forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le culte privé ou individuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Sam 17 Jan 2015 - 23:06

Clyde TriCanauos a écrit:
Personnellement, cela me semble déjà très contraignant et l'idée même de cérémonial" ou d'heures me déplait.
Un  credimaros fait il ses prières, comme un  scout catholique les fait au petit Jésus?

Toutes les religions païennes ont des contraintes horaires. Souvent je suis obligé de déposer mes offrandes le matin et je n'ai le temps de faire la cérémonie proprement dite que vers 13h30 voire en milieu d'après-midi. ça m'embête assez.


Pour les prières, selon ce qu'a expliqué Auetos, on dit des louanges au Dieu teugios après avoir déposé les offrandes et avant de déposer les eaux.

Il y a aussi un moment pour faire des demandes aux Dieux.

Je crois que les offrandes quotidiennes sont un dû, en revanche les offrandes publiques sont un cadeau dans l'espoir d'une protection en retour. Le druide est un intermédiaire entre la communauté et les Dieux.

Il y a un village provençal dans une zone très sèche où le saint local est censé amener la pluie. S'il traîne un peu on le prie en paroisse entière. S'il traîne beaucoup les paroissiens portent solennellement la statue et la plongent dans la fontaine publique.

au-delà de l'aspect folklo de l'acte ça correspond à cette idée que la communauté ne prie pas "gratuitement".
En plus en général ça marche puisque bien sûr, après un mois de prière il est rare qu'une petite pluie au moins ne vienne pas donner l'illusion que le bain a réveillé la bonne volonté du saint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 0:43

Moi ce que je me demande sincèrement, c'est quel est le sens de ces contraintes horaires et d'un cérémonial très codifié ?

Quelles seraient les conséquences à ne pas respecter cela ?

Les dieux s'offusqueraient-il d'un horaire un peu décalé, d'un habillement inadéquat ou d'une cérémonie maladroite ? L'intention, la pureté, l'authenticité et le fond de notre prière ou de notre offrance ne sont-il pas plus signifiants, plus importants que la forme ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 0:46

Il me semble naturel que se désynchroniser des cycles de l'Univers amoindrisse la portée d'un rite performatif.

J'ai connu une religion où on est pardonné si on est gentil et que "le coeur y est" même si on agit mal, mais ça s'appelait christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 1:04

Mais n'y a-t-il pas une différence entre un rituel "performatif" comme vous dites, et les ablutions matinales individuelles des credimaroi ? Une simple adresse individuelle aux dieux est-elle un rituel que vous qualifieriez de "performatif" ?

Qu'appelez-vous "se désynchroniser des cycles de l'univers" dans ce contexte ?

Et pourquoi me parlez-vous de pardon et de gentillesse, qui n'ont pas grand chose à voir avec cette discussion ? Le druidisme est-il, selon vous, censé distribuer le pardon aux fidèles ? On s'écarte du sujet là me semble-t-il. Ce parallèle sarcastique ne sert pas mon questionnement.

Je m'interroge profondément sur le sens du rituel, qui est quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. J'ai besoin de distinguer la part de fond et de forme, et de quelle manière, dans quelle proportion la seconde sert le premier.

Je suis en train de lire cette réflexion de Brandu à propos des rituels, du fond et de la forme : http://les-dits-du-corbeau-noir.blog4ever.com/reflexion-du-rituel-fond-et-forme-bran-du-novembre-2014
Cela m'aide à y voir un peu plus clair sur le rapport entre les deux, mais cela concerne moins le culte privé que les "grands" rituels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 13:05

Je reconnais bien là l'esprit "aiguisé" de Bran du et je te félicite, gealach dearg, d'élargir ton champ d'investigation de manière sincère et sérieuse.
Il est plus question dans le domaine privé de piété et d'exercice quotidien. Le piété est comme l'ascèse, un terrain de conditionnement, une vertu, un amour flamboyant que l'on développe pour soi avec les dieux. La codification est beaucoup plus personnelle, et nombre de païens isolés ou débutants passent par ce stade pour appréhender l'autre monde et celui des dieux. Plus la relation avec quelques divinités est forte, plus la ferveur sera entretenue. Et cette ferveur, dans le cadre du rituel communautaire ne peut certes desservir sa qualité. Le système est en gros le même dans le sens où l'intention, en sus de ta propre "mise en forme", un échange de "don contre don". La raison pour laquelle, petit, je ne pouvais adhérer à la prière chrétienne, même si je sentais que prier me mettait en "état", était que le caractère "obligatoire" bloquait mon libre arbitre, ma volonté.
Et c'est pour cela que ce doit être un acte volontaire, engagé.
Ce qui se passe dans la sphère privée ne ressort pas d'un collège druidique mais il est normal que ce dernier incite ses futurs sacerdotes à pratiquer quotidiennement l'acte "sacrificiel"(de rendre sacré).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 13:53

Bizarrement je suis plutôt en accord avec la vision de Bran-Du... sauf quand il dit :

Citation :
Il est donc naturel d'innover et d'imaginer de nouveaux rituels, de concevoir de nouveaux aspects au sein de nos cérémonies...

Citation :
La partition écrite, codifiée, ne devrait plus être nécessaire et on devrait pouvoir s'en passer afin de l'incarner et de l'exprimer librement en laissant la place aux improvisations inspirées par l'Awen...

Pourquoi devrions-nous inventer, imaginer ou créer de nouveaux rituels alors que nous avons à notre disposition tout ce qu’il nous faut pour ré-appréhender les rites de nos Anciens ?

Pour moi, je le redis ici, nos rituels ne sont pas a inventer et, non, ce n’est pas l’imaginaire et encore moins l’improvisation qui est à même de reconstituer aujourd’hui les rituels du monde celte, mais bien l’archéologie et le comparatisme avec les autres religions sœurs (Hellénisme, Religion de Rome, Védisme)

Je parle ici d’orthopraxie, de geste juste, car pour les antiques druides, « faire, c’est croire ». Alors évitons de faire n’importe quoi car, du coup, notre croyance sera du n’importe quoi. Il n’est pas question d’inventer mais de retrouver le bon geste.

En vérité, je vous le dis, je viens avec de bonnes nouvelles. Nous connaissons ce geste !

Oui, grâce à l’archéologie et au comparatisme nous connaissons ce geste. Nous savons exactement où et comment se déroulait une cérémonie druidique au temps béni de l’indépendance, au temps béni ou les druides étaient les ministres d’un culte agencé, charpenté, hiérarchisé, ordonnancé, ordonné, structuré autour de l’acte majeur qu’était le sacrifice… alors pourquoi s’obstiner à vouloir bricoler, fabriquer, traficoter ou inventer ?

Frères, je vous en conjure, n’inventez pas mais retrouvez le geste juste.

Citation :
Il ne s'agit donc pas tant de faire (et de faire au mieux) que de comprendre fondamentalement ce que nous faisons...

Ah, mais pas du tout ! Il ne faut pas oublier que pour nous, païens, « Faire, c’est Croire »

Les rites sacrificiels peuvent présenter des aspects, certes, multiformes et complexes qui peuvent aller de la libation d’hydromel ou de bière aux offrandes de galettes ou d’encens, sans parler du dépôt de brochettes de viande animale. Mais, malgré la diversité de ses modalités, seul une rigoureuse orthopraxie (les gestes justes) permis aux Anciens de répéter et de transmettre leurs rites, aux Modernes de reprendre ces scénarios rituels laissaient en héritage et non de les inventer, de les imaginer ou de les innover.

Citation :
Codifier à l'excès un rituel revient à le figer dans des formes pseudo sécuritaires ne laissant plus à l'Awen de place pour se manifester et trouver ses "canaux" d'expression ; le "mental" de chaque intervenant étant encombré et préoccupé par une attention centrée sur la forme et non plus sur le Fond !...

De tout temps et pour toutes les religions, le rite tient une place centrale. Le zèle que les pratiquants mettent à respecter à la lettre les prescriptions démontre que la règle rituelle peut être intériorisée et jouer le même rôle dans la vie spirituelle que la contemplation d’un « mystère » sotériologique.

Pareille préoccupation pour les rites ne va pas sans une implication de l’esprit, et je serais étonné qu’elle n’ait pas suscité une certaine spiritualité. Certains diront qu’une telle spiritualité n’est concevable que si, derrière les rites, se trouve un « véritable » mystère religieux… c’est une vision chrétienne et contemporaine qui oublie qu’il n’y a pas qu’une seule forme de spiritualité.

En son temps, le Druide Goff ar Steredennou disait : « le déroulement valable d’une cérémonie druidique repose sur l’exécution progressive d’actes rituels. La suppression ou l’omission d’un ou plusieurs de ces actes, ENTRAINE LA NULLITE DE LA CEREMONIE. »

Citation :
Une innovation est souhaitable, mais elle se doit d'être "argumentée" et fondée dans les correspondances établies...

Un léger changement est, de nos jours « souhaitable », nous n’égorgerons plus ni caprin, ni ovin, ni taurin, ni équin mais – pour moi, il s’entend – je ne vois pas pourquoi nous devrions révolutionner, transformer voire sacrifier nos antiques rituels sur l’autel de la nouveauté.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 14:18

Pour ces raisons, Auetos, votre forum est une porte "entrebâillée" qu'il faut pousser, repousser, ou laisser telle. En tout cas, elle est bien nécessaire car elle permet de poser "à priori" la volonté d'aller y voir. Ensuite, libre à tous de revenir, y rester, partir, ou même d'emporter une part référentielle en soi (ce qui est vrai la plupart du temps).
Vous devez comprendre que toutes ces personnes qui sont nées aujourd'hui sont déjà bien empreintes de choses qui conditionnent leur être et que vous ne pourrez que les colorer de ce que vous portez. Cela est déjà une merveille en soi !
Continuez donc à être le gardien de ce temple.
En toute amicalité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 14:50

étant donné que mon adhésion elle-même est le fruit d'une longue réflexion mûrement réfléchie et librement consentie, je n'éprouve pas le besoin une fois dans la place de m'ériger contre ce que j'ai accepté et aimé avant de m'engager moi-même à le faire: mon libre-arbitre est tout aussi développé que le votre, mais je l'ai mis dans mon propre engagement. pourquoi vouloir se le rappeler sans cesse en ne faisant pas ce qui nous est demandé, ou conseillé par nos maîtres? l'esprit de rébellion est en soit une bonne chose, mais je ne suis pas certain que ce soit dans le domaine des ablutions matinales qu'il s'épanouit le mieux! il y a dans le monde d'autres causes beaucoup plus nobles pour aiguiser son esprit rebelle que les contraintes horaires de nos modestes rites familiaux. et le fait que (peut-être) vous refusiez par principe tout ce qui est de l'ordre de l'effort, du travail et de la discipline ne ferait pas de vous des hommes et des femmes plus libres que nous le serions, mais seulement des consommateurs habitués à ce que les choses vous soient amenés sur un plateau sans avoir à lever le petit doigt... je ne vois rien de révolutionnaire là-dedans.

je pense qu'une part du malentendu entre nous vient du fait que vous ne prenez pas la pleine-mesure de ce que sont nos rites que vous critiquez, pour n'en garder que l'aspect contraignant et conformiste, qui en vérité n'existe pas... se dégager de ses rêves en priant comme il se doit Talantio, notre Mère la Terre est un bon moyen de prendre conscience de ce que c'est que de poser le pied au sol pour la première fois de la journée... faire ses ablutions avant jour avec le rituel approprié, c'est communier pleinement avec les Eaux avant toute idée de pureté, et préparer de la meilleure des manière la clarté qui s'annonce... saluer l'Astre de vie naissant après s'être laissé pénétrer de l'idée que les Eaux portent en elles le suc de toute chose vivante, tout en célébrant le monde qui nous entoure et en recommandant nos proches, vous conviendrez que ça n'est pas mal non plus... et enfin, offrir des nourritures, louanges, prières aux Dieux et à nos Défunts ancêtres, et oeuvrer au bien de soi et des siens tandis que le jour se lève, oui, ça a de la gueule, et je m'en voudrais de rester couché!

ceci dit, chacun est libre en sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 15:25

Ne craignez rien, Matuos, je prends rarement les choses de travers. Même si elles me heurtent (ce qui est le cas ici), j'essaie de comprendre ce que mon interlocuteur a bien pu percevoir de mon intention pour me répondre ainsi :-)

En l'occurrence, je pense qu'il y a un réel malentendu sur mon intention, justement.

Vous me parlez de "rébellion", de refus par principe de l'effort, du travail et de la discipline... et vous semblez penser que je cherche à exercer ma liberté de "consommatrice de religion" par le refus. Rien de toutes ces mesquineries, je vous rassure. J'avoue être légèrement blessée par vos mots et votre interprétation, mais je vais tenter de vous expliquer en quoi elle est à côté de la plaque. De plus, j'imagine que pour réagir de cette manière, c'est moi qui ai dû vous heurter d'une façon ou d'une autre dans ma façon de poser mes réflexions, et je m'en excuse.

Si ce n'était pas encore suffisamment clair, je suis totalement novice en matière de druidisme, et en matière de religion tout court, quelle qu'elle soit. L'athéisme au quotidien depuis l'enfance prépare assez peu à toutes ces questions, figurez-vous :-)
Je suis précisément dans ce processus de réflexion dont vous parlez en début de votre post. Je ne m'érige contre rien, je gratte là où ça me chatouille.
Je suis quelqu'un qui a un besoin de comprendre totalement et sous toutes ses coutures ce qu'on me présente. C'est une curiosité qui, je le sais, est souvent mal perçue, mais c'est la mienne et je ne compte pas lui mettre de muselière :-)
Que les sujets qui me chatouillent soient "nobles" ou pas, vous avez le droit d'en juger, et j'ai le droit de vous répondre que ce jugement me heurte et que je le trouve condescendant, car je pense qu'aucun questionnement n'est trivial ou noble en soi.

Donc, le malentendu que vous percevez réside dans le fait que vous pensez que je "critique" parce que je ne prends pas la pleine mesure de vos rites. Je vous répondrai donc que je ne me permettrais pas de critiquer quoi que ce soit, et qu'interroger une pratique pour essaye d'en extraire le sens n'est pas de la critique. Je questionne, je digère les réponses, qui peuvent me satisfaire ou non, et si c'est non, j'essaie d'expliquer ce qui ne me convient pas dans la réponse et ce que je cherche à comprendre exactement.
Par contre, vous avez raison sur le fait que je ne prends certainement pas la mesure de vos rites, n'ayant encore jamais eu l'occasion d'y participer ni de recevoir le moindre enseignement à ce propos.
Considérez donc mes questions comme celles d'un enfant candide, qui est parfois maladroit, peu attentif aux manières, mais toujours sincèrement avide de comprendre le monde dans lequel il vit.

Matuos a écrit:
se dégager de ses rêves en priant comme il se doit Talantio, notre Mère la Terre est un bon moyen de prendre conscience de ce que c'est que de poser le pied au sol pour la première fois de la journée... faire ses ablutions avant jour avec le rituel approprié, c'est communier pleinement avec les Eaux avant toute idée de pureté, et préparer de la meilleure des manière la clarté qui s'annonce... saluer l'astre de vie naissant après s'être laissé pénétrer de l'idée que les Eaux portent en elles le suc de toute chose vivante, tout en célébrant le monde qui nous entoure et en recommandant nos proches, vous conviendrez que ça n'est pas mal non plus... et enfin, offrir des nourritures, louanges, prières aux Dieux et à nos Défunts ancêtres, et oeuvrer au bien de soi et des siens tandis que le jour se lève, oui, ça a de la gueule, et je m'en voudrais de rester couché!
Un grand merci à vous... ce passage très "terre à terre" dans le bon sens du terme me parle bien plus qu'une généralité sur la désynchronisation avec les cycles de l'univers :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 15:33

je reste persuadé, connaissant gealach dearg, que quand elle aura pris la pleine mesure du rite, en privé ou en groupe, et après mûres réflexions, qu'elle saura faire son choix, en toute connaissance de cause. Smile
Sa recherche en est déjà une volonté manifeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 15:38

Bledoorgetos a écrit:
Pour une simple credimara ou un simple credimaros les ablutions quotidiennes sont quand-même peu contraignantes contrairement à celles des druides.

En gros il faut être propre et s'être lavé les dents et les yeux avant la cérémonie.
Lors de la cérémonie du matin on se verse à un moment de l'eau sur la tête et sur les pieds.

non, ce sont les même ablutions, me semble-t'il. c'est la Comarca Beleni que nous ne faisons pas, mais le coeur y est!



Dernière édition par Matuos le Dim 18 Jan 2015 - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 15:52


l'essentiel, gaelach dearg est que nous nous écoutions avec respect. j'apprécie tes questionnements et j'y répond le plus directement possible. mais comme tu peux le constater, je te tutoie. plus haut, c'était le vous, je parlais en généralisant. donc ne crois pas que je t'attaque personnellement, ça n'est pas le cas. je répond simplement sérieusement (peut-être trop) aux taquineries et petites critiques de bon aloi qui nous sont adressées sur le côté Boy-scout et psycho-rigide qu'on nous prête... c'est tout! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 15:58


Va pour le "tu", Matuos, je préfère largement aussi :-)
Et oui, écoute et respect sont les clés qui ouvrent la porte de sortie de tous les malentendus, et les meilleurs armes contre l'obscurantisme et l'intolérance.

Artio's, j'avoue que maintenant que tous ces questionnements sont engagés, il me tarde un peu d'en prendre la mesure afin de sentir tout ça autrement qu'avec mon cerveau.

Belle après-midi à tous . En ce qui me concerne, je vais vite prendre un peu de ce merveilleux soleil d'hiver avant qu'il ne disparaisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 16:15

si nous étions face à face autour d'une table ces malentendus n'existeraient pas! l'écrit a ça de terrible qu'il permet d'aller au bout de sa pensée sans les gestes, la voix et les expressions du regard qui la rendraient acceptable pour la personne qui écoute! les Druides anciens en n'écrivant pas n'avaient pas ce problème...
Revenir en haut Aller en bas
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 16:57

gealach dearg a écrit:
Mais n'y a-t-il pas une différence entre un rituel "performatif" comme vous dites, et les ablutions matinales individuelles des credimaroi ? Une simple adresse individuelle aux dieux est-elle un rituel que vous qualifieriez de "performatif" ?

Qu'appelez-vous "se désynchroniser des cycles de l'univers" dans ce contexte ?

Et pourquoi me parlez-vous de pardon et de gentillesse, qui n'ont pas grand chose à voir avec cette discussion ? Le druidisme est-il, selon vous, censé distribuer le pardon aux fidèles ? On s'écarte du sujet là me semble-t-il. Ce parallèle sarcastique ne sert pas mon questionnement.

Je m'interroge profondément sur le sens du rituel, qui est quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. J'ai besoin de distinguer la part de fond et de forme, et de quelle manière, dans quelle proportion la seconde sert le premier.

Je suis en train de lire cette réflexion de Brandu à propos des rituels, du fond et de la forme : http://les-dits-du-corbeau-noir.blog4ever.com/reflexion-du-rituel-fond-et-forme-bran-du-novembre-2014
Cela m'aide à y voir un peu plus clair sur le rapport entre les deux, mais cela concerne moins le culte privé que les "grands" rituels.

D'autres, en particulier Matuos et Auetos, ont je pense fort bien répondu à ces questions. J'ai été sans doute plus sarcastique que de raison (et l'écrit ne simplifie pas la communication). Je tenais juste à mettre le caractère pratique de la Tradition. L'idée d'une religion fondée avant tout sur la sincérité est en effet assez caractéristique des monothéismes abrahamiques ; et elle me semble presque dangereuse dans ce qu'elle contient d'éloge du "bien penser".

Dit comme ça, le caractère performatif de la synchronisation sur les cycles cosmiques est effectivement un peu nébuleux. C'est juste que les rites quotidiens ne sont, au moins pour moi, pas tant une démonstration de bonne volonté attendrissante aux yeux des dieux qu'une suite d'actes visant à nous ré-inclure dans l'Univers à la place qui nous est destinée pour accomplir au mieux notre rôle. Ils sont donc performatifs dans le sens où ils nous élèvent en tant qu'êtres humains et augmentent notre efficacité dans l'atteinte de nos objectifs, en renforçant notre volonté, en resynchronisant notre horloge interne et imprimant profondément dans notre inconscient notre interdépendance vis-à-vis du monde. Or, cet effet est maximal quand les rites précis sont accomplis à l'heure juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 20:13

Qui sait, Matuos, peut-être un jour aurons-nous l'occasion d'en discuter autour d'une bonne bière ? ;-)

SoK a écrit:
Dit comme ça, le caractère performatif de la synchronisation sur les cycles cosmiques est effectivement un peu nébuleux. C'est juste que les rites quotidiens ne sont, au moins pour moi, pas tant une démonstration de bonne volonté attendrissante aux yeux des dieux qu'une suite d'actes visant à nous ré-inclure dans l'Univers à la place qui nous est destinée pour accomplir au mieux notre rôle. Ils sont donc performatifs dans le sens où ils nous élèvent en tant qu'êtres humains et augmentent notre efficacité dans l'atteinte de nos objectifs, en renforçant notre volonté, en resynchronisant notre horloge interne et imprimant profondément dans notre inconscient notre interdépendance vis-à-vis du monde. Or, cet effet est maximal quand les rites précis sont accomplis à l'heure juste.
Merci beaucoup, SoK, pour ces compléments d'explications qui me rendent les choses beaucoup plus limpides !!
J'aime cette idée de nous ré-inclure dans l'univers chaque matin, pour nous rappeler notre interdépendance vis à vis du monde. C'est une approche qui me parle beaucoup.
Maintenant, pour le lien entre l'heure juste et l'efficacité, il me faudra un peu plus d'explications, mais ça viendra en temps voulu j'imagine.

Auetos a écrit:
Ah, mais pas du tout ! Il ne faut pas oublier que pour nous, païens, « Faire, c’est Croire »
Auetos, pouvez-vous développez un peu cette maxime ? Voulez-vous dire que le geste, le rite se suffit à lui-même ?

Auetos a écrit:
Le zèle que les pratiquants mettent à respecter à la lettre les prescriptions démontre que la règle rituelle peut être intériorisée et jouer le même rôle dans la vie spirituelle que la contemplation d’un « mystère » sotériologique.
Et ceci aussi ?
J'ai beau avoir été voir la signification du mot "sotériologique", mais quand je vois que "La sotériologie est un domaine de la théologie chrétienne qui étudie les différentes doctrines du salut" et qu'elle "est liée à la doctrine du péché originel", j'avoue rester perplexe quant au sens de ce que vous avez voulu dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 21:07

Matuos a écrit:

à ta manière, ça me parle aussi, surtout les prises de guerres, ce que je fais aussi à ma façon: je ramène toujours quelque chose à dire ou à montrer de mon travail.

"à la bonne franquette" est bien de chez-nous, et puisque ce sont nos dieux et nos pères...


Je rappelle que les Dieux gaulois à l'époque n'acceptaient pas de viande chassée, que de la viande d'animal élevé. Je suppose que c'est une manière de dire qu'on offre le fruit de son travail, la chasse étant aussi un sport et une distraction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bledoorgetos

avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Auernia eti brogio Conuenōn
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 21:21

Matuos a écrit:
si nous étions face à face autour d'une table ces malentendus n'existeraient pas! l'écrit a ça de terrible qu'il permet d'aller au bout de sa pensée sans les gestes, la voix et les expressions du regard qui la rendraient acceptable pour la personne qui écoute! les Druides anciens en n'écrivant pas n'avaient pas ce problème...

ça c'est profond ! (sans ironie aucune bien sûr)

Je crois que tu as trouvé la vraie raison de l'absence d'écrits des druides :

- ce n'est pas le secret comme nous le croyions

- c'est positivement pour la qualité de l'enseignement

- c'est prudemment pour éviter de se retrouver comme les monothéïstes avec un livre (ou des livres : ta Biblia = les livres, en grec) contraignant et dont l'interprétation dépendrait de "clercs" ou prétendus tels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Dim 18 Jan 2015 - 23:54

Artio's a écrit:
Par ce que j'avais déjà l'esprit attiré par la nature, par le questionnement, et la recherche du juste. Mais il n'est point besoin de prier pour prouver quoi que ce soit, tant qu'on est sincère dans ses pensées, ses paroles et ses actes, dans ses promesses, dans ses croyances. De plus, je ne me suis jamais engagé à prier le petit Jésus tous les jours. Very Happy Vivre dans un environnement catholique ne signifie pas avoir le choix.

j'ai trouvé un dessin pour illustrer tes dires Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 2:10

Matuos a écrit:
j'ai trouvé un dessin pour illustrer tes dires Very Happy
Même pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 13:36

pour bien comprendre ce que peut-être un rite familial sur l'autel domestique, le sens très particulier que lui donnent les Indiens à travers le mot qu'ils utilisent, Devatārcanam, peut nous être d'une bonne aide:

Devatā n'est pas la dévotion au sens où nous l'entendons ici: ce mot désigne à la fois nos sens en éveil et les représentations (y compris abstraites) que nous nous faisons de la Divinité.

Arcana est l'Hommage rendu.

comme on le voit, ce mot a du sens... il n'est même fait que de ça!







Revenir en haut Aller en bas
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 16:35

Magnifique… superbe… un grand MERCI à toi moios mapos Matuos.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3785
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 16:42

gealach dearg a écrit:
Voulez-vous dire que le geste, le rite se suffit à lui-même ?

Oui et non… en fait je veux dire qu’Orthodoxie est fille d’Orthopraxie.

Citation :
Et ceci aussi ?
J'ai beau avoir été voir la signification du mot "sotériologique", mais quand je vois que "La sotériologie est un domaine de la théologie chrétienne qui étudie les différentes doctrines du salut" et qu'elle "est liée à la doctrine du péché originel", j'avoue rester perplexe quant au sens de ce que vous avez voulu dire.

Je pensais avoir été limpide Embarassed
Par-là j’ai voulu préciser que l’orthopraxie est tout autant une source de réflexion voire de méditation que l’étude philosophique du « mystère » christique. Et les photos postées par moios mapos Matuos sont là pour en témoigner.


_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 17:03

gealach dearg a écrit:
Maintenant, pour le lien entre l'heure juste et l'efficacité, il me faudra un peu plus d'explications, mais ça viendra en temps voulu j'imagine.

Disons que la journée n'est pas structurée de la même manière si on décale l'heure des rites quotidiens. Un peu de la même manière que si on attend le début des vacances d'été pour fêter l'arrivée du printemps, ou les premières neiges pour fêter la fin des moissons parce qu'il y a encore des choses à faire. Ou si on attend plusieurs années avant de fêter la naissance d'un enfant et donc d'officialiser son entrée dans la famille.

Également, pour rester dans le registre des sens développé par Matuos, l'ambiance de l'aube et du crépuscule, visuellement parlant mais aussi en ce qui concerne la température de l'air, le taux d'humidité, l'état de fatigue, le bruit ambiant (surtout si on la chance de vivre avec un peu de nature autour), sont très particulières en tant que moments de transition "critiques", où chaque instant est sensiblement différent du précédent. Du coup, l'expérience vécue est différente, et n'a pas les mêmes répercussions sur les profondeurs de notre être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Uranca

avatar

Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Belgique, entre Sambre et Meuse
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   Lun 19 Jan 2015 - 20:05

J'avoue être assez touchée par ces photos aussi... merci Matuos, et merci aux autres pour les compléments de réponses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le culte privé ou individuel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le culte privé ou individuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le culte privé ou individuel
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Révélations privées
» HELP ! Cherche preuves de salaire d' AS dans le privé
» [HEPM] Hautes Etudes Polytechniques Maroc (privé) Demande d'infos svp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Vie pratique :: Vie pratique-
Sauter vers: