forum consacré à l'étude du druidisme antique et contemporain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sorcières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 16 Jan 2015 - 21:16

A quelques heures de marche de Saint-Paul-des-Fonts, au lieu-dit la « Vayssière », dans la nécropole gallo-romaine de l’Hospitalet-du-Larzac, on a découvert les traces d’un terrible affrontement de magie noire entre deux clans de sorcières Gauloises qui eut lieu à la fin du Ier siècle après è.v.

Sur la grand-route antique de Millau à Lodève, existait aux environs de l’Hospitalet-du-Larzac, un relais antique avec son habitat gallo-romain et sa nécropole. En août 1983, la sépulture 71 fut fouillée par M. Alain Vernhet. Cette tombe, datée de 100 après è.v., consistait en une fosse à la dimension du corps sur laquelle avait été pratiquée l’incinération.

Le mobilier funéraire avait été disposé sur les cendres. Il se composait d’une quarantaine de vases et une bague avec chaton en pâte de verre. Dans un petit caveau annexe, une poignée de débris osseux et de cendre avait été placée, à titre symbolique, dans une urne. Sur l’orifice de cette urne funéraire étaient posés, l’un sur l’autre, deux fragments d’une plaquette de plomb. Ces plaques ont subi des traitements violents, brisées, cassées sur les bords, percées en leur milieu, elles portent les traces d’un acte de sorcellerieet le plus longs textes écrits en langue gauloise trouvé à ce jour.

Les textes figurant sur ces plaques pourraient être traduit ainsi :

Face 1a

« Envoie le charme de ces femmes contre leurs noms (qui sont) ci-dessous; cela (est) un charme de sorcière ensorcelant des sorcières. Ô Adsagsona, regarde deux fois Severa Tertionicna, leur sorcière de fil et leur sorcière d'écriture, qu'elle relâche celui qu'elles auront frappé de defixio; avec un mauvais sort contre leurs noms, effectue l'ensorcellement du groupe ci-dessous [...] »

Face 1b

« [...] que ces femmes ci-dessus, nommées, enchantées, soient pour lui réduites à l'impuissance [...] »

Face 2a

« [...] tout homme en fonction de juge, qu'elles auraient frappé de defixio, qu'elle annule le defixio de cet homme; qu'il ne puisse y avoir de sorcière par l'écriture, de sorcière par le fil, de sorcière donneuse, parmi ces femmes, qui sollicitent Severa, la sorcière par l'écriture, la sorcière par le fil, l'étrangère [...] »

Face 2b

« qu'elle n'échappe pas au mal de l'ensorcelée [...]

Tout d’abord, il convient de remarquer que la phrase initiale : «  insinde se bnanom brict[m i] eianom anuana » indiquerait que le texte n’est qu’une contre-mesure visant à retourner contre elles-mêmes des sorts jetés par des magiciennes ennemies. En outre, les termes « bnanom brictom » ferait référence à la magie des femmes. Or c’est là une antique tradition celtique que l’on retrouve dans la littérature du vieil-irlandais : ainsi Patrice demanda-t-il à Dieu de le protéger, entre autres dangers contre les trois pouvoirs magiques qu’il peut avoir à affronter : celui des femmes, celui des forgerons, celui des sorciers.

Et parmi ces magies « domestiques » dites « de femme » figure la « magie de liens » et celle « d’écriture ». La magie de lien, dite καταδεσμος (ligature) en grec correspond à un envoûtement, effectué par un lien (du verbe δεισθαϊ) vers le bas (sens du préfixe κατα-) qui vise à vouer aux puissances infernales. La magie d’écriture dite « defixio », substantif latin qui vient du verbe « defigere », consiste en effet à « ficher », fixer en bas, transpercer. Il s’agit d’une opération magique par laquelle on plante un clou, on torture quelqu’un ou un substitut, ici une plaque de plomb.

Ce type de magies, participent de la même idée : lier quelqu’un à une puissance surnaturelle.

Celui qui voulait agir contre un adversaire concluait avec les divinités souterraines une sorte de pacte : il leur donnait / liait son adversaire et priait ces divinités d'accomplir, ce qu'il ne pouvait faire lui-même, sur ce qu’il venait de leur offrir / lier.

Les Gaulois ont emprunté cette sorcellerie par l’écriture à leurs nouveaux maîtres. Cette procédure magique est attestée dans tout le bassin méditerranéen dans l’Antiquité.

Ainsi, les « plombs du Larzac » sont des missives adressées à une divinité infernale afin de renvoyer à des sorcières le mauvais sort qu’elles ont jeté, de répondre à la magie noire par un dispositif de « contre-magie ». Mais c’est aussi le plus long texte gaulois connu à ce jour et celui qui a réservé aux linguistes des surprises considérables, non seulement parce qu’il apportait des mots nouveaux d’une « indo-européanité exemplaire », mais surtout parce qu’il apportait de véritables révélations sur la morphologie et sur la phonétique de la langue gauloise.


Un plus pour notre sorcière bien aimée…

« La magie dans l’antiquité »
http://www.antiquite.ac-versailles.fr/magie/magie00.htm

« Deux inscriptions magiques gauloises : plomb de Chamalières ; plomb du Larzac »
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1984_num_128_4_14218

« Les plombs magiques de la Gaule méridionale »
http://www.etudesmagiques.info/2012/EG_2012-02.pdf

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sorcières   Sam 17 Jan 2015 - 12:58


merci pour les traductions, Auetos, je n'avais pas vu que tu avais posté deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 23 Jan 2015 - 10:27

Non, non, je n'ai pas envouté Auetos! Laughing Laughing Laughing
Toute sorcière qui se respecte connaît la tragique histoire de ces deux familles qui se sont déchirées à l'aide de la Magie noire... Sad
Ceci-dit, je suis impressionnée par la traduction des plaques de plomb!
Merci pour les liens! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaricia

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Lugdunum
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 26 Nov 2015 - 19:13

Sok a écrit:
Matuos a écrit:
donc, le mot le plus employé en Irlande, Caillech, veut dire à la fois Femme-voilée et Ancienne, et les Irlandais l'emploient pour désigner les sorcières et les... nonnes catholiques!!! si Caliaca est une Femme qui prédisait l'avenir, doit-on en conclure que ces femmes étaient retirées du Monde et qu'elles se drapaient d'un voile?

Chez les Germains, le voile (complet, qui couvre aussi les yeux et coupe du monde extérieur) est un instrument de divination utilisé lors de l'état de transe visionnaire, pas au quotidien. Il me semble qu'il en était de même pour les pythies des Grecs.

Aussi, je voudrai apporter ma touche sur ce sujet en ajoutant que certaines nonnes catholiques, de tout ce que j'ai pu en lire par le passé, avaient parfois plusieurs attributs de celles qu'on appelle sorcières. Je n'ai rien lu sur le sujet depuis très longtemps, alors mes souvenirs sont flous.

Il y a une dizaine d'années, je me suis prise de passion pour certaines saintes qui pratiquaient l'herboristerie, l'astronomie, etc. Au bord du Rhin, au XIIème siècle, il y avait Hildegard Von Bingen, ma sainte préférée, une muse pour moi depuis longtemps. Elle a inventé une autre forme d'alphabet, elle avait des visions, elle était très respectée et c'est ce que j'aime dans le catholicisme. Et surtout, ses compositions musicales sont magnifiques, elles procurent des émotions... impossible à décrire.

https://www.youtube.com/watch?v=9eFPJa95qQE

Il faut savoir piocher dans cette religion (je parle pour moi, car elle fait partie de ma culture), toutes les traces païennes qui se traduisent surtout dans de petits gestes, de petites choses qui nous paraissent banales mais qui sortent du fond des âges. J'aime que parmi toutes les religions monothéistes, le catholicisme soit celle qui ait conservé le plus de "vestiges" de l'ancienne religion (à ma connaissance, mais je suis peu cultivée donc qu'on me corrige au besoin), à commencer par le fait d'avoir conservé une divinité féminine.

Certains groupes de nonnes vivaient totalement recluses, retirées du monde, elles cultivaient les plantes et les utilisaient pour toute sortes de choses, pratiquaient toutes sortes d'arts. Je me rappelle que j'avais fait un lien avec l'image qu'on a des prêtresses d'Avalon par exemple, dans la mythologie, et plus globalement avec les activités des "sorcières" (je mets les guillemets par simple précaution car le mot a l'air controversé ^^)..  Et bien sûr, elles portaient le voile typique, je fais référence à ce qui a été dit plus haut. Et d'après ce que j'ai lu, certaines saintes avaient beaucoup de pouvoir et savaient s'imposer auprès de certaines grandes têtes masculines du clergé !

Alors, sans même le vouloir, j'ai toujours trouvé un lien, même petit, entre certaines nonnes du Moyen-Age et celles qu'on appelle sorcières.

Après, ma mémoire est peut-être embrouillée alors j'espère ne pas avoir fait trop de raccourcis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Mer 2 Déc 2015 - 15:57

Aaricia a écrit:
J'aime que parmi toutes les religions monothéistes, le catholicisme soit celle qui ait conservé le plus de "vestiges" de l'ancienne religion (à ma connaissance, mais je suis peu cultivée donc qu'on me corrige au besoin), à commencer par le fait d'avoir conservé une divinité féminine.

Ah bon??? Le catholicisme a une divinité féminine?!? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerzher



Nombre de messages : 434
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Sorcières   Mer 2 Déc 2015 - 21:06

Le culte de la vierge marie...
Maria-Uindauelia je te soupçonne de de faire du mauvais esprit sur ce coup là ;-))))))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auetos
Druide C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 3772
Localisation : P.A.C.A. (83)
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 3 Déc 2015 - 10:14

Sok a écrit:
Matuos a écrit:
-donc, le mot le plus employé en Irlande, Caillech, veut dire à la fois Femme-voilée et Ancienne, et les Irlandais l'emploient pour désigner les sorcières et les... nonnes catholiques!!! si Caliaca est une Femme qui prédisait l'avenir, doit-on en conclure que ces femmes étaient retirées du Monde et qu'elles se drapaient d'un voile?

Chez les Germains, le voile (complet, qui couvre aussi les yeux et coupe du monde extérieur) est un instrument de divination utilisé lors de l'état de transe visionnaire, pas au quotidien. Il me semble qu'il en était de même pour les pythies des Grecs.

Ce qui rejoint, d’un certain point de vue, la conception du druide aveugle dans la société celtique…

Françoise Le Roux, dans Ogam XIII a écrit:
LA CECITE ET LA VOYANCE

II. La cécité druidique

Dall « aveugle » ou le diminutif Dallan « petit aveugle » est en effet le nom de quelques figures remarquables de la littérature irlandaise. C’est ainsi que le conteur (scelaige) de Conchobar s’appelle Feidlimid mac Daill « fils de l’aveugle » dans le récit du Longes mac nUislenn ou « exil des fils de Uisliu ». C’est aussi le nom du druide Dalan qui, dans le Tochmarc Etaine ou « Courtise d’Etain » est le seul érudit capable, avec ses baguettes d’if et ses ogams, de retrouver la reine que les gens du sidhe ont enlevée. Il est question, jusque chez Keating, d’un Dallan, docteur de Cearbhall, roi de Musnter, et nous ne devons pas oublier Dall Mathgamhna « l’aveugle de Mathgamain », auteur de la plainte funèbre du roi de Munster Mathgamain, non plus que Dallan Forgaill, à qui revient le mérite du panégyrique de Columcille.

Nous connaissons en outre quelques cas (et ce sont peut-être les plus intéressants ou les plus significatifs), où la cécité n’est pas révélée par le nom mais par le texte, la description elle-même. Dans le récit du Cath Mhucramha ou « Bataille de Mucrama » le druide Dil qui présida à la naissance du grand roi Fiacha Muillethan a droit à cette mention : drui side is é dall « il est druide et aveugle ». Tout aussi typique est le cas du frère d’Ailill, roi du Connaught. C’est lui qui accompagne, partout où il va, le roi d’Ulster dans son exil et, nous dit le Aided Fergusa ou récit du « Meurtre de Fergus » :

« Trente centaines était le nombre des exilés et l'homme qui était avec lui dans la suite d’Ailill était Lugaid, le poète aveugle (dallécès), c’est-à-dire que ce Lugaid était frère d’Ailill ».

A la fin du même récit, circonvenu par Ailill que la jalousie dévore, ce poète aveugle accomplit un exploit peu courant pour un infirme : il tue, d’un coup de lance infaillible, Fergus qui venait de jouir trop ouvertement des faveurs de la reine Medb. « La cécité est ainsi un renforcement de voyance. C’est paradoxalement parce qu’il est aveugle que ce Lugaid ne manque jamais son coup », a noté le traducteur. C’est bien de cela qu’il s’agit en effet, mais Lugaid, au nom théophore (c’est celui du dieu Lug), poète armé et aveugle, a tout du file, du druide…

Une des meilleures places dans l’ordre de la cécité sacerdotale appartient sans conteste à un des substituts ou prolongements du Dagda, Mog Ruith, le druide à la roue, dont les aventures donnent à réfléchir :

« Il demeura trois ans chez Simon. Et voici qu’il s’éborgna en abattant un veau dans les montagnes des Alpes, dans la grande neige ; il s’aveugla l’autre œil en arrêtant le soleil pendant deux jours à Darbre, si bien que de deux jours il en fit un, et il se mutila un œil, si bien qu’il fut aveugle. »

Nous avons là la cécité dans son principe absolu, comme chez Lugaid. Elle ne nous permet pas d’expliquer ou d’interpréter les deux phases de l’aveuglement. Mais telles qu’elles se présentent, dans le cycle de Mog Ruith, au retour du séjour chez Simon le Magicien, ces phases appartiennent à un processus d’initiation au terme duquel le druide retourne à sa résidence irlandaise, Darbre, qu’il ne quittera plus désormais.

Un texte peu connu nous prouve que la cécité était un fait de structure parfaitement compris et utilisé. C’est, dans le récit du Tromdamh Guaire ou « la lourde compagnie de Guaire » (allusion à la charge écrasante que constituait pour les princes irlandais l’entretien de nombreuses troupes de filid, errantes et exigeantes), la relation des derniers faits et gestes de Dallan Forgaill, après une satire injustifiée contre un roi qui n’avait pas fait droit à une requête exorbitante :

« Ils n’étaient pas loin de la ville quand Dallan dit aux docteurs : « je suis étonné, » dit-il, « de ce que disent les fragments des récits car, qui que ce soit qui ait arrangé les satires, ce qu’ils racontent est convenable. Je crois qu’auparavant il n’a pas été fait de satire bien ordonnée. Et ce que moi-même j’ai fait, ce sont de mauvais morceaux de satire. Je me trouve cependant mieux de les avoir faits, car en venant à cette ville je n’avais pas un œil et maintenant j’ai deux bons yeux. »
« Ô roi des docteurs, » dirent-ils, « c’est une bonne nouvelle que tu nous donnes, mais nous n’y croyons pas facilement ». « C’est vrai », dit Dallan. « Si cela est vrai, « dirent les docteurs, « explique nous ce qu’il y a sur la route, devant et derrière toi ». « Il y a, » dit-il, « deux fois neuf hommes qui viennent vers nous devant moi et neuf hommes derrière moi ». « C’est vrai, ô roi des docteurs, » dirent-ils. « Je ne sais pas si ce présage est un bien », dit Dallan, « car en réponse à ma question Columcille, fils de Feilem, m’a annoncé qu’il m’arriverait un signe extraordinaire avant ma mort. Ne serait-ce pas un signe remarquable pour moi, que d’être venu aveugle dans cette ville et d’avoir maintenant deux yeux ? Portez-moi près de chez moi ».
« Puis il fut conduit chez lui. Il fut alors trois jours et trois nuits en vie puis il trouva la mort ». (Ed. Maud Joynt, Mediaeval and Modern Irish Series II, Dublin, 1941, p. 7)

La marche des évènements est régressive, inverse de la progression qui marque l’initiation de Mog Ruith. Les pressentiments du file Dallan étaient juste car le recouvrement de la vue est, pour lui, le signe littéral de sa disqualification ; ce n’est pas seulement la prémonition de la mort physique, c’est la mort spirituelle, la déchéance dans ce qu’elle a de plus cruel : la perte du don de voyance, le retour aux vulgaires destinées humaines. La cécité complète est donc en soi une perfection garantie à ceux qui sont dignes du commerce avec les êtres divins. Elle ne peut être accordée à un druide ou à un file injuste, outrepassant ses droits.

Pour avoir la vue il faut perdre la vue. Et là, le voile est un bon compromis.

_________________
٨٧٤٦٥۶
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celtiacon-certocredaron-credima.gandi-site.net/
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 3 Déc 2015 - 10:42

Talosectos, il ne faut pas voir le mal là où il n'y en a pas: mes parents sont athées, je ne connais pas le culte de la vierge Marie. Si la mère de Jésus est élevée au rang de déesse, le christianisme n'est pas une religion monothéiste (?...)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 3 Déc 2015 - 13:14

http://www.universalis.fr/encyclopedie/dulie-et-hyperdulie (sachant que c'est la position des théologiens pour justifier et encadrer les pratiques du peuple, qui en ce qui le concernait, et concerne encore dans une certaine mesure, élève sans soucis particulier l'adoration de Marie au niveau de celui de la Trinité. En Bretagne, Santez Anna, Mamm-gozh ar Vretoned, Grand(e)-Mère des Bretons, la mère de Marie, est aussi très honorée).

Et vous avez tout à fait raison, Auetos, concernant la fonction prophétique de l'aveuglement. On retrouve aussi ce thème dans la Diougan Gwenc'hlañ (prophétie de Guinclaff) du Barzaz Breizh, où le barde qui prophétise depuis sa geôle a eu les yeux crevés par le seigneur qui l'emprisonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 3 Déc 2015 - 16:06

ça alors! C'est curieux ce que tu dis Sok, quand on sait que la grande Déesse Anna est la mère de tous les Dieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 3 Déc 2015 - 17:04

Maria-Uindauelia a écrit:
ça alors! C'est curieux ce que tu dis Sok, quand on sait que la grande Déesse Anna est la mère de tous les Dieux...
Ce ne sera pas la première fois qu'on avatarise les dieux. Les chrétiens ont simplement respecté le processus, pour garder les fidèles.
Leur hiérarchie des saints met cependant en avant un héros solaire et une déesse mère, avant les autres. Une forme de panthéisme.
Il y a des saints majeurs et mineurs. Ce que réfutent les protestants.
Mais nous, nous savons, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerzher



Nombre de messages : 434
Age : 49
Date d'inscription : 16/05/2012

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 4 Déc 2015 - 8:59

Maria-Uindauelia je plaisantais ^^ 
Je dois dire qu'il est vrai que par écrit ça n'a pas toujours l'effet escompté ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 4 Déc 2015 - 10:41

Artio's a écrit:

Mais nous, nous savons, n'est-ce pas ?

Dans cette phrase, Artios, tu veux dire que ce sont des hypocrites?... Genre: "on (les chrétiens) le sait mais on ne le dit pas"...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 4 Déc 2015 - 10:51

Talosectos a écrit:
Maria-Uindauelia je plaisantais ^^ 
Je dois dire qu'il est vrai que par écrit ça n'a pas toujours l'effet escompté ;-)

No souci, Talosectos. Je précisais juste que c'était un vraie question, moi aussi je suis une inculte (in-culte ah ah ah). Wink
La plupart du temps j'en connais beaucoup moins que vous tous sur le sujet. Bon, maintenant ça va un peu mieux, merci!
Je n'ai pas d'aversion pour les autres religions à part pour certains de leurs représentants... Je pense comme Aaricia, qu'il est appréciable de constater "qu'il reste des vestiges de l'ancienne religion" dans certaines pratiques du christianisme et donc les incohérences que cela provoque, dérangeantes ou pas. C'est tout-à-fait éclairant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artio's
Druide
avatar

Nombre de messages : 673
Age : 53
Localisation : Liège
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 4 Déc 2015 - 14:39

Maria-Uindauelia a écrit:
Artio's a écrit:

Mais nous, nous savons, n'est-ce pas ?

Dans cette phrase, Artios, tu veux dire que ce sont des hypocrites?... Genre: "on (les chrétiens) le sait mais on ne le dit pas"...?
Je parlais de nous, bien sûr, qui savons.. Mais si la phrase est placée dans la bouche des chrétiens qui savent, oui, en effet. Mais bcp l'ignorent.
C'est d'ailleurs une des principales manipulations des religions, fussent-elles monothéistes ou polythéistes, de feindre ou de cacher.
Ou se situe la vérité dans ce cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria-Uindauelia
Credimara C.C.C.
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 40
Localisation : Haute Garonne
Date d'inscription : 07/12/2013

MessageSujet: Re: Sorcières   Ven 4 Déc 2015 - 15:36

Artio's a écrit:

Je parlais de nous, bien sûr, qui savons..
Oui, j'avais compris. Je faisais une déduction.
Pour ceux qui l'ignorent, c'est bien qu'ils ont été dupé quelque part...et par des personnes malhonnêtes en plus! Dans ce cas, la vérité se situe dans les faits et donc dans l'histoire, cela va de soi. Le christianisme est donc une religion mutante dont la pratique a ses origines dans le paganisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaricia

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Lugdunum
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 10 Déc 2015 - 18:14

Le c-l(te) de la vierge marie...  Wink  HAAAN LALAA

A lyon en tout cas, elle est massivement vénérée le 8 décembre, du fait qu'elle aurait sauvé les lyonnais de la peste au moyen âge... Une statue d'elle en or massif surplombe la ville, et il y en a des centaines plus petites partout, un peu cachées des fois, souvent incrustée dans les immeubles, enfin en tout cas à Lyon. A chaque fois que j'en vois, ça me fait penser à un culte païen tellement certaines statues anciennes ou grossièrement taillées (au point qu'on ne la reconnait pas forcément parfois). Elle a tout raflé ! En tout cas c'est elle qui protège la ville maintenant (alors qu'avant y avait Lug).


Dans ma famille, je crois qu'à peu près tout le monde connait l'origine des fêtes chrétiennes, du sapin etc. Chaque année on regarde quand tombera le solstice et la pleine lune par rapport à noël même si y a un décalage avec notre calendrier grégorien. Donc je pense que l'esprit païen a été conservé dans ma famille en tout cas (surtout le côté ripaille).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SoK

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Pagus Parisii
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Sorcières   Jeu 10 Déc 2015 - 22:02

Maria-Uindauelia a écrit:
ça alors! C'est curieux ce que tu dis Sok, quand on sait que la grande Déesse Anna est la mère de tous les Dieux...

Bien que ce soit partiellement une affaire de "ressenti", j'avoue que je fais naturellement (surtout en Bretagne) saluts et offrandes aux sanctuaires de Sainte Anne, aux Notre-Dame-de-Truc, aux chapelles à Saint Michel en haut des collines, et à toutes les sources sacrées, fussent-elles "chrétiennes" (il ne me semble jamais avoir entendu une source réciter le credo). Et ce, jusqu'aux calvaires à la croisée des chemins...

Caivs Ivlivs Caesar a écrit:
Le dieu qu'ils honorent particulièrement est Mercure : ses statues sont fort nombreuses ; ils lui attribuent l'invention de tous les arts ; ils en font le dieu qui indique au voyageur la route à suivre et qui le protège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1tierschemin.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorcières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorcières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 6e sacrées sorcières
» Chapitre sacrées sorcières....
» Des Sorcières volantes au Mexique...
» C'est super, les sorcières
» Chasse aux sorcières et destruction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Druuidiacto :: Le (Néo)Druidisme :: Etudes et Discussions-
Sauter vers: