forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Modern gaulish" Escroquerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: "Modern gaulish" Escroquerie   Dim 7 Sep 2014 - 16:23

Deux zozos anglo-saxons prétendent avoir recréé le "modern gaulish" gaulois tel qu'il serait s'il avait duré jusqu'à maintenant mais ils partent de plusieurs idées fausses.

- La plus monstrueuse est qu'ils considèrent que toutes les finales vocales seraient tombées, on ne sait pas pourquoi, et seraient remplacées par des TH et des GH, représentant des sons irlandais mais pas gaulois bien sûr.

Ainsi avec eux geneta et bena deviennent geneth et benth ! so irish my dear !

Comme j'ai contesté ce point sur leur groupe face book ils ont invoqué la tuile de Chateaubleau, ignorant que j'ai moi aussi le livre de Delamarre qui est leur seule source.

Ils prétendaient que la tuile, "document gaulois le plus récent" - ce que rien n'indique d'ailleurs - montrait la suppression de toutes les voyelles finales. Or à l'inverse chaque phrase de la tuile montre une profusion de voyelles finales.

Je ne recopie que la première phrase :

Nemnaliiumi beni, uelonna incorobouido

La tuile prouve que même en cas de disparition des déclinaisons bena serait restée telle quelle, ainsi que geneta ou plutôt gnaθa ou nata, bien plus employées dès l'époque antique.


- Ensuite, reprenant la logique de l'espéranto ils veulent tout systématiser. Ils ont trouvé un mot avec le féminin en -isa, ils préconisent donc -isth comme finale féminine unique, universelle, obligatoire.

Epa, féminin de Epos devient chez eux Episth ! et in episth avec l'article !

- Troisième aberration : leur plaisir à créer des mots : namantos voulant dire l'ennemi, ils le décortiquent en N(e) - am -antos et inventent un verbe ami = je t'aime négligeant carô et carami qui me paraissent suffisants et en tout cas qui sont attestés.

- Quatrième aberration : ils inventent des mutations comme en breton ! à partir d'un unique ac peni au lieu de ac beni qui est une simple assimilation consonantique et pas une mutation.


- - Je ne vais pas tout répertorier, j'en aurais pour des heures. Je termine par ce dernier exemple navrant : la langue gauloise : celtiiaca iactis en bon gaulois devient chez eux Galáthach hAthevíu (sic)


Je rappelle charitablement que les Galates sont les Celtes de Grèce et de Roumanie. Nous, en France, nous sommes des Celtoi.


César écrivait Galli dicimus, quod a nomine Galatorum venit = nous disons Gaulois qui vient du nom des Galates.
Galli ipsi Celti dicunt = les Gaulois eux-mêmes s'appellent Celtoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnun

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mar 9 Mai 2017 - 10:01

Désolé mais cela ne montre qu'un parti pris ou une lecture partiale et non exhaustive des recherches en question; il est fort possible que vous soyez tombé sur la première mouture du cours de Steve Hansen, infiniment moins élaboré et documenté que ce qu'il est désormais.
Deux exemples: femme ne se dit point 'benth', mais 'ben'; 'Galáthach hAthevíu' ne signifie pas 'nouveau gaulois,' mais 'gaulois à nouveau vivant', d'après des racines attestées par l'épigraphie. Chaque fait de langue est motivé et expliqué sur le site, même si, il est vrai, la rareté des textes peut porter à faire d'un cas particulier, voire d'une possible erreur de transcription, une généralité discutable.
Je vous invite à regarder d'abord, parcourir puis revenir avec d'autres yeux. Après tout la langue bretonne enseignée dans les écoles Diwan est elle aussi d'une certaine manière une langue 'recrée', partant d'un dialecte réel puis enrichie d'autres. Ainsi il ne serait pas plus ridicule de ritualiser en Gaulois Moderne qu'en breton ou en français, deux langues modernes nées des siècles après la mort du druidisme; le gaulois dit classique utilisé par certains néo-druides est un mélange de mots et de racines issus de plusieurs dialectes venus eux-mêmes de sphères géographiques et d'époques radicalement différentes, du Nord de l'Italie à l'Auvergne, du 6è siècle avant notre ère au 5è siècle après. Une langue, surtout uniquement orale, varie beaucoup au cours des âges et des lieux et il y a fort à parier que si un Gaulois venait à entendre cette méta langue (Labarion ou autre), il serait bien en peine d'y comprendre quoi que ce soit!
Et puis surtout le Galáthach hAthevíu vit! Qu'on en dise ce que l'on veut, il a le mérite d'exister, d'avoir un groupe Facebook, un cours en ligne, un recueil de poèmes en voie de parution, des chansons; il a fait l'objet d'un article dans Keltia et sa relative régularité, qui peut en effet le rapprocher d'une Esperanto celtique, le rend plus simple à apprendre, une base idéal pour aller vers d'autres langues celtiques. Moi-même ayant appris l'irlandais il y a des années, j'y retrouve bien la cohérence et la logique d'une langue naturelle. On pourrait imaginer ritualiser dans cette langue, indépendamment de tout parti pris politique ou idéologique régionaliste.
Pour information, voici le cours en français, traduit par mes soins: https://moderngaulishlessons.wordpress.com/modern-gaulish-lessons-in-french/ ainsi que le dictionnaire en ligne: https://en.glosbe.com/en/mis_gal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cearnunnos.blogspot.fr/
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3730
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mar 9 Mai 2017 - 11:09

Ne vous en faites pas, Carnum, nous connaissons le monumental travail de Steven Hansen.

Quant aux propos de Auernos, Bledoorgetos ou tous les autres noms qu’il se donne, ils sont à l’image de celui qui les profère.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Carnun

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mar 9 Mai 2017 - 15:46

Je vous salue pour cette ouverture d'esprit, Auetos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cearnunnos.blogspot.fr/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mar 9 Mai 2017 - 19:34

Merci pour cette traduction en français, même s'il y a pas mal de fautes dans cette langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnun

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mer 10 Mai 2017 - 9:20

Disons des erreurs ou des raccourcis un peu hâtifs, mais étant personnellement en contact avec Steve, je sais le soin qu'il a apporté à ses recherches; et puis la linguistique avance, des choses prises pour acquises se retrouvent parfois battues en brèche par de nouvelles découvertes.
Il ne faut pas essayer d'y voir une idée parfaite de ce que serait le gaulois si Alesia avait été gagné, mais plutôt une suggestion de langue possible pour un usage moderne et quotidien, un jeu intellectuel qui personnellement m'a permis d'aller plus avant dans la pensée gauloise et les bribes de la langue ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cearnunnos.blogspot.fr/
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 52
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Mer 10 Mai 2017 - 10:51

Je parlais du français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambigatos
Druide
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 63
Localisation : Kerne-Uhel (Haute Cornouaille)
Date d'inscription : 27/01/2013

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Jeu 11 Mai 2017 - 10:39

Pour avoir étudié le celtique ancien pendant plusieurs années, je ne peux qu'être d'accord (une fois n'est pas coutume) avec le texte de Bledoorgetos.
Je n'irais pas jusqu'à parler d'escroquerie, personne n'étant lésé dans l'histoire, mais de douce plaisanterie à l'image de l'invention du gwasque, ce mélange de gascon et de basque que certains plaisantins avaient construit de toute pièce et avaient été jusqu'à prétendre qu'il se parlait encore jusqu'au XIXème siècle en Haut Aragon.
Que serait devenu le gaulois s'il avait continué à être parlé ? Ce n'est pas difficile de répondre à cette question, vu qu'il y a un endroit où le gaulois a continué d'être parlé et cela a donné le breton.
Maintenant plus difficile : que serait devenu le gaulois sans Alesia et sans la conquête romaine ? Bien malin qui pourrait le deviner. Sans le contact du latin, sans la création de langues romanes sur le territoire de la Gaule, on peut même se demander si le gaulois aurait évolué. En 2000 ans, le basque n'a pratiquement pas évolué même s'il a emprunté beaucoup de vocabulaire au latin. Auch s'appelait Elliberris il y a 2000 ans. On reconnait parfaitement dans ce mot le basque actuel Hiriberri (ville nouvelle).
Autant il est intéressant de reconstruire le celtique ancien, autant cette démarche qui ne mène à rien de concret est totalement dénuée d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carnun

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og
Date d'inscription : 04/05/2016

MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   Jeu 11 Mai 2017 - 14:31

Désolé mais aucun linguiste sérieux n'irait encore affirmer, comme le faisait Markale ou ses adeptes, que le breton est du gaulois moderne... Chacun est désormais sûr que le breton vient des dialectes brittoniques parlés en Grande Bretagne, importés en Gaule à partir du 5è siècle de notre ère, y compris le dialecte vannetais. On peut certes imaginer un substrat autochtone, mais pas plus que dans le reste de la France ou en Angleterre: outre des mots gaulois passés à travers le latin (avoine, charrue, soc), des formes grammaticales (C'est moi qui... It's me who), il ne reste que peu de mots totalement gaulois et on sait que les élites intellectuelles, des deux côtés de la manche, parlaient déjà latin, le celtique n'étant plus parlé que par le petit peuple dans des dialectes très locaux et souvent riches en mots préceltiques, d'où les disparités énormes entre dialectes qui en font pratiquement des langues différentes.
Par contre il est quasiment établi que le gaulois comme les dialectes brittoniques et peut-être le picte de Calédonie, faisaient partie des langues celtiques dites P, de par leur formation moins archaïques que les langues gaéliques d'Irlande et d'Ecosse.
Mais tout comme le druidisme avait déjà disparu d'Armorique comme de l’Île de Bretagne quand les bretons sont venus s'y établir (le mot breton pour 'druide' vient du gallois et n'a été ajouté que récemment), la langue bretonne n'a dû trouver sur place que des patois moribonds qu'elle a supplantés.
Certes toute langue est toujours sujette à des querelles politique, il suffit de voir la radicalité de certains bretonnants à imposer le breton même là où il n'a jamais été parlé, quitte à éradiquer le parler gallo. Et puis quel breton? Le 'breton' est un ensemble de dialectes bien tranchés et très différents, lorsque celui des écoles Diwan est un panier composé à partir de dialectes différents.
Cessons de confondre Bretagne et Celtie, cela ne fait que renforcer des faussetés et des mensonges et détourne les profanes de ce qu'étaient réellement les Celtes, établis, il fait le rappeler, sur au moins 25 des pays de l'UE, et dont chacun, et pas plus ni moins les Bretons que les autres, peuvent se réclamer.
On suppose que le dernier locuteur gaulois est mort vers le 6è, peut-être 7è siècle, en Suisse. Seuls les documents écrits manquent.
Pour des informations plus précises, je vous renvoie aux articles wikipédia correspondants, ils regorgent de faits et d'études sur le sujet.
Je ne prends pas le Gaulois moderne pour une perfection, ni pour une arnaque: c'est comme je l'ai dit un jeu intellectuel que peuvent se permettre ceux qui en ont assez de ces querelles linguistiques inutiles.
Quand aux supposées erreurs de français, désolé, je ne peux qu'offrir mon expérience d'enseignant dans les deux langues, qui, certes, n'est point parfaite mais a l'avantage de pouvoir adapter à un public parfois sans connaissance des termes grammaticaux, une version accessible, quitte à devoir faire du mot à mot pour certaines formes qui sinon seraient incompréhensibles. Il se peut que vous n'ayez parcouru que les premières leçons, traduites par Steve lui-même, Australien ayant appris le français sur le tas au Pays Basque. Toutefois, ces leçons ayant été révisées par mes soins, les remarques trollesques sont assez malvenues si elles n'ont pour but que de jeter du discrédit.
Parcourez, allez plus loin, apprenez: il faut lire avant de juger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cearnunnos.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Modern gaulish" Escroquerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Modern gaulish" Escroquerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Modern gaulish" Escroquerie
» Eoliennes : fumisterie, escroquerie, ou Avenir ?
» Beyond Lexical Variation in Modern Standard Arabic : Egypt, Lebanon and Morocco
» Passive morphology in Classical and Modern Arabic and English
» The Nature of the Operations of Modern Armies, Triandafillov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Linguistique-
Sauter vers: