forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un gaulois pour tous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aruernos

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 62
Localisation : Auvergne ou Comminges selon les moments
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Un gaulois pour tous ?   Jeu 18 Sep 2014 - 20:46

Les langues liturgiques des credimaroi d'aujourd'hui sont le gaulois, logique, le breton et le français.


Espèri que l'Oc i troubarò sa plaço.


Je me suis moqué à bon droit du projet "Modern Gaulish" qui ne retient aucun mot gaulois cependant je serais assez pour une simplification du gaulois.


attention ! comme langue liturgique le "vieux" gaulois doit rester.

Simplement, outre que c'est une langue assez complexe, réservée à de rares initiés, d'autant plus que les livres complets sont introuvables, il lui manque des formes.

Bref, pour les quelques prières qui ont été écrites en gaulois, ça va, si on veut ressusciter un gaulois langue vivante on est obligé de boucher les trous et de simplifier si on veut qu'elle se répande.


Il n'est pas question de faire comme les zozos du Modern Gaulish et d'essayer d'imaginer ce que serait le gaulois au XXIème siècle s'il avait survécu... surtout en le préssuposant être un dialecte gaélique !


Avant de continuer je vais mettre deux phrases en latin, d'abord de l'époque de Cicéron et César, ensuite de l'époque de Constantin, soit à presque quatre siècles de différence.


Homo solum habebat duo filios. Iuuenior dixit patro : "Tempus venit ut siam proprius meus dominus et uideam terras altera. Diuide fortunas et da mihi partem meam"
- Oh, mi fili, dixit pater, malignus es et castigaberis !"

Credo in Deo unico




Homo habeat solum duo filios. Ille magis iuuenis dixit ad patrem : "Tempus venit quam siam proprius meus dominus et uideam altros pagos. Diuide fortumas et mihi da partem meam."
- Oh, mi fili, dixit pater, malignus es et castigatus eris !"

Credo in unum Deum.




Donc le début de la parabole de l'enfant prodigue et le début du Credo. La formule du latin d'église serait aberrante pour Cicéron et César : "Je crois à l'intérieur d'un seul dieu avec déplacement de moi en lui".


J'imagine un gaulois du VIIème ou VIIIème siècle en me basant sur les évolutions simplificatrices et analogiques du latin.

Le fait que le latin soit d'une autre famille de langue ne compte guère.

En effet, lors de mes études de linguistique, que ce soit en linguistique ancienne - comparaison entre le latin, le grec et le sanskrit et comparaison entre ces langues sous leurs formes archaïques, classiques et tardives - en linguistique médiévale - comparaison entre le français du XIème siècle, du XIIème.... entre l'Oc médiévale et l'Oc plus tardif... on retrouve toujours et partout ces deux phénomènes :


- simplification (qui dans le cas du norvégien est allée très très loin)

- reformation des déclinaisons et ou des conjugaisons par analogie avec des formes majoritaires et régulières.


à partir de là j'imagine un gaulois qui pour les déclinaisons a gardé à peu près tous ses cas - mis à part qu'on ne connaît pas les locatifs pluriel.

Je suppose que l'instrumental, assez éloigné de notre manière de penser actuelle serait remplacé par "tar + le datif" c à d "à travers..." ou "par..." selon le contexte, notamment pour le complément d'agent.


Je ne vois pas de raison d'imaginer la disparition du neutre comme en latin, du moins sous sa forme majoritaire et régulière : nemeton, nemeton, nemeton, nemeti, nemetu(i), nemetu, nemete / nemeta, nemeta, nemeta, nemetôn, nemetobo, nemetobi. (N V A G D Instrumental, Locatif)


Je propose - je ne fonderai pas cette langue tout seul - que les neutres en -u comme "medu" = l'hydromel se déclinent selon le modèle nemeton et deviennent "meduon...."


J'ai du mal à toucher à la déclinaison de "mori", sans doute mon respect de terrien pour la mer étrangère. En fait la déclinaison reste simple : mori, mori mori, mores, mori, more (hypothétique) / moria, moria, moria, moriôn, moribo, moribi (les deux dernières formes sont hypothétiques.)


Je propose que les masculin en -o type "ponto" = le bateau deviennent des masculins réguliers en -os. Le gaulois ancien a d'ailleurs souvent les deux formes.


Je suis plus embêté par les féminins en -o comme "seduo" = la paix. Je ne l'imagine guère devenir "sedua"... à la rigueur "seduona" puisque le N réapparaît à tous les cas autres que le nominatif.


D'autre que moi décideront si on maintient la déclinaison féminine en -o ou si on la reforme par analogie.

Les rares masculins en -us comme "magus" = garçon, valet, sont reformés en -os, les rares masculins en -is de même. D'ailleurs le gaulois avait le doublon Taranis / Tarannos (et même Taranoos en Provence)

Les Duel et Collectif disparaissent pour ne laisser la place qu'au singulier et au pluriel, et ce pour deux raisons :

- je crois qu'ils auraient disparu d'eux-mêmes
- il nous manque beaucoup de formes des déclinaisons du Collectif.

Pour les verbes, je ne vois pas de raison de changer les conjugaisons actives.

Les verbes déponents, c à d à forme passive et sens actif ne me gênent pas car j'ai fait du latin pendant neuf ans et que je lis encore souvent du latin médiéval. Ceci dit justement le latin médiéval a donné une forme active à de nombreux verbes déponents.

Les verbes au passif peuvent garder leur formes de présent et d'optatif mais les autres temps de l'indicatif doivent subir la même modernisation qu'en latin et en breton.


Reprenons notre parabole de l'enfant prodigue en latin. Pour dire "et tu seras puni" le latin classique dit :


et castigaberis


et le latin chrétien dit :

et castigatus eris


Le gaulois historique disait :

eti diuicasesis

le gaulois médiéval s'il y en avait eu un aurait dit :

eti diuicatos bias

Je crois qu'une langue ainsi raisonnablement simplifiée est encore proche du gaulois historique et serait facile à apprendre et donc à enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un gaulois pour tous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plats végés faciles pour tous les jours
» JE CROIS EN TOI !!PAROLES D'ESPOIR POUR TOUS !!
» Et justice pour tous
» Pour tous ceux qui ne "réveillonnent" pas ce soir
» JOYEUX NOËL ET BONNE ANNEE ! pas pour tous...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Linguistique-
Sauter vers: