et quel est le nom de son groupe.

Nous-mêmes, à la C.C.C. nous avons des enseignes pour chacun de nos Nemeta. Le sanglier pour le Nemeton Berularias et la jument pour le Nemeton Renninas.

Autant pour moi, j'oublie souvent que de nos jours, il  y a plus de Druides que de croyants et que la plupart de ceux qui se sentent "touchés", ont souvent envie d'entrer en sacerdoce. A défaut d'avoir des ouailles, ils ont ainsi des condisciples.
La notion de collège m'est de ce fait, fort éloignée.

Citation :
Parce que : « j’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien »

Lorsque j'étais petit garçon, à l'école maternelle, pour ma maman, à la fête des mères, j'étais capable  d'apprendre par cœur un joli compliment.  Mieux encore, bien que timide, je m'appliquais à y mettre le ton.  
Les vieux druides ont ils moins de cœur que les petits garçons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mar 19 Aoû 2014 - 23:16

Clyde TriCanauos a écrit:

Lorsque j'étais petit garçon, à l'école maternelle, pour ma maman, à la fête des mères, j'étais capable  d'apprendre par cœur un joli compliment.  Mieux encore, bien que timide, je m'appliquais à y mettre le ton.  
Les vieux druides ont ils moins de cœur que les petits garçons?
Il me semble.
Personnellement, je préfèrerais que l'on se permette de témoigner, non de l'empêcher.
Moi, en hiver, dans la neige, je fais au plus simple. Je mets des chaussures et me couvre la tête, sinon je passe dans l'autre monde.
Et comme j'ai hérité d'une tare familiale qui tend à l'Alzheimer, ben je prends des notes.
Pour la ceinture, j'ai aussi une ceinture en cuir avec une boucle à motif celtique druido-compatible.
J'ai un pantalon en lin que je peux cintrer comme des braies. Faut que ça me plaise aussi !
Avant de devenir barde, je ne portais pas de tenue. Ensuite, elle est venue peu à peu d'elle-même en s'imposant à moi. Et j'espère qu'elle va évoluer encore. En attendant, je me sens bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 10:30

Clyde Tricanauos a écrit:
Lorsque j'étais petit garçon, à l'école maternelle, pour ma maman, à la fête des mères, j'étais capable d'apprendre par cœur un joli compliment. Mieux encore, bien que timide, je m'appliquais à y mettre le ton.
Les vieux druides ont ils moins de cœur que les petits garçons?

Moi aussi, Clyde, quand j’étais un jeune enfant je pouvais déclamer une récitation de la longueur du « corbeau et du renard », sans regarder ma feuille, mais un rituel est tout de même beaucoup plus long qu’un simple poème.

Ceci dit, au fur et à mesure de la pratique, nous connaissons presque tous nos rituels… les feuillets sont là comme pense-bête, au cas ou nous aurions un trou de mémoire.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 10:35

Artio’s a écrit:
Moi, en hiver, dans la neige, je fais au plus simple. Je mets des chaussures et me couvre la tête, sinon je passe dans l'autre monde.

 Laughing Hahaha ! Je ne suis pas contre une chapka en hiver, mais il faut – pour moi, il s’entend – qu’elle soit archéo-compatible… nous savons que nos ancêtres portaient un genre de « bonnet » en hiver, donc pourquoi ne pas en faire autant en recréant ce chapeau à l’identique ?

Pour les chaussures, je garde mes brogues, été comme hiver, la seule chose que je mets en plus l’hiver est une grosse paire de chaussettes en laine (attestée et retrouvée lors de fouilles).

Ainsi donc, vous pouvez voir que nous pouvons avoir chaud tout en restant fidèle à nos modèles… par contre j’aimerais bien que les archéologues retrouvent une paire de gant, car l’hiver, ce qui m’est le plus pénible est d’avoir les doigts gelés.

Citation :
J'ai un pantalon en lin que je peux cintrer comme des braies. Faut que ça me plaise aussi !

Ah, oui… je n’avais pas pris en compte cette notion de plaisir.

Citation :
Avant de devenir barde, je ne portais pas de tenue. Ensuite, elle est venue peu à peu d'elle-même en s'imposant à moi. Et j'espère qu'elle va évoluer encore. En attendant, je me sens bien !

Vous êtes sur la bonne voie. Bientôt, quand vous aurez lacé vos braies, et mis une paire de brogues, je pense que vous serez encore mieux  Very Happy

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 11:38

je rejoins quand même Artio's sur les brogues en hiver... certes, l'hiver n'existe pas en Renninas ni en Berularias ! mais dans trente ou quarante centimètres de neige ou par moins vingt en dessous de zéro, je suis très sceptique!
Revenir en haut Aller en bas
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 13:42

Pour la neige, il devait bien y avoir des petites mains pour dégager le site. Le cas échéant, deux sacs de cuir huilés autour des jambes devaient faire l'affaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 13:56

Matuos a écrit:
je rejoins quand même Artio's sur les brogues en hiver... certes, l'hiver n'existe pas en Renninas ni en Berularias ! mais dans trente ou quarante centimètres de neige ou par moins vingt en dessous de zéro, je suis très sceptique!

Oui, je comprends bien la problématique… il est vrai, qu’ici, en Renninas, jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas eu à affronter une telle quantité de neige. Ceci dit si cela devait être le cas, sachant que je suis abrité par un Teges, la neige ne sera pas vraiment un handicape. Moralité : pour mettre vos brogues en hiver, bâtissez des Temples !

Après si l’on veut être conforme à la réalité il faut se poser la question suivante : « qu’auraient mit nos ancêtres [les gaulois] en guise de chaussures ? »

La réponse la plus logique est : « de grosses chaussettes, des brogues montantes et des sur-chaussures »… mais surement pas des bottes en caoutchouc…  Very Happy 

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 14:08

Voici un petit tour d’horizon des costumes gaulois féminins archéologiquement attestés…














Les masculins…







Les genres de chapeaux retrouvés…






… et le plus joli, à voir ici :

http://druuidiacto.forumculture.net/t250-la-coiffure-a-la-double-feuille-de-gui

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Clyde TriCanauos

avatar

Nombre de messages : 641
Localisation : Entre Atrébatie et Morinie
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 14:20

Auetos a écrit:

Moi aussi, Clyde, quand j’étais un jeune enfant je pouvais déclamer une récitation de la longueur du « corbeau et du renard », sans regarder ma feuille, mais un rituel est tout de même beaucoup plus long qu’un simple poème.

Ceci dit, au fur et à mesure de la pratique, nous connaissons presque tous nos rituels… les feuillets sont là comme pense-bête, au cas ou nous aurions un trou de mémoire.

Symboliquement, je trouve cela un peu choquant, car en opposition avec la philosophie des Druides de l'antiquité. J'imagine bien qu'un rituel est plus long qu'une poésie, (L'image du petit garçon était une boutade.) Cependant, la série de photos proposée par Artio's me fait penser à ces cérémonies "druidisantes" ouvertes au public  et filmées par France 3 région. Sans pour autant faire de prosélytisme, il me semble pourtant que la plupart d'entre vous avez à cœur de faire savoir que vous existez et c'est légitime. Mais dès lors que vous prenez le risque de vous exposer à un regard extérieur qui sera bien souvent critique, amusé ou moqueur, il me semble nécessaire que le rituel quitte à être simplifié, soit alors impeccable, sans "tenues déguisements", sans pense-bête, sans interprétation de "l'hymne à la paix" comme on peut le voir sur internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tri-canauos.blogspot.com/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 14:28

Je vous comprends bien Clyde, mais parfois il vaut mieux un petit pense-bête posé sur un lutrin qu’un gros blanc lors du rituel… ne croyez-vous pas ?

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   Mer 20 Aoû 2014 - 14:29

Pour revenir à nos « chiffons »… nous pouvons le constater que tous ces habits sont en laine… pas en lin, en coton, en flanelle, ni en polyester ou en acrylique. Alors à vos pelotes, mes ami(e)s  Very Happy  !

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vêtements sacerdotaux neodruidiques en Gaule
» acheter des vêtements d'occasion?
» Vêtements d'été 2008 50/52
» Vêtements d'été 2008 50/52
» Religion et société en Gaule, C. Goudineau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: